yolo

 

les petites annonces
- annonce n°1 / nouvelle du 18.04.2018 ; merci de mettre à jour vos fiches de suivi rp, le code a été màj pour plus de visibilité ! voir le code ici ! ♥ - annonce n°2 / L'édition du Busan Time du mois d'Avril est toujours disponnible ; rendez-vous sur ce lien. ♥ - annonce n°3 / venez voir nos scénarios, petit trafique d'êtres humains et autres recherches de liens.- annonce n°4 / la liste des suppressions de la màj n°7 a été établie dans ce sujet, de nombreux avatars se sont libérés. les rps ont étés archivés.

Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t374-lee-hyun-jun-welcome-to
avatar
membre en or
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: take me to your arms feat. aiden and hyun jun.   01.04.18 11:55
take me to your arms.
feat. bae aiden and hyun jun

tenue. Dans une si petite vie et une si petite ville, comment pouvons-nous avoir un véritable déluge de sentiment et d'histoire relié ensemble, les uns avec les autres ? S'il y avait bien un sujet sur lequel Hyun Jun passait son temps à méditer, c'était bien celui-ci. Il y avait en soit, une multitude de réponse à chaque question qui venaient se greffer dans son esprit et pourtant, à chaque fois, pour certaines où les dires étaient bien plus évidentes que d'autres, il se laissait tenter par l'esprit sourd ou l'oreille n'entendait plus. Trois A qui, pour chacun, avait une histoire différente mêlée à la sienne. Chaque personne qui avait effleuré de près ou de loin la vie du pianiste n'en était pas restée intacte. À ses yeux, tout ce qu'il touchait finissait par être détruit à l'exception de ses deux acolytes de toujours quand bien même il pouvait les faire souffrir plus que d'autres. Ils avaient toujours été prévenu et contrairement à d'autres, ils étaient toujours restés à ses côtés. Une de leur main tendue n'avait plus jamais quitté la sienne.

Respirant l'air pur de la nature urbaine, la tête à l'air libre plus en avait à la fenêtre et le dos légèrement penché dans le vide glacial de la mi-saison, le brun fraîchement coloré de ces cheveux volumineux humait les odeurs un peu plus sales que ce qu'il venait de fumer tout en étant allongé sur son vieux canapé. Il souriait bêtement en regardant toutes les lumières de la ville du haut de ses quatre étages puis, comme si ça n'avait pas suffi, il s'installa sur son siège de cuire, se pencha doucement vers la table basse et se roula un joint ou deux, tout en regardant l'écran de son téléphone qui ne cessait de s'allumer. Aiden venait de lui annoncer sa visite presque inattendu quand bien même il avait été celui qui en avait fait la demande. Hyun Jun ne savait déjà même plus où donner de la tête. Il avait tristement commencé par ouvrir toutes les fenêtres pour aérer l'odeur que son meilleur ami détestait presque de trop quand il y mêlait ceux avec qui il était proche. Au fond de lui, Hyun Jun comprenait parfaitement le garçon mais tout était tellement compliqué à ses yeux. Quand il ne faisait pas de conneries avec les idées noires de son enfance, c'était parce qu'il noyait son chagrin amoureux dans le vieil alcool des bars au plus tard le soir avant de se ramasser quelques coups sur le visage parce qu'il aurait cherché les ennuies. Finalement, la vie du pianiste ne se résumait hélasse, qu'en très peu de lignes. D'un geste brusque, il rangea dans une petite boîte ce qu'il venait de créer puis, il s'arrangea pour nettoyer sa table basse avant de passer l'aspirateur dans les moindres coins. Sa maison était toujours d'ordinaire propre quant au rangement, rien ne traîner parterre mais, il y avait toujours de la poussière. L'étudiant n'était jamais chez lui, toujours à se balader seul dans la rue, la gueule fracassée et quand ce n'était pas le cas, il était toujours fourré chez les jumeaux et ce, depuis l'époque où leur amitié avait éclos pour ne donner qu'une belle sérénade de mouvement. Perdu dans ses pensées, un coup strident de sonnette se fit entendre. « Tu peux rentrer, c'est ouvert ! » lâcha-t-il alors qu'il était affalé sur une chaise près de sa table où seul des verres y figurait. Il se releva doucement pour décharger son ami avec un petit sourire en coin, se voulant d'être caché. « Merci d'être venue, je t'ai demandé ça à la dernière minute mais je suis content que tu sois là et que tu n'avais rien de prévu… » fit-il doucement tout en posant les affaires fraîchement rapporté sur la table. D'un geste manuel, Hyun Jun retira des différents sacs plastiques chacun des achats que venait sûrement de faire Aiden après sa demande. « Je te rembourse ? » demanda-t-il sérieusement. Le garçon ne roulait pas sur l'or mais, il n'était pas non plus le genre de personne à se laisser tenter par les cadeaux sans raison. « Je suis désolé pour la dernière fois… De ne pas avoir pu venir à l'entraînement. Tu ne le dis pas mais, je le vois bien, que tu m'en veux ne serait-ce qu'un peu… ». Sa voix était devenue un peu plus posée, elle était calme et grave à la fois de sorte à ce que l'on ne sache pas s'il était nostalgique ou je-m'en-foutiste. Hyun Jun cachait toujours le fond de ses pensées, une habitude depuis l'époque sauvage de sa vie, si elle c'était réellement arrêté une fois.




hellevator - adhyun
i think about you every day and know i'll work out somehow, some way. some say we’re dumb and foolish, some say we should do as we wish, but all my heart could ever do, is tell you that i’ll always love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1402-bae-aiden-i-will-give-
avatar
number one
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: take me to your arms feat. aiden and hyun jun.   05.04.18 19:08
take me to your arms.

outfit ~ T'avais prévu de passer la soirée à étudier, mais t'as pas pu résister à la proposition de ton meilleur ami. Entre lui et les livres, le choix est vite fait. T'es rapidement hors de chez toi, prêt à passer la soirée avec lui. Surtout que l'invitation tombe justement bien, parce qu'une conversation enflammée entre toi et ton frère t'a bousillé ton humeur. Et, dans ces cas là, il y'a généralement que Hyun Jun qui est capable la réparer.
Tu t'arrêtes à l'épicerie en bas de chez ton ami pour acheter le soju qu'il t'a demandé et un paquet de chips à la cannelle pour patienter en attendant l'arrivée du poulet, parce que ton estomac gargouille déjà. Tu le connais, tu sais qu'il se contentera pas d'une bouteille, alors t'en emportes quatre. Parce que tu te dis que t'en boiras sûrement aussi. T'as besoin de te détendre un peu. Allen t'a rendu nerveux avec ses messages et sa façon de prendre à la légère ton engagement. T'as envie de le frapper parfois, quand il crache sur ta rigueur et te traite comme si t'es le seul responsable des chaînes qui t'entravent. Que tu n'aurais qu'à le vouloir pour pouvoir les enlever. Ça a l'air si simple pour lui de se libérer. Utopique. Il n'a pas l'air de réaliser que, si tu ne te plies pas aux obligations, toi et lui finiriez rapidement sans le sous et que vos parents vous soutiennent encore uniquement parce que, toi, tu marches encore dans le droit chemin. Celui qu'ils tracent pour toi. Tu joues le chiot docile pour compenser ton frère enragé. Portant seul une pression familiale faite pour être supportée à deux. Parfois tu sens ta force t'abandonner, tes jambes flancher sous le poids. Mais tu tiens. Jusqu'à présent. Tu tiens en partageant parfois un verre avec Hyun Jun. Tu bois à l'abri du regard d'Allen.

T'arrives à l'appartement et sonne. L'habitude de tes visites pousse ton ami à ne même plus venir t'ouvrir. Tu sais que tu n'as qu'à pousser la porte pour entrer, comme si t'étais chez toi. Mais tu continues d'annoncer ta présence malgré tout afin de ne pas risquer d'entrer à un moment inopportun.
Tu retires tes chaussures dans l'entrée, glisses tes pieds dans une paire de pantoufles avant de le rejoindre. Le sac rempli des commissions passe de tes mains aux siennes et tu te diriges d'un pas las vers le canapé où tu t'effondres immédiatement pendant qu'il vide les courses sur la table. "Tu sais bien que je suis toujours dispo pour venir t'emmerder." Tu lui réponds sournoisement en le gratifiant d'un clin d'oeil. Tu ris doucement tout en t'allongeant, étirant tes jambes sur le sofa, envahissant toute la place.
Il demande si il doit te rembourser et tu secoues la tête. Pour un peu de soju et des chips, tu vas pas faire des dettes. L'addition était ridiculement faible."Non non c'est pas la peine. Rembourse moi en me changeant les idées ce soir et c'est tout." Toi qui roule sur l'or, t'as pas envie de chipoter pour une somme si ridicule. Tu préfères qu'il la garde pour bouffer un truc, tu sais bien qu'il a pas les même revenus que toi. "D'ailleurs c'est plutôt moi qui te dois de l'argent pour le poulet non ?" Tu te souviens soudain qu'il avait parlé d'en commander. Sans attendre sa réponse, parce que tu sais qu'il te dira non, tu sors ton portefeuille de ta poche arrière pour en sortir un billet que tu déposes sur la table basse. "Tiens. Et n'essaie pas de me le faire reprendre, tu sais bien que je suis têtu." Tu lui laisses pas le choix et t'imposes ta participation financière avec un sourire.  

D'une voix douce, Hyun Jun te surprend alors en s'excusant soudain pour son absence à l'entraînement. Une absence mystérieuse qu'il n'avait voulu expliquer à personne. Même pas toi, son meilleur ami. Tu dois bien l'avouer, ça t'avait vexé. T'avais essayé de le cacher, mais semblerait-il que votre amitié n'est pas si fusionnelle pour rien. Il voit clair en toi et tu peux difficilement lui mentir. T'affiches une moue vaincue. "Ouais... C'est juste que je pensais que tu pouvais tout me dire alors, je me suis senti un peu mal que tu me caches quelque chose. Pas digne de confiance tu vois. Et je me demande bien ce qui a bien pu se passer pour que tu puisses même pas m'en parler. En vrai j'ai pensé que c'est parce que tu vois quelqu'un. Et si c'est le cas, j'aurais aimé que tu puisses me le dire. Mais bon... c'est pas grave." Tu lui répond avec honnêteté, la mine un peu fermée. T'avais pas aimé te sentir laissé pour compte. Que ta curiosité ne soit pas comblée. Exclu d'un secret.
Certes, t'es contrarié, mais t'as pas envie de passer ta soirée dans des humeurs négatives. T'es venu pour te changer les idées, t'alléger l'esprit. Alors tu tapotes le canapé entre tes cuisses. C'est la seule place possible puisque tu es étalé de tout ton long dessus. T'invites ton ami à venir près de toi te tenir compagnie, avec un peu de soju et tes chips à la cannelle. "Même si tu me caches des choses, viens. J'ai besoin d'un câlin. Allen m'a mit dans une humeur de merde." Tu tends alors les bras pour l'y inviter. Tu broies clairement du noir et t'as besoin de ton ami ce soir.





You are the cause of my euphoria
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Story] Brothers in Arms, chapitre 1
» I JUST DIED IN YOUR ARMS TONIGHT
» [Story] Dernier chapitre de Brothers in Arms
» Leipzig (Clash of Arms)
» N°8077 ▪ Sourire à ses ennemis ne met pas fin au combat - pv rose and aiden