rps communs on the flux- free party des rainbow dans la campagne Coréenne.
- fête de la musique au parc de la busan tower.
- Pool Party des Cosmo au Parc Aquatique.

- On Air : Croisière & Temple Haedong.

- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

(clique pour voter !)


yolo

 

les petites annonces
─ Nouvautés du mois de Juillet : allô frero ? ça farte sous les cocotiers d'ib ? Viens zyeuter l'annonce du mois de Juillet, clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition du mois de Juillet est arrivée ! Clique ici ! ─ Le Bar du Bartender : Venez donc participer aux enchères et balancer des potins au Bartender ! rdv au bar ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1303-ishida-naoki-trust-me-
avatar
Need a (Seol) psy...
More informations
En ligne
- Sujet : I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     10.06.18 15:50




I rise by lifting myself
featuring. @Han Shi Hyun

Un coup de plus… il me fallait juste endurer un autre coup. J’avais survécu à la rafle de ses poings sans broncher, aussi je mettais toute la volonté du monde à subir le dernier, celui qui était censé me mettre K.O, et il le fit. Avec une facilité certaine, je sentis ses phalanges imprimer ma mâchoire avant de m’écrouler sur le sol poussiéreux. La respiration coupée, les tempes vibrant sous l’afflux de sang qui me montait à la tête, je me laissais aller à fermer les yeux, gagné par la fatigue d’un autre combat à perdre. Essoufflé, j’attendais le signe du pseudo arbitre avant de me relever, non sans difficulté. Mon épaule m’élançait, et ce même si j’avais tenté de la préserver en ne frappant qu’avec mon bras valide, mais le mot avait dû être soufflé. Une rumeur qui se répandait pour clouer le japonais au sol en un temps record, mais ils ignoraient qu’en dépit des paris, outre l’argent que je faisais gagner à tous ces hommes avares et avides de pouvoir, j’enrichissais un homme qui misait davantage sur l’endurance. Je ne comptais plus les coups, je comptais seulement les secondes avant de devoir tomber, et lui seul emplissait ses poches à n’en plus avoir de place, lui seul amassait les billets à ne plus en savoir que faire…. Et ma dette ? Etrangement, elle ne serait jamais réglée…

J’avançais, une main sur mon abdomen douloureux pour regagner le vestiaire de fortune dressé uniquement lors de ces événements. Je me délestais des bandages inutiles dont je parais mes mains, désormais tâchés de sang, je les balançais dans un coin de la pièce et ils atterrirent sur le sol, juste devant les chaussures impeccable d’un homme que j’exécrais surement autant que celui qu’il m’avait fait venir en Corée. « Satisfait ? » lançai-je amèrement. Je n’étais pas d’humeur à discuter ni même batailler avec le patron des lieux, me contentant de récupérer me laisser tomber sur une chaise pour reprendre un semblant de force avant de quitter les lieux.
gabi le loup



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre débutant
More informations
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     10.06.18 17:47




I rise by lifting myself
featuring. Ishida Naoki

De son emplacement, discrètement, caché derrière une paire de lunette de soleil noir, Shi Hyun observait le match qui se déroulait sous ses yeux, non pas sans grimacer parfois. Si son père lui avait demandé de surveiller les moindres faits et gestes du plus jeune qui combattait, ce n’était pas la raison pour laquelle il se tenait ici aujourd’hui. Depuis quand écoutait-il sérieusement ce que lui disait son géniteur ? On le croyait fidèle et loyal à sa famille, cela faisait longtemps à présent que le jeune homme ne l’était plus. Il aimait être présent pour les duels de Naoki parce que c’était plus fort que lui et que ça l’inquiétait. Un garçon tel que lui ne devrait se tenir dans cette arène, il devrait être ailleurs, en train de travailler ou d’étudier… Il devrait être avec sa famille et non pas être utilisé comme une bête de foire, juste parce que cela faisait plaisir à un mafieux trop puissant. C’était ridicule. Non, Shi Hyun ne compatissait pas pour tous ceux qu’il voyait amener tous les jours, il ne s’en sortirait probablement pas si c’était le cas mais il éprouvait toujours une culpabilité et de la pitié pour des individus qui, comme ce dernier, n’avait pas demandé à être maltraité de la sorte. Ils étaient innocents… Peut-être même qu’avant ça, ils vivaient tranquillement, ils avaient tout pour être heureux mais qu’on avait réduit à néant, d’un vulgaire revers de main, tous leurs espoirs. Le monde était mal fait et lui le détestait bien plus qu’il ne l’avouait… L’univers était « pourri » et corrompu. Il était misérable, si pitoyable qu’au bout du compte, il n’y avait pas réellement de mots pour le définir. Si ça ne tenait qu’à lui, Shi Hyun souhaiterait claquer des doigts, faire disparaître ce business à tout jamais puis donner la liberté à tous ces types qui n’avaient rien demandé… Malheureusement, il n’avait pas cette chance là. Lui aussi était un prisonnier de cette vie lamentable et s’il agissait sans réfléchir, en plus de voir sa vie s’envoler, il risquait de mettre en danger celles de tous ces innocents.

Ses hommes le lui avaient déclaré alors qu’il analysait le match avec attention, cela faisait un petit moment à présent qu’une rumeur courrait sur ce dernier, comme quoi il serait vraisemblablement blessé au niveau de son épaule, ce qui lui baissait grandement les chances de gagner. Pour certains, ce n’était qu’un simple détail. Pour lui, c’était quelque chose qui ne faisait qu’accentuer sa colère un peu plus et plus il regardait, plus ses phalanges se crispaient violemment dans la paume de sa main. Tout ceci n’avait pas de sens… Aucun. Et peu importait à quel point, il aimerait l’aider, il ne le pouvait. Son père avait trop de vue sur ce garçon pour que lui puisse se permettre de faire quelque chose d’insensé. Sinon cela ferait bien longtemps qu’il l’aurait fait sortir de là, comme il avait déjà eu l’occasion de le faire à plusieurs reprises. Après tout, il était le patron de ce business et ça ne concernait certainement pas son géniteur néanmoins c’était différent avec Naoki.

Le match terminé, le garçon se recula de la barrière, descendant les marches afin de rejoindre les vestiaires du perdant, suivi de près par ses hommes. Quand il arriva, le combattant semblait occupé à retirer ses bandages, ces derniers atterrissant directement devant ses chaussures propres et soigneusement cirées. C’était vrai, quand on le contemplait, on devinait facilement à quel genre d’hommes on avait affaire. En plus de ses lunettes toujours délicatement posées sur son nez, ses cheveux coiffés à la perfection, sa tenue n’était comparable en rien à celles de tous ces hommes qui s’acharnaient autour de l’arène. En silence, il s’abaissa afin de ramasser les bandes tâchés de sang alors que l’un de ses sbires riposta directement d’un « Eh ! » à la réplique du plus jeune. Et oui, on ne s’adressait pas de cette manière à celui qu’était le patron, au risque de recevoir un châtiment digne de ce nom. Une réaction pour laquelle Shi Hyun s’interposa aussitôt, agitant sa main en l’air pour dire que ça n’avait pas d’importance. L’expression de son visage n’était cependant pas si différente qu’à son habitude. Elle était à la fois stricte, impassible et froide. Le contraire assurément de ce qu’il ressentait intérieurement mais dont il ne pouvait pas abattre le masque. De ses doigts, il fit signe à ses hommes de les laisser. « T’es sûr ? » Shi Hyun acquiesça alors que l’autre fronçait les sourcils, pas rassuré de l’abandonner en compagnie d’un tel individu. Mais en soit, avant que Naoki ne vienne concourir dans les combats clandestin, lui aussi avait été contraint d’y participer et si lui n’était pas doué dans les arts de se battre, alors personne ne l’était. La raison pour laquelle, les deux se résignèrent en silence puis quittèrent la pièce, les laissant enfin seuls.

A peine furent-ils partis que l’air toujours aussi impartial, il lui balança sèchement les bandages qu’il avait ramassé. « Je crois que tu as laissé tomber ça. » Ses yeux l’examinèrent au travers de ses verres sombres, le détaillant de haut en bas, notant ainsi le nombre de blessures sur sa peau visible. « Tu ne pouvais pas faire mieux comme match aujourd’hui ? » Mimer l’innocence, être glacial et lui reprocher ses actes comme si l’importance d’y perdre en argent était vraiment ce qui le dérangeait le plus. Si Naoki était blessé, ne pouvait-il simplement pas se soigner ?

gabi le loup


Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1303-ishida-naoki-trust-me-
avatar
Need a (Seol) psy...
More informations
En ligne
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     16.06.18 15:08




I rise by lifting myself
featuring. @Han Shi Hyun

Exténué, endoloris par endroit, je me contentais d’errer jusqu’à mon refuge de fortune, un instant seulement alors que je comptais débarrasser le plancher sûrement aussi vite que j’étais venu. J’exécrais ces soirées où il était uniquement question d’argent. Je détestais avoir à subir les humeurs de ceux qui tiraient les ficelles et pourtant, il suffisait d’un simple coup de téléphone, d’un simple mot et je rappliquais pour son bon plaisir. Alors dans ce vestiaire temporaire, je balançais mes bandages souillés et je fus ravi de les voir s’échouer devant les chaussures et la tenue immaculée de l’homme qui régnait sur l’arène. La colère me fit perdre patience face à celui qui ne savait apparemment pas même pisser droit sans ses gorilles pour l’encadrer, et dont l’un d’eux réagit débilement. Un simple mot et il partait déjà au quart de tour ? Quel crétin. Il fut néanmoins réduit au silence d’un simple geste par son patron, et cette scène m’arracha un sourire narquois et insolent. « Retourne à la niche Médor ! » lançai-je avec dédain. Mais si je me pensais libéré de la crétinerie de ses deux molosses, je n’en avais pas moins oublié celui qui me mirait d’un air dégoûté en même temps qu’il me renvoyait les bandages qui gisaient à ses pieds. « Je dois te remercier peut être ? » Pour qui se prenait-il ? Néanmoins, je ne fus pas au bout de mes surprises alors qu’il me passait au scanner, un regard déplacé et qui me donnait la nausée alors qu’il était le principal instigateur de l’état dans lequel je me trouvais. « La vue ne te plait pas ? Fallait peut être y réfléchir avant de me jeter dans l’arène… » Et si j’espérais qu’il reparte vite faire un rapport à son chef, il restait. Le reproche fut un nouveau coup porté à ma fierté et acheva de me faire bouillir. Je rêvais de lui décocher une droite capable de lui dévisser la mâchoire, de sentir ses os craquer sous mes doigts tandis que je lui ferais goûter de mes talents de boxeur… un fantasme plus qu’une réalité, je restais figé face à lui, les phalanges blanchies sous l’effort de mes poings crispés. « Oh mais dis moi ! Tu veux quoi la prochaine fois ? Une petite danse peut être ? Une dédicace en plein combat ? Que je te dessine un cœur avec les mains peut être ? » Je l’arrosais de remarques désobligeantes auxquelles j’ajoutais un rire faussement enjoué. Je perdais pieds, laissant la rage prendre possession de mes membres pour les contracter avec douleur, aussi je décidais qu’il était temps pour moi de quitter les lieux. Peu importait mon état, pourvu que je laisse derrière moi l’entrepôt dans lequel j’avais saigné, mais ce fût une nouvelle fois sans compter sur l’heureux imbécile qui se tenait dans l’encadrement de la porte. « Bouges, je veux passer. »
gabi le loup



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre débutant
More informations
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     16.06.18 18:20




I rise by lifting myself
featuring. Ishida Naoki

Aussi incroyable que cela puisse paraître extérieurement, en vérité, non, Shi Hyun ne souhaitait aucun mal à ce pauvre innocent qui n’avait pas d’autres choix que d’être une bête de foire pour survivre. C’était misérable, c’était injuste et lui était contre cette vie qu’il était forcé à mener depuis sa plus tendre enfance. Dans le fond, à observer d’un autre point de vue, Naoki et lui n’étaient sûrement pas si différents. Ils étaient obligés de lutter pour avancer, pour vivre et se protéger. Ils étaient « élevés » par la même personne et n’avaient aucun moyen pour la fuir. S’ils le faisaient, on s’en prendrait à leurs proches ou on leur ôterait la vie. C’était malheureux mais le plus vieux s’était fait une raison… Au sein d’un tel monde, seuls les plus forts pouvaient en sortir vivant. Seuls les plus puissants et stratagèmes pouvaient parvenir à quelque chose et voir tomber les plus faibles. Il avait compris que son père, il ne serait jamais capable de le battre s’il cherchait à l’affronter en face à face… C’était la raison pour laquelle il avait accepté cette vie pitoyable, qu’il s’était résigné à jouer les bons fils pour pouvoir un jour les voir tous s’écrouler, quitte à y laisser sa peau. Il s’y était mentalement préparé. De toute manière, son destin ne serait jamais pire que ce qu’il était déjà donc s’il fallait se sacrifier pour mettre un terme à un règne qui avait duré beaucoup trop longtemps à son goût, alors il le ferait. Peu importait s’il devait se sacrifier pour en arriver là, s’il devait mourir ou finir en prison pour toujours. Il ne supportait plus de voir tous ces innocents payer pour des choses qu’ils n’avaient pas commises, de les voir se frapper dessus parce que c’était ainsi que fonctionnait le business dans un tel milieu… C’en était affligeant, vraiment. Certes, c’était lui le patron de ces combats clandestin, c’était lui qui les gérait, qui les dirigeait et qui en récoltait la majorité de l’argent néanmoins c’était l’un de ses alibis. Il ne pouvait pas tout arrêter, les interdire et dire que c’était une affaire qui l’horripilait… On douterait de lui. Encore. Il aurait pu trouver une solution pour Naoki qui n’avait pas mérité sa place ici toutefois ce garçon n’était pas n’importe qui, il était surveillé par son père… Et sincèrement, il en était plus que désolé. Ce jeune homme avait tout perdu à cause de sa famille et il n’avait rien pour le rembourser. L’argent ne ramenait pas les morts à la vie autant que ça ne réparait pas toutes les souffrances inutiles par lesquelles le combattant avait dû passer. S’excuser à la place de son géniteur n’arrangerait pas les choses et ça les mettrait en danger tous les deux.

Alors non, il n’avait pas d’autres choix que de jouer les hommes froids et indifférents. Il n’avait pas d’autres choix que de porter un masque à longueur de journée puis de se faire détester par tous ces innocents qu’il aimerait être en mesure d’aider, en vain.
Naoki n’était d’ailleurs pas une tâche facile, il était plus rebelle que les autres, il n’avait pas peur de le provoquer non plus… Ce n’était pas une mauvaise chose. Toutefois, ce n’en était pas une bonne non plus. Qu’il le fasse à lui, à la limite, ce n’était pas très grave mais s’il agissait de cette manière avec son père, ça se compliquait. Heureusement que Shi Hyun était devenu le patron de cette affaire ci et que son géniteur n’y était pas mêlé… Hors, si des rumeurs venaient à s’écouler et qu’on entendait que le chef, celui qu’on connaissait sous le nom de Shin dans le milieu, s’était laissé marcher sur les pieds par un piètre combattant, il aurait des problèmes.

Levant ses yeux au ciel derrière les verres de ses lunettes, il se retint de soupirer à sa remarque. « Pas besoin de me remercier, mais un ton plus correct serait apprécié. » Lui déclara le plus vieux d’une voix qui se voulait impartiale. Un sourire narquois prit forme sur ses lèvres ensuite, presque machiavélique et si détestable au bout du compte. « Les animaux sont là pour être jetés dans une arène. » Il se maudissait lui-même pour les mots qu’il employait alors qu’il ne les pensait pas le moins du monde. Les animaux, c’étaient les hommes comme son père qui n’éprouvait aucune honte, aucun remord et encore, certainement que les animaux étaient bien mieux éduqués qu’un tel individu. « Ecoute, gamin. Déjà, tu vas me parler autrement. » Il le méritait, Shi Hyun en avait amplement conscience toutefois s’il souhaitait garder son image, il se devait de réagir de cette façon. « Et si t’as envie de me frapper, tu devrais en profiter maintenant, il n’y a personne. » L’esquisse qui lui adressait était des plus provocatrices. Peut-être paraissait-il comme quelqu’un de faible face à ce garçon puisque jusqu’à présent, il n’avait jamais eu à utiliser la force devant lui. Et s’il souhaitait le frapper, le mafieux ne l’esquiverait probablement pas, si ça pouvait le défouler alors qu’il le fasse. Il n’aurait pas d’autres occasions comme celle-ci.

Le perdant s’était levé, prêt à partir, sans que Shi Hyun ne le retienne, n’ayant pas besoin de le faire avec ses hommes présents à l’extérieur. Il se tourna donc, ordonnant d’un simple signe de tête à son assistant de le ramener aussitôt dans la pièce. Le pourquoi celui-ci ne chercha pas à utiliser des pincettes puis poussa brusquement le plus jeune, le jetant sur le sol. D’un autre geste de la main, le patron lui indiqua de s’en aller avant de fermer la porte derrière lui puis de s’accroupir devant le pauvre innocent. « Est-ce que tu vas m’écouter maintenant ou bien, tu espères toujours me faire la peau ? » Il était exécrable, méprisable, détestable… Il n’y avait aucun mot pour le décrire mais malheureusement telle était sa réputation dans le milieu. « Au cas où tu ne l’aurais pas compris, tu n’es pas autorisé à partir tant que je ne l’ai pas décidé. C’est clair ? »


gabi le loup


Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1303-ishida-naoki-trust-me-
avatar
Need a (Seol) psy...
More informations
En ligne
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     23.06.18 13:20




I rise by lifting myself
featuring. @Han Shi Hyun

Je l’exécrais, et en venais même parfois à souhait le voir succomber au poids de ses péchés, le voir écraser par la culpabilité qu’il ne semblait pas éprouver. Si je rêvais d’enrouler mes doigts sur le cou gras de mon bienfaiteur, je me plaisais à imaginer lui réserver le même sort. L’homme impeccable qui se tenait dans l’encadrement de la porte et qui attendait surement autre chose qu’un gamin rebelle et manquant cruellement de politesse. Mais ne l’avait-il pas cherché ? Ce comportement il l’avait provoqué par son regard caché derrière des verres fumés, et que je sentais pourtant me toiser. Sous son costume flambant neuf et ses chaussures cirées à la perfection, il faisait tâche dans un décor de poussière et de sang. J’avais combattu, je m’étais laissé ridiculisé une fois de plus, j’avais encaissé les coups et la douleur d’une blessure qui jamais ne se soignerait. Je m’étais surpassé pour finalement tenir de longues minutes avant de finalement mordre le bitume crasseux d’un entrepôt aménagé pour l’occasion, celui-là même qui revêtait un habit différent lorsque les rayons du soleil décidaient de le réchauffer. « T’auras droit à un ton correct quand tu seras moins con, deal ?! » crachai-je. Mais son méprit ne semblait pas avoir de limite et il m’asséna une réplique qui provoqua la moue douloureuse. Un animal… Je n’étais donc qu’un vulgaire animal qu’il se plaisait à voir japper sous la douleur ? Un animal qu’il aimait tenir en laisse pour le voir crouler de fatigue après une lutte perdue d’avance. Je le détestais de se sentir si fort face à un homme qu’il brisait sans même se servir de ses mains, et je pouffais devant sa proposition. Un rire dépourvu d’humour alors que je savais parfaitement qu’un seul coup me suffirait pour être réduit à nouveau au silence. J’étais épuisé, le corps lourd et endolori d’avoir dû me battre malgré moi, et il attendait que je lui balance mon poing fatigué ? « Dans tes rêves peut être… ne me prends pas pour un idiot, crétin ! » Sans plus demander mon reste je m’avançais pour quitter la pièce exiguë après avoir récupéré ma veste et mon sac, mais comme j’aurais dû m’y attendre, il fit appel à ses larbins pour éviter de se salir les mains. Le molosse au Q.I limité me contraignit à retrouver le sol, forçant mon corps à heurter le sol brutalement avant que le maître des lieux ne cherche encore à faire respecter sa loi. Il se pencha, me surplombant de sa carrure avec laquelle il pensait me réduire au silence mais qui me donnait la furieuse envie de lui cracher au visage. « Tues-moi. » sifflai-je entre mes dents. « Tu n’as qu’à parier sur ma mort au prochain combat, c’est facile pour toi, tu n’as qu’à claquer des doigts et faire introduire une arme… alors tues-moi. » Je ne comprenais pas cet acharnement, ni même la façon qu’il avait de s’assurer que je sois dans son sillage. Néanmoins, je ne lui donnais pas la satisfaction d’en venir aux mains et de me piéger moi-même alors que ses gorilles attendaient avec impatience de pouvoir me régler mon compte.
gabi le loup



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre débutant
More informations
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     27.06.18 23:45




I rise by lifting myself
featuring. Ishida Naoki

Pourquoi leur destin était-il aussi cruel ? En vérité, ils étaient deux frères qui auraient pu avoir une belle vie si on n’avait pas kidnappé l’aîné à la naissance, si on ne l’avait pas éduqué comme cette machine effroyable qu’il était et si on ne les avait pas obligés à se rencontrer de cette manière… Shi Hyun n’était pas aussi horrible que ce qu’il affichait mais afin de préserver son rôle, il n’avait pas d’autres choix que d’agir aussi atrocement. Est-ce que s’il avait su que Naoki était en réalité son lien et son sang, son comportement aurait été différent ? Lui aurait-il dit tout d’abord ? Peut-être qu’à eux deux, ils auraient pu s’allier et se battre afin de faire tomber ce père qui n’était même pas le sien… La raison pour laquelle, certainement, le mafieux ne s’était jamais senti proche de lui et ce, même avant que l’homme ne daigne le torturer pour le punir des bêtises qu’il avait eu le don d’effectuer par le passé. Tous deux, que cela soit pour ce pauvre jeune homme ou pour lui-même n’avait assurément pas eu une vie dés plus simples et leur destin semblait être terrible au vue de comment on les obligeait à se côtoyer et que lui n’avait pas d’autres options que de faire semblant. Combien de fois avait-il éprouvé l’envie de révéler qui il était réellement, de montrer à tous qu’il n’était pas ce garçon cruel et sans cœur et que son plus grand rêve était de pouvoir faire respecter les lois, de libérer tous ces innocents puis les aider à mener une vie meilleure ?

Pourtant, malgré ses tristes réflexions, Shi Hyun persistait à rester impassible, à se montrer désagréable et agir de manière à ce qu’on le craigne encore et toujours. Il ne désirait sincèrement aucun mal à ce combattant qu’il surveillait depuis un bon moment désormais… Sans être en mesure de l’expliquer, qu’on lui annonce que ce dernier ait pu s’être blessé et affronté ses adversaires sans avoir récupéré, l’avait tracassé plus qu’il ne l’avouait. Cela ne faisait qu’accentuer sa rage et sa colère envers ce monde corrompu dans lequel il était contraint de vivre, incapable de s’en échapper sans y laisser sa peau. Un sourire franc, amusé, étira ses lèvres à la remarque de son interlocuteur, remarque pour laquelle il ne prit pas la peine d’y répondre. A quoi bon riposter encore une fois ? Naoki avait un fort caractère et cela ne s’arrêterait jamais s’il surenchérissait l’un sur l’autre à chaque reprise… En soit, c’était ce qu’ils faisaient malgré tout, leur destin les obligeant à s’autodétruire alors que plus que n’importe qui d’autres, ils auraient dû se serrer les mains et s’entraider. Shi Hyun n’avait pas froid au dos et même s’il ne pensait aucune des paroles qu’il rétorquait, il n’avait pas d’autres choix que d’interpréter son rôle et de le rabaisser comme une personne de son rang était censée le faire. Oui, c’était ainsi que les hommes dans le milieu voyaient ces pauvres innocents… Il les voyait comme des bêtes de foire qui les occupaient avec un peu de spectacle. C’était pitoyable. Ce n’était probablement plus mal que Naoki soit du genre rebelle, ça leur donnait du fil à retordre toutefois paradoxalement, ça pouvait être dangereux pour ce dernier s’il en faisait trop.

Un sourire orna ses lèvres avant qu’il n’hausse les épaules, son vis-à-vis ayant refusé sa proposition. Dommage. « T’as raté ta chance. » C’était normal que le garçon se méfie, à sa place, Shi Hyun n’aurait pas réagi autrement… Pourtant, lui n’avait vraiment pas de mauvaises intentions derrière ses propos. Son attitude pouvait faire croire le contraire, principalement lorsqu’il n’hésita pas à appeler ses hommes pour le forcer à rester dans la pièce, non pas avec grande délicatesse d’ailleurs.

Fermant la porte derrière lui, ils étaient désormais seuls, personne pour les dérangeait et lui n’avait toujours pas fait tomber le masque, menaçant encore le plus jeune qui se trouvait toujours au sol. Ses mots lui donnèrent des frissons dans tout son corps, ses yeux cachés derrière ses verres obscurs arboraient une expression plus triste, plus coupable de la douleur qu’il infligeait à ce pauvre garçon qui n’avait rien demandé. Hors, paradoxalement, l’esquisse qui dessinait ses traits étaient plus narquoises, plus machiavélique si bien qu’il se mit même à en rire faussement, comme si son vis-à-vis avait eu la meilleure idée du siècle. « Je devrais y songer. » Sur ses dires, il glissa sa main à l’intérieur de sa veste avant d’en sortir une arme qu’il s’amusa à faire tournoyer devant lui. « Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ? » Son sourire était toujours autant provocateur jusqu’à ce que son expression ne redevienne totalement neutre et impartial. « Qu’est-ce que j’y gagnerais à te tuer ? » Rien. Absolument rien. Si ce n’était une culpabilité plus grandissante que celle qu’il ne ressentait déjà en cet instant. Dans un soupir, son revolver toujours en main, il se redressa tranquillement. « Contente-toi de te soigner et de gagner. » Tout en lui donnant cet ordre, ses doigts qui tenaient l’arme se mouvaient en même temps qu’il s’exprimait. « Ce serait con de t’abîmer l’autre épaule, hm ? » La provocation se reflétait encore à des kilomètres dans l’esquisse que le mafieux lui adressait, cela sonnait comme une mise en garde, cependant il espérait sincèrement que Naoki fasse plus attention la prochaine fois et trouve un moyen pour arranger son problème.


gabi le loup


Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1303-ishida-naoki-trust-me-
avatar
Need a (Seol) psy...
More informations
En ligne
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     04.07.18 14:08




I rise by lifting myself
featuring. @Han Shi Hyun

J’ignorais tout de lui et je me fichais particulièrement de savoir quel genre d’homme il était. Me contentant simplement de cette façade à laquelle j’avais droit. Ces regards noirs et bien souvent cachés par sa vanité et ses verres aux montures luxueuses. Son sourire faux et diabolique par lequel il m’asservissait. Rien, il n’y avait rien chez cet homme que je pouvais apprécier. Je me fichais de sa conscience sans doute autant qu’il se fichait de la mienne, et par-dessus tout, je me fichais qu’il mette fin à ma vie à cet instant. Il pouvait venir réclamer mon dernier souffle s’il le voulait, je serais enfin libéré de sa cupidité et de celle de son père. Néanmoins, elles n’étaient que de douces illusions avec lesquelles je me berçais pour prétendre accepter mon sort. Je n’étais pas prêt à quitter mon corps. « Dommage effectivement… » rétorquai-je. Rater ma chance pour quoi ? Lui donner la satisfaction de pouvoir me rouer de coups sous couvert d’une légitime défense ? Et comme dans l’arène, je retrouvais le sol dur, projeté avec force sans que je ne puisse répliquer. La colère m’étreignait désormais avec force, et je ne pus la retenir de me faire avouer sans hésitation les pensées qui m’avaient traversé l’esprit un court instant. Je lui donnais les clés auxquelles il avait déjà surement accès, un aveu qui l’amusa. Sa main se perdit un instant dans le pan de sa veste pour en retirer une arme. La surprise ne vint pas étirer mes traits, après tout, je m’étais toujours attendu à ce qu’il fasse preuve de cruauté, alors porter sur lui un instrument de torture pouvant décider du sort d’une personne. « Peut-être parce que l’intelligence n’est pas ton fort ? » arguai-je. Il fit tourner le révolver entre ses doigts avant que son sourire ne s’évanouisse. « Voyons voir… tu y gagnerais sans doute un combattant indiscipliné en moins. Je suis sûr qu’il y a des millions d’hommes qui rêveraient d’être à ma place… » Une plaisanterie sans humour alors qu’il décidait de se relever et de me menacer une dernière fois. Mais n’avait-il pas compris ? Que les menaces ne fonctionnaient pas sur moi, sauf s’il souhaitait que je ne me rebelle davantage. Et je l’imitais, me hissant de nouveau ses mes jambes fatiguées. « Quand je disais que tu étais con mon pauvre… où alors ton père t’aurait mal renseigné ? Je ne suis pas là pour gagner… » J’attrapais du bout des doigts la veste qui gisait encore sur le sol avant de lui offrir un nouveau regard noir. « Et qu’est-ce que tu vas faire ? M’abîmer l’autre épaule ? » pouffai-je. « Je voudrais bien voir ça ! » Je n’attendis pas qu’il me donne son accord pour ouvrir la porte derrière laquelle se tenaient encore les deux gorilles qui me bloquaient encore la sortie. « Tu peux rappeler tes chiens ? Je veux sortir, je pense que notre petit tête à tête est fini ? À moins que tu ne veuilles m’offrir le repas du perdant ? » Penchant la tête sur le côté, je me donnais un air faussement innocent, jouant avec les nerfs du plus âgé. Je voulais le rendre fou autant qu’il le faisait avec moi.

gabi le loup



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre débutant
More informations
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro     11.07.18 8:50




I rise by lifting myself
featuring. Ishida Naoki

Est-ce l’intelligence n’était vraiment pas son fort ? Certainement que si Naoki avait connaissance de la vie que Shi Hyun avait mené jusqu’à présent, il ne dirait pas cela sinon pour sûr que le mafieux ne serait plus de ce monde s’il avait été stupide. Au contraire, il était extrêmement malin, méticuleux et même réfléchi toutefois ce n’était pas toujours facile d’interpréter un rôle qu’on détestait, particulièrement aujourd’hui. Il aurait aimé lui révéler la vérité, lui avouer qu’il ne lui souhaitait aucun mal et que tout ce qu’il désirait était qu’il soigne cette maudite blessure qu’il avait depuis quelques temps désormais. Hors, c’était justement parce qu’il était intelligent qu’il ne parlait de rien et garder toutes ces choses pour lui-même… Cette guerre qu’il avait déclaré en silence, il l’avait faite seule parce qu’il avait rapidement compris que dans ce monde on ne pouvait malheureusement compter sur personne d’autre que soi-même. Shi Hyun avait très peu de personnes en qui il avait confiance autour de lui, il se méfiait de tout alors non, il ne révèlerait pas à un combattant clandestin ce qui le tourmentait depuis un moment puis se faire trahir par ce dernier en un temps record. Ce n’était pas l’impression qu’il avait eu en l’observant jusqu’à maintenant et bien que ses impressions ne lui avaient jamais menti, il n’était pas prêt de se confier à un garçon qui le haïssait au plus au point et ce, même si celui-ci comprendrait probablement si le mafieux lui expliquait tous les détails de son existence… Pourtant oui, il y avait quelque chose avec cet individu, quelque chose que Shi Hyun ne parvenait pas à cerner alors que Naoki n’avait toujours été qu’un inconnu à ses yeux. Evidemment qu’il connaissait de nombreux détails sur sa vie, son géniteur n’avait pas eu le choix que de lui en donner lorsqu’il lui avait demandé de le surveiller et si la culpabilité n’avait eu de cesse de ronger le jeune homme pour le mal que sa famille avait causé à celui du plus jeune, il ne pensait pas que c’était le seul problème. C’était bizarre et assurément qu’il ne trouverait jamais la raison de ses tourments. Il était loin d’imaginer la triste réalité et que ce garçon qui se tenait en face de lui n’était pas qu’un vulgaire étranger, qu’en vérité ils partageaient le même sang puis que sa vie toute entière, celle en qui il avait toujours cru, n’était pas celle qu’il aurait dû avoir.

Un sourire amusé orna ses lèvres à la réplique du perdant, nullement offensé par ses propos quant à sa soit disant intelligence. « Hum. Peut-être. » Il haussa les épaules, n’éprouvant aucune envie de rentrer dans un nouveau débat sans fin. « Sache qu’au contraire, c’est ce que j’aime, les combattants indisciplinés. » Son ton restait neutre et provocateur tandis qu’il agitait toujours son revolver dans sa main en même temps qu’il parlait. Il pensait ce qu’il racontait parce que bien que ce soit dangereux pour Naoki, c’était en se rebellant qu’on pouvait se faire une place dans un tel monde. Evidemment, c’était quitte ou double, c’était prendre le risque de se faire tuer avec une balle entre les deux yeux comme c’était pouvoir remettre en doute tout un stratagème, déstabiliser l’adversaire puis le retourner à son avantage. Souriant, Shi Hyun ne prit pas la peine de lui répondre ensuite, notant chacun de ses gestes derrières ses verres teintés. Avec sa tenue et son comportement, on pourrait croire qu’il n’était là que pour lancer des ordres sans jamais utiliser sa tête, sans jamais utiliser ses poings… Peut-être le trouvait-on impuissant en le regardant et que ce qu’on craignait était ces hommes que le mafieux avait derrière lui, hors la vérité était qu’il en avait plus dans la tête que ce que tous pouvaient imaginer et que dans l’art du combat, il excellait sûrement mieux que tous les combattants clandestins réunis.

Toutefois, face à son attitude, plutôt qu’arborer une énième esquisse narquoise, le jeune homme soupira avant de s’avancer en sa direction et de fermer brusquement la porte, se plaçant ensuite devant le plus jeune et de le pousser sans trop de brutalité afin qu’il recule. « Je n’ai pas fini de parler. » Sur ses dires, il rangea son arme dans sa veste, applaudissant ensuite de ses mains. Qu’est-ce que ? Celui-là, il avait plus d’un tour dans son sac et il était si imprévisible que personne, non personne, savait jamais ce qu’il allait dire ou faire. « Tu as passé le test. » Le test ? C’était évidemment après avoir réfléchi qu’il en était venu à cette conclusion bien que s’il y avait déjà songé auparavant, il avait toujours appréhendé la réaction de son géniteur. Aujourd’hui, c’était différent. Il pouvait tenir tête à son père, trouver de bonnes raisons pour le convaincre puisque ce dernier lui faisait enfin confiance. « Je ne te veux plus dans l’arène. » Il espérait sincèrement être capable de, petit à petit, redonner sa liberté à ce jeune homme qui avait tout perdu à cause de sa famille. « Dorénavant, tu vas travailler pour moi. » Est-ce que c’était censé être rassurant pour Naoki d’entendre ça ? Lui qui le détestait tant n’accepterait sûrement pas une telle demande et ce, même s’il n’en avait pas réellement le choix. « Ne t’en fais pas, je ne te demanderais pas de te salir les mains. » Et ce travail serait bien évidemment rémunéré, contrairement aux combats clandestins dans lequel il avait été placé. « Je compte sur toi dès demain. » Ses doigts se faufilant dans la poche intérieure de sa veste, il en sortit un patch frais qu’il envoya aussitôt à son vis-à-vis. « Mets-toi en. » Sa voix était plus calme, moins agressive et moins froide, toujours neutre néanmoins, tandis qu’il ouvrait la porte, faisant ainsi signe à ses hommes qu’ils s’en allaient à présent.



gabi le loup


Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations
- Sujet : Re: I rise by lifting myself ▬ ft Shi Hyun le bro    


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carthage, Rise of the Roman Republic - GMT
» Ambassade RISE
» Rise of the Apes.
» Khan : rise of the Mongols
» Rise of the Eldrazi