wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Novembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition toute neuve du mois de Novembre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

avatar
Bae Aiden
dramama ramama ramama hey
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1402-bae-aiden-i-will-give-
More informations ?
Sujet: (Sungjae•Aiden) Perdu mon calme, les deux poings sanglants.     24.09.18 15:16
warning: ce rp contient de la violence~


Perdu mon calme,
les deux poings sanglants
ootd Devant la porte, tu prends une grande inspiration. Pour te donner de l'élan, de la force et du courage. Tes épaules roulent comme pour les échauffer, tu trépignes avec anxiété. C'est déjà pas dans tes habitudes de frapper les gens en contre attaque. Alors mettre en place une agression volontaire, ça te rend nerveux. Pourtant le besoin est viscéral. Tu sors de ton schéma passif, dans cette circonstance exceptionnelle. Encore une fois, t'as faillis enterrer un être aimé. A cause de cette personne, dont tu ne sais rien d'autre que son adresse. Dont tu devines la malveillance. Il a baisé ton homme avant de le laisser pour mort... Les rats comme ça méritent de se faire écorcher vif avant d'être jetés dans l'eau salé de la mer. Oh, ta haine est réellement grande pour que tu en viennes a imaginer des scénarios aussi macabres... Pour que tu ais même tout simplement décidé d'être violent alors que tu ne sais même pas comment.
Bien évidemment, t'aurais préféré t'en remettre à la police et faire les choses correctement. Mais tu ne peux pas risquer de mettre Shin en danger dans cette situation. Tu le sais, il ne sera même pas considéré comme une victime mais bien un coupable pour avoir dans un premier temps consommé de la drogue. Aucune institution ne peux t'aider. Tu dois régler ce problème seul.

Tu frappes contre la porte, des coups décidés qui font vibrer la paroi. Rien qu'en toquant, tu veux déjà te montrer effrayant, prouver que t'as de la force, que ton poing est à craindre.
Mais personne...
Ton cinéma ne sert à rien, on ne vient pas t'ouvrir. Et tu restes planté comme un con à insister pendant dix minutes avant d'abandonner et de te faire à l'idée; l'appartement est déserté... C'est bien ta veine, pour une fois que tu décides d'agir au lieu de faire l'autruche, tu te prends un vent.
Si ton élan est brisé, tu ne te laisses pas pour autant décourager. Il devra bien rentrer chez lui un jour, ce type. Et tu seras là pour l'accueillir. Même si tu dois rester des jours sur le pas de cette porte. Tu ne laisseras pas tomber, tu ne le laisseras pas s'en sortir.
T'espère juste qu'il a pas en réalité quitté le pays en décidant de tout laisser derrière et de ne jamais revenir... Mais t'as bon espoir. Tu veux y croire pour ta vengeance.  

Tu songes au fait qu'il serait suspect de l'attendre directement assis devant sa porte et décides de t'éloigner un peu plus en retrait pour être discret. Gardant toutefois toujours l'entrée en vue pour surveiller son arrivée.
Tu n'as pas dormi depuis deux jours, et pourtant, tu fixes ton but sans laisser tes paupières retomber, sans vaciller. Même les heures qui passent lentement ne te font pas flancher. Tu es déterminé. Tu revois la scène dans ton esprit pour garder ta colère vive. Shin inconscient et à moitié nu sur le sol de cette chambre. Abandonné au seuil de la mort, le corps couverts de marques. Rien que d'y penser, tes poings se resserrent déjà. Et tu es impatient, impatient de voir la tête du criminel.

Finalement un homme approche, tu l'observes méfiant, te demandant s'il va se diriger vers la porte que tu surveilles, s'il s'agit de lui. Ce type à l'allure du parfait fils de pute égocentrique. Il te dégoute déjà avec son air de celui qui pense de toute évidence posséder le monde. Le genre à avoir clairement un complexe de dieu. Ça se lit sur son putain de visage. Pas étonnant qu'il ait laissé ton amant mourrir comme une merde. A le voir, tu t'inquiètes même un peu des goûts de Shin... Tu espères que c'est bien par désespoir qu'il s'est livré aux bras d'un bâtard pareil et pas par envie...

Déjà, tu te relèves, doucement car tes jambes sont engourdies d'être resté si longtemps assis. Tu continue d'observer l'individu pour être certain de ne pas te tromper et agresser la mauvaise personne. Mais lorsque tu le vois sortir ses clefs, les diriger vers la serrure, tu n'as plus aucun doutes. Tu bouillonnes et la rage te donne des ailes qui t'amènent à lui bien rapidement. "Hé! Toi!" Tu l'interpelles de façon informelle et menaçante. A sa hauteur en quelques enjambées rapides, tu attrapes son épaule pour le retourner et, sans une seule hésitation, parce que t'as déjà attendu ce moment trop longtemps, tu envoies ton poing déterminé s'écraser dans sa mâchoire. Oh putain, tu ne laisses rien paraître mais ça fait mal. Tes phalanges encaissent le choc de leur côté. Merde, tu ne savais pas que frapper quelqu'un revenait à avoir mal sois même... Décidément, t'es vraiment largué dans le domaine de la violence. "Seo Shin Sung c'est mon mec fils de pute!" Tu lui craches pendant l'impact. Sans même songer à retenir cet aveu alors que tu t'adresses à un inconnu. C'est ton secret, mais là tu le cries presque avec fierté, avec détermination. C'est le tien, rien qu'à toi. Tu l'affirmes de toute ta jalousie. Il a fait du mal à la mauvaise personne, une personne aimée par un être enragé qui compte bien lui faire payer.
Ton coeur bat la chamade, d'adrénaline, et aussi un peu de crainte. Oui, tu devais frapper ce mec, il le mérite et toi tu en as besoin. Mais t'es mal à l'aise dans le combat, et t'as peur d'avoir lancé une chose que tu pourras pas assumer...
Tant pis.
© patr.onus


어긋
You and my life was like this. We gotta dance in the rain. Dance in the pain. Even though we crash down.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Sung Jae
♕ Ennemi public N°1 ♕
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t197-yoon-sung-jae-you-speak
More informations ?
Sujet: Re: (Sungjae•Aiden) Perdu mon calme, les deux poings sanglants.     25.09.18 1:47
warning: ce rp contient de la violence~


Perdu mon calme,
les deux poings sanglants
ootd Tu te sens tellement mal, tu ne t'es d’ailleurs jamais senti aussi mal , t'as passé la nuit dans ce canapé , à réfléchir , à te maudire , à pleurer comme un gamin en pleine redescende douloureuse. Tu ne représentais plus rien pour elle... Momo t'avait laissé dormir tout seul et tu devais t'y faire ... Les photos de son couple si parfait étalé sur la table basse. Si Shin Sung, étendu sur le sol, ne monopolisait pas la plupart de tes pensées , t'aurais pu taper un scandale , faire ta crise de possessivité. Mais non ... Là tu les as juste regardé, sans même toucher, le regard encore plus triste.
T'es tombé bien bas, plus aucune allure, ta si grande fierté détruite en l'espace de quelque heures. Tout semblait anéanti. Mort ... Oui, tu es mort avec lui.
Tu n'as pas dormi cette nuit, réfléchissant a comment faire ... Quoi faire ? Persuadé à ce moment-là qu'un corps inerte , froid et malheureux gisait sur le sol de ta chambre ... Tu ne sais pas quoi faire. Comment faire ? Tu ne veux pas finir en prison, tu ne veux pas que l'on t'accuse ... Pourtant, tu es bel et bien coupable.

Tu finis par te lever, avant elle, tu ne voulais pas la croiser, tu ne voulais pas la voir, tes yeux rougis, ton teint gris. Tu te rendais bien compte, amèrement, d'à quel point tu avais pu te dévoiler devant elle. Mais quelque chose d'assez paradoxale te donnais l'intime impression que tu pouvais lui faire confiance , que même si elle jure te haïr de tout son être , si tu lui demandais de venir jeter ce corps dans la mer avec toi , elle finirait par accepter. Où peut être voulais, tu y croire pour ne pas te sentir encore plus seul.
Personne ne t'aime .... Ou du moins jamais sans haine.
Et alors, le corps douloureux, l'esprit pas serein du tout ... Tu décides qu'il serait temps de retourner chez toi , te souvenant encore sans détails de tout ce qu'il s’était passé hier soir. Tu ne savais pas quoi faire. Plus lucide que les heures d'avant , tu commencés à espérer que Shin Sung s’en soit sorti , mais tu avais l'intime conviction de te voiler la face pour te rassurer.
Sortant dans la rue, tu te demandais comment tu avais fait pour arriver ici ... Avais-tu réellement traversé toute la ville à pied pour venir jusqu'ici ? ... Certainement.
Et alors, tu marchais, calme, chaque pas te rapprochant un peu plus de tout ce que tu voulais éviter a ce moment-là. Tu ne voulais pas rentrer chez toi, ne sachant pas ce que tu allais bien pouvoir faire arrivé à destination.

Le trajet te semble long, pas habituer plus que ça au transport en commun, t'as marché. Une fois devant ta porte, ton cœur s'emballe, ton ventre se sert, t'es tellement nerveux que ta main tremble sur ta clé ... Tu n'oses pas... T'as tellement peur.
D'un coup, brusque, alors que la culpabilité te rongeait comme jamais elle n'avait pu le faire, tu sursautes , laissant tomber ta clé sur le sol, ton regard se dirigeant d'un mouvement vers cette voix qui t'interpelle, ton cœur palpite un peu plus ... est ce qu'il sait ? Qui est-ce ? Pourquoi il est là ? Pourquoi il t'appelle ? Tu te figes ne sachant pas quoi faire.
Mais t'as pas le temps de te poser plus de questions que tu te prends une droite, inattendue, violente, le genre de coup qui vous marque une joue, ça picote et avec ta gueule de bois, ton mal de tête et ton humeur au bord de l'explosion ... C'est toi qui exploses !
T'entends le nom de Shin Sung ... Il le connaît ? Comment il sait qu'il te connaît ? Il insulte ta mère ? C'était son mec ...
La rage monte en toi comme un volcan en éruption, tu passes de la panique coupable à la rage intense. Ton corps bout et sans réfléchir, tu lui rends son coup, l’attrapant par le col, le regard aussi noir que le siens... Il tombe à pic pour te défouler lui.
« Fils de pute ? Pourquoi t'insulte ma mère bâtard ? T'es qui même ? »
Tu parles aussi formellement que lui, l’adrénaline au max ... Tu ne sais pas pourquoi, mais d'un coup t'as envie de le dégommer !
T'anticipes déjà son prochain coup, t'es un bagarreur né ... Tu sais comment t'y prendre.
Tu le pousses de toutes tes forces, te rues vers lui de nouveaux, le regard furieux ... Tu deviens fou ! De toute façon, foutue pour foutu autant qu'on t'enferme pour te bonnes raisons.
« Pauvre connard ... Ton mec comme tu dis, il a jamais pris le temps de préciser qu'il était en couple quand je mettais ma queue dans sa bouche ... Je savais même pas qu'il était PD ... »
D'un coup... Tu ouvres grand les yeux, le regardant gravement. Comme si tu tiltais enfin ...
« Pourquoi t'es là ? Tu veux quoi ? Je ne l'ai pas vu ton gars, je ne sais pas où il est... »
Tentative pathétique de te sauver les miches ... Alors que lui sait déjà tout !
Tes paroles s’élèvent alors que les coups fusent des deux côtés, tu esquives certain, t'en prend d'autre ... Lui, il veut mourir ! Et bien bonne idée.
D'un coup, tu lui shoot dans les jambes pour le faire tomber. Un autre coup de pied dans l'estomac et tu viens te pencher sur lui, violent.
« POURQUOI T'ES VENU ICI ? ..... »
Au fond ... Tu paniques toujours.
© patr.onus




Complètement normal
je suis con, tellement malade ☽Oups, pardon j'ai eu tort, d'habitude je mets des gants. J'ai laissé mes manières dehors, pour un mec comme moi, c'est étonnant. Car oui, bon j't'ai pas tout dit bienvenue là où tu peut faire ta comédie et surtout jouer à faire ce que tu as envie. À toi de voir si ce soir tu me suis

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Aiden
dramama ramama ramama hey
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1402-bae-aiden-i-will-give-
More informations ?
Sujet: Re: (Sungjae•Aiden) Perdu mon calme, les deux poings sanglants.     28.09.18 17:56

Perdu mon calme,
les deux poings sanglants
ootd C'est la première fois que tu donnes un coup si violent. Si t'as déjà offert quelques gifles dans ta vie (toujours à destination de ton frère), t'as jamais encore serré le poing. Et t'es surpris toi même par le choc. Surtout, tu réalises que si l'impact est déjà si brutal lorsqu'on est du côté de l'assaillant, la contre attaque, que tu redoutes et sais inévitable, risque d'être difficile à encaisser. T'es prêt sans véritablement l'être. Parce que t'as trop le feu dans le sang que pour fuir et éviter cet instant déplaisant. Souffrir pour venger ton amant, cela ne te semble pas la plus insurmontable des choses. Tant que tu peux toi même causer des dégâts, t'accepte d'en prendre en retour.

Et ça ne tarde pas. Déjà le poing de ce monstre imite le tien. Bruit sourd qui nait de la rencontre de ses phalanges avec ta mâchoire. Ton cou qui pivote sous le choc. Ça claque, ça se répercute dans tout ton corps. Et t'as pas le temps d'encaisser que ton col est saisit, ton corps secoué alors que t'as pas encore pu respirer.
On est bien loin des coups que t'as pu recevoir de Shin ou de Hyun Jun. C'était des jeux d'enfants. Là tu te sens entrer dans la cours des grands. Merde. T'as vraiment déclenché une guerre qui ne se finira pas proprement. Ce type semble avoir un rapport à la violence d'un autre niveau, trop bien maitrisé. Habitué probablement... Alors que toi t'es encore plus perdu qu'un novice dans cet art.

Par défense, ta main se sert sur le poignet qui te tient si fermement. Tes jambes cherchent à frapper les siennes pour le déstabiliser, mais il ne se laisse pas désarçonner et garde l'emprise de la situation. T'as juste l'air d'un enfant qui tente de se dérober en se tortillant. "T'as pas à savoir qui je suis." Tu répliques les dents serrées, la voix rauque.
Tu cherches à lui envoyer un nouveau coup de poing mais, trop lent, t'es coupé dans ton élan lorsqu'il te repousse. Tu manques de perdre l'équilibre, et le temps de retrouver ta stabilité, il est de retour sur toi. T'encaisses un nouveau coup. Grognant pour ne pas gémir sous la douleur. Ton regard furieux se relève vers lui lorsqu'il te provoque en évoquant des images déplaisantes dans ta tête.
Mais tu ne laisses pas détruire par ce scénario. Oui, c'est douloureux, mais tu le sais. Cet être ignoble s'est tapé Shin. Inutile de faire un déni. Tu ne changeras pas les choses, tu peux juste les accepter et espérer que l'avenir te permettra de ne plus partager le corps de celui que tu aimes avec d'autres. Que tu pourras le faire entièrement tien, arrêter d'être torturé lorsque tu l'imagines à genoux devant un autre. Alors tu ricanes froidement. Raté vieux con, tu ne vas pas t'effondrer à cette remarque. T'es plus solide que ce que ta silhouette frêle laisse transparaître. "Quand un gars suce ta queue, ça te met pas la puce à l'oreille sur son orientation toi ? Dis moi, t'as pas l'air de quelqu'un de très intelligent..." Et cette fois c'est toi qui parviens à lui mettre un nouveau coup. Tu attrapes le col de sa chemise. Vous vous débattez mutuellement, tu le rates à plusieurs tentatives, le touches à d'autres. Lui maitrise mieux ses impulsions. Son poing t'atteint bien plus souvent et tu sens déjà tout ton être endoloris. Tu crèves de mal, partout. Et ton visage brûle. T'as l'impression qu'il se disloque et tu penses déjà aux hématomes qui vont couvrir ta peau parfaite au matin. Il sera tuméfié comme si t'étais passé sous un camion, ce sera pas beau à voir, pas digne. Mais tant pis. Tu ne regrettes pas. Pas encore...

"Menteur !" Tu vocifères lorsqu'il prétend effrontément ne pas savoir où est Shin. Quel connard. Dans ta colère, tu le pousses brutalement contre le mur. T'es presque persuadé que tu pourrais prendre le dessus dans cette fraction de seconde où ton corps vient faire de l'ombre au sien, coincé. T'as assez de rage que pour laisser ta violence grandir et se perfectionner.
Mais là encore, il est plus rapide que toi.
Tu n'as pas encore les bons réflexes lorsque tu te bats, tu ne penses pas à être attentif à chaque détails. Et tu ne vois pas sa jambe qui vient rencontrer les tiennes pour te faire tomber.
Tu vacilles. Même, tu t'écrases comme une merde. La chute reçue douloureusement sur tes genoux. Ton visage se crispe. T'aimerais te relever sans attendre, mais t'es surpris par un nouveau coup.
Bien plus violent que le reste. Suffisamment puissant pour même te faire oublier les douleurs de ta mâchoire. T'en perds la respiration. L'impact est si puissant qu'il en sort une plainte sourde de ta bouche. Tu te figes, tes yeux s'écarquillent. T'as jamais rien connu d'aussi brutal. Tes mains s'empressent de venir presser contre la zone touchée, comme si ça allait aider... Ton estomac, t'as presque l'impression qu'il a explosé.
Et, déjà au sol, tu t'effondres un peu plus, te recroquevillant tandis que tu cherches à retrouver ta respiration.
Ça y'est, t'as peur. Ton adrénaline ne suffit plus a te donner le sentiment que t'es invincible. T'es pas à la hauteur, et tu sais déjà que ça va mal finir pour toi. Que t'as déclenché une chose que tu n'assumeras pas et qui te coutera plus cher à toi qu'à lui au final.
Le souffle revient péniblement, tu inspires et expires. Perdu dans une toux.
Et lui qui t'urge d'expliquer ta présence. Tu finis par arriver à tourner un regard embrumé mais noir vers lui. Haletant, tu réponds avec hargne. "T'as empoisonné mon mec, tu l'as abandonné, et tu l'as laissé mourir sale chien!" T'aimerais hurler, mais tu peines déjà à articuler. T'as mal à en mourir mais ta colère te maintient. "Dis moi, c'était ton but de le tuer ou t'es juste un gros lâche qui a préféré fuir plutôt que d'essayer de le sauver ?" Tu demandes le ton sombre, le défiant du regard, fier, malgré tes entrailles qui te font trembler, la vue brouillée par la douleur.

© patr.onus


어긋
You and my life was like this. We gotta dance in the rain. Dance in the pain. Even though we crash down.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Sung Jae
♕ Ennemi public N°1 ♕
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t197-yoon-sung-jae-you-speak
More informations ?
Sujet: Re: (Sungjae•Aiden) Perdu mon calme, les deux poings sanglants.     09.10.18 1:02
warning: ce rp contient de la violence~


Perdu mon calme,
les deux poings sanglants
ootd À aucun moment tu ne voulais lui faire de mal avec tes paroles, t'en a rien a foutre qu'il soit résigné à ce que son mec se tape toute la ville, ou que ça le contrarie d'apprendre que tu le paies pour te vider les couilles ... Non, son avis de petit merdeux ne t'importe pas du tout. Mais ses mots ... C'est lui le débile dans tout ça, t'as même pas envie de te justifier, de toute façon il ne connaît certainement pas une trame de ta relation avec Shin Sung ... Il ne saura jamais que tu connais le délinquant depuis longtemps que c’était avant de te faire sucer que tu ne t’étais pas posé la question au sujet de son orientation ...
Tu te prends un coup, ton visage se déforme sous la douleur, sous la rage, t'es en colère et tout ce mélange au fond de toi. Vous vous tenez par les vêtements, vos poings serré. D'une violence inouïe, l'un comme l'autre étiez en train de vous défouler sur l'autre ... Et pas de chance pour lui, t'es le plus habitué.

Menteur ? Ton cœur rate un battement ... Merde, merde ... Merde ! Il sait tout ! Il est là devant toi avec tout ce qui pourrait détruire ta vie. Oui parce qu’évidemment, tant que personne d'autre ne savait tu te sentais tout même plus en sécurité... Pour le moment du moins.
Ton dos s’éclate sur le mur, ça fait tellement mal, tu sais à l'arrière de ton crâne que l'impact a été violent, il a profité de ton moment de surprise.
Tu t'empresses de le mettre à terre, le regard noir, ton ventre se retourne totalement.
Ta respiration est si lourde, tu le regardes de haut, se tordre de douleur ... Merde !
La panique te revient ... tu veux le défoncer le gamin, tu veux lui apprendre le respect mais c'est pas le moment de la jouer fièr. Non ... tu dois réfléchir avec ta tête.
« Putain ... »
Tu te plains ... Ramassant ta clé.
Mais le gamin ... Il continue de causer, après tout, il répond à ta question. Ton sang se glace, tu ouvres grand les yeux ... Non ! Tu ne voulais pas ça ! Ton coeur bat à une allure douloureuse. Il te parle si mal ... Ton regard devient aussi humide que le siens, tu le regardes avec la même noirceur. ... Il parle trop fort.
Tu lances encore un coup de pied-droit dans les côtés ... De rage, de haine.
« Mais ta gueule enculée .... Dit pas ça ici ... Pas si fort »
Ouais ... Encore une fois, c'est à toi et ta réputation que tu penses. Et si un voisin vous avait entendu hein ? La panique ne te quitte toujours pas, tu paniques comme un fou. Il est au courant ... Ce gosse sait tout, qu'est ce que tu vas faire de lui.
« Si tu veux ... Je peux t'aider à le rejoindre. »
Que tu lui sors alors que l'idée de le tuer lui aussi t’effleure l'esprit l'espace de quelques secondes, cette pensée de fait paniquer un peu plus. T'es horrible.
Tu finis par ouvrir la porte, en vitesse. Sans ménagement, tu l'attrapes par les cheveux, le fait se relever et le pousse dans ton hall d'entrer ... Foutu pour foutu, tu ne vas pas le laisser s'en aller. Non ... Tu vas le garder avec toi ! C'est une bonne idée.
Tu ferme la porte derrière toi, a clé pour ne pas qu'il puisse s’enfuir. Maintenant, tu en es persuadé ... Shin Sung, est mort et tu n'oses pas aller vers ta chambre. Tes doigts glissent dans ta chevelure, tu l’agrippes nerveusement. Un gémissement t’échappe, t'es contrarié, perdu et en colère ... T'as un sale gamin en sang dans ton entré et un autre mort dans ta chambre ... On dirait un film d'horreur.
« Je ne l'ai pas empoisonné pauvre con ... Si tu le connaissais un minimum, tu saurais que pour ça, il a besoin de personne ! Il était déprimé le gamin ... Peut-être par ta faute d’ailleurs, j'en sais rien ! »
Ouais ... Parce que tu lui avais pas posé de question à Shin Sung ... t'en avais rien à foutre de sa vie.
« Et ... Je ne l'ai pas tué !! »
Que tu finis par presque crier. Non ... Tu ne l'as pas tué !
Tu soupires ... Douloureusement. Tu vas faire quoi ?
« Je crois que je vais te buter ... Le problème, c'est que j'ai déjà vu ta sale gueule plusieurs fois ! Et quelque chose me dit que ta famille a pas mal de fric ... »
Ça se voit juste sur sa tronche.
Tu deviens fou ... Tu ne vas pas le tuer quand même ! Non ... Tu n'es pas ce genre de gars ! Peut-être que si finalement ?
Un miaulement te fait sursauter ... Gucci ! Elle est où ? Elle fait quoi ? Tu te retournes brusquement. Tu ne la vois pas ... Elle miaule encore.
Tu attrapes le gamin par le bras, d'une force presque trop rude, tu le fais se relever.... Tu avances vers ton salon et le jettes sur le canapé ... Pas que tu aies le moindre soucis à te faire sur son confort ... t'as juste autre chose en tête et tu ne voudrais pas qu'il parvienne à s’enfuir. T'aurais pu le laisser sur le tapis, mais ... Tu préfères salir le cuire que la moquette. C'est plus facile à laver après.
Ton visage est en feu ... Il ne t'a pas raté quand même. Tu sens toute ta peau qui chauffe sous les coups.
Encore un miaulement ... Tu te tournes, et tu vois la porte de ta chambre ouverte ... Une nausée te prend soudain rien que de penser à y entrer.
Tu te retournes ensuite d'un coup vers le blond, presque choqué ... Tu viens de tilter sur quelque chose.
« Mais attend ... Comment tu sais ça en fait ? ... Comment tu sais ce qu'il s'est passé ? ... Comment t'es arrivé jusqu'ici ... »
La voix glacial, tu le regardes avec dégoût...
© patr.onus




Complètement normal
je suis con, tellement malade ☽Oups, pardon j'ai eu tort, d'habitude je mets des gants. J'ai laissé mes manières dehors, pour un mec comme moi, c'est étonnant. Car oui, bon j't'ai pas tout dit bienvenue là où tu peut faire ta comédie et surtout jouer à faire ce que tu as envie. À toi de voir si ce soir tu me suis

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Aiden
dramama ramama ramama hey
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1402-bae-aiden-i-will-give-
More informations ?
Sujet: Re: (Sungjae•Aiden) Perdu mon calme, les deux poings sanglants.     14.10.18 12:23

Perdu mon calme,
les deux poings sanglants
ootd Ta chemise blanche se tâche de rouge. Hémoglobine qui imprègne et ruine ton coton. Sans savoir si c'est uniquement le tien, ou si le sien s'y est joint. Tout ce que tu sais c'est que tu le sens couler contre ton visage, le long de ton cou. Plaies dont tu ne connais pas encore l'origine. Est-ce ton nez, ton arcade sourcilière, ta joue ? Tu as perdu les repères de ta propre morphologie tellement tout ne te parait être qu'une seule masse meurtrie.
T'es au sol mais t'as pas perdu la flamme. Celle de la défiance et de la révolte. Tu lui réponds sans crainte même si au fond de toi, t'es terrifié. Tu veux lui faire payer, t'y crois encore. Un peu, du moins suffisamment que pour l'accuser ouvertement. Même si ton culot se solde en regret lorsqu'un nouveau coup vient percuter ton thorax. Douleur perçante. T'as l'impression qu'il t'enfonce une lame lorsque tu sens quelque chose craquer. Une côte qui se brise, te coupe la respiration. Tu voudrais répliquer mais aucun son ne parvient désormais à quitter tes lèvres. Juste un souffle coupé, une plainte faible qui traduit la violence du choc.
Tu te recroquevilles un peu plus, réalisant ce qu'il vient de se produire. Les dégâts que tu es en train d'encaisser. Les limites que ton assaillant n'a pas. Il devait être la victime, au final c'est lui qui devient agresseur.
Sa menace te glace le sang, et tu es incapable de te débattre lorsqu'il agrippe ta tignasse blonde pour te trainer à l'intérieur. T'es encore trop paralysé par l'impacte pour résister et ton coeur s'accélère dangereusement lorsque la porte se ferme derrière toi. Te coinçant comme un condamné et le son de la serrure qui se verrouille sonne comme le glas d'une sentence qui désormais te terrorise.
Merde. Merde. Merde.
Tu n'as aucune idée de comment te tirer de là à présent.
Et lui, cette ordure, qui te blesse autant physiquement que mentalement, touchant ta corde sensible, ta culpabilité d'avoir été si lâche et d'avoir détruit ton amant en faveur de l'argent. Tu serres les dents comme si il t'avait frappé une nouvelle fois. Peut-être ta faute... T'aimes pas qu'il soulève ta part de responsabilités, parce que c'est plus simple de la nier. De tout remettre sur le dos de ce type qui l'a aidé à polluer son sang avant de l'abandonner.
T'aimes croire que t'es pas responsable pour la réaction des gens à tes actions. C'est pas ta faute si Shin à géré de cette façon, il aurait pu être plus solide, prendre sur lui et réagir avec plus de volonté plutôt que de se laisser couler. C'est pas ta faute... Tu te le répètes, pourtant incapable d'y croire.

Tu restes muet, les mots trop douloureux à formuler dans ta cage thoracique défoncée. Seul tes yeux parviennent encore à parler. Teinté de noir et de colère, tes regards sont tes seules réparties. Et tu ne laisses pas tes iris se voiler de peur lorsqu'il menace de te tuer. Tu ne le laisses pas comprendre que tu angoisses à l'idée que ceci soit ta fin. Cette idée à la con, où tu as cru pouvoir enfiler la cape d'un superhéro. Tu refuses de le laisser comprendre que tu te sens à sa merci, que tu as perdu l'espoir de t'en tirer et d'encore pouvoir lutter. Que tu regrettes d'avoir pensé pouvoir faire ta propre justice. Tu te sens désormais dépassé, incapable de survivre si sa volonté est réellement de te faire trépasser.
Te faisant trainer brutalement jusqu'au canapé, tu anticipes ton destin funeste. Et tes pensées te mènent vers ceux qui comblent ton coeur, ceux que tu crains de ne plus jamais revoir. Ton frère que tu n'auras pas réussi à retrouver et encore moins à sauver du gouffre. Que tu vas laisser seul et qui deviendra sûrement le bouc émissaire de tes parents puisqu'il sera leur dernier pantin disponible. Ils s'en contenteront, le briseront jusqu'à parvenir à le dresser. Et tu ne pourras plus le protéger, prendre le fouet à sa place. Shin, que tu abandonneras encore une fois, qui se perdra dans ses démons et qui, probablement, finira par te rejoindre bien trop tôt. Hyun Jun, que tu ne verras plus jamais sourire, qui ne t'insulteras plus jamais. Lui que tu vas priver de tes épaules, de tes étreintes. Que tu vas laisser seul aussi dans un monde trop froid. Et Ji Moon, tu te demandes si ta femme te pleurera, ou si ta mort la libèrera.
Oh oui, tu te prépares déjà. A subir la rage de ce fou. Et ton regard balaie le salon en imprégnant ces dernières images.
Ce n'est pas comme ça que tu voulais finir, pas ici et encore moins maintenant.

Il te reste cependant un dernier fragment d'espoir. Une dernière chance que tu entrevoie. Ton portable dans la poche arrière de ton jeans, il faudrait que tu puisses l'attraper, appeler à l'aide sans qu'il ne s'en aperçoive.
Les neurones du connard semblent mettre un temps à se connecter, sa réflexion lente finie par aboutir et malgré la douleur que ça t'inflige, tu parviens à ricaner presque avec arrogance. Quitte à mourir, tu ne veux pas avoir l'air misérable, tu resteras fier et défiant jusqu'au bout. "T....T'as du oublier de... fe...fermer ta porte quand t'as... t'as pris tes jambes à ton c..cou..." Tu répliques même si les mots ont du mal à sortir. Ce con avait laissé sa porte ouverte, l'idiot.
Son regard angoissé sur la porte de sa chambre ne t'a pas échappé. Tu te mords la lève pour te donner courage. "Qu'est ce qui a, t'oses pas aller voir ?" Pour le défier tu te donnes un air confiant. Parce que tu ne veux pas qu'il voit clair dans ton jeu, qu'il comprenne que tu cherches juste à détourner son attention et l'éloigner pour trouver une solution et te tirer de là.
Si cet homme a un égo similaire au tien, il ne pourra pas s'empêcher de vouloir être fier et de te prouver tord en allant voir dans la chambre. Juste pour prouver qu'il a des couilles, que c'est pas une mauviette. Tu comptes bien là dessus. Allez, éloigne toi.

© patr.onus


어긋
You and my life was like this. We gotta dance in the rain. Dance in the pain. Even though we crash down.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: (Sungjae•Aiden) Perdu mon calme, les deux poings sanglants.    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» photos perdu sur mon PC
» Nom du Lapin perdu ...
» [RP] Au fond du parc, deux nobles, un duel….
» Deux chatons à donner
» blague a deux balles !!