wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Novembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition toute neuve du mois de Novembre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     27.09.18 20:44
Si on est deux, on est plus fort


ootd ♬ Le bruit de ses pas passant près de sa chambre la sort de son demi-sommeil. Si elle a dormi ? A peine. La tête pleines de questions, c’était épuisée qu’elle était parvenue à somnoler quelques heures, sagement cachée sous ses draps. En l’entendant marcher, elle se redresse un peu, reste attentive… et guette ce qu’il va faire. Il s’en va. Il s’en va sans rien dire, sans prévenir. Le bruit de la porte qui claque doucement après son passage la fait fébrilement soupirer. Comme prise d’un frisson, Momo finit par recoucher avec fragilité. Son petit corps se met en position fœtale, son souffle tremble légèrement. Elle devrait être contente qu’il soit parti. C’était ce qu’il y avait de mieux à faire, non ? Oui, c’était le plus raisonnable. Raisonnable. Elle en aurait ri autrefois, tellement ce mot correspondait mal à la relation qu’elle avait entretenue avec lui par le passé. Seulement aujourd’hui c’était différent. Aujourd’hui, elle appartenait à quelqu’un d’autre. Elle était censée avoir tourné la page, être pleinement épanouie. Et si c’était sans la moindre hésitation qu’elle lui avait porté secours… la japonaise savait qu’elle ne devait pas se laisser bouffer par ses émotions. Des émotions ressenties en l’ayant revu, lui. Des émotions qui doivent vite partir, avant qu’elle ne replonge véritablement. Il vaut mieux tout oublier. La parenthèse se ferme, on ferme tout et on en parle plus. Ce moment n’a jamais existé. Les battements de son cœur affolés n’ont jamais existé. Sung Jae… J’espère que ça ira, que tu n'auras pas de problème. Arrête de jouer au con avec ta vie… Ne peut-elle pas s’empêcher de penser malgré elle, enfonçant un peu plus sa joue dans l’oreiller.

Les doigts pleins de colle, elle tente du mieux que possible de rendre l’album photo joli et attractif. Les truc artistiques, ça n’a jamais été son fort. Seulement voilà, les heures passent et la journée devient de plus en plus maussade. Regarder les photos du Japon lui file un coup de blues terrible. Peut-être auraient-ils du restés là bas, comme ils le désiraient tant. Tout recommencer, prendre un nouveau départ. Mais le visage et les larmes de Sung Jae reviennent inlassablement à la charge dans son esprit. Ah~ Elle n’a pas le moral. Elle se sent seule. Encore plus seule qu’avant, alors que tout ce qui la tracassait la veille était son engueulade avec Jisoo. Jisoo… Elle veut le voir. Il lui manque. Et certainement qu’elle devrait être honnête avec lui, lui raconter tout ce qui s’est passé. Ils s’étaient promis de tout se dire, de ne plus jamais rien se cacher. Qui aurait cru un jour que Choi Momo devienne aussi honnête et sérieuse en amour…? Alors, prenant le risque de lui envoyer un message, son cœur palpite à chaque notification sonore signalant un texto de son petit ami. Il lui dit qu’il a envie de la voir. Il lui dit de venir chez lui. Il n’en faut pas plus à Momo pour sortir en deux trois mouvements de chez elle et monter dans sa voiture. Sa conduite musclée et agressive la fait griller plusieurs feux rouges et doubler dangereusement les autres conducteurs. Ses yeux s'embrument. Sa jolie mâchoire se crispe. Elle est en colère, triste… perdue.  

Lorsqu’elle arrive devant sa porte, elle n’ose pas taper le code elle-même. Elle sonne et attend, le cœur lourd. Et lorsque Jisoo lui ouvre enfin la porte, la japonaise ne rêve que d’une chose : se blottir contre lui. Qu’il l’emprisonne dans ses bras, qu’il la fasse taire de ses lèvres. Elle craint de le blesser encore plus. N’était-ce pas à cause de Sung Jae et Soojin qu’ils étaient déjà en froid ?  « Je veux être honnête. Je ne veux pas mentir. Est-ce que tu as confiance en moi ? » Questionne-t-elle avant même d’entrer dans l’appartement, au cas où il voudrait lui claquer la porte au nez. Peut être qu’elle le mériterait, pour avoir osé aider l'homme qui avait toujours empoisonné leur relation. On retient son souffle, on serre les doigts contre le papier cadeau cachant l'album dans son dos, au risque de le déchirer... et c’est parti. « Sung Jae est venu hier soir. Et il a passé la nuit chez moi. »  


© patr.onus




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     27.09.18 21:07
Si on est deux, on est plus fort


ootdC’est rien. Rien du tout. Si ça se fait elle n’était même pas dans son appartement, si ça se fait il allait voir quelqu’un d’autre, si ça se fait, si ça se fait… Ce sont les bonnes pensées. Ce sont celles qui tentent de le rassurer. Celles dont il bourre son esprit sans même y croire une seule seconde. Mais il y a les autres. Les insidieuses. Le petit démon sur son épaule, qui ne rêve que d’une chose : le voir angoisser, le voir en colère, le voir impulsif, le voir faire une bêtise, le voir tout gâcher. Tu crois qu’il l’a prise trois, ou quatre fois dans la nuit, dis moi ? et il a beau essayer d’effacer les mots, de s’occuper de mille tâches pour oublier la vision, il n’y arrive pas. Les pensées reviennent. Tu savais que ça arriverait. Pourquoi est-ce que tu l’as laissé seule ? Quelques jours et voilà. ça lui suffit. il secoue la tête, se gratte nerveusement le bras, arrête avant de laisser une marque. Con. Con et pathétique se répète-t-il en enfouissant son visage contre l’oreiller, en se retournant dans ses draps, en allant faire des pompes, en tentant de lire, en venant embêter Max par SMS, en se disputant avec la poule… Mais rien n’y fait. Il a l’impression de voir la fin. Déjà, tout le scénario s’est déroulé dans son esprit. Il voit tout. Momo qui ne dit rien. Lui qui reste à ses pieds, comme un toutou tranquille.. jusqu’à ce qu’elle parte, véritablement. Non mais Jisoo, tu crois vraiment que je t’ai aimé ?, et son rire qui lui perce les oreilles. Les émotions se bousculent, comme s’il était au milieu de la scène, comme si ces choses il les vivait maintenant, au lieu de seulement les imaginer.

Lorsqu’il voit qu’elle lui a envoyé un message, il craint de l’ouvrir. Il ne sait pas quoi faire de ses mots. Se sent-elle coupable ? Est-ce pour ça qu’elle le contacte ainsi ? Non.. Il n’a rien dû se passer, Momo te l’a dit, elle t’a rassuré.. Et ça continue, ça valse. Il tourne en rond. Il répond, essaie d’y faire une allusion, mais rien. Il lui dit de venir. Parce qu’elle ne pourra pas lui mentir si elle le regarde dans les yeux, hein ? Mais qu’en sait-il. Il lui semble ne plus rien savoir. Pour se détendre un peu, il se verse un fond de verre, assez pour que l’angoisse se dissipe, pas assez pour que ça ne lui octroie un quelconque effet désagréable. Dépêche toi Momo se dit-il en attendant près de la porte, incapable de se concentrer sur quoi que ce soit d’autre. Son pied tape contre le bois. Il se demande si elle va rentrer, frapper, sonner, lui envoyer un SMS. Il tente de voir quelque chose par son balcon, mais il ne donne pas sur le bon côté du bâtiment. Quand enfin la sonnette retentit, il sursaute légèrement, se dit qu’il aurait sûrement dû faire quelque chose, n’importe quoi.. cacher ses cernes, avec un peu de maquillage, se recoiffer, car il doit avoir l’air de.. de rien. Il est habillé bien trop casuellement par rapport à d’habitude, et ses cheveux sont en bataille. Son visage ne doit pas être très joli à regarder… Tant pis.

Il compte jusqu’à trois avant d’ouvrir la porte. Quel idiot, pourquoi n’a-t-il pas prévu avant ce qu’il allait dire ? Faire ? Et elle est là, devant lui. Heureusement, Momo ne lui laisse pas le temps de faire ou dire quoi que ce soit. Elle ne rentre même pas. Il ne sait pas lire l’expression qui est dans son regard, et pourtant.... Elle se sent coupable. C’est sûr, elle se sent coupable. Alors c’est qu’elle a fait quelque chose de mal, non ? Momo.., et ses sourcils se froncent sans qu’il ne s’en rende compte. Honnête. Mentir. Il ne répond pas à sa question. Il ne sait plus bien différencier ses propres pensées de celles qui veulent lui nuire. Il attend juste la fin. La lame. Qu’elle lui dise directement, oui… Il la remercie silencieusement, de ne pas le faire tant attendre. La façon dont elle s’exprime… ses mots ne donnent guère lieu à de l’interprétation. Passer la nuit chez elle ? Peut-être est-ce son cerveau déjà prêt à la fatalité et à imaginer le pire, mais il a l’impression qu’elle vient directement de lui dire qu’ils ont couché ensemble, et il se sent bête, bête. “Fais le vite, d’accord ?” lui lance-t-il en accrochant son regard, légèrement tremblant. Dis moi que tu me quittes. Que tu pars avec lui. Je suis prêt. Il hait sa gorge de se refermer ainsi. Qui aurait cru que Kwon Jisoo se ferait briser le coeur. Il voit la fin s’étendre devant lui. “T’inquiète pas pour moi.” ajoute-t-il sans détourner le regard. Allez. Fais moi mal. J’ai l’habitude. Je t’en voudrais pas. Je n’attendais rien d’autre.


© patr.onus


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     27.09.18 22:02
Si on est deux, on est plus fort


ootd“Fais le vite, d’accord ?” – Son sourcil se soulève en l’entendant déclamer cela. Ce n’était pas la réaction qu’elle attendait. Pourquoi semble-t-il si résigné ? Comme s’il avait déjà tout, comme s’il se rongeait les ongles depuis déjà des heures sur le sujet. Fais-le vite. Qu’est-ce que ça veut dire ? A quoi s’attend-t-il ? A quoi pense-t-il ? Pense-t-il sincèrement qu’elle est venue le retrouver pour… « Arrête ça. Tout de suite. » Gronde-t-elle aussitôt de manière grave et sévère, son beau minois s’assombrissant en un clin d’œil. Croit-il sincèrement qu’elle veut tout arrêter avec lui ? Qu’elle a envie d’être de nouveau séparée de lui ? Idiot. Idiot, idiot. Kwon Jisoo n’est qu’un idiot. Et c’est une Momo sincèrement blessée qui détourne son beau regard noir, mâchoire serrée. Ne lui avait-elle pas dit qu’il lui manquait ? Ne savait-il pas à quel point ça la crevait d’avouer de tels choses ? A quel point c’était dur pour elle de montrer ses sentiments ? Certainement qu’elle est injuste, à être aussi cassante. Après tout, comment réagirait-elle s’il lui avouait un jour qu’Erin avait passé la nuit chez lui ? Mal. Très mal. Elle en pleurerait de rage, balancerait cette foutue poule par la fenêtre et saccagerait tout dans son appartement. Elle serait forcément persuadée que c’est terminé. Dans le fond, la réaction de Jisoo était bien plus valable que la sienne. Seulement, Momo reste Momo. Et Momo n’est pas toujours très douée pour comprendre ce que les gens ressentent. Même ceux qu’elle aime. « Tu te goures. Tu te goures complètement. » Rétorque-t-elle face à ce qu’il ajoute ensuite. Qu’elle ne s’inquiète pas pour lui ? Mais que raconte-t-il à la fin ? Elle n’a pas envie que s’arrête ! Surtout pas !

Son regard finit par revenir s’encrer dans le sien. Puissant. Brillant. Il faut qu’elle se calme. Qu’elle ne se laisse par emporter par la colère et la peur. La colère qu’il puisse penser ça. La peur qu’il soit blessé par sa faute. « Ce n’est ce que tu crois. Il ne s’est rien passé. » Affirme-t-elle sans trembler, plus sincère que jamais. Pourquoi se passerait-il quelque chose à présent, de toute façon… ? Se demande-t-elle amèrement, tentant peut être de tuer le doute qui l’habite malgré tout en secret. « Il était ivre. Drogué. En pleine redescente. » Et il a pleuré. Beaucoup pleuré. Il allait si mal… « Il a débarqué en pleine nuit. Ne me demande pas pourquoi, j'n’en sais rien. » Non, elle s’en savait rien. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi ‘elle’ et pas quelqu’un d’autre. Mais c’était mieux de ne pas savoir, de ne pas réfléchir, de ne pas se poser de questions. Quant au fait qu’il avait peut être causé la mort de quelqu’un sans le vouloir… Non. Ça, non. Hors de question qu’elle en parle. Elle n’en parlerait jamais à personne. Momo ferait la sourde, quoi qu’il arrive. Pour se protéger… et indirectement pour le protéger, lui. Elle emporterait son secret dans la tombe. « Dans tous les cas, il n’était pas en état de rentrer. Ni d’être tout seul. Il a dormi sur le canapé et il est reparti tôt ce matin. J’étais dans ma chambre, je ne l’ai pas revu. Je dormais. » Simple et pure vérité. Elle retient sa respiration alors que ses yeux scrutent un peu plus Jisoo à cœur ouvert. « Je ne te mens pas. » Mais toi, tu n’as pas confiance en moi. « Merci en tout cas de croire autant en toi et moi... en nous. » Ironise-t-elle amèrement, sincèrement blessée et déçue. Malgré elle, son foutu caractère de merde l’oblige à jeter son cadeau pour lui à ses pieds et à tourner les talons ; les larmes noyant son regard.      

© patr.onus




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     27.09.18 22:40
Si on est deux, on est plus fort


ootd Le ton qu’elle emprunte le fait redescendre d’un coup. Il est étrangement rassuré par cette façon qu’elle a de s’adresser à lui, l’air de dire [i]tu dis n’importe quoi. tu comprends rien.. Il ne veut rien d’autre que d’avoir tout mal interprété. Il a besoin qu’elle lui dise, qu’elle lui crie. Qu’importe si elle la regarde avec cet oeil sombre, au lieu d’une affection qu’il aurait aimé en temps habituel. Là, maintenant, il ne souhaite rien d’autre qu’une réaction telle que celle là. Un noeud se défait lentement au creux de sa poitrine et il lui semble pouvoir respirer un peu mieux, tout d’un coup. Tu te goures, et il aurait pu en rire, nerveusement, jusqu’à se rouler par terre. Même s’il sait que Momo ne réagira sûrement pas bien au fait qu’il ne lui fasse pas confiance comme elle l’a mentionné plus tôt. Il n’en a rien à foutre. L’euphorie du fait que tous les scénarios qui se sont déroulés dans sa tête n’étaient que ça, des scénarios, des affabulations, des histoires, l'emplit d’une énergie étrange.

Elle s’explique. Elle s’explique et il n’écoute pas vraiment. Il n’a pas envie de savoir ce que Sungjae fait. Il n’a pas envie de savoir ce que Sungjae vit. Il n’en a rien à foutre. Tout ce qui passe en boucle dans sa tête, c’est ce soulagement. Ce n’est que lorsque son ton bascule vers quelque chose de plus amer qu’il redescend et l’écoute réellement à nouveau .Il cligne des yeux, bêtement, entrouvre les lèvres, mais rien ne sort. Elle jette quelque chose à ses pieds et il n’y prête guère attention, tout entier occupé à rattraper son bras avant qu’elle ne s’enfuie. “Momo.” lance-t-il d’un ton mi doux mi ferme. Sans la brusquer, il la tire tout de même pour qu’elle se retourne et l’attire à lui. Sans lui demander son avis, il l’entoure de ses bras, l’emprisonne là, l’espace d’un instant. Elle lui a manqué. Elle lui a tant manqué. Peut-être que les émotions négatives, celles par rapport au fait qu’il ne comprenne pas pourquoi Momo l’ait laissé dormir chez elle, pourquoi elle lui a répondu, pourquoi il est venu la voir elle, tout ça… il les vivra plus tard. Là, il ne peut pas. Là, il a besoin d’elle. D’enfouir son nez dans ses cheveux et d’inspirer son odeur, de sentir son ventre se contracter face à la bouffée d’amour qui lui prend. “Pars pas.” lance-t-il en venant embrasser le haut de sa tête.

Avant qu’elle ne puisse protester, il referme la porte derrière elle, après avoir poussé ce qu’elle a jeté par terre hors du chemin. Il soupire et la tient un long moment, avant de s’écarter pour le regarder. “Je suis venu ce matin” lui avoue-t-il pour que cette conversation soit vite du passé, pour qu’ils n’en parlent plus, pour qu’ils n’y pensent plus, pour que tout aille bien. “Je l’ai vu. Et j’ai attendu… toute la journée…” Il secoue la tête, passe une main sur son front, la fait disparaître dans ses cheveux jusqu’à sa nuque “Je m’en fous. Tu sais quoi? Je m’en fous. Moi non plus je ne veux pas qu’on se dispute… tu m’as trop manqué… j’ai cru devenir fou” avoue-t-il avec trop de sincérité.


© patr.onus


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     29.09.18 15:00
Si on est deux, on est plus fort


ootd ♬ Elle ne peut pas s’empêcher de prendre la mouche, d’être vexée. C’est injuste et elle le sait bien. Seulement, Momo n’arrive pas être réagir autrement. Le simple fait d’imaginer Jisoo avoir si peu de considération pour leur couple la blesse… et d’autant plus maintenant. Maintenant qu’il était revenu. Parce qu’il était réapparu bien trop brutalement. Parce que son cœur s’était affolé en se retrouvant face à lui. Parce que l’avoir revu l’avait beaucoup trop perturbée, bien malgré elle. Mais ça, elle ne l’avouera surement jamais. Plutôt mourir que d’admettre l’évidence. La japonaise préférait encore mentir. Mentir en affirmant qu’avoir aperçu son visage ne lui avait rien fait. Mentir en oubliant les frissons qui étaient violemment remontés rien qu’en entendant de nouveau le timbre de sa voix. Oui, il fallait nier… devenir aveugle, sourde. Il était hors de question qu’elle se laisse aller, qu’elle se perdre dans des tas de questions sans réponses, dans des émotions idiotes tel que la colère, l’amertume et la tristesse.  Elle n’avait plus besoin de tout ça, à présent. Ce que Momo voulait, c’était Jisoo. Juste Jisoo... Elle avait plus que jamais besoin d’eux… des efforts qu’ils avaient fait pour se reconstruire ensemble. Parce qu’elle tenait à son couple… et qu’elle tenait encore plus à Jisoo, jalousement. Tant de possessivité en devenait presque dangereux. Irréel… Tout comme ce besoin viscérale de rester farouchement accrochée à lui comme le plus dépendant, le plus aimant - et malheureusement à long terme - le plus nocif des parasites. Momo refusait catégoriquement que son cœur puisse battre encore et de manière déraisonnable pour Yoon Sung Jae. Cette simple idée la foutait dans une colère monstre, dans une peur bleue. L’imaginer (et surtout se l’avouer) la terrorisait…

C’était donc le moment pour Jisoo et elle de montrer qu’ils étaient plus forts, que leur couple a véritablement du sens. 'Momo’ susurre sa voix grave… tendre et tranchante à la fois. Les beaux yeux de la concernée se ferment avant qu’il ne l’a retienne et ne la tire jusqu’à lui. Atterrissant la joue contre le haut de son torse, un soupir aussi frustré que tendre lui échappe en sentant ses bras l’envelopper, en sentant Jisoo la serrer tout contre lui. Elle le hait. Elle l’adore. Elle le déteste de la retenir et le remercie tout autant, avec désespoir. Elle l’adore pour la douceur dont il fait preuve et qu’il a appris à manier avec une déroutante adresse ces derniers mois. Qui aurait cru qu’un jour, le glacial Kwon Jisoo s’atèle à une telle tendresse ? Il lui demande de pas partir, il embrasse ses cheveux doucement. Momo frisonne de telles sensations. Qu’il la retienne. Qu’il la retienne et lui montre qui, d’entre Sung Jae et lui, mérite le plus de faire battre son cœur.

Il l’enferme chez lui. Et elle, elle sait qu’il a gagné. Elle ne partira pas, malgré la colère. Elle a trop besoin de lui. Besoin de sa présence, de ses bras et des lèvres pour se sentir aimée et précieuse. Pour vite oublier ce qui est arrivé la veille. Lorsqu’il s’écarte pour la regarder, elle ne veut pas affronter ses yeux au début. Tendrement gênée, bougonne. Mais ce qu’il vient contre toute attente avouer l’oblige à vite relever la tête pour  le scruter. « ...Tu étais là ? » Questionne-t-elle, sincèrement surprise. Toute la journée… ? Momo devine sans mal ce qui a pu se passer dans son esprit pendant des heures. Il a du se ronger les sangs en imaginant des tas de choses... « Imbécile… pourquoi tu ne l’as pas dit plus tôt ? Pourquoi ne pas m’avoir appelé ? » Gronde-t-elle presque tristement, venant poser ses mains de part et d’autre du visage de Jisoo et le caresser de ses doigts. Jisoo qui affirme sans honte tellement de belles choses. Son petit ventre se serre furieusement. « Tu m’as trop manqué aussi… espèce d’idiot » Peste-t-elle dans un murmure tremblant ; closant ses longs cils tout en l’obligeant à baisser son visage vers le sien, lentement. Avec une extrême douceur, ses lèvres viennent se coller contre les siennes. Tendrement, fragilement… émue malgré elle.
     

© patr.onus




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     29.09.18 21:45
Si on est deux, on est plus fort


ootd ♬ Elle ne se débat pas et il en est soulagé. Même si elle l’avait fait… sûrement qu’il l’aurait retenu de toutes ses forces, quitte à ce qu’elle le griffe et le tappe. Ne l’a-t-elle pas déjà fait avant, après tout ? Dans des situations plus ou moins plaisantes. Parfois, Jisoo se surprend à se dire qu’il laisserait Momo lui faire absolument tout, même des choses impensables, juste pour avoir le droit de rester auprès d’elle. Complètement accro. Et de l’avoir à nouveau là, devant lui, près de lui, dans ses bras maintenant, il se rend compte à quel point il est idiot de gâcher des journées entières à cause de futiles disputes. Même s’il n’est pas d’accord avec la façon dont Momo réagit ou agit… ne peut-il pas faire le plus grand et dire, “d’accord, tu as raison” même s’il ne le pense pas ? Il n’en sait rien. Il craint qu’un jour, la dispute soit si grande qu’ils ne se retrouvent plus au bout d’un petit moment. Quelle stratégie pourra-t-il alors adopter, à ce moment là ?

“Parce que. Je voulais que ça soit toi qui me le dise…” lui répond-il. Malgré tout, elle ne peut pas attendre de lui qu’il ait une confiance sans limites pour tout et tout le monde autour de lui. Jisoo a toujours vu le monde comme un immense trou rempli de personnes plus détestables les unes comme les autres, lui compris. Et il est… heureux, d’une certaine façon. Qu’elle soit venu, qu’elle lui ait dit. Qu’elle ne lui ait rien caché. Peut-être n’aurait-il pas dû jouer, attendre de voir, tester, d’une certaine façon, leur lien. Mais ils n’y peuvent rien.. même Momo le fait encore. Jisoo pense sincèrement qu’il y a des choses qui ne peuvent pas se guérir si facilement, et l’un comme l’autre ayant des passifs spéciaux dans les relations “amoureuses”, ce serait naïf de penser qu’ils pourraient être parfaits du premier coup. Ils sont déjà beaucoup mieux qu’auparavant, non ? Ils ont grandi, et, Jisoo l’espère, ça continuera.

Ses mots le réchauffent. Il accueille ses lèvres presque avec surprise, face à la douceur de son geste. L’a-t-elle jamais embrassé comme ça, auparavant ? Et un instant… une bouffée de quelque chose qu’il ne saurait exactement qualifier le prend, du bout des doigts de pied jusqu’à la tête. Des frissons différents de ceux qui l’animent lorsqu’il ne rêve que de lui arracher ses vêtements. C’est une des rares fois où il a l’impression que Momo lui communique une certaine affection et qu’il peut la recevoir, la comprendre, et que dans le couloir entre leurs deux intentions, aucun obstacle ne les entrave. Jisoo répond tout aussi doucement à son baiser, en pressant à peine ses lèvres contre celles de Momo. Il finit par venir poser son front contre le sien et pousse un soupir. “je ne sais pas à quand remonte ma dernière nuit” lui avoue-t-il. Il ne dort pas automatiquement comme un bébé si Momo est là mais tout de même, ses insomnies sont beaucoup plus rares lorsqu’elle est dans ses draps. Et quand il est seul.. il est presque assuré que ses cernes seront creusées, le lendemain matin.

Il vient embrasser sa joue avec affection, gardant ses bras autour de son corps. Le fait de retrouver son odeur, sa chaleur, le timbre de sa voix, la douceur de sa peau… réveille entièrement son corps. Au bout d’un moment, il finit par détourner le regard, pour le poser sur l’objet emballé qui se trouve sur le sol. Il effectue un mouvement du menton vers celui-ci “Qu’est-ce que c’est ?”


© patr.onus


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     30.09.18 23:52
Si on est deux, on est plus fort


ootd ♬ Elle embrasse délicatement ses lèvres, comme si une plume légère les caressait sagement dans une douce brise. La façon presque aussi pure qu’il a de répondre au baiser la fait tendrement expirer contre sa bouche charnue. Oui, c’est bien de l’affection qu’elle lui donne. Il le mérite. Il le mérite pour tout ce qu’il a du endurer aujourd’hui, à s’imaginer les pires scénarios. Elle est toujours à lui, c’est toujours lui qui l’a. Et il lui a beaucoup trop manqué pour faire la forte tête. Momo n’en a pas envie. Elle voudrait… simplement se concentrer sur lui, sur eux. Profiter de chaque seconde de ce que ce bonheur illusoire veut bien leur donner. Choyant du bout des doigts ses joues fines, elle l’observe tout en effleurant langoureusement une dernière fois ses lèvres, son regard de biche toujours pointé en sa direction. Elle ne veut pas regarder ailleurs. Elle aimerait ne jamais avoir à regarder un autre que lui. Penser à un autre que lui...

Ses yeux finissent par se refermer lorsque Jisoo vient doucement échouer son front contre le sien. Elle accueille son soupir tout en lui en offrant un à son tour, doux et sucré. Ce qu’il avoue tout bas lui serre secrètement le cœur. Idiot. Pourquoi avoir été aussi têtu qu’elle ? Il savait bien qu’elle ferait sa tête de mule. Ne pouvait-il pas y en avoir un de plus responsable entre eux deux ? Il était plus vieux, il était censé avoir ce rôle, non ? Mais elle… elle était une femme, pas vrai ? Elle se devait d’être plus réfléchie et… Ah~. Aucune importance. Elle n’avait pas envie de se perdre dans les clichés ridicules de la société. Pas maintenant. Pas ce soir. N’hésitant pas à faire doucement passer ses bras autour de son cou, Momo affirme alors, dans un murmure à peine audible « Je dors avec toi cette nuit » Contre toi et dans tes bras. Le bout de son petit nez caresse le sien tandis que son corps fait presque lentement danser le sien dans leur étreinte. L’avoir à nouveau contre elle…. C’est bon. Rassurant. Apaisant. Elle n’a pas envie de le lâcher. Lorsque Jisoo se montre attentif à ce qu’elle a amené, une petite grimace vient naitre sur son beau visage. « J’imagine que c’est un cadeau. » Explique d’elle en venant se cacher dans son cou, un peu gênée. Ce n’était pas d’elle, d’avoir de telles attentions. Encore moins de ce genre. Et pourtant. « C’est trois fois rien. » Marmonne-t-elle en effleurant sa peau de ses lèvres doucement et à plusieurs reprises ; ne souhaitant pas qu’il sache que ce "trois fois rien" avait mis tout de même des jours à être confectionné. Encore moins qu’elle l’avait fait parce qu’elle était triste de s’être fâchée avec lui.


© patr.onus




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     01.10.18 17:47
Si on est deux, on est plus fort


ootd ♬ Un instant, il se dit que tout ne pourra que bien aller. La façon dont elle se comporte avec lui… est-ce que ce ne serait pas comme ça que Max s’adresserait à Junho ? Elle est son exemple d’un amour infini et inconditionnel. Est-ce que Momo pourrait vraiment tomber pour lui à ce point ? Il n’en sait rien. Même si elle lui a dit des mots qu’elle ne se serait sûrement jamais imaginé dire, et qu’il n’avait sûrement pas pensé entendre, il ne peut pas juger de jusqu’où vont ses sentiments. Est-ce qu’elle l’aime plus qu’elle a pu aimer Sungjae ?... A-t-elle encore des sentiments pour cet homme ? Ils n’en parlent jamais. Une curiosité malsaine vient le gratter au fond pourtant, de se demander si Momo pourrait vraiment le mettre au dessus de lui. Il ne sait pas grand chose de la relation qu’ils ont eu, tous les deux, sont-ils même sortis ensemble ? Mais Jisoo se dit que… qu’il ne peut pas être pire que Sungjae, si ? Il se surprend lui même de la douceur de ses paroles et de ses actions, parfois. Et ce qu’ils vivent, c’est agréable, non ?

Malgré l’inquiétude qui vient le prendre tout entier, il ne veut pas gâcher le moment en en faisant part à Momo. “Cette nuit et toutes les autres” répond-il assurément. Il n’aime pas quand elle est loin.

A la mention du paquet, il sourit de voir cette grimace se peindre sur le visage de Momo. Ah. Il l’a prise sur le fait. Elle a sûrement fait quelque chose de niais, quelque chose qui la gêne, et maintenant, elle doit assumer les conséquences de ses actes. Il trouve ça trop mignon. Il vient lui gratouiller l’arrière de la tête alors qu’elle vient se cacher dans son cou et observe le paquet. “Je ne te savais pas modeste” vient-il dire avec humour en se détachant d’elle pour aller ramasser le fameux cadeau. C’est assez lourd, un livre ? Quel genre de livre pourrait-elle lui offrir ? “Je peux ?” demande-t-il avant de détacher le papier cadeau.

Ses sourcils se relèvent légèrement face à ce qu’il tient dans les mains. Pendant un long moment, il ne sait absolument pas ce que c’est, et c’est avec une petite moue qu’il ouvre l’album. Il reste silencieux en découvrant les photos collées et ce que Momo a véritablement fait de ses doigts pour rendre artistique tout le mois qu’ils ont passé au Japon. Il s’étonne du soin qu’elle a mis dans tout ça, tant qu’il n’a pas envie de se moquer d’elle, pas du tout. Il est étrangement touché par l’attention, et ses yeux restent rivés vers les pages qu’il tourne doucement, frissonnant de voir l’air heureux qui se peint sur leurs visages dans certains clichés. “Trois fois rien ?...” répète-t-il en levant un regard suspicieux, un sourcil relevé. Il est persuadé que ça lui a pris du temps, à moins qu’elle n’ait eu un esclave dédié à la tâche. “C’est la première fois qu’on…” il s’arrête un moment et reprend “On ne m’a jamais offert de cadeau personnel, comme ça” avoue-t-il alors que ses doigts se resserrent contre l’album. Il ne sait pas comment expliquer les sentiments qui viennent le prendre. Une joie et une émotion sans nom… accompagnée d’une culpabilité extrême, et d’une impression de ne pas mériter quelque chose de ce genre. “Merci” finit-il par murmurer avec le regard un peu assombri. Il relève le regard vers Momo et lui adresse un petit sourire, doux.“Ma petite amie est une artiste” lance-t-il à demi moqueur, en venant caresser sa joue d’un doigt.



© patr.onus


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     02.10.18 0:09
Si on est deux, on est plus fort


ootd ♬ En le sentant gratouiller l’arrière de sa tête, elle se blottie d’avantage contre lui, comme un petit chat sauvage mais malgré tout heureux. « Arrête… » Gronde-t-elle simplement dans un murmure, lorsqu’il se met à la taquiner. Elle se dépêche de revenir embrasser son cou, tout doucement… espérant que d’une façon ou d’autre, la tendresse de ses baisers aériens lui fasse oublier cette histoire de cadeau. Elle a peur qu’il n’aime pas. Qu’il trouve ça trop niais ou ridicule. C’est sur que pour être niais, ça l’est. Elle a l’impression d’être pire que Max et Junho pour le coup. Ces deux-là sont du genre à couvrir leur frigo de selfies cucul la praline. Grimaçant en imaginant le pauvre appareil d’électroménager torturé de la sorte, la japonaise grogne un peu lorsque Jisoo lui demande s’il peut voir. « J’veux pas… » Susurre-t-elle d’une voix faible, comme une enfant timide… se dépêchant alors de renforcer un peu plus la prise de ses bras autour de sa nuque. Elle finit cependant par le libérer après quelques secondes, non sans une moue ronchonne et mal assurée.

Et c’est penaude qu’elle le regarde déchirer le papier cadeau, passant ses bras derrière son dos. Elle fait trainer son pied un peu partout et joue avec pour se distraire en attendant… et certainement pour déstresser un peu. Ce silence la met mal à l’aise, si bien que Momo se dépêche de descendre son beau regard tandis que Jisoo découvre alors l’album photo qu’elle a fabriqué au point de se gercer les doigts avec la colle à certains endroits. « Trois fois rien. » Affirme-t-elle en haussant les épaules, gardant son visage baissé. Ah… que c’est gênant. Peut être qu’elle aurait du lui acheter quelque chose à la place. Une écharpe pour l’automne qui arrive ou bien une nouvelle montre. Mais contre toute attente, il semble plus touché qu’autre chose par le présent qu’il tient entre ses mains. Alors, il ne va pas se moquer ? Pas trouver ça moche ?  “On ne m’a jamais offert de cadeau personnel, comme ça” Et c’est certainement la première fois qu’elle fait un cadeau aussi personnel à quelqu’un de sa vie, en tant qu’adulte. Les seules fois où c’était arrivé, c’était quand elle était petite et qu’elle dessinait pour ses parents et ses grands parents nippons. « De rien. » Répond-t-elle simplement, s’amusant à appuyer son petit pied sur celui du jeune homme. Même si elle ne le regarde toujours pas encore, elle divine sans mal le tendre sourire qu’il lui adresse. Et lorsque Jisoo s’amuse à dire qu’elle est une artiste, elle ne peut que joliment marmonner un « Aish, tais-toi… ». En sentant son index caresser sa joue, elle n’hésite pas à venir le prendre entre ses dents pour le mordiller en douceur, adorable et féline. Son regard vient enfin se redresser pour se planter dans celui du coréen. Momo finit par esquisser un joli sourire, gardant toujours le doigt de Jisoo entre ses canines. Un doigt qui mérite tout de même quelques baisers ensuite, légers et tendres. « Si tu le montres à quelqu’un, je te tue. » Signale-t-elle, en reprenant sa fidèle pokerface. « Et n’insiste pas : on ne décorera pas ton frigo de photos de nous. Plutôt mourir. » Mais de quoi parle-t-elle… ?« ... Il te plait au moins ? » Momo...


© patr.onus




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]     09.10.18 15:26
Si on est deux, on est plus fort


ootd


© patr.onus


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Si on est deux, on est plus fort [ momosoo ]    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [18+]Plus fort que Renaud et Gérard Majax.
» Dofus, plus fort que meetic (dixit Demos :p)
» [RP] Au fond du parc, deux nobles, un duel….
» Deux chatons à donner
» blague a deux balles !!