la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Jeong Abel
Jeong Abel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t802-jeong-abel-i-am-the-kin
More informations ?
Sujet: She's crying in the club Ft Momo     05.11.18 22:14

She's crying in the club


(vêtements)


Les lumières défilent sur ton casque de moto , le moteur vrombi sur le tarmac froid d'un Busan nocturne, ce n'est pas encore l'heure de la fête , pourtant t'es déjà bien. À cette heure la , tu cherches une épicerie où ils vendent des raviolis à la sauce tomate, pas hyper rependu au pays du matin calme. Siffredi le tamagotchi crie famine dans ta poche alors que tu gares ta moto sur le bord d'un trottoir, trop high c'est ton état normal , rien de spécial. Une lueur dans ton esprit te rappelle aussi que tu dois racheter du papier toilette alors que tu ranges ton casque et tes gants dans le mini coffre de ta grosse bécane.
Tranquille, sans te prendre la tête, tu avances sur le trottoir, passant devant un gros bâtiment éclairé, tu t'allumes tranquillement une cigarette, la dernière du paquet ... Tu vas aussi en racheter tiens.
Tu marches sans trop faire attention, et soudainement, alors que tu avais le regard rivé sur l’écran minuscule de ton jouet pour gosse, quelqu'un te bouscule , ton premier réflexe est de lever ta clope vers le haut pour ne pas la brûler ... C'est dangereux quand même !! Sauf que dans ton mouvement , une cendre atterris sur le haut de sa tête, retapant le petit Siffredi dans ta poche , tu passes vite ta main sur la chevelure de la jeune femme (du moins ça a l'air d’être une jeune femme)
« AIIISSSHHH je suis désolé ... Je m'attendais pas à ce que tu me rentres dedans franchement ... »
Tu ne râles même pas , elle ne l'as sûrement pas fait exprès.
Tu t'attardes quelques instants sur son visage, tu fronces les sourcilles , la scrutant quelques secondes ... Sa tête te dit vraiment quelque chose ... Vraiment. Mais t'arrive pas a deviner de où, tu te souviens plus vraiment. Mais tu ne réfléchis pas plus que ça parce que ce qui te frappe en premier, ce sont les grosses larmes qui commencent à déferler sur son visage ... oh là
est ce que c'est de ta faute ?
« Heeeey ... Attends euuh ... Ne pleure pas, je ne voulais pas te bousculer ... Je devais nourrir mon tamagotchi je regardais pas devant moi ... Je suis vraiment désolé, je t'ai fait mal ? »
Tu rejettes la faute sur toi alors qu'elle ne faisait pas spécialement plus attention.
Tu soupires, la regardant comme ça, toute seule, tout rouges et tu ne sais pas d’où ça te viens, mais un sentiment de compassion s'empare de toi, tu voudrais qu'elle arrêt de pleurer. Et puis tu as cette impression que vraiment l'avoir déjà croisé qui ne te quitte pas, t'es sur de là connaître.
« Qu'est-ce qu'il y a ? Je peux t'aider ? On se connaît non ? »


Featuring : @Choi Momo

gabi le loup




Allez viens, je t'emmène au vent
Je t'emmène au dessus des gens
Revenir en haut Aller en bas
Choi Momo
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
Sujet: Re: She's crying in the club Ft Momo     06.11.18 21:36

She's crying in the club


(vêtements)

Comme un zombie, elle prend la sortie de l’opéra sans s’arrêter devant la grande salle, sans remercier l’organisateur qui lui ouvre la porte. Elle chancelle avec un regard vide et embrumé, des lèvres qui tremblotent. Voilà. C’est fini. Elle a perdu la seule personne au monde ayant voulu au mieux son bonheur. Le seul homme qui avait eu assez de courage pour l’aimer malgré ses affreux défauts et son putain de caractère. Quant à l’autre ? Celui qu’elle avait délibérément snobé ce soir ? Pourquoi irait-elle le retrouver, même désespérée ? Il ne l’aime pas, lui. Non, il ne l’aime pas. Il est bien trop occupé à flirter avec une contrefaçon en carton. Cette simple pensée la force à rire bêtement, affligée. Encore plus en passant par le parking et en reconnaissant sa voiture de richou où une fille qu’elle ne connaît pas a son cul posé dessus. Qui c’est encore celle-là, hm ? Amusée, amère, détruire... comme dans un état second… la japonaise ne se gêne pas pour interpeller l’inconnue, d’un air faussement amical « Hey camarade ! Ça va ? Tu fais quoi ? Tu l’attends ? Ça sert à rien tu sais ? Monsieur est difficile, Monsieur est égoïste. Monsieur brisera ton cœur et ton amour-propre. Puis de toute façon,  il ne viendra pas. Crois-moi, il ne viendra pas. Il ne vient jamais. » Non. Jamais… Et elle fait presque peur, avec ce sourire aliéné, si malsain, si imprévisible. Alors que l’inconnue sursaute quand elle vient poser sa main sur son épaule, Momo finit par souffler, tout bas « Tu t’y feras. T’es pas la première et tu ne seras pas la dernière. » Et c’est avec douceur qu’elle la lâche et s’éloigne, perdant peu à peu son esquisse.

Il y a un dicton qui dit « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Mais maintenant qu’elle se retrouvait toute seule, ou aller ? Que faire ? Comme une con, elle venait de se souvenir que les clés de son appartement étaient restées dans sa valise. Et où était donc la valise ? Chez Mister Kwon, bien sûr ! « Monsieur l’ex » dira-t-on à présent. Que peut-il être d’autre de toute façon ? C’est fini Messieurs Dames, au cas où il faudrait vous le rappeler. Maintenant, il n’est plus son chéri. Ni son bébé…  Que va-t-il faire, lui ? Courir retrouver Erin ? Lui dire que c’est elle, la fille de ses rêves ? Il va se marier avec elle et lui faire des bébés ? Momo ne peut s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux en pensant cela. C’est bête… stupide même… puérile et terriblement immature pour une fille aussi intelligente. Mais voilà, elle a envie de pleurer. Et c’est sans faire attention que, visage baissé, son front tamponne un passant devant d’en face. L’inconnu s’empresse de s’excuser à sa place et de lui enlever la cendre tombée dans ses cheveux. C’est elle qui devrait demander pardon. Mais la japonaise n’y arrive pas. Sans le regarder, elle reste aussi penaude qu’une enfant. Ou plutôt, comme une gamine de vingt ans en ayant marre de tricher. Elle n’est pas une femme. Elle n’est rien de plus qu’un bébé déguisé en femme fatale et indescriptible. C’est pour ça qu’ils en ont marre hein ? Et voilà, le gros bébé se met à pleurer. A pleurer de grosses larmes de crocodiles. Pourquoi ça fait si mal… ? « C’est pas votre faute…. » Finit-elle par dire en cachant le haut de son beau visage dans son bras. « Même si maintenant... mes cheveux puent…  » Ajoute-t-elle tout de même en brillant adorablement… Sans que ça ne soit vraiment grave. On est coquette ou on l'est pas. Le gars lui parle de tamagotchi et Momo ne comprend rien. Il ne peut pas l’aider, même si c’est gentil. On se connaît ? Elle se risque à découvrir un œil, en continuant de pleurer. « Tu vas souvent manger au resto de mes parents, je crois... » Finit-elle par indiquer, en reniflant.



Featuring : @Jeong Abel

gabi le loup


She's crying in the club Ft Momo Fpwv She's crying in the club Ft Momo 3izc

She's crying in the club Ft Momo O4jx
Revenir en haut Aller en bas
Jeong Abel
Jeong Abel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t802-jeong-abel-i-am-the-kin
More informations ?
Sujet: Re: She's crying in the club Ft Momo     26.11.18 22:14

She's crying in the club


(vêtements)


Ses cheveux puent ? Où est le rapport ? Il est évident pour toi que l'odeur de clope, imprégnée jusque dans chaque tissu de ton corps ne pue pas voyons ... Tu plisses les yeux, pas méchant, juste pour la scruter. Tout de même soulager que ce ne soit pas de ta faute, tu continues de la fixer, son regard brilles, les perles salées sillonne ses joues et elle te donne la réponse. Le restaurant de ses parents ? Tu tiltes à ce moment là , souriant , trop content d'avoir trouvé la solution de l’énigme.
« Haaaaa, mais oui ... Tu pourras leur dire que je vais leur ramener leur moule à cake, j'en ai eu besoin pour ... Bah pour faire un cake en fait »
Une bon space cake pomme cannelle préparé avec soin par Tonton Abel. Tu te rappelles d'elle maintenant, vous vous êtes croisé quelques fois alors que tu discutais avec son père de comment améliorer le commerce de vente de fruit de mer sur le port de Busan ... Un long débat.
D'un coup, tu sors de ta poche une serviette en papier propre, vestige d'un bon fast food consommer quelque jour auparavant. Tu n'allais tout de même pas jeter cette malheureuse serviette sans l'avoir utilisé.
« Je ne l'ai pas utilisé, tu peux l'avoir. »
À ce moment la, avec cette jeune femme si fragile devant toi, si vulnérable, en larme ... tu te prends pour un chevalier, en plus tu dois bien ça à sa mère, elle t'a donné une bouteille de soju gratos la dernière fois.
« Je m'appelle Abel, je ne sais pas si on, c’était déjà présenté. »
Tu attends qu'elle se présente elle aussi, puis tu lui souris de toutes tes dents, baissant un peu la tête pour essayer de capter son regard.
« Je vais peut-être te sembler un peu bizarre ... Et ne t'en fais pas ça me vexe pas, mais je viens d'avoir une idée »
Tu ne sais pas si tu as totalement son attention, elle semble préoccupée, de toute évidence, quelque chose a dû se passer dans ce bâtiment.... La haute société ça peut faire mal.
« Je vais t'emmener quelque part, tu vas voir ... Là ou le vent me mène il y a toujours de quoi rire. »
Et de quoi fumer et picoler, mais ça tu ne vas pas le dire.
« Et je ne suis pas totalement inconnu puisque je connais ta maman ...T'as déjà fait un tour à moto ? »
Une sorte de sourire complice s’étale sur ton visage, comme si tu parlais à une gosse que tu devais consoler parce que sa boule de glace était tombée dans le sable.
« Enfin ... Je comprendrais si tu avais peur, ça peut être impressionnant, c'est pas à la porter de tout le monde. »
Tu la mets au défi en plus.
« Meine Kleine ("ma petite" en allemand) ... Je pense que dieu m'a mis sur ta route, on ne peu pas faire autrement, je dois aider ton âme en peine. »
Vestige d'une famille catholique pratiquante qui parle. Tu ne crois plus trop a ce genre de truc, mais t'as eu la chance d'apercevoir Jésus quelques fois grâce au champi.
Finalement les raviolis et le PQ, ce sera pour plus tard.
« Alors ? »

Featuring : @Choi Momo

gabi le loup




Allez viens, je t'emmène au vent
Je t'emmène au dessus des gens
Revenir en haut Aller en bas
Choi Momo
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
Sujet: Re: She's crying in the club Ft Momo     06.12.18 14:31

She's crying in the club


(vêtements)



Le moule à cake de ses parents… Elle ne sait pas pourquoi et c’est carrément absurde, mais entendre ça la fait encore plus pleurer. Peut être parce que mine de rien, ses parents lui manquent, soudainement.  La japonaise a envie d’aller voir sa mère, de manger du gâteau maison… et de rester au moins deux heures dans ses bras pour lui raconter tous ses malheurs. Maman Choi était la douceur incarnée après tout. Elle caresserait doucement ses longs cheveux et écouterait avec sagesse les bêtises de sa tendre progéniture. Que pourrait-elle dire de toute façon ? Que peut-on répondre à un « Maman, je suis amoureuse de deux garçons à la fois. Mais il y a un que j’ai perdu à cause de l’autre que j’aime vraiment beaucoup trop… Pourtant, c’est lui qui m’a fait le plus souffrir des deux.  Maintenant, je me retrouve toute seule. » Que répondre à ça ? Rien. Absolument rien. Et alors que l’inconnu lui rend une serviette en papier, la belle renifle comme une enfant tout en prenant le mouchoir. Elle se mouche sans ménagement en faisant du bruit. Glamour à souhait. Un gros bébé déguisé en lolita fatale. Manifestement, il n'y a pas que la peine qui doit sortir. Miam.

« Momo… »
Répond-t-elle finalement au fameux Abel, en guise de présentation. Même si elle ne le regarde pas vraiment, elle peut deviner sans mal son sourire. Ce dernier semble tellement éblouissant qu’on aurait peur de devenir aveugle en osant l’admirer. Ca existe vraiment, les gens rayonnants comme ça ? Sans vraiment trop réfléchir, la japonaise acquiesce face à sa proposition d’aller quelque part. Il peut l’emmener où il veut, elle n’est plus à ça prêt. Inconsciente, folle, bêtement indifférente à son propre sort. Heureusement pour elle que le jeune homme est en réalité quelqu’un de bien. Avec une autre personne, le scénario aurait pu être clairement dramatique. Si elle a déjà fait un tour en moto ? Pour toute réponse, ses belles prunelles se gorgent à nouveau de larmes qui peinent à rester dans leurs enclos. Oui. Elle en a déjà fait. Avec l’homme qu’elle venait de quitter. Avec un Jisoo qui lui avait donné gout à ça. La vitesse, les petites virées improvisées… Tout ça, c’est vraiment fini à présent pas vrai ? Mon dieu, mais qu’est-ce qu’elle avait fait… « Je n’ai pas peur. » Assure-t-elle sincèrement en reniflant encore une fois, abordant une moue adorablement fermée. « Et je suis athée. » Précise-t-elle ensuite, face à son discours aux allures religieuses. Sans plus attendre, elle prend le casque de moto qui lui est destiné et l’enfile. « Tu es allemand ? » Questionne-t-elle après coup, tout en fermant la lanière du casque. Et puis, dans un élan totalement fou et imprévu, elle ose avouer « Je crois que j’ai envie de mourir. » Clairement, sans détours… et d’une façon effroyablement neutre. Est-ce qu'ils seraient un peu tristes quand même, si je n'étais plus là...?



Featuring : @Jeong Abel

gabi le loup


She's crying in the club Ft Momo Fpwv She's crying in the club Ft Momo 3izc

She's crying in the club Ft Momo O4jx
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: She's crying in the club Ft Momo    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Furious Pingouin Racing Club Of Soule Of Lisieux
» Liste des jeux du club qui peuvent être prêtés ?
» K'1C Hattrick Club : Back to life...
» Dégustation Club de Granby : Riesling du monde
» [ Habbo ] Au coeur du Builders Club