rps communs on the flux- Beautiful Buddah / rp commun.
- La Fête de la Sirène / rp commun.

- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les cactus pour voter !


yolo

 

les petites annonces
─ Nouvautés du mois d'août : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités d'IB et zyeuter l'annonce de ce mois-ci, clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition du mois d'août est arrivée ! Clique ici ! ─ Le Bar du Bartender : Venez donc participer aux enchères et balancer des potins au Bartender ! rdv au bar ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2240-kwon-wu-bin-pin-pon-pi
avatar
roi du bouche à bouche
More informations ?
- Sujet : 2016• Long time no see... connard ! (ft.Ryosuke)     11.08.18 20:24




Long time no see... connard !
2016 • (tenue balec)


Ça sonne presque comme un ordre et à force de t'user et d'insister, ton amie finie par te faire céder.
T'as répondu oui juste pour la faire enfin taire. Accepter de sortir à cette fichue soirée malgré ton manque d'envie. Parce qu'en vérité tu n'as pas la tête à ça ce soir. Tu penses encore à lui et ton petit coeur tout écrasé te fait encore mal. T'es maussade, déprimé. Loin de l'etat d'ésprit à avoir lorsqu'on est supposé aller se dandiner sur de la musique et rire en société. Tu le sens déjà, que tu vas plomber l'ambiance.

C'est donc sans entrain que tu te rends à la soirée, les semelles de tes chaussures frottants le bitume dans ton pas las. Tu retrouves tes amis déjà trop intoxiqués par l'alcool devant l'entrée de l'immeuble. Ils ont commencé à boire sans toi dans l'après-midi, pendant tu toi tu conduisais ton ambulance. Mais ça ne te vexe pas. Tu n'as déjà pas envie d'être là ce soir, alors tu n'aurais pas eu envie d'être au bar avec eux plus tôt non plus.
Vous vous engouffrez dans la cage d'escaliers afin de gravir les cinqs étages qui vous séparent du toit. T'es bien évidemment en train de trainer au bout de la ligne, derrière tout le monde, parce que tu prends ton temps. Montant doucement une à une les marches, les mains dans tes poches. Tellement lent que tes amis se sont déjà disperés vers d'autres connaissances lorsque tu arrives à ton tour.
Soupirant, tu scrutes les invités eparpillés pour repérer des têtes connues. Et immédiatement c'est la douche froide. Le choc.
Lui. Il est là.
Tu te figes comme si t'avais mis les doigts dans une prise éléctrique. Ton coeur s'emballe avant de s'arrêter complètement. Oui, c'est celui qui s'est prétendu être ton petit ami avant de subitement cesser de te donner des nouvelles, devenir injoignable et introuvable. Celui qui t'a poussé à te remettre en question depuis tout ce temps, à t'en vouloir. Parce que t'es persuadé que tu l'as fait fuir, parce que t'es pas assez bien, parce que t'es nul, pauvre...
Et lui... Ce con qui t'a crevé le coeur, il est simplement là. Lui qui n'a jamais eu le courage de mettre proprement un terme à votre relation, il est là avec une pute sur les genoux, sa bouche sur la sienne.
La vision est insupportable. T'as envie de t'effondrer sur place, comme un bébé. Mais bien vite c'est un autre sentiment qui s'empare de toi. La colère, la révolte. Putain, il s'est bien foutu de ta gueule ce type. A te laisser souffrir pendant qu'il s'amuse avec cette fille.
Tu bouillonnes de colère. Ça monte, jusqu'à ce que tu en viennes à arracher le verre plein des mains de quelqu'un qui a le malheur d'être trop proche de toi.
D'un pas décidé, tu t'avances vers les écoeurants tourteraux et, sans une hésitation, tu renverses le contenu du verre volé sur eux.
Au moins maintenant il te voit, ça a eut le mérite de détourner son attention de la garce pour qu'il te remarque. Tu lui lances un regard des plus noirs. Tu as envie de dire quelque chose, de lui beugler les reproches que tu as à lui faire, d'accompagner ton geste d'une remarque cynique.
Mais rien ne sort, c'est trop le bordel dans ta tête que pour faire le tri et isoler une seule chose à dire... Tu ne lui offre qu'un "Bâtard" craché et une bouche qui se crispe en déception avant de tourner les talons pour retourner t'isoler dans la cage d'escaliers. Tu aurais du t'écouter et ne jamais venir à cette soirée.

© patr.onus


I don’t have biceps or pecs. I don’t have a super car like Batman. It was my dream to become a hero. But the only thing I can give you is Anpan. I dreamed of a hero like Superman. So I jumped around, bouncing to the sky. Wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. It was my innocent childhood imagination
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « We used to be lovers, a very long time ago » (Jake)
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» Mahjong Time
» [ZEN] Time Sieve
» Time vault