la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Aller à la page : 1, 2  Suivant
chanrueng manoa
chanrueng manoa
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3421-chanrueng-manoa-a-rule
More informations ?
Sujet: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     09.12.18 20:34
CHANRUENG MANOA
feat Hanyu Yuzuru | cosmo
SURNOM Ma chan, Noah, nono et d'autres surnoms plus différentes les uns que les autres AGE & DATE DE NAISSANCE 18 ans, né le 20 août 2000 ORIGINES Thaïlandaise et Tahitienne (française), même s'il est né à Hong Kong.
SEXUALITÉ & ♡ Il est seulement attiré par la gente masculine. MÉTIER/ÉTUDES Il suit par correspondance des études en criminologie et psychologie, cela lui permet de travailler en tant que professeur de patinage pour les bouts de chou et, peut-être tenter la compétition en sénior pour ceux qui entendent. RANG SOCIAL Dans la normalité, il n'est ni trop riche, ni trop pauvre. 
 la journée, il se fait passer pour une tête d'ampoule ou geek avec ses vêtements ringards qui sont généralement une chemise blanche, à carreaux en laine avec un pantalon mixte à la coupe droite en coton épais au style basique ethnique, et une vieille paire de basket, ou bien une salopette. Depuis ses 4 ans, il a dû suivre des cours de danse classique et de popping. c'est aussi vers ses 4 ans, qu'il s'est mis à faire de la gymnastique  il possède des prothèses qu'il porte parfois aux oreilles, car il est malentendant. Il parle le langage des signes et sait lire sur les lèvres. il possède un tatouage dans son dos Il est friand de pâtisseries qu'importe le pays ou l'origine. Il déteste les moustiques, il possède même la phobie des guêpes, bref de tout ce qui vole et autres insectes. l déteste qu'on ait pitié de lui pour sa condition, que cela soit familiale ou quand on découvre son handicap. Il adore les vêtements au look assez rock. il est un fan des bijoux de vivan westwood 'est un fan des séries et films policiers thriller. il connait par coeur les épisodes dexter, esprits criminels, les experts et dérivés, hercule poirot, sherlock holmes, niveau films : les rivières pourpres, basic avec denzel washington et angelina jolie.. bref, les slashers aussi il aime beaucoup ça. particulièrement quand les filles idiotes se font trancher la gorge. Si la journée, il apparaît comme un garçon sait nitouche, la nuit, il devient quelqu'un d'autre. Sortant et collectionnant les relations d'un soir.  Intéressé par les langues, il sait parler l'anglais, l'espagnol, l'arabe, le russe, le coréen, le mandarin, le japonais. Il sait lire le grec et le latin aussi. Il ne possède aucun sens de l'orientation, malgré qu'il soit intelligent. Il parle souvent par vidéo à l'aide de skype avec ses grands parents. Parce qu'il a été mis de côté par les autres au lycée à cause de son handicap, il a préféré s'isoler que se mélanger aux autres. Il a été champion du monde et du canada pour le handisport avant qu'il ne s'arrête, de patiner pour enseigner et, parce qu'il veut patiner dans la même ligue que les autres.
personnage est inventé & joli forum ♡
Nobume


Code:

[url=http://magic-unicorn.forumactif.com/u434](ID)[/url] <x1>Hanyu Yuzuru</x1> ━ <x3>Chanrueng Manoa</x3>


ABOVE THE CLOUDS.
milles rêves en moi font de douces brûlures. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
chanrueng manoa
chanrueng manoa
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3421-chanrueng-manoa-a-rule
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     09.12.18 20:35
storytime
it's a lovely face, it's a lovely place
le caractèreintelligent (qi180) ; travailleur ; intransigeant ; solitaire ; un peu rancunnier ; sait se montrer à l'écoute des autres ; pédagogue ; on pourrait croire qu'il est lunatique tant il est différent la journée quand il doit travailler et que la nuit tombe ; sensible ; franc comme il peut se montrer direct. C'est une personne qui aime s'enrichir au niveau des connaissances. Il peut aussi se révéler impulsif, gourmand.
Ma personnalité ?

Je ne saurais trop dire, si ce n’est que je puisse paraître froid, hautain, solitaire, effrayant si on ne me connait pas ! Faut dire que je n’engage que rarement la conversation de moi-même s’il n’y a pas une raison sinon, je passe mon chemin en silence après vous avoir détaillé de la tête aux pieds de mes yeux d'aigle. Ce n’est pas que je snobe les personnes autour de moi, c’est juste que mon handicap me coupe quand même du monde ! Vous savez, être malentendant, cela ne signifie pas être sourd, vous avez des bruits, des sons qui vous parviennent encore même sur une tonalité normale, mais je n’entends pas spécialement quand des inconnus ou des personnes de mon entourage me parlent. Par le passé, dans mes débuts de vie de lycéen, je fus obligé de faire répéter les personnes qui parlaient, au début, ils le faisaient, mais après cela les saoulaient et, ils m’ont tous laissé de côté. Donc oui, l’adjectif qui me qualifierait sans doute le mieux c’est solitaire et reclus. Pour essayer de sembler normal, j’acquiesce faisant croire que j’ai compris ce qu’ils ont dit alors, que c'est loin d'être le cas. Du moins, c’était par le passé, depuis, j’ai appris le langage des signes, mais aussi à lire sur les lèvres comme ça, c’est plus facile pour moi de suivre une conversation sans offusquer qui que ce soit.

Je ne dirais pas que j’ai peur du regard des gens, j’ai appris à m’affirmer, et quand quelque chose ne me plaît pas, je le fais savoir ! Je suis peut-être trop direct, franc, voir impulsif sur certaines choses, il y a des regards ou des paroles à l’encontre des personnes comme moi, ou qui souffrent d’un autre handicap qui me rendent littéralement fou, même si j’ai mis pas mal d’eau dans mon vin depuis mon adolescence. Je peux paraître brusque et mal comprendre les intentions des autres ce qui peut amener à des disputes ! Je ne supporte pas qu’on ait pitié de moi ou surtout qu’on me voit comme un être « faible » qui a moins de capacité que les autres ! Je me méprends souvent sur ce genre de choses, j'en suis conscient, mais c'est difficile de croire en quelqu'un qui est "normal". C’est la raison pour laquelle, je « fuis » les autres. Au fond, je sais ce que je vaux, je sais ce que je veux faire bien que cette idée d’être coach, c’est mon côté « fier » ou « orgueilleux » qui est ressorti ! Vous savez le genre : « moi aussi je peux apprendre des choses à monsieur ou madame tout le monde », « je peux enseigner comme tout le monde ». Je dois avouer que ma curiosité de découvrir les nouvelles scènes ou plutôt les compétitions qui me sont interdites, m’a aussi poussé à m’engager à être coach, même si au final je débute pour enseigner aux tous petits.

Je suis très curieux de nature, j’aime énormément apprendre des autres bien que je ne le montre pas, je reste neutre la majorité du temps où je m’efforce de l’être surtout en compagnie de personnes que je ne connais point.

Je mentirais en disant que je donne ma confiance aisément ! Je suis méfiant, la vie m’a appris à de nombreuses reprises, que placer trop sa confiance en les autres, c’est prendre le risque de finir dévasté ! Les désillusions, je ne suis pas prêt d’en subir de nouveau. J’ai une trouille bleue de m’attacher véritablement. De toute façon, les véritables amis se comptent sur les doigts d’une main… Autant dire que pour le moment, il n’y en a qu’un, qui n’est plus parmi nous sur le doigt de ma main gauche (je suis ambidextre).

À côté de ça, je suis un acharné du travail ! Contradictoire ? Oui, pour les autres, du moins quand je dois trouver des failles, perfectionner un point ou un autre pour d’autres que moi, je ne fais pas dans la demi-mesure ! Par exemple, pour les compétitions de la troupe d’enfants pour qui je donne des cours, je les filme ainsi que d’autres groupes et je passe des nuits blanches à les visionner ! Bien que je fisse cela aussi pour mon équipe de hockey d'handisport en fait, quand je me suis mis manager. A côté de cela, quand je suis chez moi, je suis un vrai pantouflard qui aime bien traîner sous sa couverture.

J’ai un Q.I (180) plus développé que la plupart des personnes. Ce qui m’a facilité la vie au niveau de mes études et qui m’a aidé à ne pas non plus vouloir travailler plus que nécessaire. Pourtant, même en sautant 4 classes, j’arrivais toujours dans les 10 premiers de la classe sans travailler plus qu’outre mesure ! Elle vient sûrement là ma paresse pour le travail scolaire. Mon autre défaut, c’est que je n’ai jamais cherché à souhaiter à tout prix la première place. Même, si j’ai obtenu le titre de champion en junior et sénior pour les deux derniers paralympiques et que je suis triple champion au niveau national d’handisport de patinage artistique, personne ne me connait de l'autre côté de la glace, ceux où ces patineurs ne souffrent que du stress ! De toute façon, ce n’est pas comme si nous sommes pris au sérieux pour la majorité de la population ! C’est à peine si ces titres sont véritablement reconnus de toute façon, je montre ça, je suis certain qu’on ne me prendrait pas au sérieux et qu'on me rirait au nez, en me balançant que je suis sans doute "nul". Que je ne suis pas digne de me dire champion à cause des autres pointures.

Si mes sentiments, je les garde pour moi la majorité du temps, quand je patine, je laisse libre court à ces derniers. Le plus important pour moi a toujours été que mes représentations touchent au moins une personne, si je peux donner le sourire ne serait-ce qu’à un enfant alors, en tant qu’artiste et personne, cela me satisfait amplement ! Je suis quelqu’un de très expressif sur la glace, mais aussi en dehors après, je ne dis pas que cela empêche de mal interpréter mon comportement.

Je sais être stricte, du moins sur le côté artistique, car, sur les sauts, je suis peut-être trop indulgent… En vérité bien que je sois froid, si vous me connaissez mieux, je suis une personne sociable, qui a un penchant pour le chocolat et le sucré en général, qui adore les animaux, qui se révèle être un véritable geek et un grand fan des jeux sur consoles ! J’aime aussi m’amuser comme tous jeunes de mon âge, même si, je n’ai jamais vraiment eu l’occasion d’être ainsi. Si on a besoin d’une oreille, je suis là enfin, façon de parler, mais j’essaierais au mieux de consoler. S’il faut prêter main forte, vous pouvez aussi compter sur moi.

J’essaie aussi d’être optimiste, si ce n’est pas pour moi, je dois l’être pour « lui ». A dire vrai, si ce n’était pas en sa mémoire, je crois que j’aurais tout arrêté !

Après, je n’ai jamais ressenti la pression au contraire, cela me motivait plus qu’autre chose d'offrir un spectacle à ceux qui étaient venus nous voir ! Sûrement, parce que je n’ai jamais recherché activement la première place… Tant que je « vivais » sur la glace, que j’ai fait rire au moins quelqu’un dans l’audience, pour moi le pari était réussi, mais je comprends très bien que ce ne soit pas le cas de tout le monde ! Du moins, j'essaie. En réalité, j'ai toujours cherché à montrer aux juges, aux spectateurs, à tous que j'étais autant un artiste qu'un athlète voir, plus un artiste.

Si la journée je suis loin d'être un gars qui semble sortir, le soir je me transforme. Je peux me montrer dragueur et volage, car c'est ma façon à moi de me lier avec le monde extérieur sans avoir besoin de parler et qu'on remarque mon handicap.
Je ne saurais vraiment dire autres choses sur moi ! Je me décris comme je pense l’être, mais peut-être que vous, vous verrez ma personnalité sous un autre angle ? Bref, de toute façon, je n’ai plus rien à dire !! Donc je vous invite à venir me découvrir !


Ah si une petite chose sans importance, je ne prête aucune attention à ceux qui sont devant moi ou derrière moi ! Du moins, je connais les sportifs que je côtoie, mais les champions ou célébrités adulées non, si ce n'est que de nom. Je ne suis pas du genre à être fan en fait. On pourrait dire que je suis égocentrique, mais c'est que je n'ai jamais trouvé intéressant de regarder chez mon "voisin".
l'histoireMon histoire ?

Je suis né le 20 août 2000, mais de toute façon, ce n’est pas comme si c’était important le jour où je suis né puisque je n’étais pas attendu par mon père et encore moins par ma mère, mais pour des raisons différentes. Je suis né dans les "flavelas" de hong kong, ma famille était « riche » tant que l’un des membres du ménage continuaient d’être des athlètes pour le pays. J’ai mis fin à la carrière de ma mère en tant que gymnaste, quant à mon père, ce dernier était un footballeur de renommée mondiale français ! Les disputes ont commencé entre eux… Plus encore, quand mon père s’est blessé au genou.

Au plus loin que je me souvienne, il y a toujours eu des cris, des coups qui partaient. Il fallait que le silence règne dans la maison, c’était un secret entre ma mère et moi afin qu’on se prenne le moins de coups possibles. J’admirais ma mère bien qu’elle maigrissait à vue d’œil. C’est pour elle, que je me suis intéressé à la danse et à la gymnastique quand nous avons déménagé de Tahiti à mes 5 ans pour ma ville de naissance. Pour gagner de la souplesse, j'ai subi ce que je pourrais nommer facilement de la torture. Et si j’osais m’en plaindre ou du moins, que mon paternel m’entendait, je me prenais des coups.

Même à l’époque où j’entendais comme tout le monde, j’étais incapable de me faire des amis. Entre jalousies à cause de mon intelligence précoce et du fait, que j’étais un des trois élèves les plus doués en gymnastique à cause de mon expression, j’en ai subi des bizutages. Je pense aussi que le fait que je me referme complètement sur-moi-même n’aidait pas à arrêter mes camarades de classe de se défouler sur moi. Bien qu’à reculons, je pense que ce sont mes origines qui ressortaient sur ma peau qui faisaient de moi le vilain petit canard.

Là où tout a changé, c’est quand mon père a commencé à s’en prendre à moi un soir, car il avait appris que j’avais arrêté la gymnastique. À ses yeux, je n’étais qu’un bon à rien… Un raté qui avait bousillé sa vie. Si ma mère n’était pas intervenue, je pense que je ne serais plus là pour parler. Toutefois, j’ai pris un mauvais coup à la tête et, c’est là que je n’ai plus entendu le monde de la même façon.

Quand, je me suis réveillé, j’étais à l’hôpital. Ce n'est que quelques heures plus tard, qu'on me révéla que ma mère, n’était plus et que mon père, bien qu’il n’eût plus ma garde, risquait d’éviter tout de même la prison… Pour continuer les "mauvais nouvelles" mon audition avait baissé de 45 %. Évidement ce constat, je ne l’ai pas entendu, il a fallu qu’on me l’écrive. Je ne leur ai même pas demandé s'il y avait un moyen d’arranger ça…. Je l’ai pris comme punition pour avoir survécu et avoir enlever la vie de ma mère.

Après son enterrement, j’ai été recueilli par les parents de ma mère, soit mes grands-parents qui vivaient au Chili et au Canada. Un climat familier et un climat inconnu, de nouveaux paysages, une culture totalement différente où les différentes ethnies étaient plus acceptées pour le Canada. Seulement désormais, j’avais un handicap et tout était plus compliqué qu’auparavant. Sans mes grands-parents qui vivaient une partie de l'année à Rocky Moutain House, une petite ville dans Alberta je crois que je n’aurais rien fait de ma vie. Ma grand-mère est une ancienne danseuse professionnelle de tango, ballet et modern Jazz, flamenco . C’est elle, qui m’a donné des cours de danse tout en apprenant avec moi le langage des signes, à se comporter pour me donner le rythme avec ses mains si je n’entendais pas la musique jusqu’à ce que mon corps les enregistre. Elle ne m’a pas fait de cadeau, la grâce, l’élégance, la féminité… Des caractéristiques de beauté…. C’était mon « monde ». En effet, j’ai longtemps étudié dans des établissements spécialisés afin d’apprendre les différents langages de signes dans le monde, mais aussi à lire sur les lèvres où je ne m'y suis finalement mis sérieusement que lors de mon entrée au lycée. Des cours en plus à ceux des établissements ordinaires.

Quand j'avais six ans, lors d’une promenade avec mon grand-père, j’ai vu un enfant autiste en train de patiner avec son entraîneur. Personne ne connaissait son prénom, tout le monde l’appelait « Radio », parce qu’il semblait posséder un amour pour ces « objets ». C’est bête à dire, mais c’est lui qui m’a emmené dans le monde du patinage, seulement pour des personnes comme nous, les grandes compétitions, il n’y en a pas des masses. À côté de ça, je jouais au hockey à cause de mon grand-père qui est un fan de ce sport et, parce qu’il en avait fait dans sa jeunesse semble-t-il. Nous deux, subissions pas mal de moqueries de la part des autres, on nous a même enfermés ensemble dans des casiers par des joueurs de hockey « normaux ». Tout simplement parce que Radio avait pris avec lui un palet et, ne l’avait pas ramené. On était beau à voir, la seule chose positive c’est que l’entraineur nous a délivré et s’est excusé auprès de nous en plus de faire subir à nos harceleurs du moment, un entrainement de titans. C’est à partir de là, que j’ai compris que le monde autour de nous, n’était pas enclin à nous accepter pour ce que nous étions.

James de son vrai prénom est resté longtemps traumatisé par cet événement. Pourtant, on s’entraînait toujours, mais il était vraiment trop bon.. Contrairement à moi qui refusait de m’entraîner à sauter comme un mouton, lui écoutait tout ce que nos entraîneurs lui disaient jusqu’à s’épuiser. La technique, toujours la technique… Je détestais ces adultes pour qui, nous étions probablement des sujets de laboratoires. Combien d’entre eux étaient venus dans notre club d’handisport tout simplement parce qu’ils n’avaient pas le niveau pour enseigner aux futurs athlètes ? Je ne les compte plus. Ce qui nous a rapprochés avec Radio, c’est le fait que nous aimions la même musique, il la mettait super forte pour moi… Nous avons même regardé pas mal de films Broadway, des longs-métrages de Charlie Chaplin… C’était l’une des seules choses qui faisait rire mon meilleur ami. On correspondait seulement par signes quand il y avait des gens autour de nous, et parfois signes et voix quand nous étions seuls. Nous étions vraiment dans notre monde et quand, ce dernier perdit sa mère d’une crise cardiaque… Il était tellement dévasté, que la seule chose que j’ai trouvée à faire pour lui, c’était de faire le clown. Toutes les émotions que je refoulais continuellement, cette solitude, cette tristesse d’avoir perdu ma mère, ces sentiments, j’ai essayé de les transmettre aux autres… C’est là, pour lui, que j’ai pris la décision d’être un artiste qui pourrait apporter du bonheur, de la joie aux autres. SI, j’étais têtu par le passé, je peux vous assurer que je le suis devenu encore plus après ça. La technique ? J’étais sérieux, mais je ne cherchais pas à faire un quadruple, du moins au début avant de me dire que je voulais faire la pirouette Biellman juste pour montrer aux autres mon niveau ! Si James m’encourageait, riait, m’offrait des sourires cela me suffisait ! Même s’il ne vivait plus qu’avec son frère aîné, que moi de mon côté, parce que j’avais sauté 4 classes, je me suis retrouvé isolé par mes camarades de classes « normales » et plus « spécialisées », parce qu’il était là, le garçon taciturne, solitaire qui ne parle à personne, qui lançait des regards meurtriers... Sur la glace, je me révélais! La glace, c’était mon monde, ma bulle….

Si je me suis intéressé d'autant plus au patinage, c'est parce que mon grand père, grand médecin du Chili, a pris en charge un adolescent de 8 ans mon aîné. Ce dernier était dans un fauteuil roulant. Au début, je le trouvais idiot, mais en même temps courageux de vouloir remarcher. Avec Radio, il fut le second à s'occuper de moi, à me donner des conseils pour le patinage. J'ai aussi été là pour lui, pour le soutenir... Je l'ai vu au bord des larmes parce qu'il était tombé... Je dirais que nos blessures "similaires" et notre amour pour le patinage nous ont rapprochés. J'aurais aimé qu'il soit mon "coach" au lieu, de ces coachs de pacotille que je me suis tapé. Cet adolescent avec qui, j'ai vécu 11 ans sous le même toit porte un nom : Wolfgang Kazuya.

J’ai été choisis pour participer à des championnats nationaux après avoir pris la nationalité canadienne et aussi, aux paralympiques en tant que junior puis sénior…. Raison, qui m’a poussé à abandonner le hockey bien que, je l’avais déjà mis de côté. De toute façon, ce n’est pas comme si j’avais le gabarit même en étant avec des membres souffrant d’autres handicaps. Ils étaient tous plus puissants que moi niveau physique. Je faisais crevette à côté, je vous assure. Cependant, si je suis allé aussi loin, c’était parce que James, mes grands parents et Kazuya étaient derrières moi, particulièrement ma grand-mère qui était vraiment devenue stricte sur ses cours de danse ! Une véritable tortionnaire je vous jure !

Seulement, je n’ai jamais prétendu vouloir prendre la place de numéro 1 pas avec les thèmes que mes différents coachs que j’ai eue m’ont donné ! Franchement, jusqu’à au début de ma représentation, surtout en sénior, je ne savais pas quoi faire ! Mon coach m’avait donné une chorégraphie où il y avait deux types de quadruples. C’était sûrement prétentieux de ma part, et égoïste, mais je ne me suis jamais vraiment entraîné, pour moi le côté artistique passé avant tout ! Personne ne me comprenait… Le message que je souhaitais transmettre était que je suis un artiste avant d’être un sportif. Tisser un lien avec le public était et est toujours très important pour moi, car je n’ai pas d’amis autres que James et les autres sportifs des paralympiques. Kazuya est devenu comme un "mentor" et un "père" ou "grand-frère", mais c'était différent. J’ai même finit par prendre des cours par correspondance après m’être retrouvé dans le bureau du directeur pour avoir frappé un camarade de classe. Qu’on se moque de moi, passe encore, mais pas des autres et puis, parce que on ne peut pas deviner si je suis sourd, malentendant, les autres ne comprennent pas si on ne leur fait pas remarquer. J’ai bien essayé de m’intégrer, mais ils se sont tous lassés de devoir répéter pour moi ou de parler un peu plus lentement pour que je puisse au moins lire sur leurs lèvres. Ceux qui se disaient être mes amis, ne s’adressaient plus à moi, ils avaient tous pitié de mon état d’où leur gentillesse qui me rendait et me rend toujours malade ! De plus, prendre des notes à la fac, c’était très difficile alors autant prendre des cours chez moi.

Lors de ma dernière olympiade où j’ai pris la place de numéro 1 il y a deux ans et demie, Jame fut victime d’un accident de la route. Si j’avais eu mal lors de la disparition de ma mère, cette annonce, m’a plus que dévasté ! Pendant un mois, je suis resté enfermé chez moi, je ne parlais même plus à mes grands-parents. Mon dernier coach je l’ai « viré ». Si, le frère de James n’était pas venu me voir pour me donner les radios qu’il collectionnait et m’a montré tous les articles de journaux qu’il collait sur les murs où mon nom était en gros titre, je ne m’en serais sûrement pas sortit !

J’ai repris du poil de la bête depuis, j’ai utilisé la salle de danse de ma grand-mère en tant que jeune chorégraphe de danse pour les enfants de 4 à 10, tout en terminant ma licence et surtout, j’ai commencé à étudier pour devenir coach. Parce que j’en avais marre d’être obligé de changer qui je suis pour des types qui ne voient que l’or ! Qu’ils s’étouffent avec j’ai envie de dire ! Puis, malentendant ne veut pas dire sourd ! Subir leurs cris dans mes oreilles, était l’une des choses les plus insupportables que j’étais forcé de subir ! De toute façon, sans les compétitions, j’ai continué à patiner sur les lacs gelés sans pression, sans avoir quelqu’un derrière moi qui me crie dans les oreilles. Juste la nature et moi… Je vous assure, cela m’a permis de me donner un coup de fouet et de reprendre plaisir à patiner comme lorsque j’ai débuté, même si, je n’ai jamais véritablement perdu cet amour pour la glace et l’interprétation.

Aujourd’hui ? J’ai obtenu ma licence et ait obtenu aussi mon certificat d’être coach. J'ai retrouvé ceci dit, goût aux compétitions. Je veux montrer que malgré mon handicap je suis au même niveau que tous les autres.. Finalement, j'ai aussi nourri une soif de victoire, raison pour laquelle j'ai accepté l'offre d'un coach à Busan pour m'entraîner. N'étant pas complètement sourd et pouvant entendre la musique forte, il m'a dit que je pouvais sortir de la ligue du handisport. Cependant, j'ai décidé de prendre un autre travail à côté pour payer mon loyer, en tant que coach pour les petits. La journée je travaille avec eux, pour les emmener aux compétitions novices au moins, tandis que le soir si je ne deviens pas un garçon de nuit pour m'amuser, je m'entraine aussi quand les gens ne me regardent pas. Je veux surprendre voilà tout. J'espère que je ne vais pas regretter mon choix.


ABOVE THE CLOUDS.
milles rêves en moi font de douces brûlures. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Baek Sven
Baek Sven
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3316-baek-sven
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     10.12.18 8:53
bienvenue et courage pour ta fiche chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 4086986333
j'aurais jamais imaginé voir yuzuru sur un rp, c'est un de mes patineurs préférés chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 1424864213
Revenir en haut Aller en bas
Neah Lynn
Neah Lynn
✨ Admin de l'espace ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3022-neah-lynn-vague-a-l-am
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     10.12.18 9:31
Bienvenue à toi sur le forum ! cute


Si tu as des questions surtout n’hesite pas ! kihi
Revenir en haut Aller en bas
chanrueng manoa
chanrueng manoa
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3421-chanrueng-manoa-a-rule
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     10.12.18 18:21
Sven : Merci à toi et vi, yuzuru est trop mignon ** et je suis contente de le jouer ici chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 3017746139

Lynn : Merci à toi aussi, je n'hésiterais pas ! Je ne connais pas ta bella, mais elle est ravissante chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 2661303468


ABOVE THE CLOUDS.
milles rêves en moi font de douces brûlures. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Kwon Jisoo
Kwon Jisoo
membre en or
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1404-kwon-jisoo-i-wanna-do-
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     10.12.18 18:42
BIENVNEUUUE hâte de voir votre petit duo avec gabriel mdr


❝i'm a ghost, haunting these halls❞ Do you know that I went down to the ground, landed on both my broken-hearted knees. I didn’t even cry ’cause pieces of me had already died.
Revenir en haut Aller en bas
chanrueng manoa
chanrueng manoa
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3421-chanrueng-manoa-a-rule
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     10.12.18 18:49
Merci Jisoo, hahaha j'espère que nos aventures te plairont chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 1681195405


ABOVE THE CLOUDS.
milles rêves en moi font de douces brûlures. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Seo Aelis
Seo Aelis
✨lady marie ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3376-seo-aelis-you-belong-w
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     10.12.18 20:23
@chanrueng manoa krkr t'as vu cette beauté qu'est Lynn mdr (oui c'est moi je suis sous le mauvais compte) chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 117913382



LADIES DON'T START FIGHTS
BUT THEY CAN FINISH THEM

☾ lightless.tchi

Revenir en haut Aller en bas
Miles Jun
Miles Jun
great seducer
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3093-jun-miles-as-soft-as-v
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     11.12.18 13:50
ça faisait longtemps, je sais pas si tu te souviens de moi. chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 150538784 même pas choqué de ton vava.
du coup, bienvenue à toi dans le milieu de ib family !
bon courage



❝ c a l l m e b y y o u r n a m e ❞

la façon dont tu vis ta vie est ton affaire. mais souviens-toi, notre cœur et notre corps ne nous sont donnés qu’une fois. – mystery of love
Revenir en haut Aller en bas
Nitani Akina
Nitani Akina
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1923-nitani-akina-moonlight
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road     12.12.18 16:31
Omo, tient nobume je ne sais pas si même tu vois que je suis mdr

En tout cas, j'aime les origines, le vava et surtout le gif de Yuri bby chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road 1444614389

Bienvenueuh ma belle. Fightin' pour ta fiche


i don't need nobody else
❝ Wherever you are, I wanna go Without you, whatever I do, I’m lonely Under the hot moonlight No matter what anyone says, I want you ❞
© century sex
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: chanrueng manoa ☆ a ruler for the ice and the road    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CR] Liberty Roads à la convention du 4e zouave
» The end of the road...
» The Road to Cheren
» The Road to Cheren
» Soit témoin ! [fury road 40K]