wazzup man?
- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois d'Octobre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition 'spéciale' du mois d'Octobre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
beauté désastre
More informations ?
- Sujet : you're the magician / feat. han chuck     22.02.18 1:10




you're the magician
featuring. han chuck


quelle image terrible que de voir une model dans un fauteuil roulant, autant pour l'agence que pour moi d'ailleurs. nous nous dirigeons vers la voiture et je garde les yeux baissés jusqu'à avoir atteint la portière montant sans un mot ni un regard pour ces rapaces. ce n'est pas la première fois j'ai l'habitude. chuck ne tarde pas à me rejoindre à l'arrière de la voiture après avoir rangé le fauteuil et je m'écarte pour lui faire de la place. je ne me lasse pas du confort d'être dans autre chose que les pyjamas de l'hôpital. le temps a beau être passé je n'oublie pas la légère texture rugueuse du vêtement. je jette un regard à chuck avant de regarder à travers la fenêtre et lâche ironiquement « tu ne veux pas embrasser un des journaliste pour qu'ils aient de quoi écrire ? » je marque une pause et pose mon index au niveau de ma lèvre inférieure l'air songeur « c'est pas une si mauvaise idée tu sais... enfin il y a des risques mais c'est pas une si mauvaise idée » et pourquoi un journaliste et pas une journaliste ? parce qu'il faut du pimant dans la vie des gens après tout. je continue mon blabla sachant pertinemment que chuck étant chuck il faudra que la terre tourne dans son sens opposé deux fois et que le soleil se montre en plein hiver pour qui exhausse mes vœux et sortes de la voiture pour rouler une pele à un inconnu qui pourrait lui filer l'herpes ou même un coup de poing ce qui a plus de sens. je finis par soupirer l'air déçu et hausser les épaules m'adressant à mon chauffeur personnel « bon, apparemment il veut pas shin, tant pis allons-y... » je pose ma tête au niveau de son épaule et croise les bras plongeant dans un sommeil de courte durée, mes pensées s'agitant dans tous les sens à cause des appels de ma mère que je n'ai toujours pas vu ni appelée depuis l'accident. et mon portable vibre à nouveau affichant en gras son nom. je décline je suis bien trop effrayée à l'idée de lui parler pour le moment. je ne sais pas quand j'aurais le courage. je soupire silencieusement rangeant mon portable en silence alors que nous nous retrouvons devant l'appartement de chuck quelques minutes plus tard. « et voilà monsieur han, tu casa devient maintenant mi casa » je lance amusée avec une pointe de tristesse en pensant à tamara avant d'ajouter « et même si tu voulais revenir en arrière, shin a déjà déposé mes affaires chez toi depuis hier soir » apparemment beaucoup d'affaires il s'était embêté à me ramener les cadeaux de rétablissement. le salon devait déborder de cadeaux si je me fiais à la dernière fois où je m'étais foulé la cheville après une pub tournée à londres et que je m'étais retrouvée avec plein de boîtes dans le couloir de l'appart en rentrant.  je peux l'entendre se dire « et merde mec, dans quoi est-ce que tu t'es embarqué » et m'en amuse en silence commençant d'un ton sérieux alors qu'il m'aide à sortir de la voiture « alors avant toute choses je tiens à ce que tu saches que j'ai besoin d'une mélodie différente pour dormir le soir, et pas trop forte aussi parce que j'ai le sommeil léger. et je ne mange pas les plats préparés du supermarché et je n'aime pas regarder le foot à la télé et... et   » je m'agrippe légèrement à lui qui allait se débarrasser de moi et me mettre sur le fauteuil roulant continuant « et je bois seulement du thé vert avec de la poudre de matcha... » et là je décide de m'asseoir car je sens bien qu'il s'impatiente mais c'est le but. j'ai trois bonnes semaines devant moi maintenant. je remercie shin de nous avoir conduit jusqu'ici et laisse chuck me pousser. ne voyant aucun journaliste traîner je me sens un peu plus détendue. le bruit des flash est devenu un peu insupportable dernièrement devant mon loft aussi il y avait trop d'escaliers pour moi seule. nous finissons par entrer dans le bâtiment et prendre l'ascenseur et lève la tête vers lui demandant naïvement « tout va bien ? » si j'ai autant d'énergie pour l'embêter aujourd'hui c'est que j'avais échappé à la séance de massage en prétendant avoir envie d'aller aux toilettes et puis une chose en entraînant une autre ils ont fini par m'oublier. l'infirmière a dit qu'elle repasserait demain. à demain alors nous nous sommes dit, feignant de regretter cette séance de torture. nous arrivons à l'étage et je regarde autour de moi dans les couloirs vastes momentanément à court d'idée.   


gabi le loup



the brightness

i  walked on, softly, through the pale-pink morning light
Revenir en haut Aller en bas
✨ Admin de l'espace ✨
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     22.02.18 15:33




you're the magician
featuring. byeol ash  


Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Voilà comment tu pourrais résumer les derniers jours qui se sont écoulés. Les lieux n'ont pas changé. Toujours cette chambre d'hôpital, toujours ce lit et ces mêmes visages que l'on croise au détour d'un couloir, mais l'ambiance elle, est radicalement différente. Les coeurs sont plus lèges. À commencer par le tien. Parce qu'elle a retrouvé un semblant de sourire que tu croyais presque perdu.  Se sourire qui se dessine encore un peu plus alors que vient l'heure de quitter ce qui a été son lieu de vie durant de longues semaines.  Dehors c'est toujours la même effervescence. Toujours le même parterre de photographe. Les mêmes rapèrent prêts à prendre le cliche qui fera le plus vendre. Au début ça t'énervait de les voir tous en bas. Puis finalement, c'est presque comme si tu ne les voyais plus.  Toi tu te concentres sur elle et sur ce fauteuil que tu ne maîtrises pas encore très bien. T'as toujours peur de faire les choses mal. De lui faire mal et d'aggraver ses blessures. Alors tu fais preuve d'une précaution qui ne te ressemble pas. Finalement elle est confortablement installée et il ne te reste plus qu'à prendre place à ses côtés.  Tu te mets à rire face à sa proposition tirée par les cheveux. Puis t'affiches une tête de mec faussement outré. « Tu ne crois pas que je mérite mieux que cette vermine ? ».  Non franchement tu t'en passerais bien. En plus tu ne donnes pas dans les hommes. Ils n’ont pas ce qu'il faut là où il faut et en plus ils n’ont pas la peau douce.  Pourtant tu rentres dans le jeu et tu poses ta main sur le siège du conducteur. « Par contre je suis certain que Shin et moi on pourrait vraiment vivre une belle histoire  » . Ce qui est bien avec Shin c'est qu'il ne se froisse jamais de rien. Il se met même à rire alors que le moteur se met en marche et que vous laissez derrière vous l'hôpital et les journalistes qui se mettent à courir pour vous poursuivre et tenter de vous retrouver.  La route défile derrière les fenêtres et un sourire gagne tes lèvres alors que sans même t'en rendre compte ta main se pose sur la sienne. T'es heureux. Heureux qu'elle ait franchi une première étape en quittant l'hôpital. Bien sûr que c'est qu'un début et que la route sera encore longue, mais t'as réellement l'impression qu'elle va de l'avant.  La nouvelle page vous allez l'écrire ici : chez toi. Oui oui chez toi.  Toi qui n’as jamais vécu avec personne tu vas l'accueillir sous ton toit pour une période indéterminée.  Et encore plus étrange ça te fais même pas flipper ou paniquer.  Encore plus fou c'est toi qui lui a proposé de venir là le temps que les choses soit plus claires pour elle. « Bienvenue à la maison ! » que tu lâches dans un sourire en récupérant le siège roulant à l'arrière de la voiture. « Vouloir revenir en arrière ? C'est toi qui va dire ça après trois jours de cohabitation » .Toi dans le fond t'es pas certain que ça va vraiment changer quelque chose.  T'es juste inquiet à l'idée qu'elle s'adapte pas à ton environnement de grand solitaire.  Enfin un environnement aujourd'hui aussi à son image vu la tonne de lettre et de cadeaux reçus de ses fans.  Tu te mets à pousser le siège roulant en direction de l'entrée de l'immeuble alors qu'elle se lance dans une liste détaillée de ce que tu devrais mettre en place pour son confort et alors que vous montez dans l'assanceur tu te baisses pour être à sa hauteur avant de venir ébouriffer ses cheveux. « T'as cru que t'allais t'installer chez le prince charmant ?  Non parce que si c'est le cas j'dois te faire savoir que t'as pas sonné à la bonne porte » .  Bien sûr que tout vas bien. Et même si tu n'es pas le prince charmant t'as décidé de faire en sorte que son séjour se déroule dans les meilleures conditions possible. T'as même pensé à faire des petits aménagements dans l'appartement pour qu'elle puisse se déplacer sans trop de difficulté. Les portes de l'assenceur s'ouvrent et vous parcourez silencieusement le couloir avant d'atteindre l'entrée de ton appartement.  Tu restes silencieux alors que tu composes le code avant de finalement lancer un  « Ferme les yeux ! et triche pas hein ». Après s'être assuré qu'elle exécute bien la demande, tu pousses le fauteuil et commences un décompte « Bon ok 1 , 2 , 3  ... ouvre les yeux ! ».  Ce n’est pas grand-chose juste des ballons qui affiche fièrement le message welcome. Tu ne sais pas pourquoi t'as eu l'impression qu'il fallait marquer le coup. Bon bien évidemment on ne racontera pas l'histoire du gonflage de ses petites décorations.  « En fait j'suis peut-être le prince charmant ». Que tu lances amusé en passant la main dans tes cheveux un peu gênés. Parce que faut dire ce qui est c'est bien la première surprise que t'organises.


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
beauté désastre
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     22.02.18 21:14




you're the magician
featuring. han chuck


ootd babe

je réprime un sourire lançant d'un ton sérieux repoussant la main de chuck « alors ça non alors, tu laisses mon chauffeur tranquille » j'ajoute « c'est peut être tentant mais c'est un homme marié et fidèle- et je n'ai pas très envie qu'il se passe des choses dans ma voiture » « mademoiselle byeol... » shin un homme au milieu de la cinquantaine qui a atteint une sagesse de l'âme au point de ne plus avoir à se justifier. ponctuel et souriant et vraiment pas bavard pour un sous mais loin d'être embarrassant. il a été le chauffeur personnel de mon père il y a longtemps jusqu'à devenir le mien en 2015. je suis du regard chuck et son optimisme grand comme le monde et un faible sourire amusé se dessine sur mes lèvres alors que je ne répond rien à sa phrase pendant quelques secondes- car il faut l'admettre il peut être assez convaincant quand il s'y met. mais la fierté de mademoiselle byeol, la fierté de mademoiselle byeol...« alors ça on verra bien » je lance presque un peu trop sûre de moi en surface et imaginant les pires habitudes qui s'associent avec les garçons généralement. pourtant j'avais vécu avec nova pendant un petit moment il y a longtemps et je n'avais pas eu de mauvaise surprise. alors je repose mon attention sur chuck quand il ébouriffe mes cheveux et l'air faussement surprise et déçue demande « ah non ? » quand il me dit ne pas être le prince charmant, comme s'il s'agissait d'une grande nouvelle. c'est celui qui m'a poussé dans la piscine de mon loft l'été dernier pendant une soirée des plus banales. j'ai oublié la raison. c'est aussi celui qui m'envoyait des sms quand on était à des soirées importantes, des messages où il me demandait de la fermer alors que je ne parlais même pas. ou encore celui qui ne me laisse pas toucher à ses frittes quand on va dans un fastfood, me disant que j'aurais dû en commander. j'ai encore des tas d'exemples... je dirai seulement qu'il est particulièrement calme quand je passe à la maison et qu'il ne se débat pas trop quand je lui met un masque et qu'on regarde ces dramas sans queue ni tête. nous nous retrouvons à l'entrée et il me demande de fermer les yeux. « pourquoi ? » je demande en haussant les sourcils avant de finir par m’exécuter difficilement, hochant doucement la tête lançant un impatient « oui oui, ils sont fermés monsieur » j'ouvre finalement les yeux et passe de la surprise à un sourire amusé en voyant tous ces ballons, je ris doucement me demandant quand est-ce qu'il a eu le temps de faire tout ça et dans la contemplation de tout ça je murmure plus pour moi-même qu'autre chose  « c'est adorable... » dans le couloir je me lève m'appuyant doucement d'une main sur son bras tandis que j'enlève mon manteau. puis je reprend place dans le fauteuil et rit doucement quand je vois la pile de cadeaux dans le salon. shin les a sans doute déposés quand nous étions encore à l'hôpital. « ils sont malade... » je lâche surprise de la quantité de boîtes occupant la pièce. il y a des bouquets de fleurs et une ou deux plantes dans le lot et des snacks aussi. je me penche pour atteindre celui de acne, l'agence et lis la note «pour l'égérie de la maison qui manque énormément à tout le monde... nous vous souhaitons un bon rétablissement en espérant vous revoir bientôt en forme pour d'autres nouvelles aventures... vous trouverez des pièces du dernier défilé que vous apprécierez certainement» je ris continuant à lire « la styliste vous avait vu les regarder en backstage pendant un certain temps ce qui ne nous a pas échappé. affectueusement, la maison acne » j'ouvre alors une des boîtes m'écriant « mon dieu, ils ont mit la robe violette aussi ! » je secoue doucement la tête lâchant tout en la tenant en hauteur  « qu'est-ce qu'elle est jolie... » je tourne la tête vers chuck avant de reposer les yeux sur le tissus. c'est ma pièce favorite de mon dernier défilé, ne pas l'avoir porté m'a d'ailleurs un peu fait de la peine, je pensais ne jamais la revoir. elle n'est pas particulièrement unique mais cette couleur m'attire et je ne la vois pas assez souvent. j'ai l'impression que c'est noël. je n'ai pas pu fêter noël finalement avec tout ce qu'il s'est passé. je remet la robe dans son tissus avant de refermer la boîte et contemple la montagne de cadeaux maintenant un peu embarrassée qu'elle occupe une bonne partie du salon. je passe la main dans mes cheveux et pose mon regard sur chuck avant de le détourner la première lâchant d'un air coupable et ironique « ...surprise ! » je marque une pause et demande « bon, monsieur han, après m'être affamée avec toute cette nourriture d'hôpital, il me faut de bonnes nouvelles » je pose la main sur son bras tirant un peu dessus « avez vous de bonnes nouvelles ? »    


gabi le loup



the brightness

i  walked on, softly, through the pale-pink morning light
Revenir en haut Aller en bas
✨ Admin de l'espace ✨
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     23.02.18 17:55




you're the magician
featuring. byeol ash  

Tu prends des airs faussement froissés alors qu'elle t'ordonne de laisser son chauffeur tranquille si bien que ta bouche forme un O de stupéfaction. « Je rêve où tu estimes que je ne suis pas assez bien pour monsieur Shin ?  » Ceci dit c'est sans doute vrai. Tu serais incapable de combler de bonheur l'homme qui reste silencieux derrière son volant. Vaux mieux qu'il reste avec sa gentille femme et ses beaux enfants. Oui vraiment c'est mieux pour tout le monde.  Mais juste pour la blague tu ne peux pas t'empêcher d'ajouter en portant ta main sur ton coeur. « Marié ?! Shin mon coeur saigne ». Le pauvre il a raison vaut mieux garder le silence dans ces moments là. Il est servi avec vous deux. Vous lui en faites voir de toutes les couleurs à lui et à toutes autres personnes ayant eu le privilège de croiser votre route ces dernières semaines.  Son assurance te fait sourire.  En sous-titré, elle te dit que tu ne sais pas où tu es en train de mettre les pieds, mais la vérité c'est qu'elle n'en a pas non plus la moindre idée. Après tout à part des soirées passées à crécher sur vos canapés respectifs vous n'avez jamais vécu ensemble. Vous n'avez même jamais vécu avec personne. Enfin si c'est sûr pour toi ça l'est un peu moins pour elle. Mais aux dernières nouvelles elle n'a au moins jamais vécu avec un homme. T'as jamais vécu avec personne, mais ça t'empêche pas de vouloir faire des efforts. Ce n’est pas que t'as l'impression de devoir t'adapter à elle, mais plus que t'as envie qu'elle se sente ici chez elle. C'est pour ça que tu te mets à faire des trucs qui te ressemblent pas. Pour ça que tu as passé des heures à gonfler des ballons et au moins une de plus à tout installer. Mais ça valait le coup. T'en a pas le moindre doute à la vue de l'expression que prend son visage lorsqu'elle ouvre les yeux.  T'entends un c'est adorable s'échapper de ses lèvres et tu peux pas t'empêcher d'ouvrir la bouche  « qu'on vienne pas me dire que je suis pas un mec sympa ». C'est là une vision qui en étonnerait plus d'un, à commencer par toi-même. C'est fou en ce moment tu fais des trucs qui te ressemble pas vraiment, c'est peut être ça prendre de l'âge. Ceci dit t'as pas le temps de te lancer dans une réflexion plus longue. Puisque toute ton attention se reporte rapidement sur la pile énorme de cadeaux qui s'entasse dans un appartement qui pour la première fois te semble trop petit. Un sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu la regardes déballer la robe que son agence lui a envoyée. T'y connais que dale en matière de style féminin, mais tu te surprends à hocher la tête en te mettant à penser qu'elle aura une sacrée allure lorsqu'elle portera cette robe.  Puis tu te mets à rire quand d'un air gêné elle te lance un surprise. Tu restes pourtant silencieux. Dans le fond ça ne te pose pas le moindre problème t'es même assez content. Ça lui prouve que les gens tiennent à elle et il te semble que c'est exactement ce dont elle a besoin.  Finalement, elle s'avance et tire sur la manche de ton tee-shirt. Tu souris et fais mine de te gratter le menton avant de t'éloigner un petit peu et de sortir d'un des placards de la cuisine des ramens « Est-ce que ça peut être considéré comme une bonne nouvelle ? ».  Tu ne prends même pas la peine d'attendre sa réponse que t'es déjà en train de sortir une casserole et de faire bouillir de l'eau. « Tu devrais aller jeter un coup d'oeil à ta chambre pendant que je prépare ça histoire de voir si ça te va  ».  Sa chambre. Avec Shin vous avez voulu faire les choses bien. C'est comme ça que tu t'es retrouvé à porter plein de carton au beau milieu de la nuit.


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
beauté désastre
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     23.02.18 22:49




you're the magician
featuring. han chuck


ootd babe

« enfin de la nourriture qui se rapproche de mes standarts » je lâche d'un air presque peiné en pensant à ce qu'ils m'ont préparés tout le long du séjour. je m'imaginais manger dans le meilleur restaurant italien de busant et c'est ce qui m'a aidé à survivre à cette torture.
et alors quelque peu surprise je lève les yeux vers chuck avant de répéter « ma chambre ? » je jette un coup d'oeil au couloir avant de tourner le fauteuil vers celui-ci « ma chambre... » je répète dans mes songes et une fois dans le couloir je suis ses instructions pour m'y rendre. je pousse la porte et retrouve mes bougies parfumées sur la table de chevet. tout n'est pas disposé comme je l'avais fait dans la mienne mais ce n'est pas dérangeant. j'ai presque l'impression d'être à la maison. je regarde à travers la fenêtre et retourne à la recherche de mes affaires petit à petit pour me repérer. je me rapproche le plus possible avant de sortir du fauteuil et m'étaler telle une étoile de mer sur le ventre et difficilement me retourner. c'est si difficile et douloureux que je ne me visualise pas rouler vers le fauteuil pour retourner dans le salon. je regarde le plafond un instant avant de finalement fermer les yeux. j'ignore combien de temps cela dure mais j'entends mon prénom d'une voix lointaine. je l'entend à nouveau et finit par ouvrir les yeux un peu perdue. je regarde chuck assis sur le bord du lit et frotte doucement mes yeux et murmure d'un ton légèrement endormi « oui oui j'arrive... » je me redresse difficilement et fini par accepter son aide pour retourner dans le fauteuil. je passe la main dans mes cheveux et alors que nous passons de la chambre au salon je demeure plutôt silencieuse. je pense à ma mère. je pense beaucoup à elle dernièrement. aussi elle m'appelle beaucoup. je me demande ce qu'elle a pu dire à chuck ou même si elle lui a adressé la parole. j'envie presque la situation de chuck même si je suis certaine de ne pas savoir de quoi je parle. j'ai l'impression que l'herbe est un peu plus verte partout sauf sur mon petit bout de terre. nous nous retrouvons dans le salon et je demande en passant mes mains au niveau de mes bras « un autre drama ça te tentes chuck ? » j'ai tout le temps froid de toutes façon, ça a toujours été comme ça. « j'en ai commencé un qui parle d'une fille qui se retrouve coincée dans un culte-... bien flippant mais qu'est-ce qu'il est beau l'acteur qui vient la sauver... tu sais j'ai eu l'occasion de le voir lors de la fashion week, car il était assis à côté de moi, mon dieu qu'est-ce qu'il est beau » je dis coincée dans mes rêveries avant de finir sur le canapé « enfin j'espère qu'il finit par la sauver parce que les dramas comme ça finissent jamais bien » confortablement assise je tourne la tête vers chuck et continue tout mon blabla car c'est encore trop chaud. « le prêtre a vraiment une case tu verras, déjà il s'est teint les cheveux d'un blond platine dégueulasse mais en plus de ça il a pas l'esprit bien- » mon portable sonne à nouveau et je finis par le sortir de ma poche et l'éteindre sans rien dire pour le poser sur la table basse.« sinon » je reprend un peu perdue « sinon tu peux choisir si tu veux »   



gabi le loup



the brightness

i  walked on, softly, through the pale-pink morning light
Revenir en haut Aller en bas
✨ Admin de l'espace ✨
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     01.03.18 13:23




you're the magician
featuring. byeol ash  

Tu souris en observant la satisfaction qui se dessine sur son visage alors que tu sors deux paquets de ramens du placard. Décidément il en faut vraiment peu pour rendre un être humain heureux. Pour être honnête, t’aurais aimé pouvoir faire plus. Mettre les petits plats dans les grands et même passé derrière les fourneaux. Seulement pour commencer t’y connais absolument rien en cuisine et t’es presque certain que ça aurait été un véritable carnage puis surtout tu n’as pas eu le temps d’aller faire la moindre course. Alors ce soir ça sera ramen party et puis voilà. À défaut de lui ravir les papilles avec un mets raffiné t’as au moins essayé de faire les choses correctement en ramenant quelques objets lui appartenant dans la chambre d’ami devenu sienne. T’espères d’ailleurs que tout ça aura son petit effet sur elle. Non pas que tu veuilles lui arracher des larmes, mais c’est que tu veux vraiment qu’elle se sentent bien. Apparemment c’est chose réussie. Tu quittes l’espace de quelques instants la cuisine et tu la retrouves affalée sur son lit comme s’il s’agissait des retrouvailles de deux amants séparés depuis trop longtemps.  Tu restes silencieux et souris en observant la scène dans l’encadrement de la porte. C’est con, mais c’est presque toi qui te retrouves tout ému à la voir comme ça. Presque comme avant. Presque que comme si rien de tout ça n’était arrivé. «  Marmotte il est l’heure de se lever si tu ne veux pas manger des ramens tout collants » Tu lui passes la main dans les cheveux avant de l’aider à se relever. Comme toujours tu fais les choses doucement tu te surprends même à être doux toi qui est plutôt du genre à ne pas prendre de pincette. «  Madame est dans son carrosse » finis-tu par murmurer une fois qu’elle retrouve son fauteuil. Tu ne dis trop rien et elle n’en dit rien non plus, mais tu te doutes bien que tout ça doit être très étrange pour elle alors depuis l’arrivée de ce fauteuil tu joues la carte de l’humour sur les conseils du médecin. Paraît-il qu’il est important de dédramatiser. Tu finis par l’installer sur le canapé puis en bonne petite ménagère tu poses la casserole fumante sur quelques magazines qui traîne sur la table basse. «  À table mes mignons » a oui vraiment t’es à font dans le rôle.  Tu l’écoutes vanter les mérites d’un acteur croisé à la fashion week tout en remplissant son bol de soupe et de nouille. «  Comment ça qu’est-ce qu’il est beau ? » que tu lances d’un ton presque réprobateur. Tu poses alors tes baguettes et tu places tes mains sous ton visage en mode twinkle twinkle «  Est-ce qu’il est plus beau que moi ??? » Impossible rien ni personne n’atteint la beauté de tes traits eurasiens c’est bien connu.  Tu ne l’écoutes même pas parler du prêtre blond. Toi t’es bien trop occupé à attendre une réponse à ta question lorsque son téléphone se met à sonner. À en juger l’air qui se dessine sur ses traits tu comprends vite qu’il s’agit sans doute de sa mère et tes mains finissent par quitter ton visage. «  Ça me va » que tu finis par répondre en posant ta main sur la sienne. Tu marques une pause avant d’ajouter sans être certain que ce soit vraiment approprié «  C’était ta mère ? »


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
beauté désastre
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     01.03.18 15:07




you're the magician
featuring. han chuck


ootd babe

je soupire lâchant « je les mangerai même collant  » avant d'ajouter d'un ton inquiet « c'est grave chuck... » encore un peu dans ma bulle de sommeil je m'accroche doucement à lui et murmure d'un ton amusé « ce sera moins facile de m'aider à me relever quand j'aurais pris cinq ou dix kilos de plus » peut être même que j'en prendrais vingt mais mon corps ne m'a jamais lâché jusqu'ici et je me retrouve à espérer qu'il ne me lâche pas. de toutes façons le manager sera toujours là pour me stopper. c'est d'ailleurs une surprise de ne pas l'avoir entendu pour me demander où j'étais. je souris doucement quand il transforme le fauteuil en carrosse. et nous avançons sans trop parler jusqu'aux fauteuils. je prend place et me met à parler drama parce que je n'ai rien eu de mieux à faire ces dernières semaines qui sont devenues un mois. éprise de la beauté de l'acteur je m'arrête alors à la question de chuck et le regarde longuement jusqu'à ce qu'il fasse ces gestes des mains et là alors je souris mais c'est un sourire qui s'estompe bien vite. je n'ai même pas le temps de lui répondre que mon portable vibre à côté de moi. je décide de l'éteindre et l'éloigner le plus possible de moi. et là alors mon sourire revient doucement, ce n'est pas un sourire aussi sincère mais c'est tout ce que j'ai. je hoche doucement la tête et ignore sa question pour répondre à la première me rapprochant légèrement « tu es fou chuck...- » je soupire et lève les yeux au ciel « évidemment que tu es beau mais c'est de woo do hwan qu'on parle. il est beau et intimidant et- oh tu sais à la fin de la fashion week on s'est échangés nos numéros mais j'ai changé de téléphone et je l'ai perdu, tu peux le croire ça ? » une pointe de tristesse dans mes paroles quand je l'évoque aujourd'hui encore alors que des mois sont passés. je soupire à nouveau le regard posé sur le sol avant de relever les yeux vers chuck « yah, pourquoi tu fais cette tête » je demande lui donnant un léger coup de coude. je détourne le regard la première juste quelques instants secouant doucement la tête « ah chuck t'es vraiment pas marrant du tout, est-ce que j'ai dis que tu étais moche ? est-ce que je l'ai dit ? » je soupire à nouveau et attrape doucement sa main entre les miennes « han chuck qui extrêmement beau, qui me prépare des ramens qui ne collent pas et qui fait de bonnes musiques et qui me laisse bien vivre chez lui confortablement et qui me porte même si je commence à peser et » j'inspire profondément et ajoute « et qui est chiant... mais agréablement. » oui j'aurais beau dire ce que je veux sur la beauté de monsieur woo, la comparaison et la place n'est pas la même. je viens déposer un baiser sur sa joue et rajoute arrivant finalement à la conclusion de ma phrase  « mais vraiment vraiment chiant... est-ce que tu serais jaloux ?»    


gabi le loup



the brightness

i  walked on, softly, through the pale-pink morning light
Revenir en haut Aller en bas
✨ Admin de l'espace ✨
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     01.03.18 17:33




you're the magician
featuring. byeol ash  



«  T’as raison c’est grave » lâches-tu dans un rire. Parce que tout bon coréen qui se respecte n’a aucunement envie de manger des ramens tout collants. En tout cas c’est comme ça que ça marche dans ton esprit. Ceci dit tu reverrais peut-être la chose si comme elle tu venais de passer des longues semaines à manger les repas d’un hôpital. Puis tu finis par secouer la tête en signe de contestation quand elle se met à parler des kilos qu’elle pourrait prendre «  T’es sérieuse là ? » que tu lui demandes en venant recouvrir son poignet de ta main. «  Crois-moi t’as une sacré marge avant d’avoir à te soucier de ça » ou peut être qu’encore une fois tu parles de truc que tu ne comprends pas. Parce que pour commencer tu n’es pas une femme. Et de ce fait toute cette histoire dictée par on ne sait trop qui leur ordonnerait  de surveiller leur poids ou de manière plus générale de faire attention à leur apparence ça t’échappe complètement. S’ajoute à cela qu’Ash est mannequin et on se doute bien que le poids prend une dimension encore plus importante dans ces cas là.  Mais quoi qu’il en soit, ce qui compte pour toi à leur actuelle c’est pas le poids qu’elle pourrait prendre, mais bel et bien la forme qu’elle doit retrouver. Forme qui passera d’abord par un bol de ramen bien rempli. Vous riez, vous souriez, mais tout ça semble disparaître à l’instant même où son portable se met à sonner.  Tu l’observes l’éteindre et l’éloigner et tu te dis que ce n’est pas encore ce soir que tu parviendras à la faire parler de sa mère. C’est peut-être simplement pas encore le bon moment. Alors t’oublies et ton attention se reporte sur son sourire et le flux de mot qui s’échappe de ses lèvres.  Tu lèves les yeux au ciel alors qu’elle évoque un échange de numéro «  Je te demande pardon vous avez échangé quoi ? » que tu lances l’air inquisiteur alors que dans le fond ça te regardes absolument, mais alors absolument pas.  «  Donc ça veut dire que t’étais prête à le revoir et tout ? »  Et qu’est-ce que ça aurait bien pu donner s’ils avaient été amenés à se revoir ? Est-ce qu’il se serait passé quelque chose ? Et pourquoi donc cette simple éventualité qui n’est plus t’énerve-t-elle ? Tu secoues la tête pour essayer d’arrêter ces drôles de pensées et alors qu’elle te demande pourquoi tu fais cette tête tu prends un air faussement boudeur «  Parce que t’as l’air de dire qu’il est plus beau que moi ». Tu dis ça sur le ton de l’humour, ce même ton que t’as l’habitude d’utiliser avec elle depuis des années, mais pourtant aujourd’hui quelque chose à l’air d’avoir changé. Ouais tu serais presque véritablement vexé à l’idée qu’elle puisse trouver quelqu’un de plus beau que toi.  Puis finalement elle met ta main dans la sienne et se lance dans ce qui aurait presque pu être une sérénade. Alors tu l’écoutes et quand elle finit sa belle tirade tu fais mine d’essuyer une larme au coin de ton œil. Un baiser sur ta joue puis tu ne sais pas pourquoi tu lances un «  Oui Byeol Ash je le veux » puis tu passes une nouille autour de son doigt avant d’éclater de rire et de presque te rouler sur le canapé. C’est finalement son est-ce que tu serais jaloux qui te ramène à la réalité. «  Tout à fait » que tu réponds naturellement. Ça te surprend même toi même alors tu t’empresses d’ajouter «  j’voudrais pas que quelqu’un d’autre puise te faire aussi bien que moi des ramens qui collent pas, vraiment ça serait un drame »


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
beauté désastre
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     01.03.18 18:25




you're the magician
featuring. han chuck


ootd babe

une sacré marge qu'il dit. le regard posé sur le sol l'air songeur et sans doute l'air d'une victime j'hausse les épaules commençant « mah...  » je cherche mes mots ne trouvant rien de mieux que « tu diras ça à mon manager » c'est fou, le temps est passé mais je me revois toujours à mes débuts entendre une voix grave crier « gamine... LÂCHES CETTE PART DE PIZZA TOUT DE SUITE ET MONTES DANS LA VOITURE » et évidemment que je l'ai lâchée. mais après avoir eu la place d’égérie chez acne et d'autres marques j'ai commencé à être un peu plus têtue et un peu plus maline aussi. « mais attends quelques jours avant de lui ouvrir, qu'on mange tout le menu de chez gio' qui a définitivement le meilleur restaurant de busan, et puis je n'aurais pas de regrets » finalement assise sur le canapé je me retrouve à lui expliquer toute cette histoire et hoche la tête répétant mes paroles l'air un peu rêveur « il m'a donné son numéro en disant qu'il serait honoré de pouvoir travailler avec moi dans le futur et- » « Donc ça veut dire que t’étais prête à le revoir et tout ? » j'hausse les épaules l'air volontairement bête « je ne sais pas chuck... je- est-ce que j'aurais dû le rappeler tu penses ? » je lève les yeux vers lui l'air d'attendre sa réponse et ajoute dans un soupir à en fendre le coeur « de toutes façons le numéro est perdu... » et la minute d'après je me retrouve à essayer de réconforter monsieur han et pas de la meilleure façon qui soit. pourtant il ne semble pas avoir l'air dépité bien longtemps. je regarde autour de mon doigt et lâche entre des rires « tu... idiot... » je mange alors la bague de fiançailles lui demandant distraitement s'il serait possiblement jaloux. sa réponse me fait doucement sourire alors que je secoue la tête. « quoi qu'il en soit, bon appétit » et en quelques fractions de secondes j'oublie bien vite cette histoire lançant d'un ton dramatique attrapant vivement son poignet « monsieur, c'est le meilleur plat que j'ai mangé en trente ans de vie passée en prison, vous m'avez redonné la vie » mon jeu d'actrice me perdra mais en attendant il fallait bien en faire quelque chose. je prend mon temps mais fini bien vite le plat avant de contempler la montagne de cadeaux qui se fondrait presque dans le décors maintenant. « je suis désolée » je murmure d'un ton un peu plus sérieux posant les baguettes sur le bol ne pouvant détacher mon regard des plats tant l'embarras est grand « j'ai vraiment été horrible » je n'ai jamais eu le temps de m'excuser pour les débuts difficiles à l'hôpital, les vases brisés, le téléphone qui s'est finalement cassé, et toutes les choses que j'ai renversé et crié sur le coup sur le coup de la colère et parfois un peu trop honnêtement. il n'était pas tout le temps dans la pièce, bien souvent c'était jieun ou quelqu'un d'autre, mais quelle importance. je passe ma main dans mes cheveux et efface cette larme naissante avant qu'elle n’apparaisse ajoutant d'un ton un peu plus détendu et amusé « promis, je ne casserai rien volontairement » je pousse doucement le bol à côté du sien également vide avant de les empiler et changer de sujet « alors ce drama ? »    


gabi le loup



the brightness

i  walked on, softly, through the pale-pink morning light
Revenir en haut Aller en bas
✨ Admin de l'espace ✨
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck     01.03.18 20:50




you're the magician
featuring. byeol ash  



C’est drôle qu’on soit mannequin, chanteur ou quoi que ce soit d’autre qui puisse mener à une certaine forme de notoriété on s’accorde toujours sur une chose : un manager c’est bien pratique, mais c’est aussi parfois franchement chiant. «  Je me ferais un plaisir de lui dire » et comme il a déjà bien du mal avec toi et ton arrogance légendaire t’es presque certain que ça ne pourra que vous aider à mieux vous entendre. Enfin tu dois quand même bien reconnaître que c’est pas un mauvais gars. T’as eu qu’à poser tes yeux sur lui et y lire de la peur lorsqu’on ne savait pas encore ce qu’il adviendrait d’Ash pour savoir qu’il tient à elle.  Tu te mets à rire alors qu’elle vente les mérites de gio’. Tu ne sais pas combien de fois elle t’a traîné là-bas. T’es même persuadée qu’elle connaît toute la carte par coeur, mais tu dois bien avouer que quand il est question de spécialité italienne c’est bien là bas qu’il faut aller. «  C’est compris capitaine, motus et bouche cousue avant d’avoir mangé chez gio’ »,  Mais avant gio’ ça sera ramen made by mister Charles.  Honoré de travailler avec elle ? Non, mais il se prend pour qui le mec ? «  Sérieusement il a dit qu’il serait honoré ? » T’es bien placé pour savoir ce que ça veut dire. En tout cas toi, quand t’utilises ce genre de formule c’est pas seulement pour parler de travail. Puis tu finis par lever les yeux aux ciels quand elle te demande si elle aurait dû le rappeler «  Comment j’suis censé savoir ça moi ? » C’est vrai quoi t’étais pas présent ce jour-là. Tu le connais pas. Tu ne sais pas si c’est un mec fréquentable et puis de toute manière le numéro est perdu et apparemment elle ne va pas chercher à le retrouver. Ceci dit lui pourrait la rappeler «  Et si il te rappelle lui, t’y vas ? » C’est la première fois que tu montres de la curiosité concernant les personnes qu’elle pourrait fréquenter. Habituellement tu t’y intéresses qu’une fois qu’elle se met à en parler. Puis finalement tu te mets à rire en faisant claquer tes baguettes contre les siennes. «  C’est le plus beau des compliments qu’on puisse avoir pour des ramens vraiment » tu poses alors la main sur ton coeur telle une véritable star de cinéma à qui on viendrait de décerner un prix.  Puis tu ne sais pas bien pourquoi, mais l’ambiance se fait soudainement plus lourde. Tu restes silencieux et tu l’écoutes. C’est vrai, elle n’a pas été facile tous les jours pendant son hospitalisation et t’as d’ailleurs été l’un des rares épargnes. Mais qui pourrait bien la blâmer ? Pas toi en tout cas. «  Franchement Ash j’pense que j’aurais été mille fois pire que toi alors t’n’excuses pas auprès de moi » personne peut juger. En tout cas c’est ce que tu penses. Chacun réagit à sa manière quand tout son monde s’écroule et quoiqu’on en dise le monde d’Ash c’est écroulé à la suite de cet accident.  Finalement tu te mets à rire en venant ébouriffer ses cheveux. «  T’as intérêt parce que j’suis vachement moins sympa que les infirmières ».  Qui on fait preuve d’une patiente sans faille. Vraiment des braves femmes. «  Comment ça il s’appelle déjà ? » que tu dis tout en cherchant la télécommande de la télé.


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: you're the magician / feat. han chuck    


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chuck Norris
» Codex "Chuck Norris"
» trouver chuck norris
» Codex Chuck Norris a 40k
» Chuck Norris Facts