la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Aller à la page : Précédent  1, 2
Li Shen
Li Shen
Pocky Boy
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1273p15-li-shen-i-dont-see-
More informations ?
Sujet: Re: Save me from myself [ft Jiji]     23.07.18 3:06
Save me from myselfFt @Im Ji EunLe plus triste à ce propos, c'est de penser que ce genre de comportement est encore acceptable à notre époque. Que c'est encore acceptable de laisser une "minorité" de gens se tuer parce qu'ils sont différents. Pourtant, il me semble que dans l'Histoire on a punit ceux qui n'acceptaient pas la diversité... Alors, pourquoi ça continue ? Il n'y a ni couleur, ni ethnicité... Seulement un blasphème, une "erreur faite par la nature", alors on accepte de nous abandonner au bord de la route. De nous laisser là, et de nous regarder de haut, de nous faire nous sentir honteux, de nous humilier. Je peux supporter la douleur physique, mais les mots et les regards sont encore plus douloureux. Je suis juste un être humain qui a d'autres préférences... Qu'est-ce que j'ai fais de mal pour mériter tout ça ..? Je suis né comme ça... Une étreinte me sort de mes pensées. Me ramène au bon côté des choses. Une famille que j'ai pu me construire en dehors de celle que j'ai déjà. Une petite sœur que je n'ai jamais pu avoir, mais qui m'a trouvé... "Crois-moi Ji Eun... Tu en as fais déjà beaucoup... Vraiment..." Son rire, aussi doux soit-il, suffit à faire paraître un véritable sourire sur mes lèvres. Petit, certes, mais un vrai sourire. Un sourire plein de vérité et qui ne cache rien, même si la douleur est encore là. La suite de l'histoire vient, introduisant un peu plus la société dans laquelle nous nous devons de vivre. Société dans laquelle je dois vivre alors qu'elle me déteste, et inversement. La différence est qu'une société, ça se défait et se refait. Une vie, ça se vit ou ça s'arrête. Toute cette culpabilité que je ressens, ça aurait pu me mener à l'arrêt immédiat de ma vie, justement. Je le sais que j'aurais été capable de me jeter du haut d'un immeuble juste pour que tout ça s'arrête. J'aurais très bien pu le faire aujourd'hui si ma mère ne m'avait pas envoyé de message. et c'est pour ça que les paroles de Ji Eun ont toute leur importance. Tout ça, c'est beaucoup trop présent dans ma vie. Je n'ai jamais pris de recul à ce propos. J'ai juste... Essayé d'oublier. Je n'ai jamais vraiment réfléchis à tout ça... Parce que c'était trop dur... "Je ne sais pas si j'arriverais à me pardonner un jour mais... Je vais essayer... Je vais essayer d'oublier ces paroles aussi..." Je me suis excusé, mais on ne m'a pas pardonné... Mais sont-ils juges, jurés et bourreaux ? Je ne pense plus vraiment... Encore une fois, je finis dans les bras de ma meilleure amie, tandis que je lui fais part du bien que me font ses mots, même si d'autres larmes coulent. "... Y'en n'a pas deux comme toi, je te le dis." Un léger rire sort de mes lèvres alors que ses bras m'accueillent pendant plusieurs secondes. Sa main caresse mon dos, puis lorsque l'on s'éloigne, celle-ci vient se loger dans mes cheveux afin de les caresser et de tapoter ma tête. Ce geste plein de douceur et de gentillesse, accompagné par une phrase que je n'ai jamais entendu sortir d'aucune bouche. Tu as bien fait. Cette simple phrase... Peut résoudre beaucoup de problèmes. Et pourtant, j'essaye de lui cacher le fin mot de l'histoire. J'essaye de cacher cette partie honteuse de ma vie. Ou j'ai trop profité de tout, et de tout le monde. Mais pourtant, je finis par tout dire, me cachant le plus possible. Mes mains sont occupées par le coussin, tandis que je fuis le regard de ma meilleure amie. J'ai peur du jugement, alors que je sais qu'elle ne me jugera pas. Les autres oui, mais pas elle. Et pourtant... J'ai honte. J'ai peur, et je manque de confiance en moi. Je prend sur moi pour tout lui dire, et j'essaie de faire au plus court sans pourtant omettre de détail important. Une fois finis, elle me prend la main, me sommant de la regarder. Mais même là, je n'y arrive pas. Je ne peux pas la regarder en face. Elle me regarde quand même, me forçant à porter mon regard sur elle pour qu'elle puisse me parler. Ses mots sont tous aussi apaisants les uns que les autres. Ils me redonnent confiance malgré ma honte. Ils me font réfléchir. Je finis par relever la tête en la regardant afin d'acquiescer à sa proposition. "... Je le ferais. C'est promis." Elle me sourit et embrasse ma joue. La douleur est toujours là, certes, mais elle est beaucoup moins vive. Moins présente. Je me sens un peu plus apaisé qu'avant, et plus apte à aller de l'avant... Tout ça grâce à elle. Celle qui m'a permis de ne plus me sentir seul dans un pays que je ne connaissais pas, où je n'avais pas d'attache familiale. Mais maintenant, j'en ai une, et je ne suis plus tout seul. Je lui souris du mieux que je peux, même si mon état assez lamentable contraste avec. "Beh, je suis déjà en jogging et comme je suis encore un enfant de vingt-cinq ans, je voulais pas dormir tout seul ce soir, tu sais." Je souris un peu plus, alors qu'elle me prend dans ses bras. Elle me prend dans ses bras, et me dit une phrase des plus touchantes. A l'entente de cette phrase, mon sourire s'agrandit malgré les larmes qui coulent à nouveau... Je vous l'ai dis, je suis aussi sensible qu'un enfant de trois ans qui voit la mère de Bambi mourir. Alors, je serre un peu plus mon amie dans mes bras avant de parler. tout en bégayant à cause des larmes. "A-alors laisses-moi finir de pleurer avant de me lâcher s'il te plaît, c'est très gênant de pleurer pour ça... M-mais t'es tellement adorable..." Je souris encore contre elle, laissant quelques secondes de silence passer. "... Merci..." Merci pour tout ce que tu as fais pour moi jusqu'à aujourd'hui.

"  "

© 2981 12289 0




A smile can hide everythingNo thoughts. No prayers... Can bring back what's no longer there, the silent are damned. The body count is on your hands.
Revenir en haut Aller en bas
Im Ji Eun
Im Ji Eun
(MomHeart) Property of a Social disaster
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1133-im-ji-eun-lie-to-me
More informations ?
Sujet: Re: Save me from myself [ft Jiji]     29.07.18 18:42
Save me from myselfFt @Li SHen
Ce n'était peut être pas le monde dont tu rêvais, ni celui qui était le plus ressemblant de celui que tu voulais mais c'était le seul dans lequel vous pouviez vivre. C'était ici et nul part ailleurs, rien ne servait donc d'imaginer milles merveilles impossibles, incapable de les trouver aux quatre coins du monde. Il fallait changer celui qui nous accueillait maintenant. Il fallait rassurer ces gens comme Shen qui se sentaient lésés. Qui souffraient en silence et leur faire comprendre que leur souffrance n'était pas normale et comprise. Que tout irait mieux, si on marchait ensemble. Tu voulais faire bien plus pour celui que tu considérais comme un frère mais seule une épaule pour s'appuyer, des bras pour l'entourer et des mots pour l'apaiser étaient possible. "  J'aimerai faire plus... mais je suis là. Tout le temps hm? N'hésite pas à venir me parler.  " Son sourire est d'autant plus important que ses larmes ont inondés ses joues peu de temps avant. Et tu veux simplement remplacer toute cette tristesse par quelque chose de plus doux. Parce que tu comprends. Tu comprends tellement cette douleur dans la poitrine qui vous arrache peu à peu toute joie de vivre. Parce que tu l'as vu partir une dernière fois sans comprendre. Parce que ton père était ce genre de personne à se montrer forte devant les gens , mais bien trop faible seul. Parce que cette société l'a brisée tu te jure de faire en sorte de la changer, par des gestes quotidiens, des sourires, des mots. On jouait avec la vie des autres comme si rien n'avait d'importance, alors qu'elles sont le fruit même de ce berceau. Et tu n'accepteras jamais qu'on soit affecté pour un choix extérieur, pour quelqu'un d'autre, même si c'est impossible tu veux profiter du meilleur et oublier le mal. "  Tu n'as rien fait de mal.. on te l'a fait croire. T'en vouloir c'est donner raison aux autres. Tu n'as rien fait de mal.. alors oublie tout.. même si c'est dur. " Caressant doucement sa joue tu lui souris doucement avant de le reprendre contre toi tapotant son dos comme une mère l'aurait fait, enfin tu penses. "  Bien sûr que non, se serait étrange  " Dis tu pour rire laissant la légèreté reprendre un peu sa place. Pourtant la suite n'est pas plus facile, même si tu le confortes en lui disant ce que personne ne lui a dit alors qu'il a clairement bien fait. Ce moment là où il a essayé , il s'est excusé , celui où il a continué à vivre, celui où il se souvient de son ami, il a toujours bien fait. Et même si la suite de ses paroles le rend honteux, montre à quel point il est descendu bien bas, qu'il a touché les enfers pour remonter peu à peu il n'a cessé de faire de son mieux. Tu ne veux pas qu'il croit avoir tout gâcher, avoir tout perdu parce qu'il a faibli, parce qu'il a voulu oublié. Il est humain et cette condition est la plus difficile. "C'est fini maintenant et que tu t'en sortes prouve que tu es quelqu'un vraiment fort.  " Si on parlait positivement? Au lieu de dire qu'il est tombé dans la drogue dire qu'il a réussi à s'en défaire. Plutôt de dire qu'il était excessif avec tout, dire qu'il s'est calmé et qu'il a compris. Il te promet de t'appeler, de s'appuyer sur toi et ça te suffit pour le laisser passer la nuit ici en guise de récompense. En fait, même dans un cas contraire tu l'aurais laissé passer la nuit ici vu son état. Riant doucement à sa phrase tu finis par le reprendre dans tes bras ne comprenant pas pourquoi tu te détachais de lui puisque tu avais envie de lui prouver qu'il n'était pas seul. Lui laisser un peu de douceur en le serrant fort. Cet enfant terrible qui a le don de recharger les batteries de tout le monde. Ce shsh qui a réussi tant de fois à remonter ton moral juste avec son sourire. Celui que tu aimes d'amour fraternel, celui qui est le plus joyeux en ce bas monde souffrait terriblement et la peine n'était que plus grande. MAis tu étais confiante, demain irait mieux, et le jour suivant un peu plus. Tu serais là. Et tu t'en assurerai. Restant alors contre lui tu hoches doucement la tête en l'écoutant. "  Alors on reste comme ça un moment.. ou alors tu peux aller prendre une douche si tu veux. Je te prépare à manger.  " Attendant sa réponse tu ne bouges pourtant pas pour garder cette demande qu'il t'avait faite. et ce remerciement te fait sourire alors que tu tapotes son dos. "  Merci à toi.  " Quelques minutes passent et tu te lèves pour aller en cuisine te mettant directement à cuisiner quelque chose de consistant mais bon pour la santé et qui passe tout seul. T'activant malgré l'heure tu le faisais avec plaisir puisque c'était pour ton frère de coeur. Une fois prêt tu mis cette soupe de riz dans un bol pour la lui apporter avec un sourire. "  Je suis sûre que tu n'as rien mangé. Prends ça et on va dormir  " Tu t'assieds un instant à côté de lui pour regarder sa réaction face au plat attendant de voir s'il aime.


"   "

© 2981 12289 0



It's you You’re the right time at the right moment, You’re the sunlight keeps my heart going

YOU MAKE ME CRAZY
Revenir en haut Aller en bas
Li Shen
Li Shen
Pocky Boy
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1273p15-li-shen-i-dont-see-
More informations ?
Sujet: Re: Save me from myself [ft Jiji]     29.09.18 7:14
Save me from myselfFt @Im Ji EunCertes, ce monde ne me scié pas totalement, voire quasiment pas mais... Et si je commençais à penser de manière positive ? Plutôt que de penser aux mauvais moments, peut être que je devrais me mettre à penser aux bons moments. Ceux qui m'ont fait sourire, rire, pleurer de joie. Penser aux bonnes rencontres que j'ai pu faire à mon arrivée ici, Ji Eun avec qui je suis si proche maintenant, Hyebin ou Bao... Tout ça me donne le sourire et les paroles de ma meilleure amie y contribuent aussi énormément. "D'accord, promis, je viendrais te parler..." La douleur est toujours présente, mais déjà bien moins qu'auparavant. Cette douleur sera toujours présente, je le sais, et je sais qu'un jour où l'autre elle reviendra avec toutes ces mauvaises pensées mais j'y serais préparé. Je saurais faire face, et surtout j'aurais un endroit et une personne avec qui je pourrais me réfugier. Grâce à tout ça, je saurais me protéger de l'avis des autres et de leurs mœurs, je saurais comment contrer tout ça. "Je ne me laisserais plus faire... Et puis, je sais que tu seras là pour leur tirer les oreilles..." Je souris encore, essayant d'égayer un peu plus le moment. J'essuie le reste de mes larmes en reniflant un peu puis rit légèrement à sa réponse alors qu'elle me reprend dans ses bras. "Tu es unique, voyons ! Et puis, ce serait perturbant deux Ji Eun." Même si sur l'instant, la joie était revenue, la suite n'était que plus difficile à avouer, ou même à entendre. Car il y a de quoi décevoir, de quoi avoir honte. Mais pourtant, Ji Eun n'éprouve rien de tout ça et me donne tout le réconfort dont j'avais besoin, tous ces mots que l'on n'a su me dire. Et tous ces sentiments négatifs que j'avais au fond de moi sont beaucoup moins présents. Le positif regagne peu à peu du terrain, et c'est bien pour ça que je suis heureux d'avoir une meilleure amie comme elle... C'est vrai, tout est finit maintenant. Il n'y a pas de retour en arrière, juste le présent et l'avenir. Alors pourquoi ressasser le passé ? Ses mots me font sourire... Et même pleurer à cause de cette sensibilité si soudaine. Elle ne me lâche pas, continuant à me faire un câlin comme je lui ai demandé. Ah, je vous jure... Je suis vraiment un grand enfant de vingt-cinq ans. Je souris contre elle, essayant de calmer mes larmes avant de les essuyer. Jiji me propose d'aller prendre une douche, le temps qu'elle prépare à manger. Je ne répond pas tout de suite, préférant la remercier, ce qu'elle fait aussi en retour. Sûrement parce que je suis venu lui parler... Mon sourire ne me quitte plus, et quand les minutes sont passées, elle se lève se dirigeant vers la cuisine. "... Je vais aller prendre une douche." Et je me lève à mon tour, allant m'enfermer dans sa salle de bain afin de m'y laver et de me vider la tête en même temps. Un fois douché, séché et habillé je sors, retournant dans le salon avant de m'asseoir à table. Ji Eun me rejoint alors très vite avec un bol de soupe de riz et le sourire aux lèvres. Je souris un peu, saisissant le bol entre mes mains. "Non, j'ai rien mangé aujourd'hui... J'ai même fait une crise d'hypoglycémie en cours de danse du coup." Je commence donc à savourer... Enfin, engloutir le plat, remarquant le regard interrogateur de ma meilleure amie. Je rigole un peu avant de la regarder. "Ne t'en fais pas, c'est très bon."

"  "

© 2981 12289 0




A smile can hide everythingNo thoughts. No prayers... Can bring back what's no longer there, the silent are damned. The body count is on your hands.
Revenir en haut Aller en bas
Im Ji Eun
Im Ji Eun
(MomHeart) Property of a Social disaster
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1133-im-ji-eun-lie-to-me
More informations ?
Sujet: Re: Save me from myself [ft Jiji]     04.10.18 23:48
Save me from myselfFt @Li SHen
Si tu as entendu son récit il t'a touché plus que tout. Tu n'étais même plus étonnée, de verser des larmes pour les autres, de ne pas retenir cette compassion dont tu faisais si souvent preuve, tu n'étais pas étonnée et pourtant son récit restait choquant. Il restait tout ce que tu détestais dans ce monde. tristesse, blâme et douleur. Comme si tout n'était pas assez dur seul. Comme si tout n'était pas assez compliqué les gens rajoutaient de la haine, de l'amertume et de la tristesse sans raison. Tu comprenais légèrement sa position et tu avais mal pour cet homme qui avait grandi avec ce poids, ce lourd passé et cette culpabilité qui le rongeait, n'ayant personne pour le rassurer, pour lui dire qu'il n'avait rien fait. face à sa détermination tu caressas doucement sa joue en hochant la tête. Tu avais toujours été tactile avec lui, tu ne comprenais pas d'où cette proximité venait mais entre vous tout était clair, comme un frère tu semblais reposer ton poids sur lui sans pourtant réellement te lâcher. Tu voulais lui faire comprendre, que tes mots ne soient pas juste des mots lancés en l'air, tu voulais qu'il sache que tu serais toujours là. Tu quitterais tout ce que tu serais en train de faire pour le réconforter. Tu lâcherais tout pour lui redire ces mêmes mots: qu'il n'a rien fait de mal. Riant doucement à ses mots tu hochas la tête. " Et je leur botterai les fesses ! Personne ne touche à mon frère! Ne laisse plus personne te dire ce que tu n'es pas..   " Juger pour juger, une punition basé sur des préjugés. Tu connaissais leurs dégâts. Tu connaissais le désespoir de ceux jugés, tu connaissais cette perte. Lui tendant un mouchoir tu viens le reprendre contre toi pour qu'il oublie, pour qu'il se sente comme chez lui, tu ne sais pas trop mais tu sais que c'est la bonne chose à faire. Alors tu le gardes contre toi avant de rire. "  je pourrai dormir pendant qeu mon clone va en cours.. franchement se serait le pied  " Riant doucement il savait ce que tu endurais, quelle force tu mettais dans une vie qui aurait pu sembler minable et qui pourtant te convenait. Mais tu n'avais jamais entendu parlé de son passé à lui. C'était la toute première fois que tu voyais ton ami si souriant, si positif être si abattu. Il était tout ce qu'on pourrait craindre pour ses proches et ses dires avaient le don de t'inquiéter. Tu soulignais chaque terminaisons au passé pour le laisser derrière lui. Tu décidais de lui faire confiance et de lui donner confiance. Il en avait fini. Et peu importe par quoi il était passé aujourd'hui il était clean, il était cet homme grand et fort qui gagnait sa vie et le passé n'y changerait rien. Le câlinant une nouvelle fois tu le réconfortait autant que tu te réconfortais en le gardant contre toi. Ton instinct de maman repris le dessus et tu lui proposas de manger, de prendre une douche et de dormir. Un programme tranquille qui pourrait finir rapidement cette journée qui représentait tant, elle n'effacerait pas tout mais calmerait ce coeur meurtri. Pendant qu'il se douche tu cuisines donc t'afférant à la tâche avec tout ce coeur que tu sais y mettre. tu cherches le plus nourrissant, le meilleur et le plus nutritif. Rapidement tu installes la tables servant deux bols et des accompagnements tout autour. Ce n'est qu"en le revoyant revenir qeu tu le fais s'installer lui donnant sa cuillère et ses baguettes. Pendant un instant tu ne fais que remuer la bouilli dans ton propre bol avant de sourire doucement à son affirmation. " J'en étais sûre, il faut faire attention ... Shen tu dois manger ! Je vais te nourrir !!!   " Pointant tes baguettes vers lui tu te mets à rire doucement pour cacher ton inquiétude avant de poser un bout d'omelette sur sa cuillère. "  Manges, il y en a encore n'hésites pas.  " COmmençant à ton tour à piocher dans ta nourriture tu le surveilles toujours du coin de l'oeil lui donnant toujours plus d'accompagnant et lui servant un peu de thé. Une vraie mère poule. Et ce jusqu'à la fin du repas. Tu te levas alors débarrassant avant de te mettre à faire la vaisselle. " Tu peux aller te coucher j'arrive "


"   "

© 2981 12289 0



It's you You’re the right time at the right moment, You’re the sunlight keeps my heart going

YOU MAKE ME CRAZY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Save me from myself [ft Jiji]    
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» « How to save a life » ▬ Naveen
» La save en Greyjoy