wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Décembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition du mois de décembre est en cours d'impression ! Un peu de patience René !─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Ahn Shi Yoon
MMA Warrior
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1861-ahn-shi-yoon-never-giv
More informations ?
Sujet: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     17.06.18 11:55


Dance  mode on
Jae Rin & Shi Yoon



ootd ~ « Shi Yoon ! Alors, tu en penses quoi ? » Fier, le propriétaire des lieux m’avait fait venir à une soirée dans laquelle je n’avais pas ma place. Régulièrement, il louait cette large salle au potentiel infini pour satisfaire quelques artistes et autres sportifs, et ce soir-là, je débarquais dans une ambiance bien loin de celle des combattants que je côtoyais d’ordinaire. La musique emplissait les lieux et l’atmosphère s’échauffait pour une raison opposée à celle dans laquelle je me plongeais quotidiennement. L’Amérique Latine avait envahi le gymnase et transformé le ring en une piste de danse que je préférais ignorer pour l’instant, me contentant d’offrir un regard exaspéré à l’homme enthousiaste qui se dandinait au même rythme que la danseuse. Elle récoltait tous les regards, attirait l’attention de tous ces mâles en quête d’un peu de féérie tandis que je me contentais de poser mon regard sur le comptoir d’accueil transformé en bar pour l’occasion. Il exagère… Mais qui étais-je pour juger la façon dont il permettait à sa salle de survivre ? L’idée avait été novatrice, sans doute un peu audacieuse, mais la foule présente était bien le signe qu’il y trouvait un succès indéniable. Je fis glisser mes doigts sur les draps aux couleurs vives qui recouvraient certains équipements avant de m’adosser au mur. Je me sentais étranger dans un environnement que je connaissais pourtant par cœur, et cette sensation s’accentua lorsque je pris conscience du spectacle qu’elle offrait. J’hésitais entre la contrariété de voir ainsi détourné ce qui avait pour moi une tout autre signification, car sur le ring, jamais il n’était question de sensualité. La seule danse que je concédais voir était celle des poings, le ballet d’un jeu de jambe aux muscles bandés dans la seule optique de provoquer le K.O qui ferait retentir la cloche de la victoire. Néanmoins, j’admirais la souplesse et la fluidité dans ses mouvements, c’en était presque envoûtant. Mais je préférais rester hermétique au sourire qu’elle affichait, à l’ondulation de ses hanches sur une musique lascive, à ses longues mèches brunes qui suivaient chaque mouvement pour les amplifier. Un halo sombre qui donnait plus de force à ses gestes. « Tu apprécies la vue ? » Le maître des lieux avait la plaisanterie facile. « Il me semblait que tu l’avais payé pour ça, non ? » arguai-je, non sans sympathie. Le rire éclata et il écrasa sa paume sur mon épaule avant de reporter son regard sur l’investissement d’une soirée, le sourire fermement accroché aux lèvres. Le lourd tapis servait de terrain de jeu à une brune qui croisa finalement mon regard, mais que je préférais à nouveau ignorer, prenant congé du propriétaire pour succomber à l’appel d’une boisson fraîche.
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Be prepared •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Song Jae Rin
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2077-song-jae-rin-caliente-
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     17.06.18 22:24


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





La foule s'emballa en un éclat d'applaudissements, alors que j'apparaissais dans le recoin du ring. Hissée sur les rebords renforcés, je fis valser la chevelure brune en un mouvement brusque au-dessus de ma tête. Elle coula jusqu'à mes reins creusés, me cambrant en arrière, avant d'étirer l'une de mes jambes vers le haut plafond qui surplombait la salle. Moulée dans une robe noire ajourée, je fis un bond sur la piste, croisant les gambettes étirées en plein vol. Agile, j'atterrissais avec aisance sur une chaise, possédant la place du boxeur qui reprenait son souffle au cours d'un combat infernal. Le mien était calme, maîtrisé, pourtant les battements de mon coeur s'emballaient au rythme d'une sonorité latine qui me collait à la peau. Les acclamations retentissaient de plus belle alors que j'écartais les cuisses, jouant des ongles sur l'épiderme doré par le soleil tant aimé. Je me redressais, vive et fière, claquant les talons sur le sol en une tonalité résonnant avec celle des hauts parleurs qui envahissaient les lieux. Et puis, je m'élançais de quelques pas empressés, esquissant une roue dont la souplesse était plus qu'un atout redoutable. Le corps se contorsionna félinement jusqu'au public, qui acclama la prouesse d'une vague bruyante, presque possédée. Je m'abreuvais de leurs cris et de leur énergie explosive pour donner le meilleur de moi-même. La soirée venait juste de commencer, et pourtant, je sentais déjà cette ambiance chaude et passionnée qui avait conquis tout le monde, sans exception. Pour certains, ce n'était juste qu'une question de temps. Je fis rouler les hanches d'un corps pulpeux, faisant rebondir mon buste en une impulsion de coeur enjouée. Les mains dans les mèches d'ébène, les remontant délicatement en un chignon flou. Les épaules étirées, montant chacune l'une après l'autre en une chorégraphie saccadée. La bouche entrouverte, le regard perçant, sauvage, se posant enfin vers les gens qui me détaillait, la gueule ébahie. Il s'arrêta sur un jeune homme au loin, une silhouette dont on ne m'avait parlé que brièvement, mais dont l'aura attisait imperceptiblement la mienne à la mirer. Les prunelles s'accrochèrent. Un tour, deux tours, trois tours sur moi-même. J'offris le dos dénudé au public, coulant mon fessier contre les cordes du ring en un mouvement lent, et lascif. Un défi dessiné. Un sourire par-dessus l'épaule, taquine. Les cils papillonnants, la moue sensuelle qui s'étirait en une joie que seule la danse me procurait. Je passais sous les épaisses bandes caoutchouteuses, me penchant vers les bras levés qui voulaient m'attraper pour me soulever dans les airs. Amusée, je leur échappais, provoquant à ma façon un adversaire d'un autre calibre, d'une autre discipline qui me regardait au loin. La rivalité me piquant, me stimulant, je m'accrochais aux cordes, me laissant tomber en arrière sans la moindre hésitation. Elles se plièrent sous mon corps courbé aux muscles savamment esquissés. Puis je regagnais le tapis des champions, me laissant emporter par les instruments entraînants. Les jambes à la flexibilité incomparable, enchaînant des pas solistes, allant du mambo, à la rumba, sans oublier celui de salsa. Mes bras glissant au-dessus de la tête en une gestuelle typiquement féminine, mais d'une force captivante. Les lèvres à l'expression épanouie, la chevelure amplifiant les gestes d'une femme enflammée. Puis, une cloche sonna et je quittai la scène du jour, laissant place à plusieurs couples de danseurs, prêts pour la première battle de la soirée. Je traçai mon chemin avec assurance parmi la foule embrasée, jusqu'à atteindre le comptoir. Je m'y appuyai, faisant exprès de bousculer légèrement mon voisin de gauche en hélant le barman. « Un mojito ! » Le bout de ma langue glissa sur mon inférieure, avant de la mordiller, la gorge assoiffée. Et je remuais, encore et toujours, sur la chaleur musicale. Puis, faisant semblant de rien, je finis par tourner la tête vers l'homme à côté de moi, mon bras frôlait le sien. Je lui partageai un sourire, m'amusant à remuer les épaules. « Alors, tu ne remues pas un peu ? » fis-je, en me penchant vers lui. « D'après ce que l'on m'a dit, c'est toi le champion des lieux. Alors, tu dois avoir le sens du rythme ! » lui lançais-je, espiègle, avant de me mettre à hurler pour encourager un des couples qui venait d'effectuer une figure impressionnante ! Le dos appuyé contre le bar, je dégageais la nuque échauffée par la longue chevelure, la coulant d'un geste vif sur mon épaule. « Ah ! Je suis Jaerin, mais tu peux m'appeler Jae. Et toi ? » lui demandais-je d'une voix rauque, me hissant vers lui d'une manière mignonne, sur la pointe des talons hauts afin qu'il m'entende dans la cohue.
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



Sensuelle, Audacieuse & à fleur de peau.
• Caliente, Caliente, baila ~ •


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ahn Shi Yoon
MMA Warrior
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1861-ahn-shi-yoon-never-giv
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     26.06.18 12:40


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





Je laissais la pudicité prendre le pas sur un être habitué à être gêné. Les traditions coulaient dans mes veines et avec elle la retenue d’un pays qui consignait les démonstrations publiques. Un paradoxe alors que la brune embauchée pour une soirée faisait onduler ses hanches sur un rythme endiablé, laissant pantelant les hommes au désir enflammé, aussi après ce regard échangé, je décidais de m’éloigner. Dans l’atmosphère ambiante et saturée de testostérone, j’allais chercher un verre au comptoir qui d’ordinaire n’accueillait que les signatures des nouveaux membres. Mais il fallait croire que le destin aimait se jouer de moi puisque la danseuse vint s’accouder non sans me bousculer. Je la surplombais d’une bonne tête, mais fus néanmoins surpris par la détermination qu’elle exhalait, cette confiance avec laquelle elle ordonna sa boisson. Je coulais un regard sur l’assemblée, de nouveau captivée par un autre spectacle avant de faire de nouveau glisser mes iris sur celle qui me fixait sans gêne, remuant au gré de la musique que les hautparleurs continuaient de cracher. J’attrapais la bouteille d’eau tendue avant de me retourner, adosser à mon tour au comptoir alors qu’elle engageait la conversation. « Pas sur ce rythme non. » Elle profita de l’ambiance pour s’approcher un peu plus, mais si j’étais peu enclin à ce genre d’aparté, je ne fuyais pas. Il en fallait plus pour venir à bout d’une détermination et une résolution que j’affichais presque sereinement. Souriante et visiblement sûre d’elle, elle était aussi intrigante de par son comportement. Mais n’étais-je pas moi aussi un paradoxe ? Alors que je frappais sans vergogne sur mes adversaires sans pour autant cautionner la violence, je ne l’acceptais et ne la délivrais que sur le ring. « Le champion ? Les rumeurs vont-vite apparemment, mais je n’ai le rythme que sur une autre musique. » Si je savais évoluer avec plus ou moins de souplesse dans un monde fait de combats, je n’étais pas prêt à danser pour autant, et ce même si le gymnase dans lequel je m’entraînais quotidiennement avait pris d’autres traits pour une occasion bien particulière. Puis ce fut son prénom qu’elle me délivra, se hissant jusqu’à mon oreille pour braver la cacophonie de spectateurs ébahis. Je lui tendais alors une main innocente pour me présenter à mon tour. « Shi Yoon, mais tu peux m’appeler Yoon. » l’imitai-je. Du coin de l’œil, je voyais le propriétaire des lieux lever deux pouces en ma direction, et décidais de l’ignorer. Pas d’humeur dira-t-on. Elle leva son verre pour en prendre une gorgée et je ne pus m’empêcher de lui faire la remarque teintée d’humour. « L’alcool avant le sport… ce n’est pas vraiment conseillé. Je doute que les hommes présents sachent te procurer les premiers secours si besoin. »
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Be prepared •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Song Jae Rin
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2077-song-jae-rin-caliente-
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     04.07.18 19:58


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





J'avais besoin de me changer les idées, tout le monde me disait cela depuis des mois. Depuis qu'il avait... disparu. Des mois d'isolement, de silence, de rejet, enfermée chez moi sans en sortir. Une dépression, un nom que je n'aurais jamais cru porter un jour. Jae Rin la forte, l'énergique, la tumultueuse, la flamme ardente que rien ne semble pouvoir ébranler. Et pourtant, la mort est celle qui nous ébranle tous, sans exception. Mars, le printemps m'avait redonné l'envie de danser, même si j'avais à nouveau pleurer sur les premiers pas esquissés. Danser seule, pour moi, puis à deux, un peu par obligation. A deux, c'était le plus dur, car j'avais l'impression de ne plus ressentir la moindre alchimie avec personne. Personne à part lui. Je m'étais laissée emporter par la spirale chaleureuse de mes amis danseurs, qui voulaient faire une sorte de battle avec des compétiteurs étrangers. Une représentation publique que nous voulions rendre originale, et inoubliable. Nous avions cherché une salle particulière, et quoi de mieux qu'un lieu d'entraînement, un véritable ring pour combattre à notre manière ? Mettre K.O son adversaire en un mouvement, une posture, une figure qui feraient hurler les spectateurs en notre faveur. On avait envahi les lieux, en une vague chaude, exaltante, cubaine. J'observais le spectacle, accoudée au comptoir, patientant que le cocktail frais vienne flatter ma langue et mon palet assoiffés. J'avais repéré le champion en titre parmi la foule endiablée. Discret, calme, presque effacé au loin, et cela m'avait donné l'envie de l'aborder. Les gens qui ont un comportement différent attirent, inévitablement. Le sien était même drôle, sans le vouloir. J'esquissais un petit rire en le voyant se retourner, vérifiant si c'était bien à lui que je m'adressais ! Mignon. Alors je me mis à le taquiner, comme pour essayer de le détendre car je sentais qu'il ne semblait pas à être un habitué de ce genre d'ambiance festive. Pourtant, si on enlevait la décoration, la musique latine et l'alcool, c'était le même tumulte que lors de ses matchs, j'en étais certaine ! J'appréciais son sens du contrôle, je l'enviais même, car pour ma part, le contrôle a toujours été mon principal défaut en danse. La tornade brute et impulsive, distraite par son grain de folie inépuisable. C'était Dae Ho qui me ramenait toujours sur terre. Je m'étais penchée vers lui, et il n'avait ni reculé, ni détourné le regard. Intéressant. Cela changeait un peu. « Le champion ? Les rumeurs vont-vite apparemment, mais je n’ai le rythme que sur une autre musique. » Mes lèvres pulpeuses s'étirèrent avec charme. « Si tu as le sens du rythme, tu peux jouer sur toutes les musiques du monde. Celles du coeur, celles du corps... » Même sur les soupirs, les à-coups... Je gardais ces dernières paroles pour moi, cachées derrière l'ivoire plantée dans la chair de mon inférieure avec malice. Mon regard cherchait une pointe de gêne dans le sien, avant de le détourner pour surveiller l'avancée de la battle. Surveille tes paroles Jae, va pas déjà l'effrayer. Je finis par me présenter pour le rendre plus à l'aise, et il en fit alors de même, en me tendant la main. J'y glissais la mienne en une poignée délicate mais franche, gardant quelques secondes la sienne dans ma paume. « Enchantée, Yoon. » lui répondis-je d'un sourire plein d'entrain, avant de le relâcher au moment où le barman apportait enfin mon mojito tant désiré. La paille trouva son chemin entre mes lèvres pincées, le breuvage enflammant agréablement la gorge. J'émis une petite exclamation de plaisir, avant que l'homme ne reprenne la parole. « Tu as raison, mais je ne suis pas en plein mondial et je ne vais pas être contrôlé, alors tout va bien. » rétorquai-je d'un clin d'oeil, avant de me désaltérer d'une nouvelle gorgée. Non, une veille de mondial, c'était interdit d'alcool et de fête, et il fallait se coucher tôt ! Les mondiaux, jamais plus je n'en referais... J'effaçais l'expression mélancolique qui avait envahi mon visage doré, et ce regard lointain perdu dans la salle, guettant à nouveau le moment où je devrais remonter sur scène. N'y pense pas. « Et puis.. Je n'ai pas besoin d'un homme pour ça, une femme peut très bien le faire aussi d'ailleurs. Les premiers secours haha On voit que tu ne m'as jamais vu boire, je tiens très bien l'alcool mon cher ! » fis-je en faisant claquer mon verre contre sa bouteille d'eau. J'haussais un sourcil en relevant les yeux vers lui, en mode t'es sérieux avec ton eau ? « Tsss! Je divague un peu mais jamais je ne m'effondre et toi, bon buveur ? » Les coréens aimaient bien ceux qui savaient boire, c'était presque comme une tradition. Je me penchais vers lui, appuyant légèrement la main aux doigts élancés sur son épaule pour m'y hisser avec nonchalance. « Si jamais je m'écroule, ce dont je doute, je t'autorise toi à me faire les premiers soins. Le bouche à bouche est accepté, autant être plus ou moins embrassé par quelqu'un à qui j'ai déjà parlé et que j'apprécie, qu'un inconnu non ? » rajoutai-je, directe et taquine, la bouche étirée, irrésistible. Oui, j'appréciais facilement les gens. En quelques secondes, quelques minutes, je pouvais déjà sentir si il me plaisait ou non. A croire que je ressentais les ondes positives ou négatives chez certaines personnes, mais c'était comme ça. Ce n'était pas de l'innocence ou de la naïveté, mais une chaleur naturelle pour autrui. Je jouais de mes yeux de chat, les plissant en observant mister Yoon alors que je reprenais une distance. J'attrapais un tabouret haut de couleur verte, m'installant à côté du brun. Je m'y hissais, y croisais mes jambes dénudées jusqu'aux cuisses en une posture féminine. Les pans de tissus sombres glissèrent sur mes hanches jusqu'à l'assise en bois. Prise soudainement dans la battle, je me mis à crier, et à applaudir, manquant même de renverser mon verre. J'esquissais un rire amusé en direction du sportif, avant de poser le mojito sur le comptoir pour plus de sûreté. Quelques gouttes s'en étaient échappées, je glissais les doigts au parfum citronné entre les lèvres, laissant ma langue en récupérer toutes les saveurs. Féline dans chaque geste, jusqu'au bout des griffes. « Que penses-tu de la battle, ça te plait ? Tu peux être honnête. » lui lançais-je tout à coup, en penchant doucement la tête. « Et toi, c'est quoi ta spécialité ? Je t'ai vu un peu t'entraîner l'autre jour quand j'ai visité la salle. On peut dire que tu as la hargne, c'est bien. » Et encore, je ne l'avais pas vu en plein match, cela devait être beaucoup plus impressionnant. Je me demandais combien de victoires il avait déjà à son actif.
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



Sensuelle, Audacieuse & à fleur de peau.
• Caliente, Caliente, baila ~ •


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ahn Shi Yoon
MMA Warrior
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1861-ahn-shi-yoon-never-giv
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     26.07.18 23:23


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





Loin des esprits taquins, je me contentais de tracer mon chemin. Personne n’avait jugé nécessaire de m’y rejoindre, ni même de se tenter à m’arracher un sourire alors que je mirais un spectacle auquel je ne comprenais pas grand-chose. Mais la brune qui m’avait rejoint près du bar improvisé semblait bien décidée à faire la conversation. Était-ce l’ambiance ou simplement le fait de la voir déterminée à engager la conversation que je me décidais à lui répondre ? « Celles du corps… ? » Était-ce un réel double sens ou simplement la passion qui parlait ? La quinte de toux discrète m’échappe et je ne tentais même pas de la cacher, preuve évidente d’une gêne avec laquelle elle venait jouer sciemment. Je sentais ses prunelles courir sur moi alors que je restais droit, le regard rivé sur le ring transformé en piste de danse avant d’avaler une longue rasade d’eau d’une bouteille qui gisait entre mes doigts. Mais je passais outre et fus surpris de lui dévoiler mon prénom sans plus de cérémonie. Une présentation courte et efficace, derrière laquelle je conservais mon calme olympien tandis qu’elle venait me serrer la main. Elle me fascinait autant qu’elle me dérangeait. Exhalant une confiance et une liberté écrasante et malgré mon mètre quatre-vingt-sept, je me sentais presque petit à son côté. J’avais beau dépasser la majorité des coréens par ma taille imposante, je n’en restais pas moins un homme à la recherche de simplicité et de discrétion. Un leurre plus qu’une vérité, car même si l’envie guidait chacun de mes pas, comment pouvais-je y prétendre alors que je foulais le sol d’un ring dans lequel se déroulaient des combats d’une violence rare ? Comment pouvais-je seulement y penser alors que la presse spécialisée suivait mon avancée ? Je reportais mon attention sur Jae Rin et la boisson avec laquelle elle se désaltérait pour lui offrir à mon tour une réplique que je voulais drôle. Tu fais choux blanc mon pauvre. Ou du moins c’est ce que je pensais alors qu’elle y répondait une nouvelle fois avec malice pour avaler une nouvelle gorgée de sa boisson. Sa réflexion m’arracha un rire bref. « Je doute qu’une femme ait le temps de se frayer un chemin parmi les hommes qui se seront précipités à ton côté. » Elle avait un charme indéniable et une plastique à en faire tourner les têtes, et si je l’avouais à demi-mot, je savais aussi ne pas être homme à succomber facilement. Il n’y en avait qu’un qui parvenait, étrangement, à revenir pour mieux partir à chaque fois. « C’est tout ce que je te souhaite ! En revanche c’est une bien triste nouvelle pour tous les hommes qui n’ont pas suivi une seule seconde du spectacle de tes amis… » D’un signe de tête vers l’un d’eux qui tourna aussitôt le regard, l’air furieux. « Bon buveur ? Je pense oui, mais je n’ai jamais été vérifier. » Si je pensais seulement être au milieu d’une conversation la plus banale qui soit, je fus surpris de la voir s’approcher et de sentir sa main attraper mon bras. Loin d’être fervent des contacts physiques, je ne réagis pourtant pas, la laissant gagner de ce terrain sur lequel elle semblait être à l’aise pour finalement provoquer un nouveau rire nerveux. « Qui a parlé d’embrasser ? Haha… » La discussion avait déviée sur un sujet pour lequel je n’étais pas le plus bavard, mais si j’étais quelque peu embarrassé, la brune quant à elle ne semblait pas timide le moins du monde. Elle tranchait avec toutes ces coréennes et leur lubie d’être mignonne en toute circonstance, de par les mots qu’elle échappait, mais aussi de ses gestes. De sa façon à glisser ses doigts sur mon avant-bras jusqu’à ses jambes qu’elle croisa avec grâce. Un instant seulement mes yeux chutèrent sur ses longues jambes halées avant que je ne me force à contempler de nouveau l’horizon limité qui s’offrait à moi. Je ne savais si elle me mettait mal à l’aise ou si simplement je n’étais qu’un homme de plus prit dans les filets d’une adversaire qui, je devais l’avouer, était bien plus expérimentée que moi en ce qui concernait les échanges chargés de sous-entendus. « Hmm… je n’ai pas vraiment d’avis, je n’y connais pas grand-chose. » Je n’osais pas plus un regard en sa direction, soudainement absorbé par les danseurs qui évoluaient dans une bulle sans même se soucier du brouhaha de la foule. Néanmoins elle parvint à attirer à nouveau mon attention en touchant du doigt une passion plus qu’un métier. « Le MMA, ou plus communément appelé Free Fight, tu connais ? » Il me fallut une fraction de seconde avant de me laisser conquérir porté par l’intérêt d’une vocation que j’exerçais depuis près de dix ans désormais. Je sentais mes muscles se détendre, m’accoudant par la même occasion au comptoir. « C’est un sport qui nécessite une certaine hargne, sans elle, je risque de me retrouver au tapis et avec quelques points de suture. » Je ne plaisantais qu’à moitié, mais je n’en étais encore jamais arrivé là. « Alors comme ça… tu espionnes les gens en plein entraînement ? » plaisantai-je. « Ce n’est pas très fair-play, dois-je venir assister à un de tes entraînements pour nous mettre à égalité ? »
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Be prepared •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Song Jae Rin
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2077-song-jae-rin-caliente-
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     31.07.18 19:12


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





J'étais contente, l'ambiance commençait à prendre, et beaucoup plus vite que je ne l'aurais cru. Il faut dire que nous avions un très bon public ce soir, qui semblait apprécier les rythmes latinos qui réchauffaient avec ardeur la salle bondée. Je les observais de mes paupières papillons, ces gens qui remuaient, dansaient sans même s'en rendre compte, par mimétisme, tout en criant d'admiration vers la scène échauffée. La foule ne formait plus qu'un, qu'un amas d'énergies positives que je m'empressais d'absorber en fermant un instant les yeux, un sourire aux lèvres. Ça faisait du bien, j'en avais tellement besoin... J'inspire, j'expire. Mes prunelles s’entrouvrirent pour se reposer sur le jeune homme à côté de moi. Les pieds enfoncés dans le sol, aucune partie de son corps ne suivait la musique, et je me demandais réellement comme il faisait. Je l'avais repéré du ring, lorsque j'étais alanguie sur les cordes tendues. Lui qui se distinguait des autres, de par sa manière de rester contre le bar, et de ne pas se mélanger aux fêtards. A un univers qui n'était pas le sien, ou qu'il pensait ne pas être le sien. C'était peut être ça qui m'avait poussé vers lui, le troubler, le secouer et le faire rentrer dans la danse. « C’est tout ce que je te souhaite ! En revanche c’est une bien triste nouvelle pour tous les hommes qui n’ont pas suivi une seule seconde du spectacle de tes amis… » Je tournai doucement la tête vers l'homme qu'il m'indiquait, celui-ci même qui détourna très vite le regard après s'être aperçu qu'il avait été grillé. Il osa tout de même le reposer sur moi, et de deux doigts pointés devant mes yeux, puis vers le public, je lui ordonnais silencieusement de ne pas me regarder, mais de suivre plutôt le spectacle ! Amusée, je lui offris un sourire, puis me détournai en direction de Shi Yoon, lui demandant si il était bon buveur, ce dont il ne semblait pas vraiment être sûr. « Je t'inviterais pour m'assurer de cela. » lui lançais-je, avec cette même assurance qui ne me quittait pas. Car je sentais que cela le troublait et je n'hésitais pas à en faire un peu plus, le draguant même ouvertement, ce qui n'était pas vraiment prévu au programme. Je m'étirais vers lui, glissant le bout des doigts sur son épaule, dont le débardeur laissait transparaître l'esquisse des muscles de champion. Était-ce une pointe de rougeur dont je voyais tisser sa toile avec gêne sur ses joues ? « T'es plutôt mignon ~ » fis-je taquine, ma main redescendant sur son avant-bras, alors que je reculais pour m'installer sur un haut tabouret, faisant face à la scène. Féline, je fis couler la chevelure aux reflets auburn sur une épaule, croisant les jambes devant moi. J'étais à nouveau happée par la bulle de chaleur ambiante, par les exclamations, la joie de vivre des instruments en fête qui me poussait à agiter mon buste dans un mouvement saccadé, offrant une poitrine dansante à la musique. Les hanches mouvantes, les gambettes incapables de rester en place. Je respirais la danse. Ma tête roula lentement en arrière, la bouche heureuse, et lorsque mes prunelles glissèrent un instant vers le brun, je surpris son regard qu'il détourna aussitôt. Il s'était raidi, et j'avais ri. Cet oppa avait un côté innocent qui était assez charmant. Je lui demandais alors ce qu'il pensait de la représentation, et il m'avoua qu'il n'y connaissait pas grand chose. Je levais les yeux au ciel. « Il ne suffit pas de connaître mon cher. Juste, ce que tu ressens, ce que ça provoque en toi ! Ne sens-tu pas toute cette chaleur positive, sensuelle ? Moi, c'est ce que je ressens.. » lui répondis-je, les yeux pétillants devant une passion que je ne pouvais cacher. D'ailleurs, lorsque j'évoquai la sienne, une même lueur habilla ses prunelles en amande. Il s'était détendu en une seconde, ce qui me fit sourire avec tendresse. Les passions animaient toujours les gens, et c'était fascinant de les voir en parler. « Je dois avouer que non, je ne connais pas. Free fight, ça veut dire... Que tu es libre de choisir ta manière de combattre ? » demandai-je, m'asseyant sur le côté du tabouret pour mieux lui parler. Cela voulait dire que si tu voulais faire des mouvements de boxe, ou de taekwondo ou de judo contre ton adversaire, tu pouvais ? « C’est un sport qui nécessite une certaine hargne, sans elle, je risque de me retrouver au tapis et avec quelques points de suture. » J'opinai d'un mouvement de menton, réellement intéressée. « Dans tout sport, il faut de la hargne, sinon tu te fais écraser. Il y a tellement de concurrents contre lesquels on doit faire face, alors la hargne je connais aussi. Sauf que ton sport à toi est plus... violent que le mien, physiquement du moins haha ! » rajoutai-je, même si la danse restait une discipline rude et intense, bien plus que l'on ne le pensait d'ailleurs. « Alors comme ça… tu espionnes les gens en plein entraînement ? Ce n’est pas très fair-play, dois-je venir assister à un de tes entraînements pour nous mettre à égalité ? » plaisanta t-il, mais je l'avais pris volontairement au premier degré pour m'amuser. « Je n'espionnais pas, je visitais la salle. Et je matais un peu aussi, je dois le reconnaître... » lui glissais-je, en me penchant vers lui. « Tu étais torse nu, et quand tu nous as vu rentrer moi et mon ami, tu t'es vite rhabillé ! Ne seriez-vous pas un peu pudique, monsieur Ahn ? » lui fis-je, mutine en levant un sourcil. J'attrapai ma boisson pour en boire une gorgée. « C'est quand tu veux pour l'entraînement, je dirais même que tu peux y participer. » Ne serait-ce pas plus intéressant ? La musique changea, un signal m'indiquant que je devais retourner sur scène. J'aspirai la moitié de la boisson qui me restait, expirant en un petit rire à la fin devant ma descente assurée. Je descendais du tabouret haut, réduisant la distance entre nous. « Reste jusqu'à la fin du show, et attends moi. Fais comme tu veux mais... si tu prends la fuite, je considérerais que tu es un lâche, peureux, effrayé par le fait de devoir bouger les hanches sur un nouveau rythme ! » lui lançai-je, avant de lui tirer la langue et de disparaître à travers la foule. J'escaladais le ring sous une huée d'exclamations, avant de littéralement sauter dans les bras solides de mon partenaire de danse d'un jour, qui me rattrapa sans la moindre difficulté. Et la prochaine battle s'intensifia...


Deux heures plus tard.

« Non, c'est gentil, mais je peux rentrer seule. » « Mais non, je suis sûr que c'est sur ma route, cela ne m'embête pas, bien au contraire... » « J'ai l'habitude de prendre le bus, ne vous inquiétez pas. » « Oh mais une voiture de nos jours est beaucoup plus sûre tu sais, et puis... il est tard, et pour une jeune femme, rentrer seule la nuit... » Je souriais poliment, m'empêchant de le remettre bien plus brusquement à sa place car si je le froissais, on pourrait peut être dire adieu pour la location de cette superbe salle pour un prochain spectacle, qui avait lieu dans deux semaines. Mais hors de question qu'il me raccompagne. Devais-je appeler Kaz ? Il me connaissait et allait tout de suite sentir qu'il y avait quelque chose qui n'était pas normal, et il allait rentrer dans le lard de ce vieux pervers. Je me reculais d'un pas, les ongles perdus dans ma chevelure lorsque des pas résonnèrent dans la salle désormais déserte. Mes yeux s'écarquillèrent à la vue de Shi Yoon que je n'avais plus recroisé depuis le début de la soirée tant j'étais obnubilée par le ring où j'avais donné tout ce que j'avais. Est-ce qu'il ressentait lui aussi la même chose lorsqu'il y était... ? Tout en moi transmettait comiquement le soulagement ! Affichant des prunelles de cocker et une moue attendrissante, je me précipitais vers lui avec un peu trop d'entrain. « Yah, Ahn Shi Yoon te voilà ! » m'écriai-je familièrement, avant d'esquisser quelques pas rapides vers lui, et de me jeter carrément à son cou. Mon souffle chaud se perdit contre sa peau. « Excuse moi... mais pitié, aide moi à m'en débarrasser... ! Il n'arrête pas d'insister pour me ramener ! » lui susurrai-je discrètement, mes bras noués autour de sa nuque. Ah le proprio ne devait pas en revenir lui non plus haha ! Je le relâchai aussitôt, dans une même énergie nerveuse, avant de lui adresser un sourire amusé et complice. « A vrai dire, j'attendais Shi Yoon car il voulait absolument me montrer un mouvement de free fight qu'il adore, alors.. Rentrez bien ! » lançais-je à l'ajusshi qui regardait le sportif d'un air surpris. Allez, tire toi !
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



Sensuelle, Audacieuse & à fleur de peau.
• Caliente, Caliente, baila ~ •


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ahn Shi Yoon
MMA Warrior
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1861-ahn-shi-yoon-never-giv
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     06.08.18 21:29


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





J’avais la sensation d’être étranger à cette effervescence et pourtant… je restais. Là où d’ordinaire j’entendais mon nom scandé avec force, les cris d’admirations et les rires emplissaient l’air. Là où j’avais d’ordinaire l’habitude de voir les spectateurs encourager sans pour autant être intégré à un combat, la foule remuait au même rythme que les danseurs sur le ring. J’étais étranger et pourtant, je ne pouvais me défaire de la vision qu’ils m’imposaient, pas plus que de cette brune qui semblait bien plus à l’aise que je ne l’étais. C’était mon gymnase… mais elle dominait les lieux, prenant possession de l’espace, du sol qu’elle foulait avec aise. De ses longs doigts enroulés autour du verre, elle portait à ses lèvres l’alcool qui disparu derrière la barrière de chair. Elle exhalait la confiance et si je tentais de répondre à ses questions, je n’en ressentais pas moins d’embarras, une émotion qui ne m’était pas inconnue et pourtant. Si d’ordinaire je savais me montrer avenant, peu loquace certes mais sociable, il me semblait désormais que la parole était devenue un exercice bien difficile. Elle m’amenait dans son monde sciemment, un univers si loin, et à la fois si proche du mien que je comprenais malgré tout ce qu’elle insinuait. Une conversation qui fut interrompue par le regard d’un homme rongé par le désir. Il avait posé ses yeux sur la brune avec envie, sans même chercher à garder caché les pensées qui se lisaient aisément sur son visage. Un échange qui ne dura pas plus de quelques secondes sitôt qu’il eut croisé mes iris, ou bien était-ce l’aura de Jae Rin qui avait eu raison de lui ? Elle se tourna de nouveau vers moi, le sourire fermement accroché à ses lèvres, un air malicieux avant de m’affubler d’une promesse dont j’étais pourtant l’instigateur malgré moi. « Marché conclu. » finis-je par lâcher. Que risquais-je à échanger un verre ? Mais l’échange que je pensais banal prit soudain une nouvelle dimension, un intérêt auquel je ne m’étais pas attendu, un geste esquissé sur mon bras nu et qui provoqua un frisson embarrassé. Un regard et une phrase balancée de manière presque naturelle, du moins pour elle alors que je déglutissais avec difficulté l’eau dont je ressentais soudainement le manque. « Ah… merci ? » Mignon ? Et comme si cela ne suffisait pas, ce fut à ce moment précis qu’elle croisa les jambes avec grâce et souplesse, dévoilant une peau hâlée et satinée, des muscles travaillés desquels je me détournai vivement. J’avais laissé la curiosité guider mes gestes et laisser chuter mes perles noires. Un moment d’égarement surement… Alors je me concentrais de nouveau sur les danseurs tandis que son rire sonnait. J’avais la sensation que la conversation m’échappait, que les sous entendus glissaient entre mes doigts pour venir taquiner la gêne qui léchait mes joues avec parcimonie. « Je… te dirais ce que j’en penses quand j’en apprendrais davantage sur le sujet alors. » Les mots avaient fui ma gorge en même temps que je la raclais d’une toux volontaire. Depuis quand tu es devenu si timide Yoon… Je savais pourtant, échanger sur des sujets qui pouvaient passionner, converser sur des centres d’intérêts différents des miens. Je savais être à l’écoute de mon vis à vis, tendre l’oreille et répondre, être serviable et ouvert d’esprit, mais face à elle… j’avais la sensation d’être écrasé par son aura et la confiance qu’elle soufflait en ma direction. Mes iris glissaient sur la pièce, sans pour autant trouver un point sur lequel se fixer, et je faisais de ma bouteille d’eau la pièce maîtresse d’un intérêt que je lui dédiais avec force, cherchant silencieusement à échapper cette perte de contrôle, mais ce fut à cet instant que je pus reprendre un semblant d’existence et de confiance. Elle en appelait à ma passion, mon métier, un sujet intarissable et pour lequel je jouais ma vie, et je fus étonné de la voir comprendre si rapidement les enjeux de ce sport. « C’est ça. Là où dans les autres sports de combats il y a des règles, la seule et unique du Free Fight est celle de mettre K.O son adversaire. » J’enchainais sans m’en rendre compte, mettant l’accent sur la détermination qu’impliquait un tel métier. Une vision qu’elle semblait bien connaître, et elle avait raison, dans tout sport il fallait faire preuve de cette hargne et de cette volonté. Une évidence qui nous donnait un point commun indéniable, et si elle m’était apparue forte, elle l’étais désormais davantage. Une discipline exercée pourtant bien différemment dans les gymnases et durant les entrainements auquel elle avait apparemment assisté, une nouvelle raison pour elle de faire un pas vers moi, mais la gêne s’était tarit. Il ne restait plus qu’un semblant d’inconfort à l’idée d’être si proche d’une femme que je rencontrais à peine. Pudique… Elle n’avait pas tort, je n’étais pas adepte des effusions ou des démonstrations publiques, mais je me gardais bien de dévoiler cette faiblesse. Les minutes m’avaient parus s’étirer, s’allonger sans même que je ne m’en rende compte alors que j’échangeais avec Jae Rin. Si j’avais posé mon regard sur les danseurs, je n’avais rien vu de leur prestation, et il était désormais temps pour ma nouvelle amie de retourner enfiévrer les esprits déjà échauffés. De gorger les regards hagards de cette vision qu’elle leur avait donné, cette introduction qui avait semblé bien trop courte au vu de la lueur profonde qui faisait briller les onyx des spectateurs, de leur pupilles dilatées ils attendaient avec impatience le retour de la danseuse aux courbes sensuelles. Elle m’offrait néanmoins une dernière accolade, me gratifiait d’une menace, ou d’une promesse à laquelle je répondais par un simple hochement de tête, avant de retourner se déhancher au rythme d’une musique endiablée. J’étais resté. Contre toute attente j’étais resté. Là où d’ordinaire j’aurais simplement préféré quitter une ambiance qui ne me correspondait pas, j’étais resté. Suivant les mouvements félins, les ronds de jambes et la chevelure d’ébène flottant avec grâce à chaque mouvement. J’étais resté.

***** Deux heures plus tard *****

J’avais vue le gymnase se vider, être déserté avec fracas par les hommes conquis par la brune. Et j’étais désormais dépité de voir les lieux être recouverts de détritus, je plaignais la femme de ménage qui devrait faire face à cette montagne d’incivilité, aussi je ramassais les quelques cadavres de bouteilles de bières pour les rassembler dans un coin. J’en profitais pour faire un dernier tour, vérifier que les casiers n’avaient pas été vandalisés, que les équipements n’avaient pas été saccagés, car bien trop souvent ces rassemblements étaient synonymes de sauvagerie. Mais si tout semblait en ordre, je fus surpris de découvrir que cette sauvagerie se manifesterait autrement. Interdit devant l’audace du propriétaire, celui à qui je vouais une confiance aveugle, celui à qui je remettais mon destin en main lorsqu’il fallait s’entraîner. Il avait été un mentor et un ami, tout comme ce coach qui m’avait trahi, j’eus la sensation d’un poignard en plein dos. Je fus le témoin d’une scène qui m’écœurait, et la nausée fut bien plus violente alors que j’entendais les propos qu’il osait tenir. La mâchoire crispée, je refermais mon poing avec force, sentant presque mes phalanges blanchir sous l’effort lorsque Jae Rin croisa mon regard. Elle était là, cette hargne, cette brutalité dont je ne faisais preuve qu’une fois sur le ring. Je la sentais vibrer dans mes muscles et pulser dans mes veines, mais je fus contraint de la réprimer alors que la brune s’avançait vers moi. Quelques enjambées à peine après avoir clamer mon nom en un cri de soulagement. Je ne la repoussais pas alors qu’elle enroulait ses bras autour de mon cou, gratifiant l’homme que je pensais connaître d’un regard noir et assassin. Mais ce fut sa supplique qui fit tomber les quelques barrières que j’avais dressées avec tant d’acharnement. Je l’ignorais, mais à cet instant elle était parvenue me redonner une parcelle de cette confiance perdue. Je m’attendais à la voir fulminer contre lui, vouloir le remettre à sa place, au lieu de ça, elle optait pour la stratégie, et je décidais de la suivre. Si elle s’éloignait et me redonnait ma liberté, je l’entravais à mon tour d’un bras autour de sa fine taille avant d’offrir un sourire lourd de sens au maître des lieux. « Ne t’en fais pas, je peux fermer quand je pars. On ne restera pas longtemps elle voulait juste en savoir plus sur le MMA. » Il me fallut toute la volonté du monde pour ne pas prononcer ces quelques mots la mâchoire serrées. « Tu n’y vois pas d’inconvénient bien sûr. » Une affirmation plus qu’une question à laquelle il n’eut aucune réponse. D’un simple sourire, il s’empressa de nous saluer et de quitter son gymnase. La colère disparut soudainement, l’adrénaline qui avait coulé dans mes veines s’évaporait brutalement et je relâchais alors mon étreinte, plantant mes perles noires dans celles de la brune. « Est-ce que ça va ? Il n’a rien… ? » L’idée me répugnait tant qu’elle ne parvint pas à filtrer mes lèvres, et j’osais espérer qu’il n’était pas comme ce vieil ami, j’osais espérer qu’il savait où se trouvaient les limites du raisonnable.
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Be prepared •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Song Jae Rin
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2077-song-jae-rin-caliente-
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     07.08.18 0:24


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





La timidité avait son charme, même chez un homme. La gêne provoquée par celle-ci, un peu de rouge sur les pommettes, et le regard fuyant. J'aimais bien, c'était plus plaisant que je ne l'aurais cru. Pourtant, je n'étais pas venue vers lui pour le séduire, mais plutôt pour le provoquer en tant que champion des lieux. De sportif à sportif. Comme si.. Par fierté, après l'avoir vu à son entraînement, je voulais lui montrer ce que j'étais aussi capable de faire, dans ma propre discipline. Que ce n'était pas qu'un spectacle pour amuser les galeries, ou échauffer les corps comme certains pouvaient le penser, surtout dans ce pays plus guindé. C'était un sport complexe, qui demandait rapidité, confiance et sensualité. Et j'en étais toujours éperdument amoureuse, de cette passion dont j'en avais fait désormais mon métier. J'étais venue en roulant des hanches pour saluer, secouer le champion des lieux, prénommé Ahn Shi Yoon. Et maintenant, je flirtais avec lui. De quelques mots sous-entendus, sans vraiment vouloir réellement aller plus loin, mais plus je lui parlais, plus je le trouvais charmant. Pourtant, la musique bien trop forte, et la foule échauffée nous empêchaient d'avoir une conversation plus dense, plus constructive mais j'appréciais sa compagnie. Parfois, c'était juste aussi simple que ça. Je savais que j'allais bien m'entendre avec lui. Je n'étais pas bien compliquée de ce côté-là. Je jouais de mes doigts sur sa peau, un geste spontané alors que je me rapprochais de lui pour mieux lui parler. Un geste trahissant une familiarité naturelle d'une femme avec qui il était facile de s'entendre. Mais l’ambiguïté jouait sur une langue taquine, le regard papillonnant et séduisant. Oui, il était mignon, même si la plupart des hommes n'appréciaient pas toujours ce genre d'adjectif pour les qualifier, bien trop enfantin à leur goût. Mais le voir glisser ses yeux sur moi, puis les détourner, déglutir, tousser, et s'accrocher à cette bouteille d'eau comme si sa vie en dépendait... ! Mignon. Il parlait simplement, comme cela lui venait, avec une sincérité adorable. Et j'aimais bien. Le voyant ne plus savoir où mettre les pieds, je revins sur le sujet sur free fight, et à ma grande surprise, j'avais bel et bien compris le principe de ce sport. Je l'écoutais en hochant la tête, la bouche entrouverte en le voyant aussitôt s'animer en parlant de sa passion. Le voici cet homme beaucoup plus à l'aise dans ses baskets, il suffisait de trouver le bon sujet. Mon sourire s'étira alors que l'on semblait tous les deux s'entendre sur notre point en commun qu'était le sport, et plus particulièrement, la compétition. On reflétait une même vision de combattant, car je me sentais souvent comme tel, quand je pratiquais la compétition à haut niveau en couple. Chose que je ne fais plus désormais... La mélancolie me gagna, et je l'étouffais, au moment même où la musique m'appela à nouveau sur scène. Et avec l'audace qui guidait chacun de mes pas, je lui proposais de m'attendre à la fin du show. Ou plutôt, je le menaçai avec malice de rester, si il n'avait qu'une seule parole. J'avais bien envie de le revoir à l'oeuvre pour tout vous dire, j'étais curieuse de l'image qu'il renvoyait quand il était dans son élément à lui. Je lui offris un dernier sourire plein de chaleur, avant de disparaître dans une foule dans laquelle je me creusais un chemin jusqu'au ring de Yoon, qui était pour cette soirée, mien.


Deux heures plus tard.

Le spectacle terminé, on avait pu rencontrer quelques personnes qui étaient venus nous féliciter de vive voix, et cela faisait chaud au coeur. Une petite fille était même venue me dire qu'elle voulait être comme moi plus tard, et j'en avais littéralement rougi. Je n'avais jamais reçu plus beau compliment. Mes amis étaient déjà partis pour un after non loin de là, et ne voyant pas ce cher Ahn Shi Yoon dans le coin, j'en avais conclu, amusée, qu'il était bien un lâche devant la danse. Pourtant, je l'avais croisé à un moment donné, il allait en direction des vestiaires mais je ne l'avais pas revu depuis. Je devais d'ailleurs changer également de tenue, ce n'était pas en robe noire transparente que j'allais aller rejoindre les autres danseurs déjà partis depuis bien vingt minutes. Mais après avoir longuement parlé du milieu de la danse avec une dénommée Joo Hee qui fût l'une des dernières à partir, j'étais plutôt partie pour rentrer directement chez moi. Mais j'avais été interpellé par le gérant des lieux qui, assez rapidement au cours de notre conversation, se proposa de me ramener. Bien que ma réponse fût négative, plusieurs fois, il insista. Allez savoir pourquoi, sur le coup, je n'avais même pas pensé à mentir, et dire que je rejoignais les autres danseurs à une autre soirée, à une rue de là. Je m'enfonçais littéralement en disant que j'avais l'habitude de rentrer seule. Etre seule, quelle douce ouverture pour un homme... Je craignais de le remettre un peu trop clairement à sa place, de peur qu'il ne nous prête plus cette salle. Mais au pire, on en retrouverait une autre non ? Je me mordillais l'inférieure, lui offrant un sourire mal à l'aise alors que son regard balayait mon décolleté, m'apprêtant entre mes dents serrés à lui rentrer dans le lard... Quand tout à coup, je remarquais la présence de Yoon dans mon champ de vision, et se fût à lui seul, un pilier auquel m'accrocher. Littéralement. Car en quelques secondes, j'avais réduit la distance qui me séparait de lui, venant l'enlacer comme si c'était mon ami depuis des années. J'avais lu une fois dans un article de presse, que lorsqu'une femme se faisait en quelque sorte harceler, il ne fallait pas hésiter à aller vers autrui, et demander leur aide. Et par réflexe, c'était ce que j'avais fait. Le malaise que je ressentis m'avait poussé vers une personne que je connaissais à peine, mais en qui j'avais l'impression de pouvoir pleinement donner ma confiance. De quelques mots, je le suppliais alors de m'aider, en rebondissant sur une stratégie que j'allais mettre en place. Lorsque je le relâchais, j'eus le sentiment d'être soudainement plus rassurée d'avoir quelqu'un à mes côtés. Étais-je donc si inquiète ? C'était à ce moment-là que je remarquais que le sportif était tendu, la mâchoire crispée, son regard sombre transperçant son aîné à quelques mètres de là. Qu'avait-il.. ? Je le détaillais quelques secondes, avant de jouer joliment une comédie et faire croire au propriétaire que j'attendais Shi Yoon pour un entraînement privé, même si je l'avais formulé autrement. Et à l'origine, c'était ce qui était prévu. Mais lorsque le brun vint enlacer fermement ma taille, j'eus un léger soubresaut, avant de me relâcher, habituée au contact physique de par ma discipline. « Ne t’en fais pas, je peux fermer quand je pars. On ne restera pas longtemps elle voulait juste en savoir plus sur le MMA. Tu n’y vois pas d’inconvénient bien sûr. » lui lança t-il dans une tension que je pouvais ressentir dans chacun de ses muscles bandés, son corps contre le mien. Sa main crispée sur la robe d'ébène trahissait la colère retenue dont je ne comprenais pas vraiment le sens. Il était encore plus énervé que moi j'aurais dû l'être. Mais jouer la carte du "c'était déjà ma proie, barre-toi", semblait amplement prouver son efficacité. L'homme opina d'un mouvement de tête, et tourna les talons en direction de la porte d'entrée. La prise masculine se délia autour de moi, alors que j'étais littéralement perplexe devant ce qui venait de se passer. « Est-ce que ça va ? Il n’a rien… ? » s'inquiéta t-il en se tournant vers moi, ses prunelles noircies désormais plus adoucies. Je papillonnai des paupières en le regardant, la bouche légèrement entrouverte, encore stupéfaite devant sa propre réaction. « ça va, ça va, il n'a rien tenté, ne t'inquiètes pas. Il aurait juste bien voulu m'offrir un dernier verre chez lui, si tu vois ce que je veux dire ! » lui affirmai-je, remettant une mèche de cheveux derrière mon oreille, gênée malgré moi. Il fallait dire que j'avais l'habitude mais parfois, je perdais ma répartie et je détestais me sentir acculer de cette manière... Un soupir soulagé m'échappa. « Tu... Je ne voulais pas créer de tension entre vous, ne sois pas trop en colère contre lui, ok ? Il ne s'est rien passé de grave.. » continuai-je comme si j'essayais d’atténuer cette fureur soudaine qui l'avait possédé, fureur qui aurait dû être la mienne. Fureur qui m'avait abasourdi chez lui, et que je voulais doucement apaiser. Était-ce cette même flamme qu'il arborait en plein match ? Elle devait certainement être toute aussi impressionnante. Je le détaillais à nouveau, et penchai la tête sur le côté, le coin de mes lèvres pulpeuses s'étirant. « Dis-moi, tu jouais vraiment la comédie, ou tu serais un brin intéressé par moi ? Parce-que ce petit côté possessif.. » Je mimais dans l'air de mon bras libre, la manière dont il avait étreint ma taille. « C'était plutôt attirant. » complimentai-je d'une langue taquine, pour essayer un peu de le détendre à nouveau. « J'espère que tu seras plus subtil si tu proposes de me ramener. En tout cas... » ponctuai-je, charmeuse, avant de me hisser sur la pointe de mes talons hauts, m'appuyant délicatement sur son épaule. Mon souffle effleura sa peau, un baiser épousant sagement sa joue. « Merci. » Un remerciement murmuré, sincère alors que je me reculais puis le dépassais pour me diriger vers le ring. J'escaladais celui-ci, passant souplement sous les larges cordes tendus. « Puisque tu es resté, à toi l'honneur mon cher, montre-moi un peu ce que tu sais faire. Est-ce que tu aurais un mouvement facile à m'enseigner ? Ah, et as-tu justement un enchaînement qui est pour toi, ton meilleur atout ? Je veux voir ! » m'écriai-je, les mains énergiquement accrochées au corde, le corps courbé, exalté, dans l'attente d'une nouvelle chose à apprendre. En bonne compagnie...  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



Sensuelle, Audacieuse & à fleur de peau.
• Caliente, Caliente, baila ~ •


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ahn Shi Yoon
MMA Warrior
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1861-ahn-shi-yoon-never-giv
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     12.08.18 23:08


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin






J’errais dans le gymnase, comme un fantôme à la recherche d’une personne à hanter. La question se jouait dans mon esprit sans qu’elle ne soit formulée, et je me demandais encore pourquoi et comment j’avais pu rester. Était-ce l’instinct ? Ou simplement la stupidité ? Les festivités étaient désormais terminées, et le silence succéda aux cris enthousiastes qui avaient acclamé les danseurs quelques minutes plus tôt. Le calme était retombé avec force sur un lieu qui accueillait d’ordinaire la sueur et les larmes de sangs durement réclamées, et il ne me fallut qu’un dernier tour des lieux pour finalement décider de quitter à mon tour la salle que je retrouverais le lendemain à l’aube. Les mains dans les poches, si je pensais pouvoir partir l’esprit tranquille, il n’en fut rien. Devant moi se joua une scène presque irréaliste, celle d’un homme que je considérais comme une figure paternelle, celle d’un homme que je ne semblais finalement pas connaître et qui réclamait avec bien trop d’insistance la compagnie d’une jeune femme dont il ne s’était pas caché admirer les courbes. Quelle image donnait-il des sportifs ? De quelle image affligeait-il ce sanctuaire du sport qu’il entretenait pourtant chaque jour ? La mâchoire serrée, les poings crispés je vis la lueur de soulagement briller dans le regard de la brune avant qu’elle ne me saute au cou. Une étreinte que je ne lui rendis pas sur l’instant et qui acheva de contracter les quelques muscles qui se réveillaient sous l’effet de l’adrénaline. Je le gratifiais alors d’un regard à la couleur abyssale avant de retenir Jae Rin par la taille. Je marquais mon territoire sans même m’en rendre compte et l’obligeait à quitter sa propriété d’une simple phrase. Je vis la commissure de ses lèvres frémir avant de me gratifier d’un hochement de tête, discret et sans doute guidé par la culpabilité, mais je ne pus défaire mon emprise que lorsque son dos disparut derrière les battants. L’inquiétude dont je la couvais désormais trouva sa réponse et le soulagement se dilua dans mes veines au moment où la colère se dissipa. « Je vois très bien… malheureusement. » Je ne voulais pas cette image de lui, mais était-ce seulement une bonne idée de me leurrer ainsi ? Ce fut alors au tour de la brune d’afficher une gêne qu’elle n’aurait pourtant pas dû éprouver. « Tu n’as rien créé, crois-moi. J’ai toujours… beaucoup de mal avec les hommes envahissants c’est tout. » Je lui rendais sa liberté et son espace en même temps que je me rendais compte de la proximité que je lui avais imposée, et si je préférais ignorer mon geste, elle opta pour une toute autre option, mettant en lumière l’acte impulsif qui m’avait guidé jusqu’à elle, arborant presque une moue victorieuse. « Ah… haha… non… enfin c’était pour… te venir en aide. » Ma paume s’écrasa à l’arrière de mon crâne, frottant ma nuque dans un geste instinctif en même temps que je reculais d’un pas, une échappatoire toute relative mais qui me permis, ou du moins le croyais-je, de regagner une certaine consistance. « Je… tu veux que je te ramènes ? » Je ne comprenais plus. Ou m’obstinais-je seulement à ne pas comprendre ? J’avais pourtant déjà rencontré des femmes, j’avais conscience de l’enjeu imposé par la séduction, du jeu et de l’ambiance qu’elle pouvait créer, mais je devais bien l’admettre, elle était la première à y jouer dans un espace sur lequel je n’étais plus que Yoon le combattant. Plongé dans mes pensées, je ne la vis pas non plus se rapprocher, sentant seulement le contact de ses lèvres sur ma joue. Provoquant la nouvelle rafale de gêne qui souffla sur mes pommettes instantanément avant qu’elle ne s’éclipse pour à nouveau se glisser sur le ring qu’elle avait dominé un peu plus tôt. Un ring sur lequel elle m’invitait désormais, et que je connaissais bien mieux qu’elle, mais l’évocation de sport eu le don de me sortir de cette embarras dans lequel je m’étais laissé glisser. « Tu veux vraiment que je te montre ? » Quelque peu incrédule par la tournure des événements, je m’étais attendu à la voir faiblir et blêmir face au harcèlement dont elle venait d’être victime, au lieu de ça, le sourire éclairait à nouveau son visage et l’enthousiasme lui avait donné un regain d’énergie que je me savais pourtant capable de suivre. « Très bien, si tu repars sur une civière... je refuse toute responsabilité ! » En quelques pas, je la rejoignais et me débarrassais de mes chaussures, sentant la tension familière du tapis souple et rugueux sous mes pieds. J’étirais doucement mes membres endormi en même temps que je faisais le tour du ring, une habitude qui me permettait de prendre mes repères, mais aussi de savoir où se trouvaient les irrégularités qui jouaient en ma faveur. « Je n’ai pas de meilleur atout. Tout dépend de mon adversaire à vrai dire. Mais la feinte… ça fonctionne toujours. » Loin d’être joueur, je vins pourtant satisfaire sa curiosité en mimant une embardée, un appui sur ma jambe gauche avant de prendre une impulsion pour partir sur la droite. Un geste rapide, loin de déstabiliser mon adversaire, il me laissait tout le loisir de m’attaquer à un flan découvert. « Je t’ai montré ma botte secrète. » plaisantais-je. « À ton tour. »
  

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Be prepared •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Song Jae Rin
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2077-song-jae-rin-caliente-
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin     15.08.18 16:50


Dance mode on
Shi Yoon & Jae Rin





Les hommes envahissants. Moi aussi, j'avais dû mal avec eux, cela nous faisait un autre point en commun on dirait bien. Je réfléchissais quelques secondes à cet adjectif bien choisi, sentant d'ici une mauvaise expérience de sa part, sans pour autant le relever à voix haute. J'esquivais, comme pour mieux adoucir l'atmosphère, préférant jouer sur l'humour. Je le taquinais à nouveau, lui faisant du pied en quelques mots, d'un battement de cil féminin. La main se perdant à l'arrière de son crâne, la gêne l'avait pris, le phrasé lui manquant, le regard me fuyant. Mais qu'il était charmant cet homme. Et je le remarquais ce pas en arrière furtif, alors que je relevais les yeux vers lui. Subtile, tout en étant direct, je lui tendais une perche immanquable. Un drapeau levé, une porte entrouverte. Et pourtant, il reformula la phrase que je venais de prononcer, trahissant son trouble évident, ses sourcils rehaussés. Était-ce une pointe d'innocence, ou un rejet déguisé ? Je n'en savais rien, ce qui me fit esquisser un petit rire, avant de m'étirer pour atteindre sa joue d'un baiser. Tactile, naturelle, je le remerciais simplement de m'avoir épaulé, le contournant pour atteindre le ring, à nouveau pleine d'énergie. Je voulais.. changer de sujet, et la situation qui avait nouée Shi Yoon. « Tu veux vraiment que je te montre ? » Il sembla surpris. Etait-ce par rapport au fait que je m’intéresse au MMA ou parce qu'il ne s'attendait pas à une telle réaction de ma part, après ce qui venait de se passer ? M'appuyant sur les cordes, je penchais la tête sur le côté en soupirant. « Tu sais... On m'a déjà sifflé, mis la main aux fesses, et même déjà murmuré des obscénités à l'oreille, alors j'ai déjà connu pire. » Les côtés négatifs d'être une femme au 21 ème siècle, n'était-ce pas pathétique ? C'était des jours comme ça où j'aurais largement préféré être un homme... Ou savoir me battre, afin de casser le nez de certains, mais ça, c'était autre chose haha Le sourire éclaira mes traits, comme pour l'encourager à étouffer ce qui nous avait gâché cette fin de soirée, afin de retourner à ce que nous avions prévu. « Très bien, si tu repars sur une civière... je refuse toute responsabilité ! » me lança t-il, ce qui me fit lever les prunelles caramels vers le ciel. « Yah, je t'ai demandé une démonstration, et non un combat mon cher. Ne t'emballe pas, je ne suis point ton ennemi, garde cela en tête ! » lui répondis-je en levant mon doigt vers lui, avant de lui tirer un peu la corde vers le haut pour qu'il puisse mieux passer dessous. Respectueuse, et intriguée, je me reculais dans un des coins, observant le jeune homme entrer dans une transe que tout sportif connaissait. Il ôta ses chaussures, fît le tour du ring comme si il cherchait à prendre ses marques, ses repères, qu'il devait pourtant connaître par coeur ici. Mais je le laissais faire sans dire un mot, sachant pertinemment que la concentration était primordiale. Qu'allait-il faire ? Je le fixais intensément, déjà fascinée par sa présence sur les tatamis. Un charisme qui en imposait, bien plus que tout à l'heure, accoudé au bar. Nos passions étaient comme un second visage. « Je n’ai pas de meilleur atout. Tout dépend de mon adversaire à vrai dire. Mais la feinte… ça fonctionne toujours. » reprit-il, après avoir arrêté de déambuler comme un animal sauvage. « La feinte ? » Une feinte, c'était bel et bien quand on esquivait non ? Il se mit à mimer l'attaque, ce qui me permit d'imaginer l'impact qu'elle aurait sur un adversaire. J'opinai du menton en un « Ohhh... ! » impressionnée. « Il faut avoir un bon timing pour feinter dis-donc et s'adapter au rythme de l'adversaire pour pouvoir prévoir. C'est vraiment une botte secrète si tu maîtrises ça ! » lui assurai-je, alors qu'il semblait peu confiant de cet atout. Je m'avançais vers lui, le pouce en l'air, lorsqu'il affirma que c'était mon tour. Mes prunelles félines s'éclairèrent, en un rire nerveux, soudainement titiller par une petite pression. « Wooaw, va falloir que j'assure et te montre quelque chose d'impressionnant hmmm... » Je passais la main dans la crinière aux reflets roux qui s'agitait au rythme de mes pas qui avançaient vers lui. « Je... Je vais te montrer un enchaînement, et une figure alors. La première est surtout utilisée lors d'une battle, quand je suis seule devant l'adversaire masculin, et que je dois en quelque sorte marquer des points. » fis-je en m'arrêtant juste devant le combattant. Je relevais les yeux vers lui en un sourire passionné, avant de lui tourner le dos. Imaginant une mélodie des plus latines, mes hanches se mirent aussitôt à onduler toutes seules. Petit mambo. Un pas en avant, un pas en arrière. Un simple mouvement rapide qui fit rouler les courbes féminines, attirant l'attention de l'adversaire sur la chute de mes reins creusés. Les volants sombres du bas de la robe s'envolèrent en un halo, accentuant davantage la danse séductrice. D'un regard charmeur par-dessus mon épaule, le trouble masculin s'installa, l'attaque fût lancée. Ma jambe droite partit en arrière, crochetant de mon mollet l'arrière de son genou en un coup net, ce qui le fit légèrement ployer sous l'impact. « Esquive, champion ! » m'écriai-je enjouée, avant de me retourner. La jambe toucha terre, puis redécolla, tranchant l'air en un arc de cercle parfait, qui passa juste au-dessus de la tête du jeune homme qui, dieu merci, m'avait écouté en s'abaissant. Ou avait des réflexes d'enfer. Emportée par l'impulsion du mouvement, je tournoyai sur moi-même, les bras serrés, jusqu'à m'accroupir sur le sol avec grâce. Ma chevelure ondulée, sauvage, ploya sous mon visage baissé, la relevant d'un coup sec. « Première botte secrète.. Certes, un peu agressive, mais on est là pour faire du spectacle ! » affirmai-je, en me relevant, ravie de mon petit tour. C'était sûr que pour ce coup là, c'était quitte ou double. Je ne pouvais me rater, ou j'assommais un homme sans le vouloir haha Ahh quand on veut la victoire hein ! « Et pour la seconde, j'aurais besoin de ton aide, car c'est avec un partenaire que je l'entreprends. » fis-je, avant de venir à nouveau me planter juste devant lui. J'avançais mes mains, les posant soudainement sur ses épaules. « T'es solide, alors ça devrait aller... Assure-toi de me rattraper. » lui demandais-je d'une voix taquine. Je ne lui avais laissé que quelques secondes de battements pour se préparer. Mes doigts s'agrippèrent à ses épaules musclées, m'élançant en un bond contre lui. Dénudées, les gambettes de danseuse se nouèrent fermement autour de sa taille, mes bras en firent de même autour de son cou. Le buste élancé, pulpeux, contre son torse d'homme qui n'avait pas ployé sous l'emprise soudaine que j'exerçais sur lui. Mon souffle perdu dans son cou, les secondes s'écoulèrent alors que je m'assurais de la stabilité de l'homme sous l'étreinte. D'un mouvement brusque en arrière, je rencontrai à nouveau son regard un brin déstabilisé alors que je resserrais ma prise autour de lui. « Bien.. Maintenant, tiens-moi bien, j'ai confiance en toi... » murmurai-je malgré moi, à quelques centimètres de sa bouche entrouverte. Et tout doucement, je relâchai son cou. Forçant sur les muscles dessinés de mon ventre, je me laissais couler en arrière, dans le vide alors qu'une jambe se détacha de sa taille. Elle s'étira en l'air, verticale, parallèle à l'homme concentré dans sa mission d'assurer mes arrières. Les ongles carmins effleurèrent le sol oranger du ring, le corps cambré en équilibre maintenu par des bras puissants. Satisfaite, je me redressais en une vague lente, lascive. Nos bustes s'épousèrent à nouveau, le sien était chaud, agréable. Je n'éprouvais presque pas l'envie de m'en détacher. Les recoins de mes lèvres s'étirèrent sensuellement, quelques mèches rebelles redessinant les traits d'un visage à l'expression enjôleuse. « Alors... Laquelle de mes bottes secrètes te fait le plus d'effet ? » lui susurrai-je, penchée au-dessus de lui. Clignant lentement des paupières, je le détaillais, lui et ses yeux en amande, étirés, perdus dans les miens. Ils s'abaissèrent, longeant son nez fin, jusqu'à cette bouche bien dessinée... Distraite par les traits du brun, mes cuisses glissèrent, coulant lentement contre ses hanches... Et je regagnai brusquement le sol, en un petit bond maîtrisé. La chaleur me gagna, soudaine et pesante. Je me détournais légèrement. Les doigts remontèrent dans ma chevelure en un chignon flou que je ne pouvais attacher, dégageant une nuque échauffée.
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



Sensuelle, Audacieuse & à fleur de peau.
• Caliente, Caliente, baila ~ •


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Dance mode on ▬ ft Jae Rin    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mode amusant pour Pouda
» Mode opératoire pour socles
» Mode cc Baton Sandanwa
» MUSIK...... les airs à la mode sous l'occupation
» Pandanlkuh lvl 127 revient en mode agi =)