la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Takahashi Ryu
Takahashi Ryu
✨ Admin en carton passé plastique ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t46-takahashi-ryu-van-gogh-e
More informations ?
Sujet: Regrets ? I've got a few ∞ RyuLin     03.07.18 20:09

Rescue from the demons inside my mind.

à PARC A GWANGBOK, le 03.07.2018.
(fringues)


Ça faisait déjà une semaine qu’il avait tout merdé royalement et claqué la porte en laissant Yuki derrière lui. Une semaine d’idées sombres noyées dans l’alcool et ses vieux démons qui l’avaient de nouveau fait sombrer un peu plus dans cette fuite futile et destructrice de la dure réalité. Ouais, il avait tout fait foirer en explosant et prononçant les paroles tant interdites et pourtant, même le coeur en pièces et la culpabilité lui collant à la peau il se disait que c’était probablement un mal pour un bien. De toute façon c’était bien connu, Ryu n’avait pas le droit au bonheur, tout ce qu’il avait toujours eu jusque là était des illusions le soulageant un temps avant de rendre sa chute toujours un peu plus violente. Ça faisait aussi une semaine qu’il évitait de croiser pas mal de monde. Pourquoi montrer son côté pathétique alors qu’il a renoué avec le diable à l’instant ou cette aiguille à transpercer de nouveau sa peau ? Finalement, il rirait presque à ses paroles alors qu’il tenter de convaincre Yuki qu’il n’était pas qu’un junkie. Une bonne blague si elle le voyait aujourd’hui. Alors qu’il se réveille difficilement il ne sait trop où alors que la lune est déjà haute dans le ciel, il reste pensif sur son banc quelques minutes avant que finalement un visage et un prénom viennent traverser son esprit malade. Le sentiment de vouloir la voir elle, plus que les autres à ce moment. Elle, celle qui ne le juge pas et ne prend pas pitié de lui comme le font tous les autres ces derniers temps. Elle, qui ignore toutes les conneries qu’il a pu faire par le passé. Elle, avec qui il pourrait simplement parler sans se prendre la tête. Une chose dont il a cruellement besoin à l’instant alors que tout autour de lui semble s’effondrer. Naturellement il passe dans un combini avant d’aller vers la résidence où il l’avait raccompagné une fois. Il ne sait plus vraiment ou exactement se trouve son appart’ et ses idées peu claires sous l’effet persistant des produits ne l’aident pas vraiment.  Perdu il envoie un texto «  Hey, je suis dans le parc près de chez toi, je sais qu’il est tard, mais ça ne te dérange pas de descendre ?... » sans savoir si il aura une réponse avant de s’installer sur la balançoire située en bas des immeubles. Il ne sait même pas si elle voudra bien le voir  à cette heure tardive, mais lui il aimerait bien la voir. Alors qu’il se balance tout doucement dans ses pensées en fixant le sable qui bouge sous ses pieds, il finit par remarque une ombre. Doucement il relève le visage pour croiser le regard de cette vraie beauté chinoise. Un maigre sourire né sur ses lèvres alors qu’il devine déjà les remontrances arriver dû à l’heure plus que tardive. « Hey Jade » commence-t-il d’un petit sourire. La voir le soulageait, le calmait même. À vrai dire et même si elle l’ignore elle aussi, Lin avait toujours eu un pouvoir apaisant sur lui. Déjà à l’époque elle avait inconsciemment reporté la bombe humaine qu’il était, décalant un peu plus l’irréparable qu’il s’apprêtait à commettre.  Ne voulant pas se faire cramer en connaissant que trop bien la perspicacité de la belle il tenta le numéro de Ryu et ses coups de tête histoire de ne pas avoir des questions auxquelles il ne voudrait pas répondre « Soit ma drunk-buddy ce soir, regarde je t’ai même ramené du soju à la pêche ton fav’. Si je suis pas mignon et prévoyant, un vrai gentleman ! ~ » va savoir si ça allait marcher ? Probablement pas, le masque était bien trop fissuré et usé. Il soupira, fatigué de tout ça.Alors qu’il lui indiquait d’un regard la balançoire à côté d’un geste de la tête pour qu’elle y prenne place, il ajouta histoire de calmer le jeu « Je sais qu’il est tard désolé... mais j’avais juste envie de te voir sur l’instant. Donc me voilà ici paumé dans ce parc à 2h du mat’ » un besoin bien plus saint que tous ceux qu’il a en tête en ce moment, mais ça elle l’ignore.

Featuring : @zhang lin

gabi le loup



☆☆☆ Everyting is breaking down, But I can't live [b] without you.

Revenir en haut Aller en bas
Zhang Lin
Zhang Lin
membre en argent
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1772-zhang-lin-no-i-don-t-w
More informations ?
Sujet: Re: Regrets ? I've got a few ∞ RyuLin     23.07.18 21:59

Rescue from the demons inside my mind.

à PARC A GWANGBOK, le 03.07.2018.
(fringues)


Ton portable vibre sur le bord de l’évier, ton regard fixé d'abord sur ton reflet dans le miroir se tourne alors vers l’écran de manière automatique. Ryu ... Qu'est-ce qu'il veut ? Tu te regardes encore une fois, les sourcils froncés. Tu n'as pas envie de lire ce message, mais en même temps, il y a cet instinct qui joue encore contre toi. Tu hésites, un petit instant, puis tu capitules. Comme d'habitude, tu craques toujours quand il s’agit de lui. Tu soupires en lisant. Qu'est-ce qu'il fait là, si tard ? Dans un premier temps, tu tapes un simple « Si ... Ça me dérange... » Puis tu effaces, et lui envoi finalement un simple « J'arrive ». Ce gars a un pouvoir sur toi qui te contrarie encore, malgré les années qui ont passé.
Tu retires la serviette enroulé autour de tes cheveux humides, enfiles un jean rapidement et un simple haut.

Une fois en bas de chez-toi, tu avances un peu et l’aperçois, sa silhouette rabattue sur cette balançoire, son corps qui s’élance faiblement d’avant en arrière ... Comme un enfant. C'est ce qu'il a toujours été. Un enfant adulte qui ne sait pas ou est sa place, toujours indécis, à jouer dans sa vie, à vivre en donnant l'impression qu'il ne se pose pas de question, mais toi, toi, tu sais qu'il s'en pose trop justement. Tu sais que Ryu, dans son âme d'enfant, il y a quelque chose qui ne grandira jamais. C'est sa capacité à se rendre compte lui-même d'à quel point il peu avoir de l'importance. Il fait toujours son numéro, mais toi ... Tu aimes penser que tu le connais mieux que ça. Et quand tu le vois comme ça, t'as l'impression de toujours voir cette ado paumée qu'il a toujours été.
Tu avances vers lui, tu ne souris pas de forcement, tu restes juste impassible, mais tu le remarques, il ne te faut pas plus de dix secondes pour te rendre compte que quelque chose ne va pas, tu le sens. Déjà le fait qu'il te réclame si tard dans la soirée avait pu te mettre la puce à l'oreille, mais la, tout se confirme.
Et ton cœur se sert ... Parce que depuis toujours, si lui ne va pas bien, toi non plus.

Il t'appelle encore par ce surnom, tu l'aimes autant que tu le détestes, un simple mot remplis de nostalgie, de souvenir perdu, c'est heureux, mais en même temps tellement triste. Il te rappelle que tu l'as perdu. C'était il y a longtemps, mais il existe des blessures qui ne semble jamais se refermer totalement.
Son faible sourire, cet air fatigué. Tu soupires. Il sent l'alcool. Tu ne dis toujours rien, tu viens t'asseoir sur la balançoire à côté de lui et t'empare de la bouteille qu'il te tend, comme si de rien était. Tu sais qu'il joue la comédie, mais tu rentres dans le jeu dans un premier temps.
« Tu mérites une médaille. »
Tu ne lui parles pas froidement comme tu aurais tendance a la faire pour laisser ce mur entre vous, non, tu sais qu'il ne va pas bien et t'as pas envie de le laisser... Décidément, t'auras beau t’éloigner de lui le plus que tu le peu, il aura toujours cette place de privilégié dans ton cœur. Tu t'inquiètes pour lui. Tu n'as pas envie de le laisser.
« Si tu faisais les choses bien comme tout le monde, tu ne serais pas toi-même. »
il a envie de te voir, et t'aime pas la satisfaction mal placé que cela te procure. Il veut te voir car il va mal ... Est ce que tu es en mesure de faire qu'il aille mieux ? Lui n’était pourtant pas là quand tu allais mal.
Dans un réflexe, ton regard se jette sur ses bras, comme à chaque fois qu'il semble aller mal, tu restes vigilante, tu sais qu'il ne touche plus à ce genre de saloperie, du moins tu l'espères, mais à chaque fois qu'il semble vulnérable, l’inquiétude s’installe.
Il porte des manches longues ... Dommage.
La bouteille avec laquelle tu joues entre tes doigts, tu la laisses fermée. Tu n'as pas supprimé tous les repas de la journée que pour venir tout gâcher maintenant avec de l'alcool.
« Je ne dormais pas de toute façon. Alors ? Tu voulais me voir pourquoi ? »
Pour parler ? Pour ne rien dire ? Pour ne pas se sentir seul ?
Tu ne sais pas pourquoi, mais tu as la sensation amer que cette fois est bien différente des autres.

Featuring : @takahashi ryu

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Takahashi Ryu
Takahashi Ryu
✨ Admin en carton passé plastique ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t46-takahashi-ryu-van-gogh-e
More informations ?
Sujet: Re: Regrets ? I've got a few ∞ RyuLin     24.08.18 18:27

Rescue from the demons inside my mind.

à PARC A GWANGBOK, le 03.07.2018.
(fringues)


Y’a des moments dans la vie que tu n’expliques pas. Des pulsions que toi-même tu ne comprends pas et des visages que tu souhaites voir comme ça sans même vraiment être à même d’expliquer le pourquoi du comment. Le genre de besoin urgent, cette envie presque viscérale qui doit être réaliser pour que finalement tu puisses enfin souffler et te délester d’un poids jusqu’alors inconnu. C’était un peu se qu’expérimentait ce soir Ryu alors qu’il était là assis comme un con à une heure aussi tardive de la nuit en bas de chez Lin. Il ne savait même pas vraiment ce qu’il avait à lui dire, ne savait pas non plus pourquoi il était là au final, mais son esprit embrumé par l’alcool l’avait guidé jusqu’ici. Son inconscient lui avait dit qu’il devait la voir et pas n’importe qui d’autre. Parce qu’au fond, elle était un élément clé de sa vie, un doux remède qu’il avait laissé tomber pour l’inaccessible et auquel il s’était jusque là interdis d’approcher à nouveau. Jade, sa jade, surnom d’une époque qu’il sait pertinemment révolue mais auquel il ne peut s’empêcher de penser avec nostalgie et affection. Un sentiment probablement plus partagé vu la fin de l’histoire. Une fin qu’il avait lui-même inconsciemment précipité vers sa chute. Seulement, y avait-il réellement eu une fin ? Pas vraiment si l’on croit en le destin qui les a de nouveau réunis. Lin faisait partie de sa vie et lui de la sienne, ils étaient comme liés. Incapable tout deux de faire une croix définitive sur l’autre. Ryu était incapable de faire comme ci Lin n’avait pas eu d’impact dans sa vie. Elle en avait eu. Sa douceur, son sourire, tout l’amour qu’elle avait pu lui offrir avait été une grande première pour lui. Lui, cet être détruit qui pensait que des sentiments aussi sincères n’étaient que des bobards, lui, qui se pensait incapable de créer de tel sentiments chez les autres dû à ce manque d’amour maternelle. Mais non, elle lui avait prouvé le contraire, seulement même le regard rempli d’affection qu’elle lui avait offert et son sourire radieux après chaque baiser n’avait pas suffit à panser toutes les fissures qui le constituait. Finalement, aucun remède n’était possible pour lui, il en était encore plus persuadé à présent qu’il se trouvait en véritable chute libre sans rien pour se raccrocher. Ses yeux un brin mélancolique rencontrèrent ceux de la belle avant qu’il ne la salue. Même sous ses traits impassibles elle restait toujours aussi jolie sa petit chinoise. Elle pris place à ses côtes silencieusement en attrapant au passage sa bouteille. Ryu sourit doucement en entendant parler de médailles. « Je sais. J’en mérite un paquet même » lâche-t-il mollement en prenant une petite gorgée de soju. Il ne mentait pas à cet instant, il en méritait tout un tas, mais aucune ne serait pour de bonnes raisons malheureusement. La médaille du loser qui a rechuté, celle du bouffon qui ne savait que tout faire capoter autour de lui, du con qu’avait même tenté d’en finir,… la liste était longue, mais il valait mieux qu’il la garde secrète avant de se manger la baffe du siècle venant de Lin. Il l’écoute silencieusement. Comme toujours elle ne le juge pas comme les autres pourraient le faire, elle l’écoute sagement avant d’exprimer son avis. Elle marque un point, seulement ne pas être dans les normes en ce moment fait plus un mal de chien qu’autre chose. Il lui sourit doucement avant de lui dire pensif  « Tu sais Lin, par moment je me dis qu’il  aurait mieux valu que je sois comme eux, tout serais beaucoup plus simple … même si beaucoup moins fun je l’avoue » il n’aurait pas eu à gérer toutes les merdes que la vie lui a gentiment jeter en pleine gueule, il n’aurait pas été un vrai bordel sentimentalement parlant qui au premier coup dur se serait réfugié dans la drogue et l’auto-destruction… Mais non, il n’était pas dans les normes et à présent il ne savait même plus s’il devait en être aussi fier que par le passé. En pleine discussion, il remarque le regard de Lin qui observe ses poignets caché par ses longues manches « Y’a pas de coupures ou autres si c’est ce que tu cherches, j’ai pas merdé à ce niveau-là et tiens ma promesse. » lui lance-t-il en se balançant doucement en regardant l’horizon. Il a tenue celle-ci oui, mais ce n’est pas le cas des autres, mais il ne rentrerait pas dans les détails, il n’en avait pas la moindre envies ce soir. Alors qu’il l’observe à son tour jouer avec sa bouteille de ses doigts fins, il ne peut s’empêcher d’être reconnaissant envers Lin. Il sait qu’elle est plus qu’occupée avec son travail, qu’elle ne lui doit absolument rien et pourtant elle est toujours là. Prête à répondre présente en cas de besoin. « Je t’avoue qu’au début j’en avais pas la moindre idée, j’avais juste envie de te voir donc je suis venu, mais à présent je pense y voir un peu plus clair même si bon tout est relatif dans mon état...» lâchait-il assez gêné en passant la main dans ses cheveux « Plus sérieusement... » commençait-il alors qu’il plongeât son regard dans les prunelles foncées de Lin « Merci Jade... Merci d’être toujours là quand j’en ai besoin... » Elle ne peut pas savoir le nombre de conneries qu’elle l’a déjà empêcher de commettre par le passé. « Et même si tu me crois pas, j’ai besoin de te le dire... » commença-t-il conscient qu’il se dirigeait vers une pente dès plus glissante « T’avais réussi ta mission à l’époque et me l’avait fait oublier. »  il savait à présent à quel point donner ce genre d’informations était importantes. Il ne voulait pas qu’elle pense que leur histoire n’avait été qu’une passade, un jeu pour lui, car ce n’avait pas été le cas. Il savait pertinemment qu’il ne pouvait pas revenir en arrière pour éviter de la blesser mais il tentait tout de même de panser légèrement la blessure béante qu’il avait pu lui infliger en lui montrant qu’elle avait et aurait probablement toujours une place dans son cœur. « Je sais pertinemment que c’est un peu trop tard pour dire ce genre de choses, mais j’avais besoin que tu le saches car je supporte pas l’idée que tu puisse encore aujourd’hui souffrir de ça... »
Ryu savait pertinemment que la laisser tranquille était le mieux a faire, après tout, il lui avait déjà fait largement assez de mal, un mal qu’il n’avait absolument jamais souhaité lui infliger, mais il voulait aussi qu’elle sache que tout entre eux n’avait pas été vain comme elle pouvait le penser. Il savait à quel point ça faisait mal et ne voulait pas qu'elle le subisse elle aussi.

Featuring : @zhang lin

gabi le loup



☆☆☆ Everyting is breaking down, But I can't live [b] without you.

Revenir en haut Aller en bas
Zhang Lin
Zhang Lin
membre en argent
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1772-zhang-lin-no-i-don-t-w
More informations ?
Sujet: Re: Regrets ? I've got a few ∞ RyuLin     17.09.18 20:56

Rescue from the demons inside my mind.

à PARC A GWANGBOK, le 03.07.2018.
(fringues)


Tu le regardes, tu sens ton cœur qui se sers, ta tête qui s'embrouille. Ryu il est tellement beau , tellement fascinant , passionnant. Mais tu n'as le droit de rien ressentir, tu ne dois pas plier alors que t'en crève d'envie ... Pourquoi Lin as-tu envie de te faire du mal à ce point ? Pourtant, quand tu le vois comme ça, alors que toute ta compassion explose dans tes entrailles, tu es aussi en colère. Pourquoi n'arrive-t-il pas à voir ce que toi, tu vois ? Pourquoi venir ainsi, saoul, réveiller ton inquiétude incontrôlable à son sujet ?
Tu l’écoutes attentivement, sans te forcer, c'est naturelle pour toi de l’écouter et d'analyser chacun de ses mots pour parvenir a deviner le problème ... Ryu est une énigme que tu dois résoudre en permanence lorsque tu te retrouves avec lui. Et ses mots t’énerve un peu plus ... être comme tout le monde ? Non ! Que cette envie s'envole de son esprit, il n'a pas le droit de vouloir abolir encore plus tout ce que tu as pu un jour aimer sans condition. Ton regard se jette devant toi, tes doigts jouant sur la bouteille entre tes doigts.
« Je pense que c'est compliqué pour tout le monde. »
Les pieds sur terre, la tête sur les épaules, tu penses ce que tu dis. C'est une fatalité que personne ne peut contrer. Il doit rester qui il est s'il en a envie.
Sa remarque suivante te fait culpabiliser, tu te mords la lèvre un peu mal à l'aise.
« Je te fais confiance , je pense que t'aurais pas pris le risque de venir me voir si tu t’étais fait quoi que ce soit de mal »
Étais-ce une sorte de menace ? Évidemment, froide et direct. Tu ne pouvais t’empêcher de le mettre en garde de manière sous-entendue. Tu as toujours voulu le protéger de cette façon, à ta façon.

Lorsqu'il recommence à parler, ton regard se tourne vers lui, tout ton être semble avaler ses mots. Tu le fixes attentivement. Il voulait simplement te voir ? Tu n'y crois pas, quelque chose ne va pas, et il ne met pas longtemps à te le confirmer lorsque son regard s'encre dans le tien, tu peux y lire toute sa détresse, son mal-être ... Ooh Ryu , qu’a-t-il bien pu t'arriver pour allumer cette lueur de douleur au fond de tes yeux ? Il te remercie et ton cœur se sert, t'es bien conne d’être toujours là pour lui, mais tu le sais, tu le sais que même si tu ne le voulais pas, ce serais plus fort que toi, d'instinct, tu semblais toujours vouloir le sauver de ses démons. Inlassablement, sans conditions, même persuader de ne plus ressentir le moindre sentiment amoureux pour lui, il restait l'une de tes priorités aussi inavouée que ce soit.

Après ça ... il largue une bombe, quelque chose de plus gros que toi, "à l’époque", cette époque révolue qui ne te fait que souffrir quand t'y repense, quelque chose d'heureux perdu à jamais , ton cœur commence à battre plus fort , tu sens ton petit ventre qui se tord ... Il n'a pas le droit de te dire ça et tu n'as pas envie de te mettre en colère contre lui. Tu te sens ridicule, après tout ce temps comment peux-tu encore te sentir ainsi ? Rien ne se voit sur tes traits si parfait, tu restes neutre lorsqu'à l’intérieur de toi, c'est un ouragan qui semble tout retourner. Pourquoi ramener ça sur le tapis ? Tu soupires, que répondre a ça ?
« Merci Ryu ... »
Était-ce vraiment ce que tu avais envie de dire ? Non ... tu avais envie de lui crier dessus, de lui dire qu'il n’étais qu'un abrutis et que si vraiment, tu avais réussis à la lui faire oublier, peut être que votre histoire aurait mieux marché, tu voulais lui dire qu'il était trop tard ... Que le sujet était clos, mais non ... Tu le remerciais juste, gentiment, sachant pertinemment qu'il avait peut-être besoin lui, d’arrêter de culpabiliser de ce qu'il avait fait. Même si tu es en colère, tu ne peux que comprendre ce qu'il ressent. Aimer une personne qui ne vous aime pas de la même façon pas retours ... C'est tellement douloureux et difficile. Pourrais-tu même le blâmer pour ça ? Plus maintenant en tout cas.
« C'étais, il y a tellement longtemps, je m'en suis remise depuis, ne t'en fais pas ! Tout va bien pour moi. »
Pourquoi tu mens ? Parce que ce mensonge, tu ne le dis pas que pour lui, tu essaies également de t'en convaincre dure comme fer.
Tu soupires, tu ne sais pas exactement quoi faire de ce Ryu bourré aux allures déprimées. Alors tu te lèves simplement , résignée à lui remonter la morale lorsque le tiens n’étais pas au plus haut.
Tu t'approches de lui , la bouteille dans une main , tu pauses ton autre main sur son épaules , un simple contacte, tu caresses simplement le tissu de son vêtement , pour lui apporter ton réconfort.
« Je sais que tu n'es pas quelqu'un de mauvais Ryu »
Ouai, tu le sais, et tu en es persuadé.
« Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Pourquoi cet aveu tout à coup ? Je te connais, tu sais ? Je sais qu'il n'y a pas que ça, tu peux me parler, t'es pas tout seul quand je suis là. »
Tu es sincère, ta voix reste si douce alors que tout ton être est bousculé.

Featuring : @takahashi ryu

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Regrets ? I've got a few ∞ RyuLin    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1