yolo

 

les petites annonces
- annonce n°1 / nouvelle du 18.04.2018 ; merci de mettre à jour vos fiches de suivi rp, le code a été màj pour plus de visibilité ! voir le code ici ! ♥ - annonce n°2 / L'édition du Busan Time du mois d'Avril est toujours disponnible ; rendez-vous sur ce lien. ♥ - annonce n°3 / venez voir nos scénarios, petit trafique d'êtres humains et autres recherches de liens.- annonce n°4 / la liste des suppressions de la màj n°7 a été établie dans ce sujet, de nombreux avatars se sont libérés. les rps ont étés archivés.

Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1500-yoon-athena-i-was-born
avatar
♔ your worst nightmare ♔
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: control what you can control (ft. junho)   08.04.18 23:10


control what you can control

Les vêtements de la jeune femme lui collent à la peau, dévoilant ses formes voluptueuses, lui donnant cet air particulièrement séduisant. Elle se regarde une dernière fois dans la glace, essayant de paraître le plus naturel possible, ébouriffant légèrement ses cheveux, et froissant ses vêtements pour donner un côté bien plus réel. Elle est tentée de se maquiller mais trouve cela stupide et insensée. Cela ne convient pas à la logique de son acte. Elle ne peut pas sortir trempée jusqu’aux os avec un maquillage parfait. Il soupçonnerait immédiatement la supercherie qu’elle tente de faire, ou peut-être pas. Il faut dire qu’ils ne se connaissent pas et qu’il ne sait certainement pas quel genre de femme elle est. Il ne sait pas quelle est sa personnalité et qu’elle est prête à tout pour obtenir ce qu’elle désire, quitte à écraser les autres du haut de ses talons pointus. Toutefois, et malheureusement pour lui, il va très vite le savoir. Pauvre petite bête qu’il est. Un sourire narquois se dessine sur ses lèvres, la jeune femme sentant une forme d’adrénaline et de plaisir à le détruire à petit feu. Pourtant elle ne le connait pas non plus, ne sait pas qui il est, et s’il mérite réellement son animosité, mais personne ne le mérite. Elle a juste besoin de le faire, pour survivre. Et parce qu’il le faut, surtout dans cette situation. Elle sait que c’est mal et au fond d’elle elle ressent une forme d’empathie, mais si elle ne le fait pas c’est elle qui va en souffrir, et puis elle a  bien trop d’ego pour accepter qu’il existe dans la vie de son ‘’futur fiancé’’ une autre femme. Elle ne peut laisser faire une telle chose, car pourquoi lui aurait-il le droit de s’amuser, d’être heureux, de ne pas savoir ce qu’il se passe tandis qu’elle, elle devrait tout prendre pour les autres. Ce n’est pas juste. Elle ne devrait pas être la seule à subir cette obligation. Enfin qu’importe. Elle va être la tempête dans sa vie. Son pire cauchemar.

Lorsqu’elle arrive enfin à destination, c’est-à-dire chez le jeune homme dont elle connait l’adresse, elle se prépare mentalement à ressembler à une femme désespérée qui a réellement besoin d’aide. Heureusement qu’elle est une excellente comédienne. Prenant une grande inspiration, sourire aux lèvres, elle finit par frapper rapidement contre la porte, ayant cet air désespéré, le corps encore bien trempé. « Excusez-moi ! Il y a quelqu’un ? Junho ? Tu es là ? J’ai besoin de ton aide » dit-elle sur un ton qui semble refléter une véritable détresse. Elle espère juste qu’il est vraiment là et surtout qu’il est seul. Ça serait fort problématique si elle se retrouve face à sa petite amie, même si elle n’a peur de rien et que même en sa présence, elle risque de jouer à la séductrice. Mais pour le moment et débutant juste sa première phase, il est préférable qu’il soit seul.

feat. kwon junho
gabi le loup




You have to decide whats most important to you. Keeping your pride and getting nothing or taking a risk and maybe, maybe having everything

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
avatar
ღ hoe en chef ღ
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: control what you can control (ft. junho)   13.04.18 21:36


control what you can control

Il sursaute violemment, et se redresse sur son canapé. Junho fronce les sourcils et vient regarder une nouvelle fois le message de Max. Non. Elle est bien en cours. Et il la connaît assez pour savoir quand elle dit ça pour lui faire une surprise ou quand elle est sérieuse. La photo d’elle à demi en train de dormir le prouve bien. Alors qui frappe ? Il prend un moment avant de se diriger vers la porte. Il l’attend depuis des semaines, après tout: la visite du paternel, sa sentence irrévocable. Son ventre se noue et une grimace vient peindre son visage alors que le jeune homme se lève péniblement sur des deux pieds. Un long moment, il imagine ignorer tout simplement avoir entendu quelqu’un. Il n’y a même pas de trou à la porte pour voir qui c’est avant d’ouvrir. Il a envie d’aller dans sa chambre, de se mettre sous la couette, de faire l’autruche. Mais il pense à Max. Elle l’inspire à prendre les choses de plein front, alors à quoi bon ? Ne peut-il pas dire “dégage” à la personne qui s’invite à sa porte si celle-ci lui est désagréable ? C’est doté d’une toute nouvelle confiance qu’il se dirige vers la porte après des pensées ruminantes. Une voix s’élève de l’autre côté de la porte. Il ne la reconnaît pas, c’est une femme.

Ses muscles se détendent face au ton adopté par la jeune femme inconnue et par son apparente détresse. On ne lui cherche à priori pas de noises, et il enfile rapidement un t-shirt avant de venir ouvrir la porte. Ah. Il la reconnaît. Athéna. Un peu sonné, il cligne des paupières avant de la fixer de haut en bas. Les questions affluent. Qu’est-ce qu’elle fait là ? Pourquoi a-t-elle besoin de son aide ? Pourquoi vient-elle le voir alors qu’ils ne se connaissent que de loin et ne sont aucunement proche ? Pourquoi connaît-elle l’adresse de son appartement ? Elle est trempée. Il finit par se reprendre et prend la parole. “Oui ? Que.. quoi ?” L’air plus débile tu meurs, mais ce n’est pas exactement une visite qu’il aurait pu prévoir. Il déglutit difficilement, tente de détourner le regard face aux vêtements d’Athéna qui lui collent un peu trop à la peau, imagine Max faire sa ninja pour se venger d’un quelconque regard qu’il aurait pu mal placer.

Ah ! La chose bien à faire. Il faut l’inviter, non ? Alors il recule à l’intérieur de son appartement pour lui laisser la place de s’inviter, sans dire un mot. Heureusement l’appartement est à peu près présentable, même s’il est bien petit. Elle ne doit pas avoir l’habitude de ce genre d’endroit, hein ? Il sait bien qu’elle a de l’argent. C’est bien le seul fait qu’il connaît à son propos. “Tu.. attends.” et il s’éclipse dans la salle de bain pour revenir avec des serviettes. Il hésite un moment avant de les lui tendre, ayant pensé un moment les lui enrouler lui même autour du corps. Il ne faut pas abuser. Dieu. Il finit par croiser les bras pour venir affronter ce regard. “Qu’est-ce que tu fais là ?”


feat. yoon athena
gabi le loup


ralentissement jusqu'à début mai
† What I need is the dandelion in the spring. The bright yellow that means rebirth instead of destruction. The promise that life can go on, no matter how bad our losses. That it can be good again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1500-yoon-athena-i-was-born
avatar
♔ your worst nightmare ♔
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: control what you can control (ft. junho)   Aujourd'hui à 0:58


control what you can control

Elle remarque son regard qui se dirige malgré lui vers ses vêtements mouillés, se sentant satisfaite de son petit stratagème même si elle sait pertinemment que cela ne signifie absolument rien mais c’est déjà un très bon début. Elle n’exprime toutefois aucune joie préférant garder ce visage paniqué et déboussolé, pour plus de crédibilité. Elle ne préfère rien dire concernant sa situation actuelle, attendant patiemment, tel un enfant sage, qu’il l’invite à pénétrer dans sa demeure, ce qu’il fait de suite, comme lisant dans ses pensées. Sans trop d’hésitation, elle y met un pas, observant rapidement l’environnement, cherchant la présence probable de sa petite amie. Mais aucun signe d’elle. Tant mieux. Elle détaille chaque petite partie de son appartement pour s’approprier les moindres recoins et éventuellement en savoir davantage sur son futur et indésirable fiancé. Elle est un peu déçue, il faut l’avouer. Elle pensait se retrouver dans un appartement un peu plus luxueux, digne de sa réputation, ou du moins de son ancienne réputation, mais rien à voir avec les idéaux qu’elle se faisait. Il n’est décidément pas fait pour elle. Ça manque cruellement de luxe. Et pendant qu’elle découvre du regard l’appartement il s’en va puis revient avec des serviettes. Pendant quelques secondes elle pense qu’il va les lui mettre, tel un vrai gentleman ou alors un bon manipulateur, mais il n’en fait rien et se contente juste de les lui tendre, la jeune femme le remerciant avec un petit sourire faussement intimidé. « Merci » dit-elle en lâchant quelques tremblements, morte de froid. Et cette fois-ci elle ne simule pas. Elle aurait mieux fait de trouver une autre idée au lieu de vouloir tomber malade. Quelle stupide idée.

Elle s’enroule dans les serviettes pour mieux se réchauffer, laissant tout de même une vue sur sa poitrine trempée et visible. « Je suis sincèrement désolée de débarquer chez toi ainsi Junho », elle grimace, se faisant mine d’être terriblement mal à l’aise. Elle serre entre ses doigts le bout des serviettes, se mordant nerveusement la lèvre, pour mieux jouer la comédie. « Pour tout te dire j’ai eu des dégâts des eaux chez moi et . . . », elle inspire profondément, osant enfin regardant le jeune homme. « Et je n’ai pas vraiment d’amis ». Elle lâche ça, comme une bombe, semblant terriblement affectée par ce fait, alors qu’elle n’est pas du genre à l’être. Elle a toujours eu très peu d’amis, de véritables amis, pas ceux qui sont amis pour le profit, l’intérêt, l’argent, la notoriété, non, des amis avec qui elle peut s’ouvrir et être intime. Ils ne se comptent même pas sur les doigts d’une main, mais elle n’en a que faire. C’est la dure loi du plus fort et du plus riche. « Je ne savais pas vraiment où aller alors . . . j’ai juste pensé que . . . peut-être », elle se fait hésitante, détourne son regard, fixe le sol. Ce n’est pas facile de faire toujours semblant et elle doit réfléchir à chaque mot, chaque comportement, qu’elle doit dire et faire. « Je n’aurai peut-être pas dû ? Je te dérange certainement ? C’est juste que comme tu es un peu la seule personne qui, je crois, pourrait éventuellement m’aider. Du moins c’est ce que j’ai cru comprendre ». Elle serre un peu plus les serviettes, frissonnant de froid. « Est-ce que je peux . . . enfin juste . . . ou peut-être que tu pourrais . . . . je ne sais pas ». Une véritable actrice, prête à tourner dans les plus grands films hollywoodiens.

feat. kwon junho
gabi le loup




You have to decide whats most important to you. Keeping your pride and getting nothing or taking a risk and maybe, maybe having everything

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
( p o r t f o l i o )
Message Sujet: Re: control what you can control (ft. junho)   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» U/W Control
» Besoin d'avis sur mon UW control
» [M11] Esper Control
» Blue white control. is preordain needed?
» [SoM] Uw control