rps communs on the flux- Beautiful Buddah / rp commun.
- La Fête de la Sirène / rp commun.

- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les cactus pour voter !


yolo

 

les petites annonces
─ Nouvautés du mois d'août : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités d'IB et zyeuter l'annonce de ce mois-ci, clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition du mois d'août est arrivée ! Clique ici ! ─ Le Bar du Bartender : Venez donc participer aux enchères et balancer des potins au Bartender ! rdv au bar ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2314-nakamura-kazuya-le-cot
avatar
(Frite) Le cocktail molotov
More informations ?
- Sujet : la belle époque - cain     02.08.18 13:24


Cela faisait quelques mois que nous étions rentrés dans les contrées natales de ma belle Amy. Son père nous avait ouvert son cabinet de vétérinaire avec un sourire de fierté dont je n’avais jamais eu la chance d’apercevoir sur le mien. Très vite, il était devenu un père de substitution pour moi alors que j’étais le fils qu’il n’avait jamais eu. Un train-train de vie quotidien paisible et calme s’était installé dans mon existence, et ce n’était pas pour me déplaire après toutes ces gesticulations que j’avais pu avoir auparavant. Si ma fiancée devait encore parfois me contenir, mon être était enfin en paix. J’avais trouvé ma place. Comme un dernier adieu à cette existence de déboires d’antan, je partis fêter ma réussite dans un bar connu du quartier. Assis au bar, je dégustais ma bière en parlant avec le barman en attendant que les autres de la bande n’arrivent. Par malchance, les premiers à pénétrer dans le café étaient des fouteurs de merde se prenant pour les rois du quartier. Appréciant peu ce genre de personnes, je dus faire un effort sur humain pour m’empêcher de les titiller quelque peu. Sagement perché sur mon tabouret, j’attendis que mes amis débarquent pour prendre place à une table du fond. Ce n’est qu’après une série de fou-rires, d’anecdotes, d’énormément de bières et un peu pousser par les autres que je finis par aller chercher la merde auprès des types que je détestais. Encore aujourd’hui, il y avait toujours une brume couvrant mes souvenirs du comment du pourquoi je m’y étais pris pour déclencher une bagarre générale à l’intérieur du bar. Une chose était certaine : j’étais doué pour cela et je ne manquais pas de ressources. Un sourire arrogant sur le bord des lèvres, j’encaissais les coups sans broncher, les rendant tout aussi fort qu’on me le donnait jusqu'à ce que je me retrouvais acculé à un mur. Ce sont toujours dans ces moments là qu’on se demande pourquoi on replonge à faire le con alors qu’on s’était promis de ne plus recommencer.

@"Jeong Cain"
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duché de Clérieux
» Les instruments de musique de notre époque
» Visite de Belle Rousse.
» Port de Vienne la Belle
» Votre plus belle vente d'académicien