wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Novembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition toute neuve du mois de Novembre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     09.11.18 15:07

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


Elle le toise gravement lorsqu’il s’ose à faire perdre ses doigts dans ses cheveux, le blâmant dans un silence seulement agrémenté par le noir de ses pupilles. Ne pas tenter le diable, non. Il ne faut pas que cette tension déjà si forte prenne encore plus d’ampleur. Se rend-t-il à compte au moins, à quel point elle prend sur elle pour ne pas craquer depuis tout à l’heure ? A quel point ça lui fait mal d’autant se retenir ? Elle crève d’envie de venir le toucher, de le gouter… Est-ce qu’il le sent ? Probablement. C'est sûr, même... Et Jisoo ne l’aide aucunement dans sa tentative de rester sage. Jisoo veut jouer avec les flammes de l'enfer. Il va trop loin, sans penser à la façon dont elle pourrait encore plus le détruire après ça. Et elle lui en veut pour ça. Elle lui en veut d'être aussi peu conscient du mal qu’elle représente... ou bien de l'ignorer. Elle lui en veut de ne pas la laisser être au moins forte pour deux. Son petit bas ventre se serre de le sentir embrasser et mordre son lobe aussi sensuellement. La japonaise frémit. Qui est le démon dans l’histoire, au final ? Momo a l'impression que chacun le joue à tour de rôle tout en se renvoyant constamment la balle. « Tu ne le dis pas assez fort… » Souffle-t-elle dans un soupir envieux… quand il tente d’affirmer au creux de son oreille la détester. Seulement elle ne le croit pas. Il le dit dans un ton prouvant justement tout le contraire. Jisoo…

Il lui embrasse la mâchoire. Un, deux ; peut être trois baisers qui se déposent le long de sa ligne… tous plus savoureux les uns que les autres. Momo n’en peut plus. Son beau visage se redresse. C’est avec un regard merveilleusement accablé et tourmenté qu’elle se force à fixer le plafond ; luttant encore les dernières secondes. Mais le simple fait de sentir ces lèvres pulpeuses à souhait touchant le coin des siennes la fait définitivement perdre ses bonnes résolutions. Frissonnant doucement contre lui, la belle ne peut que finalement baisser son minois et venir l’admirer de ses yeux aussi brillants que tourmentés. Ses mains tremblantes viennent se poser de part et d’autre de son portrait. Elle prend son visage en coupe et taquine envieusement ses joues rasées de ses ongles. Un dernier regard. Rude et suppliant. Une dernière tentative de le résonner et… “Je t’aime à en mourir” Certainement les mots de trop. Ceux qui font tout exploser et  perdre la raison. « Jisoo… ! » Gémit-elle dans la plus sensuelle des plaintes… alors qu’il la tue de ses mots et de ses dents torturant sa lèvre. Tant pis alors. Oui, tant pis. C’est presque sauvagement qu’elle vient entourer son cou de ses bras. Son bas ventre s’enflamme d’un désir resté muselé beaucoup trop longtemps. « Tu finiras par me tuer un jour. » Grogne-t-elle juste avant que sa bouche ne se plaque tout contre la sienne, sans aucune douceur. Avant que ses lèvres viennent gouter les siennes dans des soupirs affamés et brulants d’envie. Du désir brut et impatient. Elle l’embrasse avec hargne et amour, fronçant ses beaux sourcils dans un tendre désarroi. Elle le hait de l’avoir fait craquer. Et elle se hait encore plus de ne pas avoir réussi à résister.



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     09.11.18 19:17

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Elle va craquer, il le sait. Il lui semble presque voir la corde devant ses yeux, tendue à l’extrême, prête à se rompre. Jisoo ne doute pas. Ce n’est qu’une affaire de secondes, ou de minutes, si elle tente encore de rester raisonnée. Mais à quoi bon ? A-t-elle quelque part où aller, loin de lui ? … Il ne le croit pas, ou en tout cas, n’en a pas la connaissance. Lui, par contre, n’a rien. S’il avait été tout prêt à penser à Max, Sissi et autres connaissances lorsqu’il a annoncé à Momo qu’il “abandonnait”, la réalité était très vite venue le reprendre à la gorge. L’étaux n’a cessé de se resserrer alors que, jour après jour, il s’est rendu compte que, qu’importe le nombre de personnes autour de lui, ce sentiment de solitude ne s’évanouissait pas. Rempli, il ne l’est qu’avec elle. Il n’a pas d’autre moyen à portée de main pour revivre à nouveau, et peut-être est-ce vraiment affreux. Après tout, ne se sert-il pas d’elle d’une certaine façon ? Mais si c’est ça, manipuler, alors elle le fait tout en retour. Ce n’est pas à mauvais desseins, pas pour faire souffrir qui que ce soit, au contraire. Il se doute que, dans cette affaire, il sera sûrement le moins bien loti, quand tout se démêlera. Mais il ne peut pas. Supporter ça à nouveau lui est insupportable, alors ne doit-il pas mettre tous les moyens en oeuvre pour rester à flot ?

Elle vient contre lui, ses mains se nouent derrière son cou, et il accueille ses lèvres dans un soupir. Il a la sensation d’être revenu à la maison. Oui… ça il connaît bien, plus que bien. Tous les deux ont construit leur niche là où leurs corps se fondent l’un dans l’autre, un réconfort dans l’étreinte de leurs corps, toujours plus désireux l’un de l’autre. Est-ce mal ? Qui est en droit d’en juger, après tout ? Et si ça la tuera éventuellement, comme elle le déclare… tant pis. Il ne la laissera pas seule dans tous les cas, sûrement tout aussi hâtif de la retrouver dans sa tombe, si jamais elle venait à disparaître.

Il attrape ses hanches et la force à venir s’asseoir au dessus de lui. Son corps tout entier brûle, et sous le corps de Momo, son envie masculine se fait déjà sentir. La frustration et le manque de ces dernières semaines viennent le frapper en plein visage. Étourdi, il ne sait pas quoi faire d’autre que se perdre un peu plus dans les baisers qu’il lui offre, dans l’amour sauvage qu’il lui démontre avec ses mains qui parcourent chaque courbe de son corps, et viennent rapidement trouver la fermeture de sa robe pour l’en dégager. Il en crève. De ne pas pouvoir sentir sa peau, nue, contre la sienne… Comment sont-ils censés survivre, après avoir vécu cette sensation plusieurs fois par jour pendant des mois ?.. Lui ne le peut pas. Si cela fait de lui moins qu’un humain, il l’acceptera. Et il se perd dans son cou, contre sa gorge, sent sa jugulaire palpiter. On se fait du bien, que peut-il y avoir de mal à ça ? se dit-il en faisant passer sa robe par dessus ses épaules. Il vient mordre celles-ci avec amour, laisse ses mains se perdre dans son dos découvert. Jisoo vient prendre le menton de Momo entre les mains et, au final, ne la laisse libre de pas grand chose, malgré sa position dominante. Il vient embrasser son menton, descend le long de sa gorge, vient se perdre dans la naissance de sa poitrine où il ne manque pas de laisser des marques. Sa respiration est affolée, alors même qu’il n’a encore rien fait de physique, et son torse, musclé, se soulève en rythme avec sa respiration. Il ne lui laisse le temps de rien, la pousse contre le lit où ils ont tout exploré l’un de l’autre, et vient tirer sans ménagement sa robe pour lui retirer et la jeter au sol. Venant la surplomber, ses yeux brillent de luxure, d’amour, de désir, et il vient se mordre la lèvre inférieure en l’observant, un instant, pris tout entier par sa beauté. “Je te déteste vraiment, Momo… mais pas pour les raisons que tu souhaites” lance-t-il dans un souffle en venant caresser son sein gauche, encore caché par la dentelle qui l’orne.



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     10.11.18 11:14

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


Tout dégringole. Tous ses efforts, toutes ses bonnes résolutions, toutes les choses qu’elle s’était promises et jurées pour ne plus jamais faire souffrir Jisoo… Absolument tout part en fumée, à l’instant même où leurs lèvres viennent avidement se presser les unes contre les unes. Encore une fois, Momo cède. Elle ne parvient pas à lui résister. En est-il fier ? Elle le déteste. Elle le hait tout autant qu’elle peut l’aimer de la plus maladive des façons. Cet amour qu’elle ressent à son égard la détruit tout autant qu’elle le fait souffrir lui… Et ça, le coréen ne semble pas être en mesure de le réaliser. Ou alors préfère-t-il fermer les yeux ? Rester à jamais aveugle face à cette relation qui n’est en aucun cas saine et normale ? La japonaise a tout bonnement envie de fondre en larme. De pleurer comme une enfant qui a l’impression de faire une énorme bêtise. Et pour ne pas céder, c’est avec une hargne sans précédent qu’elle vient l’embrasser tandis qu’il l’oblige à s’asseoir sur lui ; prenant son visage en coupe entre ses doigts crispés afin qu’il ne lui échappe pas. Elle aurait voulu le protéger mieux que ça. Elle aurait voulu se montrer à la hauteur de l’amour qu’il lui porte depuis des mois. Et elle ne peut que s’en vouloir d’horriblement apprécier la façon dont leurs bouches s’acharnent de baisers, dont les mains de Jisoo s’empressent de la défaire de sa robe. Une tendre plainte lui échappe de sentir ses lèvres embrasser sa peau si avidement, d’être soumise à lui et ses doigts agrippant son menton de façon envieuse. Il la rend folle. Il la rend faible. Momo succombe. Momo capitule. Elle roule des hanches contre lui et laisse son bassin épouser avec chaleur le sien, sans le ménager. S’il veut rester encore prisonnier de son emprise, alors soit. Même épuisée par son rôle de bourreau, elle continuera de jouer le jeu rien que pour lui, pour eux… Et pour cette passion sensuelle et bestiale qui ne faiblit aucunement même après tout ce temps qui passe.

Enivrée, elle n’a pas la force de l’engueuler pour les marques qu’il ose lui faire sur la poitrine. La Choi sait pourquoi il les fait. Il veut marquer son territoire… montrer aux "prochains" que, quoi qu'il arrive, elle continuera à lui appartenir d’une façon ou d’une autre. Et cela la rend autant furieuse qu’encore plus excitée et avide de lui. Tous les deux ont toujours été horriblement jaloux et possessifs vis-à-vis des autres. N’est-ce pas pour cette raison que leurs ébats étaient toujours si forts et passionnés ? Et maintenant qu’ils n’étaient plus ensemble… certainement que cela allait être pire encore. La respiration vive, la belle se fait poussée contre le lit par le coréen, le cœur battant à tout rompre. Son buste se soulève sous le coup de l’excitation… et c’est en fixant le plafond d’un air étourdi qu’elle laisse Jisoo la débarrasser de cette foutue robe. Revenant ensuite l’observer, elle ne peut qu’amoureusement le tuer du regard face à ce qu’il déclame… puis faiblement rougir en sentant sa main caresser l’un de ses seins. Ses mains à elle ne se gênent pas pour venir agripper son fessier musclé avec hargne et envie, le poussant à venir presser un peu plus sa virilité envieuse contre elle. « Dis-moi lesquelles. » Ordonne-t-elle en venant embrasser ses lèvres, sans jamais le perdre une seule seconde des yeux. Sans attendre sa réponse, l’une de ses menottes glisse sur le devant, s’interposant entre leurs bassins désireux. Ses doigts viennent doucement compresser l’érection du jeune homme déjà surement trop à l’étroit dans ce pantalon. Elle se fait cruelle avec lui en ouvrant le bouton sans pour autant laisser ses phalanges glisser à l’intérieur. Ces dernières continuent leurs tortueuses caresses à travers le tissu étouffant. Momo veut qu’ils prennent leurs temps. Elle sait qu’il n’a surement plus rien fait depuis son départ… et qu’il ne doit plus en pouvoir. Tant mieux. Elle veut le punir pour l’avoir fait céder. Il ne viendra en elle que lorsqu’il sera à bout de ses divines tortures... et qu'elle l'aura décidé.



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     10.11.18 15:41

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Lesquelles ? Alors qu’il entrouvre les lèvres pour lui délivrer une réponse, Momo le stoppe en venant l’embrasser, et une deuxième fois de par ses doigts experts qui lui arrachent, avec l’endroit où ils viennent se presser, un soupir érotique. Oui. Sûrement n’a-t-il jamais passé autant de temps sans se livrer à une quelconque activité sexuelle. C’est maintenant la deuxième fois qu’il a dû subir le manque d’un corps habitué à des sévices quotidiens, la deuxième fois qu’il revient vers elle en ayant l’intention qu’elle le satisfasse et bien plus encore. Et elle n’a pas besoin de le dire, de lui signifier avec le regard : il sait que même s’ils sont là, même si elle est à moitié nue, prête à être possédée, elle va continuer à le frustrer. Après tout, elle a perdu, d’une certaine façon… et il n’a jamais connu Momo comme étant une bonne perdante. Il vient la fixer intensément, alors que les doigts de la jeune femme empirent sans gêne la dureté de son envie, et la maudit silencieusement de le torturer ainsi.

“Pour ça, par exemple.” finit-il par répondre dans un soupir “je te déteste de m’avoir rendu accro à ton corps. je te déteste d’être si belle, si attirante, si sexy. je te déteste d’être la seule femme à qui j’aime autant faire l’amour” il vient passer ses doigts autour de sa gorge, presque dans un mouvement d’un homme prêt à étrangler, mais il ne fait que passer ses pulpes avec envie sur sa poitrine, vient sentir les battements effrénés de son petit coeur. “je te déteste d’être apparue dans ma vie et de m’avoir ôté la possibilité de ressentir ces choses avec quiconque d’autre que toi.” lui dit-il en tirant finalement, l’une après l’autre, sur les bretelles de son soutien gorge. “je te déteste d’être mon monde” lance-t-il du bout des lèvres, comme une confidence. Et il la regarde, il l’admire, il s’arrête quelques secondes pour la contempler avant de venir prendre ses lèvres. Oui. Il la déteste d’avoir provoqué cet affreux sentiment en lui, celui qui l’amène à penser à son visage, à son toucher, à son odeur à toute heure de la journée. Celui qui l’a cloué au lit pendant des semaines et lui a donné des envies suicidaires. Il la déteste, de ne pas pouvoir être tout simplement à lui… et il a envie de la kidnapper. S’ils retournaient au Japon, tout irait bien à nouveau. “j’ai changé d’avis” annonce-t-il finalement, en rompant leur baiser quelques secondes. Tout son corps tremble d’envie de la posséder, mais il se tient calme, sage. Son regard la transperce, et lui montre l’ampleur de la folie qu’elle provoque en lui. “épouse moi”



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     10.11.18 18:12

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


Chaque mot qu’il souffle de sa belle voix grave... tord le bas ventre de la jeune femme d’une foudroyante envie. Comme si de la lave faisait agréablement fondre chacun de ses organes, Momo ne peut que soupirer d’aise sans jamais perdre Jisoo du regard. Ses yeux noirs restent farouchement encrés dans les siens, brillant d’amour et de désir. De haine et d’incertitudes. Où seront-ils demain ? La japonaise ne veut pas y penser. Elle sait qu’elle aura mal plus tard, qu’elle s’en voudra d’avoir cédé. D’avoir cédé et d’être partie ensuite. C’est inévitablement ce qu’il va arriver. Le coréen doit s’en douter. Et chaque fois qu’il s’ose à lui dire qu’il la déteste, ses doigts ne peuvent qu'un peu plus se presser envieusement contre son érection plus que jamais durcie par le désir. Il la tue. Autant qu’elle le tue également. Sont-ils voués à se faire continuellement du mal ainsi ? En se faisant beaucoup trop de bien ? Momo ferme fébrilement les yeux un instant, en sentant la main du jeune homme emprisonner doucement son cou. Dieu ce qu’elle aimerait qu’il le fasse. Qu’il l’étrangle une bonne fois pour toute et la punisse à jamais d’être une erreur de la nature. Elle n’est pas belle. Ni attirante. Ni sexy. De l’intérieur, elle est plus laide que jamais ; pourrie jusqu’à la moelle. Mais ça, il ne le voit. Ca, Jisoo n’en a que faire. Trop aveuglé par l’amour qu’il continue inlassablement de lui porter… et qui le fera courir à sa perte s’il ne s’arrête pas à temps. Elle va le détruire. Elle l’a déjà tellement dévasté… Par sa faute, il n’est plus le même homme. Le Jisoo de maintenant n’a rien à avoir avec celui du passé. Pas avec elle en tout cas. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Momo n’arrive pas à savoir. Ses cils tremblent sous les baisers qu’il dépose contre sa poitrine, contre son cœur palpitant d’envie. "Je te déteste d’être mon monde." Une larme glisse sur sa joue en l’entendant affirmer si suavement cela. Une seule. La seule qu’elle s’autorisera à libérer. Sa bouche ne peut que s’empresser de répondre à la sienne en la dévorant de pressements tendres et désespérés. Elle a envie de lui demander pardon. Elle avait envie de le serrer dans ses bras et de lui promettre de ne plus jamais partir. Seulement, ne serait-ce pas encore mentir… ?

"Épouse-moi.". Certainement les mots de trop. Le sang grondant dans ses veines, Momo s’empresse d’inverser leurs positions, brutalement. Son regard sombre transperce le sien avant qu’elle ne vienne à son tour capturer ses lèvres sauvagement, le mordant de colère et d’amour à la fois. Il n’a pas le droit. Il n’a pas le droit de lui demander cela. Pas maintenant. Et afin qu’elle ne le reprenne plus à demander de telles choses, la japonaise vient langoureusement chercher la langue du coréen avec la sienne ; la torturant dans la plus sensuelle danse qui soit. Son cœur est entrain d’exploser. Elle finit par quitter ses lèvres uniquement lorsque le souffle vient à leur manquer et plaque ensuite sa bouche contre la ligne de sa mâchoire… descend jusqu’à son cou tout en agrippant sa peau de ses dents et de sa langue. A son tour de le marquer. De se venger. En même temps, ses mains décident enfin de le libérer de son pantalon. « Le mariage… c'est le symbole des gens qui ne sont pas sûrs d’eux. » Finit-elle par souffler tout en embrassant amoureusement son torse musclé, le torturant avec une délicatesse irritante. Mot pour mot ce qu’il avait affirmé lorsqu’ils étaient au Japon. Ses yeux se redressent pour le toiser. « Tu as ""changé d’avis""… ? » Répète-t-elle dans un rire tremblant et nerveux. « Insolent. Tu n'es qu'un fou qui triche. » Gronde Momo tout en venant se mettre à cheval sur lui, dégrafant elle-même son soutien gorge pour lui offrir une divine vision de sa poitrine nue et dressée. Sa main passe ensuite en arrière afin de tirer progressivement sur son boxer et libérer sa virilité. Une virilité qu’elle vient ensuite délicatement entourer de ses doigts, après les avoir humidifiés de sa salive sucrée. « Et tu sais très bien que je ne ferai pas une bonne épouse. Tu le sais même mieux que personne. Es-tu masochiste à ce point ? Jisoo... » Sa langue claque contre son palais, en prononçant son prénom. Si belle et si sévère...



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     11.11.18 10:33

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Il ne regrette pas ses mots… ne les assume pas non plus. Il sait que Momo va soit les ignorer, soit lui dire non et le traiter d’idiot. Tant pis. L’atmosphère du moment le rend euphorique, et il ressent l’envie de se donner tout entier à lui. Même s’il ne veut pas lui avouer, ou se l’avouer non plus, il craint la fin de leur étreinte.. et c’est bien pour ça qu’il prononce ces mots, non ? Momo lui rappelle même en répétant ce qu’il lui a dit au Japon. A ce moment là, il était sûr. Il ne pensait pas qu’ils se sépareraient à nouveau. Il pensait que c’était fini, et qu’ils pourraient juste profiter l’un de l’autre éternellement.. une pensée naïve, qui ne lui aurait jamais pris auparavant. Maintenant, il sait. Que tout est fragile, éphémère. Qu’il suffit d’un rien pour qu’elle disparaisse et que seule derrière elle reste son odeur, dans laquelle il tentera de s’étouffer jusqu’à ce qu’elle s’évanouisse. Comprend-elle à quel point elle est essentielle à son bien être ? Comprend-elle qu’il la prendra, toujours en premier, malgré toutes les sévices qu’elle lui fera subir ? Et que s’il y avait un moyen, même un qui le condamnerait à une éternité de souffrance, de la garder éternellement à ses côtés, il n’hésiterait plus pour le mettre en oeuvre ?

Elle vient au dessus de lui, et il ferme à demi les paupières, un instant, de sentir leurs deux bassins se presser fiévreusement l’un contre l’autre. Sa virilité pulse, appelant plus que jamais la chaleur qui lui a manqué ces dernières semaines, au creux de ses cuisses. Il écoute ses mots durs et les prend comme des déclarations d’amour, ressent les baisers à chacune des piques qu’elle lui lance. Tant pis. Si c’est comme ça qu’elle doit lui faire preuve d’affection ,qu’elle le fasse. Il prendra. Il prendra tout, même le plus petit symbole de son attachement. Face au spectacle qu’elle vient lui donner, il s’apprête à venir caresser sa poitrine sans attendre quand elle le prend de court, avant même qu’il ne commence le mouvement. Il retient sa respiration en sentant Momo le libérer, ferme entièrement les yeux en sentant ses doigts humides se renfermer autour de lui. “Momo…” laisse-t-il échapper dans un soupir, avant de revenir l’observer. “Je n’ai pas besoin d’une bonne épouse… j’ai besoin de toi” vient-il lui répondre, les yeux humides. Il se redresse pour être assis, et vient reprendre ses lèvres sauvagement, l’invite à continuer son mouvement en venant caresser ses doigts encore repliés autour de sa virilité. Sa langue vient chercher avidement la sienne, et il finit par la pousser pour se retrouver à nouveau au dessus d’elle, leurs corps en direction du pied du lit. Il vient presser son bassin contre le bas de son ventre, tandis que ses baisers descendent, de sa mâchoire, à son cou, à ses clavicules, pour retrouver sa poitrine. Ses lèvres viennent envieusement se refermer autour de son téton dressé, avant de venir jouer avec sans honte avec sa langue, et même doucement, ses dents. Tant pis si elle veut avoir le contrôle de la situation… il ne lui laissera pas. Et tandis qu’une main caresse son autre sein pour ne pas le laisser orphelin, son autre descend le long de son ventre, par son nombril, avant de se glisser en dessous de la dentelle de son sous vêtement. Ses longs doigts viennent trouver sa chaleur et son humidité, viennent se presser contre son bouton de plaisir, avec une connaissance maintenant parfaite des mouvements à effectuer pour lui arracher quelques jolis gémissements.



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     12.11.18 13:13

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


Bien trop délicieux, la façon qu’il a de soupirer de son prénom tandis qu'elle le torture. S’il y a bien une chose à laquelle Momo sera éternellement accro, c’est au timbre de sa voix. Grave. Suave. Aussi doucereuse que du velours. Il suffisait qu’il lui murmure n’importe quoi à l’oreille pour qu’elle en devienne complètement folle. Néanmoins, c’est tout en gardant un visage magnifiquement sévère qu’elle continue ses tortueux et lents vas et viens autour de sa virilité… sans ciller une seule seconde du regard. Il n’est pas sérieux. Il ne peut pas être sérieux. Lorsqu’ils s’étaient remis ensemble, elle  lui avait souvent demandé. S’il était certain de ne pas vouloir se marier avec elle finalement. Le fait qu’ils soient si bien ensemble, dans leur petite bulle d’illusion idyllique, avait sûrement donné envie à la japonaise d’imaginer ce que ça ferait d’être en robe blanche à ses cotés. Quelle fille n’y pense pas au final, au moins une fois dans sa vie ? Même les plus farouches se surprennent à créer ce genre de scénario dans leur esprit. La belle n’avait pas dérogé à la règle. Mais maintenant que tout était fini, maintenant qu’ils ne s’appartenaient plus… Il revenait sur sa décision ? Que faisait-il au juste ? Elle avait l’impression qu’il tentait le tout pour le tout, et ça ne lui plaisait pas. Pourtant, lorsque le coréen affirme n’avoir pas besoin d’une bonne épouse mais simplement d’elle, le cœur de Momo se serre. Elle a envie de lui dire qu’il n’avait pas besoin de la demander en mariage pour l’avoir malgré tout un peu à lui... mais se retrouve prise de court par un Jisoo se redressant pour la serrer fort dans ses bras et capturer ses lèvres. Les battements redoublent alors en intensité.

Assis à présent l’un sur l’autre, elle frémit de sentir sa langue caresser la sienne avec avidité ; et obéit docilement à ses doigts l’encourageant à accentuer ses mouvements effectués plus bas. Ses beaux sourcils se froncent, sa poitrine s’emballe. Il est cruel. Tellement cruel. Peut être même plus qu’elle sur le coup. Et c’est bien trop troublée que la belle laisse son ex petit ami prendre le dessus. Se retrouvant allongée vers le pied du lit, elle frisonne le sentir ses mains se poser sur elle, arque sa colonne vertébrale de désir alors que chacun de ses organes s’enflamment à l’intérieur. Face à son touché, sa poitrine se bombe un peu plus et le bout de ses seins se dressent d’excitation. « Jisoo… » Soupire-t-elle en fermant les yeux, avant d’aussitôt gémir bien trop joliment face aux doigts du jeune homme venant caresser la part la plus sensible de son être. C’est alors dans une danse maîtrisée par cœur qu’elle vient accompagner son mouvement en ondulant doucement du bassin, sensuelle et soumise ; tendrement prise au dépourvue. Ses joues rosissent à vue d’œil tandis que son souffle se fait plus fort, ses plaintes plus belles et audibles encore. Elle caresse ses épaules musclées, vient planter doucement ses ongles dans la chair ferme de son dos. Et après s’être fait violence pour ne pas croiser son regard pendant de longues secondes, ses yeux noirs se risquent à s’ouvrir pour venir admirer le visage de Jisoo. Des yeux brillants de luxure, de peine et d’amour. Elle a envie que ça ne s’arrête pas. Qu’ils continuent éternellement de faire ce qu’ils savent faire de mieux ensemble. N’est-ce pas plus simple comme ça… ? Et si elle ne le dit pas… ses prunelles, elles, l’affirment en le regardant. Un je t’aime désespérément colérique et silencieux qu’elle se refuse d’avouer à voix haute.


Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     14.11.18 21:05

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Elle le rend fou. De son prénom qu’elle vient soupirer jusqu’aux sons délicieux qui lui échappent des lèvres… l’excitation du jeune homme ne cesse de monter… et ses sentiments de paire. Il aimerait bien pouvoir les effacer. Les oublier. Si ce n’était qu’une affaire de sexe, ils pourraient coucher éternellement ensemble, non ? Et il s’en veut. D’avoir laissé les sentiments venir teinter leur relation, et de l’avoir condamnée, sans le vouloir, à un échec. Peut-être auraient-ils été mieux à n’avoir que peu d’intérêt l’un pour l’autre. Mais aurait-ce même été possible ? N’a-t-il pas senti quelque chose dans son regard, dès leur première rencontre? N’a-t-il pas trouvé en Momo un semblable, quelqu’un de trop similaire à lui même, pour y rester insensible ? Elle l’a ensorcelé. Et sûrement a-t-il fait de même, d’une façon ou d’une autre, pour qu’ils se retrouvent à ce point là. Il l’a eue à lui, des mois… c’est long, et pourtant tout lui semble être si vite passé. Sont-ils vraiment à la fin ? Il ne le veut pas. S’il doit taire son amour, ses envies, sa jalousie et sa possessivité, il le fera rien que pour pouvoir poser ses doigts sur sa peau à nouveau. Elle ne peut pas disparaître à nouveau, mais il a l’impression de déjà connaître la fin de l’histoire.

Elle vient rencontrer son regard et son ventre se contracte. Le rouge de ses joues est d’un érotisme sans limites, et il lit au fond de ses prunelles pourtant bien plus qu’une bête histoire de luxure. Il aimerait qu’elle ne le regarde pas comme ça. Ne se rend-elle pas compte qu’à chaque fois, tout est encore pire ? Qu’il en devient un peu plus fou d’elle, à chaque fois qu’elle pose son regard sur lui, à chaque fois qu’elle lui accorde un minimum d’attention, de tendresse ? Il s’accroche à tout. Sinon qu’a-t-il ?

Ses doigts voyagent. Ils viennent la pénétrer sans honte pour profiter de sa chaleur, et il s’applique à lui faire plaisir jusqu’à l’orgasme. Sans jamais la quitter du regard. Sans jamais perdre, dans la lueur qui brille dans ses propres yeux, l’amour qu’il lui déclame silencieusement. La façon dont il lui dit qu’il sera toujours à elle, d’une façon ou d’une autre, même si elle, choisit d’être à un autre. Il finit par venir tirer violemment sur sa culotte pour la faire passer le long de ses jambes interminables, l’a enfin totalement nue contre lui, pour la première fois depuis des semaines. Elle ne se rend pas compte, sûrement, de la fièvre qui le prend. Son érection n’a sûrement jamais été aussi pire qu’à ce moment. Dans quels états le met-elle ? Et il soupire, se débarrasse lui même de ce qu’il lui reste de vêtements déjà à moitié enlevés, avant de venir prendre ses lèvres à nouveau. Venant se loger entre ses cuisses, il laisse leurs bassins s’épouser dans des mouvements de hanches contrôlés, sans pourtant venir en elle. Même s’il est au point de l’explosion, il a besoin de savoir qu’elle en a envie. Qu’elle a envie de lui. Et s’il soupire de se sentir si proche de l’extase, il tient bon. Torture amoureusement ses lèvres en souhaitant que le moment ne cesse jamais.



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Momo
Princesse du vice
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t230-choi-momo-little-monste
More informations ?
En ligne
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     15.11.18 23:02

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Girl)


De ses doigts, il la pénètre dans une tendresse presque irritante, savoureuse. Et là, Momo réalise à quel point ils ont atteint le point de non retour. C’est magnifiquement vaincue qu’elle le laisse voyager en elle et retrouver les points les plus sensibles et les plus nerveux de son être. Elle veut qu’il lui fasse voir des étoiles. Qu’il fasse son magicien en créant la plus belle illusion qui soit. Celle qui fait croire qu’entre eux, quoi qu’il arrive, ce ne sera jamais fini. Que cette nuit ne connaîtra jamais de fin. A cet instant, Momo veut tellement y croire... Tellement s’en persuader, même si le retour à la réalité n’en sera que dix fois plus douloureux. Son corps se tortille adorablement, sensuellement. Ses hanches se redressent en douceur pour encourager Jisoo à aller encore plus loin. Elle se déforme sous le plaisir, expire une respiration sucrée et saccadée. Tout n’est que frémissement sur frémissement… Gémissements doux et étouffés dans une lèvre inférieure qu’elle se force à mordre par peur d’élever trop fort la voix. Elle en rougit presque honteusement, de la façon dont ses doigts parviennent à la faire si aisément vibrer. Elle le hait. Elle l’aime tellement. Et alors que l’orgasme qu’il lui offre provoque une chaude et agréable vague de plaisir au creux de son bas ventre, la japonaise ne quitte pas une seule seconde le jeune homme du regard. Ce qu’elle voit la tue. Son amour, sa dévotion, sa peine. C’est avec un corps victime de douces convulsions que la belle répond au baiser du coréen, plus fébrile et à lui que jamais.

Tout ce désir l’épuise, la rend à fleur de peau. Et lorsque Jisoo prend l’initiative de les mettre à nu tous les deux, Momo ne peut que le remercier intérieurement. Dieu qu’ils doivent être beaux ainsi, vu du ciel. Eux et leurs corps parfaits. Eux et leurs peaux collées l’une à l’autre… Eux et leur amour dévastateur. Les anges se cacheraient les yeux face à ce spectacle qu’ils osent une fois de plus orchestrer. Le laissant la ramener au milieu du lit et se placer entre ses cuisses, la jeune femme vient délicatement s’accrocher au cou du coréen. Une tendre plainte de supplice s’échappe ses lèvres alors qu’il vient coller son érection durcie contre son intimité brulante ; toutes deux se caressant alors l’une contre l’autre dans de langoureux et électriques mouvements de hanches. Momo en grogne, en tremble. Son bassin accompagne sensuellement celui du jeune homme, tandis que sa bouche épouse la sienne dans d’amoureux baisers. Elle étouffe ses gémissements envieux en venant capturer sa langue de la sienne, fronçant joliment ses sourcils... manquant de crier d'un intense plaisir quand la virilité de Jisoo vient appuyer un peu plus fort contre son point le plus sensible. C'est tellement bon. Tellement chaud. Bien trop fou. Ses doigts glissent contre ses joues rasées, remontent pour se perdre dans ses cheveux courts. Avait-elle déjà été aussi douce auparavant ? La belle se surprend elle-même en faisant preuve d'autant de tendresse. Il doit le sentir. A quel point elle peut avoir envie de lui. A quel point elle l’attend. Et s’il ose le nier, ses draps eux, peuvent le témoigner sans mal ; victimes de son excitation féminine. Elle n’en peut plus. Son regard vient rencontrer le sien, le suppliant alors de venir se fondre en elle avant qu’elle ne perde la raison. « Bébé… » Susurre-t-elle chaudement contre ses lèvres et sans crier gare. Ça lui a échappé, elle ne l’a pas fait exprès. Les réflexes sont encore là. Et puis tant pis. Tant pis. Il est encore à elle, non ? Momo peut donc lui adresser tous les noms et mots doux qu’elle souhaite… tout comme lui. Ils peuvent se dire tout ce qu’ils veulent, pendant toute la nuit…



Featuring : @Kwon Jisoo

gabi le loup




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo     Hier à 9:30

You know how I feel.

Nam, appartement de Jisoo
(Broken-Hearted Man)

Jisoo retient sa respiration. Son corps tout entier tremble subtilement face aux caresses prodiguées par Momo, ainsi que par leurs bassins envieux se mouvant l’un contre l’autre. Bien sûr que oui… il rêve de la prendre, sans rien faire durer. Mais il a peur. Plus il se hâte, et plus il s’approche de la fin, inévitablement. Du moment où elle quittera ses bras et où il ne pourra se repaître que de son odeur sur l’oreiller, de la chaleur qui, au bout d’un moment, se dissipera entièrement. Pourquoi ? Pourquoi ne peut-il pas avoir tout ça ? Quel idiot a-t-il été à la rejeter alors même qu’elle était revenue ? Peut-être qu’elle ne voulait même pas le reprendre, à ce moment là. Sûrement que non, même. Pas après ce qu’elle lui avait avoué. Mais et s’il peut s’en foutre? Il a envie de lui crier qu’elle pourrait faire tout au monde, même les choses les plus affreuses, qu’il la voudrait encore au creux de ses bras. Que l’intimité qu’ils ont là surpasse de loin tous les autres sentiments qu’il a pu avoir dans sa vie… sans l’ombre d’un mensonge. Comment peut-il abandonner cette sensation de vivre à nouveau, cette motivation de continuer à exister, même une envie d’avancer qui ne se crée que lorsqu’elle s’abandonne à lui ? Il ne le peut pas. Et il ne le fera pas. Ne se l’ont-ils pas promis ?

Il laisse un soupir entremêlé d’un léger grognement lui échapper, face au doux nom qu’elle lui appose. Oui. Elle a le droit de l’appeler comme ça. Si elle veut utiliser tous les noms dont elle l’a affublé durant les mois de leur relation… qu’elle le fasse. Pour lui, rien n’est fini. Il se refuse à couper le lien. Et il répond à la supplication qu’il entrevoit dans ses yeux en passant ses mains sous ses cuisses pour les relever et se loger plus confortablement entre elles. C’est en venant chercher ses lèvres à nouveau qu’il la pénètre avec douceur, tout entier concentré sur le fait de ne perdre une seule milliseconde de cette sensation divine. La chaleur qui vient le happer, les frissons qui remontent le long de son corps, ce sentiment d’être exactement là où il doit être… Tout vient le frapper avec une telle violence qu’une fois entièrement en elle, il lui offre un violent coup de rein, très différent de la façon dont il s’est inséré en elle. Il vient se perdre dans son cou, s’accroche de ses canines contre son épaule, en se mouvant langoureusement elle. Je ne peux pas abandonner ça. Jamais. Je te veux… et je te veux pour la vie pense-t-il en laissant ses lèvres rougies remonter le long de sa mâchoire. Il remonte ses cuisses à nouveau, s’accroche à elle en plantant ses ongles dans sa chair, vient la ruiner de mouvements délicieusement forts et passionnés. Il murmure son nom. Il le murmure en changeant d’allure lorsqu’il se sent prêt de lâcher, en reprenant sa respiration pour venir lui faire plaisir de plus belle. Il le murmure au creux de son oreille, il le murmure contre sa peau, contre ses lèvres, et laisse leurs respirations se mêler. Si on lui donnait le choix, il se fondrait entièrement en elle pour qu’il ne soit plus possible de savoir où il finit et où elle commence. Et alors qu’il se sent lui même près de la fin, il se retire promptement, se frustrant lui et sûrement elle de concert, pour la retourner violemment contre le matelas. Il vient embrasser son épaule, ses omoplates, se nourrit de la chaleur qui s’émane de sa peau, et l’invite à relever le bas de son corps pour venir en elle à nouveau. Ses bras viennent entourer sa taille, ses dents se planter dans son épaule alors qu’il revient à nouveau l’assassiner de plaisir.


Featuring : @Choi Momo

gabi le loup


NOTHING'S FINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: (-18) You know how I feel. #momosoo    
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ~ i feel so
» [Gold Paladin] Can You Feel the Sunshine
» Johan ₪ feel free to use kisses as a method to shut me up anytime.
» Qui qu'vous etes dans le trone ?
» [CE] Le week end du poisson (en VF dans le text, feel free to move it where it belongs)