la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Chae Yeong Su
Chae Yeong Su
Prince des culs serrés
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1921-chae-yeong-su-youll-se
More informations ?
Sujet: fuck, fuck, fuck (ft. Young Mi)     01.01.19 17:13

fuck, fuck, fuck
D'où provient donc ce son agaçant ? Tintements de verre qui résonnent dans ton crâne douloureux. Froissements de tissus d'une personne qui se meut autour de toi. A pas de souris, pourtant tu sens sa présence.
Ce n'est pas l'un de tes chiens, non, ils ne font pas ce son là. Qui donc est-ce ? Et où diable es-tu ?
Tu es allongé sur quelque chose de bien trop ferme pour qu'il s'agisse de ton matelas, et tu n'es clairement pas enveloppé par tes draps de satin. Tu as même froid, comme si ta peau était exposée. Ce n'est pas normal, quelque chose cloche.

Péniblement tu t'éveilles. Mais la tâche semble étrangement ardue. D'abord tes mains cherchent à comprendre, tâtant ton propre torse pour confirmer que tu es bien dénudé. Ce qui n'est définitivement pas dans tes habitudes. Puis, doucement, tes yeux cherchent à s'ouvrir. La lumière semble crever tes iris. Tu reconnais enfin les symptômes. Tu as trop bu la veille... Ça ta revient. Cela faisait longtemps, très longtemps que tu ne t'étais pas retrouvé en gueule de bois. Et ça ne t'avait franchement pas manqué.
Lentement, pour ne pas te brusquer, tu étires tes muscles devenus noués sur ce canapé. Oui ça y'est, tu sais où tu es. Tu as reconnu ton plafond, l'odeur diffusée par les bâtonnets parfumés posés sur la petite table à côté.
Au moins tu es chez toi. Et cette information te soulage grandement.

Grognant, tu commences à te redresser. Comment se fait-il que tu ais fini dans un tel état ? Tu as déjà oublié... Tu t'assieds, frottes ton visage engourdi dans tes mains. Puis, tentant d'émerger, regardes pensivement autour de toi...
Tout semble si flou...
Tout sauf... QUOI !?
Tu te figes, les yeux plus ronds que des billes. Là, face à toi, elle se tient. Tu n'es pas seul. C'est elle, la petite souris qui t'a éveillée. Dans sa tenue de travail, tablier autour de sa taille. Ta femme de ménage te vois. Et elle semble tout aussi effrayée que toi de voir vos regards ainsi se croiser.
Merde, être vu dans cet état pathétique est bien ton pire cauchemar. Toi qui ne supportes déjà pas que l'on te voit simplement non apprêté, le visage naturel.

Tu clignes des yeux, réalises qu'en plus d'avoir une tête de lendemain pas glorieux, tu es seulement vêtu de ton sous-vêtement... L'angoisse est total. Tu saisis un pauvre oreiller pour essayer de protéger tant bien que mal ta pudeur, même si c'est trop tard. "Mademoiselle Nam... Que... Que faites vous ici ?" T'as déjà la réponse bien sûr: son travail ! Mais bon, tes neurones sont encore sûrement trop engourdis, ce qui explique que tu ai présentement des réflexes aussi idiots en terme d'interrogatoire...

© patr.onus
Revenir en haut Aller en bas
Nam Young Mi
Nam Young Mi
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2044-nam-young-mi-petite-ma
More informations ?
Sujet: Re: fuck, fuck, fuck (ft. Young Mi)     15.01.19 21:45
" " YEON SU


fuck, fuck, fuck
Encore aujourd'hui tu te levais avec la tête qui tournait et cette désagréable sensation que tout ce que tu avais mangé la veille remontait le chemin pour faire comprendre que ton estomac n'était pas d'accord. Avant même que le soleil ne se lève tu étais sur tes pieds, les yeux encore gonflés de cette trahison que tu n'arrivais pas à digérer. Et pourtant comme chaque matins, exceptés les quatre jours qui avaient été comme une mort complète pour toi , tu t'habillais et te rendais sur ton lieu de travail sans te douter de ce qu'il se passerait. Après tout tu n'avais réellement jamais croisé ton boss une fois dans son appartement, vous faisiez très attention à ne pas vous croiser. Et tu prenais presque cette mission trop à cœur pouvant ramper si cela te permettait de ne pas le voir et ne pas le contrarié.

La douleur dans ta poitrine n'était pas partie faisant un poids sur celle ci. Si tu avais toujours eu le courage de travailler plus que la moyenne aujourd'hui tu doutais de tout et ta tête semblait sur le poids d'explosée quand bien même tes yeux ne se fermeraient pas de fatigue sous le poids de la paupière lourde. Et si tu étais plus réveillée peut être que ton sens premier de la logique t'aurait indiqué que ce que tu trouvais dans l'appartement n'était pas si normal que ça. Les affaires qui jonchaient le sol n'étaient pas une habitude qu'on t'avait laissé. Mais tu savais que la vie n'était pas faite comme on l'espérait. Que les choses changeaient et tu en étais la première concernée. Peut être que ton patron avait eu un moment d'égarement. Cela arrivait à tout le monde. Ou bien n'étais tu juste pas assez réveillée. C'est en passant ton tablier que tu compris que la journée allait être rude.

Soupirant légèrement tu commençais par ramasser les éléments qui traînaient au sol comme mener inconsciemment vers le lieu du crime. Rangeant ce qui traînait, récupérant les affaires qui n'avaient rien à faire au sol pour les garder dans tes bras avant de faire une lessives tu ne pensais pas tomber sur cette vision. Ce corps que tu n'aurais jamais pensé voir autrement que parfaitement apprêté, et encore moins dénudé. Et ton cerveau ne comprend pas non plus, tes yeux le détaillant un peu alors que tu relevais la tête avant de les ouvrir grandement. Voyais tu ton boss en sous vêtements ?
Un léger son t'échappa alors que tu te redressais complètement laissant les affaires retomber au sol pour te couvrir les yeux. " Désolée monsieur.. je .. je venais nettoyer je n'avais pas vu. " Ce n'était pas le premier qui se promenait dans cette tenue devant toi mais entre tes conquêtes et ton patron il y avait un monde. Prude ou bien juste choquée tu restais dos à lui priant pour ne pas te faire virer sous cette erreur.. qui n'était pas totalement al tienne. " Vos vêtements sont là " Indiquais tu en les pointant du doigt approximativement puisque tu ne voyais absolument rien. Tu repartis alors dans la cuisine comme pour te cacher reprenant ton souffle face à cette situation désespérée. Et puis quoi encore ??

C'est exactement quand on ne pensait pas pouvoir avoir pire que le pire arrivait, et ton fléau avait un nom : nausée.


" "

© patr.onus




It's gonna pay
Wait for you ☽ You can take everything I have You can break everything I am Like I'm made of glass Like I'm made of paper Go on and try to tear me down I will be rising from the ground Like a skyscraper
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport de partie du 1 er Juillet