rps communs on the flux- Beautiful Buddah / rp commun.
- La Fête de la Sirène / rp commun.

- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les cactus pour voter !


yolo

 

les petites annonces
─ Nouvautés du mois d'août : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités d'IB et zyeuter l'annonce de ce mois-ci, clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition du mois d'août est arrivée ! Clique ici ! ─ Le Bar du Bartender : Venez donc participer aux enchères et balancer des potins au Bartender ! rdv au bar ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2044-nam-young-mi-petite-ma
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     14.06.18 15:50


미친놈 taré

Choisir son camp.

ootd ϟ L'angoisse, liée à l'argent, toujours ce règne incessant et tyrannique qui prenait le monde par la gorge sans que personne ne fasse rien. Tout était régit par des billets de couleur alors que tout le monde s'endettait dans un monde ou toujours plus était la devise. Toujours plus d'argent, toujours plus de larmes, toujours plus de tout. Personne ne voyait la détresse comme raison de stopper et le monde continuait. Encore aujourd'hui le monde tournait rond. Sans rien sentir vous bougiez faisant écoulé le temps comme chaque jour. Et pourtant aujourd'hui ne fut pas un jour tranquille.
L'angoisse te prit alors que des hommes toujours habillés de la même façon, sombre et classe, entrèrent sans toquer. Pourquoi toquer quand l'endroit semblait leur appartenir jusqu'à preuve du contraire ? Pourquoi toquer quand leur but était de faire peur, de mettre une pression suffisante pour vous forcer à donner un argent que vous n'aviez pas. Vous économisiez peu, mais assez pour donner un peu chaque mois à ces bourreaux impatients. Et malgré ce stress, malgré le fracas dans lequel le restaurant fut retourné, malgré les lunettes noires de l'homme qui commandait ton regard était fixe, noir et montrait une haine que tu voulais laisser explosée. Si tes parents s'étaient résignés restant dans le fond de la pièce en regardant leurs efforts être réduit encore, et encore à néant tu restais au milieu, les poings serrés avec l'envie de les foutre à la porte. De battre chaque homme qui osait toucher à ce qui ne leur avait jamais appartenu. Mais tu étais bien faible face à tant de violence et de méchanceté qui s'abattait sur une famille qui n'avait rien demandée, qui voulait juste vivre tranquillement en apportant du soutien et du sourire à ceux qui voulaient. Pourtant eux, n'avaient rien besoin d'autre que la peur des gens pour survivre. Tu mentirais si tu disais ne pas avoir peur, peur de tout perdre, mais tu mentirais en disant que tu n'étais pas prête à les faire tomber. Pourtant tu restas immobile , ne reprenant vie qu'après leur départ, ramassant, avec ton père et ta mère les biens amochés, malmenés, déchirés.

Si tu pensais cette aventure finie, une fois l'argent envolée tu ne t'attendais pas à voir d'autres hommes débarqués, bien loin de ceux précédents, quelques jours plus tard. Prenant les meubles cassés sur le trottoir pour apporter des nouveaux. Sur un claquement de doigt, sur un ordre qui n'était pas de toi. Tu regardas alors tes parents qui ne comprenaient pas non plus avant d'aller voir un des hommes en prenant son bras dans ta main. " Qu'est ce que vous faites ? Qui vous a demandé de faire ça ? "Ta fierté devait être blessée mais tu voulais savoir qui te prenait en pitié pour ne pas même venir devant toi. Et quand tes yeux regardaient un peu partout ils ne voyaient que des hommes aux ordres d'un seul. Ils ne voyaient qu'une pièce qui changeait de tête avec des parents soulagés bien qu'intrigués. Et un homme. Un homme étrange, qui regardait votre restaurant de loin. Un homme qui était trop loin pour être discerné mais qui ne te disait rien qui vaille. Le sang ne fit qu'un tour, l'impulsion du moment te prenant tu sortis en trombe du restaurant avant de pointer du doigt l'homme qui recula. " C'est toi ? " Ton ton n'était peut être pas le plus amical au monde mais les émotions avaient dépassé tout autre raison. Et ce fut le pompon. Alors que tu venais du haut de ton un mètre cinquante-huit vers lui pressant le pas pour courir derrière lui. Quelle scène étrange ... voir une petite courir après un homme adulte, caché par des lunettes. " YAH reviens ici !!! REVIENS !!!  " Tu continues à courir de toutes tes forces semblant pouvoir le tuer. Drôle de tableau.





© patr.onus




It's gonna pay
Wait for you ☽ You can take everything I have You can break everything I am Like I'm made of glass Like I'm made of paper Go on and try to tear me down I will be rising from the ground Like a skyscraper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     14.06.18 17:22


미친놈 taré 

ft. Young Mi

Tenue • | S’il le pouvait, Shi Hyun souhaiterait s’enfuir, quitter cette vie qu’il haïssait et créer celle dont il avait toujours rêvé. Hors, malheureusement, si la vie était aussi simple, ça se saurait… Il s’était fait à l’idée à présent et n’avait pas d’autres choix que de vivre dangereusement, de subir et se battre afin de survivre le plus longtemps possible. Tout le monde savait que lorsqu’on entrait dans la mafia, il s’agissait d’un chemin très compliqué et ardue pour s’en échapper. Lui n’avait pas pu choisir, il était né dedans donc c’était d’autant plus difficile… On ne pouvait même pas dire qu’il n’avait pas essayé de s’enfuir puisqu’il l’avait fait à plusieurs reprises quand il était plus jeune avant de réaliser que c’était inutile, qu’on le retrouverait toujours et qu’on n’éprouverait aucun remord à le détruire plus qu’il ne l’était déjà. Après avoir connu la torture, encore et encore, sans pouvoir manger, pas même boire, et être condamné à recevoir de violents coups sur tout le corps, de peiner à respirer à cause de sa tête qu’on avait plongé dans l’eau ou de sa gorge qu’on avait étranglé avant de le lâcher, juste à temps, afin qu’il ne reprenne ses esprits. Il y avait eu le droit pendant des années et si son géniteur pensait qu’il avait oublié, c’était faux. Comment pourrait-il ne pas être marqué par tous ces châtiments qu’il avait reçu rien que pour avoir souhaité une vie normale ? Il ne comprenait pas ce monde corrompu dans lequel il était contraint de vivre, il le détestait un peu plus à chaque fois qu’il devait s’y confronter mais qu’il n’avait pas d’autres options que de lutter. S’il voulait survivre, s’il voulait protéger ceux qu’il aimait plus que tout mais aussi s’il voulait tous les voir tomber quitte à tomber avec, il devait garder la tête haute et se battre avec courage.

C’était la raison pour laquelle quand il était venu au restaurant ce jour-là, il n’avait affiché aucune faille. Accompagné de ses hommes, avec toujours ses lunettes de soleil teintées de noir qui cachaient correctement son visage, vêtu d’un sombre costume et chic, il n’avait pas hésité à parler avec froideur, avec colère et à agir. C’était une mission que son père lui avait confié il y a maintenant des années en arrière et s’il ne désirait pas semer le doute, il devait le faire. Comme toujours, il était obligé d’agir mal avant d’agir bien. C’était tout le temps comme ça. Alors oui, non pas sans éprouver de culpabilité, ils avaient tout détruit à l’intérieur de l’établissement, fracassant les tables, les chaises, les ustensiles de cuisine… Tout… Juste parce que cette famille n’avait pas donné l’argent à temps ce mois-ci. Il ignorait pour quelle raison, ils avaient emprunté de l’argent à un clan de mafieux toutefois il était certain que si quelqu’un était en tort dans cette histoire, ce n’était pas ces pauvres gens mais bien son père qui s’enrichissait illégalement. Si cela ne tenait qu’à lui, il aurait laissé ces personnes tranquilles, il ne leur aurait rien réclamé, il ne les aurait pas menacés sous prétexte qu’il ne payait pas dans les temps. En vérité, en plus d’être quelqu’un de juste et droit, Shi Hyun était un garçon incroyablement généreux… Il gaspillerait son argent pour le bonheur des autres s’il le fallait. Il y avait tellement de misères dans le monde que c’était égoïste et cruel de tout garder pour lui. Le pourquoi, assurément, malgré ses actes horribles, jusqu’à présent il avait toujours fait en sorte de leur rendre anonymement ce qu’il avait volé, non pas sans ajouter de gros intérêts… C’était le minimum qu’il pouvait faire afin de diminuer ne serait-ce qu’un petit peu ce sentiment de culpabilité qui le rongeait à chaque fois.

Aujourd’hui encore, il n’avait pas résisté à agir secrètement, réparant le désastre qu’il avait causé il y a de cela quelques jours en arrière. Certains déclareraient qu’il en faisait trop, lui répondrait que c’était la moindre des choses. Il n’était pas d’accord avec ce qu’on le forçait à faire donc à sa manière il corrigeait ses erreurs. Tout avait été payé de son argent alors que des nouveaux meubles étaient en train de se faire transporter à l’intérieur du restaurant. Lui, camouflé un peu plus loin, derrière un poteau, il observait la scène comme pour s’assurer que tout se déroulait sans problème et surtout, qu’aucun homme de son père n’était dans les parages. Son style était à l’opposé de ce qu’il était à l’origine… Il était bien plus décontracté, une casquette sur ses cheveux, des lunettes de vue soigneusement posées sur son nez alors que pour les vêtements, son pantalon était bien plus confortable, son sweat et son gilet lui donnant un look moins sophistiqué, plus détendu. Assurément que oui, il n’avait rien à voir avec cet homme qui rien que par sa prestance en tétanisait plus d’un. En ce jour, de la prestance, il n’en avait certainement aucune.  

Puis, tandis qu’il explorait les lieux du regard, observant chaque petit détail, sans qu’il ne le désire réellement, ses yeux croisèrent ceux d’une jeune femme, la fille de la famille. Réalisant la situation, ses pupilles s’écarquillèrent sous la surprise, ses lèvres s’ouvrant dans un petit « o » alors que ses pas reculaient doucement, l’un après l’autre avant qu’il ne fasse demi-tour et ne s’échappe à vive allure. Merde. Elle l’avait capté ! Lui qui avait pourtant l’habitude d’être discret, il avait clairement, merveilleusement échoué aujourd’hui. Quel abruti ! Il pouvait l’entendre lui hurler après, lui ordonner de revenir alors que bon sang, elle courrait plutôt vite ! Shi Hyun fit de son mieux pour accélérer, passant par des petites ruelles, non pas sans balancer des trucs au sol en espérant la faire freiner et pouvoir s’enfuir, en vain. Il poussait les passants qui le gênaient, s’excusant brièvement tout en poursuivant sa course sans trop savoir où il se rendait en réalité. La jeune femme ne paraissait pas être prête à le lâcher mais il n’abandonnait pas. Il courrait, courrait, courrait encore, manquant de trébucher parfois… Tentant de se mêler à la foule pour la perdre cependant ça aussi, c’était peine perdue. Bon sang. Et comme le sort semblait s’acharner sur lui, alors qu’il courrait, plus vite qu’il ne l’aurait dû, il n’avait pas pu s’arrêter quand cette dame était sorti de son magasin, charriot en main sur lequel se trouvait tout un tas de marchandise. La panique se refléta aussitôt dans les prunelles du mafieux qui voyait déjà sa vie défilait devant lui, sa bouche s’entrouvrant dans une mine choquée avant que la réalité ne le rattrape et qu’il ne fonce dans les cartons qui s’écrasèrent sur le sol, lui avec. Ce n’était pas grave, il s’excuserait plus tard. Il voulut se relever, il commençait à le faire, paré à s’enfuir et reprendre sa course mais son « agresseur » ne lui en laissa pas le temps, lui sautant brusquement sur le dos, le faisant retomber directement le torse en premier collé à terre.

Honnêtement, la balancer en arrière n’était pas une tâche difficile pour lui qui en plus d’avoir de la force, il avait des années d’expérience dans l’art du combat néanmoins il avait beaucoup trop peur de lui faire mal. Puis, il était fatigué de courir. « Lâchez-moi. » Grommela-t-il entre ses dents, tentant de se débattre lamentablement malgré tout. Il devait vraiment faire pitié dans cette position… Qui penserait qu’il s’agissait d’un puissant membre d’un clan de Yakuza ?  




Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2044-nam-young-mi-petite-ma
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     17.06.18 20:01


미친놈 taré

Choisir son camp.

ootd ϟ Tu ne te doutais pas qu'après avoir été menacée de la sorte il y a de ça quelques jours vous vous retrouviez avec des nouveaux meubles apportés par on-ne-sait-qui. Tu doutais de ces cadeaux précieux et coûteux autant que de la peste. Car si tu détestais l'injustice tu détestais encore plus qu'on prenne la bonté pour une excuse de devoir quelque chose. Tout comme tu ne pouvais supporter la pitié dont certains devaient être remplis en te voyant. Et pourtant en aucun cas tu voulais sentir ce regard spécial et si répugnant. Avoir pitié c'est déjà se sentir supérieur. Avoir pitié c'est croire que ces personnes sont finies et qu'elles ne pourront jamais se relever. Or tu savais très bien que tu y arriverais. Seule, entourée de ta famille, tout irait bien, tu y arriverais et tu changerait ce destin qui vous faisiez défaut depuis quelques années. Tout comme ton meilleur ami, peut être même ton pilier t'avais dit que tu t'en sortirai, tu le crois et tu t'en sortiras. Aussi déterminée que têtue tu t'efforçais de relever la tête et de sourire pour tous ceux qui n'en avait pas la force. Tu voulais voir tes parents heureux et non pas en proie à une appréhension, au stress et aux larmes dont tu avais été témoin quelques fois. Et pourtant en ce jour tu voyais des bonhommes investir votre restaurant pour jouer les superman et remplir votre restaurant de nouveaux meubles. Et alors que tu voulais leur poser un million de question bien qu'ils ne soient pas bavard ton regard capta un poisson bien plus étrange. Peut être représentait il toutes les réponses pour tes questions. Alors tu décidas d'aller le voir et d'aller à la source, même si tu te trompais.

Et tu devais avoir raison alors qu'il commençait à reculer puis courir. Tu n'étais pas si effrayante si? C'est donc qu'il avait quelque chose à se reprocher. Et alors que tu essayais de le rattraper tel un policier dans une course poursuite à Miami tu lui criais après pour qu'il revienne. C'est vrai qu'il y avait de grandes chances pour qu'il s'arrête en se tournant et présentant ses excuses d'avoir voulu faire un footing, très intelligent mimi. Pourtant tu continuais entrant dans les rues bien plus fréquentées qui te faisait slalomer entre les passants, heureusement tu étais petite et tu te glissais sans mal. Tu n'avais aucune notion d'où il allait et même si c'était bien utile de le suivre ainsi mais ton instinct parlait, ton sang chaud bouillonnait et tu étais prête à en découdre. Que voulait il? Qu'allait il réclamer? Peut être n'était il qu'un curieux. Il était tout de même étrange de courir pour rien. D'ailleurs, tu t'essoufflais de plus en plus n'ayant jamais été la meilleure en sport. Tu te faufilais pourtant perdant un peu de vitesse , mais la chance te souriait faisant tomber lamentablement le fugueur dont tu ne connaissais rien d'autre que son regard braqué sur vous. Ca, tu en étais sûre. Lui à terre tu redoublais d'effort pour lui sauter dessus l'empêchant alors de bouger et de prendre une nouvelle fois la fuite. Et cette scène aurait dû être filmée tant elle était risible et improbable. Tel un jaguar tu lui avais sauté dessus en reprenant comme tu pouvais, le souffle qui te manquait. "  Je t'ai !! " Haletant comme un bœuf tu avais l'impression de sentir tes poumons brûler alors que tu essayais de reprendre ce souffle qui te manquait. " Yah... qu'est ce .. tu faisais devant chez moi ? ?hein? Tu veux quoi ??   " tapant sa tête à plusieurs reprises tu attendais qu'il réponde continuant de lui lancer des " Hein? " en restant sur lui. C’était une question simple non? Il fallait donc qu'il y réponde simplement , pas compliqué. "  Dis moi "D'un coup sa voix retentit te faisant t'arrêter un instant de bug complet. En effet, il venait de crier un "lâche moi" qui te déstabilisa te faisant même lever les mains comme une coupable avant que la raison ne revienne. Son "lâche moi" ne calma pas ton ardeur bien au contraire reprenant tes tapes sur sa tête. " PARDON? tu m'espionnes et je devrais te lâcher ? Je vais appeler la police si tu réponds pas !   "Attendez. Bloquant une nouvelle fois tu te penchas sur l'homme vers son visage afin d'espérer l'entrevoir. tu connaissais cette voix, elle te disait quelque chose. Enlevant sa casquette tu cherchas de nouveau à voir son visage quitte à écraser ses joues pour le tourner vers toi.


"   "

© patr.onus




It's gonna pay
Wait for you ☽ You can take everything I have You can break everything I am Like I'm made of glass Like I'm made of paper Go on and try to tear me down I will be rising from the ground Like a skyscraper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     17.06.18 20:51


미친놈 taré 

ft. Young Mi

Tenue • | Franchement, la honte. Il devait avoir l’air d’un bel idiot à présent et il ne parlait pas uniquement de la chute monumentale qu’il venait de se prendre. Shi Hyun lui-même parvenait à se désespérer parfois… Tous les jours, il devait paraître impassible et irréprochable, il devait porter une tenue décente, avoir une posture plus droite, plus déstabilisante. Aujourd’hui, qu’en était-il ? L’homme effrayant qu’il était censé être avait l’air d’avoir disparu au coin d’une rue au vue de comment, plutôt qu’affronter l’adversaire, il l’avait fui sans réfléchir. Ce n’était pas tant qu’il avait peur de cette demoiselle néanmoins il ne souhaitait pas voir son identité révéler ni devoir expliquer pourquoi, lui qui venait la menacer tous les mois sans remords, s’amusait à lui rembourser ce qu’il lui prenait. On le verrait comme un fou et c’était compréhensible en soit. On ne connaissait pas sa vie ni quel genre d’individu il était réellement, ni comment son père avait eu don de le maltraiter pendant des années. C’était son seul moyen de survie et de protéger ses proches en même temps… Shi Hyun était une personne juste, dès le départ, au plus profond de son esprit, il avait refusé de voler de l’argent à de pauvres innocents. C’était la raison pour laquelle, même si par devant il n’avait pas d’autres choix que de les arnaquer, il les remboursait toujours avec plus d’intérêts. S’il refusait leur argent, en plus de mettre le doute dans la tête de son père, cette famille serait également en danger… Parce que tous les moyens étaient bons pour voler des innocents, pour les torturer et faire en sorte de rendre leur vie misérable. Oui, son géniteur était un tel homme… Un être-humain exécrable, sans cœur et tellement détestable. Si le fils ne s’en mêlait pas, cette famille ne serait jamais tranquille. Ce qu’il faisait n’était pas grand-chose en somme, c’était d’ailleurs le minimum qu’il pouvait faire bien qu’en vérité, il aimerait disparaître à tout jamais de leur existence et faire en sorte qu’il n’ait plus de problèmes avec la mafia dorénavant. Malheureusement, ce n’était pas si facile… Dès qu’on se retrouvait mêler à ce milieu, de près comme de loin, il ne fallait pas espérer pouvoir en sortir sans encombre.

Il se sentait stupide de courir de la sorte toutefois ça non plus, il n’en avait pas vraiment le choix. Cette fille ne devait pas comprendre qui il était, elle ne devait pas l’attraper et retourner dans ses occupations. Certainement qu’il ne s’agissait là que d’un rêve inespéré puisque la malchance semblait être de son côté et qu’il s’écrasa pitoyablement sur le sol, non pas sans pester entre ses dents contre cette dame qui était sortie de nulle part. Pourquoi fallait-il que ça arrive maintenant ?! Il n’avait même pas eu le temps de se relever que son attaquante le plaqua directement sur le sol. La scène devait être mémorable, peut-être même que plus tard, lorsqu’il s’en souviendrait, Shi Hyun en rirait… Seulement ce n’était absolument pas le cas en ce moment précis. Un soupir traversa ses lèvres à l’écoute de ses mots sans qu’il ne daigne pour autant y répondre… Les seules paroles qui franchirent sa bouche furent ce « Lâchez-moi » qu’il avait échappé avec sévérité et plus de froideur qu’il ne l’aurait désiré. « Aïe. » Grommela-t-il ensuite plus par réflexe quand la jeune femme persista à le frapper « Mais Aïe ! » et le frapper encore. Ses phalanges frottèrent nerveusement l’arrière de son crâne dans un autre souffle d’exaspération… Qu’elle essaie d’appeler la police si l’envie la tentait, elle verrait ce qui lui arriverait si elle osait ne serait-ce que de se saisir de son téléphone ! Non Mais ! On essayait d’aider comme on le pouvait et voilà qu’on se retrouvait menacer ! Néanmoins, la demoiselle ne parut pas vouloir s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle lui retira subitement sa casquette avant de se saisir de son visage, ses mains posées contre ses joues. Sous la surprise, le mafieux écarquilla ses pupilles avant de la pousser vivement par réflexe puis de, très vite, repartir en courant, priant de toutes ses forces pour qu’elle ne l’ait pas reconnue.

La course poursuit reprit alors aussitôt, lui se faufilant entre les passants, essayant de ne pas se reprendre un second en chariot en plein de face, alors que l’autre lui courrait après. Ce n’était que lorsque la distance diminua quelque peu qu’il put l’entendre et que son cœur manqua un battement à l’entente du surnom qu’il utilisait dans la mafia. Et merde. La raison pour laquelle, plutôt que ralentir, il accéléra le rythme avant de disparaître dans une petite ruelle perpendiculaire. Adossé contre le mur, il jetait des coups d’œil afin de chercher son attaquante qui devait très certainement le chercher également. Ses sourcils se froncèrent machinalement quand il l’aperçut avant et sans lui laisser le temps de réaliser quoi que ce soit, il lui attrapa prestement le poignet, la tirant sèchement dans la rue dans laquelle il se trouvait. Son regard était bien plus sombre que précédemment, plus glaciale alors que sans dire un mot, il l’obligea à le suivre, ne la lâchant pas une seconde… Il y avait beaucoup trop de monde par ici et puisqu’ils allaient être contraints à discuter, ils devaient le faire à l’abri des oreilles et des regards un peu trop curieux. Une fois assez éloigné, il la força à se retrouver dos au mur, une de ses mains plaquées contre la paroi à côté de son visage tandis que l’autre était à présent collé contre les lèvres de la jeune femme. « Prononce ne serait-ce qu’un seul mot et c’est ton corps qu’on retrouvera dans la rivière demain matin. » Rassurant, en effet. Hors, qu’est-ce qu’il y pouvait ? Il devait à tout prix protéger son identité et si cette jeune femme l’appelait inutilement, elle gaspillerait tout ce pourquoi il s’était sacrifié pendant des années. Certes, il n’avait pas l’intention de la tuer mais du moment qu’elle y croyait, ça n’avait pas d’importance.





Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2044-nam-young-mi-petite-ma
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     23.06.18 1:34


미친놈 taré

Choisir son camp.

ootd ϟ Voilà que le rat chassait le lion. C'était d'une ironie suprême. Il courait quand il aurait pu te donner une pichenette et te mettre à terre. Sans le savoir tu n'étais pas si loin de la vérité vu tous les entraînements secrets que cet homme avait reçu. Une machine de guerre, une arme, et pourtant avec ton petit corps qui n'atteignait même pas le un mètre soixante tu continuais à lui courir après. Tu continuais à chercher à faire une justice dont tu ignorais réellement le délie. Une intuition t'avait poussé vers lui, et c'est sa fuite qui confirma tes soupçons. Qui courait quand on l'appelait? Personne, sauf les coupables. On allait pas te la faire à toi tu étais abonné aux séries policières, Experts, Esprits criminels et tout le bazar, quand ils courent , ils sont coupables. Point. Alors tu le suivais comme si cela ne suffisait pas de courir après lui sans motif, tu lui sautas dessus. Histoire de ne pas le perdre. Histoire de ne pas rentrer bredouille. Rappelons encore une fois que tu ne savais ni ses tords, ni ses raisons. Ni même son identité. Mais ce n'était pas l'important pour toi. Le gardant encore à terre tu le regardais reprenant enfin ta respiration qui avait été dérobée par l'exercice soudain. La justice était de ton côté puisqu'il avait fini par se faire piéger par une vieille mamie. Le genre de signe du destin qui ne trompait pas. Le genre qui était claire et nette: il était coupable. De quoi ? De t'offrir des meubles dans un but que tu ne comprenais pas. Dur crime que d'être généreux. Mais la générosité se perdait, encore plus quand elle revêtait le masque de l'invisibilité.

A sa voix tu t'arrêtas un instant, arrêtant de te défouler sur un pauvre homme qui n'avait rien demandé. Arrêtant tes gestes alors que la scène devait sortir tout droit d'un film, et un film comique. C'était d'une absurdité sans nom qui donnait envie de rire. Mais aucun de vous ne riaient gardant en tête le côté sérieux de la chose. Tu n'étais pas là pour te faire arnaquer encore une fois, ni même avoir des dettes envers des gens, tes parents en avaient bien assez pour toute une vie. Pourtant tu t'arrêtais un instant avant de reprendre. Comment osait il ? Tu n'hésitais pas et ne mâchais pas non plus tes mots. Sa voix t'étant familière sans que tu ne le comprennes encore tu reprenais ton traitement pour savoir ce qu'il voulait avant de te pencher et essayer de le voir. Regarder ce taré dans les yeux et le faire parler. Mais tu ne pus le voir que quelques secondes avant de te faire éjecter au sol comme une malpropre. Ce qui, en soi, n'était pas fort compliqué. C'est alors en te relevant comme tu pouvais en grommelant que tu avais mal que tes esprits se reconnectaient. Tes pieds semblaient avoir trouvé un nouveau souffle alors que tu pointais ton doigt accusateur vers un homme qui ne faisait que mentir, jouer, et être repu du malheur des autres. "  SHI HYUN !!!!!! " Son nom résonna un instant avant que tu ne le répètes réduisant quelque peu la distance. Tu étais prête à pariée que c'était lui. Cet enfoiré qui avait fait détruire l'intérieur de votre restaurant. Et maintenant quoi? Il regardait ce qu'il se passait? Comptait il détruire l'intérieur encore une fois?

Continuant ta course le souffle te manquant tu le perdis rapidement de vue. Un vrai drame alors que tu essayais de comprendre tout ce qu'il se passait. Tournant la tête dans tous els sens tu ralentissais le pas en ne sachant pas où aller. merde. Tu venais de le perdre. Tu n'aurais aucune réponse. Enfin c'est ce que tu pensais avant de te faire attraper par tu ne savais quoi, ce qui te fit réagir directement à frapper cette main qui te tenait ton regard remontant par la suite pour retrouver cet homme. Cet enfoiré complètement taré. Qu'est ce qu'il faisait devant chez toi? Qu'est ce qu'il regardait ? Alors que tu peinais à résister à sa force son regard te dissuada de crier à l'aide. Tu le regardais alors en essayant de t'enfuir à ton tour poussant sa main sans qu'il ne sente grand chose. Tu aurais dû être un homme. Il n'eut aucune difficulté à t'entraîner dans une ruelle qui ne te disait rien qui vaille. Et tu avais raison. Le dos bloqué contre le mur qu'il venait de rencontrer, la main sur ta bouche alors que l'autre te bloquait la route tu ouvris grand les yeux. Qu'est ce qu'il allait faire ? Mon dieu. Ton cerveau se mit à penser à un million de situations vues et revues dans les films, violées, tuées et laissées dans une ruelle. tant de femmes avaient péri ainsi dans leur trucs policiers que ton esprit était en train de s'imaginer les pires scénarios. Il avait quand même menacer de te tuer, mais son regard, cette voix, tu confirmais qu'il s'agissait du même homme qui était entré nombreuse fois dans votre restaurant pour réclamer de l'argent qui ne devait plus leur revenir. Les intérêts étaient tellement haut qu'il s'enrichissaient sur le dos des gens, comme les lâches qu'ils étaient. Le regardant alors dans les yeux tu ramenas tes bras sur ton corps de sorte de te "cacher". Il ne te toucherait pas tu t'y refuses. Il pouvait bien te tuer tiens. Mais tu te faisais sûrement trop de films.

"   "

© patr.onus




It's gonna pay
Wait for you ☽ You can take everything I have You can break everything I am Like I'm made of glass Like I'm made of paper Go on and try to tear me down I will be rising from the ground Like a skyscraper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     23.06.18 11:46


미친놈 taré 

ft. Young Mi

Tenue • | Bien que son attitude pouvait porter à confusion, non, Shi Hyun n’avait pas de mauvaises intentions. Il souhaitait simplement que la jeune femme ne crie pas son surnom à tout bout de champs et qu’on puisse remettre en doute la bonne volonté du fils des Harada. Pourquoi était-il ici ? Pourquoi est-ce qu’il espionnait ? Quel plaisir avait-il à les observer de loin ? Mais surtout, qu’en gagnait-il ? Des tas de questions devaient tournoyer dans la tête de la demoiselle et lui-même se disait qu’il était impossible que cette dernière puisse croire ne serait-ce qu’une seconde qu’il était l’auteur de cet argent que sa famille recevait anonymement depuis des années puis qu’il était celui qui avait ramené de nouveaux meubles au sein du restaurant. C’était compréhensible… En vérité, lui-même ne se serait pas cru non plus. Après avoir passé tant de temps à les menacer, à les torturer psychologiquement, à moins d’être fou, il était invraisemblable d’imaginer une telle chose. Et pourtant… Shi Hyun n’était pas ce garçon effroyable qu’il ne cessait d’afficher devant les personnes avec qui il avait affaire. Il était généreux et chaleureux… Il ne lui voulait aucun mal en cet instant précis mais la panique s’étant infiltré à l’intérieur de tout son être, le jeune homme n’avait pas réellement réfléchi, songeant simplement à la faire taire pendant un temps. Si Young Mi ne désirait pas être en danger, il était préférable qu’elle reste silencieuse. Ce n’était pas une plaisanterie. Même s’il était le dernier à vouloir lever la main sur elle, il connaissait assez son père pour savoir que ce dernier n’hésiterait pas à les blesser sans aucun remord. Lui ne faisait qu’interpréter un rôle et ça n’avait pas d’importance si c’était lui qu’on accusait au final, du moment qu’il était parvenu à éviter le pire.

C’était la raison pour laquelle, plutôt que s’enfuir après avoir entendu son surnom, le mafieux n’avait pas hésité à la rattraper et l’emmener dans une ruelle plus éloignée. Il ne savait pas quel ragot elle pouvait lancer s’il n’intervenait pas… Cela leur créerait des problèmes à tous les deux et malheureusement non, il n’avait pas sacrifié toute sa vie pour que ça se termine aussi pitoyablement à cause de son inattention et de sa bêtise.
Sur le moment, il n’avait pas pensé à lui faire peur, juste l’impressionner et lui faire comprendre que dans son propre intérêt, il valait mieux qu’elle n’essaie pas de hurler ou d’appeler à l’aide...

Sa main plaquée contre ses lèvres, son regard ne cessait de la fixer avec froideur alors qu’il la jugeait, attendant de voir à partir de quel instant il pourrait la lâcher sans qu’elle ne s’échappe ou ne fasse une action qui leur coûterait préjudice à tous les deux. Ses yeux la détaillèrent sans discrétion, notant le moindre de ses gestes avant de l’observer avec interrogation en la voyant croiser prestement ses bras contre elle. Qu’est-ce que… Shi Hyun n’était pas stupide, il saisissait très bien ce que ça sous-entendait et il ne pouvait guère lui en vouloir de l’imaginer être un tel vaurien. Tout ce qu’elle connaissait de lui n’était que les horreurs et les menaces qu’il avait lancé à sa famille durant ces six dernières années. Il avait été exécrable, glacial sans cœur, sans exprimer le moindre remord et personne ne devait avoir envie d’imaginer ce qu’un tel individu faisait de son temps libre. « Je ne vais pas te violer. » Souffla-t-il doucement, la lueur dans ses prunelles s’étant radoucie. « Suis-moi. » Sans lui laisser le temps, de plus bel, ses doigts s’enroulèrent autour de son poignet afin de l’obliger à l’accompagner. Son hôtel n’était pas si loin, à quelques rues tout au plus. Tant pis si ça l’angoissait encore plus, elle ne s’en prenait qu’à elle-même pour avoir voulu jouer les justicières et poursuivre un membre de la mafia qui en un claquement de doigt pouvait la faire disparaître à tout jamais sans qu’on ne retrouve jamais son corps. Puis, de toute façon, elle se rendrait vite compte qu’en effet, il ne lui ferait aucun mal.

Une fois arrivée à destination, sans jamais lâcher l’emprise qu’il avait sur son bras, il l’emmena au troisième étage de l’établissement dans lequel il séjournait et dont, soit dit en passant, cela se remarquait facilement qu’il s’agissait d’un endroit dirigé par la mafia. A l’aide de sa carte magnétique, il ouvrit la porte pour donner accès à une immense suite où plus qu’un lit, il y avait également canapé et fauteuil, bar à disposition et tout autre arrangement divers. Ce n’était qu’une fois la porte fermée et verrouillée qu’il la guida à l’intérieur avant de la lâcher puis de partir derrière le bar où il se servit un verre de whisky. « Je te sers quelque chose ? » L’interrogea-t-il calmement, sortant un autre verre qu’il déposa sur le comptoir. Young Mi ne paraissait pas très à l’aise et à nouveau, au vue de la situation, lui ne pouvait que comprendre. En règle générale, lorsqu’un homme amenait une femme dans une chambre d’hôtel, c’était pour faire autre chose que discuter. « Je te l’ai dit, je ne vais pas te toucher. » Tenta-t-il de la rassurer d’une voix bien plus posée que précédemment. « Et je ne compte pas te tuer non plus. » Contrairement à ce qu’il avait déclaré plus tôt. Hors, ici, ils étaient plus tranquilles…Il n’avait plus besoin de jouer ce rôle qu’il interprétait à l’extérieur.




Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2044-nam-young-mi-petite-ma
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     29.06.18 15:18


미친놈 taré

Choisir son camp.

ootd ϟ Ta vie était un chaos. Pire encore, elle était un chaos que personne ne comprenait et dont le destin s'amusait à tirer quelques ficelles pour te rendre encore plus folle. Une personne ne pouvait pas être dans deux opposés n'est ce pas ? Elle ne pouvait pas prendre soin des gens et les menacer ? C'était humainement impossible à moins de posséder plusieurs personnalités qui étaient diamétralement opposées. Mais ce n'était pas ce que tu pensais aux premiers abords en voyant ce visage que tu reconnaissais de l'avoir trop souvent regarder avec haine et dégoût. Tu le connaissais.. tu connaissais son nom: Shin. Tu connaissais ce qu'il était : le sous fifre des gros méchants, ou leur bosse. En fait, il semblait plus être le commandant du petit navire, commandé lui même par un plus gros navire. C'était une mafia, une de ces "famille" sans foi ni loin qui se disait fraternel mais qui torturait les gens en les rendant malheureux. Et tu étais loin de te douter que vivre dedans n'était pas de tout repos. Tu étais loin de te douter que l'homme qui te réclamait cette argent, te le redonnant anonymement sur un compte, avait une vie bien pire que la tienne et que son rapport avec cette mafia n'était plus compliquée mais complètement improbables. Une vie de merde comme on disait chez toi. Mais une vie extrêmement seule qui te donnait envie de le laisser pleurer sur ton épaule.. si tu savais pour tout cela. Pour le moment tu ne savais rien, pas plus pourquoi il avait couru que al raison qui l'avait poussé à observé chez toi après qu'il soit venu tout prendre et tout casser. Venait il pour regarder et tout balancer à son chef ? Ca devenait une évidence. Et pourtant maintenant que tu avais été prise la main dans le sac, à connaître son identité, lui avoir sauter dessus et frappé tu doutais que tout se passerait bien pour toi, la peur tordant alors tes entrailles.

Alors quoi ? Tu allais mourir dans une ruelle pour avoir été obstinée et imprudente ? Tu n'avais pas fait tout ce que tu rêvais de faire et encore moins avouer ton amour à ton crush alors tu refusais tout bonnement de mourir ici. Même si les menaces liaient ta langue pour l'écouter, ton coeur battant fortement dans ta poitrine pour indiquer ta peur se mélangeant à ton sang, tu essayais de faire bonne figure, tu essayais de ne pas faire quelque chose de stupide qui te coûterais trop.

la situation était complexe, comme dans les films les plus tordus tu te retrouvais avec cette main qui t'empêchait de parler et se regard qui te détaillait. D'ailleurs un peu torp puisque tu venais recouvrir ta poitrine de tes bras comme seule protection. La peur parlait, la peur envahissait tes membres et te rendait muette pour le reste du temps où il essayait de te canaliser. tu n'étais pas mieux qu'une autre et s'il te demandait de te taire alors tu te tairait. Il avait cherché à mettre ton restaurant sans dessus dessous. Il était prêt à tout pour récupérer son argent et le milieu qu'il fréquentait te prouvait que tu étais dans de beaux draps. Cependant il comprit rapidement ton erreur et fut très honnête avec toi provoquant la surprise par l'arrondissement de tes yeux et le questionnement; qu'est ce qu'il allait faire. Le suivre n'était pas une bonne idée tu en étais sûre et pourtant tu étais presque plus sûre qu'il était mieux de l'écouter. Ton poignet emprisonné tes pas le suivirent avec résignation alors que tu te demandais ce qu'il voulait te faire. Il ne voulait pas te violer, bonne chose, mais il voulait que tu le suive. pourquoi? Certainement qu'un autre mafieux t'aurait déjà frappé, pourquoi restait il calme? Tant de questions qui n'avaient pas de réponse.


Ce n'est que lorsque tu entras dans le bâtiment à sa suite que tu vis rouge. Il n'allait pas te tuer à l'extérieur mais à l'intérieur; Attendez tu ne savais pas où il t'emmenait mais en voyant la suite qu'il s'était sûrement offerte tu voulais fuir. Un hôtel ? Une chambre? Il t'avait emmené dans une chambre? La porte verrouillée tu la regardas un instant avant de rester sur le qui-vive sursautant au moindre bruit que tu ne discernais pas. Le regardant un moment tu restais alors près de la porte les bras se recroisant sur ton corps avant que ta voix ne sorte, bien moins assurée que lorsque tu lui courais après. " Vous aviez dit que vous me .. violerez pas   " Promesse ou phrase toute trouvée pour calmer une victime dans ton genre tu n'avais rien dit mais maintenant tout te semblait étrange. Son verre à la main tu te demandais pourquoi il ne te disait pas clairement ce qu'il voulait. regardant le verre vide qu'il posa à côté du sien tu ne répondis pas à la proposition qui avait l'air d'être faite pour te faire tomber dans le piège. Mais il comprenait ton angoisse et ses mots défendaient son attitude. Il n'allait pas te toucher ni te tuer? Alors pourquoi tu étais là ? Non pas que tu ne ressentis pas un léger soulagement entaché par ce réalisme qui revenait et te frappait de plein fouet pour te mettre en garde. Les hommes mentaient, c'était dans leur nature. "  Alors j'écoute pourquoi je suis là ?  " Cette insolence dans ta voix ne trahissait qu'une peur de ccet inconnu, une peur de se retrouver dans une situation pire encore que celle d'être coincée dans une chambre d'hôtel avec lui. "  Pourquoi vous regardiez chez moi ? Vous vouliez nous dénoncer ? Ce n'est pas nous qui avons fait changer les meubles.  "Comme si tu avais besoin de te justifier tu cherchais le moyen de partir sans te faire tuer.

"   "

© patr.onus




It's gonna pay
Wait for you ☽ You can take everything I have You can break everything I am Like I'm made of glass Like I'm made of paper Go on and try to tear me down I will be rising from the ground Like a skyscraper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     07.07.18 18:35


미친놈 taré 

ft. Young Mi

Tenue • | C’était vrai ça, s’il ne comptait pas la tuer ni la violer, pas même lui faire un semblant de mal, pourquoi l’avoir emmené avec lui alors ? La vérité était que sur l’instant, Shi Hyun n’avait pas réfléchi… Tout ce à quoi il avait pensé était que si cette jeune femme criait son surnom à tout bout de champs, non seulement elle aurait des problèmes mais lui aussi. Le pourquoi il avait préféré l’éloigner avant qu’elle ne gâche tout ce pourquoi il s’était battu pendant des années… Evidemment qu’il était difficile de concevoir qu’un mafieux tel que lui n’avait en réalité aucune mauvaise intention et qu’il était plus seul que jamais. La vie qu’il menait était inimaginable et il ne la souhaitait à personne… C’était un combat sans fin, un combat qui le conduirait très certainement à sa perte tôt ou tard, un combat qui ne lui rendrait jamais sa liberté et dont pour le mener, il n’avait pas d’autres choix que d’interpréter le rôle d’un être qu’il n’était pas. On pouvait dire que de toute manière, il ne s’en prenait qu’à lui-même puisqu’il avait choisi cette voie là hors c’était faux… Parce qu’il ne pouvait pas choisir, il ne pouvait pas s’échapper de ce destin dans lequel il était enfermé depuis sa plus tendre enfance sinon on le tuerait sans éprouver le moindre remord. Il n’avait pas les même désirs que son géniteur, il n’avait pas envie de faire couler le sang et de corrompre un peu plus ce pays qu’il ne l’était déjà… La raison pour laquelle si Shi Hyun souhaitait vivre, il était obligé de jouer ce double jeu et de se battre secrètement afin d’éradiquer à tout jamais tous ceux qui préféraient faire le mal plutôt que faire le bien. Certes, il avait conscience de ne pas être un modèle exemplaire, d’avoir blessé trop de gens pour pouvoir en être pardonné cependant il faisait de son mieux pour ne pas ressembler à son père. De toute façon, il ne cherchait pas à être excusé et il ne le faisait pas dans cet objectif non plus… Il agissait de cette manière parce que c’était sa vision des choses, ses principes parce qu’il était un garçon juste et droit, un garçon généreux qui ne rêvait que d’une vie normale mais qu’il n’aurait malheureusement jamais. A défaut, du mieux qu’il le pouvait, il essayait de rembourser ceux qu’il avait blessé, ceux à qui il avait volé de l’argent voir peut-être même plus… Il essayait de protéger ces innocents que son paternel espérait détruire néanmoins ce n’était pas toujours aussi simple que cela paraissait… Plusieurs fois Shi Hyun avait échoué, plusieurs fois il était arrivé trop tard pour sauver cet homme, cette femme ou même cette famille qui n’avait rien demandé mais à qui on avait tout arraché… Il détestait son géniteur au plus profond de son âme, il le haïssait de faire couler le sang de cette façon et d’utiliser en esclave de pauvres personnes qui étaient trop faibles pour pouvoir riposter. Les Nam faisaient partie de ces gens là mais eux avaient eu plus de chances que d’autres, la chance que Monsieur Harada ait demandé à son fils de prendre la relève, ignorant tout des gestes secrets de ce dernier… Et la fille de cette famille avait manqué de tout gâché en le poursuivant aujourd’hui.

Peut-être que si Yoon Mi avait été plus attentive, elle aurait pu remarquer que le jeune homme n’était pas comme à son habitude, qu’il était plus calme, moins autoritaire, qu’une certaine douceur se reflétait dans sa façon de parler mais aussi que son style vestimentaire n’avait rien à voir avec ce qu’il portait à l’origine. Certainement que si elle l’avait croisé dans d’autres circonstances, elle ne l’aurait probablement pas reconnu.
Une fois arrivée dans la suite où il résidait la plupart du temps, il relâcha l’emprise qu’il avait sur la jeune fille, se diriger près du bar avant de la rassurer sur ses agissements. Bien sûr que son comportement et les paroles qu’il avait déclaré plus tôt portaient à confusion seulement il n’avait sincèrement aucune raison de lui faire du mal.

Les yeux relevés en sa direction, un fin sourire mais quelque peu amusé se dessina sur ses lèvres à la réaction de son invité. Quelle femme insolente ! Hors, il ne s’en formalisa pas le moins du monde, au contraire il comprenait parfaitement son attitude. « Je sais. » Qu’il finit par répondre à sa remarque quant aux meubles que lui-même avait fait livrer. Sur ses dires, il lui désigna un fauteuil de la main afin de l’inviter à s’assoir avant de déposer un verre devant elle sur la table. S’installant à son tour sur un autre divan, il retira machinalement ses fausses lunettes de vue qu’il accrocha en haut de son tee-shirt. « Je t’ai emmenée ici pour que tu évites de crier mon nom dans tout Busan. » Volontairement, Shi Hyun avait évité toutes ses autres questions, préférant ne pas y répondre pour le moment… Lui avouer la vérité était un trop gros risque et il n’était pas au point de faire confiance à une demoiselle qu’il avait menacée pendant des années bien qu’en soit, s’il ne voulait pas que tous deux soient en danger, il y avait des choses qu’il n’avait d’autres choix que de révéler. « Et pour aussi te mettre en garde. » Des paroles qui pouvaient sembler inquiétantes et effrayantes voir menaçantes toutefois le ton que le garçon avait employé contrastait avec les propos qu’il énonçait, signe qu’il n’était pas celui qui avait l’intention de lui faire du mal. « Si tu ne veux pas avoir plus d’ennuis que tu n’en as déjà, tu ne dois pas parler de ce que tu as vu aujourd’hui à qui que ce soit… Si on te demande, tu ne m’as pas croisé. » Son doigt tapotant doucement contre son verre, il n’avait pas détourné son regard de celui de sa vis-à-vis, tout le sérieux de ses mots se reflétant dans ses sombres prunelles.  




Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2044-nam-young-mi-petite-ma
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     17.07.18 0:59


미친놈 taré

Choisir son camp.

ootd ϟ  Peut être que tout aurait un sens un peu plus tard. Que tout ce qui s'était passé et ce qu'il se passe a un sens, quelque part que tout ceci n'est pas la preuve d'une schizophrénie avancé de ce mafieux, qui pourtant te donne cette étrange impression pour l'heure. Il fallait dire que toutes les situations passées se faisaient écho dans un parallèle opposé étrange. Détruire pour reconstruire. Fuir puis emmener. Il n'y avait aucune logique pas même lorsque tu crias son nom. Tu ne pensais pas que cela soit si grave, que cela soit une entrave et un acte digne d'un meurtre. Et pourtant tu étais loin de la vérité, toi qui semblait ne rien comprendre à cette organisation complexe dans laquelle tes parents étaient piégés. Comment on en était arrivé là ? C'était exactement ce que tu te posais quand tu vis l'endroit dans lequel tu étais amenée. Comment ? Pourquoi ? Si tu savais tout alors cette angoisse au creux de ton ventre partirait. Si tu savais tout tu aurais envie de l'aider, de faire fonctionner cette justice à laquelle tu avais tant cru avant de te voir désabusée et sans retour. Et pourtant tu lui faisais encore allégeance tout comme il y prêtait un intérêt et un grand, dans son autre vie, celle qui cachait à son père. Cette autre vie qu'il aurait pu menée sans aucun masque si sa naissance n'était pas tâchée de sang. Si nous étions tous nés dans les mêmes conditions. Tout comme tu avais été rejetée, abandonnée chez ce jeune couple, adorable mais qui n'avait rien demandé. Tout comme ta naissance avait provoqué stupeur et tremblements chez une femme pourtant fière et confiante. Ta naissance n'était pas voulue, sûrement que tu n'étais pas la seule. Ce secret restait encore loin.  Et tu n'en avais aucune idée. Tout comme cet homme qui venait de nul part pour pourrir ta vie avant de lentement la recoudre. Comme cet argent qui tombait presque du ciel et qui te faisait de plus en plus réfléchir bien que tu aies essayé de trouver l'expéditeur sans succès. Peut être que tout était lié mais tu n'étais pas encore en train de le soupçonner à ce point. Changer d'affaire, changer de comportement était suffisant pour le moment sans trouver en plus un changement de compte en banque. Tout était tellement entremêlé, croisé et tellement changeant que tu perdais la patience qui ne te caractérisait de toute façon pas. Comment parler à cette personne si tu ne savais même pas ce qu'elle voulait, ce qu'elle était . Gentil, méchant ? Un homme que tu dois pousser dans al rivière Han ou bien que tu dois pardonner? Ces tous ces paramètres différents et opposés qui te donnèrent presque mal au crâne à en voir un abus quelconque. Tu ne voulais pas que cette personne te touche, t'entube ou même te regarde. Il n'était qu'un énorme.. méchant et tu ne voulais pas qu'on te voit avec ce genre de personne parce qu'il méritait d'être en prison. Enfin quand il venait te menacer au restaurant. Même là tu ne comprenais rien.

Lorsqu'enfin cette main se détacha de ton poignet tu étais loin de cette rue bruyante et agitée qui faisait de ton assurance une arme. Les gens étaient témoins, ici.. il n'y avait que vous deux. Tu aurais pu essayé de t'enfuir mais il gardait un oeil sur toi sûrement. Tu n'étais pas bête ni suicidaire au point de tant t'écarter de ce chemin qu'on appelait la sûreté. Tu n'étais pas folle, contrairement à ce qu'on aurait pensé, pour le provoquer dans un leiu où il avait l'avantage, où tu te savais perdue au moindre faux pas. Car ce qu'il t'avait montré n'était que violence et brutalité. Tu n'avais jamais vu cet homme généreux qui remboursait cet argent que tu donnais, ni même cet homme qui ne surveillait pas ce restaurant dans un but malsain et cafteur mais pour vérifier que ses ordres, de tout remettre, soient bien exécutés.  Alors en face de toi tu avais la pire espèce et rien d'autre. et même si ses paroles avaient pour but de te rassurer, ce qui t'apaisa un instant détendant légèrement tes muscles tendus et crispés sous la tension tu ne pouvais enlever cette pièce étrange et ses agissements.

Pourtant chassez le naturel et il revient au galop. Tes mots se veulent tranchant et ne laisse pas la place à la faiblesse qui aurait pu te prendre soudainement. Tu ne veux pas et ça ne se passera pas ainsi. Tu ne laisseras pas cette personne t'avouer vaincue, bien que la peur resserre ton estomac dans une douleur silencieuse et que tu te sens faiblir sous ses paroles trop courtes. Et pourtant il a suffi d'un geste pour que tu viennes t'installer presque docilement faisant taire une lutte acharnée en toi qui voulait à la fois tout balancer dans cette chambre que tu détestais sans connaître, et une autre partie qui te demandait de faire profil bas. T'asseyant alors tu soupiras un peu en posant tes mains sur tes cuisses attendant comme une sentence alors que tu n'avais rien fait. Comme quoi l'argent pouvait vraiment acheter tout. Ce papier pourtant sans valeur en prenait quand la civilisation lui en donnait. D'un coup l'explication que tu attendais tant éclata.. non sans apporter avec son lot de stress ponctuer par un silence qu'il avait parfaitement contrôlé avant d'annoncer la nuance. " Me mettre en garde ?  " Comme un avertissement? Ou comme un conseil entre personnes qui ne se veulent pas du mal? Parce qu'en soit à part le voir en prison tu ne souhaitais pas sa mort contrairement à ce que tu t'imaginais de ta personne. Mimi arrête les films. Ton regard captant le sien avant de s'y perdre la respiration se bloquant comme pour te laisser le loisir d'entendre le moindre souffle qui pourrait te faire comprendre ses plans. Mais ce n'était qu'un moment de confusion de plus. Ne pas l'avoir vu ? Ils ne l'avaient pas envoyé en repérage? Tu ne comprenais plus rien et si un instant qui te parût très long, tu restas les yeux ancrés dans les siens tu détournas le regard dans une mine interrogative. " Je peux au moins demander quel était tout ce cirque ? Je ne dirai bien si tenter est qu'on me demande.. ce que je doute..   " Qui venait demander si quelque chose c'était passé de toute façon? Regardant le verre qu'il t'avait servit un instant tu le prenais doucement pour le sentir et boire une gorgée, petite, ta langue se frottant quelque peu à ton palais comme pour découvrir si un goût particulier commençait à se faire sentir. Mais rien. Tu pris alors plusieurs gorgées avant de le regarder. " Vous êtes schizophrènes ?...   " Peut être finalement que tu voulais mourir.

"   "

© patr.onus




It's gonna pay
Wait for you ☽ You can take everything I have You can break everything I am Like I'm made of glass Like I'm made of paper Go on and try to tear me down I will be rising from the ground Like a skyscraper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2107-han-shi-hyun-only-in-t
avatar
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun     25.07.18 21:34


미친놈 taré 

ft. Young Mi

Tenue • | Qu’on s’interroge sur la personne qu’il était vraiment n’était pas si étonnant, c’était même autant dire plutôt normal. Lui aussi s’il avait été à la place de cette demoiselle, il se serait posé des questions… Seulement, qu’aurait-il dû faire alors qu’elle était en train de clamer son nom dans tout Busan ? Il ne devait pas se faire remarquer, personne n’avait connaissance de sa présence ici et si ça se découvrait, il aurait des tas de problèmes à devoir gérer… On ne lui ferait certainement plus confiance, son père le condamnerait à des châtiments bien plus cruels que ceux qu’il avait dû subir auparavant et pour sûr qu’il ne le tuerait pas de suite, préférant le torturer encore et encore afin qu’il en souffre comme jamais. On n’avait pas idée de ce par quoi ce garçon était passé, ce qu’il avait dû traverser pour en arriver là aujourd’hui et ce qu’il traversait encore à cause d’une vie qu’il détestait mais que pour survivre, il n’avait pas d’autres choix que de l’affronter, priant à ce qu’un jour la roue puisse finir par tourner. Shi Hyun était un battant, malgré la dureté qu’avait été son existence, il n’avait jamais voulu abandonner, souhaitant que sa vie puisse servir à quelque chose et ce, peu importait où ça le mènerait plus tard. Ce n’était pas facile, c’était même extrêmement douloureux parfois, horrible de devoir mentir à son entourage, de ne pas pouvoir être soi-même à cent pourcents et d’user de stratagèmes farfelus afin de rester quelqu’un de bien avant tout. Il disait s’être fait à cette vie hors c’était parce qu’au bout du compte, il n’avait pas d’autres choix que de s’y habituer toutefois si on lui donnait l’opportunité de décider, il préférerait quitter ce monde, étudier correctement, se lier d’amitié sans avoir à se cacher, pouvoir avouer ses sentiments à celle qu’il aimait et continuait de la protéger malgré tout, se marier, fonder une famille… Pour d’autres, il s’agissait sûrement de choses banales, pour lui, c’était un véritable trésor, un bonheur qu’il n’avait pas pu avoir et qu’il n’aurait certainement jamais.

Yoon Mi pouvait bien le juger et le trouver étrange, ça ne le dérangeait pas du moment qu’elle n’en parlait pas autour d’elle, qu’elle gardait ce qu’il s’était passé aujourd’hui secret… Ce n’était pas pour la menacer qu’il la mettait en garde bien que ça en avait l’air, c’était réellement pour ne pas alerter qui que ce soit, pour qu’il ne leur arrive rien, autant à elle qu’à lui. Car c’était certain que si la vérité finissait par éclater au grand jour, il n’était pas le seul qui aurait des ennuis. « Non. » Non, elle ne pouvait pas demander quel était tout ce cirque puis dans tous les cas, il ne lui donnerait probablement jamais la réponse qu’elle espérait entendre. Il ne pouvait malheureusement pas lui donner des explications quant au pourquoi il s’était enfui de la sorte quand elle l’avait vu, encore moins ce qu’il cachait. C’était trop risqué, n’est-ce pas ? « Que cela soit ta famille, tes amis ou un quelconque inconnu, tu ne m’as pas vu. » Son ton restait calme bien que sérieux alors que ses yeux ne s’étaient pas détournés des siens, espérant qu’elle comprenne réellement ce qu’il lui disait et ne s’imaginait pas qu’il s’agissait de simples paroles en l’air.

Apportant son verre à ses lèvres, il le rabaissa automatiquement à sa rétorque, la fixant quelque peu surpris par sa question. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes avant qu’un rire doux et franc ne s’échappe de la barrière de ses lèvres, sincèrement amusé par sa réflexion qui au final n’était pas si surprenante quand on analysait la situation. Sa réaction avait été des plus naturelles et pour sûr que cela, par contre, devait étonner lorsqu’on avait l’habitude d’affronter un visage froid et indifférent. Il s’en excusa poliment, non pas sans rire légèrement de plus bel avant de finalement prendre une gorgée de sa boisson puis de reposer le récipient sur la table. « C’est une façon de voir les choses, en effet. » Qu’il déclara avec amusement. « Penses-tu vraiment que je le suis ? » Cela pourrait faire un bon sujet de philosophie si on s’intéressait de plus près au personnage. « Crois-tu seulement que je serais encore vivant si ça avait été réellement le cas ? » Souriant, sans rien ajouter d’autre, il la laissa ainsi méditer sur le sujet. Le monde de la mafia ne fonctionnait pas de la même manière, on se débarrassait d’une personne inutile comme on se débarrassait si facilement d’une vieille chaussette. S’il avait dû avoir une quelconque maladie, il n’aurait pas parié longtemps sur le prix de sa vie… S’il était grièvement blessé, il valait mieux pour lui de vite récupérer et apprendre de vivre avec un handicap. Ce n’était décidément pas le même univers.



Even if you are far away, don't be lonely. In life and death, my heart will always be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: 미친놈 taré -ft. Shi Hyun    


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» cette fille est complétement tarée !
» Une cacahuete tarée sauvage apparaît
» [Taverne] My Little Pony et les Brony