wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Novembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition toute neuve du mois de Novembre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: (-18) You know how I feel. #momosoo     07.11.18 21:36

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)

A la base, elle était de sortie ce soir là. Seule. On essayait de reprendre les vieilles habitudes et le plaisir solitaire de s’installer au comptoir d’un bar chic pour boire son cocktail et snober le monde entier. Même si le cœur n’y est pas. Même si ce n’est qu’un mensonge. Elle doit se ménager. S’obliger à faire comme avant. Peut être même se persuader que tout ça n’a jamais existé ? Après tout… c’était pas si mal avant, non ? Momo n’arrive même pas à s’en souvenir. Toute sa vie semble avoir éternellement tourné autour de deux hommes qu’elle a - d’une façon ou d’une autre - tous les deux perdus. Mais contre toute attente, l’un des deux décide de se manifester ce soir. Jisoo. Son cœur rate un battement en voyant sa photo de contact et en lisant son message d’excuse. Se torturant doucement la lèvre, elle garde son téléphone dans sa main sans rien faire sur le coup, pendant de longues secondes. Répondre ? Ne pas répondre ? Après un moment d’hésitation, elle finit par céder… envoyant alors balader sans même prendre la peine de les observer les différents hommes qui tentent de l’aborder. Mordant dans la cerise de son cocktail, la belle commence à son tour à pianoter sur son écran… encore à mille lieux d’imaginer ce que cette conversation risque de provoquer en elle.

Fais demi-tour. C’est ce que son cerveau lui ordonne mais que ses pieds refusent de faire. Le visage grave, le bruit des talons cognant sur le trottoir… Momo ne sait plus contre qui se battre au juste. Qui est démon dans l’histoire ? Lui ? Elle ? Ou bien cette force inconnue et dangereuse qui les pousse toujours plus à s’attirer l’un et l’autre, viscéralement. "Viens." … Sa jolie mâchoire se serre en relisant ce unième message de sa part… et elle manque de s’ouvrir la lèvre de sa canine. Furieuse. Agacée. Envieuse… Elle lui en voulait terriblement. A quoi pensait-il en lui envoyant de telles choses ? Ce n’était pas qu’un mot et pourtant… Son ampleur était si forte que la japonaise en avait les jambes qui tremblent. Cette tension toujours aussi présente entre eux… Elle la bouffait alors même qu’elle n’était pas dans la même pièce de lui. Elle dévorait ses entrailles sans le moindre ménagement, lui rappelait sans douceur oh combien tous deux pouvaient être dépendants l’un de l’autre. C’est mal. Grave. Tellement grave… N’avaient-ils pas rompus ? Des ex… ne doivent pas s’envoyer des messages. Et surtout pas au début, c'est le béaba ! Et elle, elle n’aurait jamais du lui répondre. Maintenant, elle se retrouvait plus frustrée que jamais. Il lui manque lui aussi. Même si elle ne le dit pas, même si elle ne dit presque jamais rien… Il lui manque. C’est peut être pour cette raison qu’elle se retrouve devant la porte de son appartement, le souffle court. Ta valise. Tu viens simplement récupérer ta valise. Se dit-elle en tentant de bêtement se convaincre. Tu n’étais pas loin. C’est juste ça. Après avoir pris tes affaires, tu t’en vas. Un soupir lui échappe. Et son doigt sonne alors à la porte, fébrilement. Elle n’a surement plus le droit de se servir de son code maintenant...



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 11:32

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Il ne regrette pas ses messages.

Jisoo n’a aucun espoir que Momo vienne. Après tout, it was a shot in the dark. Mais au moins il l’a fait. Au moins, il lui a dit… et probablement n’arrivera-t-il jamais réellement à être indifférent envers elle. Si Momo le peut… tant mieux pour elle. Mais malgré lui, Jisoo n’a aucune envie qu’elle l’oublie. Il n’a pas envie qu’elle fasse sa vie loin de lui. Sûrement est-ce un caprice d’enfant, peut-être devrait-il aborder la situation avec un peu plus de maturité, mais il n’y peut rien. Il ne sait pas fonctionner sans elle.. et même, l’espace d’un instant, a voulu remplir le vide en envoyant ces messages à Erin. Aussi gentille et bienveillante soit-elle… peut-elle réellement comprendre ce que c’est, que de porter le mal en soi ? Il a besoin d’être avec quelqu’un de semblable, à cet instant. Quelqu’un qui se hait peut-être autant voir plus que lui. Peut-être n’est-ce que par bête volonté masochiste, peut-être ne se sent-il vraiment pas méritant d’autre chose, contrairement à ce qu’il lui a déclamé la dernière fois. Mais ce serait mentir, non ? De dire que.. ce qu’ils avaient était affreux. Les mauvais moments étaient mauvais… mais les bons moments étaient euphoriques, grisants. Comment peut-il les oublier ?

Il n’a plus répondu ensuite. Jisoo n’a fait que déposer son téléphone sur sa table de nuit avant d’observer le plafond. Max n’est pas encore rentrée, alors il ne peut pas s’empresser d’aller lui montrer ce qu’il a fait, comme un idiot. Ne sont-ils pas dans le même panier ? Est-il réellement possible de tirer un trait sur quelqu’un qui a été aussi important pour vous, tout d’un coup ? Et même si l’histoire qu’il a eu avec Momo n’a rien de semblable à l’idylle de Maxho… n’a-t-elle pas sa beauté, bien que plus sombre ?

Il reste à penser un long moment. Sûrement ne dormira-t-il pas cette nuit. Et pourtant, au bout d’un moment, ses paupières commencent à devenir lourdes, et il sent son corps s’enfoncer de plus en plus dans son matelas, quand..

la sonnette retentit.

Qui pourrait bien sonner ? Tous les gens qu’il connaît entreraient sans faire d’histoires. Malgré tout, l’espoir que ça puisse être elle vient se loger au creux de sa poitrine, et c’est lentement qu’il sort de son lit pour venir jusqu’à la porte d’entrée. Son coeur bat à tout rompre, et il n’ose même pas regarder dans le petit écran qui filme les gens à l’entrée, pour voir qui c’est. Il retient sa respiration, active la poignée et ouvre la porte.


Il la retient longtemps, en la fixant, silencieusement. Il finit par expirer pourtant, lorsque sa poitrine commence à protester. “Tu es venue” vient-il dire bêtement en continuant de la fixer. Non. Comment peut-il la haïr ? La seule émotion que lui invoque sa présence est quelque chose d’étouffant, à l’idée qu’elle disparaisse à nouveau. Et c’est pour cette raison qu’il la tire à l’intérieur et ferme la porte derrière elle, sans lui demander son avis. Tout en la bloquant contre la porte, il tape un code sur l’alarme avant de verrouiller l’appartement de l’intérieur, sans quitter ses yeux un seul moment. Leurs corps ne sont séparés que par de maigres centimètres, mais il peut sentir sa chaleur, son odeur, tant qu’il pourrait en pleurer. Tous ses sens se réveillent à nouveau, et il s’accroche à ses cils, tremble d’envie de poser sa main sur sa hanche et d’avoir ses lèvres à nouveau. Qu’elle lui dise. Pourquoi elle est venue ici… de toute façon, elle ne sortira pas avant la levée du soleil.



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 12:49

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)

Alors que son esprit lui supplie de faire demi-tour, la porte s’ouvre. Sur lui... le laissant apparaître dans son champ de vision. Son cœur rate un furieux battement avant de s’emballer. Elle le déteste. Elle le hait pour avoir ce pouvoir d’attraction si fort sur elle. Pour avoir une telle emprise sur ses émotions, au point qu’elle n’en fasse qu’à sa tête sans penser aux conséquences. Et à présent la voilà, plantée devant son entrée… Incapable de faire le moindre mouvement. Momo ne peut que le dévisager avec puissance ; lui transmettant tous les sentiments qu’elle ressent à cet instant. L’envie d’hurler et pleurer… de lui ordonner d’arrêter, de se perdre dans ses bras… de se mettre à genoux pour qu’il la pardonne et la reprenne. Mais ce serait trop injuste, pas vrai ? Elle n’a pas le droit de désirer une telle chose. Encore moins de la gagner. Seulement, même fuir, la japonaise n’y parvient pas. Ses talons semblent bien décidés à rester fixés sur le béton du sol. Tout ce qui lui est possible pour le moment, c’est se perdre dans son regard. Ce regard noir qui la fixe sans jamais s’arrêter et la perturbe plus que de raisons. Pourquoi Jisoo la regarde-t-il comme ça ? Comment peut-il oser encore la regarder de cette façon, après tout ce qu’elle a fait ? Elle ne mérite pas de briller dans ces pupilles noires. Elle ne mérite pas d’exister encore aussi précieusement à ses yeux.

"Tu es venue." Cette simple affirmation la pousse à baisser son petit minois, lentement. La honte se cache derrière ses beaux traits fermés. Elle n’ose même plus le regarder, se sentant complètement idiote de se retrouver ici avec ce sentiment d’avoir faibli trop rapidement. Ta valise. Dis que tu viens récupérer ta foutue valise. Gronde-t-elle dans sa tête, en se mordant furieusement la lèvre. Seulement les mots ne sortent pas. Sa gorge reste douloureusement nouée ; si bien qu’elle ne peut protester lorsque Jisoo vient la tirer à l’intérieur. Se retrouvant alors coincée contre la porte et entre ses bras, Momo retient son souffle. Ne surtout pas frémir. Ne surtout pas frissonner. Oublier vite cette sensation de tiraillements qui vient fatalement de se loger au creux de son bas-ventre. Son cœur s’accélère en réalisant qu’il est entrain de verrouiller la porte de l’intérieur. A quoi joue-t-il ? Doit-elle comprendre qu’il souhaite la garder… ?

Se risquant à revenir l’observer, la japonaise ne peut que doucement trembler face à la beauté irréelle du visage qui fait face au sien. La tension qu’elle ressentait déjà bien trop avant même d’arriver ici triple en intensité. Et comme pour tenter de la combattre, ses lèvres rouges finissent par s’entrouvrir. « Pourquoi as-tu arrêté de parler ? » Questionne-t-elle de la voix la plus calme et la moins tremblante possible, gravement. Elle veut savoir pourquoi il a stoppé ses messages, après lui avoir dit de venir. « Ma valise. J’ai… besoin de mes affaires. » Assure-t-elle du mieux que possible, réalisant-elle-même à quel point son mensonge pouvait se voir à dix mètres. Et alors que sa propre respiration se fait lourde ; alors qu’elle peut sentir le souffle court de Jisoo se mêler au sien tout autant affolé, Momo tente de résister. Elle ferme les yeux et soupire difficilement, alors que tous ses sens en éveil subissent la pire torture qui soit en elle. Sa main vient doucement se plaquer contre le torse du coréen. « S’il te plait... » Implore-t-elle tout bas, dans un chuchotement fébrile. Recule. Avant qu'on fasse encore une bêtise. Avant que je gâche tout encore une fois et te fasse du mal. Par pitié, recule toi...



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 13:07

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Qu’aurait-il eu à dire de plus ? Il ne sait pas quoi répondre à sa question. Jisoo l’a contacté pour clarifier ses sentiments, rectifier ce qu’il lui a lancé à la figure à l’opéra. Il a dit tout ce qu’il avait à dire… qu’elle lui manquait. Qu’il avait besoin qu’elle soit là avec lui. A quoi bon s’éterniser, alors ? Pourquoi s’expliquer ? A-t-li besoin de trouver des mots, de la convaincre ? Momo fait ses propres choix. Et il ne peut qu’être touché de voir celui qu’elle a fait à ce moment là. Il n’avait pas eu l’arrogance de croire qu’elle accourrait rien qu’à ce mot. Alors il ne lui répond pas. Sa question est vide, et attend-elle vraiment une réponse ? Momo parle pour rien, et elle le sait tout autant que lui. La façon dont elle lui indique qu’elle est venue pour ses affaires… son ton indique par lui même qu’elle ne croit rien à ce qu’elle est en train de dire. Alors à quoi bon faire semblant ? Qui les jugera ? S’ils fautent, ils fautent ensemble. S’ils se font souffrir, ils auront au moins la réassurance de le faire dans les bras de l’autre. Il n’a pas peur de ce qu’elle peut lui faire… il n’a pas peur de ce qui pourra arriver entre eux. Les supplications de Momo semblent en décalage complet avec le langage dont fait preuve son corps.

Pendant un long moment, il ne dit rien. Puis, il se redresse, laisse ses bras tomber de part et d’autre de son corps. Il la laisse libre. Libre d’aller chercher ce qu’elle veut dans son appartement… de lui prouver ce qu’elle est venue trouver exactement. Pas libre pourtant de s’échapper ensuite, et si elle veut garder sa contenance, elle n’aura qu’à tourner comme un lion en cage. Ses décisions sont les siennes. Il ne veut plus faire semblant de détenir un quelconque pouvoir sur ce qui se passe en lui ou chez les autres. De plus en plus, il comprend que rien ne dépend de lui. Alors pourquoi ne pas se laisser porter ?

Il soupire et s’éloigne d’elle. “Fais donc” vient-il lui dire gravement avant de s’éclipser en direction de sa chambre. Il ne la suppliera pas. Il ne la fera pas flancher. Il sait pertinemment que si elle a envie de lui, si elle veut réellement de lui, elle viendra le chercher, et ne se sentira pas limitée par sa fierté. Ne serait-ce pas une belle façon de lui prouver qu’après tout, elle aussi ne tient que bien trop à ce qui les lie ?

Il laisse la porte entrouverte, vient s’asseoir sur son lit, dos au salon, dos à elle, pour déboutonner sa chemise. Qu’elle aille la chercher, sa valise. Qu’elle vienne les prendre, ses affaires. Lui.. il ne fera que se mettre au lit. Et quand son vêtement est entièrement détaché, il le fait passer par ses épaules, laisse apparaître les cicatrices restantes de son dernier accident, celui d’avant le japon. Il est marqué des deux côtés à présent. Ses muscles se tendent alors qu’il s’étire, en évitant de chercher à guetter le bruit des pas de Momo, de savoir où elle décidera de s’abandonner au final, dans ses bras ou loin de lui.



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 14:46

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


“Fais donc.” Son cœur se serre en entendant cela. Elle ne sait pas si elle doit le remercier ou bien lui en vouloir de finir par se reculer. Pantoise et encore sous le coup de l’émotion, Momo observe Jisoo s’éloigner jusqu’à sa chambre avant de pousser un profond soupir. Ses yeux se ferment tandis que sa main vient se poser sur son front. Elle a mal à la tête. Une terrible migraine qui lui donne des vertiges. Peut être est-ce seulement avec à cause de la fatigue, alors que les vilaines cernes parviennent à rester cachées derrière son joli maquillage. Peut être est-ce simplement le cocktail de tout à l’heure qui lui fait avoir un trop le tournis, alors qu’elle n’a rien dans le ventre depuis la veille. Pas faim, envie de rien. Sauf de lui. Inexorablement de lui. Pourquoi serait-elle venue, au final, si ce n’était pas pour être à ses cotés ? Qu’est-ce à qu’elle a bien à faire, franchement, de cette valise à la con… ? Sa garde robe est déjà pleine à craquer. Malgré tout, c’est d’un pas faussement décidé que la japonaise finit par marcher dans le couloir à son tour ;  passant devant la chambre sans regarder à l’intérieur. Elle ne tourne pas son regard en sa direction. Peut être par fierté. Forcément par crainte. Cette pièce n’était-elle pas aussi la sienne il y a encore quelques semaines…?

Elle retrouve sa valise là où elle l’avait laissé : dans la chambre de Max. Le parfum de la byun donne à la pièce une ambiance chaleureuse. Ses cours éparpillés sur le lit prouvent qu’elle vit toujours ici et que Junho n’a pas craqué en la kidnappant entre temps. Momo ne résiste pas à le traiter d’idiot par la pensée, malgré tout. Tout en s’avançant pour prendre son bagage, elle s’attarde sur Rosie qui dort sagement non loin du poisson rouge que Jisoo avait tenu à lui ramener du Japon. Il est encore plus gros qu’avant. Ne peut s’empêcher de penser la belle, se risquant à avoir une maigre esquisse. Une esquisse qu'elle perd vite lorsque son esprit la ramène aux souvenirs heureux de ce voyage. A lui, allongé à ses cotés dans les champs de fleurs. A eux, observant les feux d’artifices ce soir-là. Son cœur se compresse douloureusement tandis que son regard sombre s’embrume, malgré elle. Soudainement mal, Momo s’empresse de quitter la pièce, brusquement.

Le bruit des roulettes se stoppe au beau milieu du couloir. C’est trop dur. Elle n’y arrive pas. Elle n’arrive pas à se faire à l’idée que tout ce soit fini. Même si elle le veut. Même si elle doit lui rendre sa liberté. Le simple fait d’imaginer Jisoo heureux avec une autre la torture et lui donne envie de tout casser. Se risquant à avancer près de la chambre du jeune homme, son œil se positionne dans l’entrebâillement. Un pincement au cœur face à la beauté que son dos lui offre. Face à la façon dont ses muscles s’étirent sensuellement, face à cette mélancolie qu’il laisse transparaitre malgré lui… Face aux cicatrices de son dernier accident sur lesquelles elle n’avait jamais osé s’attarder de trop ; comme si c’était tabou. Son homme. Son homme à elle. Même si c’est mal, même si elle n’en a pas le droit… Une part de lui restera toujours sienne. Dieu.  S'il savait… à quel point elle crève déjà de jalousie en pensant aux futures conquêtes qui défileront dans son lit et viendront prendre sa place. Sans réfléchir, son corps finit par se mouvoir pour entrer dans la chambre. C’est lentement qu’elle vient s’asseoir de l’autre coté du lit, là où elle avait l’habitude de dormir. Son dos fait face au sien. Muette, elle se contente de fixer un point dans le vide. Que pourrait-elle dire de toute façon ? Le silence n’en dit-il pas suffisamment long… ?


Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 15:26

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Il attend trop longtemps. Elle ne va pas venir. Le silence qui règne dans l’appartement est oppressant, et il aurait presque préféré, au final, que Max soit là pour pallier à cette atmosphère pesante. Ce bruit n’est rompu que par le bruit des roulettes de la valise, qui le font sursauter. Elle le fait vraiment, alors. Ne pourrait-elle pas oublier… quelque chose, une culotte, un magazine, un bijou, rien que pour avoir à revenir une nouvelle fois ? Il ne la laissera pas partir. Même si elle le frappe en lui demandant de lui donner le code pour sortir.. il ne le fera pas. Tant pis. Et si ça veut dire qu’elle le tapera toute la nuit, il l’acceptera. C’est mieux que de gérer son absence, non ?

Seulement, au bout d’un moment, un changement dans l’air lui fait remarquer qu’elle doit avoir pénétré dans la chambre. Il ne se tourne pas, et entend les draps se froisser. Il suppose qu’elle est assise derrière lui. Tend-elle une main vers lui, silencieusement ? Il n’en sait rien. Jisoo non plus, au final, n’a pas tant le courage de faire le premier pas. C’est facile de lui dire de venir par SMS, en pensant qu’elle ne le fera pas. Maintenant quoi ? Elle est là. N’est-il pas censé, en ayant entamé toute cette affaire, donner la direction à suivre ? Il n’en sait rien. Au final, Jisoo ne sait même pas ce qui se passe dans la tête de Momo… et peut-être que c’est ça le plus effrayant. Est-ce qu’elle tient encore à lui ? Est-ce qu’elle le veut toujours autant ? Est-ce que la puissance de ses sentiments est égale à la sienne ? Tout en elle semble vouloir lui faire deviner un oui, mais il ne peut pas en être certain. Peut-être que son cerveau lui joue des tours, parce qu’il a encore de l’espoir, parce qu’il en aura sûrement toujours.

Le silence s’étire. Il ne saurait dire combien de temps passe… de longues minutes en tout cas. Il ne saurait dire trois, cinq, dix, quinze. Il regarde ses mains, posées sur le haut de ses cuisses, paumes vers le haut. Il a froid. Il gèle depuis qu’elle lui a annoncé qu’ils feraient une pause. Il n’est que l’ombre de lui même. Est-il réellement certain de pouvoir sortir de l’eau tout seul ? Max a craqué. Pourquoi pas lui ?

“Pourquoi se torturer ?” finit-il par lancer, dans un léger rire triste. “c’est vrai, on ne se fait pas tout le temps du bien, mais est-ce que ce n’est pas mieux que… ça ?” il finit par se retourner vers elle, même s’il ne voit encore que son dos. “qu’est-ce qu’on en sait au final, de ce qui est le mieux à faire ? est-ce que ce n’est pas présomptueux, de penser pouvoir le deviner ?” Il soupire “On a jamais été un couple normal, alors est-ce qu’on doit se séparer comme eux ? J’en ai pas envie, moi. je ne veux pas jouer à faire ce qu’on attend de moi. C’est ennuyeux, et ça me fait mal. Je ne suis pas bien, sans toi.” Il marque une pause “Et je pense que c’est la même chose pour toi. Alors pourquoi se poser d’autres questions ? Pourquoi tenter de créer des scénarios illogiques pour justifier de rester loin l’un de l’autre ?” Il finit par se remettre dos à elle “T’as le droit de l’aimer… t’y peux rien. Mais même alors que tu étais dans son lit… tu étais à moi. Et tu l’es toujours. ça, ça ne changera pas.” achève-t-il. Même lui ne se reconnaît pas dans ses mots. Trop direct. Trop honnête. Tant pis. Qu’a-t-il à perdre ?


Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 17:10

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


Les minutes défilent. Momo ne sait pas si elle doit trouver cette ambiance pesante ou désespérément consolante. Son cerveau lui hurle de courir jusqu’à la sortie tandis que son cœur et son corps la supplient tous les deux de rester. De quoi ont-ils l’air, comme ça ? Dans cette chambre, sur ce lit, dos à dos… ? Probablement que devant cette triste scène, les Jisoo et Momo du passé auraient ri jusqu’à en avoir des crampes d’estomac. Où étaient-ils passés ? Où étaient-ils, depuis cette nuit où le coréen était revenu la chercher ? Elle qui se trouvait accoudée sur ce même comptoir où elle s’était rendue ce soir… comme prise par l’envie masochiste de remuer un peu plus le couteau dans la plaie. La japonaise se souvient de tout, dans les moindres détails. Ces retrouvailles glaciales et tellement brulantes à la fois. Ce jeu de provocation et de dominance poussé pendant des mois à l’extrême. Aucun des deux ne voulait craquer. Aucun des deux ne voulait mettre sa fierté de coté. Mais la frustration était devenue trop grande, comme ce soir. Les sentiments hurlaient dans leurs poitrines, comme maintenant. Et alors que Jisoo se met à parler, la belle ne peut que vite essuyer les perles d’eau qui s’installent au coin de ses beaux yeux sombres. "Je ne suis pas bien sans toi." Elle frémit, serre les dents. Son buste féminin se soulève fébrilement. Tout ce qu’il lui dit fait chavirer un cœur coincé entre l’envie et le refus total. Entre le déni, l’amour et la peur. Elle ne veut pas flancher… elle crève d’envie de le faire. Comme toujours, leur relation reste un paradoxe difficile à déchiffrer.

Arrête… Pense-t-elle en fermant les yeux, son cœur cognant bien trop fort dans une poitrine bien trop compressée. Il n’a pas le droit. Pas le droit de la retenir, pas le droit de se contenter du peu qu’elle sera en mesure de continuer à lui offrir. Et son amour propre dans tout ça ? Où était-il ? Il devrait l’insulter. Lui faire comprendre à quel point elle est mauvaise. Elle a le droit de l’aimer ? Comment peut-il dire ça ? Ne comprend-t-il pas qu’elle n’en veut pas, de ce foutu droit justement ? Que son amour pour Sung Jae est un véritable cancer ?  Comme une maladie horriblement mortelle… une gangrène qui vient toucher chaque tissu de peau et de chair… jusqu’à noircir tout son être et pourrir jusqu'au plus profond de son cœur. Elle va en mourir. C’est inévitable. Elle va en mourir... et si elle accepte son sort, Momo ne veut pas pour autant l’entrainer six pied sous terre avec elle. Seulement, encore maintenant, Jisoo est le seul pansement capable de soigner quelque peu les plaies et apaiser un instant la douleur. Elle était à lui…? "Et tu l’es toujours. Ça, ça ne changera pas.” « Kwon Jisoo !…» gronde-t-elle inévitablement, de façon sévère... une voix brisée et tremblante.

C’est à son tour de se tourner vers lui pour observer son dos. Sa respiration s'affole. Ses yeux s’embrument un peu plus en voyant ses propres doigts résister à venir toucher sa peau, à la caresser. Elle en a tellement envie. La torture est invivable. Pour ne pas craquer, elle finit par se tourner et va brusquement ouvrir le tiroir de la table de nuit. « Je ne veux pas parler de ça. Je te l’ai dis, je viens simplement récupérer mes affaires. » Tente-t-elle d’assurer le plus froidement possible, en venant farfouiller pour retrouver une de ses crèmes pour le corps. Mensonge. Quand va-t-elle finir par être honnête ? Elle a peur. La dernière fois qu’elle s’est montrée sincère, il lui a fait mal, même si c’était mérité. Et alors que le haut de son corps s’avance un peu plus pour avoir une meilleure vision du tiroir, ses entrailles se serrent en découvrant l’album photo qu’elle lui avait fait. Les pages qui s’étaient détachées la dernière fois, suite à sa colère. Ces pages sont au dessus. Les photos d’eux, heureux, épanouis…. lui crache leur désarroi à la figure. Les larmes manquent de céder, sans pour autant le faire. Momo finit par rire, tristement. « Est-ce que je suis censée faire ? Dis-moi... » Demande-t-elle alors. « Toi aussi, tu me manques. Toi aussi, t’es toujours à moi. Moi non plus, je ne suis pas bien sans toi... »


Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 17:48

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Il sait que ce qu’il dit est un peu abusé. Elle a le droit de s’offusquer comme elle le fait… mais après tout, rien de ce qu’il pourra lancer ne rendra cette situation pire, hein ? Alors il se sent libre. Libre de déballer tout ce qu’elle ne veut sûrement pas entendre. Tout ce qu’il ne veut pas dire non plus, tout en le pensant secrètement. Tellement loin, sûrement, de l’idée qu’elle s’est fait de lui lorsqu’ils se sont rencontrés pour la première fois. Après tout, il n’y a que quelqu’un qui se déteste et qui a, véritablement, très peu d’estime pour lui même pour créer un masque si parfait, non ? Elle devrait le savoir mieux que personne. Alors il se prépare. Elle va partir, mais au moins il aura tout dit. Tant pis si ça la choque, si ça l’énerve, si il dit des choses qui lui sont désagréables. Il attend. Il attend qu’elle aille frapper de ses poings sur la porte de sortie, mais elle ne le fait pas. Il le sait, combien elle étire le temps. Combien elle est aussi torturée que lui. Si ce n’était pas le cas, tout ce petit jeu ne marcherait pas. Elle ne serait même pas venue “récupérer ses affaires” en premier lieu, et pourtant elle se cantonne une nouvelle fois à cette version des faits. Qu’importe. Il ne peut pas la forcer à arrêter de faire l’autruche. Si elle veut quelque chose, il n’y aura qu’elle pour le prendre.

Il ne se retourne pas, mais l’entend quand même, devine le bruit de la table de nuit. Il sait ce qu’il y a dans ce tiroir. L’album, arraché au sol à peine Momo sortie de l’appartement… même si elle décide de ne plus jamais lui parler, sûrement que Jisoo décidera de ne jamais s’en séparer. Comme il le lui a dit quand elle lui a offert, personne ne lui a donné telle chose dans sa vie. va-t-elle s’énerver ? Il guette chaque bruit. Si elle tente de le jeter dans la poubelle, ou par la fenêtre, ou si elle va le mettre dans la salle de bain, il l’arrêtera.. et ses muscles se tendent d’anticipation, prêt à bondir lorsque ses talons résonneront à nouveau sur le sol. Seulement, elle ne bouge pas. C’est un rire, qui serre douloureusement ses entrailles, qui vient amplir la pièce.

“C’est ce que tu me dis à chaque fois.” répond Jisoo en se retournant finalement vers elle, s’asseyant entièrement sur son lit. “Je ne peux pas choisir pour toi, Momo.” lui lance-t-il en venant observer son profil. “Je présente mon cas. J’ai envie d’avoir l’air confiant mais je ne suis sûr de rien, moi non plus. Je suis aussi paumé que toi, si ce n’est plus… alors ce n’est pas à moi qu’il faut poser cette question. Moi, je suis égoïste, et impatient. Je te veux entre mes bras à cet instant, et je ne veux pas penser à demain. Mais ça, c’est moi. Et tout ce que j’entreprends, d’une façon ou d’une autre, se finit mal.” échappe-t-il en détournant le regard. Un soupir lui échappe, et il ferme les paupières, avant de se reprendre et de réduire la distance entre eux pour refermer, d’une main, le tiroir qu’elle a ouvert. “Je suis désolé” finit-il par dire dans un murmure, laissant un triste sourire étirer ses lèvres “Si j’étais un meilleur homme, je ne t’aurais pas dit de venir, et je ne t’aurais pas enfermé ici. Mais à quoi bon espérer être plus que je suis, si tout est cent fois plus douloureux ?” Il lui attrape le poignet. “Aime moi” finit-il par lui demander en venant rencontrer son regard


Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     08.11.18 19:01

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


C’est vrai. Elle disait cette phrase à chaque fois. C’était à croire qu’ils ne sortiraient jamais de ce tourbillon sans fin. Tout se répète, continuellement. Et si les erreurs restent souvent les mêmes, cette fois, elles sont d’une ampleur trop difficile à surmonter. Qu’attend-t-il d’elle ? Que lui veut-il ? Ne peut-il pas… simplement la haïr ? Ce serait tellement plus facile qu’il la haïsse… Tellement plus logique. Peut être que s’il la détestait,  elle arriverait à le supporter un peu mieux. Tout serait bien à sa place. Mais non, Jisoo continue. Jisoo joue avec le feu, de façon inconsciente. Et Momo lui en veut pour ça. Ne s’était-il pas suffisamment brulé ? Elle lui a fait déjà si mal... Tellement douée pour le faire saigner... bien trop médiocre pour réussir à panser ses plaies. Ce n’est pas à elle de le soigner. Elle n’y arrivera pas. Pas aussi bien qu’elle le voudrait, même si c’est de sa faute. Une autre peut le faire à sa place… et la japonaise se retient douloureusement de prononcer son nom. Moi, je suis égoïste, et impatient. Je te veux entre mes bras. Son cœur se serre en entendant ces mots lâchés si aisément. Sans penser à demain… ? « Arrêtes. S’il te plait, arrête… » Supplie Momo en frémissant d’envie et de désespoir. « Tu parles comme un enfant capricieux…. ou bien comme un homme qui n’a plus aucune fierté. » Fait-elle remarquer en prenant sa tête entre ses mains, épuisée par ce mal de crâne de plus en plus insupportable. La belle tente de se faire violence, de chasser ses vieux démons. Seulement, à quoi bon résister ? Pourquoi se torturer si c’est ce qu’il souhaite ? Elle le veut encore plus que lui la désire...

Un frisson parcourt son corps tout entier, de le sentir si près d’elle tout à coup. Sa colonne vertébrale se redresse et sa respiration s’accélère. Momo peut alors sentir son parfum et sa chaleur. Qu’il s’éloigne. Par pitié, qu’il s’éloigne. Il s’excuse de ne pas être un meilleur homme et elle a envie de fondre en larmes. C’est elle qui devrait lui demander pardon d’avoir tout gâché. Elle qui devrait se mettre à genoux à ses pieds pour le supplier de passer à autre chose et d’être heureux. Seulement ça, une part d’elle le refuse. Si ce n’est pas elle, alors non. Un sentiment malsain de possession encore trop présent dans ses veines. Dieu ce qu’elle peut se mépriser… Aime-moi. Son cœur explose face à ces simples mots. A ces simples et foutus mots. Et alors que Jisoo tient son poignet tremblant  entre ses doigts, Momo vient farouchement répondre à son regard, ses yeux noirs baignés de larmes. « Et toi… déteste-moi. » Ordonne-t-elle dans un souffle brisé, en serrant les dents. Son corps commence à convulser et les jolis traits de son visage se tordent. « Je t’aime déjà. Horriblement. De la pire façon qui soit. » Et c’est pire avec lui. Tellement pire... « Mais toi… ne peux-tu pas simplement me haïr, de la meilleure façon qui soit…? » Demande-t-elle alors que son regard se perd dans le sien et que son souffle vient rencontrer ses lèvres épaisses. A bout de nerf et d’émotion, elle vient tout doucement les effleurer… soupirant bruyamment face à tous ces papillons qui naissent par centaines dans son ventre. Rien qu’avec ça. Un simple frôlement de lèvres. Ses paupières se ferment et ses sourcils se froncent. Elle n’en peut plus. Elle va craquer. « Ne sois pas fou... Je te préviens. Ne tente pas le diable. » Chuchote-t-elle en venant échouer son front contre sa joue, envieuse et tremblante.


Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     09.11.18 9:16

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Pourquoi s’accroche-t-elle encore ? Jisoo se le demande. Elle le sait aussi bien que lui : tous les efforts qu’elle fait à ce moment là vont bientôt partir en fumée. Elle va s’abandonner entre ses bras, même si tout en elle lui crie sûrement de ne pas faire cette erreur. Tant pis. Lui a passé le cap de se questionner sur la meilleure marche à adopter. Peut-être est-il les deux, après tout : capricieux, et sans fierté. Qu’importe. Que Momo croie ce qu’elle veut, si cela rend les choses plus faciles. Et si elle veut croire qu’il la hait… peut-être peut-il lui offrir ce cadeau. Mais même elle se rendra compte de la grande supercherie, non ? N’ont-ils pas compris depuis bien longtemps, tous les deux, qu’il était impossible de feindre ce qui n’est pas, ou de cacher ce qui est ? Non. Il ne peut pas la haïr. Ou alors il la hait déjà, d’une manière qui se fond de façon intrinsèque avec l’amour qui émane de lui, créant une émotion innommable et indicible.

Lorsqu’elle vient effleurer ses lèvres, Jisoo soupire, ferme à demi les paupières. Son ventre, ses abdominaux, se contractent, et des frissons viennent serrer ses entrailles. Son bas ventre brûle d’envie et sûrement qu’il lui apportera satisfaction dans quelques minutes. Il n’y a plus aucun moyen pour Momo de s’échapper… qu’importe. Si elle est le diable, il lui vend son âme sans aucune hésitation. Ses doigts viennent s’enfouir dans sa chevelure brune, et se resserrer sur la courbe de son crâne. Il vient embrasser son oreille, la pressant contre lui, en ayant abandonné depuis un moment toute envie d’être sage. Il vient mordre son lobe, remonte le long de son cartilage, torture amoureusement sa peau chaude avant de venir souffler au creux de son oreille “je te déteste”. Il lui donne les mots, mais pas le ton… Jisoo n’essaie même pas d’être convaincant, au contraire. Il l’aime. A la folie. Qu’y a-t-il de mal à être fou, vraiment ? “There is always some madness in love. But there is also always some reason in madness.” dirait Nietzche.

Il soupire en venant loger ses lèvres dans le creux de sa mâchoire. Il veut l’avaler toute entière, et s’ils doivent mourir au milieu d’une étreinte, il ne regrettera rien. Jisoo ne veut plus attendre, il ne veut plus la laisser se torturer face à l’inévitable fin de cette conversation. Son autre bras vient passer autour de sa taille, et il remonte sur la ligne de sa mâchoire, un baiser après l’autre, avant de venir au coin de ses lèvres, doucement.. Oui, elle est à elle. Il ne la laissera plus partir. Jisoo se le promet… même si elle se perd à nouveau, même si elle repart vers lui, il viendra l’y arracher, sans jamais abandonner. “Je t’aime à en mourir” vient-il lâcher dans une plainte rauque en venant effleurer ses lèvres, avant d’attraper celle inférieure de ses dents pour la tirer doucement. Oui. Il l’a dans la peau. Comment est-il censé faire sans elle ?


Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ~ i feel so
» [Gold Paladin] Can You Feel the Sunshine
» Johan ₪ feel free to use kisses as a method to shut me up anytime.
» Qui qu'vous etes dans le trone ?
» [CE] Le week end du poisson (en VF dans le text, feel free to move it where it belongs)