wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Novembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition toute neuve du mois de Novembre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

avatar
Takahashi Ryu
✨ Admin en carton passé plastique ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t46-takahashi-ryu-van-gogh-e
More informations ?
Sujet: I'm fine ∞ Takahashi bros     Mar 3 Juil 2018 - 20:35

See ? I'm completely fine


à bar pinochio, le 30.06.2018.
(vêtements)


Fuite des responsabilités, fuite des autres, peur du jugement, un tas de sentiments qui s’entrechoquaient dans l’esprit de Ryu. Il disait se foutre éperdument du regard des autres depuis toujours et passait son temps à le crier haut et fort sur tous les toits. Seulement, la chose devenait bien plus compliquée quand finalement les mauvais regards portés sur sa personne se transformaient en regard inquiet de la part de tous ses proches. Alors il partait, jouer à cache-cache avec tout le monde en envoyant quelque sms pour leur montrer que ça allait et qu’il était encore vivant. Il jouait, jouait avec le feu en se consumant toujours un peu plus loin dans ses vices les plus sombres, seul bien trop honteux de tout ça. Ouais, il avait honte. Tellement honte qu’il n’osait pas confronter leurs regards à eux, ne voulait pas montrer à quel point il était au final fucked up et pas si bien dans ses baskets. Crée une illusion, l’image que tout va bien. Finir par tellement jouer la comédie qu’il y avait lui même cru à la fin. Mais tous les rêves prennent fin et sa chute fut violente. Se casser la gueule, remonter la pente, il l’a déjà fait à mainte reprise. Mais cette fois-ci le processus semblait plus difficile à enclencher maintenant que son repaire de toujours était perdu. Yuki, un être à la fois tant aimé et destructeur. Une drogue dont il était encore sous les effets malgré son coeur en miettes. Il avait rompu le pacte en ouvrant sa bouche, avait voulu être honnête pour une fois dans sa vie vis-à-vis de ses sentiments. Mais finalement, la claque avait été féroce alors que la jalousie laissait à présent place au manque. Alors que son côté autodestructeur faisait sa réapparition, petit à petit tandis que les substances se déversainet dans ses veines telles un doux poison, Ryu ne pouvait s’empêcher de culpabilisé. Il merdait sur toute la ligne et en avait pleinement conscience c’est bien ça le pire. Il savait qu’il inquiétait tout le monde autour de lui, comme s’ils les entrainaient dans sa chute avec lui. Mais il était incapable de gérer ce flux d’émotion en lui, il n’avait jamais su faire quoi que se soit d’autre que de se défoncé pour tout oublié le temps d’un instant. Se vider la tête, ne plus réfléchir, ne plus souffrir. La solution de facilité, il l’admettait. Alors qu’il allait s’injecter sa dose de la journée, il reçut un appel, le coupant de court dans sa connerie. Toru. Probablement la personne qu’il évitait le plus en ce moment. Celui qui ne devait jamais le voir dans cet état. Celui qu’il pensait préserver depuis toujours en lui cachant la sombre vérité sur sa personne, son passé au Japon. Ryu inspira deux secondes avant de décrocher d’une voix toute joyeuse pour créer l’illusion que ça allait au top. Mais visiblement il fallait plus qu’un coup de tel pour convaincre le petit frère qui lui donna rendez-vous dans un bar. Un rendez-vous que Ryu accepta sans rechigner, si le voir rassurait un peu Toru il le ferait. La dose serait pour plus tard. Il passa rapidement chez Woody pour se rendre un minimum présentable avant d’aller vers le lieu convenu. En entrant dans le bar, il aperçut sa petite tête brune préférée, c’est d’un doux sourire qu’il lui sauta dessus en commençant en Japonais sans le lâcher « Toruuuuuuu~ T’as grave manqué à Oni-san tu sais ~ » avant de lui frotter les cheveux. Toru était toujours le plus cute dans l’univers. C’est d’un énorme sourire qu’il s’installa à ses côtés avant de leur commander deux bières. Une fois la commande passée, il se retourna vers le plus jeune pour lui dire d’un petit sourire « Tu vois que je vais bien pas la peine de stresser mon chou ! Alors quoi de neuf lil’ bro ? Raconte moi tout  » Parler de Toru était bien plus intéressant que de parler de lui. Finalement le voir lui faisait un bien fou, il ne regrettait pas une seconde d’avoir cédé et d’avoir décroché cet appel.


Featuring : @takahashi toru

gabi le loup



☆☆☆ Everyting is breaking down, But I can't live [b] without you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takahashi Toru
Le musicien caché
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t827-takahashi-toru-c-est-no
More informations ?
Sujet: Re: I'm fine ∞ Takahashi bros     Jeu 5 Juil 2018 - 21:40

See ? I'm completely fine


à bar pinochio, le 30.06.2018.
(vêtements)


Ça fait un petit moment que je ne l'ai pas vu. Ryu, je me demande ce qu'il fout. À croire qu'il m'évite depuis quelques semaines. Je dois être trop habitué à traîner dans ses pattes, à le voir tous les soirs et à même traîner dans son atelier quand je peux. Quand il s'agit de Ryu, je fais tout pour voir le plus possible. J'essaie de rattraper le temps perdu, tout ce temps où on a été séparé et où on a grandit loin de l'autre. J'essaie de racheter ces heures perdus, ces moments de rigolades, ces moments de pleurs. J'veux tout revivre avec lui, même si je sais que c'est pas possible. On est grands maintenant, on a notre vie, notre métier, nos passions et nos amis. Et peut-être que je lui en demande trop. Mais, j'peux pas m'empêcher de l'aimer mon grand-frère.

Je l'ai appelé cet aprèm, j'ai pas fais très long, je suis allé droit au but. J'veux pas non plus qu'il flippe. Il avait l'air d'aller bien, alors je me suis pas inquiété non plus. Le rendez-vous était fixé. Je travaille pas aujourd'hui alors, j'en ai profité pour le voir et savoir comment il allait. J'ai besoin d'être rassuré, de voir de mes propres yeux que ça va. Car à la maison, c'est plus la même ambiance et je saurais pas dire pourquoi. Peut-être que c'est trois fois rien. Peut-être que c'est moi qui flippe pour un rien, encore. Je suis allé au bar en avance, j'ai l'habitude de l'attendre mon grand-frère, ça me dérange pas. Comme ça me dérange pas de me lever à 4h du matin pour aller le chercher alors qu'il est complètement arraché. Ah, je pourrais faire une décompte, tellement c'est arrivé. Mais, ça reste de bons souvenirs parmi tant d'autres. J'arrive au bar et salue le barman que je connais, à force d'être venu ici. Puis je repère une table et part m'assoir. Vérifiant l'heure, Ryu ne devrait pas tarder à présent. Je bois une petite gorgée de ma pinte et l'aperçoit arriver au loin. Je lui fais un signe de la main et rapidement, il saute sur moi avec sa bonne humeur habituelle. Je lui réponds avec ma langue maternelle. " Ah Ryu ! T'as manqué à ton petit frère aussi ! " Je lui souris franchement et le regarde s'assoir. Il a l'air d'aller plutôt bien. Je remet en place rapidement mes cheveux et il commande deux bières. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le barman apporte nos bières et je peux enfin souffler. Il est là et je suis content de l'avoir en face de moi. Il ne perds pas son temps pour me rassurer et je lui souris de nouveau. " J'ai pas le droit de m'inquiéter pour toi Oni-san ? " Je trinque avec mon frère et bois une petite gorgée avant de reposer la bière sur la table. " Boh tu sais la routine, je bossais pas aujourd'hui. Et toi ? Quoi de beau ? " J'ai pas grand chose à lui raconter et puis, j'ai plus envie de parler de lui aujourd'hui.

Featuring : @takahashi ryu

gabi le loup



j'ai raté mon bus alors, je cours à côté. dix secondes après j'ai déjà des pointes de côté. Les cervicales bloquées t'as dormi sur le côté. T'as misé tes thunes sur le cheval le moins côté.

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takahashi Ryu
✨ Admin en carton passé plastique ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t46-takahashi-ryu-van-gogh-e
More informations ?
Sujet: Re: I'm fine ∞ Takahashi bros     Lun 23 Juil 2018 - 16:56

See ? I'm completely fine


à bar pinochio, le 30.06.2018.
(vêtements)


Dans la vie, y’a toujours des questionnements, des appréhensions qui te font de dire que finalment aller quelque part est une mauvaise idée, que ça ne t’apportera rien de bon au final. Que tout s’empirera et que les dégâts n’en seront que plus grands. Seulement dès l’instant où Ryu avait croisé le regard de son petit frère, il se remerciait inconsciemment de ne pas s’être écouté et d’être venu le voir. Il n’y avait plus de doute, plus d’appréhension à l’idée que son état lamentable soit capté. Non, y’avait plus que Toru et lui seul comme toujours. Sa raison de vivre, celle qui le maintenant depuis toujours sur Terre même s’il souffrait comme un chien, celle qui le raccrochait un peu à la réalité. Toru c’était son point d’ancrage dans ce monde mélancolique et sombre qui lui donnait juste envie de tout fuir son autre lanterne à présent disparue.

Ryu répondit à son sourire franc d’un petit sourire, heureux de voir qu’il y a quelqu’un dans cet appart’ à qui il peut bien manquer. « Que t’es chou toi ! ~  » ne peut-il pas s’empêcher d’ajouté, gênant probablement au passage le plus jeune. Il sait pertinemment que Toru n’a plus six ans comme à l’époque, mais y’avait rien à faire, dans sa tête c’était toujours son petit frère et sa bouille juvénile de l’époque que le faisait craqué et qui le suivait partout. Ah la bonne époque, quand même si ça n’allait pas, il l’avait lui et n’était pas encore brisé au point de non-retour comme il l’était depuis des années. « T’es vraiment la seule chose qu’on réussi nos connards de géniteurs, je te jure. Je crois que c’est tout de bien qu’ils ont jamais fait d’ailleurs ! ~ » des paroles lançaient derrière un ton léger et humoristique cachant pourtant une vérité bien plus triste que Toru ne puisse l’imaginer. Car le sarcasme dissimulé dans cette phrase représentait bel et bien tout la haine et l’animosité qu’il ressentait envers ceux à qui il devait la vie. Il savait pertinemment que Toru avait été élevé convenablement par leur père, qu’il n’avait pas autant souffert que lui, forte heureusement, mais il n’y avait rien a faire, ce dernier été mort à ses yeux. Alors que les bières sont servies et qu’il en prend une petite gorgée, il sourit aux paroles de Toru avant de lui retoquer  « Nah, ça c’est mon rôle de grand frère, toi tu dois juste te la coller douce et avoir une belle vie ! » après tout dans son esprit moins Toru en savait sur lui et ses démons, plus il était préservé de tout. Préservé du grand secret qui régnait autour de leur mère, préserver des côtés si durement cachés sur cette famille à chier et sur les répercussions qu’elle avait eues sur lui. Ryu ne voulait pas voir Toru tourner comme lui, l’idée lui tordait déjà les tripes sous la peur. Un brisé à cause d’eux suffisait déjà bien assez, pas la peine d’engendrer plus de dommages collatéraux. il fini par ajouté le regard plein de malice « Et puis, toi t’as à gérer notre descendance je te rappelles. » un rôle réservé au vrai héritier des Takahashi. «  En parlant de ça t’as des news pour rassurer ton père ? » lançait-il mort de rire, se foutant ouvertement de sa gueule bien que curieux à ce sujet. Après tout même si sa propre vie sentimentale était au plus bas, s’il pouvait se réjouir pour celle de son ferre ça lui ferait le plus grand bien. C’est le tintement des verres qui le font sortir de ses pensées alors qu’il s’intéresse à la vie de son frère. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas parlé après tout. « La routine ? T’as vraiment rien de mieux à me servir sérieux ? «  lâche-t-il en soupirant espérant avoir mieux à se mettre sous la dent comme une rencontre ou quoi que ce soi de plus excitant. Mais passons « Et le boulot, ça se passe bien ? »  parler et poser les questions pour ne pas être celui a qui on en posait. Voilà la technique sur laquelle il misait, mais c’était sans compter sur Toru. Il rit doucement en se frottant la tête faisant mine de réfléchir intensément. Jusqu’à ou pouvait-il parler sans éveiller le moindre soupons ?  « Bah écoute de mon côté y’a rien de bien nouveau tu sais, si ce n’est que j’en peux plus d’entendre Woody me dire à quel point Ivy est parfaite à longueur de temps ! » disait-il en riant. Il ne mentait pas, mais il préférait de loin ça à l’idée de se retrouver dans la même pièce que Yuki, mais ça, c’était une info top secrète pour le moment.  


Featuring : @takahashi toru

gabi le loup



☆☆☆ Everyting is breaking down, But I can't live [b] without you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takahashi Toru
Le musicien caché
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t827-takahashi-toru-c-est-no
More informations ?
Sujet: Re: I'm fine ∞ Takahashi bros     Dim 9 Sep 2018 - 23:30

See ? I'm completely fine


à bar pinochio, le 30.06.2018.
(vêtements)


Il a l'air d'aller bien, du moins c'est ce qu'il laisse paraître dans ses paroles. Mais je lui souris à mon grand-frère, je lui souris parce que je l'aime. Même si ça me dérange la plupart du temps quand il dit que je suis mignon. Mais, je souris et je profite et peut-être que je fais exprès de pas savoir, de pas me douter. Parce que je tiens à lui, j'veux pas l'inquiéter, j'veux pas me retrouvé éloigné de lui, comme on l'a été pendant toute notre enfance. J'veux garder Ryu près de moi et j'veux m'assurer qu'il va bien. C'est principalement pour ça que je l'ai invité à boire se verre, pour être sur que tout va bien. Je l'observe et souris encore une fois. J'attrape ma bière, trinque avec lui et bois doucement. Mais, plus il parle et plus je me fie à mon instinct de base. Il a pas l'air d'aller bien. "Haha dis pas ça, ils t'ont réussis toi. Par contre nos parents sont bien des connards je te le confirme." Nos géniteurs nous auront bien pourris la vie, du moins jusqu'à ce qu'on soit majeur. Et au fond ils resteront toujours un problème pour nous. Maman qui fou la pression à Ryu et papa qui espère que je devienne digne d'être son héritier. Quel bordel pas possible. Si on pouvait choisir sa famille, je l'aurai fais sans hésitation. Pour que l'on vive quelque chose de mieux que ce merdier pareil. Car c'est un putain de merdier. Contemplatif, j'observe Ryu, je le regarde sourire et me rassurer. Et je rigole à mon tour. "J'aimerai bien me la couler douce putain et toi aussi d'ailleurs tu mérites une belle vie." Mon ton est sincère, je sais que mon frère a envie d'être heureux et je sais qu'il l'est pas complètement encore. Malgré le succès de ses tableaux, l'argent ne fait pas le bonheur comme on dit. Et même s'il est reconnu maintenant, il en a souffert pendant toute son enfance, à cause de maman. Et ça lui a laissé une cicatrice. Je prends de nouveau ma bière pour boire une gorgée avant de m'étouffer presque aux paroles de Ryu. "La descendance ?? Wow déjà faudrait que je trouve une nana consentante pour ça, on est pas encore rendu. Et puis toi aussi tu peux assurer notre descendance hein !" Je rigole tout en reprenant une gorgée, tentant de pas en foutre partout cette fois. La descendance risque pas d'arriver dans la famille Takahashi. Vu mon succès auprès de la gente féminine on est pas rendu. Ryu a peut-être plus de chance, si un jour il avoue ses sentiments pour Yuki. Mais ça, ce n'est pas prêt d'arriver. "Rassurer mon père ? je connais pas ça nan, je lui parle plus en ce moment." Mon père n'est pas ma priorité en ce moment et même s'il m'appelle de temps en temps pour avoir de mes nouvelles, les appels sont court vu son emploi du temps chargé. Je prends une nouvelle gorgée et repose mon verre. Je jette un coup d'œil aux alentours, personne en vue. Puis je rigole de nouveau avec mon frère. Il est presque vexé que je n'ai rien à lui raconter. "J'ai rien de mieux désolé, tu sais comment c'est le boulot, toujours les mêmes connards à défendre. Et puis je commence à m'amuser avec la musique, rien de bien folichon." C'est vrai que ma vie est plutôt calme en ce moment, j'peux pas lui en vouloir. Si encore j'avais une sociale peut-être que j'aurai plus de choses à lui raconter. Mais c'est le grand vide, du moins presque. Je rigole de nouveau lorsqu'il me parle de Woody. Sacré Woody. C'est vrai qu'il est souvent en admiration de sa Gigi. c'est beau l'amour n'empêche dommage qu'on connaisse pas ça. Je jette de nouveau n coup d'œil près du bar. J'attends impatiemment le troisième invité. J'ai invité Yuki. Car ça faisait longtemps qu'on s'était pas vu tous les trois et je me suis dis que ça pourrait être sympa de l'inviter boire un verre. "Je vois haha, donc en soit rien de nouveau dans nos vie trop calme hein ?" Je lui souris encore et encore. Et je compte les minutes avant de voir arriver Yuki. J'espère que tout ce passera bien, car j'ai l'impression qu'il s'est passé quelque chose entre eux deux. Mais ça, Ryu ne se doute pas que je l'ai invité.

Featuring : @takahashi ryu

gabi le loup



j'ai raté mon bus alors, je cours à côté. dix secondes après j'ai déjà des pointes de côté. Les cervicales bloquées t'as dormi sur le côté. T'as misé tes thunes sur le cheval le moins côté.

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar
tolstoi yuki
✨ Дочь Владимира Путина ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t45-tolstoi-yuki-leonard-de-
More informations ?
Sujet: Re: I'm fine ∞ Takahashi bros     Jeu 27 Sep 2018 - 20:41

See ? I'm completely fine


à bar pinochio, le 30.06.2018.
(vêtements)


Nuit calme. Désespérément, calme si bien que ce soir pas même tes pinceaux ne sont pas capables de venir combler ta solitude. Tu t’étales sur le canapé et allumes la millième cigarette de ta journée. Tu admires les cendres tombées et tu te demandes si ce spectacle n’est pas la métaphore même de ce qui se passe en ce moment avec Ryu. Tu l’a tellement  consumé qu’aujourd’hui tu ne sais même plus si la flamme peut être rallumée. Tu doutes même de ton droit à l’approcher. Tu te mords la lèvre en venant écraser la cigarette dans le cendrier. Merde. T’as pas envie de penser à tout ça, mais tu peux ne rien y faire. Tu as beau essayer de fermer les yeux tu ne peux désormais plus échapper à cette réalité. T’as l’impression d’être pire que la femme qu’il déteste le plus au monde. Peut-être que finalement il n’y a plus grand-chose qui te sépare de cette personne. Sa mère qui comme toi s’est servie de lui jusqu’à ce qu’il ne puisse plus l’accepter. Sa mère qui n’a jamais rien fait d’autre que  lui faire du mal. Cette simple idée te donne la nausée et tu t’allonges sur le canapé en allumant une télévision qui pourtant ne semble pas capable de capter ton attention. Tu divagues et que se serait-il passé si tu avais pris une autre décision ? Si tu avais accepté ses avances ? Sans doute serait-il là avec toi. Sans doute aurais-tu ses bras comme refuge. Ton cœur se sert et tu ravales les larmes qui tentent de se faire une place sur tes joues. Tu n'as pas le droit de pleurer. Tu ne mérites même pas ça. Alors tu fais comme ton père ta toujours appris tu sers les poings et tu attends que ça passe en te répétant une petite mélodie de ton enfance плакать для слабых. C’est finalement ton portable qui vient briser le silence qui règne dans ce loft qui te semble aujourd’hui trop grand. Un sourire s’affiche sur ton visage quand apparaît le prénom Toru pourtant il disparaît rapidement quand tu prends conscience que le frère de Ryu ignore sans doute tout de ce qui se passes-en ce moment entre vous. Tu t’imagines déjà devoir le lui avouer, parce qu’il est impossible pour toi de lui mentir, tout en craignant sa réaction. Sans doute lui aussi choisira de te tourner le dos et tu ne peux pas lui en vouloir. Après tout tu mérites sans doute ce qui est en train de t’arriver. Tu finis pourtant par accepter son invitation est rendez-vous est pris dans un bar de la ville.

Toi qui n’a jamais peur de rien avances d’un pas hésitant ce soir. Tu redouterais presque ce rendez-vous avec le jeune japonais. Tu as peur de ce qu’il va bien pouvoir te dire, peur de le perdre lui aussi alors que tu tiens énormément à lui. Tu allumes une clope que tu fumes à une vitesse folle et tu te décides enfin à entrer dans le bar blindé. Les gens rient et ont l’air heureux, t’aimerais être à leur place et pouvoir continuer à feindre l’ignorance. Au détour d’un angle apparaît la silhouette de celui que tu considères être ton petit frère. Tu souris et t’avances vers lui, suffisamment pour qu’apparaisse le visage de son aîné. Ton sourire disparaît à l’instant même où son regard se pose sur toi. Un regard froid. Un regard qui te glace le sang. Un regard que tu n’avais jusqu’alors jamais eu à affronter. Tu restes stoïque l’espace de quelques secondes te demandant d’abord si tu devrais mettre les voiles avant de décider de rester. Tu t’avances donc vers eux d’un pas décidé en ne manquant pas de venir déposer un baiser sur la joue de Toru «  Bonsoir toi » puis tu te tournes vers un Ryu au visage fermé. «  Je ne savais pas que tu serais là ». Tu te sens presque obligée de le préciser histoire qu’il ne vienne pas à penser que tu es en train de lui faire un coup monter.

Featuring : @takahashi ryu et @takahashi toru

gabi le loup


† c'est une fille des temps modernes, elle est toujours à l'aise dans ses paradoxes


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takahashi Ryu
✨ Admin en carton passé plastique ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t46-takahashi-ryu-van-gogh-e
More informations ?
Sujet: Re: I'm fine ∞ Takahashi bros     Mar 30 Oct 2018 - 21:55

See ? I'm completely fine


à bar pinochio, le 30.06.2018.
(vêtements)


Il a presque envie de rire sarcastiquement alors que son frère dit que ses parents l'ont lui aussi réussi, mais il se contente d'un petit sourire et n'offre à Toru que le silence en guise de réponse. Un silence qui en réalité en dit long sur sa pensée. Un sourire qui masque toujours un peu plus la vile vérité et préserve son image de mec stable et parfait. Ouais, il ment et ne cesse de mentir récemment. Porte ce masque de mensonge alors qu'il affirme joyeusement que tout baigne à qui veut bien l'entendre. Après tout quoi de mieux pour aller mieux que de se le répéter non ? Une bien belle connerie qui allait se confirmer dans la soirée. Il fait tinter son verre contre celui du Takahashi junior histoire de ne pas trop éveiller les soupçons, pour lui dire plutôt à travers les gestes qu'il est d'accord sur la deuxième partie de sa phrase. Il est las de lui mentir sans arrêt, mais ne peut faire autrement dans son esprit. Une fois les mensonges lancés, il n'y a plus de fin, on en est prisonnier. Il sourit, touché par les paroles de celui qui finalement ne souhaite toujours que le meilleur pour lui. Un souhait dès plus réciproque. Si quelqu'un sur cette putain de planète méritait bien tout ce qu'il désirait, c'était Toru. Et lui, il serait toujours là pour l'aider à y avoir accès. « Let's have a good life bro» qu'il lance dans un toast qui sonne comme une promesse qu'il ne semble pourtant pas prêt à tenir aujourd'hui. Il rit doucement alors que Toru manque de s'étouffer à l'idée qu'il a une descendance à perpétuer. « Mais tu trouveras bien va, t'es pas dégueu et t'es sympa donc y'a pas de raison !" il ne comprenait pas pourquoi une horde de filles n'était pas après son frère. À ses yeux c'était le type parfait. « En tout cas elle sera une petite veinarde l'élue je n'en doute pas. Et pour ma descendance, elle sera probablement tarée donc veut mieux pas je pense.» I ne manquait plus que des mini Ryu. Le monde était déjà bien assez bâtard pour s'acharner sur lui, autant ne pas laisser cela arriver à ses gosses. Il préférait de loin vivre seul et malade plutôt qu'à pourrir la vie d'un gosse innocent qui n'avait rien demandé. Ryu l'écoute ensuite calmement le sourire accroché aux lèvres, alors qu'il prend des news sur sa vie, déçu de ne pas avoir grand-chose sortant de l'ordinaire à se mettre sous la dent. Ça rigole, parle de leur routine banales. Rapidement il remarque que Toru n'arrête pas de regarder autour de lui à plusieurs reprises. Amusé il lui lance un « Mais pourquoi tu regardes partout autour de toi t'as repéré la future mère de tes gosses ou bien ?» un petit air amusé qui disparaît aussi tôt quand son regard croise celui de Yuki. Son cœur loupe un battement alors qu'il ne sait pas vraiment comment réagir. La revoir soudainement après tout ce qui s'est passé, tout ce qu'ils se sont craché à la gueule est difficile. Il a le cœur serré alors qu'il se remémore malgré lui la dure réalité. Ses sentiments ne seront jamais réciproques, elle le lui avait bien fait comprendre ce soir-là. Il a finalement tout niqué en lui avouant ses sentiments comme il le craignait. La culpabilité lui ronge les entrailles alors qu'il ne peut au fond de lui se sentir rassuré en voyant de nouveau son visage. Elle aller semble bien. Une belle bitter-sweetness alors que lui plus rien ne va. Il est toujours silencieux et plongé dans ses pensées alors qu'elle s'avance vers Toru. Doit-il lui en vouloir ? Doit-il lui cracher tout ce qu'il a sur la patate depuis ce soir-là ? Il a beau tout retourné dans son esprit la réponse fini par toujours être la même : ce n’est pas de sa faute. Alors que sa voix le fait enfin sortir de sa torpeur, il ne peut s'empêcher de lâcher un petit soupire alors qu'inconsciemment sa main se met à trembler, le manque se faisant beaucoup plus fort dans une situation de stresse. Putain c'est pas le moment peste-t-il dans ses pensées, conscient que Yuki pourrait bien être l‘une des seules à capter en deux deux ses conneries. Alors qu'il la planque discrètement dans ses manches trois fois trop longues, il se contente de lui lâcher d'un ton changeant complètement de celui habituellement jovial qu’il lui avait toujours adressé «  je vois. »  il ne fait pas preuve de beaucoup d’effort. Mais il ne souhaite qu’une chose, se casser. Fuir au plus vite avant que la façade si bien dressée à Toru ne s’effondre. Mais que faire ? Partir comme un mal propre ? Ce sera trop suspect aux yeux de son frère. Il soupire pour la énième fois avant de lâcher un petit fuck it en se retournant vers son frère « Écoute je vois pas trop ce qu’était le plan Toru, mais tranquille. Te connaissant tu t’es encore fait des idées comme d’hab » il était bien trop perspicace le petit, probablement une déformation professionnel à son plus grand malheur « Mais tout vas bien entre nous, on s’est juste pris la tête sur une histoire de tableaux à deux balles, tu nous connais on est deux têtes de mules haha. Rien de plus. Ah si je lui ai dit à quel point son amour pour les petites staues coréennes de kéké dégueu à grosse lunette était à chier » boum ça c’était gratuit et pour tes beaux yeux Andy.  A nouveau un beau mensonge glisser dans un petit rire gêné. Putain il veut vraiment se casser au plus vite d’ici. Il n’était clairement pas prêt à la revoir. L’idée qu’elle puisse percer à jour ses petites activités des dernières semaines lui filait la boule au ventre.  Il se lève d’un bond avant d’asseoir Yuki à sa place en lançant joyeusement tel un bon comédien « Donc, console-la donc pour moi tu veux. J’ai un rendez-vous sous peu avec Woody de toute donc have fun ~. » Il annonce ça dans le plus grand des calmes avant de se diriger vers la porte. Finalement et même après tout ce qui s’est passé, il ne peut restreindre cette envie de toujours la protéger et la préserver. Après tout, elle aime Toru autant que lui, et il ne sera jamais égoïste au point de le lui enlever.


Featuring : @takahashi toru & @tolstoi yuki

gabi le loup



☆☆☆ Everyting is breaking down, But I can't live [b] without you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: I'm fine ∞ Takahashi bros    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé sous une fine pluie de Cyrus
» spyky vs mario bros
» Super Smash Bros Wii U
» Super Smash Bros.
» Angola (Ragnar Bros - reprint MMP)