la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Geum Seol Ha
Geum Seol Ha
Casse noisette in Wonderland
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1306-geum-seol-ha-fck-you-i
More informations ?
Sujet: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     11.06.18 19:34



Oppa, can I sleep with you tonight

(( tenue )) La journée était rapidement passée comme à son habitude et le soir était venu avant même que tu ne t'en rende compte. Et quand le soleil déclina tu envoyas simplement un message à ton frère pour lui demander comme sa journée s'était passée avant de rentrer directement chez toi, contraire à tous ces soirs où tu t'arrêtais boire un verre. Non tu n'étais pas une alcoolique mais un mojito avant de rentrer c'était le pied. Sauf que là, tu étais juste, fatiguée, sûrement un peu sur les nerfs avec les événements précédents et l'envie de dormir ne te quittait plus. En rentrant chez toi tu enlevas alors tes chaussures avec une flemme visible balançant tes vêtements un peu partout dans l'appartement avant de foncer sous la douche qui durant un bon moment. En sortant tu mettais la télé en route alors que tu restais en peignoir pour faire réchauffer un plat qui datait, de quand datait il ? Tu étais vraiment nulle pour la cuisine et complètement détachée tu devais l'avouer. Une fois chaud tu pris alors le bol avant de retourner sur le canapé regardant une série qui te passait au dessus de la tête mais qui allait sûrement t'occuper la soirée. Mangeant alors tu soupirais en voyant le cucul de la situation. " Mais voyons.. Jack je suis une femme d'honneur.. My gooood que c'est niais ! " changeant alors de chaîne tu mets les meurtres et les délinquances en te murant dans un silence. Une fois fini tu laissas le bol dans l'évier avant d'aller dans ton lit pour rejoindre les bras de Morphée. Rapide. Efficace, tes songes n'étaient pourtant pas si doux que ce qu'on pensait. Mais tes cauchemars furent interrompus par une sonnerie qui te fit te redresser quelques gouttes de sueur perlant le long de ton front. Prenant ton téléphone tu répondis à ton frère qui avait sûrement fait un cauchemar. Vous étiez vraiment les mêmes. Tu le rassurais donc avant de raccrocher et regarder le portable à tes côtés. Pendant un long moment tu pinças tes lèvres en te levant. Tu avais besoin de le voir, de te rassurer et de te sentir quelqu'un de familier.
T'habillant donc rapidement tu te dépêchas de prendre ta voiture, sachant que les transports étaient off à cette heure, après tout au beau milieu de la nuit, il n'y avait plus grand chose. Tu traversas pourtant la ville avant de te garer et de descendre pour arriver à l'immeuble de ton frère. Tu connaissais cet endroit comme le tien, tellement tu y allais. ET c'est donc sans grande surprise que tu passais les sécurité en toquant alors à la porte de Do Ha. " Do Ha~.. oppa..; c'est moi.. " Non rien n'était grave.. mais tu avais envie de dormir chez lui. TU avais envie d'être avec lui.


" "

featuring. @Geum Do Ha


gabi le loup


Playing with Fire
The more that I know you, the more I want to. Something inside me's changed • I didn't know that I was starving till I tasted you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Do Ha
Geum Do Ha
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2056-geum-do-ha-be-a-man-an
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     12.06.18 11:15


Oppa, can I sleep with you tonight ?

votre tenue ⌁ Il était habitué aux nuits mouvementées, elles étaient un quotidien qu’il souhaiterait laisser derrière lui. Depuis son plus jeune âge il n’avait pas été capable de dormir paisiblement de nombreuses heures. Il lui fallait toujours un long moment pour trouver le sommeil et s’il ne se réveillait pas en sueur suite à un cauchemar, c’était un miracle. Cette nuit-là fut comme toutes les autres, peut-être légèrement pires. Il resta les yeux fermés, à gigoter en sueur dans son lit pendant de nombreuses minutes avant que son cauchemar ne le réveille. Les yeux ouverts, il avait déjà oublié les détails de cette horreur mais le premier visage qui lui apparut fut celui de sa sœur. Il fallait qu’il l’appelle.

S’il essayait de se retenir de l’appeler à chaque fois qu’il faisait un mauvais rêve, cette fois-ci la pulsion et l’inquiétude furent plus fortes que la raison. Il agrippa son téléphone à portée de main et appela Seol Ha, ces gestes relevant de l’habitude tellement il les avait faits. Bip. Bip. Bip. Enfin, après ces interminables secondes où il avait imaginé le pire, il entendit la voix à moitié endormie de sa sœur à l’autre bout du fil. Rien que ça diminua l’angoisse qu’il ressentait. Le fil de la discussion continua, elle savait mieux que n’importe qui pourquoi il l’appelait, sans même qu’il ne lui dise. Il jeta un coup d’œil à l’heure que le réveil indiquait à ses côtés. Deux heure quarante-trois. Il était bien trop tard, il ne pouvait pas se permettre de retenir sa sœur à cause de ses craintes à lui ; la discussion se termina et le silence effrayant reprit possession de sa chambre. Ce soir, il ne serait définitivement pas capable de fermer les yeux. Les images de son rêve, mélangées à celles de son passé, refaisaient surfaces.

Il se redressa et se leva difficilement pour atteindre sa cuisine, puis il prit un kimbab tout-fait dans le sachet qu’il avait acheté plus tôt à l’épicerie du coin. Manger ne le calmerait pas mais il aimait les snacks de nuit. Sur son chemin, il profita pour rallumer la lumière de la pièce puis enfila ses lunettes pour saisir 외딴방 (a lone room). Il avait déjà lu ce livre, c’était un classique mais il l’appréciait. Il était déjà plongé dans les premières pages quand il entendit quelqu’un toquer à la porte. Il posa son livre sur le côté pour marcher jusqu’à là et commença à entendre la voix de sa sœur lui indiquer son identité - elle était venue jusqu’ici. Il ouvrit la porte, toujours les lunettes sur lui, l’air surpris. « Seol Ha ? » Il se mit sur le côté pour la laisser rentrer. Mine de rien, toute la peur qu’il avait ressentie jusqu’alors s’était évanouie à la simple vision de son visage. « Qu’est-ce qui se passe ? » Ou bien était-elle venue jusqu’ici que pour lui ?

feat. @Geum Seol Ha
gabi le loup


Broken boy who won't let you break
- and will protect you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Seol Ha
Geum Seol Ha
Casse noisette in Wonderland
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1306-geum-seol-ha-fck-you-i
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     13.06.18 16:26



Oppa, can I sleep with you tonight

(( tenue )) Ne disait on pas que la vie valait la peine d'être vécue ? Et bien parfois on en doutait. Quand on se relevait, forte du passé qui vous avez abîmé mais pas tué, et qu'on se reprenait un mur, pire encore qu'on se noyait de nouveau, et bien cela faisait douter. Douter sur ce que pouvait apporter la vie. Et pourtant pas une fois dans ton crâne tu ne regrettas de t'être réveillée après toutes ces expériences éprouvantes. pas une fois tu ne t'étais demandé si c'était nécessaire parqu'ils étaient là. ils faisaient de toi un être bon et incroyablement heureux malgré tout. Et ton frère restait cette merveille que tu adulais bien plus qu'il ne pensait. si nombreuses fois, enfant et même adulte, tu te foutais de lui et tu le taquinais , ce n'avait été que par un soucis de bonheur. Tu te contentais de peu et son sourire avait été ta récompense pour t'être relevée encore.

Alors oui les nuits n'étaient pas paisibles mais elles ne l'étaient pas non plus pour ton frère qui finissait par t'appeler pour s'assurer que tout allait bien. Et si souvent en raccrochant en ayant fini de le rassurer, tu te rendormais, aujourd'hui semblait être un peu différent. Tu n'avais pas le moral, pas l'envie de te rendormir et tes yeux ne voulaient plus se fermer. Alors tu savais qu'il n'y avait qu'une solution, qui arrangerait deux partis bien seuls depuis qu'ils ne vivaient plus ensemble: vous. On aurait pu vous reprocher votre attitude fusionnelle et tous ces moments que vous partagiez mais alors vous oublierez ces gens. Vous les snoberez avec un air triomphant parce que vous n'aviez besoin de rien d'autre. Enfin, au fond qui ne voulait pas fonder sa propre famille qu'elle soit composée d'un homme, d'une femme et d'enfants ou bien d'une personne et des chats et chiens. Allez savoir. Tu n'avais réfléchis à rien d'autre que l'envie de le rejoindre et ton avenir n'était pas si important, l'ignorer était la meilleure chose que tu pouvais faire. enfilant tes chaussures tu te dépêchais d'atteindre cet immeuble qui te paraissait déjà trop loin du tien.

Une fois arrivée tu attendais qu'il t'ouvre recouvrant tes mains du grand tissu qui couvrait presque tout ton corps. En attendant tu ne cessais de sentir une angoisse montée. Ne sachant ni d'où elle venait ni comment l'enlever tu espérais qu'il ne s'était pas rendormi et ton souhait fut exhaussé alors que tu le voyais ouvrir la porte avec surprise. Le regardant un instant tu entras. La porte claquée tu venais te coller à lui l'enserrant comme tu avais l'habitude de faire en posant ta tête sur son torse. Il avait ses lunettes et la lumière allumée comme s'il était en plein dans son début de soirée. Ne dormait il jamais ? Tu profitas un instant avant de prendre une grand inspiration et de le regarder. "Rien.. je voulais savoir si tu allais bien.. et si je pouvais dormir ici ce soir. "Il te connaissait comme s'il t'avait fait, bien sûr qu'il verrait que quelque chose te tracassait et comme toujours tu lui en parlerais à ton rythme. Pour l'heure tu allais dans la cuisine afin de trouver un snack et du thé. "T'as tout mangé ? "tu connaissais très bien ses habitudes alimentaires nocturnes et tu l'aidais même en mangeant avec lui. C'était une petite habitude pour deux âmes tourmentées qui cherchaient le sommeil. Prenant alors une tasse tu fis chauffer de l'eau " Tu en veux un ? ". Un café c'était hors de question, mais le thé te détendais alors pourquoi pas.


" " 

featuring. @Geum Do Ha


gabi le loup


Playing with Fire
The more that I know you, the more I want to. Something inside me's changed • I didn't know that I was starving till I tasted you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Do Ha
Geum Do Ha
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2056-geum-do-ha-be-a-man-an
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     13.06.18 17:55


Oppa, can I sleep with you tonight ?

votre tenue ⌁ Do Ha connaissait sa sœur par coeur. Il voyait en elle comme dans un livre ouvert, il comprenait chacun de ses mots, chacun de ses gestes, chacune de ses expressions faciales. Le moindre des mensonges était détectable immédiatement. Au visage qu’elle avait, il était certain que quelque chose n’allait pas. À sa façon d’accourir vers lui, quelque chose n’allait pas. Jusqu’à sa manière de l’enlacer, quelque chose n’allait pas. Mais quoi que ce soit, Do Ha finirait par le savoir. Sa sœur finirait par le lui dire sans qu’il lui fasse comprendre que son rien cachait quelque chose. Alors il se contenta de la serrer contre lui, parce que sentir sa petite sœur contre lui quand il était lui-même angoissé, c’était le meilleur des médicaments. Parce que même s’il était inquiet de la raison pour laquelle elle était venue, il était content de l’avoir à ses côtés. Parce que même si ça ne faisait pas si longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus, elle lui avait manqué. « Bien sûr que tu peux dormir ici. Mon appartement est le tien. », répondit-il avec un ton doux.

Il referma correctement la porte et se retourna pour voir sa sœur dans la cuisine. Il marcha vers elle, la regardant agir comme si c’était chez elle avec un sourire. Il appréciait qu’elle se comporte comme ça, ça montrait qu’il n’y avait aucune distance entre eux. Et de toute évidence, il n’y avait aucune distance entre eux. Do Ha et Seol Ha étaient inséparables. Il vint dans la cuisine avec sa sœur, sans pour autant faire quoi que ce soit, juste pour la regarder de plus près. « Non, il reste du kimbab, c’était un sachet de plusieurs. Tu en veux ? » Il réfléchit quelques instants. « Sinon, il y a des ramyeons aussi. » L’estomac de Do Ha n’était jamais plein pour déguster des snacks de nuit, bien au contraire. « Il y a de la bière aussi. » commenta t-il, en voyant sa sœur se préparer du thé. Non pas qu’il l’incitait à boire, mais ça faisait un moment qu’ils n’avaient pas bu un verre ensemble.

Il se dirigea quelques instants dans le salon, pour fermer le livre qu’il avait commencé et allumer la télévision. À cette heure-ci, il doutait qu’il y ait des choses intéressantes, à part peut-être la rediffusion de dramas. C’était simplement un bruit de fond.  De retour dans la cuisine, il ouvrit le frigo pour continuer la liste de snacks qui lui restaient. « Mh… il y a du kimchi, et des plats d’accompagnement, mais ça c’est plus pour un vrai repas. » finit-il par dire. Ce serait sans doute ce qu’ils mangeraient, le lendemain, lorsqu’ils se réveilleraient. Il se contenta alors d’observer sa sœur, ne sachant pas quoi dire de plus, n’ayant pas besoin de dire quelque chose non plus. Il était curieux, il voulait savoir ce qui se passait, si sa sœur avait aussi fait un mauvais rêve, si c’était plus que ça. Mais s’il devait poser des questions, alors il préférait attendre qu’ils soient tous les deux installés, soit en train de manger, soit sous la couette. L’attaquer avec des questions, avec des inquiétudes, il ne voulait pas. Au final, quelle que soit la raison, il trouvait que cet appartement était plus vivant et rassurant quand ils étaient deux, quand ils étaient ensemble.

feat. @Geum Seol Ha
gabi le loup


Broken boy who won't let you break
- and will protect you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Seol Ha
Geum Seol Ha
Casse noisette in Wonderland
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1306-geum-seol-ha-fck-you-i
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     14.06.18 17:15



Oppa, can I sleep with you tonight

(( tenue )) Bien sûr que ce rien était plus pour la forme qu'une réelle réponse. Il savait très bien que tu cachais une angoisse, un événement, quelque chose, quelque chose clochait. Il le savait. Tout comme il avait toujours su te regarder pour apaiser tes peurs, faisant comme s'il ne savait rien, jouant à ton jeu et te laissant croire qu'il n'avait rien remarqué. Tu lui en étais toujours reconnaissante alors que tu profitais des moments passés avec lui pour te comporter en Seol l'enfant. Celle à qui on avait volé l'enfance. Parfois l'embêtant, on oubliera pas son gâteau d'anniversaire qui avait fini par décorer vos visages, ni même les dessins sur le visage de l'autre pendant que l'un dormait. Des enfants qui rattrapaient la vie volée qu'ils auraient pu avoir. Tu te sentais désolée pour lui, d'avoir vu tout ça, d'avoir été à la même place où tu étais. Tu avais des séquelles qui ne se refermeraient sûrement jamais, mais il en avait également, et tu avais peur que personne ne soit là pour lui. Tu n'étais pas dupe, tu ne lui suffirais pas toute sa vie, mais tu ne laisserais pas n'importe qui entrer dans vie. Tu ne le laisserais pas à n'importe qui. Et quand tu le regardais, tu voulais le meilleur pour lui. Et il consentait à ce que tu restes, chose que tu savais avant même d'avoir eu sa réponse. Lui souriant alors tendrement tu te mouvas, comme chez toi.

Sans rien demandée tu avais pris possession des lieux comme s'il t'avait toujours appartenu. Hors tu n'avais jamais vécue ici avec lui, mais c'était tout comme. Liés comme les doigts d'une main il te permettait ce genre de liberté quand il pouvait faire la même chez chez toi. Après tout vous partagiez tout. Et tu mettais un point d'honneur à partager beaucoup de moments avec lui alors lorsqu'il parla de Kimbab ton coeur fit un bond ta main se posant sur ta poitrine tant l'envie était grande. Souriant tu le regardas. " Mon dieu oui.. j'aime tellement ça.. "Et vint alors le moment le plus important de cette soirée: la proposition ramyeon. S'ajoutant à cela de la bière tu laissas tout tomber. Rejoignant tes mains dans un bruit aigu tu le regardas. " Bière ramyeon au fromage ? " Relevant le regard vers lui, comme un défi tu souriais comme une enfant excitée de la soirée qui s'annonçait. Dormir? Plus tard. Les ramyeons et la bière ne saurait attendre. "Je fais les ramyeons sors la bière et prépare les snacks.. On va se faire une soirée.. que tu n'oublieras pas mon cher frère " Riant tu sortais déjà la casseroles pour faire chauffer un peu d'eau et préparer ces pâtes à bas prix qui pourtant, te ravissait toujours autant.

Le laissant faire ses occupations, après tout c'était chez lui, tu t'occupais de surveiller l'eau en même temps que tu sortais un dessous de plat pour sa petite table. Tu étais pressée mais pas au point de réduire à néant l'appartement de ton frère. Le voyant revenir tu le regardas faire une liste d'ingrédients possible. "Hannn sors moi du kimchi s'il te plait.. le reste ça ira, je vais pas vider tes placards. "Tu ne pourrais pas en refaire. Il le savait et tu le savais tu cuisinais très mal, du moins tu n'avais pas le temps, ni l'envie de faire de bons plats autre ces délicieux mélanges rapides et ces plats à emportés tu ne faisais pas grand chose. Alors tu n'allais pas laisser ces ramyeon mourir. De toute façon c'était ta spécialité. Allant dans le frigo tu pris deux oeufs et un paquet de fromage avant de craquer les nouilles et mettre les sachets. mélangeant lentement tu mis les deux oeufs avant de laisser échapper une once de réponse. " Tu sais ce que j'ai vu ? " Ton sourire était nostalgique, il était encore emprunt d'une petite angoisse. " J'ai vu un ami.. et un client péter un câble. Je l'ai vu devenir complètement fou et battre un homme.. " Il connaissait ta peur de la violence, cette aversion que tu avais, fondée, inutile de préciser ton état, il imaginait déjà assez bien la suite. Pourtant tu restais sur tes pâtes faisant comme si tout allait bien.


" " 

featuring. @Geum Do Ha


gabi le loup


Playing with Fire
The more that I know you, the more I want to. Something inside me's changed • I didn't know that I was starving till I tasted you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Do Ha
Geum Do Ha
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2056-geum-do-ha-be-a-man-an
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     15.06.18 21:27


Oppa, can I sleep with you tonight ?

votre tenue ⌁ Do Ha savait que sa sœur avait posé cette question sans jamais s’attendre à une réponse négative. Ils étaient tous les deux si fusionnels qu’ils partageaient tout. Ça avait été une évidence, si les frères et sœurs n’étaient pas toujours forcément si proches, eux l’étaient. Les épreuves de la vie les avaient rapprochées. Leurs caractères complémentaires les avaient rapprochés ; et jamais Do Ha n’avait craint que sa relation avec sa sœur ne puisse empiété sur le reste, ne puisse être trop lourde. Il n’y avait jamais songé parce que pour lui, c’était sa sœur avant tout. Il pouvait comprendre que tout le monde n’accepte pas ce point de vue, mais ça ne le dérangeait pas de se séparer d’amis qui ne daignait accepter combien Seol ha était précieuse pour lui. Elle était tout pour lui, et elle le resterait aussi longtemps qu’il était en vie.

Il sourit en voyant le visage de sa sœur s’illuminer à l’évocation du kimbab. Ils étaient peut-être différents par moments mais ils étaient aussi les mêmes dans de nombreuses situations, comme celle-là. Le kimbab, ce petit en-cas rapide à déguster, qui ne se refusait sous aucun prétexte. Il se dirigea vers le paquet qu’il avait déjà commencé un peu plus tôt et il le sortit pour le montrer à sa sœur. « Ils sont là », dit-il en souriant. Mais sa sœur semblait déjà être un peu loin dans l’imagination du repas qu’ils pouvaient avoir, en plein milieu de la nuit. Ce n’était pas bon pour la santé mais Do Ha y donnait peu d’importance. Il avait toujours été plutôt bien bâti, bien qu’il ne soit pas un homme très sportif. À côté de ses snacks de nuit, il essayait tout-de-même de manger des choses équilibrées. D’autant plus que dès lors qu’il mangeait avec sa sœur, il ne prenait pas de viande, ce qui limitait aussi la teneur en gras. « J’approuve », répondit-il à sa sœur. Ce n’était pas digne d’un repas de nuit, c’était peut-être trop. À ce rythme-là, ils allaient veiller toute la nuit et ils n’assumeraient sans doute pas le lendemain, surtout Do Ha qui avait du travail à faire – mais passer du temps avec sa sœur, c’était plus important que n’importe quel travail. Comme lui indiqua sa sœur, il sortit du frigo deux cannettes de bière afin de les placer à côté des kimbab déjà sortis. Il se rappela qu’il avait aussi acheté des chips salés, qu’il sortit d’un tiroir. Il doutait que ça aille avec le reste du repas mais si personne ne les mangeait, il n’aurait qu’à les ranger de nouveau le lendemain – les chips patienteraient bien jusqu’au jour où ils seraient mangés.

Lorsqu’il revint dans la cuisine, il se dirigea de nouveau vers le frigo pour faire ce que sa sœur lui demandait. « Il n’y a pas grand-chose dans les placards, j’ai déjà sorti les chips et je dois aller faire des courses pour me réapprovisionner. Mais bon, peut-être que tu trouveras des choses cachées depuis quelques semaines. » Les placards de nourriture étaient toujours des lieux remplis de surprise, après tout. Lorsqu’il n’eut plus rien à faire, il resta quand même dans la cuisine, ne serait-ce que pour regarder sa sœur dans son dur travail pour faire à manger. Par moments, courts comme cela, elle lui rappelait sa mère – et dans ces instants, il priait pour que la vie de Seol Ha soit bien meilleure que celle de sa mère, bien plus heureuse, bien plus épanouie. Il écouta avec attention sa sœur quand elle reprit la parole – sa voix semblait avoir changé, même si de son angle, il pouvait apercevoir un fin sourire. Il n’avait pas besoin d’indices pour comprendre que c’était un faux. Il ne répondit pas à la question, jugeant que ce n’était pas nécessaire – et en effet, quelques secondes plus tard, il entendit Seol Ha lui confier quelque chose de manière vague mais suffisamment précise pour qu’il sache ce qui se passait avec sa sœur. Il se mordit la lèvre. Face à la violence, lui et sa sœur avaient des réactions opposées. Si lui faisait tout pour s’interposer, pour l’arrêter, quitte à se mettre en danger, il savait que sa sœur fuyait la violence autant qu’elle le pouvait. Et il la comprenait amplement. Il préférait même qu’elle fuit la violence, qu’elle n’en soit pas victime, quoi qu’il arrive. Il ne savait pas exactement quoi répondre parce qu’il avait conscience que dans de tels cas, il n’y avait pas de bons mots. Ce qui avait été vu avait déjà laissé ses traces, avait déjà touché – et n’importe quel mot sur terre ne pouvait changer cela. Alors il se dirigea lentement vers sa sœur et la prit dans ses bras délicatement, sans donner d’importance aux ramens, sans donner d’importance au reste. Il prit Seol Ha dans ses bras, la serra contre lui, plaçant sa main sur ses cheveux pour la réconforter, comme il l’aurait fait à un enfant ayant fait un cauchemar. Il n’avait pas besoin de mot. Il n’y avait rien à dire.

feat. @Geum Seol Ha
gabi le loup


Broken boy who won't let you break
- and will protect you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Seol Ha
Geum Seol Ha
Casse noisette in Wonderland
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1306-geum-seol-ha-fck-you-i
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     16.06.18 16:54



Oppa, can I sleep with you tonight

(( tenue )) Tu n'avais besoin de rien d'autre. Tu l'avais souvent dit. Tu n'avais besoin de rien autre que ton frère, et ta mère. Parce qu'ils étaient la seule famille que tu avais, les seuls piliers dans ta vie et les seuls qui te connaissaient de A à Z. Ils étaient donc ton monde. Et peu importe les autres, tant qu'il était bien, tant qu'il était heureux. Tu t'étais posée la question de ce fameux moment, le fameux moment où il aurait une vie de mari, de père de famille surement. Est ce que tu serais autant à ses côtés? Te le permettra-t-on? Tu doutais mais tu doutais également de pouvoir le laisser. Qui étais tu pour rester dans ses pattes s'il ne voulait plus, ou ne pouvait plus ? Pourtant tu avais la fine conviction qu'il ne laisserait personne vous séparer, et c'était sûrement pour cela qu'elle avait tant confiance en lui. Le seul homme dont tu n'as jamais eu peur.

Et il avait de merveilleuses idées. Tu devais le dire, il avait tout ce qu'il fallait pour passer une bonne soirée. Tu le remerciais alors en voyant le petit rouleau dans ses mains tapant doucement dans tes mains comme pour montrer une joie excessive pour un morceau de nourriture, mais que voulez vous? Tu te contentais de peu. Cependant, une autre idée avait germé dans ton esprit. Les ramyeons. C'était donc de sa faute puisqu'il en avait parlé. Mais en même temps tu gardais une envie de Kimbab qui te poussait à manger les deux. Oui oui les deux. Demain tu n'arriverais certainement pas à te lever ou marcher correctement, peut être même que tu ne mangerais pas de la journée mais ce soir tu voulais profiter. Regardant alors ton frère tu pris les rennes de la cuisine, ce qui n'est pas toujours une bonne idée, mais là ça l'était. Du moment où il avait approuvé tu commençais ta tambouille en prenant un malin à plaisir à sentir les différentes odeurs qui chatouillaient ton nez pour ton plus grand bonheur ouvrant ton appétit comme jamais. Oui on était au beau milieu de la nuit et oui, vous alliez festoyez comme des rois. Et tu adorais ça. TU ne pensais pas réellement au lendemain et presque égoïstement tu oubliais que ton frère avait peut être prévu de dormir pour être en forme demain. Non pas que tu ne travaillais pas, mais tu te sentais prête à assumer une nuit presque blanche. Ce qui n'était peut être pas le cas de ton frère. Mais tant qu'il ne disait rien tu n'allais pas arrêter cette folie qui te prenait.

"T'en fais pas c'est parfait comme ça , si tu veux je t'accompagnerai faire tes courses puisque je contribue grandement à vider tes placards. Tu sais que j'adore ça en même temps. "Riant doucement tu savais que tu pouvais être difficile à supporter mais cet homme là le faisait sans faillir, et c'était la plus belle preuve d'amour. Cuisinant alors, ou plutôt attendant que la plaque fasse son travail à savoir chauffer l'eau tu restas devant comme un piquait qui trouvait très intéressant de voir les bulles se former au fond de la casserole, peu à peu. Et pourtant il n'y avait rien qui t'intéressait vraiment, juste un souvenir qui revenait hanter tes pensées. Cette violence dont tu avais été le témoin. Cette violence dont tu avais été la victime quelques années auparavant. Tu ne pouvais oublier le regard de Yuri dans sa folie passagère tout comme le regard de ton ex avait marqué ta mémoire au fer rouge. Il avait apposé en toi une plus grande cicatrice que celles couvrant ton corps. Il avait fait pire encore. Il t'avait fait ressentir la peur, l'angoisse, l'impuissance, tout en te mettant face à ton passé. Comment la foudre pouvait frapper deux fois au même endroit? Pourquoi tu n'étais pas restée avec Jun Hee. Un des rares en qui tu avais confiance, sans que tu ne puisses totalement t'abandonner. Une erreur que tu pensais assumer. Mais en parlant avec ton frère tu te rendais compte à quel point tu étais faible. Tu n'avais pas dépassé tout ça et encore une fois tu avais failli dans ta mission : prendre sur toi. Et lentement tu sentis les bras de ton frère t'enrouler. Tu n'avais besoin de rien d'autre que cette étreinte et il le savait. Te tournant donc vers lui tu passas à ton tour les bras autour de son corps en fermant doucement les yeux et respirant lentement. Il était une source d'énergie, de calme que tu tentais de garder. Et rien que cet échange te fit un bien fou. "J'ai quand même réussi à appeler la police. "Dis tu assez fière, presque riant. Après tout c'était mieux que rien. Restant alors dans ses bras pendant un instant tu t'éloignas après un baiser sur sa joue. "Vite elles vont être trop cuites .. tu sais que je suis la pro des ramyeon si je loupe ça.. ma réputation est fichue. "Te laisser aller, mais pas trop longtemps. Reprendre contenance, continuer de vivre comem si de rien n'était. Tu sortis alors la casserole du feu avant de la poser sur la petite table sur le gant que tu avais pris en dessous de table. " Mangeonnns "


" " 

featuring. @Geum Do Ha


gabi le loup


Playing with Fire
The more that I know you, the more I want to. Something inside me's changed • I didn't know that I was starving till I tasted you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Do Ha
Geum Do Ha
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2056-geum-do-ha-be-a-man-an
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     22.06.18 15:29


Oppa, can I sleep with you tonight ?

votre tenue ⌁ Do Ha s’était créé un quotidien, une routine et un entourage dont il ne se séparait jamais. C’était une façon de se rassurer, il avait besoin de ça pour être certain que rien d’imprévu n’arrive. Bien sûr, il n’avait pas l’espoir ou la prétention d’affirmer que rien ne lui échappait jamais, qu’il contrôlait tout dans sa vie – bien au contraire. Ce n’était pas non plus son objectif, de tout contrôler. C’était plus une façon d’être certain que rien de souffrant arrivait dans sa vie – oui, voilà, de souffrant. Parce que les imprévus étaient quotidiens et il ne rejetait pas. Par exemple, il n’avait pas prévu que sa sœur vienne chez lui ce soir et pourtant il en était bien content. Lorsqu’il rencontrait quelqu’un, il ne rejetait pas non plus la personne et pouvait rapidement se rapprocher d’elle. Il avait un cercle d’amis proches, très proches, en qui il avait une confiance et loyauté absolues ; mais il avait aussi d’autres personnes à ces côtés, envers qui il était peut-être légèrement plus méfiant parce qu’on ne sait jamais. Les plus belles apparences pouvaient parfois cacher les plus gros monstres, Do Ha en avait été témoin.

Toujours était-il que Do Ha essayait de se tenir loin de tout ce qui pouvait le faire retomber dans de mauvais souvenirs. Il n’était ami avec personne de violent, tout simplement parce que comme sa sœur, il la rejetait sous toutes ces formes. Verbales, morales, physiques – peu importait, tant qu’elle touchait quelqu’un, la violence était à bannir. Elle n’apportait rien de bon, ne donnait aucune morale. Elle ne faisait qu’empirer les choses. Contrairement à sa sœur, cependant, Do Ha réagissait de manière instinctive face à la violence. À les voir aux premiers abords, on pourrait penser que Do Ha était celui qui réagissait par peur et tremblements et Seol Ha par réflexe mais c’était le contraire. Do Ha était un homme bien plus solide qu’il ne le paraissait et quand une bagarre éclatait, une dispute, que ce soit avec des gens qu’il connaissent ou non, le corps prenait le dessus sur la raison. Il se mettait toujours entre les deux, il faisait tout pour que ce soit arrêté. Et après coup, il savait qu’il se mettait en danger plus qu’autre-chose mais c’était plus fort que lui. Sur le moment, il ne réfléchissait pas et ne pensait pas. Il agissait juste.

Après coup cela dit, la scène qu’il avait vue ne cessait de ressurgir dans ses pensées, qu’elle ait mené à quelque chose de dramatique ou non. Ça le faisait remonter à sa petite enfance, à son adolescence. À tout ce qu’il a toujours voulu enterrer mais tout ce qui est toujours là, qui se remue et refait surface dès que c’est possible. Pour Seol Ha, c’était sans doute pareil. Elle le disait d’un air léger, comme si ça n’était rien, comme si tout était si profondément enfoui que ça ne pouvait remonter – mais ça n’était qu’une façade. Car à l’intérieur, et ça Do Ha le savait, toutes les entrailles se tendaient rien qu’à l’évocation de la scène. Rien qu’aux images les plus softs. Et c’est en sachant ça qu’il s’était dirigé vers sa sœur pour la prendre dans ses bras. « C’est bien, tu as fait tout ce que tu pouvais faire », répondit-il en caressant légèrement ses cheveux. Il la laissa cependant s’éloigner. Une étreinte trop longue ne changeait pas grand-chose à la situation, n’apaisait pas particulièrement plus non plus. C’était juste confortable. Il eut un léger sourire en la regardant se précipiter vers les ramyeon et se dirigea vers la table quand elle les sortit du feu. « Ma chère pro des ramyeon, est-ce que je goûte en premier ton chef d’oeuvre ? » demanda t-il en souriant. Il l’observait comme si elle était la chose la plus précieuse sur cette Terre, parce que c’est ce qu’elle représentait pour lui. Parfois, dans des courts de moment de panique, il se demandait si elle serait toujours à ses côtés, à s’autoproclamer reine des ramyeon s’il n’avait pas trouvé le courage de se rendre au poste de police, des années auparavant. Parfois, juste parfois, il avait ce genre de pensées qui ne lui donnaient qu’une envie : la serrer si fort contre lui pour être bien certain qu’elle était là, avec lui, et qu’elle ne disparaîtrait pas, qu’aucun taré sur cette Terre ne lui enlèverait jamais.

feat. @Geum Seol Ha
gabi le loup


Broken boy who won't let you break
- and will protect you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Seol Ha
Geum Seol Ha
Casse noisette in Wonderland
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1306-geum-seol-ha-fck-you-i
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     25.06.18 22:03



Oppa, can I sleep with you tonight

(( tenue )) Peu importait qui t'entourait ou qui entourait ton frère tu savais que votre relation était différente. Vous étiez tous deux à rigoler et vous embêter profitant de ce moment pour vous ressourcer, retrouver l'enfance perdue. Et puis parfois vous vous réconfortiez simplement. Il te prenait même des moments où tu détaillais ton frère en essayant de comprendre ce qu'il pensait, à quoi il pensait. Ton professionnalisme revenant pour l'analyser. Tu connaissais tout de lui comme il connaissait tout de toi et tu avais peur d'avoir raison. De le voir s'enfermer dans une bulle , incapable de s'ouvrir à une fille à cause de ce passé. Mais que pouvais tu dire ? Quelle genre de fille étais tu pour dire cela ? Toi qui ne voulais pas t'accrocher, toi qui délaissait la plénitude pour rester vigilante en toute circonstance. Ne sachant jamais quand le mal frappera. Il n'y avait qu'un moment, qu'un endroit sûr. Il se trouvait ici même, entre les bras de ton frère.

Do Ha était ta copie comme ton opposé. Il était le seul à avoir grandi dans toute cette histoire. Tu te souviens du petit garçon peureux, tu te souviens que tu ne cessais de l'embêter pour ça en lui prenant la main comme une grande. Et finalement tu lui devais tout. Ta joie la plus minime, il te l'avait apporté sur un plateau, ta sécurité, il s'était battu pour l'avoir. Peu importe les coups qu'il recevait, peu importe ce qu'on pensait de lui il avait tout relevé , il avait changé ta vie et celle de ta mère. Tu voulais le remercier pour ça sans savoir comme faire. Tu voulais lui dire qu'il avait grandi, qu'il avait bien grandi. Dépassant sa soeur en taille, il te protégeait ou s'engageait dans la bagarre lorsqu'il en voyait une. Une tête brûlée que tu engueulais pour ça. Tout le monde sauf lui. On pouvait faire du mal à n'importe qui, même à toi, mais pour rien au monde tu ne voulais le voir souffrir ne serait ce qu'un instant. Alors tu lui criais dessus en lui lançant des oreillers quand tu le voyais blesser. Mais il comprenait. Il savait que ta peur parlait pour toi.

Quelle ironie pour un psy de ne pas pouvoir régler ses propres traumatismes. Quelle ironie de te voir feinter la joie et la bonne humeur en sentant ton coeur s'étouffer ainsi. Tu savais que quelque chose clochait mais tu refusais d'y mettre un terme car tu ignorais comme le faire seule. Dans tes méthodes tu demandais à tes patients de faire un travail sur soi même mais aussi avec les autres. Et tu refusais de redonner les cartes de ta vie à un autre inconnu. Et pourtant un jour tu allais devoir lâcher prise, laisser le vent te mener où il le souhaitait au lieu de vouloir tout contrôler et de perdre le peu de force qu'il te restait. Ne pouvais tu pas vivre avec ton frère pour toujours ? Comme deux enfants au pays imaginaire? Comme deux âmes qui auraient trouvé comment être récompensées? Tu devais te convaincre que non. Regardant alors ton frère pendant cette étreinte fraternelle tu savais qu'il comprenait déjà ce qu'il se passait dans ta tête. Qu'il interprétait ton sourire et qu'il savait comment réagir. Pourtant tu stoppas ton échange avec lui, laissant ton sourire répondre à ses encouragements. Les ramyeon n'allaient pas se faire seuls et tu sentais que plus tu resterais dans ses bras plus tu aurais de chance de pleurer comme le bébé que tu étais au fond. Rapidement tu apportas alors la casserole à table finissant par ta touche personne avant de lui sourire et lui faire signe de goûter. "Goûtez donc monsieur vos papilles vont être ravies. " Prétention, jeu, confiance en toi, c'était toute une histoire de te ressembler. Prenant alors ta canette de bière tu l'ouvras faisant de même avec celle de ton frère avant de trinquer avec lui. S'en suivirent quelques longues gorgées avant de prendre tes baguettes. " Bon app~" Vous étiez au beau milieu de la nuit mais quoi ?Tu aimais ce genre de soirée et demain tu l'aimerais moins mais tu profitais. Mangeant alors lentement tu buvais en même temps regardant ce qui passait sur les chaînes changeant à une allure folle le film érotique déconseillé qui était de très mauvais goût. A la place tu retrouvas un vieux drama que ta mère regardait riant alors. " Yah maman regardait toujours ça ! Tu te souviens? Je me demande si elle est encore amoureuse de l'acteur.. " Riant tu reprenais une gorgée avant de te tourner vers Do Ha. " Oppa.. tu peux tout me dire.. je suis ta soeur hein? " Sous entendu, Do ha dis moi.. Clignant plusieurs fois des yeux tu te rapprochais un peu en gardant ton sourire. " T'as une copine? Me dis pas une fiancée ou je te frappe avec la casserole ! " S'il osait ne pas te le dire il finirait à la place de ces ramyeon.

" " 

featuring. @Geum Do Ha


gabi le loup


Playing with Fire
The more that I know you, the more I want to. Something inside me's changed • I didn't know that I was starving till I tasted you
Revenir en haut Aller en bas
Geum Do Ha
Geum Do Ha
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2056-geum-do-ha-be-a-man-an
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha     29.06.18 14:17


Oppa, can I sleep with you tonight ?

votre tenue ⌁ Un léger sourire sur les lèvres de Do Ha apparut quand il se sépara de la jeune fille. C’était tout ce qu’il pouvait faire, sourire pour détendre l’atmosphère, sourire pour lui montrer que tout allait bien – et pourtant au fond, l’idée que sa sœur ait dû assister à une telle scène l’agaçait profondément. Les gens manquaient de civilisation. La violence était non seulement inutile et stupide, mais l’user en présence des autres étaient encore plus égoïste. Il avait beau détester la violence, il préférait que des personnes se frappent loin de sa sœur, qu’au moins ça ne l’atteigne pas, qu’au moins ça ne la fasse pas retomber dans des souvenirs douloureux. Il n’était rien pour changer le monde et n’espérait pas éliminer la violence de cette Terre ; il voulait juste que cette dernière s’éloigne de sa sœur et de sa mère, qu’elle ne se montre plus jamais à elles. Et savoir qu’une nouvelle fois, des gens stupides et sauvages avaient atteint sa sœur sans même avoir conscience d’à quel point ils faisaient du mal l’énervait. Sauf qu’il ne pouvait rien y faire, énervé ou non. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était être là pour sa sœur, pour lui montrer que c’était terminé et qu’elle avait bien fait. Qu’elle n’avait pas à s’en vouloir, qu’elle n’avait plus à avoir peur.

Il se plaça immédiatement à table, comme si rien ne s’était passé, parce qu’au final c’était le mieux à faire. Rien n’était arrivé – ou plutôt, puisque c’était fini, ça ne servait à rien de se torturer avec ça. À force de faire comme si tout allait bien, alors peut-être que tout irait bien. « Je vous dis ça de suite, mademoiselle. » répondit-il en souriant, prenant des baguettes pour prendre la première bouchée. En réalité, sa sœur n’était pas la meilleure en cuisine mais elle ne le décevait jamais quand c’était pour les ramyeon. Il eut à peine le temps d’avaler qu’il trinqua avec sa sœur, but une gorgée et put enfin formuler sa pensée. «Tu mérites ton titre de renne des ramyeon », rigola t-il légèrement. Ce n’était pas le titre le plus royal du monde, c’était certain… mais c’était mieux que rien, après tout. Il attendit que sa sœur se mette à manger avant de manger à son tour, tranquillement et dans un silence ni long, ni lourd. Le son du vieux drama le fit sourire – elle n’avait changé la chaîne que depuis quelques secondes qu’il avait déjà reconnu la voix des acteurs. « Bien sûr que je me rappelle… par contre, l’acteur a vachement vieilli depuis. » Ce qui était normal, puisque personne n’y échappait. Après tout, sa mère aussi avait vieilli depuis l’époque où elle regardait ce drama. Et pourtant, à ses yeux, elle était toujours la même, elle n’avait pas bougé. Il prit une gorgée de bière en même temps que sa sœur quand elle prit soudainement un ton qu’il ne connaissait que trop bien – et ce qu’elle dit ne fit que confirmer qu’il allait devoir confier quelque chose à sa sœur. Il tourna la tête vers elle, toujours en souriant, amusé qu’elle s’y prenne toujours de la même manière pour lui faire avouer quelque chose. La question le prit tout de même de court – il avait bien quelqu’un à qui il pensait quand sa sœur évoquait le mot de copine, pourtant ils ne sortaient pas ensemble. Pas encore et peut-être jamais, Do Ha l’ignorait. Il se racla la gorge, fuyant le regard de sa sœur. « Une copine, non... » dit-il dans une petite voix. Il ne mentait pas – il ne sortait pas avec elle.

feat. @Geum Seol Ha
gabi le loup


Broken boy who won't let you break
- and will protect you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Oppa, can I sleep with you tonight ? Ft. Do Ha    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (maya) "For tonight, it's just the two of us"
» I JUST DIED IN YOUR ARMS TONIGHT
» In the jungle, the mighty jungle... [Jungle de Moon]
» What having a Nabaztag really means?
» N°1670 - Please, love me tonight | pv