la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Usami Ryosuke
Usami Ryosuke
The golden boy
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1501-usami-ryosuke-legends-
More informations ?
Sujet: Another Round (RyoBin)     06.11.18 18:41

Another Round


(vêtements)


Ennuyeux, routinier ... Est ce que tout les mauvais plans cul de Busan était de sortie ? Toi t'as pas le temps de niaiser ... Mais t’enchaîne déception sexuelle sur déception sexuelle ... ou alors c'est parce que t’arrives pas à te sortir cette nuit à Vegas du crane que plus rien ne te satisfait ? Ça t'as retourné le cerveau tout ça.
Et tu fais l'inventaire dans ta tête de toutes les personnes avec qui tu as bien pu coucher ... Du moins de celle dont tu te souviens, et surtout de celle dont tu as encore le contact. Ça restreint pas mal la liste. Tu as une bite a la place du cerveaux et tu ne penses plus qu'à ça. T'as même réussis à avoir des panne d’érection tellement t'es frustré ... Depuis quand ça t'arrive ce genre de chose ? En générale, un rien t'allume.
D'un coup, l'idée fleuris dans ton esprit comme une jonquille au printemps, ça étire tes lippes dans un sourire con. Aller, de toutes les personnes que tu as bien pu passer en revue dans ta tête, il est sans doute la plus appropriée. Déjà, parce que la , dans ta tête de Bisexuelle assumé t'as pas envie d'entendre les gémissements criards d'une nana ... Tu veux plutôt te battre avec la virilité masculine d'un homme. Et en plus de ça ... C'est pas n'importe quel mec. Wu Bin ... Tu l'avais recroisé de temps en temps, dans des soirées, dans des bars sans jamais aller le voir ... On sait jamais qu'il décide de t'arracher encore tes vêtements.
Mais là ... Tout de suite, comme un chien en chaleur, tu donnerais tout pour qu'il arrache de ta peau chaque centimètre de tissus présent. Et le plus intéressant dans tout ça ... C'est qu'il te déteste. Alors tu vas te la jouer subtile ... Ou pas en fait. Tu vas juste essayer ne pas venir toquer à sa porte pour lui dire « viens, on baise... » Parce que ça lui ferais bien trop plaisir de refuser, question d'ego, tu sais de quoi tu parles.

Alors, tu t’arrêtes dans un combini, tu vas acheter de quoi boire ... Et un chips pour faire genre t'es pas juste là pour lui détendre le slip et boire un coup. En vrai tu t'attends tellement a ce qu'il te dégage ... Mais dans un sens c'est ce qui t'excite le plus. L’inaccessible, c'est délicieux ! Et toute cette rage qu'il peut bien avoir en lui. C'est presque érotique.
Tu Arrive, devant chez lui, gare ta voiture dans la rue, prend ton sac.
Et tu toques à sa porte, lorsqu'il ouvre, tu te précipites pour pas resté sur le palier, sans lui laisser le temps de te rejeter, tu rentres ... Comme si t’étais chez ta mère.
Et sans surprise, c'est toujours aussi propre ... Ça a changé un peu, mais c'est toujours tellement clean.
«Je sais que ça fait longtemps ... Et que je ne t'ai pas manqué »
Qu'il ne s'en fasse pas pour ça d’ailleurs, il ne t'avait pas manqué non plus.
« Mais voilà ... Tu sais dans la vie de chaque homme, il y a une phase importante ... C'est une sorte de passage à l'âge adulte, et dans mon cas, grosse crise de conscience, je me suis rendu compte que j'avais fait énormément d'erreur. »
est ce que tu serais en train de faire semblant de sous-entendre des excuses ? Oui bien sûr. Mais tu ne vas pas t'abaisser à dire que t'es désolé, surtout que c'est faut.
« Et donc ... vu que tu as été l'une de mes pires erreurs ... Enfin le prend pas comme ça je veux dire, mon attitude avec toi a été l'une de mes pires erreurs, je suis venu pour discuter. »
Tu te tournes vers lui , tes chaussures déjà abandonnées dans l'entrée, tu lui souris.
« Voir comment tu vas, ce que tu deviens, si tu manges bien ... Tout ça quoi. »
Tu lèves ton sac pour le lui montrer.
« J'ai même apporté de quoi se désaltérer. »
T'es tellement suspect que s'il te croit ... Tu t'accordes à toi-même l'oscar du meilleur acteur. Ce n'est pas du tout ton genre la camaraderie.


Featuring : @Kwon Wu Bin

gabi le loup



JE D'VIENDRAIS FOU DE MOI

Si ça continue, je vivrais qu'pour me plaire, qu'on m'acclame, qu'on me suce, qu'on l'avale toute entière. Qu'on me dise tout au plus que je n'suis pas qu'un rêve, que je suis encore plus
Revenir en haut Aller en bas
Kwon Wu Bin
Kwon Wu Bin
roi du bouche à bouche
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2240-kwon-wu-bin-pin-pon-pi
More informations ?
Sujet: Re: Another Round (RyoBin)     07.11.18 9:32

Another Round


(vêtements)


Rien d'excitant ne se profile dans ton planning, ta soirée se déroule dans une banalité à faire bailler d'ennui. Rentré tard du service aujourd'hui, tu n'as pas encore trouvé le courage de te changer pour retourner dehors arpenter les bars. Résultat, tu termines échoué dans ton canapé avec une bière, à fixer sans regarder l'écran de ta télévision qui diffuse une émission populaire et bruyante. Tes colocs, eux, sont absents, ou enfermés dans leur chambre. T'en es pas trop sûr et tu t'en fiches un peu. Chacun fait sa vie après tout. Partager un toit ne signifie pas qu'il faut toujours se retrouver constamment ensemble dessous.
Tu sais apprécier ces moments de solitude où le salon n'est rien qu'à toi. A toi et à Croquette bien entendu, ton ridicule mais fidèle croisement entre un épagneul papillon et un chihuahua. Mélange de races  plutôt courant, désormais reconnu sous le nom de papihuahua, ce qui lui vaut d'être probablement le chien le moins crédible du monde.  Une petite chose bien trop mignonne qui jappe de façon aigu lorsque l'on vient perturber ton semi-coma en frappant à la porte. T'étirant, tu t'extirpes du sofa dans lequel tu étais recroquevillé confortablement pour aller ouvrir sans te poser plus de questions. Qui est-ce, pourquoi... T'as tellement l'habitude des visites depuis que tu vis ici qu'ouvrir est devenu un réflexe qui ne mérite plus réflexion. Soit ce sont tes voisins de palier qui viennent squatter ou vider ton frigo, soit un de tes colocs qui a encore oublié sa clé, soit l'un d'entre eux qui s'est fait livré à manger. Parfois même, ce sont tes voisins trop feignants que pour quitter leur canapé et récupérer leur commande eux-mêmes qui font livrer chez toi pour que tu réceptionnes à leur place. Ou bien encore des visiteurs pour tes colocataires... Les raisons pour qu'on frappe à cette porte sont tellement nombreuses que tu ne regardes même plus au travers du judas avant d'ouvrir sans méfiance ta porte en grand.

Mais finalement... T'aurais peut-être pas du. La surprise te laisse sans voix, yeux ronds. Et immédiatement, la vue de Ryo t'arrache une grimace de dégout. Ton nez se fronce, le haut de ta lèvre se hausse. Comme si on t'avais mis quelque chose de nauséabond sous les narines.
Tu recules, presque poussé par lui lorsqu'il s'impose dans ton appartement avant que tu n'ais pu faire le moindre geste pour lui refermer la porte au nez. Ce que tu aurais du, et aurais aimé faire... "Mh. Je pensais que croquette avait chié quelque part dans l'appartement, mais visiblement ce n'était que toi derrière ma porte. La portée de l'odeur de pourriture que tu dégages est impressionnante." Tu soupires, laissant tes doigts repousser ta porte d'entrée dans un geste blasé. Tu la laisses claquer, bras encore en l'air durant quelques secondes avant de crisper la main et de le laisser retomber. Ta langue déjà agacée joue contres tes dents, ta lèvre que tu mordilles. Tu n'en reviens tout simplement pas qu'il ose se présenter ainsi chez toi et entrer sans invitation comme si vous étiez de vieux amis... Son culot n'a décidément pas changé... Tu finis par inspirer et te tourner vers lui, croisant les bras. "Que me vaut la désagréable surprise de ta visite ?" Tu demandes fermement sans chercher à cacher l'amertume que tu gardes pour lui.

Le discours qu'il te sort te fait alors sourire. T'es même incapable de retenir un rire sceptique et nerveux. N'importe quoi. Tu auras tout entendu après le flot de conneries mielleuses qu'il vient d'essayer de te faire gober. Il te prend vraiment pour un idiot. On dirait tout simplement une farce. Peut-être même a-t-il perdu un pari... T'en sais rien, et tu te demandes bien ce qu'il a derrière la tête pour faire une telle démarche si pathétique et peu crédible. "Sois t'es réellement tombé sur la tête, sois, rassures moi, tu plaisantes ? T'as lu ce discours dans quel magazine cosmoplitain dis moi ? Il est joli... très bien appris, on a presque envie de se laisser berner. A moins que ce ne sois parce que tu as peut-être rejoins un de ces groupes d'anonymes où tu es supposé demander pardon à toutes les personnes à qui tu as causé du tord pour obtenir une rédemption ? C'est quoi pour toi, pervers narcissiques anonymes ?" Tu ricanes. Il en aurait bien besoin, de ce genre de réunion... Parce que clairement, il a un problème à traiter à ce niveau là. A voir son allure tu le comprends tout de suite, il n'a pas changé. Peut-être même est-il devenu pire...

Attrapant son poignet, tu le tires alors vers ta chambre après un rapide coup d'oeil vers les portes de celles de tes colocataires. Tu ne vis pas seul ici, et tu n'as pas envie d'être trouvé avec lui. "En tout cas reste pas là. J'ai vraiment pas l'imagination nécessaire que pour expliquer à mes colocs ta présence s'ils te trouvent ici." Tu l'amènes donc dans la seule partie de l'appartement qui est réellement chez toi et où vous pourrez parler sans risques, en privé.
Ta chambre n'est pas bien grande et tu te sens déjà trop à l'étroit d'être coincé là avec lui. T'aimerais qu'il rende sa visite la plus courte possible...
Essayant de garder une distance malgré le peu d'espace, tu croises à nouveau tes bras pour lui faire face. "Bon. Maintenant dis moi, pourquoi t'es vraiment là hein ? Et n'essaie plus de me faire croire que t'as soudainement une chose appelée conscience qui a germé dans ta tête. On sait tous les deux que ça n'arrivera jamais et que ton esprit est immunisé contre ça. Alors évite de trop me prendre pour un con et sois honnête." Tu lèves le poignet pour regarder ta montre, appuyant ainsi bien ton impatience. "Je te laisse trente secondes pour me convaincre de pas juste te foutre dehors avec un coup de pied au cul. Go !" Yeux toujours rivés sur le cadran, Tu donnes le top de départ avec sérieux, doigt tendu dans sa direction pour marquer l'impulsion. Tu ne plaisantes pas avec ton chronomètre, il a intérêt à faire vite si il ne veut pas être éjecté de chez toi. Pour l'instant, tu ne trouves absolument aucun élément qui pourrait jouer en sa faveur et te donner motivation à le garder. Qu'il ait amené de l'alcool ou pas, tu t'en fiches et ça n'aide absolument pas sa cause.




Featuring : @usami ryosuke

gabi le loup


LUST
나는 요즘 시대 카사노바 여자들이 많아
자주 가는 클럽은 슈퍼마켓이지
Revenir en haut Aller en bas
Usami Ryosuke
Usami Ryosuke
The golden boy
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1501-usami-ryosuke-legends-
More informations ?
Sujet: Re: Another Round (RyoBin)     20.11.18 18:42

Another Round


(vêtements)


Tu souris lorsqu'il t'insulte ... Aaaah Wubin, sa douce voix aura toujours raison de toi. Si tu n’étais pas la dans un but précis, tu aurais pu lancer la joute verbal juste pour le remettre à sa place lui et son air de comique même pas drôle. Tu ne prends même pas la peine de répondre, après tout, pourquoi gaspiller ta salive pour le contredire alors que vous savez tous les trois, lui, toi et son chien, que ce n'est clairement pas toi qui pues la merde. Vu le prix de ta bouteille de parfum, il vaut mieux que tu sentes bon.
Il ferme la porte et exprime encore son sarcasme. Ton discours n'a rien de cohérent, cela ne te ressemble et pas et n'importe qui, qui te connaît un minimum, s'en rendrait compte dans les première seconde.
Sa réponse ne t’étonne pas, il rit nerveusement et toi, tu souris. Qu'il est drôle.
«Aller, j'avoue, je plaisante. Tu me connais mieux que je ne le pensais . Et ... j'ai improvisé , t'as oublier que je ne savais pas lire ?»
Ton air de pétasse condescendante sur la tronche, l’auto dérisions est la clé de tout, ça tape sur les nefs et comme tu t'aimes à outrance, tu ne peux mal de te vexer toi-même. L'humour fait partie de tes innombrables qualités.
«Je n'irais jamais à des réunions d'anonymes ... Je suis ma propre thérapie et je ne suis pas anonyme»
Et dans le cas présent, avec ton problème actuel ... Cela semble être Wu Bin la dite thérapie.
Tu prends presque cette histoire de pervers narcissique comme un compliment.

D'un coup, il t'attrape par le poignet et te tire vers sa chambre, un sourire mauvais s’étire sur tes lèvres ... Parfait , une étape en moins à franchir.
« On aurait qu'à dire que je suis ta pute ... Je veux bien me dévouer pour ce rôle »
Tu sembles si détendu , à ton aise. Tu n'as aucun culot, aucune honte. Tu es le seul à avoir le droit de t'insulter.
Lorsque tu rentres dans sa chambre, tu te rends compte qu'elle vas avec le reste, et de toute ta prétention, tu ne peux t’empêcher de penser que jamais tu vivrais dans un endroit aussi petit. sa chambre fait la taille de ton dressing.
Tu poses ton sachet sur le sol , et il te demande encore ce que tu fou la, et si tu lui disais la verité ? Enfin, une vérité à ta façon du moins.
Il veut que tu fasses vite ? Tu souris en coin, vicieux ...
« En fait ... OK, j'avoue, tu m'as découvert, t'es trop fort. »
Tranquillement, tu te mets à enlever ta veste, marquant bien le fait que tu ne compte pas t'en aller.
« J'ai pensé a toi a me touchant l'autre jour ... Ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé»
Mais qu'est-ce que tu racontes encore ?
«Le fait de penser à toi je veux dire ... Mais du coup, j'ai eu très envie de te voir. »
Là, tu ne mens pas ... Tu voulais le voir. Tu ne serais pas venu sinon.
« Je ne me serais pas déplacé si je n'avais pas vraiment envie de te voir quand même ... Je ne suis pas con au point de me jeter sans raison vers quelqu'un qui ferait tout pour me dégager ... »
Le temps est écoulé où tu continues ?
« Et j'ai pris à boire au cas où tu aurais soif ... Le vendeur de la supérette avait jamais vu une Mastercard platinium ... J’étais choqué. »
Est ce que ta vraie raison ne serait pas le fait que tu évites Tatsu comme la peste aussi ? Et que de ce fait, tu te sens très seul ?
«Peut-être que tu me manques un peu en fait ... »


Featuring : @Kwon Wu Bin

gabi le loup



JE D'VIENDRAIS FOU DE MOI

Si ça continue, je vivrais qu'pour me plaire, qu'on m'acclame, qu'on me suce, qu'on l'avale toute entière. Qu'on me dise tout au plus que je n'suis pas qu'un rêve, que je suis encore plus
Revenir en haut Aller en bas
Kwon Wu Bin
Kwon Wu Bin
roi du bouche à bouche
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2240-kwon-wu-bin-pin-pon-pi
More informations ?
Sujet: Re: Another Round (RyoBin)     25.11.18 16:24

Another Round


(vêtements)


Ça doit faire deux ans que tu ne l'as pas vu. Même si tu ne l'as jamais oublié. La rancoeur que tu as envers lui semble ne jamais vouloir quitter ton coeur. Faisant de toi cet être incapable d'aimer à nouveau.  A toujours ton avertissement, qui te rappelle que l'amour déçoit, l'amour fait mal. Ryo, cette sous merde qui te donne tout simplement envie de lui cracher à la gueule.
Qu'est ce qu'il peut bien te vouloir encore... Si soudainement, sans avertissement. T'es déjà surpris qu'il se souvienne de ton adresse, tu pensais même qu'il aurait probablement oublié jusqu'à ton existence. C'est peut-être un peu satisfaisant de penser que, finalement, il ne t'a pas entièrement effacé. Même si sa présence est nuisance, il vient te chercher après tout ce temps. Tu suces donc si bien ?
Ton égo s'en flatte, parce que cette crapule n'est vraiment pas réputée pour retourner auprès d'anciennes conquêtes, des échos que tu as encore pu entendre en tout cas. Tout comme toi, une fois consommé, tu cherches de la nouveauté. Alors tu te sens spécial. Presque en position de force.
Tu ris doucement lorsqu'il suggère de se faire passer pour ta pute. Oh, l'idée te plait, et ton regard le balaie de haut en bas, des idées malsaines en tête. En faire ton esclave, le rabaisser pour te venger. "Ce serait crédible. Tu ressembles suffisamment à une pute que pour qu'on y croit. Mais tu vois, le truc c'est que je n'ai pas besoin de me rabaisser à payer pour baiser. Et ça, c'est moins crédible." Tu répliques avec assurance. L'insultant tout en te jetant des fleurs à toi même.

Tu lui offres généreusement trente secondes pour expliquer sa présence. C'est franchement plus que ce qu'il mériterait... Il a déjà au moins prit une minute de ta vie depuis qu'il a frappé à ta porte, c'est presque trop. Il a intérêt à avoir une bonne raison, parce que t'hésitera pas à le foutre dehors. Vu sa silhouette d'anguille, ce ne serait pas compliqué de le trainer hors de ton immeuble. Y'a pas un seul muscle sur ce corps...
Le regard fixé sur ta montre à observer les secondes qui défilent avec sérieux, tu remarques du coin de l'oeil qu'il gigote. Et lorsque tes iris se relèvent sur lui, tes sourcils se froncent de le voir retirer sa veste. Putain, tu lui laisses trente pauvres secondes pour se justifier et lui il se met tranquillement à l'aise ? Tu lui as certainement pas dit qu'il pouvait rester. Il se croit chez lui ou quoi ? "Qu'est que tu fous ?" Tu demandes, irrité par son manque de gêne.
Et puis sa réponse te laisses coi. Tu en oublies même de surveiller le temps. Au moins, il est franc et direct...
Il te... chauffe ? Tu ne peux empêcher tes lippes de s'étirer face à son aveux. Il est donc bien venu te trouver pour baiser... Même après deux ans, il reste donc marqué par ton savoir faire au point de revenir le quémander. Oh rien que d'y penser, ça te fait déjà presque bander.
Tu ris doucement lorsqu'il ne peut s'empêcher de glisser une remarque égocentrique pour vanter son portefeuille. Il ferait mieux de réaliser que t'en as rien à cirer de sa carte platinium et que ce n'est franchement pas ce genre de détails qui va faire pencher la balance en sa faveur. Il est plus ridicule que séduisant avec ce genre d'attitude. Pathétique.
De toute façon, tu as déjà été convaincu lorsqu'il t'a laissé comprendre qu'il est venu s'envoyer en l'air. Il t'a eu avec une flatterie que tu sais probablement fausse, mais que tu aimes entendre tout de même.
Certes, tu le détestes, mais tu ne détestais pas lorsqu'il te baisait. Adroit avec ses coups de reins. Et puis.... Pourquoi pas profiter de son initiative pour jouer un peu. Lui faire croire que tu es encore aussi facilement manipulable qu'à l'époque pour mieux le jeter demain matin. L'humilier après avoir prit ton pied....
Cette fois c'est toi qui aura le dessus, cette fois c'est toi qui va le jeter.

Les yeux rivés dans les siens, tu retires sans un mot la montre de ton poignet pour la poser sur un meuble à côté de toi. Signe que tu ne regardes plus le temps, signe que tu es convaincu. "Très bien... tes arguments sont plutôt bons. Tu peux rester." Tu t'approches de lui, le pousses alors jusqu'à ce que son dos heurte la porte. Approchant ton visage du sien, tes lèvres frôlent sa bouche sans jamais la toucher. Tu engages un mouvement pour le narguer, pour qu'il viennent te chercher, puis t'éloignes au dernier instant. Tu ne vas pas non plus rendre les choses si simples...
Posant une main sur ton jeans, tu le déboutonnes de façon explicite avant de poser tes mains sur les épaules de Ryo, pressant un peu pour l'inviter à s'agenouiller. "Et si tu me montrais à quel point je t'ai manqué hein ?" C'est si satisfaisant de te montrer dominant envers lui... Canaliser ta rage en le soumettant pour en tirer du plaisir.


Featuring : @usami ryosuke

gabi le loup


LUST
나는 요즘 시대 카사노바 여자들이 많아
자주 가는 클럽은 슈퍼마켓이지
Revenir en haut Aller en bas
Usami Ryosuke
Usami Ryosuke
The golden boy
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1501-usami-ryosuke-legends-
More informations ?
Sujet: Re: Another Round (RyoBin)     05.12.18 17:00

Another Round


(vêtements)

La sympathie que tu ressens pour lui ne te surprend même pas. Good boy , vas-y Wu Bin, Ryo adore quand tu lui craches à la gueule comme ça juste pour essayer de le descendre. Continue comme ça, ça l'excite.
Toi t'as déjà payé pour baiser , pas parce que tu ne te sentais pas capable de séduire , plus parce qu'acheter les autres te rend tout chose , réduire au statut de simple objet de consommation un être humain avec des sentiments , c'est dégradant de payer quelqu'un d'après toi. Et t'aime dégrader les autres pour te sentir supérieur, un vice sûrement héréditaire d'après toi.

Dans sa chambre, tu te mets à ton aise, tranquillement, sans pression comme si t’étais chez toi. Tu ne réponds même pas lorsqu'il te demande ce que tu fou, continuant ta tirade d'explication ... Pas le temps de niaiser n'est ce pas ? Il a mis un chrono.
Son regard encré dans le tien, son sourire, tu le regardes de la même façon, souriant toi aussi, ton regard se glisse une fraction de seconde sur sa montre qu'il enlève. Vas-y enlève tout ...
Il t'assure que tu peux rester, tu sens déjà dans ton ventre cette sensation de réjouissance qui s’installe. Tu ne pensais pas que ce serait aussi facile, t'es satisfait.
Tu ne dis plus rien, il avance vers toi et tu ne bouges pas jusqu'à ce que son corps entre en contact avec le tiens, il te pousse et tu te retrouves bloqué entre lui et la porte.
Sa respiration contre tes lippes, tu souris, entrouvrant la bouche, inspirant l'aire qu'il expire. Il s’éloigne ... Il veut jouer, jackpot ! C'est encore mieux s'il joue. Cette petite salope de Wu Bin a un peu changé non ? T'aimes bien. T'aurais pourtant voulu qu'il t'embrasse comme si sa vie en dépendait, mais ... tout vient a point a qui sait attendre non ?
Ce qu'il fait ensuite, dans n'importe quel scénario t'aurais pas pu l'anticiper, tu souris amusé, presque trop content, il essaie de te dominer, tout fou dans ta tête, tu regardes ce jean ouvert, son regard de défi plongé dans le tien ... Il est trop mignon !!!  
«D'abord, je dois partir ... Trente secondes plus tard, tu m'offres le dessert, franchement merci »
Tu commences à t’accroupir, un genou sur le sol ... Ça t'amuse, tu te mords la lèvre.
Tu glisses ta main le long de sa cuisse, lentement, effleurant son entre-jambe au travers du tissus avec tes lèvres, et d'un coup, tu te redresses, lui faisant face d'un sourire encore plus narquois, encore plus défiant. Un air prétentieux sur le visage. Tu t'approches de lui, glissant tout de même ta main dans son pantalon, glissant du bout des doigts sur le tissu de son sous-vêtement. Lui murmurant a l'oreille.
« Mais bébé ... Tu me prends pour qui ? Je fais attention à ma ligne, tu sais ? Les desserts, c'est seulement pour les grandes occasions»
Tu préfères quand c'est plus sportif.
Maintenant, c'est à ton tour de le pousser, tu dois d’ailleurs y mettre du tien, ce con est plus fort que toi.
« Pourquoi tu ne me laisses pas montrer à ma manière à quel point tu m'as manqué ? »
Ta main glisse sur ses fesses, tu poses tes lèvres sur son coup, furtivement, tu tâtes toujours le terrain.
Tu continues de le pousser jusqu’à basculer sur son lit avec lui, ton corps au-dessus du siens, tu t’assois à califourchon tranquillement. Tu défais les premiers boutons de sa chemise.
« Tu comprends vite quand même ... »
Tu lui dis que tu penses à lui en te branlant, il te propose de lui sucer la bite ... Si ça ce n'est pas de la rapidité en terme de retournement de situation.
Tu te sentais déjà durcir dans ton pantalon, et tout ce que tu attendais, c’était la riposte.


Featuring : @Kwon Wu Bin

gabi le loup



JE D'VIENDRAIS FOU DE MOI

Si ça continue, je vivrais qu'pour me plaire, qu'on m'acclame, qu'on me suce, qu'on l'avale toute entière. Qu'on me dise tout au plus que je n'suis pas qu'un rêve, que je suis encore plus
Revenir en haut Aller en bas
Kwon Wu Bin
Kwon Wu Bin
roi du bouche à bouche
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2240-kwon-wu-bin-pin-pon-pi
More informations ?
Sujet: Re: Another Round (RyoBin)     12.12.18 14:49


LUST
나는 요즘 시대 카사노바 여자들이 많아
자주 가는 클럽은 슈퍼마켓이지
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: Another Round (RyoBin)    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Round Fastnet Rock Challenge (SOL - 06/09/09 - 7h00 UTC)
» Clipper Round the World sur VR : Inscriptions pour le TEAM MV
» Tournoi Ninth Age Tour d'ébène Round 1
» The Genius - Round 2 (Super Smash Type)