wazzup man?
- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois d'Octobre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition 'spéciale' du mois d'Octobre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

✨ le chat ✨
More informations ?
- Sujet : murder our 200     07.10.18 23:35


murder our 200
dress to kill ♡ Nous fêtons nos 200 jours. Ok j’avoue, ça fait plusieurs jours que je guette mon application plus que je ne surveille mes prises de pilules. J’étais tellement excitée de découvrir le chiffre 200 clignoter en warning sur mon écran ce matin que j’en ai oublié tout le reste. C’est simple : je n’ai rien fait mis à part me préparer pour ce soir. Enfin si, un peu de shopping le matin pour me déstresser et une séance de manucure ensuite pour avoir les plus belles griffes ce soir. L’épilation check. La peau nickelle, pas un seul pet sur la gueule. Je me suis couchée tôt hier pour avoir une mine reposée. Plus qu’à aller chez le coiffeur et la styliste. J’ai loué les services d’une des meilleures du pays, je l’ai faite rapatriée de Séoul par les contacts de mon père. C’est bon, prendre un train pour Busan ce n’est pas non plus la mort, elle avait intérêt à se bouger le cul pour l’officialisation de nos 200 avec mon plus beau des chauves. Qui failli un peu à sa réputation d’ailleurs, je sais ce qui lui prend de faire pousser ses cheveux. J’aime la surprise, j’adore avoir le frisson de savoir s’il viendra avec des cheveux ou non pour notre anniversaire. J’ai jeté mon dévolu sur une robe Francesco Scognamiglio qui laisse le mystère de ma culotte couleur chair. Le message est clair : nous allons passer un bon repas et nous nous dirigerons vers ce sublime hôtel que j’ai réservé à Nam Gu. Parce que sérieux, la seule chose à laquelle j’ai pensé en essayant cette robe c’était à la façon dont il allait l’enlever.

Le choix de quartier est volontaire : il faut que ça lui plaise. Je sais qu’il n’aime pas le bling qui m’est si cher alors j’ai fait modeste pour une fois. Mes cheveux sont lâchés, ondulés sur les longueurs et mon cou est habillé d’un assortiment de pierres précieuses dont j’ai oublié le nom tellement j’étais stressée. Je lui ai demandé de me rejoindre devant le restaurant pour une surprise et… je me retrouve à l’attendre comme une conne. Je râle et ignore les recommandations de la sécurité à côté de moi. J’ai réservé la meilleure table de ce restaurant avec vue sur les lumières de la ville, la plage au loin. Je le vois débarquer et tout à coup mon cœur fait un bond. Je trottine vers lui emmitouflée dans mon manteau de fourrure d’autruche, faisant traîner un enchantement de jasmin derrière moi. « J'en pouvais plus de ne pas te voir. Tu m'as manqué. » Je lui colle un baiser sur les lèvres avant de l'observer toute excitée. « Joyeux anniversaire mon amour ! » Oh Hyuk.
© patr.onus
Revenir en haut Aller en bas
✨ L'Homme du peuple ✨
More informations ?
- Sujet : Re: murder our 200     09.10.18 11:22


murder our 200
dress to death ¬ Un truc important. J'ai un truc vachement important à faire aujourd'hui, mais quoi ? C'est pas l'anniversaire d'Iseul et encore moins celui de Mona... merde. C'est pire que tout, j'sens les poils de mes bras se hérisser et je me redresse violemment au milieu de ma partie de poker nocturne. Le borgne à l'autre bout de la table semble me dévisager -à mon plus grand étonnement- et je me racle la gorge en posant cartes sur table. « Okay les gars, je me couche. faut qu'j'me casse là. » Putain de borde de merde, il est quatre heures du matin et j'ai maintenant moins d'une demi journée pour trouver un cadeau qui fera frétiller ma tigresse. Ah parce que oui, aujour'hui c'est nos '200 jours'. Je zyeute mon portable pour confirmer mes soupçons. J’captais pas trop le principe de cette application de couple jusqu’à ajourd’hui. J'sais pas quoi faire, j'ai merdé, j'ai fauté, j'me suis vengé. Vengé de quoi au juste ? Je sais pas, ça vous arrive d'entendre parler des cuisses de votre copine qui s'écartent à tout va ? Soyons honnête, non. Enfin moi, si. Je sais même pas pourquoi je suis rentré dans son jeu, je sais même pas pourquoi j'ai couché avec cette nana l'autre soir. A coup sûr Mona est déjà au courant. Mais est-ce qu'elle sait que je sais pour elle et ce mec là ? Merde j'ai plus son nom. Haneul ou un truc du genre. J'irai lui arracher les tripes avec les dents s'il croisait ma route et l'enterrerait six pieds sous terre.

Je fronce les sourcils, trop saoul, trop sombre, trop lourd sous le poids du regret. Y a rien à regretter hein ? Mon cul, elle me manque, je me sens comme une merde au milieu d'un trottoir puis la seconde d'après j'me dis que j'ai toujours été un connard alors pourquoi ça changerait ? Peut-être parce que tu l'aime bien, cette nana. Foutu subconscient alcoolisé. Je donne un coup de pied dans la table de poker qui se renverse, le borgne grogne et les trois autres me lancent un regard noir, prêts à m'éventrer. Merde.

Gwangbok-gu, parking à l’arrière du restaurant, 20h.

Elle va me tuer. Elle va définitivement me tuer. Je soupire en regardant mon reflet dans le rétroviseur de ma bécane aussi sombre que la nuit. Non seulement j’ai des cheveux mais en plus de ça j’ai un énorme coquard sur l’œil droit, la lèvre inférieure fendue et une loure infidélité à mon actif. Tout ira bien dans le meilleur des mondes, je savais à quoi je m’engageais, j’ai jamais pensé survivre à cette relation. Je me motive, me monte à bloc pour aller conquérir ma tigresse et la faire mienne malgré mes innombrables conneries.  Parce qu’elle pourra dire tout ce qu’elle veut : on est fait l’un pour l’autre, c’est évident depuis le premier jour ou je l’ai vue planter ses griffes dans mon cul. Je fais jouer ma mâchoire qui m’élance encore un peu, on aura beau dire tout ce qu’on veut, quatre contre un, aussi aveugles soient-ils, ça fait mal. « Elle va me tuer. » je répète mon mantra en descendant de ma moto et abandonne mon casque sur ma selle. Je fais à peine trois pas que j’aperçois sa tignasse d’ébène qui flotte dans un vent mystique. Ça y est j’suis dans la merde, j’me dis, tout en me dirigeant vers cette sublime créature qui me fascine. Pire qu’un marin face à une sirène, je me déploie de toute ma hauteur et la réceptionne alors qu’elle s’aperçoit de ma présence. J’enroule mes larges bras autour de son petit corps et la soulève sans efforts en emmitouflant mon visage dans son parfum hors de prix et son shampoing au jasmin. Je lui ai manqué mais je crois qu’elle sait pas à quel point c’est réciproque. J’aurai voulu la kidnapper jusqu’au bout du monde si je m’étais pas senti aussi con ce soir. « Salut toi. » je murmure d’une voix rauque en réceptionnant son baisé. Elle tente de m’observer mais je la serre contre moi, pas certain qu’elle appréciera mon visage haut en couleur pour nos 200 jours. « Joyeux anniversaire ma puce. » Un doux baisé sur son front et je m’écarte un peu de notre étreinte sans pour autant la lâcher. J’arrive pas à la faire redescendre, je l’aime bien comme ça, perchée dans mes bras. « T’es magnifique, tu le sais ça ? » C’est sincère mais j’arrive pas à sourire même si son putain de manteau en poil de cul m’épate. Je sais pas comment elle fait. A moins d’être devenu un couple libertin, j’vois pas l’anguille sous la roche sérieux. Je m’en veux, j’lui en veut, mais elle est tellement belle que j’arrive pas à m’énerver contre elle. Contre moi en revanche… « ... » je trouve pas les mots, je passe une main dans ma tignasse toute récente -j’crois que j’ai perdu l’habitude d’avoir des cheveux- mon regard se perd dans ses billes sombres et j’entrelace mes doigts aux siens en nous dirigeant vers le restaurant. J’trouve pas d’excuses au sujet de mon visage, mon cerveau grouille tellement d’informations qu’il risque de me sortir par les trous d’nez. j’la voit venir à dix kilomètres alors j’lance à tue-tête : « J’suis tombé en moto. » pas sûr qu’elle apprécie mes activités nocturnes illégales la veille de notre anniversaire du love. J’ai fais des pieds et des mains pour lui dénicher un cadeau en or en l’espace d’une dizaine d’heures mais j’me dis que tous les plus beaux bijoux du monde changerons rien à nos déboires passés. J’me retiens de la questionner sur ses activités extra-conjugales parce qu’au final j’suis pas meilleur qu’elle. Peut-être pire ?  
© patr.onus


[ c e n d r i e r h u m a i n ]

 

Revenir en haut Aller en bas
✨ le chat ✨
More informations ?
- Sujet : Re: murder our 200     09.10.18 23:52


murder our 200
dress to kill ♡ Je ne suis qu’extase lorsqu’il m’étreint. Depuis que je suis avec Hyuk ma vie est un film. Enfin un briguant qui ne me la fait pas à l’envers, j’veux dire il était temps. Ça fait dix ans que je suis dans le métier. Il faut croire que ça paie d’arrêter de faire la michto des pauvres, c’est quand même un comble. Je me love dans l’odeur réconfortante de son parfum et j’en lâcherais presque une larme tellement c’est romantique. J’espère que quelqu’un nous film, au moins les caméras de sécurité, car je suis sûre qu’on peut revendre ça comme bon plot de drama. Mon cœur bondit et je me sens toute légère. Peut-être parce qu’il me porte du haut de son mètre quatre-vingt et des poussières. Ou plus. Je ne sais plus mais au moins je suis à l’abris. « Salut toi. » Je frissonne et souris comme une débile, collant à nouveau un baiser sur ses lèvres tandis qu’il me soulève comme la fée clohette, voulant plonger mes prunelles dans les siennes mais finissant par me lover dans son cou à ronronner et humer sa douce odeur qui m’a tant manquée. « Joyeux anniversaire. » je miaule au creux de son épaule, soulevée par sa force qui. « Je sais, j’ai pensé à te faire plaisir. » Soyons honnête j’en dégueulerais moi-même mes glaires mais je l’aime trop pour ne pas sortir ce genre de stupidité. Et puis c’est vrai en plus, me faire belle pour moi-même je le fais tous les jours alors pour une fois je l’ai fait pour lui. J’ai sorti le grand jeu. Je me redresse légèrement tandis que mes pieds retrouvent le sol. OH MON DIEU. Qu’est-ce qu’il s’est passé ?! J’écarquille les yeux comme des billes prêtes à fusiller. Je suis cho-quée. Inquiète, je passe mon doigt sur son cocard et je menace de graver des rides sur mon visage. Trop vite il saisit mes doits pour m’emmener dans un effluve d’amour vers l’intérieur.

Je ne suis pas dupe, bien que complètement gaga, il veut me cacher quelque chose. Je le suis en lui jetant des regards en biais. Je suis partagée entre ma béatitude, mon trou de bonheur géant, et mon inquiétude. Allez savoir pourquoi mon sixième sens féminin me dit que quelque chose de louche se trame. J’enroule ma main de libre autour de son bras et me colle contre lui tandis qu’on nous dirige vers notre table et ouvre la bouche tout de même, parce que ma question ne peut rester sans réponse. « J’suis tombé en moto. » et je la referme. Depuis quand Hyuk sait-il lire dans mes pensées ? Mon dieu nous nous aimons beaucoup plus que je ne le pensais ! 200 jours c’est vraiment un gros step, je ne pensais pas. Ça ne m’avait jamais fait ça avec les autres. Je me redresse et l’observe avec ses hématomes. J’avoue je ne voulais pas trop fixer dessus parce que même si ça a un côté dur à cuire sexy ça me saoule qu’il se pinte comme un gueux à notre anniversaire. J’ai fait la totale bordel. « Quand ? Tu as eu un accident ? Pourquoi tu ne me l’as pas dit ? »Hyuk répond moi bordel de merde ! Mais bon. Je suis Nam Mona donc je dois me tenir à carreau. Donc je papillonne des cils.

Le serveur nous assoie et je pose mon derrière droite comme un i sur la chaise. Enfin je peux l’admirer sous la lumière. Je suis choquée. Il est défiguré. Ce serait excitant si ce n’était pas… bizarre. « Tu t’es bien abimé quand même… » J’ajoute dubitative en essayant de rentrer dans son cerveau par ses prunelles. « Ca tranche avec le décor. » Le jugement. J’hausse les sourcils et esquisse un sourire. « Mais bon. J’espère que cette soirée te fera oublier ta tête de trafiquant. Tu aimes ? » Je glisse un grand sourire et je trépigne à l’idée qu’il me sorte mon cadeau. Parce que ça c’est le mien. « C’est mon cadeau. Enfin… le début. » regard de coquine. « J’avais tellement hâte de fêter nos 200. C’est très important tu sais. Ca veut dire que ce n’est pas du vent.» Je coince entre mes doigts la tige de la coupe de champagne remplie par le serveur et je la porte en toast. « Mais si tu penses que je suis assez débile pour gober ton histoire d’accident de moto tu me déçois.» Je glisse un sourire en menaçant de l'égorger avec mes prunelles et porte le verre à mes lèvres pour en boire une mince gorgée. La tenue, toujours avoir l’air chic en apparence.

© patr.onus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: murder our 200    


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murder de la Convention
» Murder PArty à vitrolles le 28/03/09
» Not War But Murder / Birth of a Legend (ATO)
» Murder Party
» Interdiction d'utiliser les termes "Murder-Party": le Procès