yolo

 

les petites annonces
- annonce n°1 / nouvelle du 18.04.2018 ; merci de mettre à jour vos fiches de suivi rp, le code a été màj pour plus de visibilité ! voir le code ici ! ♥ - annonce n°2 / L'édition du Busan Time du mois d'Avril est toujours disponnible ; rendez-vous sur ce lien. ♥ - annonce n°3 / venez voir nos scénarios, petit trafique d'êtres humains et autres recherches de liens.- annonce n°4 / la liste des suppressions de la màj n°7 a été établie dans ce sujet, de nombreux avatars se sont libérés. les rps ont étés archivés.

Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1402-bae-aiden-i-will-give- En ligne
avatar
number one
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Shin Sung & Jae Hyun & Aiden • We bloom till it gets cold   03.04.18 21:06
We bloom till it gets cold

ft shin sung & jae hyun

outfit T'as passé ta journée enfermé dans l'auditoire, à écouter à moitié le cours donné. Somnolant de tes nuits passées à trop peu dormir. Hanté comme toujours.
Toi habituellement si attentif, t'en es même venu à te perdre sur ton téléphone, dissimulé entre deux pages. Tes yeux ont regardé les images défiler avec distraction. Jusqu'à voir son visage. Tu t'es arrêté. T'as fixé ton écran pendant un peu trop longtemps, te perdant dans le visage ébloui par le soleil, rayonnant sous le couvert de sa capuche.
T'as perdu tes esprits à rester captivé. Ça t'a prit par surprise et t'as fini par secouer la tête pour te détacher. Tu peux pas. Tu le sais. C'est mal d'être troublé.
T'as voulu détourner ton attention en cherchant à te concentrer sur les mots du professeur. Mais impossible. Impossible de chasser l'homme désormais gravé dans tes rétines. Si présent que t'as fini par céder à l'envie de lui parler.
Tes doigts ont pianoté l'écran pour formuler ton envie irrépressible de le complimenter. C'est alors lancé un jeu taquin entre vous. Un jeu qui t'as fais sourire, qui t'as aussi perturbé. L'échange avait un goût d'interdit, de non dit mal dissimulés. La saveur d'un souvenir ravivé. Un soir de pluie estivale qui te colle encore à la peau et qui dévore toujours tes pensées.

La conversation a réveillé ces fourmis dans ton estomac. Cette envie de fougue que l'anneau d'or blanc à ton annulaire avait jusqu'à présent étouffé de force. Doucement le feu grignote ta raison et tu peux sentir tes résolutions se consumer pour bientôt partir en fumée. Ta répression devient fragile.  Les démons cherchent à s'emparer de ta volonté et tu te sens perdre la lutte. A genoux face à tes confusions, t'attends le coup fatale qui te fera basculer.
Quand tu quittes enfin l'université, c'est distrait par l'omniprésence de Shin Sung dans ta tête. T'accueilles l'air doux du printemps avec plaisir. Presque soulagement. Tu marches lentement, parce que tu ressens pas l'envie de rentrer. Non, t'as des envie d'ailleurs. Plus qu'un lieux, t'as envie d'une présence. Et déjà tes pas te mènent vers lui, instinctivement.
Tu te laisses guider par cette impulsion soudaine, même si t'as conscience que tu devrais pas. Ta motivation est dangereuse. Pourtant t'arrives pas à renoncer et faire demi-tour.
Tu t'arrêtes même devant un marchant de bao ambulant pour emporter des brioches. Assez pour deux. L'idée te semble bonne, parce que t'as pas envie d'arriver les mains vides, sans un prétexte. L'achat du repas concrétise aussi ta direction. L'envie d'enlever l'écran entre toi et lui, de faire face à l'homme qui occupe ton esprit et te chamboule avec ses sous-entendus. Tu sais pas pourquoi t'as tant besoin de le confronter dans l'immédiat. La sensation qu'être avec lui n'est que la suite logique de votre échange.

T'arrives à son domicile la gorge un peu nouée. Tu le sais, tu te tiens sur le pas de cette porte avec une pensée inappropriée. Une envie de le voir qu'il est déplacée pour toi d'avoir, toi l'homme promit qui n'a plus rien à offrir. Tu culpabilises d'être envahi par ces sensations étranges que tu n'es pas sûr de comprendre correctement. Le coeur ne devrait pas s'accélérer lorsqu'on rend visite à un simple ami. Pourtant le tiens palpite rapidement. A t'en crever le thorax.
T'appuies sur la sonnette avec appréhension. Et lorsqu'il arrive pour t'ouvrir, tu t'illumines, parce qu'il brille dans ta rétine. "Hey..." Tu le salues dans un murmure doux. Tu sais pas pourquoi, t'es soudain timide. Emoustillé comme un pré-pubère. Ta bouche te trahit en se tordant dans un sourire que tu peines à retenir et qui se crispe finalement dans une moue gênée. T'as même du mal à le regarder et tu détournes les yeux, il te tord l'estomac à te rendre si confus. Toujours poliment sur le pas de la porte, tu confies la raison de ta visite imprévue. Ton prétexte.  "Je suis venu voir comment allait ton épaule. Et j'ai ramené du ravitaillement." A ces mots tu lèves le petit sac que tu tiens en main et dont émane un parfum alléchant. "J'espère que t'as pas déjà mangé." Tu te sentirais bien con avec tes bao tout chaud si c'était le cas. Parce que t'espère bien que ça lui fera plaisir que tu sois venu avec un repas. Et t'as surtout envie de le partager avec lui. Juste pour avoir une excuse, pour rester un peu et t'attarder.





You are the cause of my euphoria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
avatar
✧ the littl'shit ✧
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: Shin Sung & Jae Hyun & Aiden • We bloom till it gets cold   05.04.18 19:33
We bloom till it gets cold

ft aiden & jae hyun

outfit La tête sous l’eau, tu sens chacun de tes muscles se détendre peu à peu. Un soupir de soulagement franchit tes lèvres alors que tu fermes les yeux, laissant ton cerveau rejouer les évènements de la journée. Le cours auquel tu avais consenti à aller, ces quelques instants de bonheur quand tu as eu la salle de musique rien qu’à toi, t’offrant un petit tête-à-tête avec la batterie, avant de décamper dès que les autres ont commencé à arriver, de trop bonne humeur pour sociabiliser... Tu avais atterri dans le parc du campus, et comme si ton sale caractère avait été adouci par le soleil, tu t’étais autorisé quelques selfies avant de te lancer dans une série d’exercices physiques. Tu n’as pas assez bougé à ton goût depuis ce qui était arrivé à ton épaule et tu avais besoin de te défouler, remplacer les courbatures de ton esprit par celle de ton corps. Mais c’est un cercle vicieux, tu finis toujours par te faire avoir par tes pensées, en particulier quand tu es sous la douche. Tu penses à Allen, tu penses à Aiden. Tu penses à Jaehyun, aussi, un peu, beaucoup. Beaucoup trop pour prétendre réussir à tourner la page ou prétendre simplement vouloir lui faire payer ce qu’il t’a fait. Ta mémoire est vivace, chaque mot échangé te revient en tête inlassablement, mais tu essaies de faire taire ce stupide espoir qui t’a déjà trahi tant de foi. Pourquoi a-t-il fallu qu’il t’aide, pourquoi n’arrives-tu pas à le détester ? Tu repenses aussi aux messages que tu as échangés avec Aiden toute la journée, des messages qui t’ont fait beaucoup plus sourire que tu veux bien l’admettre. Tu prends plaisir à le taquiner, à l’imaginer hésiter sur les mots à t’écrire, pour une fois vous ne vous engueulez pas, tu n’as pas un goût amer sur la langue quand son regard froid se pose sur toi. On oublierait presque l’orage qui vous entoure d’habitude. L’eau brûlante sur ta peau te rappelle le baiser échangé, sous la pluie, personne d’autre que vous comme témoin. Ce type, parfois tu as l’impression qu’il danse dans la paume de ta main avant de t’échapper, d’être à la fois si proche de lui mais d’avoir un gouffre entre vous. Comme si l’univers aimait se foutre de toi, te donner quelques miettes d’espoir pour voir si tu es assez affamé pour te jeter dessus. Comme s’il te rappeler à coup-de-poing que tu n’es rien d’autre qu’humain, et que tu ne peux pas te protéger indéfiniment.
Ton esprit tangue encore quand tu sors de la douche, tu as à peine le temps de prendre une serviette que quelqu’un sonne chez toi. Tu hésites à faire le mort mais les visites que tu reçois habituellement sont toutes assez urgentes. Avec un soupir agacé et sans prendre le temps de te sécher entièrement, tu enfiles le premier sous-vêtement et jean venu ainsi qu’un t-shirt blanc, qui devient presque transparent au contact de l’eau. La sale bête que tu gardes et qui sert de chat à ton frère fixe d’un air contrarié la porte depuis ta table basse quand tu l’ouvres enfin. La surprise se marque sur ton visage en voyant qui est devant toi. Personne d’autre qu’Aiden, le seul et l’unique. Tu sens quelques gouttes perlées de tes cheveux mais tu t’en moques quand Aiden te salue avec une certaine timidité, apparemment tes messages ont eu l’effet voulu. Des questions se bousculent dans ta tête mais très vite, c’est un sourire en coin que tu affiches quand il fuit ton regard. « Je te manque tant que ça ? » finis-tu par déclarer avant qu’il ne prétendre être là pour ton épaule. « Décidément, tu es vraiment mignon quand tu essaies de me mentir. » Tu ne peux pas t’en empêcher d’essayer de le provoquer ou de le faire rougir, surtout dans cette situation. Tu salives un peu en voyant la nourriture qu’il a ramené, putain, c’est vrai que tu manges peu en ce moment, faute de moyens. Avec une moue amusée, tu t’écartes un peu pour le laisser passer. « C’est un peu le bordel, fait pas gaffe. » C’est clair que ce n’est pas à la hauteur du luxe habituel des jumeaux Bae, si tu sais que ça ne dérange pas Allen, Aiden vient moins te voir.
Quand tu vas pour fermer la porte, tu te stoppes soudainement en reconnaissant un visage au bout du couloir. « Jaehyun ? » Putain, tu ne t’attendais pas non plus à le voir ici. Et tu te trouves un peu trop agréablement surpris de le voir, pour un délinquant face à un flic. Même si ce flic t'a aidé au lieu de te laisser tomber. Ton expression est véritablement curieuse, même si ta prise se ressert fortement sur le battant de la porte et que tu te mords la lèvre par réflexe. Ton regard se tourne un instant vers Aiden à l’intérieur de ton appartement. Pourquoi tu as la soudaine impression d’être pris en flagrant délit ?


Antarès & Shin absents jusque fin avril

❝bleu au cœur, qui m'aime me fuit❞ J'sais qu'ça t'fait peur, mais je sais pas qui j'suis, j'sais plus après quel rêve je cours ni quel cauchemar je fuis, j'aimerais tout faire pour t'rassurer, mais je sais pas qui j'suis, j'fais plus la dif' entre c'qui est bien ou mal, faut qu'j'fasse le tri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t656-lee-jae-hyun-i-m-just-a
avatar
Sexy Policeman
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: Shin Sung & Jae Hyun & Aiden • We bloom till it gets cold   07.04.18 11:31
we bloom till it gets cold

ft aiden & shinsung

outfit Les mots manquaient, au même titre que sa lucidité. Qu'est-ce qu'il lui prenait ? Qu'était-il arrivé à son sens du devoir ? Qu'était-il en train de faire subir à sa justice inébranlable ? Sûrement oubliés, partis, réduits en fumée et probablement en même temps que l'amitié qu'il portait à son égard, en même temps que ces mots qui étaient morts au coin de leurs lèvres, en même temps que son regard blessé transperçant le sien. Ce dernier semblait d'ailleurs hanter ses pensées ces derniers temps, si bien qu'il ne sut que penser à chaque fois qu'il enfilait son uniforme et qu'il partait au travail, l'air préoccupé par le fait que c'était ce même travail qui lui causait tant de tourments émotionnels ces derniers jours. Jaehyun hésitait plus que tout. Entre laisser le passé engloutir ses démons ou abandonner ses espoirs au futur. Le doute planait, omniprésent dans un esprit qui n'était pas censé se plier à de telles peines. Aucun policier ne faisait une chose pareille. Aucun policier ne devait en être torturé de la sorte. Alors pourquoi lui parmi tant d'autres était si différent de ces mêmes autres ? Qu'avait-il de plus ?

Jaehyun aura beau chercher, cela ne changera pas le fait qu'il se rendait chez lui, à cet instant même. Une nouvelle fois parce que l'inquiétude l'avait conquis, plus qu'autre chose. Ce besoin constant de se soucier des autres le perdra un jour, car c'était pour ce seul et unique motif qu'il avait décidé de le voir ce jour-là, qu'il avait décidé de continuer à le côtoyer et qu'il avait décidé de le sauver l'aider. Mais une fois de plus, il tut ses incertitudes d'un revers de main, faisant la sourde oreille tandis que ses pas continuaient de le mener là où il était. Il avait su où il habitait parce qu'il l'avait entendu mentionner son quartier une fois et qu'il avait stupidement retenu cette information. Puis il avait fouillé et il avait fini par trouver. Jaehyun s'était dit qu'une visite de sa part ne pourrait lui faire de mal après tout, ne serait-ce que pour qu'ils s'expliquent sur les événements qu'ils avaient traversés, ne serait-ce que pour qu'ils mettent au clair leurs pensées, ne serait-ce que pour alléger la raison du policier, puis accessoirement de vérifier la blessure de Shinsung.
Alors, arrivé devant le bon bâtiment, il n'avait pas réfléchi plus longtemps et il s'était engouffré à l'intérieur, l'air nerveux. Il se doutait bien qu'il n'allait plus se faire accepter aussi facilement qu'avant, aussi facilement que si cela avait été Jumin. Cela lui faisait bien drôle de ne plus se faire appeler de la sorte, comme s'il avait fini par s'attacher à ce Jumin, alors qu'il était lui. Le lui dont Shinsung appréciait la présence.

De ce fait, lorsqu'il atteint le bout du pallier et qu'il entendit son prénom résonner dans le couloir, il ne crut comprendre. Alors qu'au bout de celui-ci, se trouvait très exactement celui qu'il était venu voir. Il amorça plusieurs pas pour le rejoindre, poussé par une assurance imaginaire. Cet enfoiré venait-il vraiment de sortir de la douche ? fut une pensée qui le traversa rapidement et qui sembla s'éterniser un long moment dans son esprit, avant de s'éteindre alors qu'il arriva à sa hauteur. « Shinsung. Salut. » Non, vraiment, il fallait qu'il s'habitue à entendre son véritable prénom être prononcé de sa bouche et aussi à arriver à contrôler son stress. Stress qui n'avait absolument pas lieu d'être, n'est-ce pas ? « Je suis venu te voir pour ta... blessure. » dit-il, soudainement ailleurs tandis qu'il comprit le regard étrange que venait de lancer le jeune homme à l'intérieur de son appartement. Il n'était pas seul.
Soudainement, il perçut un sentiment bien singulier lui prendre aux tripes, et c'était loin d'être agréable. « Je vous dérange, peut-être ? » Il n'avait pas voulu paraître froid, parce qu'il ne savait comment s'y prendre pour l'être en temps normal, mais pour le coup, cela s'était naturellement échappé de lui. Devenait-il envieux ?


I WANT YOU
TO SAVE ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1402-bae-aiden-i-will-give- En ligne
avatar
number one
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: Shin Sung & Jae Hyun & Aiden • We bloom till it gets cold   08.04.18 0:07
We bloom till it gets cold

ft shin sung & jae hyun

outfit Lorsqu'il t'ouvre, t'es surpris de le voir la peau encore mouillée. Déstabilisé d'en sentir ton coeur flancher.
T'as pas encore ouvert la bouche que déjà il te lance une légère provocation. Dans la continuité de vos échanges téléphoniques, une question d'apparence taquine dont tu peux palper le sous entendu. Tu restes difficilement de marbre à l'entendre te chercher de vive voix. Surtout lorsque tu sais que tu devrais lui donner une réponse positive. Oui, il te manquait aujourd'hui, ce petit démon. Tant à l'opposé de toi et pourtant tu t'en sens indéniablement proche. Peut-être que ses tares complètent ton irritante habitude à toujours vouloir être parfait. Toi si rangé, lui si sauvage. On dit bien que les opposés s'attirent après tout.

Tu peux sentir l'odeur du savon dans l'air. C'est agréable, mais t'as pas l'habitude d'associer ce parfum à lui. Lui qui sent toujours le tabac froid ou l'alcool de la veille. Parfois la sueur, après l'entrainement. Mais t'as jamais trouvé cette odeur dérangeante. Au contraire, ça t'as toujours perturbé de constater qu'elle semble te plaire.
Son allure sensuelle fait battre ton coeur d'une façon qui te met mal à l'aise. Le tissu mouillé, laissant deviner bien trop facilement l'anatomie qui se cache dessous, tu ne sais plus où poser tes yeux. T'es troublé par ce que ça t'inspire. L'envie de regarder. L'envie de toucher. D'enlever ce voile qui entrouvre la porte de la tentation et te frustre de ne pas être encore plus transparent.
Insolent. Ses cheveux qui perlent te rappellent un certain soir de pluie. Celui où t'avais pu sentir les gouttes de ses mèches s'écraser directement contre ta joue. Vos souffles embrumés mêlés. Ses lèvres abimées pourtant si douces. T'y pensais déjà en arrivant, même si t'essayais d'ignorer ce souvenir. Désormais il te frappe comme une gifle. Impossible pour toi de le faire taire. L'image est vive dans tes esprit, ranimée. Et t'as l'impression que ça se lit dans tes yeux que t'y penses. A ce baiser que vous avez enterré. Tu, comme s'il n'était jamais arrivé. Pourtant depuis, tes lèvres brûlent parfois de retrouver les siennes. Ce soir particulièrement. T'as la sensation d'avoir résisté trop longtemps, d'avoir besoin de céder pour trouver les réponses à tes questions.
Tu n'assumes pas et pourtant tu le sais, tes pieds t'ont menés ici avec cette idée. L'envie de le trouver. De te rapprocher. De le sentir contre toi.
T'es venu avec cet espoir que tu ne devrais pas avoir. Sans innocence.
C'est difficile pour toi d'être crédible quand tu prétends être venu pour t'enquérir de l'état de ses plaies pour te justifier. Et sa répartie provoque un sourire incontrôlable sur tes lèvres. Tes yeux émoustillés par l'adjectif qu'il a employé trouvent refuge sur le bout de tes chaussures. Mais t'essaies de rapidement te reprendre pour afficher un air plus ferme. "Je mens pas." T'assures alors en haussant un sourcil amusé qui te trahit. "Mais je vais commencer par croire que t'aimes le penser juste pour avoir une excuse qui justifie le fait que tu me trouves simplement mignon." T'as soufflé cette affirmation tout bas, taquin et tendancieux, tout en te glissant lentement à côté de lui pour entrer dans l'appartement.
Une fois dos à lui, t'autorises à nouveau tes zygomatiques à étirer tes lèvres et tu glousses tout bas.
Tu retires tes chaussures malgré que l'endroit ne soit pas particulièrement soigné. Tu viens pas souvent, alors t'as encore le réflexe de regarder autour de toi pour observer l'endroit et l'absorber. On est loin de ton sol en marbre. L'appartement est petit, sombre, mal rangé. Mais tu ne t'en préoccupes pas. A vrai dire tu t'en fous. Tout ce qui compte pour toi c'est le propriétaire des lieux. Tu te tournes d'ailleurs vers lui, ouvres la bouche pour parler, demander comment vont ses plaies dissimulées sous son t-shirt humide, avant de la refermer sans qu'aucun son n'ait eu le temps de sortir. Tu fronces les sourcils, constatant qu'il ne t'a pas suivi à l'intérieur. Il est toujours à la porte, semble figé et ses lèvres laissent échapper le prénom d'un autre.

Tu fais quelques pas vers l'entrée, pour pouvoir voir l'homme qui a ainsi capturé l'attention de Shin Sung. Tes yeux voyagent de cet inconnu vers ton ami et tu n'as pas besoin d'analyser longtemps leurs regards respectifs pour comprendre qu'il y'a quelque chose d'étrange dans l'air. Une tension qui te fait l'effet d'un coup à l'estomac. Ton sourire s'est enfui, ton regard assombri. Dans les yeux du brun tu trouves une angoisse qui ne te rassure pas. Il est tendu, trop confus par ce nouvel arrivant. Et cet autre est trop froid à ta vue.
Tu l'as compris, tu n'exploreras pas ta confusion ce soir. Comme un soufflé, ton humeur légère s'est effondrée.. Ton envie de flirter prématurément assassinée. "Oh. Tu attendais quelqu'un ? Je... Je peux vous laisser si tu veux. Je voulais pas déranger." T'essaies de garder contenance tandis que tu marmonnes ces mots teintés d'une pointe de déception. Tes yeux fixent Shin Sung avec un peu trop d'inquiétude tandis que t'appréhende de devoir rentrer chez toi comme un con, à broyer du noir. T'as pas envie de partir, mais tu ne te sens soudain pas à ta place. Avec tes misérables bao que t'as plus envie de manger.
Tu te retiens de soupirer. A quoi pensais-tu en venant ici ? L'effondrement de tes attentes te fait réaliser à quel point t'as été déraisonnable en t'autorisant ainsi cette impulsion.
Mais pour une fois, t'avais pas envie d'écouter ta raison. T'avais juste envie de suivre tes instincts, de n'écouter que toi. Idiot.
A présent ta tête est remplie d'encore plus de questions. Et la première est devenue; qui est cet homme que Shin Sung fixe avec un tel regard ?
Qui est-il pour lui ? Pourquoi l'atmosphère est devenue si déplaisante ?




You are the cause of my euphoria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
avatar
✧ the littl'shit ✧
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: Shin Sung & Jae Hyun & Aiden • We bloom till it gets cold   08.04.18 22:23
We bloom till it gets cold

ft aiden & jae hyun

outfit Tu dois l’admettre Shin, sur le moment, tu ne sais ni vraiment sur quel pied danser ni pourquoi tu sens ton rythme cardiaque s’accélérait alors que Jaehyun avance un peu plus dans le couloir et qu’Aiden regarde curieusement ce qui peut bien te retenir. Le policier te salue, mais tu oublies de répondre, essayant de sonder son regard pour déchiffrer la cause de sa venue. Quand il te le dit, tu retiens comme tu le peux un rire un peu moqueur en constatant sa légère hésitation, devant même te mordre une nouvelle fois la lèvre. Tu soupires avec amusement avant de dire à l’intention des deux personnes venues te visiter : « Mon épaule est la nouvelle excuse à la mode ? Vous pouvez me le dire si je vous manque. » Néanmoins, ton amusement ne semble pas partager quand tu vois l’humeur de tes deux invités surprises s’assombrirent, chacun demandant s’il dérange. La froideur de Jaehyun te fait frissonner alors que la déception d’Aiden te retourne les tripes. Mais d’un autre côté, le courant électrique qui semble se mettre en place entre les deux individus éveille le sale gosse un peu trop orgueilleux en toi, si tu avais un peu d’estime pour toi-même, tu verrais un début de jalousie. Et l’égoïste que tu es ne veut pas choisir d’en renvoyer un chez lui, tu veux en avoir le cœur net.
Tu poses ta main sur l’épaule d’Aiden avant de la passer dans sa nuque, y exerçant une légère pression comme le rassurer et le retenir, mais tu gardes les yeux sur Jaehyun. « Je n’attendais aucune visite, de personne. Vous avez juste un timing très étrange. » Est-ce un sort que Kyô aurait essayé sur toi sans que tu t’en aperçoives ? Un sort qui te rend soudainement important aux yeux de certaines personnes ? Alors que tu te poses cette question, tu te rends compte qu’il y a une personne au fond du couloir, une vieille dame, et tu grinces des dents. Ta propriétaire et la commère en chef du bâtiment. Putain. Jamais deux sans trois, pas vrai ? Tu grimaces soudainement et fais signe précipitamment à tes deux invités d’entrer chez toi, tu ne vas pas te gêner pour t’en servir comme excuse pour évincer la proprio. Mais trop tard, alors que tu prends la main de Jaehyun pour l’emmener à l’intérieur de ton appartement, elle arrive à ta hauteur « monsieur Seo, je crois avoir été assez patiente avec vous. Puis-je avoir votre loyer ? » Tu prends un air gêné, t’appuyant contre le battant de la porte en essayant de se mettre en valeur -cette vieille chouette semble beaucoup libérée depuis son veuvage. « Ah, je suis désolé, je dois passer à la banque, mais… Mes amis viennent pour quelque chose de vraiment important, on ne peut pas s’arranger ? Demain ? Promis ? » Tu la vois te jauger de haut en bas, apparemment ta sortie de douche a autant d’effet qu’avec Aiden et Jaehyun. Parce que oui, tu as bien vu le regard qu’ils t’ont lancé. Elle claque la langue et se détourne « Dernier avertissement, monsieur Seo. Et ne ramenez pas votre bande de racailles par ici. » Trop tard, penses-tu alors que tu te réfugies à l’intérieur avec un soupir de soulagement. Tu tournes ensuite les yeux se Jaehyun et Aiden. Oh, c’est vrai. Tu leur offres un petit sourire complice avant de déclarer « Je devrais peut-être vous présenter. Je ne voudrais pas qu’il y ait de malentendus » Tu montres ensuite où s’asseoir aux deux, t’as pas vraiment de place ici, un étudiant serait plus chanceux que toi, mais il y a bien le clic-clac (pour une fois à peu près présentable) et la chaise de ce qui te sert de bureau. Puis tu les désignes l’un après l’autre en ajoutant : « Aiden, je te présente Jaehyun, le seul flic qui a le droit d'être aussi proche de moi et qui a trouvé mon adresse par on ne sait miracle. Jaehyun, je te présente Aiden, la seule personne qui a le droit de me gueuler dessus quand il vient me récupérer au commissariat et de manière générale. » Oui, tu n’es pas doué pour les présentations. Et oui, tu fais exprès de rester évasif, sinon tu sais très bien où ça va te mener et ce n’est pas vraiment le lieu idéal pour une intense introspection. S’ils ne sont pas contents, qu’ils se présentent eux-mêmes. Tu te décolles de la porte et, réalisant qu’un policer est dans ton appartement, tu récupères un petit sac posé sur le bureau pour le ranger dans ta seule commode, l’air de rien. Puis tu te retournes vers eux avec ce même sourire. « Maintenant que l’on y est et que vous êtes tous les deux venus pour la même raison, autant que je vous rassure tous les deux. Ce ne devrait pas être long. » Tu retires alors ton t-shirt et te retournes pour exposer ta blessure à leur regard expert. Elle est en grande partie cicatrisée, seulement encore un peu rosâtre et rougeâtre à certains endroits.


Antarès & Shin absents jusque fin avril

❝bleu au cœur, qui m'aime me fuit❞ J'sais qu'ça t'fait peur, mais je sais pas qui j'suis, j'sais plus après quel rêve je cours ni quel cauchemar je fuis, j'aimerais tout faire pour t'rassurer, mais je sais pas qui j'suis, j'fais plus la dif' entre c'qui est bien ou mal, faut qu'j'fasse le tri.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: Shin Sung & Jae Hyun & Aiden • We bloom till it gets cold   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shin-Sephiroth projet feu/eau 13X
» N°8077 ▪ Sourire à ses ennemis ne met pas fin au combat - pv rose and aiden
» N°8077; MY HAND SEARCHES FOR YOUR HAND | aiden
» [Dimension Police] Shin Jigenrobo no Chikara !
» [Presentation Aiden.pearce.