la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bae Silas
Bae Silas
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2914-bae-silas-ego
More informations ?
Sujet: BAE SILAS » ego.     25.09.18 21:59
BAE SILAS
feat ong seong woo | whiskey sour
SURNOMS Silly, principalement. Autant lié à son prénom qu'à sa façon d'être. Une façon pour ses potes de montrer leur "capacité" à parler anglais. Bae, parfois, pour ceux qui s'prennent pas la tête à chercher des trucs marrants et qu'ont juste la flemme de l'appeler par son prénom. Et y'en a qu'ont essayé de pondre des trucs originaux, mais c'est jamais resté. AGE & DATE DE NAISSANCE 25 ans, né le 12 Août 1989. ORIGINES Malgré son prénom aux consonances occidentales, il est Coréen pure souche. De ce qu'on lui a raconté, ses parents sont juste très friands de ce qui est pas typiquement coréen.
SEXUALITÉ & ♡ Les parents de Silas sont pas ce qui existe de plus ouvert, en terme de la sexualité de leur fils unique. Et Silas met tout son coeur à pas trop les décevoir. En général. Sa bisexualité, par exemple, il la garde pour lui. A l'inverse, ayant vu ses parents se déchirer dés sa plus tendre enfance, ils ont pas été les meilleurs des exemples pour lui inculquer la notion du couple durable. Célibataire, il s'est jamais considéré en couple réellement. Sa plus longue relation "amoureuse" a duré deux mois. MÉTIER/ÉTUDES Il est désigné pour reprendre l'entreprise de papa, plus tard. Et ça le fait pas sauter de joie. Mais ça l'gonfle pas, non plus. Il l'a su toute sa vie, qu'il aurait rien à choisir, et qu'on lui donnerait tout sans qu'il ait à 'trop' bosser pour. En attendant, il est à la fac, où il suit un double cursus et où il se place dans la tête de sa promo, malgré ce qu'on pense de lui aux premiers abords. Le premier cursus, c'est pour les parents, le cursus qui l'a envoyé à londres, commerce et gestion, plutôt dans la branche gestion, d'ailleurs. Puis y'a le cursus qu'il fait pour lui, qui lui a valu son année de tour du monde, sciences de l'homme, anthropologie, ethnologie. Il a réussi à faire accepter ça à ses parents en leur sortant des arguments comme : "ouais, mais ça m'aidera à être un meilleur pdg, plus tard. genre si je comprend mieux d'où viennent les gens et leur culture, blablabla". Il arrive toujours pas à croire que ça ait réellement fonctionné. RANG SOCIAL Il s'assoit sur une belle fortune familiale. Il a jamais eu à s'inquiéter de l'argent, ni lui, ni ses parents. Officiellement, il a jamais travaillé de sa vie. Officieusement, une fois, pendant un an entier, lors de son voyage à Londres. C'était le premier pari d'une longue, très longue liste. 
il a rien contre les animaux, per se, mais il est loin de les adorer. il trouve juste pas vraiment l'intérêt, et a plutôt tendance à penser que c'est sale, et que s'en occuper prend du temps. du temps, il en a pas, lui. il est tout le temps en train de bosser. ou en train de faire la fête chez les uns ou chez les autres. il organise peu, voire pas, de fêtes chez lui, alors qu'il pourrait, ses parents sont rarement à la maison le soir. il organise des fêtes chez lui avec sa bande de potes du lycée, et point final. peu de personnes savent où il habite, et encore moins sont déjà allé chez lui. il porte des lunettes, parfois, mais à part loan, et ses parents, personne le sait pour lire, principalement. il est un des premiers de sa promo, dans ses deux cursus, mais il est meilleur dans celui qu'il a choisi, ofc. il lui arrive de faire des blagues que beaucoup pourraient juger "douteuses", que ce soit sur l'homosexualité, le racisme, ou autre. malgré tout, il continue de les faire, et d'en rire. il est du style "on peut rire de tout". il a l'impression que de s'empêcher de rire d'un truc, c'est de pas complètement assumer que ça existe. il s'attache pas. en amitié, comme en amour d'ailleurs. il a un meilleur ami depuis l'enfance, et ça a jamais changé. à côté de ça, les amis se succèdent dans sa vie, il sait plus vraiment s'il doit les appeler amis ou connaissances. tout le monde pense qu'il est accroc au café. il déteste ça. il est accroc au jus de fruit et aux compléments de vitamines C, les p'tits trucs oranges goût orange qui grésillent quand on les met sur la langue. ses bonbons préférés, c'est les styles frizzy pazzy, qui explosent dans la bouche, ça le fait marrer, et la sensation est agréable. à côté de ça, il est pas fan des sucreries. il est très salé malbouffe par contre, probablement parce que ses parents l’interdisaient d'en manger quand il était plus jeune. aujourd'hui, du coup, il se tape des mcdo dés qu'il peut. sa plus longue relation amoureuse a duré deux mois, et c'est cette relation qui l'a aidé à se rendre compte que l'amour avec un grand A, c'était pas pour lui. son rêve ultime, c'est de faire le tour du monde. pas genre, paris, londres, dublin et tout, il y a déjà été. il a envie d'aller chez les aztèques, et en colombie, et au mexique, et au vénézuela, et dans le désert du sahara. il s'intéresse peu aux autres, en général mais a un intérêt évident pour les cultures autres que la sienne. il aimerait connaître tout ce qu'il y a à connaître sur toutes les religions pratiquées dans le monde, par exemple. il est bisexuel, et il a du mal à l'accepter. c'est surtout lié à ses parents. depuis quatre ans, depuis qu'il a débarqué à londres, il a commencé un jeu assez dangereux avec quelqu'un. ça a commencé par l'autre, qui lui a demandé s'il était cap de prendre un job pour un an, lui qu'avait jamais travaillé. et le dernier en date, c'était un pile ou face, pour savoir si oui ou non ils allaient sauter d'un bateau de croisière en marche. si c'était tombé sur pile, aucun doute qu'ils l'auraient fait. c'est tombé sur face.
double opposé de hyun, j'vous aime toujours autant, pourtant ** et en plus cette fois j'vous connais un peu plus donc j'peux vraiment vous dire que j'vous aime, c'est cool BAE SILAS » ego. 3122975320 c'est un des pré-liens de loan BAE SILAS » ego. 1444614389
bermudes.


Code:

[url=http://magic-unicorn.forumactif.com/u388](ID)[/url] <x1>ong seong woo</x1> ━ <x3>bae silas</x3>
Revenir en haut Aller en bas
Bae Silas
Bae Silas
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2914-bae-silas-ego
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     25.09.18 22:00
storytime
it's a lovely face, it's a lovely place
le caractèreorgueilleux ; prétentieux ; loyal ; possessif ; intelligent ; sociable ; sans attaches ; infidèle ; impulsif ; bagarreur ; sérieux ; déconneur ; profiteur ; dragueur ; fonceur ; débrouillard ; déterminé ; bosseur ; fêtard ; protecteur ; dépensier ; joueur ; double face
Silas est pas quelqu'un de méchant. Silas est pas quelqu'un de mauvais. Mais Silas est pas quelqu'un d'aussi gentil qu'il pourrait laisser le croire. Pas qu'il essaye réellement de biaiser les sentiments des autres à son égard. Il a jamais rien fait pour qu'on l'apprécie, Silas. Il sourit, parce qu'on lui a toujours apprit à sourire. Et il aime parler à des gens lambda, aime découvrir les opinions de tous et de chacuns. Aime qu'on aime l'entendre parler. Aime s'écouter parler. Il a une belle voix, et ce qu'il dit est intelligent. Il aime se savoir plus intelligent que, savoir plus de choses sur tel sujet que. D'ailleurs, lorsque la conversation touche un sujet qu'il ne maitrise pas, il ne participe pas, et n'écoute que d'une oreille. Silas ne dit jamais bonjour, répond toujours aux bonjour qu'on lui lance, ceci dit. Silas ne demande jamais à aller à une fête, mais accepte lorsqu'on l'y invite. Silas va vers les autres lorsqu'il est intéressé par quelque chose, mais après tout, les autres viennent vers lui parce qu'ils sont intéressés, eux aussi, non ?
Silas aurait été heureux seul si on lui avait pas apprit dés son plus jeune âge à jamais l'être. Aujourd'hui, il s'est trop habitué à être avec des gens pour se sentir à l'aise lorsqu'il est complètement en solitaire. Et il en est reconnaissant, de cette sociabilisation forcée. Silas est sociable, parce qu'on lui a apprit comment l'être. Ce serait probablement pas venu naturellement autrement.
Silas est toujours entouré. Mais Silas est toujours très seul. Silas n'utilise le mot "ami" qu'en de très rares occasions.
Silas préfère la compagnie de ses bouquins, et de sa musique, à celle des gens. Silas récite souvent ses leçons, dans sa tête, lorsqu'une fête commence à l'ennuyer. Et cela même lorsqu'il est entouré de personnes avec qui il est censé s'amuser.
Silas est un être complexe. Silas n'est pas toujours heureux, à rire, mais il ne montre jamais ses pleurs, ni sa tristesse. Silas n'est pas toujours accompagné, mais se montre toujours en belle compagnie. Silas n'est pas hétérosexuel, mais n'a présenté que des femmes, à ses parents. Silas ment parfois, mais jure toujours qu'il dit la vérité. Silas aime voyager, mais a donné sa vie à ses parents lorsqu'ils l'ont mis au monde, le condamnant à devenir un homme d'affaire surpuissant. Silas ne joue pas avec les sentiments, mais n'hésite pas à envoyer chier quelqu'un, le lendemain d'une nuit torride. Silas est joueur, mais on le dit responsable.
Silas n'a jamais été dans l'être, parce qu'on a toujours forcé Silas à parfaire son paraître.
l'histoire
UN.
Silas ose pas aller vers les gens. La fête a commencé depuis une demi-heure, et il est dans le coin, à côté de la porte d'entrée. Sa porte de sortie à lui. Il se demande, depuis un quart d'heure, si la fête est bientôt terminée, et si ses parents le ramèneront bientôt à la maison. Il a pas la notion du temps. Un petit quart d'heure passe encore, avant que ses parents viennent le chercher, avec un autre couple. "Silas, je te présente Eunhee, elle a ton âge. Vous pouvez rester ensemble, pendant la fin de la soirée, d'accord ?" Silas donne pas vraiment son accord, mais pas plus son désaccord. Alors les deux couples s'en vont, dévoilant une gamine qui s'était cachée derrière les jambes de sa mère. Ils parlent pas. Elle le rejoint contre le mur et ils s'assoient tous les deux, côte à côte. Ils parlent pas. Ils s'endorment, la tête d'Eunhee sur l'épaule de Silas, et le tête de Silas posée dessus. (5 ans)
---
"Viens Silas, je vais te présenter à des amis." La gamine l'entraine dans la foule, et Silas se retrouve bien vie avec un groupe de jeunes entre quatre et dix ans. Il se sent pas à sa place. D'ailleurs, il a du mal à respirer, il a l'impression. Il a envie de faire demi-tour et de retourner avec Eunhee dans le coin devant la porte, pour s'endormir et attendre leur parents. Mais Eunhee a changé depuis deux ans. Elle aime plus les autres, maintenant. Silas a l'impression qu'elle l'aime moins lui, il aime pas ça. Il veut pas décevoir Eunhee, alors il fait pas demi-tour, il reste avec les autres. "Sourit, Silas, tu vas leur faire peur." Et Silas veut pas décevoir Eunhee, alors il sourit. Eunhee rit à une blague, alors Silas rit à la même blague. Eunhee parle de ses poupées, alors Silas parle de ses livres. Personne s'intéresse à ses livres. Alors il se dit fan de foot. Il parle de ballons. Les gens sont intéressés. Et Eunhee semble heureuse. Tant mieux, c'est ce qui importe. (7 ans)
---
"Je te comprends pas Silas, t'es plus pareil qu'avant." Plus pareil ? Plus pareil ? "Comment ça ?" Eunhee s'assoit, boudeuse, sur le fauteuil du salon de l'énorme demeure Bae. "Tu traines presque plus avec moi. Je te préférais quand t'aimais personne d'autre." Silas sourit, c'est cynique. La blague. Alors il hausse les épaules, et il s'assoit face à elle, dans le grand canapé. "Dommage." Il s'allonge, la regarde, et plisse les yeux. Lui sourit. Arrive à lui décocher un sourire aussi, finalement. "C'est à cause de toi que j'ai commencé à leur parler." "Je sais. Je m'en veux maintenant, de te les avoir présenter. Je pensais que tu les aimerais pas." Elle avait raison, de penser ça. Il se lève, et va s'assoir sur l'accoudoir à côté d'elle. Ils ressemblent à des adultes. "Je les aime pas. Mes parents m'obligent à les voir au moins une fois par week end. Puis, je suis populaire dans ce groupe, et mes parents aiment beaucoup ça." Elle le regarde, elle a le visage sérieux. "T'es populaire parce que t'aimes le foot. Mais t'aimes pas le foot, tu détestes ça." Il hausse les épaules. "Mes parents aiment bien que je joue au foot. Et c'est pas si nul que ça, finalement." (12 ans)
DEUX.
"Maman, on est où ?" La mère regarde Silas, avec plein d'amour dans les yeux. Elle est pas ravie d'être là. Mais c'est le travail de son mari qui l'y oblige. Les partenaires qu'il faut charmer. Et ça inclue se présenter à un mariage stupide. "Chez des amis à papa." C'était pas la première fois qu'il prenait l'avion, Silas, mais c'était la première fois qu'il allait par en occident. Il est resté en Asie. Il est en Inde. Et y'a beaucoup, beaucoup de couleurs. Et de belles couleurs. Il va se mettre à l'entrée, à côté de la porte de sortie, et il attend que le temps passe. Quelqu'un vient lui parler, et lui pose de la poudre sur le visage. "Qu'est-ce que c'est ?" L'homme parle pas Coréen. Mais il lui explique, avec des gestes, essaye en tout cas. Il lui explique qu'ils sont à un mariage, et que c'est une tradition. C'est la première fois que Silas comprend réellement le sens de ce mot : tradition. Il prend un peu plus de poudre, et s'en rajoute sur le visage. L'homme rit. C'est probablement pas ce qu'il fallait faire. Mais c'est pas grave. Silas repart avec l'homme dans la salle, et pose de la poudre de couleur sur les visages de tous les invités. C'est beau, comme rendu. C'est un beau mariage. C'est une belle tradition. (8 ans).
---
"J'ai toujours voulu faire ce que vous vouliez que je fasse. Je vous demande qu'un truc. Maman, papa, je sais que je bosserais jamais là-dedans, d'accord ? Mais est-ce que ça m'empêche vraiment de faire des études dans le domaine qui me plait ?" Silas voit qu'il a mis le doute dans l'esprit de ses parents. Depuis le début de l'année, il essaye de les convaincre. Il essaye de leur faire comprendre l'importance que ça a, pour lui, d'étudier les anciennes cultures, ou celles encore actuelles, méconnues. Silas sait que sa mère, c'est pas le problème. Son père, il a peur que son fils le lâche et finisse par pas reprendre l'entreprise familiale. Et ça, ça, c'est impensable. Parce que Silas est l'héritier. Le seul héritier. Quand à sa mère, c'est encore pire. Elle pense juste que ça sert à rien. Parce que la vie de Silas est toute tracée. Et par conséquent, il a aucune raison de faire autre chose, aujourd'hui, que ce pour quoi il est destiné. "Vous vous souvenez, ce mariage, en Inde, y'a dix ans ? C'était des partenaires de papa, non ? Il les a perdu, d'ailleurs, parce qu'il s'était pas comporté 'convenablement', pas vrai ? Si j'étudie l'ethnologie, l’anthropologie, tout ça, ça arrivera pas. Et notre entreprise pourra s'étendre au monde entier." Faux. Mais si ses parents acceptent qu'il étudie ce qu'il veut en plus de ce qu'il veut pas grâce à un mensonge, alors soit. Il sait qu'il a touché la corde sensible. Son père s'est toujours pas remis de cet échec après dix longues années. "Bon. Oui. D'accord. Mais si tes notes baissent en gestion, tu arrêtes, on s'est bien compris ?" (18 ans)
---
Silas tend son billet d'avion à l'hôtesse devant elle qui lui sourit plus qu'elle ne devrait. La Yellow Fever est arrivée jusqu'à Londres, et Silas la subit depuis un an. Il a besoin de partir. Il a besoin de s'échapper de Londres, de ses parents, et de ces études de gestions qui ne lui plaisent pas. Il a besoin d'un an. Juste un an. Seul, ou presque. Pour profiter de sa jeunesse qu'il a encore. Pour profiter du temps dont il peut profiter sans avoir ses parents sur le dos. Il a prévenu personne qu'il partait. Ils sont deux, à part lui, à être au courant. Il a pas prévenu Eunhee, non plus. Il sait qu'il va recevoir des lettres, beaucoup de lettres. Des "est-ce que tu travailles bien ?" sans le "est-ce que ça va ?" qui devrait normalement arrivé avant, surtout quand ça vient de parents supposés être aimants. Il les recevra jamais, et c'est pas plus mal comme ça. Il reprend son billet, sourit à l'hôtesse. Qui rougit. Il a pas vraiment de raisons de lui sourire, c'est une habitude, maintenant, de sourire aux gens. C'est quelque chose qu'on lui a entré dans le crâne à coups de marteaux. Il attend que la personne qui part avec lui valide son billet aussi. Et l'hôtesse, entre eux deux, et leur deux sourires, est probablement en train d'hyperventiler. Il lève les yeux vers l'écran au dessus de la porte d'embarquement et son sourire devient sincère lorsqu'il y lit la destination. Pérou. (23 ans)
TROIS.
"Ton gosse, il est insupportable !" Silas est couché, dans son lit, et il essaye de dormir. Mais c'est compliqué. Il peut pas mettre de bouchons d'oreilles, parce que ça le dérange. Il peut pas mettre de musique, ça l'empêche de dormir. Il a essayé de se mettre la tête sous l'oreiller, ou la couette, ou tout ce qui pourrait lui couvrir les oreilles, mais ça l'empêche de respirer. Puis il fait trop chaud. C'est comme ça depuis trois ans. Chaque soir, quand il va se coucher, il entend ses parents crier. Et ce qu'ils disent, c'est parfois très violent. Assez pour que Silas comprenne facilement que c'est pas normal, pour deux personnes qui s'aiment de se disputer comme ça. "Mon gosse ? Je te rappelle que c'est ton héritier. C'est toi qui veut le rendre parfait à tout prix !" "MOI ? Mais c'est toi qui l'exhibe comme l'objet le plus précieux d'une de tes collections ! C'est toi qui en fait une bête de foire !" Silas sait qu'ils parlent de lui. Mais il comprend pas exactement tout ce qu'il se passe. Ou peut-être refuse de comprendre. C'est possible, aussi. Il ferme les yeux et se concentre. Il doit dormir. Il doit réussir à dormir. (9 ans)
---
"Pourquoi vous avez jamais pensé à divorcer ?" Ses parents répondent pas. Silas a choisi ce moment précis pour entamer la discussion parce qu'il sait pertinemment que ses parents peuvent pas s'échapper, lors d'un repas de famille du dimanche. Silas connaît la réponse à cette question, aussi. Il commence à connaître la société dans laquelle ils vivent. Puis il commence à bien connaître le christianisme, aussi. Le divorce, c'est pas le truc le plus bien vu. Ni dans la société de la haute, ni vis à vis de la religion. Il s'étonne pas d'entendre aucune réponse. Alors il pose ses couverts, et croise ses mains sur la table. "D'accord. Alors pourquoi vous vous disputez sans cesse depuis presque dix ans ?" Silas, ça, il sait pas. Il les a souvent entendu se disputer à cause de lui, mais il sait qu'il est qu'un prétexte. Que leur discorde, elle remonte plus loin. Parce que Silas est pas débile. Une idée germe dans son esprit. Et peut-être, peut-être que c'est ça, la réponse. Même si ça l'est pas, peut-être que ça réveillera ses parents pour qu'ils lui donnent la vraie raison de leurs disputes incessantes. "Lorsque vous me laissez seul, parfois, pendant des semaines d'affilées, vous êtes ensembles au moins ? Ou avec d'autres ?" Ils répondent pas, de nouveau. Et Silas voit ses parents se regarder, gênés. Et vraiment, vraiment, Silas espérait que ce soit pas ça. Parce qu'un couple devrait pas se faire subir ça. (16 ans)
---
"J'vais à Londres." Ses parents le regardent, mais disent rien. Ils reviennent à la maison après un moins d'absence totale. Ils lui envoient de l'argent, et c'est bien. Mais c'est loin d'être suffisant pour combler l'amour parental qu'ils devraient lui donner. Même si, pour être honnête, ça fait un bail qu'il a fait une croix là dessus, Silas. Avant même de comprendre que ses parents ne restaient ensemble que pour faire bien au vu de la société, et qu'ils se tapaient d'autres personnes, à côté. Et qu'ils préféraient partir un mois, chacun de leur côté, avec leur conquêtes, que de rester avec leur fils de vingt ans, à la maison. Alors cette fois, c'est Silas, qu'a décidé de partir. Puis, la fac lui a proposé, en lien avec ses études de gestions, d'aller rencontrer quelques personnes d'une université londonienne, six semestres. Trois années scolaires. Et Silas a pas hésité une seule seconde à accepter. "Vous avez rien à dire ? Tant mieux. Je pars dans deux semaines." Les visages de ses parents s'éclairent, quelques secondes. Avant que Silas lâche un petit rire sarcastique. "Je passe Noël et le nouvel an avec Loan. Les fêtes d'hypocrites, très peu pour moi." (20 ans)
QUATRE.
"J'ai fais un plan de classe, veuillez le respecter." Silas aime bien les plans de classes. Quand il y en a pas, il sait jamais vers où aller, ou à côté de qui se mettre. Puis, les profs sont jamais très inventifs, en général, ils font par  ordre alphabétique. Et ça lui convient très bien, à Silas. Il se retrouve toujours à côté de la même personne, du coup. C'est quelqu'un qui parle pas, et qui travaille bien. Comme lui. Ils ont été fait pour être assis l'un à côté de l'autre, au premier rang. "Bae Silas, au fond à droite." Silas hausse les sourcils, mais sans plus de réaction, va s'assoir là où on lui demande. Il aime pas être derrière. Vraiment pas. Pas qu'il parvienne pas à se concentrer, mais les gens devant vont forcément parler, pour certains d'entre eux. Et Silas a tendance trouver insupportables les élèves qui discutent pendant les cours. Enfin. C'est pas grave, au moins, il sera à côté d'un garçon qui parle jamais. "Black Loan, à côté de Silas." Et il fronce les sourcils, cette fois ci. Il le connait pas, ce Loan. Et il est certainement pas celui qu'est par ordre alphabétique juste après lui. Mais Silas dit rien. Parce qu'après tout, qu'est-ce qu'il pourrait bien dire. Alors il s'assoit, et dit rien. Et attend. Et finit par parler, après une semaine. Et finalement, rapidement, il devient un de ses élèves qui, y'a encore quelques semaines, l'énervaient. (12 ans)
---
"Silas, je te présente Lena." Silas a le sourire difficile, mais habituel. Il est heureux de rencontrer la fille dont Loan arrête pas de lui parler. Mais d'un autre côté, bah. L'Amour quoi. C'est pas quelque chose en quoi Loan croit. Et même si, ce qu'il voit, c'est qu'ils ont réellement l'air de s'aimer, c'est compliqué. Silas sourit, quand même. Se donne un temps de réserve, pour observer, pour vérifier, pour comprendre. "Lena, mon meilleur ami, Silas." Et elle sourit, elle aussi. Mais son sourire est plus tendre, et plus sincère que celui qu'il vient de lui offrir. Il a réussi à parfaire sa fausse sincérité, au fil du temps. Et la fausse sincérité forcée et juste devenue une habitude. Sourire aux gens, et parler, et rire à des blagues faites par des gens qu'il connaît ou aime pas, c'est devenu habituel. Face aux gens qui ne sont pas ses proches, Silas est un robot programmé pour être une bête sociale. S'ils savaient. Il jauge la fille devant lui, et sourit à Loan. Il est content qu'il lui ait présenté. Et ils sont beaux ensemble. Mais Silas est protecteur, et Silas veut surtout pas que cette Lena fasse souffrir son meilleur (et seul) pote de la façon dont ses parents se sont fait souffrir l'un l'autre. Il la connait pas encore. Et peut-être qu'il se trompe à son sujet. Peut-être, qu'après tout, ils seront parfaits, ensemble. (16 ans)
---
Silas ouvre la porte, et s'étonne pas lorsqu'il trouve son bro derrière. Loan a l'air dépité. Et il a pas l'air bien. Silas adore Lena, mais il savait que ça arriverait un jour ou l'autre. L'amour dure jamais pour toujours. C'est impossible, c'est un rêve, une fantaisie, un conte de fée. Et pourtant, Lena et Loan, c'était. C'était quelque chose d'autre. Si vraiment, un jour, on avait obligé Silas à parier sur une relation amoureuse avec un grand A, il aurait parié sur eux. Alors il comprend pas trop ce qu'il s'est passé. Et Loan lui a donné que les très grandes lignes. Mais même si ça paraît impossible à croire, et bah c'est là. Leur rupture. Et après tout, ça fait que renforcer ce que Silas a toujours cru. Si un couple parfait comme celui de Loan et de Lena peut pas survivre à un truc comme ça, rien, ni personne, ne le peut. Aucun couple. "Welcome in London, bro." Silas sourit. Et c'est sincère. Ça l'est toujours, avec Loan. Il l'aide à porter sa valise à l'intérieur de l'appartement, et prévient son colocataire que Loan est arrivé. "Poto, t'inquiète, à Londres, y'a pleins de filles canons." Et Loan sait, que c'est ironique. Jamais Silas lui présenterait une fille. Parce que personne serait à la hauteur de Lena. Et ça, même Silas le sait. (21 ans)
CINQ.
Silas entre dans l'appartement avec sa petite valise. Il aurait pu prendre beaucoup plus que ce avec quoi il est parti. Mais il avait pas envie de s'encombrer. Puis, même, il avait envie de s'éloigner de toute cette vie d'héritier fortuné qu'il avait, à Busan. L'intérieur est simple, et vraiment, il avait pas envie, ni besoin de plus. Ses parents l'ont pas aidé à choisir son logement sur Londres, et tant mieux. Il sait qu'ils auraient tout fait pour le convaincre de prendre un grand truc, pour lui tout seul, rien que pour être sûr que tout le monde sache qui il est, d'où il vient, et qu'il a les poches pleines de tunes qu'il a pas honte de dépenser. Silas voulait pas ça. Et Silas a même décidé de prendre un colocataire. Qui, vu la valise qui est dans l'entrée, doit probablement être déjà arrivé. Il pose ses nouvelles clés sur le bar à l'entrée, et s'avance dans le salon. Il tourne la tête vers une porte lorsqu'il l'entend s'ouvrir, et devine que c'est la salle de bain lorsque le garçon qui en sort se retrouve torse nu, serviette autour de la taille, face à lui. "Salut. Je m'appelle Joon." Silas hausse les sourcils. Il s'attendait pas à ce que son colocataire soit coréen. Et au vu de l'accent qu'il a, il l'est. C'est évident. Alors Silas répond en coréen. Parce qu'autant en profiter. "Salut. Silas." Le gars sourit, doucement, et il a un beau sourire. Ils restent à se regarder comme ça, à s'observer pendant quelques minutes. Avant que Silas montre la serviette d'un geste de la main, sans rien dire. Et que Joon parte dans une des chambres, surement, pour se changer, sans sourire.
---
Joon et Silas marchent, dans Londres, leur mains pleines de courses. Silas a encore payé, aujourd'hui. Mais ça le dérange pas. Après tout, Joon vient d'une famille bien plus modeste que la sienne. Pas pauvre, non, loin de là. Mais il travaille, sur Londres, pour aider ses parents à payer la colocation dans laquelle ils vivent tous les deux. A discuter avec lui, parfois, Silas se sent presque coupable, d'être né dans la richesse dans laquelle il est né. Il avance, et se rend compte rapidement qu'il avance seul. Il se retourne, et voit Joon à l'arrêt devant la vitrine d'un café. "Putain Joon, qu'est-ce que tu fais ? C'est lourd, tu sais ?" Il est à l'aise, avec Joon. Il peut facilement lui parler, lui faire des reproches, le traiter de tous les noms. C'est la première fois que c'est si facile, et si agréable, de discuter avec quelqu'un, depuis Loan. Il finit par le rejoindre, pose les sacs, et suit le regard de Joon vers une annonce de poste de serveur. "Joonie Hyung, t'as déjà deux jobs, si t'en prends un de plus t'auras plus l'temps pour les études, si ?" Il rigole, se retourne vers Silas. "T'as surtout peur que j'ai plus de temps pour toi, ouais." Et Silas rigole, aussi. Parce que c'est des conneries. Et Joon est encore plus doué que lui pour en dire. "C'est pas pour moi. C'est pour toi." Et Silas le regarde comme s'il venait de lui pousser un troisième œil et huit nouvelles oreilles. "Cap ou pas cap, Silas le milliardaire, de bosser pendant un an, pour te faire ton propre argent ?" (22 ans.)
---
Lorsqu'il se réveille, l'avion entame sa descente vers Busan. La tête de Joon est encore posée sur son épaule, et il se dépêche de l'y enlever et de la poser délicatement sur le repose tête derrière lui. Ils retournent au point de départ, après un an à traverser plusieurs pays de l'Amérique du Sud. Et vraiment, si ça tenait qu'à lui, Silas serait jamais revenu. Mais le jeu en a décidé autrement. Parce que, y'a deux semaines, Joon a lancé une pièce sur un "Tu rentres, ou pas, à Busan." Et que la réponse a été oui. Silas a lancé la pièce, juste après. Sur un "Tu m'accompagnes maintenant ou plus tard." Ce qui les a fait moyennement rire. Parce qu'après tout, c'était pas une blague. Silas aurait été incapable de mettre en jeu le fait qu'ils pourraient ne plus se voir. Il est joueur, il aime ne pas être maître totalement de sa destinée. Mais pas à ce point là. Pas au point de risquer de perdre Joon. Il sent son ami s'étirer à côté de lui. Ce jour là, c'est tombé sur 'maintenant'. Et il aurait probablement pas supporté l'autre réponse. Il s'imagine plus ne pas vivre avec Joon. Et pourtant il sait que ça va devoir changer. Il sait que leur relation va changer. Et Joon aussi. Ils en ont parlé. Et ça a été compliqué. Alors que ça aurait du être simple. Deux amis, anciens colocataires, qui restent amis, mais pas colocataires. La conversation, c'était ça. Et pourtant, Silas a encore l'impression que cette conversation avait un arrière goût de rupture. (24 ans.)
(25 ans.) "Arrêtez ! Fermez-là ! Taisez-vous !" Et ses parents se taisent, enfin. Mais le mal est fait. Et Silas a la boule au ventre, et a envie de leur exploser la tête contre les murs. Silas a envie, besoin, de se déchainer contre quelque chose, quelqu'un. Il voit la main de Joon s'approcher de son poignet et se rétracter. Parce que tout est beaucoup plus compliqué maintenant. Parce qu'ils sont amis, mais que ses parents viennent de leur faire comprendre que même ça, c'était pas possible. Parce que leur amitié était trop étrange, et trop ambigüe. Et parce que, de toute façon, même s'ils n'étaient vraiment qu'amis, Joon n'avait pas la situation sociale pour être ami avec lui. Et Silas déteste ça. Déteste qu'ils utilisent ça pour se mettre entre eux. Parce que Lena, et le reste du groupe à part Loan non plus, ils sont pas super riches. Et ça le rend dingue qu'ils se sentent obligés de rabaisser les autres. Surtout Joon. Personne n'a le droit de rabaisser Joon. Personne. Il est trop gentil, trop doux, trop attentionné. Il est trop quelqu'un de bien pour que des personnes comme ses parents, qui sont tout sauf bien, se permettent de le rabaisser. "Je vais partir maintenant. Je reviens demain midi pour le repas du Dimanche." Il regarde Joon, et l'intime de passer devant lui. Ce qu'il fait. Il se retourne au dernier moment, vers ses parents. "Vous inquiétez pas pour mon intégrité, je dors chez Loan, ce soir." Et lorsqu'il se retourne vers Joon, le sourire qu'il lui lance est presque triste. Et Silas comprend pas pourquoi.
Ils auraient jamais du quitter l'Amérique du Sud. Ils auraient jamais du rentrer. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Black Loan
Black Loan
✨ Admin de l'espace ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1975-black-loan-underco#638
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     25.09.18 22:06
helloo




That's my boy !! hehe
Re bienvenue par ici chat , trop happy que t'ai pris le pré-lien de meilleur ami d'enfance de Loan kihi j'ai hâte de les voir à l'oeuvre ces deux là mdr

Bon courage pour ta fiche !! Et si tu as des questions tu sais ou me trouver cool






let me love you again
i'm only one call away ☽ When you're weak I'll be strong. I'm gonna keep holding on. Now don't you worry, it won't be long. Darling, if you feel like hope is gone just run into my arms.
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Eun Lena
Ahn Eun Lena
Mama Yeba
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2015-ahn-eun-lena-or-black-
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     26.09.18 11:47
BIENVENUEEEEEEEEEEEEEEEEEE  BAE SILAS » ego. 2783334366 BAE SILAS » ego. 755030013

La bande à picsou commence à venir, c'est intéressant mdr


Je n'ai pas pu m'empêcher de me jeter sur ta fiche (suit les pas de son mari siffle )

En tout cas, bon courage pour ta fiche BAE SILAS » ego. 2661303468 et n'hésite pas !




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE


RALENTISSEMENT : 11.01.2019 jusqu'au 28.02.2019
___________________
Je reste disponible pour des rps / liens / discuter.  please
Nhésitez pas à venir me voir par mp ou sur mon discord : #9625
(si vous voyez une photo solar c'est que c'est moi, si bug dites le moi).
Revenir en haut Aller en bas
Yoon Sewoon
Yoon Sewoon
Noonavore Sailor Food
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t750-yoon-sewoon-i-m-17-you-
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     26.09.18 12:03
MAIS QUEL CHOIIIIIIIIIIIIX!
JE NE PEUX QU'APPROUVER JPP JE SUIS DANS LA MOURANCE DSL :(((((
j'suis morte
Spoiler:
 

Mais omg, j'ai hâte de lire ta fiche et re-re-bienvenue du coupppppppp, amuse-toi bien avec ce nouveau personnage BAE SILAS » ego. 2143209425 BAE SILAS » ego. 2469840028



Don't be blind
You can call me by every name you want as long as you recognize me and my voice, my eyes, my love for you, you, lovely fool girl ~ byendlesslove.

ralentissement jusqu'au mois de janvier
Revenir en haut Aller en bas
Bae Silas
Bae Silas
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2914-bae-silas-ego
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     26.09.18 18:27
@Black Loan ; toi, toi mon toit. toi, toi mon tout mon roi BAE SILAS » ego. 2804212914 bro BAE SILAS » ego. 117913382 j'ai trop hâte aussi, j'essaye d'écrire tout ça au plus vite, mais genre, j'veux que ce soit au niveau de perfection de leur amitié t'vois BAE SILAS » ego. 1305725254

@Ahn Eun Lena ; la mgnifique solar, jpp BAE SILAS » ego. 4057704492 merci BAE SILAS » ego. 2661303468

@Yoon Sewoon ; JPP CE MESSAGE DE BIENVENUE.mdr genre comment ça m'a fait trop plaisir, j'étais BAE SILAS » ego. 1261605147 BAE SILAS » ego. 1261605147 et genre, j'veux absolument trop qu'on s'parle d'un lien asap BAE SILAS » ego. 274671196
Revenir en haut Aller en bas
Han Gigi
Han Gigi
✨ Reine d'Angleterre ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t42-han-ivy-janis-joplin-2-0
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     26.09.18 22:28
ma que bonitooooooooo BAE SILAS » ego. 117913382 BAE SILAS » ego. 117913382 BAE SILAS » ego. 117913382 BAE SILAS » ego. 117913382



magie des winx
dame xanax Open up a beer And you say get over here and play a video game. #winxclub #flora #love&paillettes

Revenir en haut Aller en bas
Bae Silas
Bae Silas
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2914-bae-silas-ego
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     26.09.18 22:54
Revenir en haut Aller en bas
Noh Do Jin
Noh Do Jin
CAVE CANEM
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1717-noh-do-jin-simple-nuag
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     27.09.18 0:38
@Bae Silas a écrit:


@Yoon Sewoon ; JPP CE MESSAGE DE BIENVENUE.mdr genre comment ça m'a fait trop plaisir, j'étais BAE SILAS » ego. 1261605147 BAE SILAS » ego. 1261605147 et genre, j'veux absolument trop qu'on s'parle d'un lien asap BAE SILAS » ego. 274671196

Je dis totalement oui mon chat BAE SILAS » ego. 2143209425 et omg, aux vues du caractère de ton perso, ça pourra déménager BAE SILAS » ego. 2143209425



she has left

she's not here anymore
~ byendlesslove.

ralentissement jusqu'au mois de janvier

BAE SILAS » ego. 2469840028:
 
Revenir en haut Aller en bas
Han Chuck
Han Chuck
✨ Admin de l'espace ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t62-han-chuck-apres-moi-le-d
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.     27.09.18 10:23
t'es beau ; le prénom is on fire BAE SILAS » ego. 3993129030 bref je suis joie BAE SILAS » ego. 2143209425
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: BAE SILAS » ego.    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant