wazzup man?
- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois d'Octobre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition 'spéciale' du mois d'Octobre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
#victime
More informations ?
- Sujet : GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     18.07.18 23:01


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)

Qu'on lui explique l'intérêt d'inviter les étudiants fraîchement diplômés à une soirée d'anciens élèves ? Il n'était pas si ancien. Mais son excuse soufflée fut rapidement balayée par Alix, qui de toute façon, ne l'écoutait que partiellement avant de l’entraîner. Parce que l'équipe de basket s'y rend, il fallait qu'il y soit. Lui qui n'a jamais quitté le banc de touche, vraiment, il devenait soudainement indispensable ? Il ne dira rien mais n'en pensera pas moins ; il veut sûrement y voir le capitaine plus que quiconque. Rien d'étonnant même qu'à peine arrivé dans le grand gymnase aménagé, il passe vingt -trop longues- minutes avec les sportifs sans accrocher à la conversation. A rire sans rire, en suivant le rire commun. Parfois, leur humour le dépasse, lui qui rit pourtant de tout. haha, ouais …  je vais me chercher un verre. Un échappatoire. Il se glisse loin, loin de ce petit groupe formé et se serre un verre dans un gobelet en plastique. Peut-être qu'il pourrait juste se poser dehors, le temps que ça se termine ? mais à peine eut-il le temps de faire quelques pas vers la sortie de secours, il sent la prise sur ses épaules, attiré dans un autre groupe. Oh pitié, qu'on le sauve. Depuis quand il était devenu aussi populaire ? Un de ses aînés qu'il aura vu partir l'année passée alors qu'il avait eu pour habitude de sécher ensemble certains cours, à parler jeux vidéos et s'échanger les nouvelles applications. Il ne l'aura pas vu depuis un an, comme quoi, le lycée créé réellement une fissure entre les personnes. Hey Seo, viens, je vais te présenter. Il aurait bien dit que ce n'était pas la peine. Il aurait même voulu utiliser sa deuxième carte : les toilettes, si son regard n'avait pas accroché le sien, un sourire, un rire s'effaçant. Il ne retiendra aucun des noms, l'attention ailleurs. L'attention vers elle



@choi momo




she wasn’t just pretty. She was otherworldly and vaguely threatening.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse du vice
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     24.07.18 13:52


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)

Réunion d’anciens étudiants. Elle ne sait même pas pourquoi elle y va. Pour elle, la période du lycée est déjà bien loin. Et plus que tout, Momo n’est clairement pas d’humeur à voir des gens. Déprimée, démoralisée… En colère. En colère contre les hommes, contre le genre humain, contre n’importe quelle chose abritant la vie. La japonaise a passé ces derniers jours enfermée chez elle, dans son appartement qu’elle avait continué de garder malgré tout, en cas de pépin dans sa relation. Sacré pépin, au final. Un petit ami infidèle qui finit à l’hôpital en ayant un accident de moto le soir de la rupture. Ce sale con. Qu’avait-il fait, encore hein ? La japonaise se forçait à ne pas trop s’inquiéter, à faire la morte. Malgré le conseil de Junho, elle n’était pas allée rendre visite à Jisoo à l’hôpital. Parce que, même si parfois, l’envie en était insoutenable… c’était mieux comme ça pas vrai ? Qu’ils ne se voient plus du tout. Plus jamais. Il l’avait blessé et elle en avait fait de même. Ils étaient quittes. Triste façon de se satisfaire d’une situation partie en éclat. Admirable échec. Encore un...

Lorsqu’elle entre dans le gymnase spécialement décoré pour l’occasion,  pas mal de têtes se tournent vers elle. Certaines choquées, d’autre ébahies. Elle n’a rien à voir avec la Momo du lycée. La petite Momo discrète qui se cachait derrière ses lunettes de vue et ses livres de sciences. A présent, c’est un véritable bout de femme qui avance avec assurance dans la salle, un visage aussi beau que neutre présenté à l’assemblée. Un groupe d’anciens camarades vient aussitôt l’accueillir chaleureusement. La japonaise joue le jeu, sourit poliment, incline avec élégance la tête pour les saluer. Puis, son regard accroche le sien. D’un seul coup. Sans prévenir. Et pour la première fois depuis des jours, les restes de son cœur mort semblent reprendre un étrange souffle à la vue de ce visage. Le regardant simplement, pendant longtemps, la gorge secrètement serrée, Momo ne dit rien. Momo reste muette. « Tu te souviens de Seo, pas vrai ? » Demande l’un des camarades à qui elle répond d’un simple signe de tête positif, tout en continuant à regarder le concerné. Bien sûr. C’est même plus fort qu’un souvenir. C’est… Un ami qu’elle n’aurait voulu ne jamais perdre.




@im seoeon


Faut pas le dire, ça pue l'amour.
Ce que tu touches tu le détruis. J'ai fait l'impasse sur les mots doux comme une terrasse en plein mois d'août. Fais pas semblant car je le sais : tu ne m'aimes que parce que je te hais. Mais c'est pas grave, tant pis... J'prendrai un taxi.
Revenir en haut Aller en bas
#victime
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     01.08.18 13:31


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)


Il aurait dû s'en douter. Ca fait parti des choses qu'il aurait pu prévoir et refuser encore plus d'y foutre les pieds. Au delà de ne pas être dans sa zone de confort, au delà des souvenirs mitigés... Voir Momo, reparler à Momo, se confronter à Momo. Non, prétendre n'être qu'une personne de cette vague de jeunesses, c'est bien plus encore que tout ce qu'il aurait préféré éviter. Elle fait son entrée et même d'ici, il n'est pas le seul à l’apercevoir. Momo, elle n'attire pas que son regard et il les entend, les murmures et les discussions, les interrogations sur cette fille un peu trop jolie au visage qu'on ne reconnait pas. Il finit par souffler, faisant disparaitre le doute autour de lui. Choi Momo  Et ça, ça les laisse tous muet. Depuis quand Seo le looser finit premier de classement et connait une personne pareil ? Et l'un d'eux se moquant des raisons, considèrent tout  à coup le plus jeune comme soudainement intéressant. Franchement… ça les étonne vraiment qu'il se soit fait passer comme le plus con des crétins ?   tu la connais ? Tu me la présentes ? Il a pas réellement le temps de dire non que ses pas suivent les siens.  Son mouvement de tête incertain, il hausse les épaules face à elle et détourne le regard vers ses pieds. Vers le mur pas loin ou vers une porte de sortie. ah, pourquoi il était là au juste, qu'on lui rappelle.  Euh. je, non, je la connais pas.   C'est ce qu'elle lui avait dit, non ? Et puis, elle n'avait pas eu besoin de le lui demander. Elle est devenue étrangère, le jour où … où quoi ? Elle a eut une relation ? Où elle a décidé de revenir dans sa vie pour s'absenter à nouveau ?  Légèrement poussé par le plus grand, faussant un rire en l'incitant quand même à les présenter.  Oui bah heu j'ai le droit de changer d'avis aussi ok. Il fronce les sourcils, rarement agacé et soupire, désignant son ex-noona et amie d'enfance de sa paume.  … Momo. et….. il a oublié son nom. Il fixe, il se racle la gorge. de toute façon, elle a déjà un copain alors… Seo, le disque rayé. C'était pas utile tout ça.




@choi momo




she wasn’t just pretty. She was otherworldly and vaguely threatening.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse du vice
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     02.08.18 16:23


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)
Elle ne prête même pas attention au gars ayant débarqué et souhaitant à tout prix lui être présenté. Tout se passe entre lui... et elle. Toujours ce contact visuel si particulier, ce regard planté dans l’autre, cette connexion inexplicable. Sauf qu’à présent, le lien semble bien plus fragile. Une sensation désagréable vient prendre part dans le coeur de la jolie japonaise. Un sentiment de tristesse qui ne peut que tordre en secret son ventre. Elle s’en veut. Forcement. Elle imagine que depuis leurs baisers échangés, sa place dans la vie de Seo avait certainement pris une toute autre importance. C’était son cas à lui, en ce qui la concernait. Dans le fond, elle savait, Momo. Elle savait qu’elle l’avait blessé. Que son jeune cœur avait du avoir mal lorsqu’il avait vu sa noona s’éloigner vers un autre homme, allant même jusqu’à sortir avec et moins le voir. Quel gâchis. Tout ça pour quoi ? Un garçon volage l’ayant rendu encore plus malheureuse. Elle lui avait dit : on n’offrait pas son premier baiser à n’importe qui. Sans prétention aucune, elle devinait être particulière aux yeux de son cadet.

Peut être devrait-elle s’excuser. Lui dire qu’elle regrette et qu’il lui manque. Seulement une Choi, c’est têtue. Ca a beaucoup trop de fierté aussi, accessoirement. Restant alors aussi muette qu’une tombe, Momo observe Seo faisant les pires présentations qui soient. Elle s’en fou. Elle s’en fou qu’il ne connaisse pas le nom du gars. Elle n’en a rien à faire. La seule chose qu’elle retient, c’est sa dernière phrase. Déjà un copain, hein… ? Sans savoir pourquoi, la belle ne peut refreiner un léger sourire, amer au possible. « Je ne suis plus avec. » Se contente-t-elle d’expliquer sans entrer dans les détails, laissant ses beaux yeux naviguer sur les invités autour d’eux. Ses prunelles finissent par revenir dans celles du plus jeune. « Mais ça, tu t’en fiche pas vrai ? D’une certaine façon… le karma s’est chargé de me punir. » Susurre-t-elle dans un calme effroyablement lourd. Gardant son esquisse, la belle se tourne ensuite vers l’autre dadais. « Désolée. Tu te moquais de moi en première année. Neuf vies ne suffiraient pas pour que l’envie de m’attarder sur toi finisse par me prendre. » Explique sa voix posément, avant que son visage s’incline poliment pour faire comprendre que cette conversation était terminée. Ses courbes s’éloignent pour se rendre près du buffet sagement. Besoin urgent de boire quelque chose.



@im seoeon


Faut pas le dire, ça pue l'amour.
Ce que tu touches tu le détruis. J'ai fait l'impasse sur les mots doux comme une terrasse en plein mois d'août. Fais pas semblant car je le sais : tu ne m'aimes que parce que je te hais. Mais c'est pas grave, tant pis... J'prendrai un taxi.
Revenir en haut Aller en bas
#victime
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     14.08.18 20:21


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)

Pourquoi lui. Et cette question revient un peu trop souvent. Lui qui aimait suivre le courant depuis quelque temps semble avoir pris les mauvaises vagues, les mauvais ruisseaux, sans qu'il ne sache à partir de quand il aura fait ces choix. Il présente maladroitement, ou il présente pas vraiment en fait. Son nom ? aucune idée. Ce mec il l'a probablement croisé une ou deux fois dans un couloir et de toute façon, il finit par déclarer que Momo a déjà un copain, comme si tout ça était réellement inutile. Il se cacherait bien derrière son verre tiens, si l'annonce ne le fige pas un moment. Elle n'est plus avec Jisoo. Et la pensée se glisse malgré lui : déjà ? Est-ce que ça valait réellement la peine alors ?   Je m'en fiche pas. Mais ça sort pas, évidemment que ça sort pas. Il reste muet à l'observer. Pas spécialement heureux, pas spécialement satisfait. Mais pas spécialement triste non plus. Ou juste un peu. Il ne lui souhaitait pas ça, mais il aurait souhaité ne pas la voir se tourner vers un homme aussi facilement non plus… Jugeant peut-être trop rapidement, sans savoir et sans avoir cherché à savoir.

Ca lui échappe. Le mec finit planté sur place, Momo finit par se tirer. Et lui il est juste incapable, son verre à la main, étranger de toute cette situation alors qu'il y a pas si longtemps, ils ne l'étaient pas. Qu'est-ce qu'il s'était passé pour en arriver là ? Ses pieds ont décidé de bouger mais comme à chaque fois, il ne fait les choses qu'à moitié. Il se rapproche du buffet, pas si loin, de quoi se servir un nouveau verre sans l'observer.  ..... ça arrive. Il croit, qu'est-ce qu'il en sait ? Ca n'arrive pas dans sa vie, parce qu'il s'en fiche de ne pas être avec quelqu'un, parce que ça a toujours été une prise de tête inutile, des obligations, des attentes. Comme aujourd'hui. Et franchement ? ça le saoul, cette histoire. je veux dire … Et il soupire, le ton plus bas. Il soupire si longuement que ça laisse en suspend sa phrase et il se tourne vers elle. ..... im seoeon, on jouait ensemble quand on était petit.   Il a la certitude de se faire remballer. Ou il en sait complètement rien mais il se tient quand même face à elle, à y croire. Qu'est-ce que tu es devenue Momo, depuis le temps ? Tout le monde semblait user de cette ponctuation, de ce genre de phrases bateau aujourd'hui alors pourquoi pas ? C'est tout ce qu'il pouvait faire de toute façon. Il ferait pas face au problème. Il était pas capable de faire mieux que ça.



@choi momo




she wasn’t just pretty. She was otherworldly and vaguely threatening.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse du vice
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     17.08.18 15:59


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)
Elle ne sait même pas pourquoi elle s’est dirigée vers le buffet, alors que la nausée monte de plus en plus. Pourquoi est-elle venue ici ? Pourquoi continue-t-elle de jouer ? A montrer une image qui la bouffe de l’intérieur ? Avoir revu Seoeon lui rappelle tout ce qu’elle a pu perdre en cherchant à être si spéciale, si unique. Des relations plus saines, un cœur pur et peut être trop timide. Tout ça pour quoi ? Des hommes bons qu’à lui faire du mal, à la repousser dans ses retranchements les plus honteux. Que ce soit pour Sung Jae ou pour Jisoo, le mal être est là. Elle n’en peut plus. Mal dans sa peau, mal dans sa tête… La poupée divine que tout le monde voit et admire ce soir se sent plus seule et laide que jamais.

« Ca arrive »
. C’est ce qu’une voix plus que jamais familière murmure non loin d’elle. Une voix forcée d’être devenue étrangère pour des bétises encore difficiles à expliquer. Sans tourner ses prunelles vers Seo, Momo reste figée devant le buffet, comme vidée de toute émotion. La colère ne parvient même pas à venir. Elle n’a pas envie de se disputer avec lui. Elle n’a pas envie de faire une scène. Elle veut mourir. Ne le voit-il pas ? Peut être le deviner, lui qui semblait la connaître mieux que personne avant qu’elle ne change ? Elle n’a pas effacé l’ancienne Momo. Cette dernière est toujours là, avec ses tresses, cachée derrière ces lunettes d’intello… apeurée par un monde dans lequel elle ne parvient pas à vivre. Un monde qu’elle ne supporte pas. Que veut-il dire, hein ? Le plus jeune ne semble pas parvenir à trouver les mots. Elle ne lui en veut pas. Même-elle, elle ne sait pas quoi dire. En sont-ils réduits à cela à présent ? Une distance stupide ? Pourquoi fait-elle toujours en sorte de gâcher le peu de choses positives dans sa vie ? « Im seoeon, on jouait ensemble quand on était petit. » Oui, elle s’en souvient bien. Si bien, que les souvenirs remontent instantanément. Les bacs à sable, mains dans la main, à découvrir le monde ensemble. Si complices l’un avec l’autre. Ne pouvant rester de marbre plus longtemps, c’est une Momo incertaine qui vient rencontrer le regard du plus jeune. Ses yeux s’encrent dans les siens, difficilement. De quoi a-t-elle l’air… à être aussi éteinte ? Ce qu’elle est devenue ? Une esquisse presque triste vient sublimer ses traits. « Je suis devenue une fille stupide. » Explique-t-elle simplement, alors qu’il vient se mettre face à elle. Une fille stupide qui s’était perdue en chemin, faisant du mal aux gens qu’elle aimait. Un silence… Alors que malgré elle, la lueur de son regard se fait plus fragile. Plus brillante.    



@im seoeon


Faut pas le dire, ça pue l'amour.
Ce que tu touches tu le détruis. J'ai fait l'impasse sur les mots doux comme une terrasse en plein mois d'août. Fais pas semblant car je le sais : tu ne m'aimes que parce que je te hais. Mais c'est pas grave, tant pis... J'prendrai un taxi.
Revenir en haut Aller en bas
#victime
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     17.08.18 16:43


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)

Ca lui manque.
Ca lui manque terriblement, cruellement, à faire naître au creux de son ventre ce tiraillement, ce noeud de regrets et remords. Il ne veut pas grandir. Il ne veut pas croire que les bacs à sable remontent à si longtemps maintenant. Qu'il y a quelques mois, ils avaient passés des soirées à se soucier de rien, les manettes en main. A rire de sa taille et à manger une pizza posée sur la table basse. Aujourd'hui, il lui fait face, à un buffet de leur ancien lycée. Il est forcé d'y faire face, cette distance qui les aura séparé. Ce blanc gênant, ce regard qui s'accroche pour fuir le sien. Elle est différente, il voit la lueur éteinte même sans chercher à la voir. Momo, elle crie son mal en silence et Seo, il joue les sourds, incapable de comprendre ce langage devenu étranger.

La question est presque innocente, la réponse l'est beaucoup moins. Et ce sourire bancale se fissure. Après tout ce temps, elle dit être devenue stupide. Il entrouvre les lèvres avant de se taire. Il ne sait pas quoi penser et c'est à nouveau la pagaille, les muscles qui se tendent à cette étincelle humide qui s'éveille. ... moi j'ai toujours été stupide, je le vis bien haha...ha. Et il laisse échapper un rire nerveux, ses doigts se crispent sur le gobelet, il dévie et dérive, laissant l'ambiance reprendre le dessus sur le son de sa voix cassée. C'est maladroit, comme tout ce qu'il entreprend et pourtant, il inspire et soupire. Il réfléchit et tente d'un pas incertain. Ca rend stupide il parait… on dit que ça fait mal. Mais on dit qu'on s'en relève aussi. On dit. On dit parce qu'il ne connait que les lèvres sur les lèvres. Il ne connait que le coeur serré lorsqu'il aura appris pour elle et Jisoo avant que lentement, doucement, ça commence à disparaître.  ça veut pas dire que toi tu es devenue stupide. Même si il lui en veut. Même si il arrive pas à franchir la distance pour la prendre dans ses bras. Même si il hésite à le faire, le genre d'hésitation visible, lisible et silencieuse. Il reste à sa place, là où il a toujours été avant qu'elle ne vienne l'y chercher.




@choi momo




she wasn’t just pretty. She was otherworldly and vaguely threatening.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse du vice
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     18.08.18 15:38


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)
Stupide, oui. Il faut être stupide pour se faire autant de mal, non ? Pour ne pas empêcher les autres de nous abimer, de nous rendre aussi éteinte. Elle aussi… Ca lui manque. Soudainement, c’est comme une évidence. C’était quand même bien. C’était bien de ne se soucier de rien d’autre que de leurs châteaux de sable. C’était bien quand il venait lui tirer le bras pour aller jouer, alors qu’elle était concentrée dans ses devoirs de maths. Peuvent-ils revenir à cette période ? Peuvent-ils oublier ce présent trop éprouvant, monter dans une machine à remonter le temps et tout recommencer ? Ce n’est pas seulement ce passé commun qui lui manque. C’est lui. Le seul être ayant toujours été présent pour elle et qu’elle avait mis de coté, si stupidement. Encore aujourd’hui, elle l’avait fait. En prétendant jouer les petites amies parfaites avec Jisoo… Elle n’avait fait que s’éloigner encore de Seo ; comme si ces deux faits ne pouvaient pas exister en même temps, comme si ce n’était pas compatible. On s’en relève. C’est ce qu’il affirme, sans surement savoir de quoi il parle vraiment. Qu’en sait-il, dans le fond ? Il n’a rien vécu de tout ça, Seo. Tout ce qu’il connaît, c’est la sensation de leurs lèvres se pressant les unes contre les autres et le gout de la déception à cause d’une noona trop instable. « Si je ne suis pas devenue stupide… alors pourquoi me regardes-tu de cette façon ? » Demande-t-elle calmement, alors que leurs prunelles ne se quittent pas un seul instant. Elle le voit bien. Le regard de Seo posé sur elle. Il est déçu. Peut-être même a-t-il pitié ?

Esquissant un maigre sourire, Momo finit par baisser les yeux ; pour la première fois incapable de soutenir le regard de son cadet. « Peut être que je n’aurais pas dû. » Susurre sa voix, après un silence. « Peut être que j’aurais mieux fait de rester cette fille timide, la tête toujours plongée dans ses bouquins de sciences. Cette fille qui n’acceptait de s’amuser qu’avec toi. Peut être que je n’aurais mieux fait de rester, de ne pas m’éloigner. » S’éloigner de lui au profit d’autres personnes qui n’avaient fait que la blesser, la vider. Soupirant fébrilement, elle vient passer une mèche de cheveux derrière son oreille avec délicatesse. « Peut être que j’aurais dû être plus patiente. Peut être que j’aurais dû attendre que tu grandisses à ton tour... ou tout simplement grandir avec toi, que l’envie d’être plus qu’une noona à tes yeux finisse par me tirer le ventre. » Elle ne sait même pas pourquoi ces mots franchissent la barrière de ses lèvres. C’est automatique. Elle énonce, suppose. La suite certainement logique et réelle qui aurait pu arriver, si seulement elle était restée. « Aurais-tu bien voulu de moi, Seo-chan… ? » Questionne-t-elle dans un souffle à peine audible,  ses prunelles se risquant à se replanter dans les siennes. Elle le regarde avec autant de gravité que de douceur, triste. Toi, tu ne m’aurais jamais fait de mal, pas vrai… ? Lui demande son regard, alors que son cœur brisé par d’autres hommes cogne douloureusement dans sa poitrine. Souriant amèrement, la japonaise finit par souffler un « …Laisse tomber. » avant même d’entendre sa réponse, feignant de concentrer à nouveau sur le buffet.



@im seoeon


Faut pas le dire, ça pue l'amour.
Ce que tu touches tu le détruis. J'ai fait l'impasse sur les mots doux comme une terrasse en plein mois d'août. Fais pas semblant car je le sais : tu ne m'aimes que parce que je te hais. Mais c'est pas grave, tant pis... J'prendrai un taxi.
Revenir en haut Aller en bas
#victime
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     18.08.18 22:40


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)
On s'en relève. Il peut pas lui assurer. Mais il sait que si on s'en relevait pas, on en conterait pas les histoires. On écrirait des livres de préventions, on alarmerait les plus jeunes. On marquerait sur les murs comme des paquets de cigarettes que l'amour tue.  Si on s'en relevait pas,  trop de personnes seraient à terre atteint d'une autre forme de cancer. Mais on peint l'amour avec un grand A et qu'on y croit ou pas, il semble quand même là. A chacun son opinion.  Lui, ça lui donne plus l'envie de fuir; fuir ce qui peut blesser, fuir ce qui peut compliquer.  Alors Seo ne parle pas seulement de ce qu'il ne connait pas, il parle de ce qui ne l'a jamais intéressé. Je sais pas. Pourquoi il la regarde de cette façon aujourd'hui, pourquoi il ne rit pas. Pourquoi il parle sans se cacher. Il passe sa main contre sa nuque, masse, embêté et coincé.  Parce que … j'ai été stupide aussi Stupide de croire qu'on pouvait tout recommencer. Mais la vie, elle commence à lui apprendre, elle commence à le forcer à grandir. Et même si ça lui plait pas de l'admettre, il devra dire que tout ça, c'est du passé.  je sais pas Momo… il a pas les mots. Il est pas le gars à qui on se confie. Il est pas le gars qui prend les autres dans ses bras. Il est pas le gars, simplement. Si ça la rendait heureuse, cette époque… Qu'est-ce qu'il peut lui dire, lui ?  il est pas trop tard pour être celle que tu veux être.  Peut-être… Peut-être que c'était le parfait point de départ, un nouveau recommencement. Un peut-être de plus dans sa longue liste.  Mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle évoque une autre possibilité, un autre chemin. Etre patiente, l'attendre. Pourquoi faire, pour aller où ? Et lentement il comprend, il croit comprendre. L'incompréhension s'emparant de ses traits, le rire prêt à briser le silence mais rien ne sort, seulement son prénom.  Momo …  Est-ce qu'il aurait voulu d'elle ? A l'époque, il n'aurait pas compris la nuance et aujourd'hui encore, il a du mal. je… Laisse tomber. Et ça semble l'option la plus facile, celle qu'il a tendance à prendre. Séductrice et lâche, loin des aveux. Si elle lui avait demandé y a quelques mois, peut-être. Mais elle ne l'a pas fait. Elle ne l'aurait pas fait. Et puis, pourquoi il se prenait la tête à se demander ce qu'il aurait fait...quand c'était juste pas le cas ? Quand toute cette histoire n'était… que par dépit. Parce qu'elle n'a plus Jisoo. Parce qu'elle cherche à être aimé, désespérément, pour ne pas sombrer devant lui. Mais on ne choisit pas un homme par sécurité et malgré la volonté, il arrivera pas à être l'idiot qu'il aura prétendu être. ... tu n'aurais pas vraiment voulu de moi, momo Elle aurait pas joué à la console éternellement. Non... Ils n'avaient été bon qu'à jouer une ou deux parties.





@choi momo




she wasn’t just pretty. She was otherworldly and vaguely threatening.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse du vice
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)     21.08.18 14:56


goodbye highschool ★ when did we become strangers. (ootd, like he doesn't care anyway)

Pas trop tard pour être celle qu’elle veut être. C’est drôle, comment cette phrase lui donne des envies de meurtre. Elle la prend aux tripes et plante encore plus profondément la lame dans son cœur. Elle ne peut que rire  faiblement, affligée, ses prunelles embrumées se redressant pour observer le plafond décoré de la salle. Celle qu’elle veut être… Comment peut-elle le devenir, sans jamais avoir su qui elle était réellement ? Sans jamais avoir réussi à se comprendre ? Elle qui prétend savoir tout maitriser, celle dont la confiance et le self-control glace le sang de tous ceux croisant son regard imperturbable… Seulement, quand la comédie allait-elle s’arrêter ? Momo n’en savait rien. Mais qu’on ose lui balancer ce genre de phrases bateau, toutes prêtes à l’emploi et enrobées de clichés niaiseux... Dieu. Ça la rendait tellement furieuse. Si c’était quelqu’un d’autre, elle aurait explosé. Si ce n’était pas lui, elle aurait été horrible et folle de rage. Elle n’aurait pas hésité à choper cette personne par la nuque et serait passée pour démente en allant violemment enfoncer son visage dans un des gâteaux du buffet. Sauf que c’était Seo. Son Seo-chan qui avait dit ça.

Elle coupe court à la conversation, aussi lointaine qu'à bout de souffle. Elle ne veut pas savoir. Elle ne sait même pas pourquoi, elle a dit tout ça. Ce ‘Momo…’, la belle ne veut pas l’entendre. Qu’il se taise. Qu’il rigole ou fasse une blague… mais qu’il ne dise rien concernant les bêtises qu’elle venait de débiter.  « Tu n'aurais pas vraiment voulu de moi, momo » dit malgré tout Seo, après un éprouvant silence. Cette simple remarque la fait rire de nouveau, amèrement. Un rire faible et pourtant si désagréable. Un rire qui donnait envie à sa propriétaire de se foutre des claques. « Tu n’en sais rien. » Finit par lâcher la japonaise, durement. Sévère et imprévisible. C’est avec un regard aussi noir que fragile qu’elle revient observer le plus jeune. « Tu crois que je suis venue jouer aux jeux vidéos  parce que je n’avais rien d’autre à faire? Que c’était par dépit que j’étais ta cavalière à l’anniversaire d’Adam ? » Elle avait fait ça parce qu’elle en avait envie. Parce que ça lui faisait plaisir. Parce qu’elle tenait à lui et qu’elle était contente de l’avoir retrouvé. Jisoo avait d’ailleurs été furieux à plusieurs reprises à cause de ça. Il suffisait de voir comment il avait réagi à la soirée du lannister. « Tu penses sincèrement que je suis le genre de personne qui aime perdre son temps, Im Seoeon ? » Questionne-t-elle gravement, venant sans prévenir réduire la distance entre eux, magnifiquement intimidante. Elle est en colère. En colère contre lui, en colère contre elle. En colère contre la vie en général… « Et tous ces baisers… c’était par dépit aussi, tu crois ? » Souffle-t-elle furieusement, d’une voix pourtant suave et douce. Sa mâchoire se serre, ses yeux restent plantés dans ceux du plus jeune sans ciller. Faut-il que je t’embrasse devant tout le monde pour que te faire comprendre que je tiens à toi ? Que tu me manques et que ça me fait de la peine d’avoir perdu un ami ? Pense-t-elle sans oser le dire, alors que ses lèvres tremblent devant les siennes, sans bouger d’un centimètre.      




@im seoeon


Faut pas le dire, ça pue l'amour.
Ce que tu touches tu le détruis. J'ai fait l'impasse sur les mots doux comme une terrasse en plein mois d'août. Fais pas semblant car je le sais : tu ne m'aimes que parce que je te hais. Mais c'est pas grave, tant pis... J'prendrai un taxi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: GOODBYE HIGHSCHOOL (momo)    


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» N°1666 ○ GOODBYE MARYLOU
» canditature dj momo
» Momo a un plan, il veut votre avis
» [Anime & Manga] ♦ Highschool of the Dead (âmes sensible s’abstenir)
» Une petite dernière pour le fun