la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Myeong Jaegyu
Myeong Jaegyu
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3176-myeong-jaegyu-shit-hap
More informations ?
Sujet: up to no good (fei)     17.12.18 16:32

up to no good.

à NAM-GU / CHEZ FEI.
(vêtements)


Il en a reçu, des messages chelou, pendant sa vie, Jaegyu. De filles, principalement, qui pensaient que passer une nuit avec lui leur donnaient le droit de le déclarer comme leur. Et parfois de mecs, jaloux, souvent, qui lui promettaient de lui casser la gueule parce qu’il a accidentellement couché avec une fille en couple. C’est pas de sa faute, à lui. En général, elles se fatiguent pas à lui dire qu’elles ont déjà un mec qui les attendent chez elles. Jaegyu coucherait pas avec des filles, en sachant expressément qu’elles sont en couple. Il aime pas vraiment le principe du couple, et la seule fille qui compte réellement pour lui, c’est Masami, mais de là à coucher avec des filles déjà en couple, non. Il a quand même des restes de respect, un peu. A quelques endroits, bien cachés. Josephine, Josephine est pas en couple. Et si le fait qu’elle couche assez régulièrement avec son meilleur ami en fait un coup d’un soir qu’est pas de premier choix, il a arrêté de se poser des questions après la deuxième fois, se rendant compte que, de toute façon, chez eux, la haine et le désir étaient deux choses qui étaient trop proches pour qu’ils puissent se battre contre. Puis. Puis, ce que Sian ne sait pas ne peut pas lui faire de mal, pas vrai ?
Jaegyu tient son portable dans une main, et son fouet dans l’autre. Les mots de l’ancienne idol semblent trancher sur l’écran trop lumineux pour ce matin d’après cuite. Un simple “j’ai faim. viens me faire un gâteau” qui lui fait cligner des yeux quelques fois avant de comprendre réellement ce qu’elle lui demande. Et il rigole. Il tape une réponse qu’il veut ironique, mais lui en renvoit une, quelques secondes plus tard, en lui disant qu’il arrive. Il précise pas quand, exprès. Il a pas envie de courir, ce matin. Déjà qu’il a à moitié envie de gerber, vraiment. Il finit sa pâte, et la met au congélateur. Il reprendra sa confection en rentrant chez lui. Il emballe quelques trucs qu’il sait qu’elle n’a pas chez elle, pour faire une gâteau, et s’habille très rapidement, pas forcément de manière très recherchée. Il finit par sortir de chez lui avec un sac assez conséquent. Mais s’il veut faire un bon gâteau, il a au moins besoin de ça. Puis, il a pris quelques ingrédients, aussi. Flemme de faire les courses sur le chemin.
Il arrive rapidement chez Fei et sonne à la porte. Lorsqu’elle ouvre, il la salue rapidement, attend pas forcément d’invitation pour rentrer et se dirige vers ce qu’il imagine être la cuisine. Il oserait probablement pas se comporter comme ça si c’était n’importe qui d’autre. Mais Fei, Fei c’est différent. La complicité qu’il y a eu entre eux, lorsque son connard de patron a insisté pour qu’ils l’accueillent pour lui apprendre à faire un gâteau redoutablement facile, était particulière. Et c’est assez rare, pour le pâtissier, de s’entendre aussi rapidement avec quelqu’un. Alors il en profite, et il se met à l’aise, dans une maison qu’il découvre pour la première fois. Une belle maison. Bien plus grande que son petit appartement. Mais pas plus grande que la maison où il va vivre avec Masami. Il pose son sac dans la cuisine, et regarde le salon, cette fois un peu plus attentivement. Et ses gestes se bloquent, sa respiration aussi, pendant quelques instants, lorsqu’il voit, sur la table, des joints. C’est avec des conneries comme ça, qu’il avait commencé, la première fois. Avant de finir par les piqûres d’héroïne et autres merdes, drogues plus fortes. Il a envie de lui demander pourquoi elle se drogue, qu’est-ce que ça lui apporte. Il a aussi envie de lui demander à quelle saveur elle veut son gâteau. Mais il le fait pas, parce que son système semble avoir complètement bugué. Et l’odeur du cannabis qui lui arrive aux narines est alléchante. Et ça le fout en rogne.


Featuring : @kwon fei

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Kwon Fei
Kwon Fei
sassy tyrant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2724-kwon-mei-helvegen#8185
More informations ?
Sujet: Re: up to no good (fei)     27.12.18 9:25
Nari était partie tôt ce matin, mais elle ne l’avait pas retenue. Fei avait bien trop la tête dans la lune pour penser à lui demander quand elle comptait rentrer ; et puis avec l’altercation de la dernière fois, il lui était difficile d’insister. La femme était intrusive et elle ne se dérangeait pas pour mettre les gens dans des situations quelque peu, gênantes. Mais il n’importait guère, car c’était à eux de s’y accommoder et non à elle de changer. Il était strictement impossible de faire remettre fei en question, mise à part pour les sujets qu’elle ne maitrisait absolument pas. et ce matin d’ailleurs, elle avait envie de sucré. Débordante dans son ensemble et son kimono, elle s’allongea sur la banquette du salon et s’empara de son téléphone. Nulle envie de se salir les mains ou de voir un petit mec paumé passer le pas de la porte pour lui livrer un cake qu’elle sera au final dégoutée de manger. Non. ce matin fei avait une parfaite idée de ce qui la faisait saliver et heureusement elle connaissait l’homme de la situation. Après quelques textos sans politesse envoyés, la belle s’enfonça plus confortablement dans son espèce de canapé et ferma les yeux, la tête frivole sous les pensées lugubres. Puis, tout se dirigea vers sa rencontre passée. Une émission de télé culinaire où on lui avait demandée de foutre les pieds pour redorer son image. Elle avait grimacé, mais malheureusement, elle n’avait pas eu vraiment le choix sur ce coup là. Il fallait que les gens aient une dernière impression d’elle bien meilleure que ce qu’elle avait réussi à offrir au public. fei ne les comptait même plus comme des scandales. C’était désormais, la normalité ; ivresse sur la voie publique. ses agents avaient fait des siennes, mais plus ils parlaient moins ce qu’ils déblatéraient avait d’importance. la routine. Mais elle était coincée là, derrière les fourneaux, forcée de parler de manière polie, un sourire mensonger sur le visage, posant des questions auxquelles elle n’avait rien à foutre et ce petit malin en face d’elle qui la matait comme si elle n’était qu’une quiche. Il n’avait pas tout à fait tort. Néanmoins, pendant toute la première partie de l’émission, fei n’avait cessé de se retenir de lui foutre son poing dans la gueule. Mais elle changea rapidement d’avis quand elle découvrit qu’il n’était pas plus heureux qu’elle de faire toute cette mascarade. S’en suivit une fin d’émission plutôt folklorique mais bien plus divertissante pour tout le monde.

Et ça s’est fait. La belle avait invité jaegyu (c’était son nom) chez elle, et lui avait réclamé mille et mille choses. Il avait presque tout refusé, continuant de se protéger de cet assaut de curiosité. Ils ne se connaissaient pas bien ; mais avaient dès lors créé une certaine entente et complicité qui ne s’expliquait pas. lui était plutôt renfermé mais semblait libéré ; peut-être parce que fei avait été l’une des rares femmes à ne pas s’emparer de sa braguette au premier rendez-vous. et elle, elle ne se privait pas de jouer aux insupportables, parce que c’était sa carapace bien qu’elle accepta quelque fois en sa présence, de montrer un visage que personne ne connaissait.

Il arriva finalement, elle le laissa entrer dans son loft et se mettre lui-même à son aise. Fei était encore en pyjama, elle avait refermé bien pudiquement son peignoir de soie et le suivit dans son chemin avant de s’arrêter net. Ils ne s’étaient pas échangés un mot depuis qu’il était arrivé, et déjà cinq bonnes minutes s’étaient écoulées. Fei fixa le regard de jae, insistant, puis coula ses pupilles vers la table basse. Elle se mit à rire bruyamment avant de s’emparer d’un des quelques joints qui étaient déjà prêts. Elle en prit un et, avec l’envie de narguer, lui glissa la bonne odeur de l’herbe sous le nez. « - quoi, tu n’as jamais vu ce genre de cigarette ? mais dans quel monde tu vis gamin ? »

Le jeune homme avait l’air plutôt outré alors que l’autre se pavanait comme un pan, un long débat se déroulant dans sa tête : est-ce qu’elle l’allume ou non ? puis finalement elle enfonça précieusement la marchandise dans ses bras « - lève ton nez de ça. Faut pas tomber là dedans c’est mal. Puis j’ai pas envie que tu m’fumes tout, t’es là pour bosser aujourd’hui. » railla fei en ouvrant un placard, d’un air léger et moqueur. « - si t’as fait un bon gâteau, je pourrais peut-être me montrer généreuse mais rêve pas. »


bang bang.
©crack in time


up to no good (fei) 181013110959969462
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MODERN - AGGRO] 4/5C GOOD STUFF
» Maybe It's not the good moment.
» 2010 - NEVER LOOKED SO GOOD (TENUE SEULEMENT)
» Rhys | Sour ice-cream, bad guys and good weather. (ENDED)
» Tournois commander à Good Games