yolo

 

les petites annonces
- annonce n°1 / nouvelle du 18.04.2018 ; merci de mettre à jour vos fiches de suivi rp, le code a été màj pour plus de visibilité ! voir le code ici ! ♥ - annonce n°2 / L'édition du Busan Time du mois d'Avril est toujours disponnible ; rendez-vous sur ce lien. ♥ - annonce n°3 / venez voir nos scénarios, petit trafique d'êtres humains et autres recherches de liens.- annonce n°4 / la liste des suppressions de la màj n°7 a été établie dans ce sujet, de nombreux avatars se sont libérés. les rps ont étés archivés.

Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: pyjama party with a twist ft. maxho   02.04.18 12:17



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Étonnamment, rien n’a encore changé. Et cette période de flottement, le calme avant l’orage, envoie des frissons le long de son échine à chaque fois qu’il se glisse entre ses draps pour dormir. Dormir, il le fait peu de toute façon. Il les connaît trop pour se dire qu’ils ont renoncé à l’embêter, sait que toute période de répit vient avec son lot de mauvaises surprises. Malgré lui, il s’appuie plus qu’il ne l’aimerait sur la présence de Max, sur qui il a de plus en plus l’impression de peser. Bien sûr que s’il lui en faisait part, elle s’empresserait de lui dire que ce n’est pas le cas, et dans le fond il le sent, qu’elle est aussi ravie d’être en sa compagnie que lui. Malgré tout, il ne peut s’empêcher de ressentir une honte profonde à vouloir passer autant de temps avec elle, et d’être toujours à un stade où il pourrait bien oublier toute l’humanité pour elle. Il a conscience sûrement qu’il est un peu trop dépendant d’elle pour se maintenir un tant soit peu à flots, mais peut-on lui en vouloir, quand il n’arrive même pas à penser à sa vie avant de l’avoir rencontré sans un dégoût et une peur profonde de retourner dans cet état un jour ?

Il lui a envoyé un message plus tôt, pour lui demander s’il pouvait dormir chez elle ce soir. Il s’est proposé hâtivement d’apporter des snacks, sûrement une version maxho de “netflix and chill” en prévision, et s’est rapidement préparé avant de se mettre en route. Il a fait tant de fois ce chemin que tout lui semble familier, et apaise son coeur un tant soi peu. Pas qu’il soit particulièrement angoissé à ce moment là, au contraire : il se concentre à penser à elle, à son odeur, à ses étreintes chaudes et rassurantes, et cela lui permet d’oublier tous les problèmes qu’il pourrait avoir en ce moment. Il finit par venir frapper à sa porte avec un petit sourire posé sur le visage. Il n’a pas demandé si elle était seule à la maison ou si sa famille était là, et il espère sincèrement que la mère Byun n’en profitera pas pour lui demander à quelle date il viendra pour le fameux dîner qu’elle lui a proposé il y a un moment.

featuring. @byun max


gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t676-byun-max-moonlight-dens
avatar
♡ Maxi douceur ♡
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   03.04.18 15:55



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Ses passages à la maison étaient de plus en plus fréquents. D’une certaine façon, c’était comme s’ils avaient trouvé une seconde façon de vivre en couple. Ce n’était pas Max qui allait s’en plaindre. Ici, Junho se sentait en sécurité. Junho se sentait mieux. N'était-ce pas ça, le plus important? Elle savait parfaitement que les retrouvailles avec son père l'avait grandement affaibli. Alors elle l’accueillait à bras ouvert ici, sans que cela ne pose problème à qui que ce soit dans la famille. Car après tout, chez les Byun, tout le monde était le bienvenu. Et les membres avaient rapidement fini par adopter le jeune homme, constatant avec plaisir que leur relation amoureuse durait agréablement dans le temps. La poupée avait aussi la chance d’avoir ses propres "quartiers" en ces lieux. On remerciera Papa Maxou d’avoir arrangé avec elle le grand grenier afin de lui offrir une jolie chambre sous les combles. Ainsi, que ce soit avec Junho et ses amis, la petite douceur était toujours tranquille pour recevoir ses invités. Du moins, quand Minho ne venait pas toquer à sa porte toutes les deux minutes.

Lorsqu’elle vient ouvrir la porte, c’est un sourire céleste que la byun offre à son petit ami, ravie de le retrouver devant son perron. En le trouvant bien trop beau, ses grands yeux noisette ne peuvent s’empêcher de l'admirer quelques secondes d'un air béat. Sa main se dépêche de glisser sur la joue du brun avec tendresse ensuite et ses lèvres vont chercher les siennes pour l’embrasser alors doucereusement. Le genre de baiser qu’on a attendu toute la journée et qui fait du bien. Qui nous fait soupirer d’aise contre un être qui nous rend toujours plus accro avec le temps. S’écartant ensuite en le dévisageant avec amour et envie, c’est une Max malicieuse qui lui fait signe de rester silencieux en posant son index sur la bouche. Sa main prend la sienne pour le faire rentrer, et elle l’amène à pas de loup vers le canapé afin de lui montrer une scène toute simplement hilarante. Ho Joo qui ronfle comme un ogre. Et Min Ho dans ses bras dormant également, lui bavant dessus. On peut voir des moustaches dessinées au feutre sur chacun de leur visage et Max prend alors un air innocent. Quoi, elle? Avoir fait ça? C'est une terriblement accusation, ça !

Gloussant comme une idiote, le joli démon se dépêche d’entrainer Junho à l’étage avec lui pour ne pas se faire surprendre par le reste de la fratrie. Une fois arrivés dans la chambre, Max sourit d'avantage. Sa petite force de ninja plaque sans ménagement le dos du son ainé contre la porte à présent fermée. « Voici le programme de ce soir, Oppa : On continue de regarder la suite de notre série et tu me fais l’amour à la fin de chaque épisode. Deal ? » Souffle-t-elle en prenant un air sournoisement mignon, lèvres collées aux siennes. Coquine. Chipie. Ses dents vont accrocher la lippe inférieure de Junho, félinement. « Juste au cas où, on a encore trois saisons à regarder~ » Sifflote Max avant de finir par rire adorablement. « Mais avant, viens. » Sans prévenir, elle sort de la chambre et lui montre un autre escalier à monter (oui beaucoup de marches chez les byuns…). Des escaliers menant au toit de la maison transformé en terrasse familiale. Une terrasse où une jolie guirlande illumine la table sur laquelle se trouve un petit buffet préparé par la belle. Parfait pour se retrouver en amoureux, sous le ciel orangé.


featuring. @kwon junho


gabi le loup




••••••••••••••••••••••••••••••••
Open your heart, I'll make you love me. I hold the lock and you hold the key. Open your heart to me, darlin'... I'll give you love if you, you turn the key ♡ #maxho
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   03.04.18 16:48



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Il retient sa respiration lorsque la porte s’ouvre, et son sourire s’agrandit face à la vision de son amoureuse dans l’encadrement. Il se laisse admirer, embrasser, toujours surpris de la façon dont Max ne semble aucunement se lasser de sa présence ou de sa vision. Il se presse contre elle, passe ses mains autour de sa taille affectueusement pour lui rendre son baiser, soupire contre ses lèvres de cette impression de réconfort qui accompagne indubitablement sa présence. Il finit par s’écarter avec regrets, jette un coup d’oeil à l’intérieur pour voir qui est là. Il n’entend pas beaucoup de bruit. Max lui fait signe de silence et il s’empresse de tenter de marcher comme une souris et de ne pas parler par inadvertance. La scène qu’elle lui montre, et dont le gribouillage est sûrement son oeuvre, lui arrache un sourire, et il soupire légèrement, adorablement ennuyé par l’esprit joueur de sa petite amie. Il ne veut pas être là lorsque les frères se réveilleront, et ils finissent par aller vers les escaliers rapidement pour rejoindre sa chambre. Il a déjà dormi plusieurs fois ici maintenant, connaît le chemin par coeur, et se sent habité d’une agréable chaleur lorsque Max vient le pousser contre la porte. Plus le temps passe et plus elle prend ses aises, ce qui n’est pas pour le déplaire. Il vient rencontrer son regard et soulève un sourcil, inquisiteur.

Il a envie de l’embrasser, mais reste sage lorsqu’elle lui déclame le programme de la soirée à quelques millimètres de son visage. “Et je n’ai pas mon mot à dire ?” lance-t-il doucement après qu’elle se soit défoulée sur sa lèvre inférieure. “Tu sais.. Je suis en passe d’être un ahjussi plus qu’un oppa, et si jamais mon corps ne tient pas le coup ?” lance-t-il avec humour en la suivant vers une nouvelle volée d’escaliers. Il soupire doucement, la regarde sans gêne de derrière, sa jupe étant assez courte pour offrir un début de spectacle. Ils finissent par arriver sur le toit, et Junho lève les sourcils face à l’endroit qui semble avoir été préparé juste pour lui. “Dîner en amoureux ?...” demande-t-il l’air de rien en se rapprochant de la nourriture. Il ne peut s’empêcher d’en attraper un bout pour le faire disparaître dans sa bouche, avant de lever un pouce en direction de Max, la bouche pleine, en approuvant de sons apparemment enthousiasmes. Il finit par déglutir et se tourne vers les bâtiments en enfonçant ses mains dans ses poches, regarder les lumières qui éclairent le quartier. Il fait bon, et un sourire vient se poser sur son visage. Il aime cette sensation. Tout ne peut que bien se passer.

Il finit par venir vers Max pour entourer sa taille d’un bras. “ça ne t’a pas pris trop de temps, pour faire tout ça, au moins ?...” demande-t-il avec une légère moue, en scrutant son visage. Il aurait été tout aussi heureux si elle avait commandé au restaurant du coin, mais il lui semble bien qu’elle a dû passer du temps en cuisine. Il vient la regarder un moment avant de reprendre la parole. “si tu n’avais pas vingt ans, et que je ne craignais pas de me faire tuer par toute une famille de byun en colère, je te demanderais d’oublier ta pilule et de porter mon enfant” lance-t-il comme ça lui vient. Et ça lui vient souvent, même s’il ne lui dit pas à chaque fois.


featuring. @byun max


gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t676-byun-max-moonlight-dens
avatar
♡ Maxi douceur ♡
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   04.04.18 19:26



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Un adorable rire franchit la barrière de ses lèvres en l’entendant faire son p'tit vieux avant l'heure. Un ahjussi, carrément. Et il n’avait que vingt cinq ans seulement. Ça promettait pour les prochaines années ! « Tu veux quand même pas que je me mette à t’appeler Tonton, si ? » S’amuse-t-elle à rétorquer d’un air faussement suspicieux, sourcil relevé.

Après avoir déposé un gentil baiser aérien sur les lèvres du beau brun, elle l’invite à la suivre jusqu’au toit où un petit quelque chose a été préparé par ses soins. Juste pour lui, oui. Enfin, pour eux. Parce que, se retrouver comme ça en amoureux, ce n’était pas non plus tous les jours que ça arrivait pas vrai ? La petite douceur avait envie d’en profiter. Approuvant d’un signe de tête sa déduction, elle ne peut s’empêcher de sourire joyeusement en le voyant aussitôt gouter l’un des plats, de façon gourmande. Encore plus lorsqu’il lève le pouce pour lui certifier que c’est bon. C’est une Max tout à coup rassurée qui peut alors souffler, intérieurement. Elle ne doute pas de ses talents culinaires mais… Lorsqu’il s’agit de son oppa, elle veut réellement donner le meilleur d’elle-même. Du coup, ça rajoute une gentille pression dans chaque attention qu’elle lui fait. Un stress malgré tout agréable. Le laissant admirer la vue ainsi que les bâtiments prenant une jolie teinte grâce au soleil couchant, elle se met à arranger les derniers détails de ce petit repas improvisé. Le bras qui vient entourer sa taille la fait tendrement sourire, discrètement. « T’inquiètes, ça m’a fait plaisir de le faire ! » Assure-t-elle en levant son visage vers lui, caressant sa joue pour qu’il enlève vite cette moue un peu anxieuse.

Tout comme lui, elle se met à l'admirer sans se priver, avec ce sourire bêtement heureux que les amoureux ont lorsqu’ils se regardent en silence. Ce que Junho avoue sans prévenir fait aussitôt rougir Max. Max qui va vite cacher son visage cramoisi dans le cou de son bien aimé. Ce cou dont le parfum la rend toujours plus accro, avec le temps. Son cœur bat vite, mais c’est agréable. C’est toujours agréable lorsqu’il la surprend en lui disant des choses aussi ravissantes. « Tu sais, ma maman a eu mon premier frère à seulement dix huit ans. » Explique sa jolie voix, tandis qu’elle reste toujours cachée contre Junho. Ses bras frêles viennent doucement encercler la nuque du beau brun et c’est avec une infinie tendresse que Max le serre tout contre elle. « J’aimerais bien. » Avoue-t-elle sincèrement après un silence réfléchi, avant de rire d’un air gêné. « Si tu me le demandais, je mettrais mes études en pause rien que pour ça. Même si ça parait fou. » Fou, ça l’était. Après tout, même si leur relation avançait dans le temps… C’était quand même récent, pas vrai ? Était-ce donc ça, le vrai coup de foudre ? Certainement. « C’est pas étrange de ressentir ça ? » Finit par demander la poupée, s’écartant légèrement afin d’observer son amoureux. Un doux sourire vient sublimer son minois pendant qu’elle le scrute sans se priver, ses yeux noisette devant plus clairs grâce à la lumière du jour... les joues toujours teintées d’un adorable rose.


featuring. @kwon junho


gabi le loup




••••••••••••••••••••••••••••••••
Open your heart, I'll make you love me. I hold the lock and you hold the key. Open your heart to me, darlin'... I'll give you love if you, you turn the key ♡ #maxho
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   05.04.18 15:46



pyjama party with a twist.
(( tenue ))
Il ne peut s’empêcher de rire doucement face au rouge qui monte aux joues de Max. Est-ce qu’il dit des choses aussi embarrassantes rien que pour colorer son joli visage ? … Pas totalement, mais il est vrai que la sensation est toujours plaisante et qu’il pousse souvent le bouchon pour gêner la jeune femme à des moments incongrus. A quoi sert la vie si on ne s’y amuse pas un peu ? “Mais c’était un autre temps…” répond-il face à ce que Max lui raconte de sa maman. De leurs jours, quelqu’un qui a un enfant aussi jeune.. ce n’est plus aussi fréquent, et quand ça arrive, c’est plutôt rejeté par la société qu’autrefois. Il est heureux que l’histoire des parents de la jeune femme se soit si bien finie et qu’ils aient fini par rester ensemble, mais Junho ne sait pas si, en l’année 2018, les choses seraient tout aussi simples. Dans tous les cas, il devrait l’épouser avant. “et puis pourquoi tu me dis ça, toi… hein ?” ajoute-t-il en venant la regarder en fronçant les sourcils. Max vient se serrer contre lui et il soupire doucement face à la sensation agréable de la chaleur qui remonte jusqu’au bout de ses doigts. Ce qu’elle lui exprime le surprend, et en même temps, il ne l’aurait pas imaginé autrement. Si les hommes avaient été capables de porter des enfants, sûrement qu’il lui aurait fait la même déclaration. S’il avait été jeune, et elle avec cinq ans de plus, tout autant. Fou, c’est bien le mot. Il n’a aucun mal à comprendre les gens qui veulent fuir l’amour à tout prix, ou ceux qui préfèrent croire qu’il ne leur tombera jamais dessus. Ressentir autant, si vite, pour une seule personne.. être prêt à tout juste car quelque chose de totalement insensé prend part de chaque partie de son être… être confronté tout à la fois à la pire des joies et à la meilleure des souffrances… Peut-être que si on lui avait donné le choix, il n’aurait pas choisi de s’y confronter. Il ne regrette absolument rien, mais ne connaissant pas le futur, il ne sait pas si Max aurait été mieux lotie sans lui, et s’il se serait finalement satisfait de son désespoir éternellement. Au moins, à être au fond du trou, il n’y a aucune opportunité de tomber un peu plus bas.

“Je ne sais pas. Je ne pense pas.” lui répond-il doucement “on a entendu pire. dans la romance la plus célèbre au monde, les héros se tuent l’un pour l’autre alors qu’ils ne se connaissent que depuis quelques jours, alors on a encore du chemin avant d’arriver au stade “d’étrange”” marmonne-t-il. Junho a toujours détesté l’histoire de Roméo et Juliette, et ça ne change pas aujourd’hui, l’épitome de la stupidité. Mais d’une certaine façon, en plein dans un amour qui lui semble presque idyllique, il peut comprendre des gestes impulsifs et aucunement réfléchis uniquement menés par un sentiment qui dépasse un être humain. Dans leur société actuelle, il doute avoir jamais la possibilité de mourir véritablement pour Max, mais ne le ferait-il pas si cela en arrivait à là ? La réponse, bien trop évidente, envoie des frissons le long de ses bras. Il finit par se pencher vers Max pour l’embrasser doucement, quelques longues secondes, qui finissent par s’accumuler en dizaines. Lorsqu’il s’écarte finalement, il se détache d’elle avec un “j’ai faim !” avant de s’approcher du buffet pour se pencher au dessus et respirer la bonne odeur de nourriture. Pour un Junho qui n’a, dans sa vie, jamais vraiment mangé de nourriture “faite maison” (il doute même que sa mère sache les ingrédients du kimchi), il se gave à chaque opportunité que lui donne sa petite amie de le faire. Il s'assoit et pioche pour remplir son bol. “Il faudra que je fasse une sieste après…” marmonne-t-il en prévoyant le coma post-nourriture qui risque d’arriver après un tel festin. Il oublie un peu la présence de Max un moment, avant de lui attraper le bras et de la faire tomber sur ses genoux. Prenant un morceau de nourriture entre ses baguettes, il lui fourre dans la bouche. “C’est vrai qu’avec un bébé, tes seins gonfleraient encore” marmonne-t-il pensif en baissant le regard vers la poitrine en question. “pourquoi suis-je si raisonnable ? pourquoi est-ce que je prends la responsabilité de te réserver une bonne scolarité et de profiter de tes jeunes années au lieu de te mettre un bébé dans le ventre ? … ne suis-je pas le petit ami le plus généreux au monde ? je mériterais une médaille.” Pour accompagner ses dires, il vient poser une main sur l’estomac de Max doucement. Malgré lui, un sourire pointe à imaginer qu’il pourrait y avoir son enfant à l’intérieur. Des petits frissons remontent le long de son corps. “A partir de quand dans une relation tu penses que c’est normal, de parler d’enfants ?...”


featuring. @byun max


gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t676-byun-max-moonlight-dens
avatar
♡ Maxi douceur ♡
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   05.04.18 17:49



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Pourquoi elle lui dit ça, hein… Allez savoir. Probablement parce que c’est ce qu’elle ressent réellement ? L’envie qu’un jour, il mette un peu de lui en elle et qu’à deux, ils créaient quelque chose pouvant surpasser l’amour pourtant déjà immense qu’ils se portent. Un tout autre amour, encore plus fort et plus fou. Ne serait-ce pas merveilleux ? Junho a raison en disant que c’était un autre temps. Max ne peut qu’approuver ses dires sans pour autant avoir peur. Non, elle n’aurait pas peur si ça lui arrivait maintenant. Malgré son jeune âge et une situation professionnelle encore inexistante. Si cela arrivait, elle ferait de son mieux pour devenir adulte le plus rapidement possible, afin que ce petit trésor puisse naître dans le meilleur des mondes. Ils pourraient s’en sortir sans problème, elle en était persuadée. Seulement, ce n’est pas encore le bon moment hein ? C’était trop tôt. Trop fou, justement. Et alors que se trouve tendrement lovée dans les bras de son petit ami, la petite douceur ressent une bien jolie frustration. Plus tard, oui. C’était certain. Plus tard, elle le porterait, cet enfant. L’enfant de Junho et elle. Leur petite merveille à tous les deux.

Son sourcil se relève joliment en l’entendant parler de deux héros mourant l’un pour l’autre. « Attends… c’est dans quel film déjà, ça ? » Demande alors une Max complètement à coté de la plaque et dans son monde, comme toujours. Non, non. Elle n’est pas stupide. Juste mauvaise en déduction et en devinette. Mais Junho a finit par en avoir l’habitude pas vrai ? Dans tous les cas, le fait de n’être pas si étrange que ça la fait agréablement sourire. Quand bien même c’est un peu le cas, qu’est ce que ça peut faire hein ? Ça ne regarde qu’eux après tout. C’était leur vie. Leur amour. Leur envie. Souriant amoureusement au beau brun, Max accueille ses baisers avec grand plaisir et y répond avec ferveur et tendresse. Son petit corps se presse un peu plus contre le sien et un soupir de bien être s’échoue agréablement contre la bouche de son bien aimé. Ah~… D’une certaine façon, ce moment est un bout de bonheur, n’est ce pas ? Un petit rire vient ensuite sublimer son visage face à l’impatience gloutonne de Junho. « Moi aussi, putain ! » Jure-t-elle joyeusement en se rapprochant de la table à son tour, comme une gosse affamée. Une sieste après ? Oh. Il allait tant manger que ça ? Amusée, elle n’a cependant pas le temps de lui poser la question car la main du bel ogre l’agrippe soudainement. C’est en couinant un petit « Ouh ~!» tout simplement adorable que Max se retrouve fesses sur les genoux de son oppa. Mâchouillant docilement la nourriture que son ainé a glissé dans sa mouche, elle le regarde avec ses joues toutes rondes et l’écoute avec attention. Le petit écureuil s’étouffe, rougit et éclate de rire en même temps face à ce qu’il annonce. « Au secours, mon chéri est obsédé par les gros tétés ! » S’exclame-t-elle en lui tapant gentiment le front pour qu’il arrête de loucher trop longtemps sur sa jolie poitrine.

Pourquoi est-il si raisonnable ? Ah~ elle se le demande aussi, à la fois reconnaissante et frustrée. Une esquisse céleste éclaire sa frimousse… Et son cœur perd un tendre battement en sentant la main de Junho se nicher doucement contre son petit ventre plat. Mince, c’est tellement agréable... Ça la fait partir loin, dans une imagination amoureuse sans précédent. « J’sais pas trop en fait… » Avoue-t-elle en réfléchissant ; prenant des baguettes à son tour pour piocher dans les plats. « J’imagine qu’il n’y a pas de moment défini. Chaque relation est différente après tout, non ? » Explique-t-elle tandis que sa main libre vient se poser sur celle du plus vieux. Un petit silence… et ses joues finissent par rougir de nouveau face à la petite euphorie ressentie par ce contact surprenant. « YAH, OPPA !! » Gronde-t-elle gentiment en riant, finissant par se relever brusquement. « Arrêtes hein… Sinon je vais vraiment avoir envie de faire un bébé maintenant ! » Aussi cramoisie qu'une fraise bien mûre et juteuse, Max cache son visage tout en se faisant le tour de la table. Un petit d’instant d’hésitation... et la petite poupée finit par prendre son bol initialement posé face à Junho pour finalement s’installer à coté de lui. Elle a envie de manger à ses cotés. De pouvoir poser sa main sur sa jambe si ça la chante. Elle ne se prive pas pour le faire d’ailleurs, sans oser le regarder. « Dis… » Finit par souffler sa jolie voix de façon agréable, après quelques secondes de battement. « Pourquoi tu aimerais avoir une petite fille ? » Max la légende. Elle lui demande d’arrêter mais continue quand même de parler de ça. Certainement trop curieuse. Certainement trop captivée par un sujet plus qu’agréable.


featuring. @kwon junho


gabi le loup




••••••••••••••••••••••••••••••••
Open your heart, I'll make you love me. I hold the lock and you hold the key. Open your heart to me, darlin'... I'll give you love if you, you turn the key ♡ #maxho
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   07.04.18 23:18



pyjama party with a twist.
(( tenue ))
“Shakespeare… Romeo et Juliette… attends que je me rappelle” Il plisse les yeux et se concentre. Parce qu’il n’en a pas l’air le Junho, mais il est assez cultivé et la lecture, lorsqu’il en a la force, est un de ses passe temps préférés. Avec la venue de Max dans sa vie, il a de plus en plus d’énergie pour se plonger dans les mots dès qu’elle s’absente, et, même si c’est un secret, il en écrit même quelques uns dans un carnet qu’il cache soigneusement sous une latte de sa chambre. “Did my heart love till now? forswear it, sight! For I ne'er saw true beauty till this night.” déclame-t-il avec un dramatique exagéré avant de lui arracher un petit baiser. L’humeur joyeuse ne décline pas avec une Max qui jure sans apparemment le moindre soucis pour Junho qui vient afficher une tête choquée, du plus beau jeu d’acteur qu’il peut invoquer. “Comment ? Pourquoi est-ce que quand il s’agit de nourriture, tu trouves toujours un moyen de glisser un gros mot quelque part ?” lui lance-t-il dans un rire. ça ne le choque pas véritablement, au contraire ça le fait rire, et il est loin d’être ce genre de gars qui sont totalement dégoûtés en entendant quelque chose d’indécent sortant de la bouche d’une fille à l’apparence innocente. Ils sont tous humains. Junho vient enfoncer le doigt dans les joues de Max, histoire de voir si elle ne stocke vraiment pas ses snacks pour plus tard dans ces deux ballons qui lui donnent une sacré ressemblance avec un écureuil. Et il les adore, ces joues. Souvent, quand il l’embrasse, il passe des heures dessus.

“Vraiment, ça te dérange ?” demande-t-il avec une petite moue face à sa réflexion sur ses seins. Il laisse une petite exclamation lui échapper face à la tape qu’elle lui donne sur le front, et vient se frotter l’endroit précis comme si elle venait de lui faire grandement mal. Enfin de toute façon, il en faut peu à Junho pour se plaindre d’être en train de mourir. Même la discussion sur les bébés passe de sérieux à totalement absurde, et il sursaute presque lorsque Max le gronde et éclate de rire face à la couleur qui a pris part de tout son visage. “Mais moi ça ne me dérange pas, qui te dit que ce n’est pas mon plan depuis le début ? Je parle de bébé.. par ci.. par là.. Et au final.. Ton cerveau n’aura même plus le choix, tu auras l’impression d’en avoir besoin, là, maintenant, tout de suite !” et il tend le bras lorsque Max vient s’asseoir à côté de lui, un peu boudeur face à la distance qu’elle établit entre eux, bien que moindre. La main qu’elle pose sur sa cuisse ne le contente en rien, et il tente de rapprocher leurs deux chaises qui sont déjà collées. Autant dire que ça ne fait pas grande différence. “Quoi, c’était pas confortable sur mes cuisses ?” lui demande-t-il un peu vexé, “tu sais que je ne peux pas te faire de bébés à travers ta jupe !” ajoute-t-il. Il tente de garder un air renfrogné même après la question de Max sur le fait de vouloir une fille, avant que ses pensées ne s’éloignent pour y réfléchir. Pourquoi ? “Je n’en sais rien.” répond-il tout d’abord avant de froncer les sourcils “J’aime l’idée de… D’être le papa chéri d’une petite fille, son super héros, son roi, celui avec qui elle voudra se marier quand elle sera grande… J’ai vu ça à la télé… Et puis une petite fille.. C’est doux, je voudrai la protéger de tout, et puis elle te ressemblerait, sûrement, et.. En fait je n’ai pas de raison logique. Quand je l’imagine, ça me donne des frissons, et ça me donne envie de sourire. Je l’imagine sur mon dos à rire pendant que je joue au cheval, j’imagine apprendre à faire des tresses pour m’occuper de ses cheveux et abandonner totalement frustré pour qu’elle ne me dise que “c’est pas grave papa”.. Je sais pas. J’en sais rien. Peut-être que j’ai envie d’une mini Max, parce que deux c’est encore mieux qu’une.”


featuring. @byun max


gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t676-byun-max-moonlight-dens
avatar
♡ Maxi douceur ♡
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   08.04.18 13:41



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Ah mais oui, Romeo et Juliette ! Elle n’avait pas percuté sur le coup (rien de vraiment étonnant). Souriant alors d’un air béat tandis qu’il lui récite une petite réplique de la célèbre tragédie, Max ne peut que joliment rire en recevant son petit baiser ensuite, joues rosies de joie... impressionnée. « Wouah Oppa je savais pas que tu parlais si bien anglais ! J’ai pas du tout compris… Mais ce que t’as dit à l’air très joli ! » Comment te dire que l’anglais et la petite byun, ça faisait quatre. Elle avait pris beaucoup plus de plaisir à apprendre l’espagnol, étrangement. Rigolant plus suavement cette fois, la petite poupée se laisse un peu plus aller dans les bras de Junho, tendrement. « Alors… D’une certaine façon, je suis un peu ta Juliette ? » Demande sa petite voix cristalline, tandis qu’elle relève sa bouille vers lui pour le dévisager malicieusement. « En fait, j’te laisse pas le choix : j’suis définitivement ta Juliette pour la vie ! » Assure-t-elle ensuite en venant l’étreindre farouchement, le serrant comme une peluche jusqu'à manquer de l'étouffer.

Outre les gros mots ou l’obsession du Monsieur pour les poitrines généreuses, le sujet revient naturellement vers le sujet des bébés. « Comment, tu ferais exprès de me tenter depuis le début ? » S’affole aussitôt Max d’un air adorablement affligé, toute cramoisie. Le vilain. Il sait très bien qu’elle prend tout au premier degré la plupart du temps ! En le voyant légèrement vexé lorsqu’elle ne revienne pas sur ses genoux, la douceur ne peut qu’éclater de rire. « Mais c’est parce que je veux pas t’écraser… Arrêtes de faire cette tête de cochon ! » Pour tenter de le dérider un peu, elle vient lui tirer la peau fine de ses joues. Bon, le résultat n’est pas vraiment concluant. Quoi qu’il en soit, c’est un Junho adorablement pot de colle qui tente de rapprocher encore plus leurs chaises pour avoir sa belle le plus près possible de lui. « Puis une jupe, ça s’enlève facilement. » Fait remarquer Max l’air de rien, détournant vite ses prunelles des siennes, un brin moqueuse. Il le sait en plus, cet idiot. Que c’était beaucoup plus facile lorsqu’elle mettait ce genre de tenue… Elle n’allait quand même le lui rappeler, si ?

Pourquoi une petite fille, oui. Elle a envie de savoir. Et les explications du beau brun ne peuvent que faire tendrement flancher son petit cœur. Souriant faiblement, amoureusement… La nymphe ne peut qu’observer Junho avec un regard rempli de passion et d’amour. Tout ce qu’il dit, elle le voit. Des tas d’images dans sa tête défilent et l’imaginaire vient tendrement apporter une touche encore plus jolie à chaque tableau qu’elle se peint mentalement. Rien que d’imaginer Junho tenant cette petite merveille dans ses bras… rien qu’en devinant le sourire apaisé et heureux qu’il aurait en la berçant tout contre lui… Ah.~ Max en a des frissons. Intérieurement euphorique, elle attend qu’il ait terminé pour sagement s’avancer vers lui et déposer un tendre baiser sur sa joue. Leur regards se croisent et elle reste penchée vers lui, avec sa belle frimousse d’ange qui l’admire sans se priver une seule seconde. « Un super héros, un roi, celui avec qui on veut se marier… Je ne serai plus la seule à ressentir tout ça pour toi du coup… c’est ça ? » Sa main vient arranger une mèche de ses cheveux courts en disant cela, suivant le mouvement d’un regard doux et attentif. Ses yeux se reposent ensuite sur le bel ainé. Une esquisse paisible et solaire à la fois vient sublimer son minois, tandis qu'elle reste joliment silencieuse. Sans prévenir, Max relève un peu ses fesses et revient finalement se poser sur les cuisses de Junho, avec délicatesse. Ses bras frêles vont encercler sa nuque du jeune homme… et c’est tout en se pressant contre lui que la plus jeune va cacher son visage dans le cou si apaisant de son petit ami. « Une mini Max avec un peu de Junho aussi quand même hein ! » Elle sourit tout contre sa peau, l’embrasse par la même occasion. « Yah, Oppa~. Tu me donnes envie de faire un bébé avec toi maintenant… » Susurre-t-elle en grognant un peu et riant tendrement, renforçant un peu plus sa prise sur Junho.



featuring. @kwon junho


gabi le loup




••••••••••••••••••••••••••••••••
Open your heart, I'll make you love me. I hold the lock and you hold the key. Open your heart to me, darlin'... I'll give you love if you, you turn the key ♡ #maxho
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   09.04.18 20:47



pyjama party with a twist.
(( tenue ))
“Il y a beaucoup de choses que tu ne sais pas sur moi. Je sais parler japonais aussi.. Un peu.. Disons que je l’ai étudié jusqu’à la fin du lycée et que j’ai perdu pratiquement la totalité de ce que j’ai appris… Mes parents ont essayé de me faire apprendre l’espagnol, le chinois, ça je sais suppose que je saurai le comprendre et le parler mais ne me demande pas de l’écrire, un peu de français, mais alors là je ne connais qu’à peine dix mots sûrement…” Il plisse les yeux. Quelle déception il a dû être. Junho n’a jamais vraiment été le plus studieux, en même temps, qui l’est réellement lorsqu’il est forcé par d’autres sans suivre réellement ce qu’il aime ? Il vient pincer le nez de Max. “Comment ça t’as pas compris ? T’es pas censée savoir parler anglais pour devenir avocate ? Est-ce que je dois te donner des cours particuliers ?...” vient-il lui dire en plissant les yeux. “J’espère d’ailleurs que tu étudies bien. Tu passes beaucoup trop de temps chez moi et à m’envoyer des messages pour une jeune femme qui étudie durement pour ses premières années à l’université. Je fais quoi moi si tu rates ton année à cause de moi ?... C’est pas un motif de rupture ? “Il faut que je t’abandonne pour me concentrer sur mon avenir, oppa..” quelque chose comme ça..” bien sûr il ne le dit pas avec sérieux, et garde encore un ton léger. Il n’a pas l’intention de faire peur à Max, et il sait comme elle est rapide à prendre toutes les occasions pour trébucher sur ses mots et ses idées.

Elle est marrante quand même. Un bébé une seconde, une femme de l’autre. Il suppose qu’il est un peu le seul à connaître cette facette d’elle, ce qui augmente étrangement son égo. Il en mourrait sûrement de jalousie si elle agissait ou disait ce genre de choses à quelqu’un d’autre, un jour. Rien que de l’imaginer lui donne mal au ventre, et il ne s’embête pas pour la fixer intensément, tout en imaginant des moyens de torture farfelus pour quiconque d’autre que lui essaierait de lui piquer cette place qu’il a pris dans sa vie. Il est sûr que ça arrivera, à un moment ou à un autre, peut-être est-ce son pessimisme, celui qui lui fait imaginer tous les pires scénarios possibles.

C’est un peu pour la première partie de Max qu’il ne la sent pas exactement prête pour avoir un bébé dans le ventre. ça ferait un peu bizarre, non ? Il faudrait mieux attendre quelques années, au lieu de se la jouer inception et d’avoir un bébé à l’intérieur d’un autre. Il ne veut pas lui arracher ses derniers moments d’innocence et de joie enfantine, même si Junho se dit que peut-être, ils ne s’effaceront jamais. Il l’espère, sincèrement. C’est ce qui fait son charme, ce parfait mélange du meilleur de tous les âges, et il ne souhaite jamais qu’elle devienne comme la masse conforme des coréens adultes qui ne savent s’amuser qu’en buvant un peu trop le soir. Il lui faut un rien pour rire, et il espère que ça restera comme ça longtemps. La jeune femme décide de venir sur lui et le jeune homme lui lance un sourire satisfait. Des frissons remontent dans son ventre en sentant les lèvres et le bout du nez de sa femme contre son cou. “Tant que ça ?...” vient-il demander amusé. Il vient lui même déposer ses lèvres contre la peau douce de son cou, profite de son goût sucré, de son odeur envoûtante. Il soupire contre elle et vient l’entourer de ses bras. “Tu m’empêches de profiter du repas” vient-il marmonner taquin “quel genre de petite amie essaie affamer le futur père de ses enfants, hm ?” Malgré tout, il laisse ses mains descendre contre la chute de ses reins, et se poser contre son postérieur. Il ya des endroits où elles se sentent parfaitement à leur aise, apparemment.


featuring. @byun max


gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t676-byun-max-moonlight-dens
avatar
♡ Maxi douceur ♡
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   12.04.18 19:15



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Ses yeux s’écarquillent en découvrant le nombre de langues qu’il a appris durant sa scolarité. « Wouah Oppa, c’est impressionnant ! » S’étonne-t-elle avec un grand sourire, ajoutant aussitôt « Oh mais, tu sais que j’suis plutôt douée en espagnol ? On devrait le parler ensemble pour se dire des secrets du coup ! » Et pourquoi pas des cochonneries, pour s'amuser. S’il y avait bien eu une langue étrangère qu’elle avait adoré étudier, c’était celle-ci. La seule matière où elle n’avait pas eu besoin de trimer pour apprendre facilement. Lorsqu’il se met à mentionner le français, une adorable esclaffe franchit la barrière de ses lèvres, joliment. « Alors là… Moi, tout ce que je connais du français c’est ‘Bonjour, oui, merci, voulez-vous coucher avec moi ce soir ?’ » Explique la petite douceur en continuant de rire, honteuse de son french accent certainement déplorable. Son regard se fait ensuite plus tendre, plus admiratif face à Junho. Apprendre de nouvelles anecdotes sur lui, c’est vraiment plaisant. Et la belle prend conscience que - contrairement à lui qui connaît beaucoup de choses sur ses passions et sa vie – elle, elle ne sait que peu de choses sur ses gouts ou ses souvenirs. Il faut dire que Monsieur Kwon a toujours été secret. Son passé, il semble l’avoir laissé à Seoul pour recommencer sa vie ici. Elle ne peut que le comprendre. Néanmoins, Max se dit qu’elle aimerait en savoir plus sur l’homme qu’elle aime. Des choses amusantes, des passe-temps cachés…

« Parler anglais ? Pourquoi ? C’est pas des roastbeefs que je vais défendre… » Fait-elle remarquer, incrédule. Dites donc Mademoiselle Byun, ça va sinon les clichés ? « Des cours particuliers ? Je veux bien mais… Non en fait, attends c’est louche. » Ses yeux noisette scrutent le visage du plus vieux, le passant au rayon x d’un air suspicieux. « T’es capable de me demander de venir habillée en tenue d’écolière pour réviser… » Finit-elle par supposer, en riant adorablement. « Et je travailles très bien, je te jure ! » Pleurniche ensuite Max en secouant vivement sa bouille de bébé. C’est vrai qu’elle passait beaucoup de temps chez lui. Mais à coté de ça, lorsqu’elle était chez elle, la poupée carburait dans ses études. Les heures passées à son bureau, elle ne les comptait plus. « Tu n’as qu’à demander à Joowie si tu me crois pas ! » Assure-t-elle en faisant la moue, penaude. « Puis de toute façon, mon avenir c’est toi maintenant… » Marmonne-t-elle ensuite, tout bas et presque pour elle… regard sur le coté. Ah~, c'est qu'on est gênée...

Une fois à table, la conversation dérive encore sur le sujet des bébés. Assise sur les genoux de son amoureux, la petite douceur semble de plus en plus en envieuse à devenir maman. Un frison la traverse en sentant les lèvres de Junho embrasser délicatement sa peau. Visage enfoui dans le cou du jeune homme, Max ne peut qu’approuver d’un petit signe de tête. Oui. Tant que ça. Même si ça parait fou et inconscient. C’est de sa faute à lui, pas vrai? C’est lui qui lui parle souvent de bébé, lui qui lui donne l’eau à la bouche, lui qui vend du rêve en imaginant la mini max qu’ils pourraient avoir… Comment veut-il qu’elle ne craque pas ? Soupirant contre lui, la belle renforce la prise autour de sa nuque ; savoure un peu plus le parfum masculin et fleuri qui émane de la peau de son premier amour. Un sourire vient étirer la pulpe de ses lèvres en sentant les bras de Junho l’enlacer étroitement son tour. Un sourire qui s’agrandit lorsqu’il se met à gentiment maugréer. « Kwon Junho. C’est toi qui me voulais sur tes genoux, faut pas râler maintenant ! » Rétorque-t-elle d’une voix douce et amusée, mordant gentiment le lobe de son oreille avant d’écarter son visage pour venir l’observer. L’affamer, carrément... Non non, Oppa, tu n’exagères pas. Jamais !

Le futur père de ses enfants… Cette appellation la fait joyeusement frémir et elle ne le cache absolument pas. « Je suis plus jeune que toi. Et pour le moment, je suis ton unique bébé… tu devrais me nourrir pour la peine ! » Fait-elle remarquer d’un air nargueur et malicieux, avant de vivement rougir en sentant les mains de Junho se balader soudainement sur les courbes généreuses de son petit fessier. « Oppa~ ! » Couine alors une Max cramoisie, à la fois séduite et offusquée par ce geste peu sage. Quel pervers. Un pervers bien trop beau… qui lui donne autant envie de le gronder que d’enjamber son bassin pour gentiment se venger. Joliment gênée, la brunette préfère se faire petite sur le coup. Prenant le bol de son petit ami ainsi que ses baguettes, elle bredouille, d’une toute petite voix « Bon d’accord, c’est moi qui vais te nourrir… » Une fois la nourriture saisie, elle tend la bouchée au beau brun et imite un « Aaaaah~… » similaire à ceux que l’on fait aux enfants pour les faire manger. Adorable et idiote. Byun Max dans toute sa splendeur. Encore un peu et elle lui fait l'avion. Sauf qu’une Byun, c’est quand même un peu filou. Alors, au moment où Junho semble vouloir se saisir du morceau alléchant qu’elle lui tend, Max finit forcément par le manger elle, face à lui. Mon dieu. Ho Joo sort de cette tête, s’il te plait. « Je plaisante, je plaisante ! Tiens ! » S’empresse de dire la petite chipie rieuse en reprenant une autre bouchée pour la lui offrir, par peur qu’il ne se vexe réellement. Elle adore l’embêter, c’est indéniable. « Dis Oppa, parles moi un peu de toi. » Finit-elle par demander quelques secondes plus tard. Un sourire doux et ravis vient étirer ses lèvres lorsqu’elle vient le regarder « Je ne savais pas pour les langues que tu as étudié. Alors… j’imagine qu’il y a encore pleins de choses que j’ignore ? Parles moi de ce qui te plait ! »


featuring. @kwon junho


gabi le loup




••••••••••••••••••••••••••••••••
Open your heart, I'll make you love me. I hold the lock and you hold the key. Open your heart to me, darlin'... I'll give you love if you, you turn the key ♡ #maxho
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   15.04.18 1:26



pyjama party with a twist.
(( tenue ))
Impressionnant ? C’est vrai qu’il ne se rend pas compte que sa culture est finalement un peu plus développée que la moyenne des gens, grâce à l’éducation imposée par ses parents. Il est maintenant bien heureux d’en être libéré mais il ne peut dénier que ça lui a beaucoup apporté. [color=steelblue]“Des secrets ?” vient-il répondre en rigolant ““mais quels genres de secrets pourrait-on avoir ? … est-ce que tu veux dire des cochonneries, plutôt ?” vient-il lui demander en levant un sourcil; Elle a beau l’appeler pervers, Max n’est pas non plus mal lotie dans le département. D’ailleurs, elle ne fait que confirmer ses pensées avec le français qu’elle vient le déclamer, et il éclate de rire de savoir qu’elle ait pu retenir ça à la perfection. Son petit accent est adorable, et il faut l’avouer : lui aussi connaît cette phrase. Classique. ““Comment ça se fait que tu ne me l’ais jamais dit comme ça ?...” vient-il lui demander provocateur, en venant rencontrer son regard. Il ne peut s’empêcher de trouver ce qu’elle vient de dire totalement sexy (et puis penser France pour lui, ça fait penser à des trucs coquins). Il ne lui faut guère de temps pour retomber de l’envie qui vient subitement lui dévorer l’estomac devant une Max qui redevient bébé en deux temps trois mouvements. Il ne peut s’empêcher de venir lui faire une pichenette sur le front face à la phrase qu’elle vient de déclamer.“ “Non mais t’as pas honte de dire des trucs pareils ?”, et il ne sait pas si c’est une tentative pour la Max de changer de conversation, mais subitement c’est de lui et de sa perversité qu’on parle. ““Tu te trompes ! Je n’ai aucunement ce genre d’intentions ! Mais maintenant que t’en parles..” finit-il par dire en venant la reluquer sans gêne. ““S’il te plaiiiiit, Max, tu serais trop mignonne avec une jupe plissée, fais ça pour moi un jour” vient-il dire en pleurnichant tout en la serrant un peu plus contre lui.

La sorte de déclaration qu’elle lui fait réchauffe sa poitrine, mais il vient bien vite la regarder en fronçant des sourcils. ““Je te crois.. mais attention. J’ai juré à ma naissance d’épouser une avocate, tu peux demander à ma mère, alors tu n’as pas le droit de te relâcher.” Il vient attraper son menton pour que Max revienne le regarder et vient embrasser ses lèvres doucement et amoureusement. ““C’est vrai ? Tu te vois si loin avec moi ?...” finit-il par venir lui demander en chuchotant contre ses lèvres.

Il est obligé de la quitter face à la détermination qu’elle semble prendre pour venir le nourrir. Il se laisse faire. Lorsque les baguettes s’approchent de son visage, Junho ouvre en grand la bouche avant d’écarquiller les yeux face à sa portion qui disparaît dans les joues d’écureuil de sa petite amie.“ “Non mais !!!” s’exclame-t-il, et Max ne semble pas assumer longtemps son geste face à la rapidité dont elle fait preuve pour lui offrir à nouveau un peu de nourriture. Il mâchonne lentement et réfléchit à la demande qu’elle vient de lui faire. Parler de soi… C’est un peu large, non ? ““Il n’y a pas grand chose à dire…” ne peut-il s’empêcher de marmonner en ouvrant la bouche pour demander à recevoir encore un peu de nourriture ““tu devrais me poser des questions… là comme ça je ne sais pas ce que je pourrais te raconter.” Il n’a certainement pas envie de lui raconter la relation compliquée avec ses parents, les dizaines de filles qui sont passées ou son comportement insupportable. Il n’a pas l’impression que son passé fait partie de “lui”, même celui à Busan. Il n’en veut pas. Et il ne se trouve pas intéressant, qu’aurait-il à lui dire ? ““J’aime… lire” avoue-t-il à demi mots, avec honte. Il craint qu’elle ne se moque de lui et ne le croie pas, parce qu’il n’est pas l’archétype du rat de bibliothèque. ““J’écris un peu.. aussi” avoue-t-il en détournant le regard, laissant ses mains quitter le corps de Max. Il n’a prononcé que quelques mots pour répondre à sa question et l’envie de fuir est affolante. Pourtant il n’a rien dit de particulièrement choquant, si ? Et pourtant, tout son corps se tend, il fait une grimace. Pour éviter d’avoir à parler un peu plus, il vient se cacher dans le cou de Max pour déposer des petits bisous dans son cou.




featuring. @byun max


gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t676-byun-max-moonlight-dens
avatar
♡ Maxi douceur ♡
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   17.04.18 18:30



pyjama party with a twist.
(( tenue ))

Des cochonneries ? Arf. Il la connaissait trop bien maintenant. Mais en même temps à qui la faute ? C’était lui qui avait donné naissance à l’adorable petite perverse qu’elle était devenue. Et le corps de son oppa, Max n’arrêtait pas d’y penser sans arrêt avec envie. Un simple touché un peu trop langoureux de sa part la faisait partir dans tous les sens. Les sens les plus délicieux et érotiques qui soient.  Rigolant joliment, la brunette ne peut que répondre, amusée comme jamais « J’avoue tout. Mais toi avoues quand même que ce serait super sexy ! Se dire des trucs du genre… » Elle réfléchit une petite seconde, puis vient le regarder avec un regard terriblement coquin et joueur « Oppa… haz el amor conmigo esta noche…. Ven a mi cama~…! » Son accent aussi doux que sensuel souffle sur les lèvres du concerné et la belle ne résiste pas à lui voler un petit baiser avant de reculer, malicieuse au possible. Ah~ les langues latines… un sacré exotisme ! Mais en français, ce n’était pas si mal non plus. Et face à la remarque du beau brun, Max ne peut que répéter la fameuse phrase de lady marmelade en minaudant de ses jolies petites épaules. Quelle chipie. Elle allait le tuer en continuant comme ça, c’était bien parti. « Aie ! Mais pourquoi tu me gronde ?? » Couine-t-elle soudainement en frottant son front quelque peu endolori par la pichenette, la moue boudeuse. Sans parler des clichés sur les roastbeefs, Junho reste avant tout le maitre en matière de perversité. Rien que pour le coup de l’uniforme d’écolière. Face à ses yeux de chiots qui la scrutent d’un air adorablement indécent, Max peine à garder l’avantage. Aish. Beaucoup trop mignon. Il pourrait lui demander n’importe quoi avec cette bouille, elle craquerait forcement. « D’accord mon Oppa, je le ferai !! » Annonce bien vite la cadette en le serrant à son tour un peu plus fort, manquant de pleurnicher à son tour. Vaincue et piquée. Quelle belle bande d’idiots ils faisaient tous les deux.

Le nourrissant généreusement après s’être – pour la ixième fois – moqué de lui en lui jouant de mauvais tour, c’est une Byun tout à coup curieuse et intéressée qui pose des questions à son petit ami. Comment ça, pas grand-chose à dire ? Il fallait qu’elle pose des questions d’abord ? Réfléchissant à tout un tas de demandes dans sa petite tête, c’est une véritable gare à questions qui s’active dans le cerveau de la belle brune. Mais finalement, Max n’a pas le temps de poser la petite première qui lui vient à l’esprit car Junho se livre naturellement. Lire ? Un grand sourire sublime le visage de la brunette. C’est cool comme tout ça ! Elle le voyait étrangement bien avec ses lunettes d’harry potter - qu’elle adorait lui piquer soit-dit en passant – complètement plongé dans un bouquin. « Oh vraiment ? Et quel genre de livres tu aimes lire ? » Demande-t-elle, adorablement intriguée. A part les mangas et certains saga de sciences-fiction, Max n’était pas une très grande mordue de lecture. Elle préférait regarder des tonnes de films ou de série à la place. Elle admirait d'ailleurs les gens capables de rester concentrés sur une lecture pendant des heures. « Si tu aimes les romans d’amour, Ho Joo va vouloir se marier avec toi ! » Affirme-t-elle en riant un peu, attendrie par l’attitude de son grand frère. Jowie n’assumait vraiment cette partie romantique de lui. Il cachait la plupart de ses bouquins sous son lit et les lisait en cachette lorsque Boo n’était pas là pour se moquer de lui. Perdue une seconde dans ses pensées, c’est une Max agréablement étonnée qui tourne son regard vers Junho lorsque ce dernier lui avoue un passe-temps d’une toute autre ampleur. « Tu écris ? » Répète-t-elle bêtement sur le coup, ne s’attendant pas à ça. Wouah...!! Positivement surprise et même ravie de savoir cela, elle le laisse se cacher contre elle et sourit tendrement, plus que jamais joyeuse. Il a l’air si gêné par cette révélation…  c’est juste adorable. Choyant amoureusement ses cheveux courts, Max finit par dire, d’un ton aimant et doux… presque comme une maman « Mais c’est génial ça Oppa…! Je savais pas ! Ça fait longtemps ? Quel genre de choses écris-tu ? » Elle ne le brusque pas, ne s’affole pas non plus, fait en sorte qu’il ne s’enfuit pas de honte. Même sans savoir de quoi il s’agit, elle est déjà bien trop fière de lui.

featuring. @kwon junho


gabi le loup




••••••••••••••••••••••••••••••••
Open your heart, I'll make you love me. I hold the lock and you hold the key. Open your heart to me, darlin'... I'll give you love if you, you turn the key ♡ #maxho
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   Hier à 5:58



pyjama party with a twist.
(( tenue ))
Il veut parler de petites jupes plissées et de mots cochons en espagnol à nouveau. Le tournant sérieux de la conversation le met étrangement mal à l’aise, et c’est un Junho sacrément pudique qui s’affiche devant sa petite amie. Mais après tout elle le sait, non ? C’est dingue, un gars qui a l’air aussi concentré sur sa propre petite personne mais qui n’en profite quand même pas pour raconter sa vie à tous les passants. Peut-être parce qu’il considère celle-ci inintéressante, comme ses intérêts, comme son caractère. La dualité entre ce qu’il ressent de lui même et ce qu’il peut afficher selon les personnes est assez particulière, mais il suppose qu’il ne lui fait aucune surprise en paraissant aussi gêné par la situation. La façon dont elle répond à ce qu’elle lui déclame le détend un peu, il faut le dire. Au lieu de se moquer ou de ne pas le croire, elle semble extrêmement intéressée par le peu de mots qui sont sortis de sa bouche, et un instant il se laisse à sourire, se sent idiot de se sentir aussi gêné en la présence de Max. Y a-t-il une personne au monde mieux intentionnée qu’elle ? Alors avant même de répondre à ses questions, il vient lui arracher un baiser, la serre amoureusement contre lui. Ses lèvres viennent butiner les siennes avec douceur et affection, ses doigts caressent doucement la courbure de son dos. Il finit par s’écarter et remonte sur sa joue en y déposant des petits bisous. “Tu sais à quel point je t’aime ?...” lui déclame-t-il dans un soupir, oubliant un moment le sujet de la conversation, et les réponses qu’il doit lui apporter. La bouffée de reconnaissance et d’amour qu’il ressent subitement à son égard est trop grande pour qu’il ne la fasse partager. Finalement, Junho revient la regarder dans les yeux, sans se départir d’un léger sourire.

“J’aime la science fiction… Beaucoup de gens pensent que cela veut automatiquement dire des aliens, l’espace, et des armes intergalactiques, sans beaucoup de fond… Mais il y a tellement d’oeuvres qui laissent apercevoir un futur affreusement possible. Sûrement que c’est un peu déprimant, ce que j’aime lire, tous les contes sur la déchéance de la planète Terre et ce qui pourrait arriver si on continue ainsi. 1984, c’est un de mes livres préférés, j’ai dû le lire une vingtaine de fois, en coréen d’abord quand j’étais jeune et maintenant en anglais. J’en ai trois éditions chez moi. Tu connais peut-être la ferme des animaux ? Si ça t’intéresse je peux te le prêter, c’est plus court et plus facilement abordable que 1984, et je suis toujours impressionné que ce genre d’oeuvre puisse être décrite “pour enfants”...” Il secoue la tête, totalement perdu dans ses pensées, le regard flou “Je pense que le genre de la science fiction a quelque chose de magnifique dans la capacité à se projeter et à montrer que ce qui est n’est pas si loin de ce qui pourrait être. Beaucoup d’auteurs s’en servent pour prévenir. Peu y sont réceptifs pourtant. Mais c’est la vie.” Il se rend soudainement compte du nombre de mots qui vient de lui sortir de la bouche et vient rencontrer le regard de Max à nouveau, revient sur terre “Mais je lis de tout. J’aime la philosophie. J’aime les tranches de vie. J’aime les romans fantastiques, les Stephen King, j’aime tout ce qui use de l’irréel pour être délicieusement cru et direct sur les torts de l’humanité.” Il finit par sourire un peu “Il ne faudra pas que je le dise à Ho Joo. C’est bien un des seuls genres qui ne m’attire pas… et puis à quoi bon lire des romans d’amour… Avant, cela m’horripilait, et maintenant, j’ai mieux en vrai… Après.. Il y a roman d’amour et roman à l’eau de rose.. J’aime les histoires tragiques… Je déteste les fins heureuses.” avoue-t-il. A force de parler, son appréhension semble s’être évanouie comme par magie. Il finit par répondre aux questions de Max sur l’écriture. “Depuis que je suis petit. J’ai dû arrêter durant mon adolescence et j’ai repris.. il y a quelques mois… Rien de particulier, quelques nouvelles… Je retranscris aussi les moments qu’on passe ensemble, avec mes propres mots. J’ai toujours été fasciné par la capacité du langage à parer d’une toute autre couleur ce qui nous entoure.” Il s’arrête finalement, la gêne remontant en flèche. “Enfin voilà, c’est tout, c’est pas grand chose”

[/color]
featuring. @byun max



gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: pyjama party with a twist ft. maxho   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée Pyjama chez Jawad !
» Murder PArty à vitrolles le 28/03/09
» CR 20/03/2012 Hunting Party / Kingsburg
» 1.1 House Party
» Murder Party