wazzup man?
- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois d'Octobre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition 'spéciale' du mois d'Octobre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : really not a good time (ft. sissi)     30.09.18 16:47




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ Elle va le buter. Non. Elle va les buter, tous. ça fait bien deux heures que la demoiselle grince des dents jusqu’à s’en faire mal, et qu’elle fait fuir sans s’en rendre compte tous les gens qui tentent de l’approcher. Pourquoi même sortir en boîte dans un tel état ? Elle n’en sait rien. L’habitude sûrement. L’idée que rencontrer un joli garçon et peut-être continuer les choses dans la chambre à coucher lui changerait les idées. Sauf que là, avec son regard de meurtrière et son corps tout tendu, elle fait fuir tout le monde. C’est à peine si un périmètre de sécurité ne s’est pas déployé autour de son corps : elle pourrait tendre les bras qu’elle ne toucherait personne, ce qui est assez rare en boite de nuit. Je vais leur arracher les yeux, je vais les castrer, tous les mêmes, tous les mêmes… elle rumine jusqu’à s’en donner mal à la tête. Jiwon ne trouve aucun moyen de déverser sa rage, n’a repéré aucun gars aux mains baladeuses à qui tordre le poignet, et personne ne semble vouloir lui sauter dessus. A quoi bon rester ? se dit-elle finalement en descendant de son tabouret au bar, grimaçant de la façon dont, assise dessus, ses pieds ne touchent même pas le sol.

Elle rajuste sa robe, un peu beaucoup trop courte à son goût, et prend une inspiration. Un rapide coup d’oeil pour repérer la sortie… et ce n’est pas la porte qui attire son attention, mais une brune un peu bruyante, pas loin. Ses yeux se plissent. Parfait. Ce n’est pas dans les habitudes de Jiwon de punir une femme pour les maux d’un homme, ou de généraliser autant pour se dire qu’elle peut mériter de souffrir à cause de ses cousins, mais là, la jeune femme est tout sauf calme. Elle peine à penser de manière raisonnée, et ses pieds l’entraînent malgré elle vers l’endroit où Sissi semble bien s’amuser. Si elle est pourtant connue pour son sang froid, elle suppose que quand on fait mal à quelqu’un de sa famille, toutes ses bonnes résolutions s’enfuient.

Sans se gêner, elle vient pousser l’épaule de de Sissi en venant lui faire face. “C’est quoi votre problème ? Vous avez un chromosome en plus, c’est ça ?” lance-t-elle en poussant une nouvelle fois la jeune femme sans se gêner. “Vous en avez pas marre de faire du mal à tout le monde, hein ?” lance-t-elle alors que les gens autour commencent à murmurer et à se demander s’ils feraient mieux de la retenir avant qu’elle ne saute sur Sissi. “Bande de dégénérés” finit-elle par lancer avec un air dégoûté, en se retournant pour prendre la voie de la sortie.


featuring. nom prénom
gabi le loup


on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
императрица ♡
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     30.09.18 19:23




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style« Puardon ??? Comment ça vous venez pas ??? Ouais, je sais bien que t’avais rien confirmé, et alors ? Tu crois p’tet que t’as le choix ? Elle va pas bien ? Ben justement alors, qu’elle vienne s’amuser !!! Avoue-le qu’en fait tu veux l’avoir pour toi tout seul, espèce de vicieux ! Ouais ouais c'est ça ! Et non, c’est moi qui rapproche en premier, pas toi ! Jiji tu… PUTAIN !!! » Elle manque de fracasser son téléphone sur le premier crâne à sa portée mais se ravise, se contentant finalement d’un grognement de petit chien hargneux. Comment ose-t-il, hein ? Couper court à la conversation avec sa propre cousine ?? Rien que pour avoir le dernier mot, elle se dépêche de recomposer le numéro de Jisoo, ses ongles manucurés cognant fort sur l’écran. « J’AI DIT C’EST MOI QUI RACCROCHE !! » Hurle-t-elle une fois que le plus vieux daigne répondre, lui raccrochant furieusement au nez aussitôt. Quelle sale gosse. Mais bien évidemment, si vous l’écoutez, il y aurait de quoi être en rogne. Depuis des jours, Monsieur Jisoo n’en avait plus que pour Max. Max par-ci, Max par là… Si Sissi ne l’avait pas prise un peu en sympathie, elle l’aurait sans doute torturée, cette petite ! « Chaton, tu veux sortir te changer les idées un peu ? » envoie-t-elle quelques minutes plus tard à Junho par texto. C’est vrai quoi, personne ne pensait à lui ! Peut être que s’amuser lui ferait du bien ? Ah ouais ? Et si finalement, Jiji et Max changent d’avis et débarquent ? Alors on dira que c’est le destin ! Ou alors tout simplement elle qui n’a pas aucune logique. A voir.

Voilà pourquoi l’amour était une perte de temps, un poison à éviter. Dans tous les cas elle, elle n’aura pas le blues ce soir ! Pour profiter du temps perdu, Sissi n’hésite pas à aller se trémousser avec ses autres camarades de soirée. Ce qu’elle parle fort. Et alors que son rire d’hyène résonne une fois de plus, on vient pousser son épaule. Ses sourcils se froncent instantanément et c’est furibonde qu’elle pivote son beau minois en arrière. Qui a osé ?? Si elle ne voit personne sur le coup, c’est en remettant sa tête droite qu’un visage plus ou moins familier se fait reconnaître. Un début de sourire enjôleur vient aussitôt étirer la pulpe rouge de ses lèvres en la reconnaissant. « Madame la policière ! »  S’exclame-t-elle presque avec joie, avant de vite déchanter. C’est que le minion a l’air totalement furax. Et Sissi ne comprend absolument rien à ce qu’elle veut dire. Arquant un sourcil, bêtement interdite, elle se refait pousser sur le coup sans rien faire. Mais de quoi parle-t-elle celle-là ? Et d’où elle se permet de la traiter ainsi en public ? En la voyant tourner les talons, la cadette n’attend pas longtemps pour la retenir en attrapant son poignet. Sans se soucier des gens les fixant, elle vient se mettre face à elle et la toise alors ; un visage tout à coup moins enfantin. « Bandes de dégénérés ? » Répète-t-elle calmement, s’avançant un peu plus vers elle et profitant d’être plus grande pour la dominer d’un regard aussi grave qu’imprévisible. Un faible rictus se dessine sur son visage. Ses doigts ayant remonté le poignet de la belle ainée se resserrent un peu plus fort autour de ce dernier. Pas pour faire mal. Mais assez pour montrer qui traitait mal les autres ici. « Tu crois vraiment que tu vas partir comme ça, sans me donner d’explications ? Moi j’crois pas » Signale-t-elle en faignant une jolie grimace. Hors de question qu’elle parte. Sissi ne la lâcherait pas.  

featuring. @Kang Jiwon
gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     30.09.18 19:44




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ Jiwon lance un grognement tout sauf féminin en sentant la prise sur son poignet. Obligée de faire face à la peste, son visage se contracte si bien qu’il est difficile de distinguer ses traits. Qu’elle arrête. Elle n’a pas tellement envie de se faire bannir de la boîte mais si elle peut lui envoyer son poing en pleine gueule, peut-être que ça vaut le coup. Bien sûr que mademoiselle veut avoir le dessus. Elle ne s’attend pas à autre chose.. et malgré tout, n’est-ce pas ça qu’elle cherche ? Une bonne bagarre. Un truc qui ne s’arrête pas, parce qu’elles sont toutes les deux têtues comme des mules, trop idiotes pour lâcher le morceau. Ce soir, Jiwon n’a aucune envie de jouer la femme mature. Non. Elle veut être insupportable. Elle veut se lâcher. Si elle ne peut pas coucher avec quelqu’un, elle déversera au moins son énergie comme ça.

Jiwon redresse un peu le menton pour lui rendre son regard. Elle déteste cette expression. Sissi se croit vraiment mieux qu’elle, hein ? Et sûrement que ça ne changera jamais, quoi qu’elle fasse. Une tension désagréable vient se placer au fond de son ventre, une haine sans limites pour cette femme qui se tient devant elle. Madame essaie de montrer qu’elle domine la situation, et rapidement, la policière tire sur son bras pour récupérer sa main. Non. Elle n’a aucune envie de jouer à qui a la plus grosse. “T’es débile ou tu le fais exprès ?!” lui balance-t-elle d’un ton tout sauf calme. Là, c’est elle qui l’air de l’hystérique.. mais tant pis. Elle l’est. Que tout le monde le voie ! Et si quelqu’un veut faire une remarque, elle ne s’empêchera pas de mettre ses années de boxe à profit. ça fait mauvais genre pour une policière de se faire arrêter pour ce genre de choses, mais si un de ses collègues doit venir la chercher avant qu’elle ne tue quelqu’un, ça se passera ainsi !

“Les. Kwon.” finit-il par siffler entre ses dents en assassinant Sissi du regard. “Vous vous approchez de Max et je vous jure qu’il y aura de “mystérieuses disparitions”” lance-t-elle en plissant les yeux. “Compris ?... C’est bon, ça monte au cerveau ? ça aura mis le temps” lance-t-elle avec un sourire dédaigneux. Elle se retourne à nouveau et cette fois-ci, presse le pas pour ne pas que Madame s’empare de son poignet à nouveau. Quelle conne. Quelle conne. se dit-elle en boucle, le souffle court, en passant la porte. L’air frais de la nuit a pour effet de la calmer un peu. Mais elle a envie de rentrer à nouveau. Elle a envie de taper quelqu’un. Pour se défouler, elle donne un coup de pied dans le mur et casse son talon, crie une injure et en profite pour faire un doigt aux passants qui la regardent d’un drôle d’air. Ce que je suis ridicule finit-elle par se dire en se laissant glisser contre le mur pour s’asseoir par terre. Si ça se fait, un bon passant me récupérera et me laissera passer la nuit. se dit-elle en regardant droit devant elle.


featuring. kwon sissi
gabi le loup


on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
императрица ♡
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     30.09.18 23:12




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ Même si la situation ne s’y prête pas, elle ne peut pas s’empêcher d'admirer  les traits de celle qui lui fait face. Même tordus par la colère, ces derniers sont en tout point exquis. Cette naine sait-elle combien elle peut être belle à regarder ? Sissi pourrait certainement se perdre à la tâche pendant des heures, étrangement fascinée par cette beauté tempétueuse. Elle avait pensé à elle depuis la dernière fois. Souvent. D’une façon ou d’une autre, c’était plaisant de la retrouver. Enfin, quand elle se met pas à gueuler comme une vache enragée. Fermant un œil, Sissi accueille sa foudre sans comprendre. Débile ? Fronçant les sourcils, elle s’apprête à l’assassiner de mots encore plus blessants mais se retrouve prise de court face à ce que la plus âgée déclame. Les Kwon ? Max ? Elle connaît Max ? Prenant un joli air surpris, elle ne peut que laisser la plus menue partir sur le coup, perdue. Visiblement, ça avait encore du mal à monter au cerveau. Elle parlait vraiment de LA Max ? Et de sa rupture avec Junho ? Et puis, c’était quoi, cette histoire de mystérieuses disparitions hein ? Des menaces ? Reprenant contenance, Sissi finit par rejoindre la sortie à son tour, dans une allure féline et dangereuse. Ses épaules bousculent ceux qui dérangent sur son chemin, ses petites canines blanches viennent mordre dans sa lèvre. N’avait-elle pas dit à cette petite idiote qu’elle ne partirait pas ??

C’est dans une position plutôt pathétique qu’elle la retrouve dehors, assise par terre et contre un mur. Elle remarque rapidement le talon cassé et sourit alors, moqueuse et amusée à la fois. C'est comme ça qu'elle compte les buter et les balancer à la mer ? « Tu fais la manche ? C’est bon, t’as fini ta crise de la ménopause ?? » Questionne la russe, en venant se planter devant elle, bras fièrement croisés contre sa généreuse poitrine. « D’abord, d’où tu connais Max toi ? T’as genre dix piges de plus qu’elle, c’est pas logique » Demande-t-elle d’un air méfiant, tapant du pied en écartant félinement les jambes. Elle l’énerve. Dieu ce qu’elle peut l’énerver. « Ensuite, j’approuve pas forcément les choix de mon cousin. Mais il doit avoir ses raisons et ça, personne n’a son mot à dire là-dessus, pigé ? Dans tous les cas, saches que contrairement à ce que tu penses, j’lui veux aucun mal. Et encore moins Jisoo, mon autre cousin. Elle vit chez lui actuellement, tu savais pas ? Ta Max ne peut pas se passer des Kwon. Bientôt ce sera p’tet ton tour, qui sait ? » Son joli minois se penche sur le coté en supposant sa dernière phrase, non sans un sourire provocateur et adorable. Elle ne résiste pas à venir s’accroupir devant la jeune femme après ça. Un léger silence... tandis qu'elle se perd à l'admirer de nouveau, sans gêne. « T’es un sacré personnage quand même, le minion. » Avoue-t-elle du bout de ses lèvres, avant de lâcher un petit rire charmant. Avec prudence et douceur, sa main se tend délicatement pour remettre une mèche de cheveux derrière l’oreille de la petite sauvageonne. « T'es belle quand t'es en colère... » Lâche-t-elle, la toisant avec une esquisse séductrice et un regard de biche rempli de sous-entendus.  

featuring. @Kang Jiwon
gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     04.10.18 20:19




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ La voix criarde de Sissi tend à nouveau tous ses muscles. Pourquoi l’a-t-elle suivie ? Tient-elle tant que ça à avoir le dernier mot ? Jiwon relève le visage et lui lance un regard assassin. Elle l’écoute blablater tout en prenant gare à ne pas prendre trop en compte les paroles qui sortent de sa bouche… de toute façon, ses oreilles bourdonnent bien trop pour comprendre quoi que ce soit, et son cerveau semble avoir décidé d’arrêter de fonctionner. En vérité, elle a juste envie de fondre en larmes. Peut-être que ce n’est pas Max… peut-être que c’est tout. Elle en a marre de voir des gens pourris à tous les coins de rue. Elle en a marre de voir les meilleures personnes piétinées sans même une hésitation. Elle en a marre d’être… impuissante, et de ne rien pouvoir contrôler. Tout ça la prend en vague et lui donne envie de craquer. Mais Jiwon ne craque pas. pas comme ça, en tout cas. Elle ne pleure pas. Elle s’énervera, jusqu’à la fin des temps, mais jamais elle ne pleurera.

Même si Jiwon reste silencieuse, elle sent Sissi qui n’abandonne pas. La jeune femme s’accroupit même devant elle et un instant, sa curiosité est piquée de voir cette presque inconnue si accrochée au fait de lui gâcher entièrement sa soirée (même si au final, c’est un peu elle qui a commencé). C’est une douceur presque diabolique qui s’empare de son visage et de ses gestes, et alors que la jeune femme vient replacer une mèches de ses cheveux derrière son oreille, Jiwon ne peut s’empêcher de frissonner doucement. Qu’ont-ils vraiment, tous ? Peut-être qu’ils ont vraiment quelque chose… de surnaturel, ces Kwon. Ils ne laissent pas de marbre, en tout cas. “J’ai plus la force” finit-elle par déclarer en se relevant. Pas la force de se mettre en colère contre elle à nouveau, ou qu’elle la trouve belle. Peut-être plus la force de rien, au final. Jiwon enlève ses chaussures avec une grimace et les tient dans sa main. “Tu me ramènes?” lance-t-elle en lui faisant dos. Elle ne veut lui donner aucune satisfaction.

Jiwon ne fait pas cette proposition avec des sous entendus, mais n’est-ce pas évident qu’elle y laisse la porte ouverte ? Si Sissi veut gagner ce soir… qu’elle le fasse. Elle n’a pas la force de se battre, apparemment. C’est presque avec un air fragile qu’elle vient enserrer son propre corps de ses bras, dans un geste protecteur vis à vis d’elle même. Elle a froid. Sûrement que la voiture de Sissi… doit être confortable, et chaude. Jiwon finit par tourner la tête vers Sissi sans tourner totalement son corps et vient l’observer un moment. “S’il te plaît ?” et pendant un instant, elle semble avoir perdu dix ans, dans une sensibilité qu’elle offre contre toute attente, sans avertissement.


featuring. kwon sissi
gabi le loup


on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
императрица ♡
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     05.10.18 17:05




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ Le frisson qu’elle lâche, aussi léger soit-il… Sissi n’a aucun mal à le ressentir. Ce dernier part du bout de ses doigts logés derrière l’oreille de la plus âgée et remonte le long de son bras, jusqu’à son épaule. Son regard s’encre dans celui de la policière, dans un silence plus qu’équivoque. Peut être que c’est elle qui a un pouvoir, en réalité. Le pouvoir de faire naître dans le cœur froid de la petite russe un soupçon de douceur. L’envie soudaine de taquiner mais pas forcément de façon méchante. Le besoin viscérale de savoir jusqu’où la haine que la coréenne semble éprouver à son égard peut aller, s’il y a quand même une limite. Elle l’électrise, elle l’attire horriblement… Et c’est bien la première fois qu’une personne lui fait un tel effet. Aussi intriguée qu’interdite, Sissi a monstrueusement envie que cette belle ainée éprouve exactement les même choses pour elle, peu importe le dégout ou la rancœur. Au contraire, s’il faut se servir de tous ces sentiments négatifs pour rendre les choses explosives, alors qu’elle n’hésite pas. Qu’elle cherche le conflit, qu’elle cherche à se battre. La plus jeune ne pourra qu’en devenir un peu plus accro.

Son sourcil se relève face à la faiblesse dont la jeune femme semble faire preuve, sans prévenir. La ramener ? Si son visage ne montre aucune expression, en elle, c’est un véritable feu d’artifice qui commence à naître. L’impression soudaine et enivrante que la policière lui cède un peu et abat enfin les armes de fiertés. A cet instant, Sissi ne peut que se sentir puissante et fière. Mais il n’y a pas que ça. La façon dont son ainée se tient, la fragilité qu’elle lui transmet par le regard… Une vulnérabilité à fleur de peau et enfantine… son bas ventre se tord d’envie en observant ce fascinant bouquet d’émotions complexes. Finissant par se lever à son tour, c’est avec un faible sourire qu’elle se dirige vers la plus menue. "S’il te plait" ? Comment ose-t-elle se montrer si fragile ? Si sensible ? Sans trop de douceur, la petite russe vient prendre le menton de la belle, avec un regard imprévisible. « Qu’est-ce que j’y gagne moi, à te ramener… ? » Susurre-t-elle alors qu’elle rapproche dangereusement le bas de son visage du sien, laissant son souffle s’échouer contre les lèvres rouges de la policière. Ses prunelles se plantent sans ménagement dans les siennes, félines et dominantes, sensuelles à souhait.

Un petit rictus finit par étirer ses lèvres, et c’est sans attendre de réponse que Sissi vient s’abaisser, plaçant un bras dans le dos de la plus petite et un autre à la pliure de ses jambes. Avec une facilité déroutante, elle la soulève, dans ses bras. «La vache, t’es lourde ! » Signale-t-elle avec un sourire taquin, lui offrant un clin d'oeil avec l’envie de la faire rougir de gêne et de colère. Mensonge. Cette petite furie est un véritable poids plume. Sans honte, elle passe à travers les groupes de gens squattant les trottoirs et les devantures des clubs, la policière jalousement tenue contre elle. Le regard de certains la fait sourire. « Quoi ? L’homosexualité vous gêne encore au 21ème siècle ? » Aboie-t-elle d’un air mauvais et sarcastique, n’éprouvant aucune gêne à ce qu’on la pense en couple avec sa rivale. Au contraire, cette idée la fait étrangement jubiler. Sa voiture garée devant la boite de nuit, elle dépose avec délicatesse la belle sur le siège passager, sous les yeux ébahis ou choqués des passants. « Mets-ta ceinture. » Ordonne-t-elle à la policière, une fois à l’intérieur à son tour et les portes fermées. « Bon, alors ? Je te dépose où ? »  

featuring. @Kang Jiwon
gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     05.10.18 20:31




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ En vérité, elle s’attend à ce que Sissi lui rie au visage. Dise quelque chose pour la provoquer à nouveau, et qu’elles en viennent réellement à arracher les vêtements l’une de l’autre, d’une façon beaucoup plus violente et moins sexy que dans leurs rêves. C’est vrai, que gagne-t-elle, à la ramener ? Alors qu’elle dise non, et rentre à l’intérieur du club… qu’elle recommence à faire son show. Pourquoi la choisir elle ? Un léger sourire vient se poser sur les lèvres de Jiwon, alors qu’elle réalise le ridicule de sa proposition. Pour qui se prend-elle ? Cette soirée l’enfonce encore un peu plus. Se haïra-t-elle dans le miroir demain matin ? Mangera-t-elle seulement un quartier de pomme, pour se punir de la faiblesse dont elle fait preuve à ce moment là ?

Elle reste immobile alors que Sissi se rapproche, flirte dangereusement avec son visage. Jiwon ne détourne pas le regard. Une certaine fatigue s’y lit, et peut-être que si l’on s’y attardait vraiment, pourrait-on repérer une certaine tristesse au fond de ses prunelles.

Puis, elle la prend au dépourvu.

Pour une policière qui est fière de ses réflexes et du fait d’être toujours sur ses gardes, elle n’a rien le temps de faire ou de dire avant de se retrouver dans les bras de Sissi. Un air adorablement choqué vient prendre son visage, et c’est un peu idiote, la bouche comme un poisson hors de l’eau, qu’elle vient observer la jeune femme. “Mais, qu’est-ce que…” proteste-t-elle en fronçant finalement les sourcils, sans cesser de la regarder. Elle ne se débat pas. En vérité, elle trouve un certain charme à la situation… et dieu, ce qu’elles doivent donner un spectacle intéressant aux passants.

Face à la remarque sur son poids, Jiwon lui envoie un de ces fameux regards meurtriers, mais on voit bien au final, que la plupart de sa colère s’est totalement évanouie. Si la voiture avait été plus loin, peut-être même qu’elle aurait commencé à s’endormir dans les bras de Sissi. Jiwon ne ressent aucune honte à ce qu’elles affichent (et ce que Sissi dit), mais elle est tout de même soulagée de se retrouver au chaud dans l’habitacle. Un peu de silence, et elle ferme à demi les yeux, en venant poser son front contre la vitre de son côté. Madame suit les ordres de la conductrice et attache sa ceinture.

“Yeonge-gu” murmure-t-elle d’une voix endormie, en observant la rue par la vitre teintée. “Mais dépose moi où tu veux. Je pensais pas que tu dirais oui” avoue-t-elle en pinçant légèrement les lèvres dans une petite moue. “T’es un peu mieux garée que la dernière fois” ne peut-elle s’empêcher de susurrer entre des lèvres qui doucement, se redressent pour former un sourire.


featuring. kwon sissi
gabi le loup


on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
императрица ♡
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     05.10.18 21:55




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ Avec une autre, elle n’aurait pas perdu son temps. Avec une autre, Sissi aurait simplement ri de dédain avant de hausser les épaules et rentrer dans la boite de nuit. Avec un petit coup d’épaule et un regard moqueur au passage, bien évidemment. Pourquoi ne pas agir ainsi avec cette fille ? Il faut croire qu’elle est assez intéressante pour l’intriguer, assez marrante dans ses réactions pour avoir envie de la taquiner un peu plus longtemps et définitivement trop charmante pour réussir à s’en séparer de suite. Que cette petite gnome s’estime chanceuse. Des bonnes actions comme ça, la russe n’en faisait pas souvent. Enfin, si on pouvait cela une bonne action…. C’était plutôt un intéressement sans précédent. Mais affirmer qu’elle lui plaisait peut être un peu trop serait juste la pire des choses à lui demander.  Elle serait presque capable de l’éjecter de sa voiture pour contredire cette supposition. Plutôt crever que de l’avouer. Plutôt mourir que de donner à cette belle policière une satisfaction aussi importante. Peut être un jour… Si son penchant pour elle existerait toujours. Et si cette dernière aurait fait quelque chose pour le mériter.

Yeonge-gu ? « Je sais même pas où c’est » Ricane-t-elle, tout en activant alors son gps. Il faut dire mademoiselle traine avant tout dans les lieux chics de la ville. Et puis, elle n’avait pas encore visité tout Busan non plus. Tout en démarrant son bolide, son sourcil se relève avec amusement face à ce que la belle explique ensuite. « Donc ça veut dire que ton sort est entre mes mains ? » Suppose-t-elle d’un air bien trop satisfait et gâtée, adorablement enchantée. Son regard vient rencontrer le sien, après qu’elle ait tourné son beau minois en sa direction. « Je peux très bien te laisser dans une rue malfamée… que te kidnapper et te garder rien que pour moi ? Passer la nuit avec toi dans un super hôtel ? T’emmener pour une escapade romantique à Paris ou Milan…? Wouah… trop de pouvoir me fait vibrer » Elle fait mine de frissonner d’excitation, accrochant ses doigts dans le cuir luxueux de son volant. Un peu mieux garée que la dernière fois ? En voyant le début de sourire se dessiner sur les lèvres de son ainée, Sissi sourit alors à son tour, amusée. « Il m’arrive d’écouter mes unnies de temps en temps.~ » Assure-t-elle d’une voix charmeuse, venant de nouveau replacer une mèche de cheveux de la concernée derrière sa fine oreille. Un bien beau mensonge mais tant pis. Sissi a bien trop envie de l’embêter encore un peu. Elle la contemple quelques secondes sans plus rien dire, la dévorant en silence du regard, se nourrissant de ses traits grognons devenus bien plus jolis à présent. « Aller. Avant que tu changes d’avis » Déclare-t-elle en venant actionner le frein à main, partant rapidement d’ici. Elle reste étrangement concentrée et attentive sur la route, conduisant d’une main tout en laissant l’autre frôler sa propre joue ronde. En ayant l’impression que sa petite autostoppeuse a la chair de poule aux jambes, elle vient allumer le chauffage du véhicule sans faire de remarque, étrangement sage. Déroutante et énigmatique, comme tout Kwon qui se respecte.  


featuring. @Kang Jiwon
gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
membre en bronze
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     06.10.18 12:55




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style“C’est à côté de la mer.” lance-t-elle sans trop savoir pourquoi elle se sent obligée de lui donner cette précision. Avec la remarque de Sissi, Jiwon se sent tout d’un coup un peu honteuse de vivre dans un quartier qui sent le poisson, et encore plus dans un petit appartement qui doit faire la largeur de sa salle de bain… Tant pis. Après tout, pourquoi l’impressionner ? Tout ce qui compte c’est qu’elle l’approche un minimum de sa destination. Jiwon ne veut que s’allonger dans son lit et s’endormir pour oublier tous ses problèmes de la journée. “Je ne sais pas s’il est très prudent de parler de kidnapping à une policière” répond la jeune femme face à l’énumération de choses qu’elle pourrait lui faire, en levant un sourcil. Mais il faut avouer que la Sissi a de l’imagination. Voudrait-elle vraiment lui faire tout ça ? A choisir, Jiwon vote pour Paris plutôt que pour la rue malfamée. Les seules fois où elle est sortie de Corée… ça remonte à bien loin. Des compétitions dont les souvenirs sont plus que flous dans son esprit. Face au mal de ventre qui lui vient à chaque fois qu’elle doit se rappeler cette époque, elle écarte vite les images qui s’imposent à elle.

“Tu mens mal…” lui répond-elle face à sa remarque sur les unnies. Jiwon se laisse faire face à une Sissi qui semble se prendre d’habitude de venir lui toucher les cheveux. C’est une douceur très étrange qui émane de la jeune femme, et Jiwon est surprise silencieusement de pouvoir assister à un tel comportement. ça lui fait plaisir… curieusement, et elle se dit que peut-être, elle a jugé la Kwon bien trop vite. Elle se perd dans son regard quelques instants, sa poitrine se serrant dans une émotion qu’elle ne saurait définir, avant que Sissi ne se décide à démarrer la voiture. Tant mieux. La respiration qu’elle a retenu est enfin lâchée, et elle revient regarder les rues qui défilent par la fenêtre. Jiwon remarque la chaleur qui vient caresser ses jambes nues et sourit doucement. Elle ne se dit pas que Sissi a allumé le chauffage exprès pour elle, comment pourrait-elle le deviner ? Mais la sensation est agréable, et un instant, elle se dit que ça doit être bien, d’avoir assez d’argent pour avoir tous les conforts au monde…

Les lumières défilent. Sur les trottoirs, des employés qui marchent de travers, des jeunes qui rient bien trop fort, des couples en train de se disputer. Que fait-elle là ? Elle n’en sait rien. Une certaine mélancolie la prend de plus en plus. Un peu fatiguée, elle laisse son front taper contre la vitre avec les mouvements de la voiture. Quand les rues de Yeonge-Gu se profilent, elle se redresse pourtant et pointe du doigt la direction jusqu’à son immeuble. Elle aurait peut-être préféré que Sissi la laisse prendre le métro ou le bus… maintenant, une certaine gêne vient la prendre de ce geste étonnamment altruiste venant de la femme assise à côté d’elle.

Fatiguée, elle se met en mode automatique. Après avoir ouvert sa portière, elle se penche vers Sissi et lui lance un “Tu montes ?” avant qu’un air absent la prenne entièrement. Se rendant compte de ce qu’elle vient dire, elle se reprend en agitant les mains “Ah ! Non, j’ai rien dit, je.. Au revoir !” lance-t-elle à la va vite en claquant la porte et en trottinant jusqu’à son appartement. Plutôt mourir que de laisser Sissi voir l’endroit dans lequel elle habite… elle n’a pas la force de supporter une quelconque remarque sur leurs modes de vie relativement différents. Sans vérifier que la jeune femme se soit éloignée, Jiwon pousse la porte d’entrée de son immeuble.


featuring. kwon sissi
gabi le loup


on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
императрица ♡
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)     06.10.18 13:59




really not a good time.
Like wildfire, It starts in my chest, The silence grows louder, Ringing out in my head
I feel the Earth shaking under my feet, I feel the pressure building until I can't breathe, And it takes everything.

all with style ♡ Elle a envie de poser la main sur sa cuisse pour caresser sa peau et la réchauffer. Aussi sagement qu’avec sensualité. Peut être que ses doigts seraient un peu joueurs, forcément… mais elle poserait d’elle-même la limite, comme pour ne pas brûler les étapes. Mais quelles étapes au juste ? D’ordinaire, Mademoiselle capricieuse est plus du genre à foncer dans le tas sans réfléchir. D’habitude, son désir est purement bestial, uniquement orchestré dans un bas ventre prêt à céder à un besoin primaire. Mais là, ce n’est pas que ça. Pas que ça… Elle lui fait un drôle d’effet, cette jolie policière. Elle lui donne des envies aussi douces qu’animales, des pulsions de tendresse jamais encore ressenties pour qui que ce soit auparavant. Et Sissi se surprend à s’imaginer aussi bien empoigner sans ménagement la crinière brune de la belle que couvrir son cou d’un rivière de baisers plus doux et aimants que jamais. Déroutant....

C’est en se gérant tout de même n’importe comment devant le fameux immeuble que la princesse russe dépose sa petite voyageuse. Monter ? Elle veut qu’elle monte ? La scrutant sans rien dire sur le coup, sincèrement surprise de sa proposition, Sissi relève ses sourcils. Mais dans son esprit, c’est des centaines d’images plus enivrantes et interdites les unes que les autres qui défilent. Oh, si elle montait vraiment… dieu seul savait avec elle ce qu’elle pourrait bien lui faire durant toute la nuit. Et alors qu’un sourire coquin commence à étirer ses lèvres rouges, alors que sa bouche s’apprête à émettre une remarque perverse, la policière s’enfuit dans la précipitation, comme gênée par ce qu’elle vient de proposer. Quoi… elle se barre vraiment comme ça ? Sans rien dire de plus ? Fronçant les sourcils, la plus jeune s’empresse de sortir à son tour, laissant la portière de sa voiture mal stationnée ouverte sans même s’en soucier. Elle parvient à franchir la porte de l’immeuble avant que cette dernière se ferme et réduit vite la distance entre leurs deux corps de nymphes. Et alors que la plus âgée semble entendre le bruit de ses talons, Sissi ferme farouchement la porte du vieil ascenseur qu’elle était sur le point de prendre, un regard noir sublimant son minois si enfantin. « Alors c’est ça… ? Je te ramène et tu te barres sans même me remercier ? Quoi, on vous apprend pas la politesse à vous, les pauvres ?? » Peste-t-elle d’un air mauvais, crachant comme un chat en colère. « Dis-moi merci. Tout de suite. Je partirai pas avant que tu l’aies fait » Affirme-t-elle de façon impériale, bras croisés contre sa poitrine.

Le silence qui s’installe la pousse à lever les yeux au ciel, dans un air de diva accablée. Elle grogne, soupire et finit par reposer ses yeux métisses sur la belle. Et comme si elle en avait marre de son attitude, comme si elle voulait autant la punir que lui prouver ce qu’elle ressentait en secret… Sissi vient soudainement agripper sa nuque pour l’attirer à elle. « S’il faut se servir soi-même… ! » Susurre-t-elle en marmonnant, ses mots s’échouant bien vite en écrasant sa bouche charnue sur celle de la plus âgée. S’en suit alors un baiser aussi tendre qu’explosif, aussi doux qu’indécent. Un baiser qui ferait rougir les voisins et qui exciterait plus d’un homme. Sissi laisse ses lèvres agripper les siennes, les posséder, les écraser, le cœur battant dans une poitrine frôlant dangereusement celle de sa rivale. Son bras vient encercler la taille fine de la policière afin de la coller à elle, ce geste la faisant aussitôt grogner de plaisir dans un souffle étouffé. Elle n’attend pas plus longtemps pour la retourner et plaquer son dos contre la porte de l’ascenseur ; ses mains venant ensuite saisir ses poignets pour les tenir levés contre le métal avec dominance. Et puis il y a cette langue… cette langue délicieuse qui s’impose en venant chercher sa jumelle. Cette langue qui déclare la guerre et qui savoure le gout et la saveur de celle de la policière. Et alors que tout pousserait Sissi à onduler des hanches contre la plus petite, alors qu’elle meurt d’envie de glisser sa jambe charnue entre la finesse délicate de ses jolies cuisses… Elle stoppe tout, presque brutalement, le souffle court. Sa respiration reste haletante, tandis qu’elle lui fait comprendre dans un silence que non, elle ne montera pas. Pas ce soir. Un regard assassin, un sourire narquois… et Sissi ne se gêne pas pour demander, d’une voix de velours « Comment tu t’appelles au fait… ? »


featuring. @Kang Jiwon
gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: really not a good time (ft. sissi)    


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» A good time for a great cause ♥ [Narcisse]
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» [ZEN] Time Sieve
» Time vault
» Impossible de connecter mon lapin via une Time Capsule