la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥
anipassion.com
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Seo Shin Sung
Seo Shin Sung
✧ the littl'shit ✧
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
More informations ?
Sujet: seo shinsung » some like it violent     02.12.17 19:12
Seo Shin Sung
groupe social :rainbow shot
Featuring. im changkyun.
串 Surnom(s) : Shin, c'est peut-être le seul qui reste à peu près poli. En d'autres occasion, tu es parfois appelé par de charmants noms d'oiseau à en faire pâlir une nonne. Sale gosse passe aussi.

串 Âge :  vingt-deux ans, une année de plus tous les dix-sept avril.

串 Origines :  Busan,  cette ville où t'as traîné de long en large. T'aurais bien écouté tes parents parler de votre passé, de tes origines chinoises en plus de ton sang coréen, mais ils sont partis trop tôt et pas sûr que tu en aurais eu quelque chose à foutre.
串 Sexualité & ♡ :  pendant longtemps, tu refusais de voir que les hommes attiraient tout autant ton désir que les femmes. Pourtant, il a fallu une étincelle dans ta vie pour que tu l'avoues en fin du bout des lèvres : bisexuel, mais toujours célibataire sur le papier.

串 Rang Social : autant de zéro sur son compte en banque que de motivation dans la flemme.

串 Métier/Étude : dealer, se pointe parfois en cours de musique.

Les Anecdotes T'as jamais connu la chaleur d'une vraie famille, le genre qu'on voit dans les comédies de noël. Tu sais, celles qui te donnent la gerbe face à tant de niaiserie, refusant de voir ta propre jalousie. Tu n’avais que ton frère pour penser à ton anniversaire ou à Noël, tu l’aimes plus que tu  le laisses paraître.  Tu t’es élevé tout seul, alors t'as parfois tendance à zapper la politesse. Si on pense que tu n'en as jamais rien à foutre, c'est qu’on a totalement raison. (ou peut-être pas)  Tu ne fais pas dans la charité, alors on t'excusera de calmer des clients trop dépendants et trop dans la dèche à coups de talons. Toi, ta came, c'est la pluie. Tu l'aimes, t'es le genre à sortir en pleine tempête pour la voir, l'entendre, la sentir. Elle t'apaise, comme ses lèvres sur les tiennes, elles-aussi humides et porteuses de tempêtes. Aussi étrange que ça puisse paraître, t’es le genre curieux. Alors t’écoutes plus que tu le prétends en cours, ce qui t’a permis de ne pas lâcher entièrement l’école. Ça et le fait que ton frère te pousse à au moins faire acte de présence à l’université.  Ce frère a un chat, tu le détestes, mais tu dois parfois le garder.  Tu fais partie de ce groupe de danse, celui d'Aiden et Allen, tu as besoin de passer le temps parfois. Ou peut-être, qu’au fond, tu as appris à aimer la danse. Mais plutôt crever que l’avouer, pas vrai ? Musicien, presque caché, tu composes parfois. Tu joues de la guitare et tu commences à devenir un excellent batteur. Comme quoi, tu es bon à taper sur des trucs. Arracher ta confiance est un long combat, périlleux, et on peut y perdre des dents. Petit libertin, tu as autant de conquêtes au bout des lèvres que de cigarettes. Si jeune, et déjà si familiers des garde à vu, ça ferait pleurer ta mère, si tu en avais une .  Ta plus grosse connerie à ce jour ? Ce braquage de supérettes. Fallait bien que tu bouffes ce mois-là, non ? Et puis, tu t'es pas fait choper, alors ça compte pas. T’as des cicatrices sur tout le corps, Shin, aussi biens accidentelles que voulues.

mad'eyes
j'ai craqué. pour un scénario.  seo shinsung » some like it violent 2984780511
seo shinsung » some like it violent Y2YgIxR

Code:

[url=http://magic-unicorn.forumactif.com/](ID)[/url] <x1>im changkyun</x1> ━ <x3>seo shin sung</x3>
Revenir en haut Aller en bas
Seo Shin Sung
Seo Shin Sung
✧ the littl'shit ✧
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     02.12.17 19:12

Le caractère attachant» médisant » charismatique » arrogant » séducteur » manipulateur » tactile » méfiant à la limite du parano » mystérieux » courageux » autodestructeur » violent

Ça bourdonne dans ta tête. Ça bouillonne dans tes veines. Toujours, ça te fracasse de l’intérieur. Cette tempête, cette violence au creux de tes mains, au creux de ta poitrine, au creux de tes reins. Quelque part, tu aurais aimé ne jamais la connaître, mais elle est là, compagne fidèle, étrangement belle à tes yeux. Elle se décline à l’infini, se retrouve dans tes mots, tes coups, ta danse, sur les corps et sur ton corps. Elle te donne la rage de vivre, te rend rebelle et te retourne contre le monde entier, ce monde à qui tu demandes sans cesse des comptes. Elle te rend insolent, elle te rend intimidant, elle te rend presque insensible au monde qui t’entoure. Comme si elle te dit « attends, je m’en occupe » avant de prendre le contrôle de ton corps. Elle est partout, dans tes drogues, ton regard, ta jalousie. Elle se trouve dans ta démarche, dans ton sourire, dans le fond de ta bouteille. Elle t’enivre autant qu’elle plante des épines dans ton cœur, tu en redemandes, toujours. Tu ne peux la quitter, parce que cette violence, c’est toi, Shin.
Pourtant, au fond de toi, la culpabilité est née. Elle te tord les tripes, elle te renvoie la douleur que tu fais, que tu lui fais. Ça te ronge petit à petit, ça te pousse à te mettre aux devants des dangers, ça trace des arabesques sur ton corps.
L'Histoire
J’ai rien à t’offrir à part de mauvais souvenirs.


Un bruit sourd au-dessus de ta tête te fait ouvrir les yeux. Tu fixes le plafond, inexpressif, encore engourdi par la dose que tu t’es mise juste avant de rentrer dans ton taudis. Tes voisins semblent être en pleine dispute, comme tous les soirs, mélodie régulière à laquelle tu t’es habitué les semaines passant. Mais ce soir, cette musique te saigne les oreilles avec violence, ton crâne menace d’exploser à n’importe quel moment, ça te fait l’effet de barbelé se resserrant autour de ton pauvre petit cerveau. L’irritation se peint sur tes traits, et soudainement, tu te lèves, titubant. Les éclats de voix augmentent, deviennent de plus distincts dans ton petit appartement. Tu le désertes, montes, frappes avec une étrange douceur à la porte.

Le passant voit des ombres danser à la fenêtre, la voisine du dessus entend une voix inconnue parmi le couple, le chat prend peur en entendant du verre se briser. Puis le silence tombe. Et toi, un sourire satisfait, tu peux enfin te coucher et dormir. En passant, tu jettes le goulot d’une bouteille dans un coin, le lendemain matin, tu ne te souviendras pas comment elle est atterrie là.


« Salut. »

C’est tout ce que ta bouche sèche arrive à articuler en entrant dans la petite maison, une sacrée gueule de bois pas encore poncer. La femme lève à peine les yeux de son portable et te salue à son tour, elle ne prend même pas la peine de te jeter un regard désapprobateur, comme toute-bonne mère le ferait face à ta tenue. Elle est indifférente. Comme toujours. Comme toujours cette maison est froide, même en pleine été, sous un cagnard atroce, cette maison est froide. Et toi, tu es un étranger. Tu ne vois même pas pourquoi tu t’obstines à venir ici. Puis tu sens une main s’écraser sur ton crâne et secouer étrangement la tignasse qui te sert de cheveux.

« Dégage. » Murmures-tu en interrompant le geste de ton grand frère. Celui-ci ne se démonte pas, au contraire, il te suit dans la cuisine, toujours aussi calme et fidèle à lui-même. « Tu as cours aujourd’hui ? » te demande-t-il en inspectant les placards à la recherche de nourriture, à en juger de sa tenue, il venait juste de sortir du boulot. Tu hoches la tête en toute réponse, à vrai dire, tu as cours depuis tôt ce matin mais tu n’avais en tête de te pointer en amphi. Mais tu sais très bien quel regard il te lancerait, quel silence il t’imposerait. Ton frère, vous n’êtes pas uni par le sang. Vous avez juste été adopté par le même couple, ce couple qui s’est imposé tant de démarche juste pour recevoir quelques aides en plus. Tu n’as jamais compris le délire, et tu n’as pas envie de le comprendre. Ton frère a été le seul à te montrer une esquisse d’affection, malgré tout, c’était toujours celui qui venait à la sortie de l’école, du sport, du commissariat, du bureau du juge. Malgré toutes tes conneries, il a toujours été là, impassible mais près à agir. Parfois, tu réalises que sans lui, sans sa force tranquille pour te contenir, tu serais tombé bien plus bas, tu serais peut-être déjà parti. C’est ton frère. Tu as beau le frapper ou lui hurler dessus, tu as beau lui avoir jeter les pires horreurs à la gueule, il a rendu les coups, il est resté, il ne t’a pas abandonné. Il ne t’a pas abandonné quand il a pris son indépendance, il ne t’a pas abandonné quand il est venu te chercher pour la première fois à la fin d’une garde à vu, il ne t’a pas abandonné quand il t’a surpris embrassant à pleine bouche un de ses meilleurs potes complètement déchiré (ce dernier l’était encore plus quand ton grand frère lui avait réglé son compte, tu ne lui as pas dit que c’était toi qui l’avais charmé). Il ne t’a jamais laissé derrière, c’est peut-être la seule personne au monde à qui tu donnerais ta vie et ta confiance. Pour l’instant.


Tu te réveilles, tu es en amphi. Humeur de chien incrusté dans tes sourcils froncés et ta mâchoire crispée, pour changer. Tu regardes autour de toi, l’absence à chaque rang te rappelle que le temps du cours est fini, dire que pour une fois, tu as pris la peine d’arriver tôt.
Quand tu sors, tu remarques un visage familier, qui semble en manque de tes remèdes miracle. Alors que tu vas pour les lui passer discrètement, tu remarques sa main vide en retour et tu ris. T’as la gueule à filer des doses gratuites ? On te supplie, le manque fait délirer alors que ton sourire carnassier ne disparaît pas. On commence à devenir insistant. Ta rage monte doucement, elle se propage, fait rétracter tes poings, pulse dans tes veines et tu cognes. Fort. Tu te libères, le pauvre diable ne mérite pas ça, mais tu t’en moques. Tu t’en moques horriblement alors que tu le laisses, à terre, tu t’en moques d’autant plus que tu voulais garder ta dose pour toi ce soir.


Quatre appels manqués. Vingt messages. Et ça ne fait même pas une demi-heure que tu as disparu de la circulation, après avoir claqué la porte de l’entraînement du crew. Pourquoi ? Un savant mélange de tout, entre Jun et sa gueule de con, Allen qui essayait de savoir ce que tu avais foutu la veille et Aiden. Il n’avait pas besoin de faire quoi que ce soit pour transformer ton sang en lave, lui. Il pleut dehors, et ça te rappelle. Ça te rappelle ses lèvres sur les tiennes, et tu ralentis le pas. Tu as besoin de te défouler, malgré le coup que tu lui as porté, juste avant de partir. La violence et la culpabilité se disputent ton corps quand tu passes devant un bar. Tu y rentres sans vraiment y penser, à la recherche de lèvres consentantes où écraser les tiennes, une victime bienheureuse de tes supplices d’une nuit, un moyen de faire taire cette frustration qui te prend quand tu vois Aiden danser. Il te brûle, lui et ses mots qui se glissent en toi, tu le hais autant que tu le veux, et il le sait. Il mène la danse, te fait perdre tes repères, il encaisse tes insultes et tes coups. Tu ne trouves pas les mots pour exprimer tout ce qu’il te fait sentir, ça grandit trop vite, malformation dans ton cœur. Depuis quand ? Tu ne sais pas, tu ne sais pas quand tes yeux ont commencé à le suivre, peut-être quand tu as vécu avec les jumeaux quelque temps avant de trouver ton taudis ? Quand est-ce que tu as commencé à lire entre ses mots, à aimer entendre son rire en étant furieusement jaloux quand il ne t’est pas adressé ? Tu ne sais pas. Et ça t’énerve, ça bouillonne, ça explose parfois. Et tu t’en veux, car tu ne sais que t’exprimer par la violence, parce que tes émotions sont protégées pour ne pas te blesser, pour ne pas te souvenir de l’abandon.


Tu as quatre ans. Tu es si petit à l’époque, pourtant, tu te souviens. Tu te souviens l’odeur de gaufres chaudes dans l’air, tu te souviens du goût de la sucette sur ta langue, tu te souviens de l’air si frais dans ton cou. Tu te souviens de l’obscurité qui t’entourait alors que des mains cachaient tes yeux. Tu te souviens d’un jeu, un jeu d’enfant pour te consoler du chagrin de la veille alors que la violence de ton père résonnait encore au creux de ton oreille et de ta joue. Tu as encore le bras bleu des mains de ta mère, mais tu lui as souri. Parce que maman a toujours été là, et que papa a juste eu une mauvaise journée. Tu as un peu pleuré, mais tu as pardonné. Parce que tu fais confiance.
Tu fais confiance aussi quand maman t’a dit de compter jusqu’à cent. Tu fais confiance quand tu l’as entendu s’éloigner. Tu fais confiance quand tu as ouvert les yeux. Puis elle n’est jamais réapparue.
Et la violence est restée.

Revenir en haut Aller en bas
Kwon Junho
Kwon Junho
♡ MAXOPHILE ♡
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t544-kwon-junho-being-despic
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     02.12.17 19:48
j'aime ton titre, bienvenue j'ai hâte de voir la suite seo shinsung » some like it violent 2804212914


❝maxho❞ I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Miles Jun
Miles Jun
great seducer
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3093-jun-miles-as-soft-as-v
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     02.12.17 20:07
OMG ! seo shinsung » some like it violent 1957105030 C'EST TROP BEAU OMG ! seo shinsung » some like it violent 1444614389 @bae aiden
BIENVENUE ! J'en connais une qui va sauter au plafond quand elle va te voir débarquer ! Tu vois moi, je suis rien à côté d'elle ! J'te jure, tu sais pas où tu met les pieds en venant avec nous, jpp. seo shinsung » some like it violent 1305725254

TROP HEUUUUUUUUUUUUUREUUUUUUUUUUUUUUUSE ! seo shinsung » some like it violent 117913382
J'espère que tu vas aimer jouer avec nous, hein, ce serai bête que tu parte en dix seconde - reste, omg.

JE T'AIME ALORS JE TE SPOILE D'AMOUR I.M/WONHO MÊME SI EN RP ILS SE DÉCHIRERONT, JE T'EXPLIQUE MÊME PAS :
Spoiler:
 



❝ c a l l m e b y y o u r n a m e ❞

la façon dont tu vis ta vie est ton affaire. mais souviens-toi, notre cœur et notre corps ne nous sont donnés qu’une fois. – mystery of love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     02.12.17 20:15
Je n'ai pas pu éditer mon message avant, sorry.
Je suis genre super content de te voir débarquer ici  seo shinsung » some like it violent 2143209425
ohmygod.
merci d'avoir prit mon scénario.
j'vais t'aimer
genre
vraiment
beaucoup.
seo shinsung » some like it violent 3147919835
Revenir en haut Aller en bas
Seo Shin Sung
Seo Shin Sung
✧ the littl'shit ✧
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     02.12.17 23:31
Junho : merci, j'espère que tu aimeras lire la suite autant que tu aimes ce titre seo shinsung » some like it violent 960516634

Hyun Jun : MAIS C'EST QUOI CET ACCUEIL DE FIFOU ? seo shinsung » some like it violent 1261605147 J'ai craqué en voyant ce perso, j'ai pas su résister, je suis faiiiiiiiiiiiiiiible seo shinsung » some like it violent 1957105030
J'ai hâte de jouer avec vous, j'espère que vous allez aimer mon Shin seo shinsung » some like it violent 446220361
CET AMOUR QUE TU ME DONNES MAIS ARRÊTE MON COEUR SAIGNE seo shinsung » some like it violent 2143209425 seo shinsung » some like it violent 2143209425 seo shinsung » some like it violent 2143209425 (pourquoi faut-il qu'ils se déchirent inrp, damn, I'm not ready)

Aiden : (t'es beau) ( suspect ) (je ne sais pas ce que t'édit mais courage ow )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     03.12.17 9:57
BIENVENUE A TOI et bon choix de pv ! tu vas faire un heureux je le sens seo shinsung » some like it violent 1444614389
Revenir en haut Aller en bas
Lee Woody
Lee Woody
✨ la tulipe ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t74-lee-woody-purple-haze
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     03.12.17 11:16
Bienvenue beauté, avec un PV de feu en plus. J'crois que t'es pas prêt pour la vague de lové qui va t'arriver dessus seo shinsung » some like it violent 960516634
Bon courage pour ton histoire, n'hésite pas si besoin seo shinsung » some like it violent 117913382


i'm too high they said. i answered men as soon as you're empty you're flying better.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     03.12.17 12:43
Bienvenue à toi kihi Je vois que tu fais des heureux avec ce pv ! Bonne chance pour la rédaction de ta fiche et si tu as des question surtout n'hésite pas ! keur nom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent     03.12.17 13:28
T'as bien fait de craqué. hehe
Bienvenue par ici chou seo shinsung » some like it violent 1444614389 hâte de lire la fin, bon courage ! seo shinsung » some like it violent 1444614389
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: seo shinsung » some like it violent    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant