la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ishida Naoki
Ishida Naoki
Need a (Seol) psy...
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1303-ishida-naoki-trust-me-
More informations ?
Sujet: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     04.03.18 19:06
ISHIDA NAOKI
feat Park Hyungsik (ZE:A) | RS
SURNOMS Tentes seulement de me donner un surnom et je te promets un sourire tout neuf ! Je fais partie de ceux qui sont satisfait de leur prénom, pas la peine de me chercher un sobriquet pour te donner l'impression que toi et moi sommes proches. AGE & DATE DE NAISSANCE Vingt sept ans, j'étais le cadeau inattendu d'un couple qui rêvait d'une carrière avant de rêver d'un bambin. Le 16 mai 1991, un soir de printemps comme un autre... ORIGINES Japonais, j'ai grandi dans la proche banlieue, issue d'une famille dont les générations n'ont de racines que dans le pays du soleil levant.
SEXUALITÉ & ♡ Qu'y a-t-il de plus beau que les courbes féminines ? MÉTIER/ÉTUDES > Ex boxeur, je ne peux plus exercer ma passion à cause d'une blessure, alors je me contente de gagner un maigre salaire en diffusant les films dans les salles obscures. Si vous pensiez que j'enroule manuellement de longues bobines, c'est que vous vous êtes trompé d'époque ! RANG SOCIAL > En bas de l'échelle ? Si autrefois je vivais dans le confort et le luxe, aujourd'hui, je suis enseveli sous les dettes d'une famille décimée.  
Enfant non réellement désiré, il est le fruit d’un accident que ses parents n’ont pu se résoudre à abandonner. Après tout, la vie de Mafieux à ses avantages et ses inconvénients, et pour le couple Ishida, c’était un fardeau que d’élever un enfant malgré leur vie plus que confortable. L’indifférence n’était pas tant un poids pour lui, c’est sans problème que ses parents ont accepté sa passion pour la boxe et son envie de passer pro, avec la seule condition qu’il y parvienne selon ses propres moyens. Mais tout n’est pas rose dans le monde de la mafia et des escrocs, si bien que quelques hommes floués par ses parents ont décidé de mettre fins à leur belle vie en récupérant un gamin de douze ans. Et c’est sans avoir le choix qu’il s’est retrouvé orphelin mais pris en charge par des individus qui le haïssaient en lui réclamant sans cesse de payer pour ses géniteurs. Il a tenté de s’échapper de leur emprise plus d’une fois en vain, et l’une d’entre elle a failli lui être fatale. Heureusement il ne s’est pris qu’un coup de couteau à l’épaule droite, de quoi le gratifier d’un handicap relatif. Il a depuis une large cicatrice, preuve infaillible qu’il ne s’appartient pas lui-même. Néanmoins, à cause de cette blessure mal guérie, adieu ses rêves de devenir boxeur professionnel... Il aime les plaisirs simples de la vie et croque la vie à pleine dent, du moins en restant sur ses gardes, car tant qu’il n’a pas remboursé les dettes de ses parents… il est lié tenue en laisse par sa nouvelle famille. Séducteur dans l’âme, il aime partager ses nuits aux côtés des jolies demoiselles qui croiseront son chemin.  S’il lui arrive d’être couvert de blessure après avoir été corrigé par ses créanciers, il peut tout de même se vanter d’un physique entretenu et d’un sourire ravageur.  Il sait exactement ce qu’il veut, et s’il n’a jamais eu de relation stable à cause de sa vie décousue, il ne craint pas les sentiments et sait réclamer l’attention qu’il estime lui être due. Il a fui le Japon pour atterrir en Corée en espérant échapper aux Yakuzas qui lui pourrissaient la vie, malheureusement, le réseaux étendu l’a facilement retrouvé sur sa nouvelle terre d’adoption.  Il participe d’ailleurs à des matches de boxes clandestins pour leur besoins. Élevé comme une machine de guerre, il frappe avant et réfléchi après.  Il a quitté très tôt le système scolaire, mais très intuitif, il comprend très rapidement et est capable de faire preuve d’une intelligence certaine. En plus des exigences de ceux qui l’ont pris en charge, il gagne sa vie avec un maigre salaire comme projectionniste. Ainsi, il est particulièrement féru des salles obscures. Sa nouvelle famille l'envoie régulièrement régler quelques affaires pour leur compte, et c'est notamment pour éponger ses dettes qu'il se voit travailler comme Host et faire la cour à ces demoiselles qui passent la porte de l'établissement qui l'emploie quelques soirs par semaine.
Je DC... c'est moche... je suis faible  Ishida Naoki ▬ Trust me not...  1957105030 ♡[/
Mi... j'ai honte
Revenir en haut Aller en bas
Ishida Naoki
Ishida Naoki
Need a (Seol) psy...
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1303-ishida-naoki-trust-me-
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     04.03.18 19:07
storytime
it's a lovely face, it's a lovely place
le caractèreImpulsif ; Souriant ; Séducteur ; Taquin ; Charismatique ; Sociable ; Indépendant (ou presque) ; Perspicace ; Provocateur ; Manipulateur ; Nonchalant ; Indomptable ; Opiniâtre ; Joueur ; Têtu ; Insouciant ; Jaloux ; Possessif ; Tempétueux ; Sarcastique ; Sans gêne ; Rebelle...
Inébranlable, je ne plie jamais devant la difficulté, peu importe que j’en sorte écorché, je me redresse toujours fièrement. J’affronte la vie et ses obstacles sans vraiment rechigner, mais en y apportant ma touche personnelle. Le sourire aux lèvres, parfois hypocrite, parfois sincère est la preuve que rien ne peux m’atteindre, presque enfermé dans ma propre bulle, je suis les directives d’une famille d’adoption qui s’entête à réclamer un dû inexistant. Et si je nourri la haine à leur égard, j’aspire à récupérer un jour ma liberté. Je ne crains ni les reproches ni les compliments, bien au contraire, je m’adapte et évolue au gré de mes rencontres, et si je cherche en partie la compagnie des femmes, je n’ai encore jamais trouvé celle qui a fait battre mon cœur fané. Je ne crains ni la peur, ni la douleur. Je prends la vie comme un jeu aux règles inexistante, j’use de mes charmes pour parvenir à mes fins, et à l’instar de Finnick O’Dair, je n’échange mes services que contre quelques secrets, quelques informations précieuses qui me permettront d’un jour m’extirper de cette prison dans laquelle je pourri depuis plusieurs années. Les coups sont une habitude, et si c’est moi qui les donne la majorité du temps, je ne les reçois que de ceux qui m’ont lié, pieds et poings. Néanmoins, si je suis obligé d’accomplir certains actes en leur nom, je refuse pourtant la vie dans laquelle je suis, malgré moi, englué. Jamais je ne baisse les bras, aspirant à autre chose que la contrainte je ne pleure donc pas sur mon sort et m’astreint à chercher, encore et toujours, la faille par laquelle je parviendrais à mes fins. En attendant, je me laisse vivre ballotté entre un emploi derrière lequel je cache une double vie, mais jamais, jamais vous ne me verrez verser une larme. Préférant ensevelir le mensonge sous le vernis factice d’une assurance et d’un charisme créant l’illusion parfaite. Alors approches moi, tentes de me leurrer et tu ne pourras te relever. Mais approches-moi dans l’espoir de te divertir, et je te promets un moment que tu ne sauras oublier.  
l'histoire
Open your eyes…

« Il n’est bon à rien ! » « Et alors ? Tu veux le laisser frapper un sac comme il le souhaite ? » J’écoutais d’une oreille attentive la conversation entre mes géniteurs. Eux qui n’avaient jamais vraiment été pris d’une grande affection à mon égard, j’espérais néanmoins qu’ils me laissent, comme toujours, vivre comme j’en avais envie. Malgré mon jeune âge, j’avais compris, qu’il fallait que je grandisse avant les autres, qu’il me fallait rester sur mes gardes alors que mes parents s’adonnaient à des activités illégales leur permettant de vivre une vie plus que confortable. Mais je n’avais pas encore compris, qu’il fallait que je me méfie à tel point que même si les échanges cordiaux rythmaient nos échanges, un jour, ils ne seraient plus. C’était un jour comme un autre, un entraînement de plus alors que je rêvais encore à ces larges terrains verts alors qu’eux travaillaient encore. Des réunions et des rencontres teintées d’un business qu’ils ne comptaient pas me léguer. Une décision dont je me félicitais être l’objet, mais je n’avais pas vu venir ce que ces hommes que je ne connaissais pas réservaient à mon avenir.

C’était une journée comme une autre, et après un entraînement assidu je rentrais chez moi. J’avais fait grimacé le coach avec ma pseudo rébellion et mon envie de râler à chaque reproches, à chaque correction de ma posture, mais à huit ans, qu’attendait-il de moi ? Solitaire dans l’âme, je marchais seul avec l’écho de mes pas jusqu’à ma grande demeure. Elle était immense, ou bien étaient-ce mes yeux d’enfant qui l’imaginaient bien plus grande qu’elle ne l’était ? Mon immeuble… Trop grand pour être un simple foyer et trop petit, selon mes parents, pour être une maison qu’ils considéraient acceptable. J’en poussais le lourd battant en bois et le silence fut ma seule réponse. « ただいま!*» Ma voix résonna, mais je les connaissais suffisamment pour savoir qu’ils devaient être sortis ou tout simplement ne pas ressentir l’envie de me répondre comme les autres parents. Ce ne fut qu’une fois arrivé dans la cuisine que je compris l’ampleur et l’importance de la situation. « Bonjour. » Un homme au costume aussi sombre que son regard et à l’aura assassine se lavait les mains le plus tranquillement du monde dans la maison d’un autre. Sa carrure imposante m’étouffait et je ne su trouver le courage de répondre. « Alors c’est toi Naoki ? Quel drôle de prénom, tu es donc fiable et honnête ? » « Je n’ai jamais prétendu correspondre à la signification de mon prénom… » Il n’était qu’un mot choisi par une infirmière ébahie devant l’indifférence de mes parents. Ce ne fut que lorsqu’il se tourna vers moi que je remarquais les marques rouges sur ses mains. Mon sang ne fit qu’un tour, et dès l’instant que je compris, il ne me fallut qu’une seconde pour monter les marches quatre à quatre et trouver la chambre de mes géniteurs. Ils ne m’avaient jamais réellement porté dans leurs cœurs, ils n’avaient jamais réellement été intéressés par ce que je voulais faire mais je trouvais mon équilibre dans ma solitude. Néanmoins, je n’avais pas prévu que de voir leurs corps gisant sans vie sur la moquette pouvait être un choc dont j’aurais du mal à m’en remettre. Le sang bourdonnait dans mes tempes et si je restais figé devant cette vision d’horreur, l’auteur du crime m’avait suivi le plus calmement du monde. « Naoki donc ? J’espère vraiment que tu portes bien ton nom, parce que désormais… tu devras rembourser tout le mal que tes chers parents ont fait. » J’aurais dû m’enfuir, prendre mes jambes à mon cou et me faire oublier dans la campagne profonde de mon pays natal. J’aurais dû… mais je fus contraint de le suivre et ce soir-là, je ne versais aucune larme.


*Je suis rentré !

********************
No escape

« Repos ! » Mes muscles répondirent avant mon cerveau à l’ordre lancé. J’étais un bon soldat, ou du moins un semblant de guerrier entraîné et façonné par une bande de mafieux que je haïssais à tel point que je les tuais chaque nuit dans mes songes. « Bien ! Demain tu devrais aller récupérer la dette de ce cher Hashimoto ! Et s’il ne paie pas… tu sais ce qu’il te reste à faire. » Je déglutis à son ton satisfait, n’ayant encore jamais eu à réellement donner son dernier souffle à un homme. Mais mon père de substitution se plaisait à me voir frémir à la simple idée d’être l’auteur d’un tel acte. « Je sais. » Je tentais de répondre avec aplombs, mais il me connaissait trop bien. Il me tenait captif depuis plus de dix ans et s’acharnait à voir en moi une monnaie d’échange pourtant dérisoire et inutile. Mes parents étaient morts de sa main, et je savais que leur dette, quelle qu’elle soit, était largement remboursée. « Si tu sais, alors je compte sur toi pour mener à bien cette nouvelle mission. » « Je le ferais. » Je gardais mon calme mais avant qu’il ne me donne congé, j’attendais son petit rituel. Son sourire accompagné d’une tape sur l’épaule, son souffle chargé d’alcool alors qu’il me souhaitait bonne nuit, et seulement après cela, je regagnais ma chambre. Petite et dont le confort sommaire me suffisait largement, je m’y engouffrais en récupérant les quelques papiers cachés sous une lame de parquet. Mes plans d’évasion. Je savais déjà depuis plusieurs semaines le nom de l’homme que j’aurais à chasser, je savais aussi qu’il me laisserait y aller seul préférant m’observer de loin plutôt que d’envoyer ses hommes bien trop qualifiés pour une tâche aussi ingrate.

La casquette vissée sur la tête, j’avançais comme une ombre dans les ruelles de Tokyo. Je suivais ma victime, inconsciente de ce qui l’attendait. Mais si je me savais seul sur les pas de cette dernière, je n’ignorais pas être surveillé. Prudent, je m’arrangeais pour baisser suffisamment la tête et passer inaperçu, et lorsque j’estimais le moment propice, je leur fis faux bond. Au moment où je sentais la faille, je m’y engouffrais sans me faire prier et usais de ruse pour les semer. J’avais tout prévu, de la fuite dans les rues bondées jusqu’au bateau sur lequel je comptais m’engouffrer clandestinement en direction de ma terre promise. Peu importait le lieu pourvu que je disparaisse. J’avais passé des semaines à faire du charme à la femme qui m’avait gracieusement donné l’heure et le port dans lequel me rendre pour échapper à mon père adoptif. Je ne comprenais toujours pas pourquoi il avait voulu me garder en vie, ni comment il avait réussi ce tour de force de m’élever comme un véritable petit soldat. Je me pliais presque inconsciemment à sa volonté, presque. L’envie de partir était un rêve bien trop fort pour l’ignorer, et c’est le cœur battant et les muscles en feu que je me ruais vers ma liberté. J’avais tout prévu… du moins c’est ce que je pensais. Je soufflais déjà en voyant les docks se dessiner à l’horizon, il ne me restait que quelques kilomètres à peine pour les rejoindre et embarquer. Le sourire aux lèvres, j’entrevoyais déjà une nouvelle vie. Je forçais sur mes membres endoloris jusqu’à enfin atteindre mon but. Dissimulé par les containers, je me délestais de tout ce que je possédais : téléphone, identité, etc. Tout ce qui pouvais me relier à eux, à ma vie d’avant. Patiemment, j’attendis le moment opportun pour monter à bord sans me faire remarquer, et telle une ombre, je glissais entre les caisses et m’y cachait avant de laisser l’audace s’emparer de moi et partir à la découverte du cargo. Mais le destin est une drôle de chose, laissant l’espoir s’insinuer dans mes veines pour y réchauffer un cœur gelé, et finalement le souffler à la manière d’un brasier pour que ne restent plus que des cendres. Je n’eus pas besoin d’attendre que le bateau ne s’éloigne du rivage pour sentir la lame s’enfoncer dans la chair de mon épaule. Mes bras avaient toujours été mon instrument de travail, et par-dessus tout l’outil me permettant d’atteindre le but que je m’étais fixé. Devenir un sportif de haut niveau… un rêve qui s’effondrait sous la douleur. Mais jamais les larmes ne roulèrent sur mes joues, pas même alors que la lame fendait mon muscle. « Il me semble avoir été clair sur tes missions Naoki… si tu n’as plus l’honnêteté, te reste-t-il au moins la fiabilité et la force ? »


********************
You got a job to do

« Prêt ? » Le sourire hypocrite ornait son visage, et j’avais envie de le lui arracher alors que je me déplaçais toujours le bras en écharpe. Mais je n’avais désormais plus aucun moyen de fuir, léthargique et croulant sous les antidouleurs dérobés à d’honnêtes gens, je me contentais de survivre. Porté par les envie de mon patriarche, je le suivais désormais dans cette nouvelle vie qui semblait le faire vibrer et nous quittions le pays du soleil levant pour celui du matin calme. J’ignorais ce qui m’attendais, mais rien ne pouvait être pire que la vie que je laissais derrière moi, n’est-ce pas ? Je m’accrochais à cette idée comme à une bouée de sauvetage, mais je devenais aussi amer. Gagné par la colère que je ruminais depuis tant d’années, je rêvais de l’égorger et lui faire pousser son dernier souffle. Je voulais voir ses pupilles se dilater et éclater sous la pression de mes doigts autour de son cou gras. Je voulais entendre son dernier râle alors que la vie quitterait son corps… mais je fus ramené à la réalité. « Aides donc ton vieux père ! » Le sourire satisfait s’affichait de nouveau sur son visage alors qu’il empoignait mon bras invalide, et je le voyais prendre plaisir à me voir grimacer de douleur. Mais je refusais de céder. L’acharnement me donna l’impulsion et la force nécessaire pour tout lâcher et je réprimais l’envie de hurler alors que l’affliction déferlait dans mes veines avec la force d’une tornade. Brûlante et ravageuse, je m’efforçais de l’occulter pour avancer pas à pas. Je voyais le regard ébahi des employés de l’aéroport face à ma détermination, et sans doute face à l’absurdité de la situation, mais je m’en fichais. Je fus néanmoins soulagé de pouvoir retrouver une liberté relative lorsqu’il lâcha mon bras et de m’asseoir dans l’avion avant de m’envoler pour la Corée, mon tortionnaire assis à ma droite. « J’espère que tu es content de ce nouveau départ ! » Je pouffais à sa déclaration, gratifiant l’hôtesse qui passait au même moment d’un sourire que je voulais charmeur. « Que je sois content ou non… là n’est pas la question n’est-ce pas ! » « Je t’ai trouvé un nouveau travail ! Et je suis sûr que tu seras très populaire ! » Je pinçais l’arrête de mon nez imaginant déjà le calvaire qu’il avait prévu. « Et donc ? » « Tu aimes séduire ? Alors ce job t’ira comme un gant ! » Les mots furent balancés nonchalamment, de manière presque trop banale pour que je puisse lui concéder cette nouvelle activité. « Va te faire foutre, je ne suis pas un gigolo. » Mais sa réponse fut d’autant plus douloureuse. Sa main s’abattit sur ma blessure, celle-là même qu’il m’avait infligé, et resserra ses doigts sur la plaie encore ouverte. « Tu ne te souviens pas ? Tu n’as pas ton mot à dire ! »  La mâchoire serrée, les doigts crispés sur les accoudoirs, je sentais la sueur perlé sur mon front tant je retenais le cri de douleur. Il resta bloqué derrière la barrière de chair alors que je hochais la tête dans un dernier effort. « Bien, alors tiens-toi tranquille ! » Je fus pris d’une violente nausée, mais là encore, les larmes ne coulèrent toujours pas. S’il pouvait me retenir de son vivant… il ne pourrait plus rien une fois mort, alors je m’accrochais à cette pensée, rêvant au jour où je serais celui qui mettrait un terme à son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Im Ji Eun
Im Ji Eun
(MomHeart) Property of a Social disaster
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1133-im-ji-eun-lie-to-me
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     04.03.18 19:12
Monnnnnnn bebeeeeeee ** Ishida Naoki ▬ Trust me not...  1957105030 Ishida Naoki ▬ Trust me not...  117913382
T’es tellement beau je pleure ! j’attends que tu remplisses tout pour te montrer mon amour qui déborde Ishida Naoki ▬ Trust me not...  4057704492



It's you You’re the right time at the right moment, You’re the sunlight keeps my heart going

YOU MAKE ME CRAZY
Revenir en haut Aller en bas
Han Chuck
Han Chuck
✨ Admin de l'espace ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t62-han-chuck-apres-moi-le-d
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     04.03.18 19:15
Hyung Sik on adore on dit ouiiiiiiii Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2143209425 Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2143209425 Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2143209425
n'est pas honte de dc le dc c'est bien Ishida Naoki ▬ Trust me not...  955737863 trop hâte d'en découvrir plus sut ton personnage en tout cas welcome back Ishida Naoki ▬ Trust me not...  117913382
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     04.03.18 20:41
j'allais te spammer en pensant que j'étais avec jisoo (ça a duré quelques secondes) et puis j'ai réalisé que j'ai pas jisoo ici :P
REBIENVENUE BILLOUUTTEE Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2284898231
j'ai trop hâte de savoir ce que tu nous réserves avec lui héhé
je viendrai te quémander des liens (tuenpourrasplusdemoi) Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2284898231
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     04.03.18 20:46
purée j'adore ce mec Ishida Naoki ▬ Trust me not...  955737863
re bienvenue à la maison bb Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2284898231
Revenir en haut Aller en bas
Takahashi Ryu
Takahashi Ryu
✨ Admin en carton passé plastique ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t46-takahashi-ryu-van-gogh-e
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     05.03.18 17:10
Welcome back avec le beau Hyung Sik mon chat ! Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2661303468 Ishida Naoki ▬ Trust me not...  117913382
J'ai hâte d'en apprendre plus sur lui ! Ishida Naoki ▬ Trust me not...  1444614389
Bon courage pour la rédaction de ta fiche ! Ishida Naoki ▬ Trust me not...  3620204040



☆☆☆ Everyting is breaking down, But I can't live [b] without you.

Revenir en haut Aller en bas
Ishida Naoki
Ishida Naoki
Need a (Seol) psy...
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1303-ishida-naoki-trust-me-
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     06.03.18 20:20
Jiji ▬ Je t'aimerais à la folie c'est promis ! Ishida Naoki ▬ Trust me not...  955737863

Chuck ▬ MOI AUSSI JE DIS OUI, PARCE QUE HYUNGSIK ... dead bave
J'vais baver devant moi même jpp ... gaah
J'ai honte quand même mais merci BG hehe

Eun Jung ▬ MAIS VIENS ET COLLES TOI A MOI ! hehe Ishida Naoki ▬ Trust me not...  955737863
Tu as du boulot pour que je n'en puisse plus ! mdr

Sarang(hae) ▬ T'as vu hop, j'te fais une déclaration d'amour ni vu ni connu, comme ça. Ma générosité me perdra Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2602407590
Thanks babe inlove
Ravie qu'il plaise, je suis trop dingue de ce mec... yihi

Ryu ▬ Merciiiiiiiiiiiiii ça se rempli au fur et à mesure mdr



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Lannister Adam
Lannister Adam
Floodeur en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t229-lannister-adam-the-stor
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     07.03.18 22:26
Je suis grave en retard mais rebienvenue dans la street mon beau Ishida Naoki ▬ Trust me not...  3620204040



« the unfortunate twins »
they are supposed to never meet each other. one of them was destined to die happy, while the other will have to live unhappy.
Revenir en haut Aller en bas
seo eden
seo eden
✨ Admin de l'espace ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t47-seo-eden-paradis-damne
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...     09.03.18 10:25
yaaas un jap Ishida Naoki ▬ Trust me not...  1627426078
@ishida naoki a écrit:
impulsif ; souriant ; séducteur ; taquin ; charismatique ; sociable ; indépendant (ou presque) ; perspicace ; provocateur ; manipulateur ; nonchalant ; indomptable ; opiniâtre ; joueur ; têtu ; insouciant ; jaloux ; possessif ; tempétueux ; sarcastique ; sans gêne ; rebelle...
déjà j'ai tout validé c'est bon Ishida Naoki ▬ Trust me not...  688159542
rebienvenu ici chat Ishida Naoki ▬ Trust me not...  2469840028 Ishida Naoki ▬ Trust me not...  1444614389


my girl, don't lie to me, tell me where did you sleep last night. In the pines, in the pines, where the sun don't ever shine. I would shiver the whole night through. I'm going where the cold wind blows. ☽

joe l'embrouille (c)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Ishida Naoki ▬ Trust me not...    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant