la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Ahn Jun Hee
Ahn Jun Hee
▬ • ✘ Ghost rider ✘ • ▬
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1919-ahn-jun-hee-l-etoile-i
More informations ?
Sujet: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     20.05.18 23:30
Ahn Jun Hee
groupe social : Whiskey sour
Featuring. Lee Joon
- Surnom(s) : Jun, Junnie sont les surnoms qui reviennent souvent du bout des lèvres, ainsi que "la Vedette" venant de certains de ses amis quand ils veulent le taquiner. Enfant, sa mère le surnommait "son étoile" mais sa lumière incandescente a perdu de son éclat...

- Âge : Né le 8 mars 1992, il vient d'avoir 26 ans

- Origines : Séoul, Corée du sud
- Sexualité & ♡ : Hétérosexuel, et cela ne changera jamais ! Il aspire à peindre du bout des doigts d'attrayantes et plantureuses formes féminines, afin de les faire frémir de plaisir... Les femmes, toujours les femmes, s'enivrer d'elles et de leurs soupirs est une lubie, enfin quand il a le temps. Perfectionniste passionné, l'aspect professionnel prend souvent le dessus sur sa vie et il est assez difficile de l'en sortir, tant qu'il n'est pas arrivé à aboutir à son idée. Jouer, s'entraîner, encore et encore, jusqu'à atteindre un niveau inégalable, quasi parfait.

- Rang Social : Aisée, grâce à sa famille, notamment sa mère qui est une actrice coréenne reconnue dans le milieu du cinéma.

- Métier/Étude : Suite à sa blessure irrémédiable, perdu, il décida d'entamer des études de commerce à son retour en Corée. A l'obtention de son diplôme, il a choisi de prendre un virage radical dans sa vie : suivre les traces de sa mère et devenir acteur. Il est donc actuellement un jeune acteur sur le marché, qui suit également un entraînement poussé pour acquérir des compétences de cascadeur.

Les Anecdotes Il a fait du ballet depuis sa plus tendre enfance, et était destiné à devenir danseur professionnel ▬ Il a une large cicatrice au niveau de son tibia gauche, suite à un accident de voiture à l'âge de 15 ans ▬ Sanguin, il a souvent usé de son poing face à ceux qui disaient que son prénom était bien trop féminin.. Ta gueule, c'est mixte. T'as toujours pas compris ? Attends approche, j'vais te faire comprendre.. ! ▬ Fils d'une actrice coréenne de renom, croyez-le ou non, ce titre n'est pas facile à porter tous les jours ▬ Une fois pour un pari, il a dû s'épiler entièrement un sourcil et oui, il a morflé ▬ Plus jeune, on disait qu'il était un mélange de Sasuke et de Naruto : le sens inné d'un génie du premier, ainsi que l'impulsivité et la persévérance du second ▬ Il passe un peu trop sa vie à aller au cinéma, afin de voir les prochaines œuvres à découvrir. Il faudrait d'ailleurs qu'il arrête d'y inviter en premier rendez-vous toutes les femmes qu'ils rencontrent.. Mais que voulez-vous, si la belle n'apprécie pas le lieu, alors ils ne s'entendront définitivement jamais ! ▬ Il éprouve une certaine haine pour le métier de journaliste qui se dégrade de plus en plus, il pense que la plupart deviennent des "fouilles merde" ▬ Il a un amour inconditionnel pour la photographie, mais n'a aucune patience pour apprendre à amadouer pleinement l'appareil. Alors, il en prend une tonne avec son téléphone, et sa mémoire ne va pas tarder à exploser ! ▬ Les blessures qui ont endommagé sa jambe droite le lancent toujours à quelques occasions, capricieuses et perfides, lui remémorant sans cesse ce jour où tout a basculé. Il s'entraîne chaque jour pour se muscler, s'entretenir et camoufler cette faiblesse qu'il ne supporte pas. Il a choisi d'entrer dans une compagnie de cascadeur à Busan, afin de pousser son corps à l'extrême pour voir jusqu'où il pourrait aller et définir ses nouvelles limites ▬ Sportif de nature et assez fier, Jun Hee a la rage d'un challenger et une volonté de fer, acquises dans la rude discipline enseignée par la danse classique. Les épreuves qu'il a eu sur sa route ont aussi beaucoup joué ▬ On raconte qu'il ignore complètement son père depuis que celui-ci a quitté sa mère pour une jeunette, il y a de cela une dizaine d'années. Le scandale avait provoqué un ouragan dans la presse et les tréfonds d'internet, même encore aujourd'hui ▬ Il est un fan inconditionnel des Marvel et des DC, et aurait adoré enfiler le costume rouge de Deadpool, l'anti-héros populaire. Oh, sans oublier Ghost rider, l'esprit de la vengeance ! Ptin j'aurais fait un malheur ! ▬ Il est resté cinq ans aux USA lorsqu'il était adolescent ▬ Il se retient imperceptiblement de cracher des injures sur ceux qui croient qu'il est pistonné par sa mère dans le milieu du cinéma mais n'hésite pas à remettre clairement les gens en place quand ils parlent derrière son dos ▬ Il a une Harley Davidson, qu'il chérit plus que tout au monde et il effectue souvent des allers et retours entre Busan et Séoul.

Leeya
Personnage inventé par mes soins, Lee Joon me démangeait depuis un moment, et le voilà donc sous les traits de Ahn Jun Hee !  mdr Il est à la recherche de colocataires, alors il y a des intéressés, n'hésitez paaas !  Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231 Biiiiz sur les fesses de Omija et Michi ~ free hug
Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente Y2YgIxR

Code:

[url=http://magic-unicorn.forumactif.com/u280](ID)[/url] <x1>Lee Joon (Lee Chang Sun)</x1> ━ <x3>Ahn Jun Hee</x3>


• • •


Le caractère Chaleureux ▬ Impulsif ▬ Compétitif ▬ Intrépide ▬ Débrouillard ▬ Enfantin ▬ Nerveux ▬ Arrogant ▬ Travailleur ▬ Sensible ▬ Charmeur ▬ Divertissant ▬ Tenace ▬ Rancunier


Jun Hee est une étonnante harmonie mélangeant la souplesse et l’inflexibilité, enseignées par la rude discipline qu'est la danse classique. Comme un arbre, il se plie au gré du vent, il s'adapte, il évolue. Mais il n'est pas quelqu'un de facilement manipulable, influençable. Il trace son chemin, aussi loin qu'il peut jusqu'à son but ultime, et il suivra ce chemin, quoiqu'il lui en coûte. Depuis son enfance, on lui a appris l'ambition, la résistance et la persévérance : la récompense par l'effort et le travail. Et ce dernier mantra est gravé au plus profond de lui-même. Quand on ne connaît pas Jun Hee, on peut croire que c'est un homme assez immature, taquin, voir arrogant. C'est ce qu'il est ! Il aime la fête, sortir avec ses amis, faire des paris, les perdre et assumer ses conneries, monter sur le bar et danser, bref juste profiter de sa jeunesse ! Oser un peu tout, et si cela ne fonctionne pas, eh bien tant pis. Si la jolie barman ne lui donne pas son numéro après la chanson qui lui a chanté debout sur la table, et bien tant pis, c'est la vie, et elle pourrait être bien pire. Il le sait. Jun Hee, c'est le jeune garçon à la mère célèbre, avec cette étiquette de "fils de" scotchée à son front depuis sa naissance. Toujours regardé autrement par les autres, toujours à parler dans son dos de ce nom pleins d'étoiles. Mais lui, il voulait être sa propre étoile. Et il l'était, dans sa propre passion qu'était la danse. Les heures d'entraînements chaque jour l'ont fait gagner plus tôt en maturité au fur et à mesure des années, beaucoup plus vite que chez les autres enfants. Il s'accordait pourtant des moments de jeu, des moments de folie où il pouvait tout relâcher, son corps et son esprit. Il s'est toujours permis tout ce qu'il voulait, mais il savait quand il fallait s'arrêter, quand il fallait dire stop. Ne pas se blesser inutilement pour ne pas tout perdre. Voir toujours plus loin que l'instant, s'épanouir dans le présent, mais veiller au futur. Deux visages, l'enfantin téméraire et le talentueux avide de lumière. Et ils sont toujours là, tous les deux, en lui. Comme le ying et le yang.

Encore aujourd'hui, Jun Hee a besoin de cette drogue qu'est le challenge : le travail du corps, de l'esprit, aller au-delà de ses limites, se donner sans cesse de nouveaux objectifs et les atteindre avec volonté. Changer, se transformer, évoluer, et surtout avancer. C'est quelqu'un qui a toujours l'envie de bouger, de faire quelque chose, comme si il ne voulait pas se permettre de rester dans le silence et réfléchir. Car c'est dans ces moments-là de vide que vos doutes et vos pires angoisses remontent. Peut être cherche t-il à les éviter plus que tout, éviter de tourner la tête en arrière et de voir tout ce qu'il a perdu. Alors faire plus, toujours plus, pour se donner l'espoir que ce nouvel avenir qu'il se construit petit à petit, pierre par pierre, sera mieux que celui qu'il avait imaginé toute son enfance, et adolescence. Qu'il ne s'est pas trompé de voie, qu'il est doué pour autre chose que la scène et les grands jetés. Sa bouche clame avec force, ses mains s'agitent en un ballet aérien à chacun de ses mots, mais dans sa tête pourtant, règne nervosité et incertitudes. Il n'est pas sûr de ce qu'il fait, de ce qu'il sera demain et pour quelqu'un qui a toujours su où il allait... Tout cela est assez angoissant.

Jun Hee, c'est quelqu'un de chaleureux qui vous entraînera dans son énergie et son arrogante confiance en lui. Il est un peu sauvage, un brin rebelle, mais c'est toujours ce genre de type qui détend l'atmosphère, qui attire les yeux et les sourires autour de lui sans même s'en rendre compte. L'étoile brillante est toujours là. Un peu chiant, un peu trop bruyant parfois aussi, mais tu sais que tu peux compter sur lui. Qu'il ferait la route pour te rejoindre si t'es en galère à quatre heures du matin, qu'il quitterait même un plateau de tournage pour te tirer des emmerdes dans lesquelles tu te serais fourré ! On ne s'en rend pas forcément compte tout de suite sous ses airs de charmeur un peu instable, mais c'est quelqu'un de bien, de droit, qui donne tout ce qu'il peut pour évoluer, malgré les épreuves cruelles de la vie. Il aurait pu choisir une voie plus simple après ce qui lui ait arrivé, mais que voulez-vous.. La simplicité, la routine, tout cela l'emmerdaient royalement. Il s'est lancé un pari avec lui-même en tant que jeune acteur ambitieux et polyvalent : acquérir à nouveau un haut niveau dans une discipline plus que physique qu'est le métier de cascadeur, mais aussi très mentale. Tout cela avec une jambe encore sensible, près de dix ans après... Alors, s’aplatir et subir, ou se relever, et conquérir ? Subir, c'est perdre tout espoir de revivre l'exaltation de se sentir enfin soi-même.



L'Histoire On a tous une passion qui nous fait vibrer, qui nous inspire, et nous révèle. Certains choisissent de la mettre en second plan, par choix ou par dépit et d'autres y consacrent leur vie. C'était le cas de Jun Hee et de sa fascination pour la danse classique, plus précisément le ballet. Pour les étroits d'esprit et conservateurs, cette discipline devrait être uniquement réservée aux femmes, mais heureusement pour lui, ses parents étaient des gens ouverts artistiquement. C'était sa mère qui l'avait emmené à la représentation d'un grand spectacle, réunissant pas loin d'une cinquantaine de danseurs au coeur de la plus grande salle de la capitale. Il avait à peine six ans mais l'âge n'était qu'un chiffre. Il n'avait pas compris toute l'histoire, ni tous les rebondissements animés par la musique d'un orchestre de renommée. Mais les émotions, du haut de son jeune âge, il les avait senti, ressenti jusqu'au plus profond de son coeur d'enfant. La beauté des expressions, la souplesse des mouvements, la grâce des gestes, et ces instruments harmonieux qui s'accordaient avec ardeur... Une larme, puis deux. C'était beau, c'était incroyable, magique. « Moi aussi Maman, je veux voler. »


Assidu, persévérant, impliqué. Talentueux, charismatique, lumineux. Les compliments pleuvaient, et ils grimpaient les échelons de la discipline avec panache. Sa mère l'appelait "sa petite étoile", lui et son sourire d'ange plein d'innocence. Il avait toujours eu cette étrange sensibilité en lui, qui a su se développer par le biais de la danse, devenant un véritable atout pour chacune de ses performances. A fleur de peau, le coeur ardent. Le langage délivré par le corps, la bouche muette. C'était ce qu'il savait le mieux faire. Car lorsqu'il parlait, c'était un jeune homme énergique, plaisantin, un brin impulsif, qui voyait toujours la vie du bon côté. Sa vie toute tracée qu'il avait planifié point par point, avec une confiance inébranlable dans cette ascension qu'il ne souhaitait jamais voir s'arrêter. Mais Jun Hee était différent de ceux qui suivaient les même cours de danse que lui, il pensait aussi à sa jeunesse et à s'amuser. Cette passion lui avait permise d'acquérir une maturité précoce, due aux éreintants entraînements qui vous marquaient physiquement et psychologiquement au fer rouge. C'était dur, très dur, et la pression était constante quand on cherchait à devenir dans un avenir proche un véritable professionnel. Mais lui, prenait le temps de souffler, pour ne pas exploser. Se couper un moment de cette passion dévorante, presque nocive, afin de pouvoir à nouveau respirer. Et qui pouvait le mieux l'aider que son meilleur ami ? Cho Sanjay, de deux ans son aîné. Ces deux-là se connaissaient depuis la maternelle et le lien ne s'était jamais estompé. Jay, plus introverti et associable que le danseur, descendait d'une riche famille de chaebol qui le couvait bien trop. Elle le surveillait en permanence comme un précieux joyau inestimable d'un trésor royal. Jun les soupçonnait même de l'étouffer, et s'était donné comme mission de lui faire vivre tout ce qu'il manquait. Il l'entraînait à faire quelques bêtises, à faire les foufous, afin de profiter d'une insouciance qu'il craignait que le plus grand ne perde bien trop tôt. Mais le jour où il l'avait fait grimper dans un arbre, et qu'il y était resté coincé dedans, incapable d'atteindre une branche pour redescendre, ce n'était peut être pas la meilleure idée du siècle ! Mais que voulez-vous, ils s'amusaient bien, et faisaient la paire, bien que les parents Cho ne voyaient pas le danseur d'un bon oeil... Ils ne l'appréciaient pas, car il était une distraction inutile pour leur fils et ils pensaient déjà un jour, à l'en défaire. Plus jeune, Jun l'appelait "Hyung", et puis avec le temps, ce terme lui paraissait étrange tant ils étaient sur un pied d'égalité et que l'âge n'avait plus vraiment de signification pour eux. Ils traversèrent leur pré-adolescence ensemble, jusqu'à ce qu'une brusque décision ne change tout leur quotidien...

Jay allait sur ses 16 ans, et il partait pour Busan. Un soir, ses parents avaient subitement choisi de déménager là-bas et du jour au lendemain, il n'était plus là. Il ne s'était jamais rebellé auprès d'eux, et puis après tout, il n'était même pas majeur, qu'aurait-il pu faire ? Cette décision les brisa tous les deux et la colère lécha les muscles d'un corps éreinté. Impulsif, Jun avait pris un billet de train quelques jours après, quittant la capitale pour rejoindre son ami. Parce qu'il lui manquait, mais aussi par pure provocation envers les parents Cho. Était-il un délinquant ? Un drogué ? Un meurtrier ? Non, il n'était rien de tout ça, et pourtant, ils voulaient l'éloigner de leur fils et il était hors de question qu'ils y arrivent. C'était à ce moment là qu'il rencontra Yi Emi, qui avec le même âge que lui et qui semblait avoir de l’intérêt pour Jay, le mystérieux et insondable Jay. Elle avait vu qu'il rendait son sourire au lycéen, alors elle l'aidait quand le danseur débarquait sans prévenir. Elle l'aidait à le trouver, ou parfois elle attendait avec lui, lui qui la taquinait sur son petit accent provincial en l'imitant. Mais entre le collège et les cours de danse, il ne pouvait aller voir son ami qu'une fois par mois à Busan. C'était trop peu, trop court, et au cours des mois qui passaient, il sentait son ami lui échapper...


Jun avait 15 ans, et un scandale familial éclata, éclaboussant la presse entière du pays : son père trompait sa mère, elle, la grande actrice de renom. Le couperet tomba, et personne ne s'y attendait, en particulier l'adolescent. En admiration constante devant celle-ci, il avait l'impression que tout s'effondrait sous ses pieds, parcouru par un sentiment de honte des plus violents. Voir tous ces torchons afficher leurs affaires privées en public, cela le dégoûtait profondément. Et puis son père... Il en était écœuré, refusant de lui parler. Une femme plus jeune, bien-sûr, comme c'était original... Sa mère était comme la plupart des personnages féminins qu'elle incarnait à l'écran : une femme de poigne, moderne, indépendante, au charisme écrasant. Mais elle n'avait pas la naïveté et le charme de la jeunesse, et il osa la quitter pour cela. Après s'être fait surprendre par des photographes, il fût la risée de toute la Corée. Mais Jun et sa mère furent aussi emportés par cette vague fracassante. Leurs photos étaient placardés partout ! Alors qu'elle n'y était absolument pour rien, les articles étaient sortis, des critiques, des vieux dossiers, des mensonges et des horreurs inimaginables. Ce dernier essaya de trouver du réconfort loin de la capitale, auprès de son ami qui l'avait toujours connu et qui ne le jugerait pas à tort. Cela faisait plusieurs mois qu'il n'avait pas pu le voir, enfermé dans la maison familiale afin d'éviter les journalistes qui pullulaient en bas de chez eux. Mais Jay avait changé, son âme s'était refroidie et Jun regretta de ne pas être venu plus tôt. Il ne supportait plus de le voir devenir un robot au coeur mécanique et à l'esprit bien trop logique. Le plus jeune gueula, hurla. Au fond, il s'en foutait de lui non ? Qu'il vienne le voir ou non, est-ce que cela changeait quelque chose pour lui ? Il ne lui montrait plus rien, plus d'émotion, plus aucune joie en le voyant. Il avait fait tout ce chemin pour le voir, lui parlait, et ce jour-là, il le regardait à peine. Savait-il pour le scandale ? Avait-il honte de lui maintenant ? Ses parents avaient-ils réussi à lui pourrir la cervelle avec leurs conneries conservatrices ? Il était évasif, fermé, et cela rendait Jun complètement dingue. Il avait bondi, lui avait attrapé le col, les lèvres retroussées devant une Emi désemparée. Et voilà ce que Jay lui avait dit « C'est la vie, il faut avancer et quelques fois suivre le courant... » et se fût comme une claque des plus brutales. La seconde claque qu'il avait reçu en peu de temps, et la troisième n'allait pas tarder à venir... Leur amitié se brisa en une phrase, et ils n'auraient sans doute jamais cru que cela aurait pu leur arriver. Suite à cette dernière dispute, il ne reprit plus jamais le train pour Busan.

La fureur et la tristesse nous empêchent de réfléchir, nous rendant complètement désespéré. Vide et désemparé.

Ce soir-là, lorsqu'il rentra de province, les journalistes l'attendaient dans la rue, devant la maison familiale. La tête basse, l'humeur tourmentée, il en avait oublié les vautours affamés, comme il les appelait. Mais aujourd'hui, il n'avait pas envie de leur faire face. Il n'avait pas envie de les entendre hurler toutes ces questions absurdes à ses oreilles, tout en essayant de se frayer un chemin vers sa porte d'entrée, les bras les repoussant comme il le pouvait. Il était fatigué de tout ça, son énergie légendaire en prenait un coup. En les apercevant, il recula mais l'un d'eux donna l'alerte. Par instinct, ses jambes avaient déjà fait demi-tour, s'élançant à grande enjambée vers la rue qui précédait. Ils le poursuivaient. Il entendait leurs pas empressés. Ils n'avaient sans doute eu aucune information de toute la journée, et ni entrevu sa mère. Il leur fallait quelque chose à se mettre sous la dent, et c'était lui qui allait leur donner. Laissez-moi tranquille ! Foutez-moi la paix ! Il n'avait rien à voir avec tout ça, avec son père infidèle à cause de qui ils étaient dans cette situation. Il n'avait rien à dire, il voulait juste être seul. Juste seul. Il ne savait pas où aller, il continuait à courir droit devant lui, sans jamais s'arrêter. Son souffle s'effritait, les lampadaires effleuraient son visage d'une lueur orangée, atténuant son teint pâle et ses cernes marquées. Ils étaient toujours derrière lui, alors il décida d'accélérer au moment où il atteignit une rue descendante. Il la traversa, les flashs illuminant sa course effrénée, les phares l'aveuglant... La voiture le percuta de plein fouet, son pare-brise se brisant en mille et un morceau. Elle n'avait pas eu le temps de ralentir, ou bien trop tard. Son corps désarticulé rebondit, roula, s'écrasa sur le sol en un terrible crissement de pneus. Le choc fût trop grand... Les flashs crépitèrent une dernière fois... Noir.


La hanche déboîtée, le genou et le tibia cassés, le pied brisé. C'était sa jambe droite. Le verre avait entaillé le mollet de la seconde en une large plaie rougissante. Un traumatisme crânien, et quatre côtes cassées. Était-ce réellement le pire ? Le traumatisme fût pourtant des plus brusques au réveil deux jours après, alité et bandé de la tête au pied. La panique l'avait dominée subitement, virulente, faisant trembler chacun de ses membres à moitié endormis par la forte dose de morphine qu'on lui avait infligé. Son regard qui s'accrochait aux perfusions, à ses bandages qui l'étreignaient, ce bip bip incessant d'un coeur terrorisé. Non, le pire, c'était le jour où on lui annonça que, malgré les opérations qu'il avait subi, sa jambe droite ne pourrait plus jamais être comme avant. Il pourrait marcher sans boiter, il pourrait courir et sauter, ce qui était déjà un exploit suite à son accident. Mais.. Son pied à la fragilité irréparable, ne serait plus assez solide pour continuer sa passion. Il ne pourrait plus jamais danser. Il devait oublier le ballet.

Des mois qu'il était dans cet hôpital en rééducation et il n'avait plus goût à rien. Il était jeune et avait la vie devant lui.. Je t'en foutrais de ce genre de réflexion ! Lorsque tu sais ce que tu es, et ce que tu veux devenir pour le reste de ta vie, et que tu as un but bien précis que tu souhaites atteindre plus que tout au monde... Mais si il disparaît ? Si, la seule chose pour laquelle tu es doué, pour laquelle tu vis vraiment, où tu es vraiment toi-même... cesse d'exister, qu'est-ce que tu fais ? N'est-ce pas quelque chose de terrifiant ? Tout s'était écroulé. Ses années de travail, d'efforts, de sacrifices... Tout !  Il fallait trouver un nouveau but, un nouvel avenir, c'est ce qu'on lui répétait sans cesse. Mais personne n'était à sa place, personne n'était dans sa tête. Il n'était plus bon à rien, voilà ce qui tournait en boucle dans sa tête. Sa mère craignait qu'il ne fasse une dépression, alors elle avait pris une décision radicale : aller aux Etats-Unis. Fuir l'angoisse, les scandales, l'oppression permanente de la presse et des gens, tout, tout fuir. Là-bas, il rencontra des spécialistes, d'imminents chirurgiens, mais aucun n'était certain que sa condition actuelle l’emmènerait à nouveau un jour sur une scène. Mais la rééducation était un début qui parfois, faisait d'extraordinaires réussites, mais très peu de miracles. Ils s'installèrent définitivement en Californie, tous les deux, son père étant resté dans leur pays natal. Il prenait des nouvelles régulièrement, mais Jun Hee n'avait plus aucune confiance en lui. Depuis son accident, il haïssait aussi les journalistes qu'il tenait un peu pour responsable de son état. Ce métier, il ne le portait pas dans son coeur, ils les voyaient comme des "remueurs de merde" pour s'exprimer plus vulgairement. Et il était bien content de passer davantage inaperçu à l'étranger. Pendant près de quatre ans, il avait suivi une rééducation intense pour retrouver du poids, mais surtout des muscles, bien affaiblis par son état, notamment ceux de sa jambe la plus touchée. Cela n'avait pas été les meilleures années de sa vie, loin de là. Il s'était endurci, renfermé dans une bulle que personne ne pouvait vraiment pénétrer. Perdu dans un pays lointain, salement amoché, son rêve brisé, il devait en plus apprendre une nouvelle langue et regagner une estime de soi complètement anéantie. Et pourtant, le solitaire regagna peu à peu sa personnalité enjouée quand son corps montra de nombreux signes positifs. Il avait pu se faire des amis, reprendre une scolarité et enfin, retrouver une certaine sociabilité qu'il avait abandonné. Et puis un jour, on lui annonça que son corps était en parfaite santé. Il tenta, plein d'espoir, se hissant sur les pointes, virevoltant de quelques tours avant d'être traversé par une vive douleur au milieu du pied. Il tomba à terre et l'évidence le frappa de plein fouet. C'était définitivement fini.


A l'âge de 20 ans, sa mère et lui regagnèrent la Corée. Malgré le scandale qui l'avait éradiqué du cinéma, un réalisateur qu'elle connaissait l'avait choisie pour incarner le rôle principal d'un prochain drama, et elle avait accepté de revenir pour faire son retour. Jun avait fortement pensé à rester en Californie, mais il craignait de la laisser rentrer seule, même si elle avait une force de caractère quasiment inébranlable. Ayant toujours eu pour seul but dans la vie la danse, il devait désormais se réorienter. Les mauvais souvenirs de la capitale le poussèrent à entamer des études de commerce à Busan. Il s'y débrouillait, il était même doué, sa personnalité communicative aidant beaucoup mais il n'en éprouvait aucun entrain, aucun plaisir. Il lui manquait quelque chose. Il regardait en permanence en arrière, vers le passé, vers ce qu'il avait été et au fond de lui, il savait qu'il n'arrivait pas pleinement à avancer. Il étouffait tout cela en lui. Il détestait qu'on lui rappelle ces années-là, "ses heures de gloire" comme certains lui disent, mais surtout, qu'on le prenne en pitié... Il avait pourtant réussi à acquérir une licence et un master avec mention, un miracle.

Sa personnalité s'affirmait à nouveau avec le temps. Il gagnait en arrogance comme un masque cachant son manque évident de confiance en lui. Faire croire à tout le monde qu'il savait ce qu'il faisait, qu'il allait réussir, que sa route était toujours toute tracée alors qu'elle n'avait en réalité aucune continuité qui lui plaisait réellement. Qui le faisait vibrer jusqu'aux tripes ! Et acteur ? Comme en danse, c'était un métier à fleur de peau où tu devais tout montrer, tout dévoiler. Il rigolait devant l'ami qui lui demandait un service. Il avait écrit un scénario, il avait toujours rêvé d'être scénariste pour des dramas. Il le lui avait tendu afin qu'il puisse lire le script de la première page. Il lui expliqua le personnage, le caractère, Jun Hee l'écouta, s’imprégna sans le vouloir de ses paroles, et des mots sur la papier. Il l'avait filmé dans son monologue sombre et malaisant, articulé de cette tonalité inquiétante qu'il n'avait encore jamais laissé s'exprimer devant la caméra, ni devant quiconque. Il pensait que c'était mauvais, presque ridicule. Mais lorsqu'il avait regardé l'enregistrement, il avait ressenti un déclic. Il avait aimé ce qu'il avait vu, et cela fait longtemps qu'il n'avait pas apprécié ce que son reflet lui renvoyait. Acteur hein ? Pourquoi pas.  


A l'âge de 24 ans, ce fût une grande révélation. Ses études terminées, il avait pris une grande décision : devenir acteur ! Il n'aurait jamais cru un jour suivre les pas de sa génitrice, et pourtant, c'était ce qu'il avait décidé. Et tout cela, en commençant par le bas de l'échelle, sans pistonnage. On ne le reliait pas toujours au nom de sa mère, et c'était tant mieux. Il voulait faire sa place seul dans ce milieu difficile et restreint, réservé à l'élite. L'excitation s'empara de lui, enfin. Elle avait disparu depuis si longtemps, et la revoilà de retour. Plus cela demandait du travail, de la rigueur mais surtout du dépassement de soi, plus il était exalté, comme autrefois. Plus les chances étaient restreintes, et plus son esprit de compétition se réveillait en lui. Et c'était ça... Oui, c'était ça qu'il avait eu besoin durant toutes ces années : une discipline qui le stimulerait autant que la danse.

Mais ce n'était pas simple, c'était dur et épuisant psychologiquement. Il découvrait un milieu qu'il ne connaissait absolument pas, malgré la célébrité de sa mère en tant qu'actrice. Pas assez grand, pas assez drôle, pas assez jeune... Mais il avait une gueule, et il en voulait. Et certains l'avaient bien remarqué. Il enchaîna pendant deux ans, les castings, les petits rôles mineurs, quelques publicités, pour finalement apparaître dans des dramas et des films, incarnant des personnages plus que secondaires. Cela blessait un peu sa fierté, mais les quelques minutes de gloire à l'écran le rendaient particulièrement heureux et plus positif pour l'avenir. Torse bombé, sourire arrogant et démarche assurée, il doutait pourtant de tout en quelques secondes à peine. "Fils de" à l'héritage doré, il s'enivrait pourtant de la moindre petite chose qui pouvait lui arriver sur un plateau et rêvait secrètement d'avoir un fauteuil à son nom. Il avait un nouveau rêve, une nouvelle passion, et parfois, même souvent, il craignait de tout perdre une seconde fois. Si ce n'était pas ce chemin qu'il devait suivre, qu'est-ce qu'il devrait faire d'autre dans sa vie ? Il n'était doué en rien d'autre, et il n'avait que ça pour le tenir réellement en vie. Alors il faisait de son mieux, il s'encourageait, s'entraînait jusqu'à pas d'heures. Il regonflait son égo devant le miroir, celui-ci même qui se perçait à la moindre remarque lancée, à la moindre erreur dans son jeu. Il ne supportait pas ceux qui parlaient dans son dos. Sanguin, il avait déjà eu plusieurs altercations avec des membres du staff qui le rabaissaient à voix basse, et disaient qu'il était quelconque à côté de sa mère. Certains soufflaient qu'il était pistonné, que ce n'était pas vraiment son jeu qui l'avait emmené là où il était maintenant, mais juste son nom. Il avait fini par apprendre à encaisser, enfonçant les doigts dans ses paumes à s'en faire mal pour ne pas frapper, et s'attirer des ennuis inutilement. Mais sa langue était toujours là elle, piquante, à la répartie légendaire. Plutôt crever que se faire marcher sur les pieds par des ignorants. Il avait connu bien pire que ces cons dévorés par la cupidité. Il tanguait intérieurement, toujours. Alors, pour retrouver un équilibre plus solide pour ce métier dans lequel il désirait être le meilleur, il ajouta une corde à son arc : acquérir les compétences d'un cascadeur pour étoffer ses aptitudes en tant qu'acteur. Mais est-ce que sa blessure ne se réveillerait pas ? Depuis plus d'un an, il s'entraînait avec un ami cascadeur afin d'endurcir son corps et lui apprendre de nouveaux réflexes. Il avait dû gagner en masse musculaire, notamment pour protéger ses os et cette zone blessée qui le sensibilisait encore physiquement, mais surtout psychologiquement. Il est actuellement sur le tournage d'un drama, en tant que doublure d'un des personnages secondaires. Il attend impatiemment le moment où quelqu'un va le repérer pour un rôle principal dans une future production ! Son désir le plus profond en tant qu'acteur : entrer dans la peau d'un méchant torturé, oh fucking yeah.  

 
Revenir en haut Aller en bas
Cho Sanjay
Cho Sanjay
(Workaholic) Social disaster
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1132-cho-sanjay-take-an-app
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     20.05.18 23:31
FIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRST kya
MON BFF gaah inlove
T'es beaucoup trop canon... tu vas toutes les faire baver d'amour ... mouche hehe Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1941498791

En tout cas bienvenue par ici ma belle, j'suis juste tellement contente que ce soit toi derrière ce lien yihi love
J'ai hâte de tout connaître sur mon BFF, et j'vais prendre bien soin de lui, un fois qu'on se sera retrouver vivivi hug

@Yi emi, voilà ton premier crash est arrivé Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 960516634

J'SUIS READY POUR LE PÂTÉ !!! gaah


Open your eyes  


BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas
Im Ji Eun
Im Ji Eun
(MomHeart) Property of a Social disaster
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1133-im-ji-eun-lie-to-me
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     20.05.18 23:46
... BFF de Jay..
Beau gosse,
Harley ...
Deadpool et Ghost rider..
............ ahh j'approuve .. j'approuve trois fois quatre fois même ! Bienvenue ici et bon courage pour l'histoire et le caractère puisque .. tu avances plus vite que Flash xD Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 4057704492
On va être amené à se croiser je crois bien ;)

Jay jay est content on l'est tous !!! ALLERRRRRRRRRRR
DEADPOOL PARTYYY Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231



It's you You’re the right time at the right moment, You’re the sunlight keeps my heart going

YOU MAKE ME CRAZY
Revenir en haut Aller en bas
Hwarang Hyuk
Hwarang Hyuk
✨ L'Homme du peuple ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t483-hwarang-hyuk-you-so-fre
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     21.05.18 2:33
mooooooooh un Joon dans le secteur, sérieux on adore Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231 Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231
ce mec est une base universelle Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 955737863

en tout cas bienvenue sur ib joli coeur, tu as une très jolie plume !
Si tu as des questions n'hésite pas, j'vois que tu fais déjà deux heureux, tqt plus moi ça fait 2 Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2804212914


[ c e n d r i e r h u m a i n ]

Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente JaX7nkQ 

Revenir en haut Aller en bas
Tran Dân
Tran Dân
✨ enfant des rues ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t52-tran-dan-no-futur
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     21.05.18 11:20
hahahahaha j'm'étais dit hier même qu'il manquait un acteur/cascadeur dans le genre métier trop bien, en plus avec Joon, le combo gagnant.
bienvenue par ici Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1444614389 si tu as des questions n'hésite pas. (pour les colocataires si jamais, t'as une partie recherche de lien au cas où. Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 4257334537)


EN ABSENCE

rude boy in town
vos lois ne sont pas mes règles
L'indépendance se gagne dans la rue, l'argent n'achète que des idées reçues. Je ne crois qu'en mon expérience.
Les rêves accouchent dans la violence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     21.05.18 11:52
Pourquoi tu fais toujours des personnages de la mort qui tuent hein ? pleurs pleurs
tu m'expliques comment tu fais /sors/
en tout cas BIENVENUE LEEEYYYAAA Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231 Je suis tellement contente que tu ais craqué tu peux pas savoir à quel point, en plus avec Joon je ne peux que valider you know mdr
nous faudra des liens, c'est obligé, t'as pas le choix de toute manière Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1957105030
DU LOVE SUR TOI ET FINIS VITE TA FICHE héhé Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2910348687
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Jun Hee
Ahn Jun Hee
▬ • ✘ Ghost rider ✘ • ▬
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1919-ahn-jun-hee-l-etoile-i
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     21.05.18 15:29
Michi/Jay → MA BELLEEEEEEEE !!! Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1619402942
Ptin, on va enfin avoir un lien important ensemble, ça va envoyer du pâté yihi

T'as vu ta belle gueule ? J'vais devoir ramasser toutes celles que t'ignores, ça va m'en faire un paquet, j'ai intérêt à prendre des vitamines  Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 159519414  Comme si j'en avais besoin... mdr

Moi aussi, il me tarde de rp avec toi, d'imaginer leurs retrouvailles, et je vais voir à quel point Jun est rancunier :hum: :owo:

Oh, Yi Emi l'amie d'enfance, je ne l'ai pas encore croisé, mais j'espère rp avec toi aussi si tu lis ça siffle Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231

MDR le pâté, j'vais essayer de le commencer aujourd'hui car je suis tranquille là (enfin Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2984780511 ) Mais je vais d'abord attaquer le caractère !

Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1064931764 (je vous ai dit que j'adorais tester tous les smiley ? XD)


Ji Eun → Ahhh la fameuse infirmière, à qui mon associable d'ami a donné un rein.. Enchanté ~ Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1941498791

Deadpool et Ghost rider, je suis assez fan voui ! Sans oublier dans un autre genre le Joker et The Mask gaah love Et avec Michi, j'ai découvert que Jay avait aussi une moto, alors franchement c'est le destin hihi

Voui, je voulais mettre quelques éléments déjà pour que les gens qui viennent saluer est déjà une esquisse du perso ! Je ne supporte pas quand c'est vide, on est frustré et curieux d'en savoir plus, moi j'aime les trailers wouh

Ohhh on va certainement se croiser oui, à très viiiite ! keur


Hyuk → Yoooo ~
On ne le voit pas assez souvent Lee Joon je trouve, alors voilà ! aww
Oh c'est très gentil ! Mais je n'ai pas encore écrit grand chose, mais ça devrait bientôt arriver. J'espère que je ne vais pas trop écrire... ange :owo:

Thank's, je n'hésiterais pas ! Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231


Dân → J'adore ton vava, ptin ça pue la liberté, peace, love et rock'n'roll. :wow:
T'es devin en fait ? XD Tu y as pensé tellement fort que j'ai accordé ton voeux clamé vers le ciel vivivi Je trouvais qu'acteur tout simple, ça manquait d'un peu de piquant, alors je vais voir ce que ça va donner avec un peu de cascades Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2602407590

Ahhh oui je sais qu'il y a cette section, merci beaucoup, je pense que j'y passerais certainement ! Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1941498791 A bientôt ~


Omija de mon coeur/Maena → PTDR C'EST TOI QUI ME DIT CA ? ça me rappelle Inu mdr mdr mdr Non mais oh! T'as vu les persos que tu ponds toi ? Moi, j'suis follement ennuyeuse à côté en général XD Flatteuse va, dès que j'arrive et tout yihi aww

En vrai, tu sais que je craque vraiment très rarement, j'suis tellement une sédentaire de forum gaah Alors on va bien voir ce que cela va donner avec mon petit Junnie Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231 Faudra qu'on se trouve des liens avec un de tes persos bien entendu, c'est une obligation, un devoooir ! Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1941498791

loud  Love youuuuu ~ Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 4057704492



Chaleureux, Impulsif & Divertissant.
• Ghost riders in the sky •


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     21.05.18 15:30
Leeya ? Leeya ? Leeya ? J'ai déjà entendu ce pseudo quelque part...
Sinon bienvenue par ici & have fun avec ce personnage de folie mdr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     21.05.18 15:33
Aw. Ca fait si longtemps que j'ai pas revu Joon Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 4057704492 Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 117913382
J'approuve tellement dhfurdhgdg Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 1261605147
Bienvenue sur ib** J'adore déjà ton bébé please
Revenir en haut Aller en bas
Seo Aelis
Seo Aelis
✨lady marie ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3376-seo-aelis-you-belong-w
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente     21.05.18 17:41
@Ahn Jun Hee a écrit:
Oh, Yi Emi l'amie d'enfance, je ne l'ai pas encore croisé, mais j'espère rp avec toi aussi si tu lis ça siffle Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 2284898231

ME VOILAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA



Bienvenuuuuuue j'vais liiiire ta fiche dés que j'ai la tiiime promis, faudra qu'on voit plus en détail notre lien du coup mdr Gâte de rp avec toi! kya J'espère que tu vas bien t'amuser avec nouuuuus kihi Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente 117913382 nom
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Ahn Jun Hee ▬ L'étoile incandescente    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La cabale de l'étoile noire
» Stardust: le mystère de l'étoile.
» Une étoile dans le firmament...
» étoile avatar
» Evaluations Altid et Etoiles