la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Kwon Wu Bin
Kwon Wu Bin
roi du bouche à bouche
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2240-kwon-wu-bin-pin-pon-pi
More informations ?
Sujet: (403) Code lessive + Yu Geon     29.06.18 20:02

Code lessive

à Appartement 403, en juin 2018.
(tenue à ôter)

Jour de repos, rien d'autre à faire que de fusionner avec ton lit, résolu à ne pas quitter la position allongée. Ton ordinateur ventile à s'en épuiser sous cette chaleur, au bord du décès, à tourner à plein régime simplement pour que tu puisses regarder ton drama stupide. Épisode huit et toujours pas de baiser. Tu deviens impatient, lassé de toujours devoir attendre des heures avant que les protagonistes finissent par s'avouer leurs sentiments. C'est toujours trop prévisible et les schémas scénaristiques ne font que se répéter. Pourtant tu continues de tous les regarder. Tu soupires devant en te promettant que c'est le dernier que tu suis, puis tu cèdes au suivant. Parce que dans le fond, c'est si simple à regarder... Ça te vide la tête et c'est tout ce dont tu as besoin.

Ah ! Enfin. Le jeune patron riche fixe la pauvre roturière dans les yeux. La musique rend le regard romantique. Tout se fige autour d'eux, ils se rapprochent... Toi t'as attrapé ton oreiller sans t'en rendre compte et tu le serres contre toi, les iris scintillantes d'excitation. Il va l'embrasser et c'est bien parce que t'es seul dans ta chambre que tu t'autorises à manifester le fait que ça te rende un peu trop heureux. Tu comptes les secondes dans ta tête. Un, deux... trois.... Noir.
Quoi ?!
Tu te redresses presque paniqué. Ton écran s'est éteint et le bruit oppressant de la ventilation a disparu un peu trop soudainement. Mince. Ton portable a cédé sous la chaleur... Va bientôt falloir que t'en rachètes un nouveau, ça devient une habitude inquiétante en ce moment. Il claque dès qu'il suffoque un peu trop des quelques degrés estivaux qui transforment Busan en fournaise, agaçant.
Tu soupires en t'étirant dans ton lit, frustré. Il va falloir le laisser refroidir avant de pouvoir le voir, ce fichu baiser.

Tu te résous alors à quitter ton nid pour aller errer dans le salon, en quête de colocataires avec lesquels passer le temps. Mais personne. Alors, d'un pas las tu vas toquer aux portes des chambres pour chercher leur compagnie, comme un chiot abandonné. Mais rien. L'appartement est vide. Seul Croquette est présent, et encore... il dort contre la baignoire dans la salle de bain, pour s'imprégner de la fraîcheur de la faïence.
Etonné, tu appelles Horang et Byeol comme si, éventuellement, ils étaient cachés quelques part... Pour être certain qu'il n'y a bel et bien que toi au 403. Et effectivement, ils t'ont abandonnés sans rien dire, sans même un bruit.
Cela dit, plutôt que de t'en offenser, tu prends la chose du bon côté et y trouves un avantage.
Sortant ton téléphone de ta poche, tu contactes immédiatement Geon avec l'espoir qu'il soit dans l'appartement d'en face, disponible pour venir agréablement t'aider à grignoter le temps. Le code est toujours le même. Faire la lessive. C'est vote alibi, incompréhensible pour les autres, remplis de sous entendus pour vous.
Jamais tu n'aurais pensé en arriver là avec lui. Votre première nuit avait été le fruit d'un accident perturbant. Trop d'alcool, un coup de blues... Tu ne parviens toujours pas vraiment à l'expliquer. Mais l'habitude s'est facilement invitée et vos rencontres clandestines sont devenues un secret bienvenu dans ta vie. Tant pis si ça ne doit pas plaire aux autres, personnes n'a à être au courant de toute façon.

Souriant à sa réponse positive, tu attrapes une bière dans ton frigo, remarquant par la même occasion qu'il semble déjà bien plus vide qu'hier soir... Tu fronces les sourcils, râles sur tes voisins pilleurs avant de retourner dans ta chambre attendre Geon. La porte de l'appartement n'est pas verrouillée, et les rares fois où elle l'est, ils ont de toute façon tous la clé. Il saura où te trouver et tu l'attends sagement en sirotant ta cannette, remettant rapidement en place tes cheveux. Geste inutile puisqu'ils sont voués à finir complètement défaits par ton visiteur...  

Il ne faut qu'une poignée de minutes pour que ton rendez-vous lessive arrive. Tu l'accueilles d'un sourire et tes doigts agrippent déjà son haut à peine a-t-il franchit le seuil de ta chambre. Tu l'attires à toi, poses tes lèvres teintées de bière contre les siennes. Pas de temps à perdre. Inutile même de parler.


Featuring : @yu geon

gabi le loup


LUST
나는 요즘 시대 카사노바 여자들이 많아
자주 가는 클럽은 슈퍼마켓이지
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: (403) Code lessive + Yu Geon     15.07.18 20:37

Code lessive

à Appartement 403, en juin 2018.
(tenue à ôter)

Des lunettes rondes posées sur son nez, le regard concentré sur son écran d'ordinateur, et ses doigts se promènent sur les touches du clavier. Des lettres, des chiffres, des symboles et des espaces s'inscrivent à la suite des autres, formant un long codage. Codage, qui met en ligne une page web. Machinalement, geon construit un nouveau site pour un petit réalisateur de vidéos pornographiques. Un site que lui-même pourrait mater. Eh oui, il faut bien en apprendre plus, qu'une simple position allongée ; que ce soit femme ou homme.

Puis le professionnel a contacté geon, non pas pour tourner dans ses films, mais bien grâce au succès et aux vues augmentées sur un site concurrent ; porno, et exclusivement gay. Résultat des doigts magiques de geon. Et il poursuit son activité rémunérée, en face d'un vieux ventilateur bruyant. Air tiède tournant, qui ne semble pas vraiment aider le jeune homme à se rafraichir par cette chaleur.

Assis sur le sol de sa chambre, le châtain reste mi-concentré sur sa tâche, alors qu'à côté de lui, un petit ovipare profite d'une lampe chauffante. Autre source de chaleur qui étouffe geon. Mais un bien pour le petit volatile adopté par un Nino, inconscient de l'entretien d'un simple chat. Et le responsable du poussin est déjà parti butiner un nouveau bourgeon ; pendant que son babysitteur chantonne des comptines pour enfant, à une petite boule jaune. Comme si le volatile de quelques jours pourrait se calmer grâce à des chansons pour môme.

Et geon se lève pour se désaltérer dans la cuisine ; bien trop épuisé par cette chaleur étouffante. Bouteille à la main, les gorgées d'un soda à la cerise se font délicieuses, jusqu'à sentir dans son jogging une chose vibrée. Ses sourcils se froncent, se demandant qui est la source de ce message. Très vite le smartphone entre ses doigts, un petit sourire orne enfin ses croissants de chairs. Lui. Geon remet sa bouteille dans le réfrigérateur, avant de partir dans sa piaule pour prendre un sac en tissu. Des vêtements propres dedans, le châtain est prêt pour faire sa lessive.

Code que deux jeunes hommes ont pris l'habitude de s'envoyer en message ou bien à haute voix, face aux autres colocataires. Code dont geon est pressé de voir s'afficher sur son écran. La raison : une bonne partie de baise. Toute cette mise en scène est juste le fruit d'une soirée trop arrosée et déprimante pour les deux. Et geon ne regrette rien de ces nuits partagées avec Wubin.

Le voilà donc, pénétrant dans l'appartement d'en face, avec son sac à la main. Geon ne prend pas la peine de s'annoncer, sachant qu'il n'y a que sa proie dans cet habitat. Puis le jeune homme entre assez rapidement dans la chambre ; accueilli par un sourire, magnifique ? Le châtain lâche directement son sac, et la minute suivante, ses mains se posent sur les hanches de son voisin de palier, le plaquant brutalement contre la porte fermée. Des lèvres happent déjà les siennes ; droit au but. Pas de place pour une discussion. L'envie est palpable pour les deux, et geon est bien décidé à ne pas être doux.

Et ça fait sourire, une fois de plus, le châtain ; se rapprochant, dans un geste vif, du corps de Wubin. Ses lippes se séparent de celle de sa victime, pendant que ses phalanges dévêtent, en quelques gestes assurés, son voisin. Le haut à manche longue au sol, le jean ouvert sur un boxer gonflé ; et ses croissants de chairs se meuvent le long de la mâchoire du brun, mordillant, en fin de route, son lobe. « t'as c'qu'il faut ? » dit-il, d'une voix suave et grave, près de l'oreille de sa proie. Peut-être adepte des relations charnelles, mais prévoyant. Et si geon doit continuer, il faut qu'il s'assure que Wubin a le nécessaire.


Featuring : @kwon wu bin

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Kwon Wu Bin
Kwon Wu Bin
roi du bouche à bouche
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2240-kwon-wu-bin-pin-pon-pi
More informations ?
Sujet: Re: (403) Code lessive + Yu Geon     23.07.18 15:56

Code lessive

à Appartement 403, en juin 2018.
(tenue à ôter)

Il ne faut qu'une fraction de secondes pour confondre vos soupires. Avides de plaisir, perdus dans ce jeu dont vous avez étrangement trop bien apprit les règles. Lèvres scellées, langues mêlées et mains égarées. Tes doigts audacieux parcourent déjà sa peau si chaude encore cachée sous sa chemise trop large, les abdos curieusement bien dessinés pour un type qui passe ses journées assit devant un ordinateur à se goinfrer de pizza.
Ton corps est projeté contre la porte, le dos s'y heurtant dans un fracas qui fait aboyer Croquette, restée de l'autre côté. Petit tas de poil alerté par ce bruit inhabituel, qui finit cependant déjà par se taire après une poignée de jappements seulement. Heureusement, parce que t'aurais clairement pas voulu t'interrompre pour aller faire taire l'animal...

Ton haut ridiculement trop chaud remonte sur ton torse sous les doigts agiles de ton voisin de palier. Tu l'aides en levant tes bras en hâte jusqu'à ce qu'il puisse t'en débarrasser complètement, laissant ta peau enfin respirer. Par ce jour si étouffant, tu n'expliques même pas comment tu as pu être stupide au point de prendre la peine de t'habiller pour simplement rester chez toi...
Tu grognes à ses baisers contre ta mâchoire, ses coups de dents bien trop plaisants et tu révulses la tête pour lui faciliter l'accès à ce terrain que tu veux qu'il dévore sans retenue.
Tes mains s'affairent à défaire ses boutons dans de petits gestes empressés, te battant nerveusement avec ceux-ci pour les faire céder. Tu as hâte de sentir sa peau contre la tienne, de lui arracher ce tissu superflu. Tu finis par y arriver, laissant le vêtement glisser le long de ses bras jusqu'à ce qu'il s'échoue au sol. Pressant ton torse contre le sien enfin libéré.

A sa question, tu saisis son menton entre tes doigts pour tirer son visage hors de ton cou et le forcer à te regarder. Secouant doucement la tête, tu laisses ta langue claquer. "Aish, je pensais que tu me connaissais mieux que ça Geon... Dois-tu vraiment poser cette question ?" Tes lèvres esquissent un sourire malicieux. Bien entendu que tu as ce qu'il faut... Tu as tout un stock dans ta table de nuit, dans chacun de tes sacs et même dans les poches intérieurs de tes vestes. Toujours paré, où que tu sois.
Posant tes mains contre les épaules du garçon, tu le pousses doucement sans détourner tes yeux des siens. Tu le fais reculer jusqu'à ton lit. Pauvre matelas posé au sol que tu as rendu aussi cosy que possible. A sa hauteur tu ris doucement avant de laisser une de tes jambes jouer contre la sienne afin de lui faire perdre l'équilibre. Son corps s'effondre sur les draps, rejoint par le tiens qui vient le surplomber.

Perdant tes lèvres contre la peau tendre de son cou, tu te débarrasses d'un geste aveugle de ton jeans que tu repousses plus loin. Même la braguette ouverte, tu commençais à t'y sentir trop à l'étroit.
Ta langue curieuse trace ensuite un chemin jusqu'à sa clavicule, dans le creux de son torse jusqu'à son nombril, déposant des baisers enflammés contre le bas de son ventre. Déjà tu t'affaires a baisser son jogging. Vêtement si simple à ôter... Ne lui reste plus que son caleçon au coton tendu.
Perdant une de tes mains contre ses fesses, tu emprisonnes sa cuisse dans ton bras pour la relever un peu. Joueur, tu déposes des baisers tentateurs contre l'érection qui se dessine sous le dernier rempart de tissu.
Tu es sûr le point d'ôter ce dernier pour laisser ta langue rencontrer la peau intime lorsque, soudain, tu te figes. Un bruit de clé, une porte qui s'ouvre avant de se claquer. Des chaussures vulgairement enlevées et jetées plus loin. Putain, un de tes colocs vient de rentrer. Quel timing de merde...
Vos murs sont si fins qu'il est hors de question de t'autoriser à poursuivre ce que vous venez de commencer avec Geon. S'il avait s'agit d'une inconnue trouvée dans un bar, tu ne t'en serais pas soucié... Mais pour le coup, tu ne peux pas risquer d'exposer votre secret.
Remontant à hauteur du visage de ton voisin, tu soupires en laissant ton dos s'échouer contre le matelas, les mains perdues avec frustration dans tes cheveux. "Putain fait chier. On fait quoi ?" Tu demandes simplement. Hors de question de le laisser être vu sortant de ta chambre... Cela serait trop suspicieux. Tant que ton colocataire est dans le salon, vous êtes condamnés à rester ici... silencieusement. Tu ne sais pas s'il s'agit de Byeol ou Horang, mais ce dont tu es certain, c'est que tu lui fera payer le fait d'avoir ruiné l'ambiance...


Featuring : @yu geon

gabi le loup


LUST
나는 요즘 시대 카사노바 여자들이 많아
자주 가는 클럽은 슈퍼마켓이지
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: (403) Code lessive + Yu Geon     27.08.18 10:58

Code lessive

à Appartement 403, en juin 2018.
(tenue à ôter)

Et tu t'en fous du chien qui jappe derrière cette porte, ce qui t'intéresses, à cet instant, c'est lui. Ce corps à demi nu, cette mâchoire que tu martyrises sous ses grognements. Ce jeu ; tu l'apprécies, tu en demandes, encore et encore. Et ce n'est pas dans tes habitudes, mais tu passes outre. Tu ne réfléchis plus, tu veux simplement ce corps, doux et sculpté de cet ambulancier.  

Ses doigts s'empressent sur les boutons de ta chemise, et un sourire amusé orne tes croissants de chairs face à sa maladresse, alors que tu défais agilement la fermeture de son jeans. Et tu te demandes comment il fait pour ne pas avoir trop chaud dans cette tenue. Idiot de voisin. En plein été, mettre un jeans dans un appartement non climatisé. Il n'y a que Wubin pour faire ça..

Et ta chemise glisse enfin le long de tes bras, terminant son chemin sur le sol. Aussitôt, tu te colles contre lui, et tes lèvres s'acharnent délicieusement sur sa clavicule, avant d'en être séparé. Tu grognes d'insatisfaction, alors que Wubin répond à ta question, te forçant à arrêter tes petites tortures sur son épiderme. Débile, geon. Tes yeux désireux s'ancrent dans les siens, et tu marmonnes pour toi ; « on ne sait jamais, avec tous les culs que tu peux voir.. » jaloux, de ne pas avoir autant de plans cul ou de partager ton plan cul ? tu ne sais pas et tu t'en fous. Ses lippes s'étirent, et tu n'apprécies pas ce sourire moqueur. Tes sourcils se froncent, alors que ses mains se posent sur tes épaules, te faisant reculer jusqu'à ce que tes talons heurtent le matelas posé à même le sol. Avant même que tu ne puisses faire quoi que ce soit au rire de ton ami, tu te sens partir en arrière, t'écroulant sans délicatesse sur le lit. Un grognement reste bloquer dans ta gorge alors que le corps de l'ambulancier te domine déjà.

Tu succombes finalement aux supplices de ton voisin. Ses lèvres expertes t'arrachent des soupirs. Tu ne peux le nier. Wubin est doué. Bien trop. Tes doigts emprisonnent quelques mèches de ses cheveux, et tes abdos se contractent au passage de son muscle rosé, te mordant la lèvre inférieure lorsqu'il termine son chemin sur ton bas ventre. Endroit sensible. Peut-être trop pour toi. Et un petit rire soufflé s'échappe d'entre tes lèvres, son prénom avec. « Wubin.. » Et tu finis comme ton voisin, avec un seul vêtement ; en caleçon.

Ta cuisse coincée par son bras, tu ne bouges plus, attendant la suite avec impatience. Avec lui, tu es sûr de prendre ton pied. Alors tu fermes les paupières, profitant de cet instant, où ses pulpeuses se perdent sur ton érection couverte par ton dernier tissu. Et le bout de ses doigts se glisse entre ton épiderme et l'élastique de ton boxer, pendant que les tiens continuent leur jeu dans ses cheveux ; jusqu'à t'immobiliser.

Tu ouvres subitement les yeux, croisant pendant un millième de second le regard de ton ami, avant qu'il ne s'effondre à tes côtés. C'est une blague ? Qui est l'abruti qui rentre dans un moment pareil ? Tu voudrais le tuer. Tu contractes la mâchoire. Tu n'as qu'une envie : quitter cette chambre. Seulement, tu ne peux pas. Tu refuses que les autres sachent que vous vous envoyez en l'air. Ce secret en demeura un. Alors tu restes allongé, avec cette putain d'érection et cette frustration. Et la question de ton voisin renforce ton agacement. « Tu vois, je m'voyais bien ouvrir la porte et l'accueillir. " Hé, salut, bien ta journée ? En fait, si tu pouvais te casser pour que je baise ton coloc, ça serait cool. Merci de revenir dans une heure ou deux... Sérieux, Wubin. Pourquoi me poser cette question alors que tu sais bien que j'peux pas sortir de cette piaule, et surtout pas avec cette érection. » tu soupires, un mélange d'exaspération et de frustration. Tu te redresses, et chopes d'un geste vif ton jogging pour le remettre. Tu te sens à l'étroit dedans. Tu jettes un regard noir à ton voisin. « Pourquoi t'es aussi doué, hein ? » tu attrapes l'un de ses oreillers pour lui balancer à la figure, restant assis sur son lit défait. Qu'est-ce qu'on peut faire, maintenant qu'il y a quelqu'un à côté ?

Tes avant-bras posés sur tes genoux, ton regard découvre sa chambre. C'est vrai que tu n'as jamais fait attention à son espace personnel. Tu viens juste pour t'envoyer en l'air. Et tu t'en rends compte, que Wubin est vraiment maniaque. Même sa piaule est bien rangée. Pas une pointe de poussière. « On te l'a déjà dit que tu étais obsédé par la propreté ? » chuchotes-tu, en rompant le silence installé.  
 

Featuring : @kwon wu bin

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Kwon Wu Bin
Kwon Wu Bin
roi du bouche à bouche
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2240-kwon-wu-bin-pin-pon-pi
More informations ?
Sujet: Re: (403) Code lessive + Yu Geon     02.09.18 22:07

Code lessive

à Appartement 403, en juin 2018.
(tenue à ôter)

Petit puceron excité en un claquement de doigts, tu dévores déjà ton voisin avec avidité. Prêt à lutter contre la canicule pour prendre ton pied.
Mais l'instant est brisé en une fraction de seconde. Le soufflé retombe.
De l'autre côté de la porte ça s'agite, forçant l'arrêt immédiat de vos ébats.
Tu voilà de retour dos sur le matelas à soupirer ta frustration. Frustration clairement partagée... Hors de question de continuer, ni même de sortir en coupable de cette pièce. Tu suggères l'idée de trouver un plan B mais celle-ci n'a pas l'air d'enthousiasmer Geon qui manifeste dans une ironie un peu trop bruyante à ton goût son mécontentement. Rapidement, tu roules sur le côté pour venir plaquer ta main sur sa bouche. "Hey! Tu veux pas parler plus fort du con ? Je crois qu'on t'a pas entendu depuis le salon." Tu murmures agacé, posant un doigt contre tes lèvres pour l'inviter à plus de discrétion. "Et puis...tu crois que je suis dans un meilleur état ?" Tu pointes vers ta propre entrejambe encore bien trop gonflée pour lui montrer que, toi aussi, ça t'arrange pas de devoir t'interrompre.
Oui, toi aussi ça te fait royalement chier de voir vos projets ainsi sabotés.
Restant à bouder dans ton lit, tu l'observes se redresser et remettre son jogging, un peu déçu. Ah, t'aurais aimé qu'il reste dénudé pour pouvoir satisfaire au moins tes yeux... Mais probablement que ça n'aurait fait que te torturer un peu plus. Toi tu n'es pas dans le même empressement, tu restes en caleçon. Tu n'as pas la foi de remettre tes fringues. Il fait après tout bien trop chaud et tu avais déjà été idiot de tout simplement prendre la peine de t'habiller ce matin juste pour au final te contenter de trainer à la maison.
Il se plaint alors de ton talent qui le met dans un tel état, mais toi ça te fait bien sourire et tu réceptionnes le projectile mou en gloussant. "Merci." Tu réponds simplement, fier comme Artaban. Ça flatte ton égo d'être responsable d'une telle réaction. Et t'aimes entendre que t'es doué, même si... tu le sais déjà. Un rappel est toujours le bienvenue.

Cherchant à t'occuper, tu tends le bras pour attraper ton paquet de cigarettes posé sur ce qui te sert de tête de lit et t'en allumer une. Contraste parfois étonnant. Chez toi tout brille, mais l'odeur de tabac froid dans une pièce ne te dérange pas. Seul détail pour lequel tu n'es pas manique. Peut-être parce que tu es tout simplement trop accro à tes clopes.
L'ambiance est pesante, voir embarrassante. Vous êtes tous les deux coincés là comme des glands et soudain tu réalises, vous ne vous êtes jamais retrouvés ainsi, forcé à sociabilisé juste entre vous. Vous êtes toujours en compagnie des autres, et lorsque vous vous isolez, c'est pour baiser. Tu as l'impression de si bien le connaître, et pourtant, tu ne sais même pas de quoi parler.
Il rompt finalement le silence et tu souris, regardant ta propre chambre si impeccable. Tu hausses les épaules, te grattant sans élégance l'entre jambe pour remettre en place tes parties perturbées et légèrement inconfortable. "Oh, souvent. Mais je prends ça comme un compliment. Tu ne vas pas te plaindre d'être dans un environnement propre après tout ?" De ton point de vue, ils devraient tous t'être reconnaissant, c'est grâce à toi qu'ils ne vivent pas dans un taudis envahit par la crasse.
T'as peur que le silence revienne, alors tu trouves un élan et te redresses à ton tour dans un grognement, partant chercher dans les tiroirs de ta commode un paquets de cartes que tu sais rangé là même si tu ne l'emploie jamais. "Partie de rami ?" Tu proposes d'un soupire en jetant avec une déception non dissimulée ton jeu de cartes aux illustrations hentai suggestives sur le lit. C'est clairement pas ce que tu avais envie de faire cette après-midi... Mais puisqu'il vous faut bien passer le temps silencieusement, autant s'occuper.


Featuring : @yu geon

gabi le loup


LUST
나는 요즘 시대 카사노바 여자들이 많아
자주 가는 클럽은 슈퍼마켓이지
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: (403) Code lessive + Yu Geon    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre III : Du Code Pénal
» [Hors-Sujet] Code lyoko
» Casse tête code secret
» ht-code
» Code token ou serial & aide