who's there ?busaniens sur la cb :
rps communs on the flux- Dân's Birthday Party !
- Adam's Birthday Party !
- Buddah on fire.

les infos flash- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

(clique pour voter !)
sur un air de saxo...


yolo

 

les petites annonces
─ 07.05.2018 : la màj n°8 est arrivée ! Viens donner ton avis sur l'annonce ici ! ♥ + ouverture d'un nouvel arrondissement : Gwangdok-gu ♥ ─ 07.05.2018 : L'édition du Busan Time pour le mois de Mai est disponnible ; rendez-vous sur ce lien. ♥ ─ Annonce Globale : venez donc voir nos scénarios, petit trafique d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t483-hwarang-hyuk-you-so-fre
avatar
✨ L'Homme du peuple ✨
More informations ?
En ligne
- Sujet : sur un air de saxo...     Mer 22 Nov 2017 - 13:24


sur un air de saxo...
featuring. chichi la mif + tenue


je pensais sincèrement ne pas être capable de tenir mon saxo droit ce soir. un peu comme mes boules en fait. j'ai environ trois grammes d'alcool dans le sang et un paquet et demi de clopes dans les poumons, le bar semble approximativement vivable après un coup de serpillière. je sais même pas quelle heure il est mais il fait nuit, alors je chantonne un air de country viet' pour faire chier Chi, le tout en m'écroulant sur un tabouret au milieu de la petite scène.

on a enfin fini d'en chier avec ce service, je suis arraché à souhait et tente de garder l'équilibre sur mon perchoir. King Curtis ça te dit quelque chose beauté ? je demande à Chi en positionnant mon saxophone sur ma bouche. putin je suis quasi certain que le souffle alcoolisé peu affiner mes notes. je lâche un sourire dévasté par la vie et entame Soul Serenade en tapant le rythme avec le bout de ma semelle noyé dans la vodka quelques heures plus tôt. je me laisse porter par les notes puis me relève et danse comme un con en jouant pour Chi ; faut dire qu'elle est l'un de mes rares public. finalement je m'arrête dans une quinte de toux et la fait passer en buvant mon whisky d'un trait : Fais chier. je lâche en descendant de la scène puis pose mon saxo sur l'une des tables usée jusqu'à la moelle : tu me sers un autre verre ? promis je m'occupe des chiottes si tu m'interdis pas de vider le bar ce soir. je prends un air dramatique en m'accoudant sur le comptoir, mon centre de gravité est défectueux et je décide de m'asseoir avant de gerber mes tripes sur ma barmaid.


gabi le loup



/{j'ai pas les mots}/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t375-huyen-thuy-chi-live-by-
avatar
✨ fallen doll ✨
More informations ?
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Dim 26 Nov 2017 - 14:02


sur un air de saxo...
featuring. Hyuk la mif


Il est tard et Chichi n’a qu’une envie c’est de rentrer dans son appartement, d’enlever la couche de maquillage sur son visage, de se mettre en pyjama et de s’endormir sous sa couette, souriant comme une idiote dans les bras de Morphée. Faut dire que les fins de soirée ne sont jamais intéressantes, surtout lorsqu’il faut ranger, nettoyer pour recommencer dès demain. C’est un rythme à prendre qui peut parfois être éreintant. Elle finit tout juste d’astiquer le bar lorsque son chef, Hyuk, décide de faire le guignol en sortant son saxophone, s’en allant jouer un morceau sur la scène. « Et c’est reparti . . . Monsieur fait son chaud ! ». Elle esquisse un sourire, amusée tout de même par les comportements de son ami. « Par le passé t’as dû être un artiste qui est mort d’alcoolisme ou quelque chose dans le genre » dit-elle en l’entendant s’étouffer, prenant alors un peu de whisky pour faire passer sa toux. Geste stupide au vu de son état actuel. Elle lève les yeux au ciel lorsqu’il vient vers elle, lui demandant gentiment de lui servir un autre verre, « t’es déjà assez bien torché comme ça. Je n’ai pas envie que ça fin . . . », elle n’a pas le temps de finir sa phrase qu’elle se fait vomir dessus. Par réflexe, elle lève les bras et pousse un cri strident, son visage exprimant son fort dégoût. « Non mais t’es séééééééérriieeuuxx làààà ?! Tu n’aurais pas pu m’éviter. Fallait que tu me vomisses dessus. C’est . . . ». Elle serre les dents, et dire qu’elle a failli être sympathique avec lui pour cette fin de soirée, ça risque de ne plus être le cas. Elle lui balance en plein visage un lot de serviette, s’en allant jusqu’à l’évier pour enlever sa connerie. « Franchement Hyuk t’as abusé ce soir. Je t’ai déjà dit de pas boire autant si tu ne sais pas te contrôler. J’en ai marre de devoir m’occuper de toi à chaque fois ». Elle lui lance un regard noir exprimant son mécontentement, frottant ses vêtements tâchés de son vomi. Elle a connu mieux comme fin de soirée et sent qu’elle va mal se finir . . .

gabi le loup


It’s blue between us
Tell me you can’t live without me. I try to break it apart but this deep and sad dream keeps repeating. Make me crazy. Crossing a dangerous bridge. You used to only know me. Love used to be everything for me. Pull me in so there’s no space between us. I wanna be in your arms and rest my tired heart. Don’t make me struggle to walk on it alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t483-hwarang-hyuk-you-so-fre
avatar
✨ L'Homme du peuple ✨
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Jeu 30 Nov 2017 - 16:25


sur un air de saxo...
featuring. chichi la mif + tenue


« Par le passé t’as dû être un artiste qui est mort d’alcoolisme ou quelque chose dans le genre  » putin parfois j’me rend compte pourquoi Dân aime cette nana. tout ce qui sort de sa bouche apporte un réel intérêt à ma vie et cette dernière fini par prendre un sens. j’essuie ma bouche avec un torchon égaré et grimace sous l’odeur d’alcool qui s’engouffre dans mes narines. « … merde… » je lâche en me redressant dans un fou rire. je sais plus trop si c’est l’alcool ou la coke de woody qui me joue des tours mais j’sens que le ridicule ne me tue plus. en fait, qu’est-ce qui pourrait bien réussi à me tuer ? surement une nana de tv réalité, j’en sais rien.

j’me sens quand même un peu con d’avoir bousillé les fringues de Chi mais bon, j’avale une gorgée de whisky pour faire passer le gout du vomis et m’accoude au bar en regardant Chi nettoyer mon bordel. dans le genre gentleman on fait mieux mais j’sens qui si je m’approche trop d’elle je vais en prendre une. même mon saxo semble pitoyable à côté de nous. je fais tournoyer le liquide dans mon verre made in China et passe une main bouillante sur mon visage. « bordel Chi j’suis désolé, j’suis grave bourré mais… » j’peux même pas finir ma phrase qu’elle m’engueule l’immigrée clandestine. putin je dois bien être le seul patron du pays qui se laisse insulter par son employée. « … oh ça va ça va, ta finis ? » je lui demande en riant doucement, le regard perdu dans les abysses  alcooliques d’une bouteille de Bailey’s. je tripote un dessous de verre usé comme le string de ma grand-mère et me décide à me bouger le cul. « ok ok, attends deux secondes stp. » direction le salon du personnel, j’me prend une guirlande de Polaroïds dans la gueule et finalement j’arrive à atteindre le placard qui renferme quelques vestiges de mes nuits Chez Poppy. un sourire traverse mon visage quand je louche sur les photos des potos et du personnel entrain de faire les cons. y a même un petit shoot de Dân qui renifle l’oreille de Chi. chelou ouais. bref, je sors un t-shirt d’un sac de sport oublié et retourne dans le bar près de ma barmaid. « bon. » je renifle le t-shirt « ça a l’air ok, vas-y va enfiler ça, j’vais me faire pardonner. » puis je me rassois comme un con sur mon tabouret.

mon cerveau tourne à dix milles, faut que je trouve de quoi me faire pardonner. sérieux, cette gonzesse doit être la seule de l’île à accepter de bosser dans mon antre. les autres sont bien trop habituées des lieux ou du patron. mauvais plan. bref, je me redresse et saute pardessus le bar dans un élan héroïque, seulement je glisse sur une goutte de tequila (je crois) et me mange par-terre. Houloulou, j’me remet sur pied comme si de rien n’était, personne n’a rien vu, puis je commence à servir une rangée de spécial shots licornes, les préférés de Chi. quatre centilitres d’explosion colorful, c’est chaud. Alors, droit comme un pique, j’attend la barmaid.

« attends attends attends ! avant de dire quoique ce soit Chichi. » je la toise d’un regard innocent, paumes faces à elle. « tu me connais, une fois mais pas deux. pour la gerbe comme pour beaucoup de choses. ta bossé comme une dingue ce soir faut que tu te détente. tadaaaaa » gestes abracadabrans et je fais apparaître dix shots licornes sous ses beaux yeux. « tes préférés !  et c’est pas tout » je me concentre si fort que je suis au bord de la syncope. mais c’est une question de vie ou de mort, j’veux pas qu’elle démissionne. je plonge sous le bar comme un félin d’un mètre quatre-vingt dix et en ressort avec un cupcake à la fraise tout écrasé. un bout de pâte d’amende glisse et tombe sur le bar, face à mon sourire figé. hop, je le ramasse et le recolle. « bon. ok. il est là depuis deux jours, mais y a moyen qu’il soit bon. » je suis à fond là je peux pas faire mieux Chi, donc si tu pouvais être un peu réceptive ce serait cool.

gabi le loup



/{j'ai pas les mots}/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t375-huyen-thuy-chi-live-by-
avatar
✨ fallen doll ✨
More informations ?
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Dim 10 Déc 2017 - 14:48


sur un air de saxo...
featuring. Hyuk la mif


Elle ne sait pas comment prendre, réellement, la situation. Déjà qu’elle est fatiguée mais en plus son patron ajoute une couche en lui vomissant dessus. Le job de rêve ! Elle n’aurait pas pu trouver mieux et sur le moment elle déteste aussi Dân qui l’a amené jusqu’ici pensant bien faire. Elle lui lance des regards noirs chaque fois qu’il tente de parler pour lui faire comprendre son agacement, essayant d’enlever cette odeur nauséabonde qui imprègne ses vêtements. Elle s’adoucit toutefois, juste un peu, lorsqu’il lui ramène ce qui ressemble à un tee-shirt datant de la préhistoire. « Hum . . . hum . . . », elle inspecte rapidement le fameux tee-shirt, n’osant même pas le sentir de crainte d’être asphyxiée par l’odeur. « Je n’ai trop le choix de toute manière », et elle se résigne à se changer, s’en allant dans un coin pour changer de tee-shirt. Il a de la chance qu’elle ne soit plus celle qu’elle était par le passé, elle aurait sûrement refusé ce tee-shirt délabré, manquant cruellement de goût. Mais c’est mieux que rien et autant avoir ce tee-shirt qu’un qui est tâché par le vomi de son fabuleux patron. Lorsqu’elle revient, Hyuk semble avoir un tout autre air sur le visage, lui réservant probablement quelque chose qu’elle tente de savoir en regardant sur les côtés. Elle ne peut s’empêcher de sourire lorsqu’elle voit apparaître, sous ses yeux, ses shots préférés, sentant alors l’envie irrésistible d’y goûter. Il en faut peu pour se faire pardonner. « Pas mal » dit-elle simplement, faisant la difficile. Mais ce n’est pas tout puisqu’il sort, d’elle ne sait où, un cupcake datant de la même époque que le tee-shirt, tout fier de sa trouvaille. Elle pousse un long soupir, rendant finalement les armes alors qu’elle voulait rester énervée pour la soirée, contre lui. Faible elle est. Mais ça ne sera pas le cas tous les soirs. C’est juste pour ce soir. C’est exceptionnel. « Ok, ok, t’as fait quelques efforts. Je te l’accorde. Pour ce soir je passe. Mais je te jure que si tu me revomis dessus tu es sérieusement un homme MORT », elle lui lance un regard menaçant, prête à mettre à exécution ses dires, faisant mine de trancher sa gorge pour amplifier ses paroles. Elle n’ajoute rien de plus et s’attaque aux verres sur la table. Elle en pousse 5 vers Hyuk, par générosité, « on partage ». Elle prend un verre, le tend vers Hyuk, « à cette soirée de dingue ». Elle l’avale d’une traite sentant la chaleur du liquide lui réchauffer la gorge. « Aaaaah ! ça fait du bien ». Sans même s’en rendre compte elle enchaîne les autres, et s’en ressert plusieurs, ressentant le soudain besoin de boire encore et encore, jusqu’à ne plus pouvoir.

Quelques minutes après elle est étalée sur le bar, réellement allongée sur celui-ci, les joues en feu, chantonnant quelques musiques. Et dire qu’une heure avant elle faisait des reproches à Hyuk, elle n’est finalement pas mieux. Vraiment pas mieux. Pauvre petit être, entraîné par les abysses, par la folle jeunesse. Elle se lève soudainement, se mettant debout sur le bar, manquant, à son tour de vomir. « Ahahah ! Je t’ai fait peur hein ?! ». Elle rigole comme une gamine. « Maestro, mets la musique ! Ce soir je deviens la dancing-queen ». L’alcool c’est mauvais. Et elle le sait. Mais entourée de personnes qui s’amusent, elle ne peut qu’en faire de même.
gabi le loup


It’s blue between us
Tell me you can’t live without me. I try to break it apart but this deep and sad dream keeps repeating. Make me crazy. Crossing a dangerous bridge. You used to only know me. Love used to be everything for me. Pull me in so there’s no space between us. I wanna be in your arms and rest my tired heart. Don’t make me struggle to walk on it alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t483-hwarang-hyuk-you-so-fre
avatar
✨ L'Homme du peuple ✨
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Mar 19 Déc 2017 - 2:13


sur un air de saxo...
featuring. chichi la mif + tenue


« Pas mal. » oh putin, j’expire lentement parce que je retenais mon souffle depuis assez longtemps pour avoir pâlis de façon douteuse. j’irais pas jusqu’à lui gerber dessus une seconde fois, nah, moi j’suis un mec qui tiens ses promesses. enfin dans les limites du possible parce que malgré tout ce que peuvent dire la bande de trous du culs qui me servent de potes : je ne suis pas un magicien. alors je cligne des yeux et j’me laisse submerger par une vague de soulagement. bon okay, j'oublie pas le : « (..) je te jure que si tu me revomis dessus tu es sérieusement un homme MORT » j’hoche juste docilement la tête et lui offre mon plus beau sourire en répondant à son regard menaçant et son geste particulièrement meurtrier.

j’me sens pousser des ailes quand Chi me dit qu’on partage ma douce création : alors je prend un shot qu’elle me tend et le lèvre bien haut pour me foutre de sa gueule en trinquant. « ouais à cette putin de soirée de dingue petite. » je ris doucement et gobe le shot rapidement. pouuh, ça me brûle le gosier et m’enflamme la cervelle. mauvais bail Hyuk, mauvais plan. je grimace légèrement et m’essuie les lèvres d’un revers de main tatoué. « sérieux, j’comprendrais jamais pourquoi vous adoré ces shots vous les nanas. ça a le gout d’un dentifrice à la fraise pour les gamins. » je secoue la tête et prend un autre shot en suivant le rythme endiablé de ma barmaid.

les minutes passent et j’me retrouve affalé sur le billard, non loin de Chi, elle, étalée sur mon beau bar. même de loin je vois la couleur de ses joues et j’me fou de sa gueule en lui balançant des tomates cerises difformes dessus. ouais j’suis un adepte du marché bio. « hé bah, t’en tiens une bonne ma belle. » que j’lui dit en la voyant se relever et tenter de me faire flipper puis m’ordonner une sonate pacifique. j’me lève illico presto à travers un « Oui M’dame » évasif. j’vous dit, les rôles sont inversés avec cette gonzesse ; j’suis le défunt employé enchaîné à sa boss sadique.

bref, j’cours jusqu’au vieux jukebox et tente de le démarrer. « putin d’antiquité » je lâche en donnant des coups de paume sur la vitrine. comme par magie un vieux son hippie se fait entendre. « vas-y la dancing queen, éclates toi. » je sors mon portable et commence à filmer une Chi complètement arrachée. je zoom et dézoom, danse en rythme et me mange une chaise dans le bas-ventre. j’étouffe un cri et danse en me tenant les parties intimes. j’crois bien qu’elles vont tomber, j’suis pas sûr. me faut un remontant alors je saute derrière le bar et me mange le pied de Chi dans la gueule. « aie merde ! » là c’est mon nez que je viens de perdre. déjà que j’ai un putin de bandage sur le crâne à cause d’un sale merdeux qui a croisé la route de l’ivrogne que je suis. je me pince le nez d’une main et choppe une bouteille de vodka que je retourne dans ma bouche rapidement pour en avaler le contenu.

puisque je suis dans un genre d’alcoolisme avancé, j’ai la technique et je m’étouffe pas en buvant de cette manière. par contre j’sens du sang qui coule de mon nez et je panique. parce que je suis un putin d’hypocondriaque, je sens ma mort arriver doucement mais surement. « merde Chi tu vas me tuer ! » je grogne à travers la musique et évite le deuxième pied de la nana complètement déchaînée qui danse sur mon bar; qui, en passant, est aussi son lieu de travail. j’prends appuie contre l’évier derrière moi et ferme les yeux. je suis vraiment trop éclaté mais par réflex de survis j’enfonce deux bouts de PQ dans mes narines et je m’éloigne de Chi, une nouvelle idée en tête. « bouge pas Chi, j’ai une putin d’idée. » je contourne le bar après m’être emparé de deux bouteilles de liquide vaisselle et je vais pousser toutes les tables un peu plus loin pour laisser un espace libre non loin de nous. « Une patinoire fait maison ça te dit ? » j’hurle à travers la musique en tournoyant sur moi-même tout en expulsant le liquide. non je ne suis pas un gamin mais bordel qu’est-ce que j’ai bu ce soir.



gabi le loup



/{j'ai pas les mots}/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t375-huyen-thuy-chi-live-by-
avatar
✨ fallen doll ✨
More informations ?
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Mar 19 Déc 2017 - 23:42


sur un air de saxo...
featuring. Hyuk la mif


Elle sourit tout en avalant avec une certaine avidité la boisson, se sentant réchauffer de l’intérieur comme de l’extérieur, oubliant toute l’angoisse apportée par cette soirée. Elle balance les quelques dernières gouttes de son verre sur son ami, « chacun ses préférences Monsieur. Moi je trouve ça super bon et puis c’est coloré, c’est beau. Mais je pense que c’est juste trop féminin pour vous les hommes » et elle n’a pas tort. Le monde a beau vouloir une certaine égalité homme / femme ça reste compliquer, car les femmes ont des goûts bien particuliers, plus sucrés, plus doux, tandis que les hommes préfèrent des goûts plus forts, plus corsés. Bien sûr il existe des exceptions et il arrive que Chichi apprécie certains alcools forts mais elle ne peut nier le fait que sa main va toujours aller vers ce qui est plus doux, sans même qu’elle n’en ait conscience. Ceci dit, à cause de ces petites merveilles, la jeune femme se retrouve ivre. Perdue dans ses pensées les plus folles, noyée dans le liquide. Il n’y a plus de serveuse veillant sur son patron, plus de Chichi ayant un certain sens des responsabilités, il y a l’autre elle. Celle qui fait la fête, qui boit trop, qui fait des bêtises. Bref celle qu’elle devient à chaque goutte de trop. « Sincèrement Hyuk, tu sais ce que tu devrais demander pour ton anniversaire, une nouvelle machine. Elle est trop vieille, sérieux ! Tu t’es cru dans les années 70 ? Faut que tu modernises » dit-elle ne le voyant galérer avec la musique, poussant un long soupir, désireuse d’avoir rapidement sa musique pour pouvoir s’émerveiller sur la piste qu’elle vient de créer. Elle se laisse alors emporter par la musique, son cerveau ne répondant pas, seul son corps semble encore actif. Elle pouffe quand son patron se mange son pied, ne s’inquiétant même pas de son état physique, continuant simplement de danser au rythme de la musique, se perdant dans son monde, relâchant toute la pression. Elle sort toutefois de sa transe quand il l’interpelle, parlant de mort, ce qui la fait réagir au quart de tour. « Hein ? Quoi », elle se maintient à quelque chose pour ne pas tomber, plissant des yeux pour mieux voir son partenaire du soir. Elle pointe alors son doigt vers lui, s’en allant un peu vers la droite, puis vers la gauche, « Yaaah ! Arrête de dire des conneries. Si t’étais mort tu parlerais même plus. Et puis qui tiendrais le bar hein ? ». C’est vrai ça, qui tiendrait le bar si jamais il lui arrivait quelque chose, un jour, « oh putain je sais. Tu ne veux pas faire un papier sous-signant que tu me refiles ton bar si jamais tu meurs ? Allez, s’il te plaît ? ». Elle s’arrête de danser, se penche sur le bar, cherche un mouchoir et le lui balance. « En guise de papier », faut savoir investir avant qu’il ne soit trop tard.
Hyuk a alors la stupide idée, ou merveilleuse, tout dépend des points de vue, de faire de la salle une véritable piste de ski, ou de patinoire, qu’importe. Il balance du liquide vaisselle un peu partout, rendant alors le sol particulièrement glissant. « Cimer. Mais t’es un dingue, on va se casser une jambe à la fin de cette soirée ». Mais qu’importe, de toute manière elle ne risque pas d’avoir mal si cela arrive. Merci l’alcool. La jeune femme enlève alors son haut, pour pouvoir mieux glisser, sans aucune pudeur, finalement le haut qu’il lui a prêté n’aura pas duré très longtemps, et se jette sur la surface, glissant quelques mètres, se prenant en plein visage une table, qu’elle fait trembler, une bouteille renversant le reste de son contenu sur elle. « Pfpfp ! Regarde Hyuk ! J’ai appris une nouvelle méthode pour boire, c’est trop cool », elle ouvre en grand sa bouche mais il n’y a déjà plus une goutte d’alcool. Elle se redresse, se masse la tête parce que ça fait quand même mal et propose à Hyuk de faire la même chose, « tu vas voir c’est trop génial ! Franchement faudrait trop organiser ça à la prochaine soirée, avec de la mousse de partout ». Elle sautille sur place, pressée déjà de faire une prochaine soirée au bar. Ça va être du lourd.

gabi le loup


It’s blue between us
Tell me you can’t live without me. I try to break it apart but this deep and sad dream keeps repeating. Make me crazy. Crossing a dangerous bridge. You used to only know me. Love used to be everything for me. Pull me in so there’s no space between us. I wanna be in your arms and rest my tired heart. Don’t make me struggle to walk on it alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t483-hwarang-hyuk-you-so-fre
avatar
✨ L'Homme du peuple ✨
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Dim 31 Déc 2017 - 3:19


sur un air de saxo...
featuring. chichi la mif + tenue


ouais, j’aimerais bien investir dans un nouveau jukebox mais ma nouvelle gonzesse me coûte un bras. je préfère garder tout ça pour moi parce que Chi risquerait de m’en foutre une. je sais que je suis un con, mais je suis un con heureux. au mois prochain la nouvelle machine. en même temps c’est une ancienne princesse nan ? elle pourrait faire un super cadeau de noel à son boss préféré…

je continue d’étaler mon liquide vaisselle partout autour de moi en dansant la Polka et répond joyeusement à ma barmaid : « t’inquiètes, j’ai écris ce foutu papier y’a un bail, si je crève, c’est dân qui reprends le flambeau. et toi avec, parce j’t’aime bien la naine. » je ris aux éclats, je suis vraiment rond comme jamais. oups, ça glisse, je me rattrapes à une table et balance mes bouteilles vides plus loin. au diable le ménage, je connais Chi, elle sera motivée comme jaja pour finir de ranger pendant que j’irais décuver dans les bras d’un petit chat exotique. bref. je me retourne et grogne en détournant le regard. « bah vas-y fous toi à poil j’te dirais rien. » je fais mine d’être gêné, histoire de respecter un minimum la go de mon bro puis au final j’men fou un peu, je l’ai jamais vraiment vue comme une femme Chi. plutôt comme… ma voix de la sagesse. vous savez cette petite entité qui tourne autour de vous en vous guidant vers la bonne voie.

je suis perdu dans mon délire et j’me retourne pour voir une Chi complètement arrachée entrain d’inventer une nouvelle technique de murge. « sors de ton trou princesse, ta rien inventé ! » je ris comme un connard et glisse vers elle pour l’aider à se relever. « ça va la tête ? » ouais j’suis rond mais pas trop con, j’ai bien vu qu’elle s’était fracassé le crâne. « j’connais un mec qui aurait été un super médecin. » dédicace à Jae et je renifle en passant une main sur le crâne de Chi, dégageant sa tignasse au passage. « mouais, ça a pas l’air bien méchant. » je relâche sa grosse tête de viet’ et la laisse s’exciter en attrapant la bouteille de whisky sur le comptoir. « bon okay, on fait la course, celui qui glisse le plus loin donne un gage à l’autre. » en véritable gamin de vingt-six berges, je bois une grande lampée et abandonne l’alcool pour me placer sur une ligne de départ imaginaire. j’attends à peine Chi qui je cours comme un dératé et me jette sur le ventre. pfiouuuuu je glisse jusqu’au nirvana et me mange une chaise dans la face, ce qui permet à ma barmaid de me dépasser largement. bah voilà, merde. je pensais défier toute les lois de la gravité avec mon crâne luisant mais rien à faire.

gabi le loup



/{j'ai pas les mots}/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t375-huyen-thuy-chi-live-by-
avatar
✨ fallen doll ✨
More informations ?
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Ven 5 Jan 2018 - 18:14


sur un air de saxo...
featuring. Hyuk la mif


« Vraiment ? », elle fixe de manière assez hautaine son patron, n’étant pas certaine de pouvoir croire en ses dires. Mais de toute manière elle n’a pas vraiment le choix et s’il dit qu’il a déjà fait le bail alors ça lui convient parfaitement, « trop cool. Je vais déjà préparer la future décoration. Et surtout je vais planifier comment on va pouvoir te tuer avec Dân », elle se met à rire, ne pensant pas vraiment à ce qu’elle dit. Quoique. . . Il faut parfois se méfier des princesses déchues. Elle ne fait pas réellement attention au regard de son patron lorsqu’elle enlève son tee-shirt puisque de toute manière elle sait pertinemment qu’il n’est pas de ceux qui la regarderont, par respect pour son ami et surtout parce qu’elle est loin d’être dans sa catégorie femme à regarder. Elle balaye ses paroles d’un geste de la main, « fais pas le prude ! Tu en as vu plus et puis c’est comme si ça te dérangeait » dit-elle en faisant un clin d’œil.
« Comment ça je n’ai rien inventé ? », elle prend un air choqué, pointant un doigt menaçant dans sa direction, « ne pense même pas à me prendre mon idée », ou alors il a bien raison. Elle est restée bien trop longtemps dans sa prison en or. Elle se masse doucement la tête lorsqu’il lui demande si elle n’a pas trop de douleur. Ça semble aller, « j’ai juste perdu quelques neurones » dit-elle en riant. Hyuk prend tout de même le soin de vérifier alors qu’elle sait pertinemment que ça va. Du moins pour l’instant, demain sera une autre affaire, avec d’autres problèmes. « Chiche ! ». Elle s’assoit sur le sol attendant qu’il daigne participer à son défi qu’elle est, presque, certaine de gagner. Elle fait un bond de trois mètres quand il finit par échouer, comme prévu, faisant alors la danse de la joie. « Tu vas morfler », elle se frotte les mains essayant de trouver une idée de gage. Sauf qu’en vrai, elle n’a aucune idée, son cerveau ne parvenant pas à réfléchir correctement. « Attends . . . . Attends . . . je cherche une idée ». Elle se frotte la tête, s’insultant intérieurement de ne pas profiter de l’occasion pour se venger de son patron. Elle tape alors dans ses mains, finissant par en trouver une, rigolant intérieurement. « Ok je sais. Alors tu vas devoir courir à poils dans la rue, en ayant une pancarte écrit ‘’ Thùy Chi c’est la meilleure et la plus belle’’, et attention tu fais le tour du centre-ville, en le criant aussi », elle est vilaine surtout qu'il fait froid dehors. Et elle a de nouveau une illumination, « et je te maquille aussi. Promis je ferai pas n’importe quoi », ou pas.
gabi le loup


It’s blue between us
Tell me you can’t live without me. I try to break it apart but this deep and sad dream keeps repeating. Make me crazy. Crossing a dangerous bridge. You used to only know me. Love used to be everything for me. Pull me in so there’s no space between us. I wanna be in your arms and rest my tired heart. Don’t make me struggle to walk on it alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t483-hwarang-hyuk-you-so-fre
avatar
✨ L'Homme du peuple ✨
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Lun 15 Jan 2018 - 20:18


sur un air de saxo...
featuring. chichi la mif + tenue


c’est la misère, grosse misère. Nan en fait c’est Chi qui est entrain de me faire la misère. « Je savais que t’étais une femme machiavélique. » le lâche en me frottant le crâne. j’ai le cul plein de liquide vaisselle et des remontées de whisky qui menacent de me faire rendre l’âme. j’avais fais une promesse à ma Barmaid au sujet des vomissements, bref.

Je marche jusqu’à elle en frottant mes mains sur mon jean déjà bien crado. Bah bravo Hyuk, sachant que c’est elle qui fait tourner les machines dans le bar. Sans pression, non non, jamais trop de pression pour moi, Chi c’est ma mère cachée. « C’est de la merde ton gage ! » Je m’écris outré comme jamais. Sérieusement, il fait au moins moins mille dehors, on est en plein mois de janvier sur la côte Coréenne elle a cru quoi ? Qu’on était à Hanoï ? Je lève mes mains face à elle en me préparant à la guerre. « T’es pas sérieuse Chi, on est en plein hiver ! Laisse-moi au moins mes chaussettes et mon froc ! » J’vais finir par perdre un orteil dans l’histoire moi.

Je choppe une bouteille abandonnée et la secoue. Merde, vide. Alors je titube jusqu’au bar en glissant comme un connard et attrape mon fidèle ami le whisky. « Faut qu’on fasse un compromis là. » je soupire en prenant un air théâtralement manipulateur : « Sinon j’parle de tes plans foireux pour buter Dân. » hop hop, petite chantage des familles, je sirote mon doux breuvage en lui envoyant des petits regards en biais. T’façon dans tous les cas je lui en parlerait, c’est mon frère. Sauf si Chi à une bonne menace. Genre Avec des belles formes et un air hawaïen.

gabi le loup



/{j'ai pas les mots}/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t375-huyen-thuy-chi-live-by-
avatar
✨ fallen doll ✨
More informations ?
- Sujet : Re: sur un air de saxo...     Mar 16 Jan 2018 - 23:21


sur un air de saxo...
featuring. Hyuk la mif


Elle esquisse un grand sourire, prenant des airs innocents, clignant plusieurs fois des yeux, « je ne vois pas de quoi tu parles. Tu ne vois pas mes ailes d’ange et ma petite auréole au-dessus de ma tête ? » Il parait qu’il faut toujours se méfier du chat qui dort, au risque de se faire mordre et griffer, c’est exactement le cas de Chichi. Elle a beau paraître pure et chaste, ce n’est pas toujours le cas, surtout pas lorsqu’elle a des verres en trop dans le sang. « Tu n’avais qu’à mettre des règles avant de te lancer dans l’aventure. T’as pris le risque, tu dois assumer désormais », même s’il est vrai qu’elle abuse un peu à cause des températures extérieures et elle n’aurait sûrement pas eu cette idée si elle n’était pas autant ivre. La faute à qui ? A Hyuk bien sûr. C’est toujours de sa faute de toute manière. Et puis l’alcool ça réchauffe le corps n’est-ce pas ? Il aura droit à quelques bouteilles, en prévision, mais pas plus. Elle s’approche de lui alors qu’il semble vouloir la menacer en évoquant Dân, sujet sensible, il le sait. « Tu peux tout lui dire, ce n’est pas grave, de toute manière je n’ai rien fait qui puisse nuire à ma . . . mon amitié avec lui », dit-elle d’un air hautain, faisant celle qui n’en a que faire. Elle finit toutefois par le regarder du coin de l’œil, se raclant la gorge, « bon je t’écoute. Je suis d’humeur sympathique ce soir, tu as de la chance, dis-moi tes exigences ? Mais je te préviens que tu vas quand même le faire, même si c’est à moitié habillé ». Elle est faible Chichi, surtout quand on l’évoque, lui. « T’as le droit à ton caleçon, tes chaussures, une écharpe et éventuellement un bonnet. Et tu le fais maintenant ! Enfin après que j’ai fait l’affiche et ton magnifique maquillage », il risque de se faire arrêter par la police, mais elle va s’assurer que cela ne soit pas le cas, surtout dans les rues de Busan. Ils sont habitués à ce genre de comportement, non ?! « J’espère que t’es mentalement prêt ? », et elle va récupérer son maquillage planqué dans le fin fond de son sac.
gabi le loup


It’s blue between us
Tell me you can’t live without me. I try to break it apart but this deep and sad dream keeps repeating. Make me crazy. Crossing a dangerous bridge. You used to only know me. Love used to be everything for me. Pull me in so there’s no space between us. I wanna be in your arms and rest my tired heart. Don’t make me struggle to walk on it alone
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: sur un air de saxo...    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant