wazzup man?
- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois d'Octobre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition 'spéciale' du mois d'Octobre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
✦ N°2 #Friendzoned ✦
More informations ?
- Sujet : C'est deux connards dans un commissariat ...     16.12.17 23:03




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Shin Sung + Tenue


La gueule dans le flou, le regard dans le vide, le shot qui glisse sur ta langue, ton sang qui se change en vodka. Encore une soirée de débauche, encore et toujours, comme si t’étais incapable d'y résister. En même temps, quand tu sors avec Shin Sung, faut jamais s'attendre a ce que vous restiez clean très longtemps. Ton meilleur ami a clairement une mauvaise influence sur toi, mais ce n'est pas comme si tu allais t'en plaindre, au contraire, tu te laisses tellement faire que tu parlerais sans doute plus de complicité que d'influence. T'as tellement d’anecdote à raconter avec tout ce que vous avez pu foutre comme deux con. Tu ne comptes plus le nombre de cônes de signalisation volé que tu entreposes dans ta chambre ...
Déjà bien imbibé, tu te marres avec ton bro de cœur, mais l'alcool ça fait pisser, ça rempli la vessie comme pas possible.
Donc tu te lèves et tranquillement, tu vas faire ce qui doit être fait.

En revenant, eye contacte rapide, tu captes le regard de cette meuf qui te fait un clin d’œil ... « damne she's hot ». Tu jettes un coup d’œil rapide vers la banquette ou trône tranquillement le fessier de ton meilleur pote et tu te dis qu'il ne t'en voudra pas si tu flirte juste un chouïa avec la demoiselle.
Tu t'approches d'elle, présentation rapide, elle est trop mignonne. Tu lui souris, tu essaies de la séduire gentiment, ta main se glisse innocemment sur sa cuisse, dans un naturel déconcertant. T'es déjà tactile de base, alors imaginons juste une seconde comment tu peux être quand t'es bourré.

D'un coup, tu sens qu'on te tire en arrière et avant même que t'aie le temps de comprendre ce qu'il t'arrive, tu te prends un coup-de-poing en pleins dans la gueule, tu te mords violeement la lèvre au passage, tu essaies de te redresser, et tu remarques que le mec, il est vénère ... Wsh t'as fait quoi ?
«TOUCHE PAS MA MEUF FILS DE PUTE... »
Et encore un coup ... Albatar. Tu sens les nerfs monter dans un tourbillon d'incompréhension, pourquoi la meuf elle t'aguiche si elle à un mec ? Tu esquives un autre coup.
« PUTAIN ... Garde ta chienne en laisse si tu ne veux pas qu'on te la vole ... »
Ouais, une chienne .... une vraie chienne sans gêne. Elle aurait pu te dire dès le début qu'elle n'était pas dispos. La meuf, elle s'excuse maintenant ... Michto.
Tu te prends encore un coup dans la gueule alors que tu allais lui foncer dessus pour le frapper toi aussi... C’était sans compter le fait que Shin allait ÉVIDEMMENT réagir. Et c’était parti pour la baston... Et tu ne comptais pas l’arrêter.
T'as mal putain ... Ça a le don de te faire redescendre sur terre ce genre de truc. Tu profites de l'étourdissement provoqué par le coup que Shin Sung venait de lui mettre pour l'attraper par-derrière, le retenir pour que ton meilleur ami puisse s'en occuper ... Qu'il lui nique sa race.
Et alors t'entend sa pétasse de meuf couiner derrière pour qu'on laisse son mâle tranquille ... Deux contre un, c'est tout de suite moins équitable, mais au moins l'autre la, il fait moins le malin.
Tu passes ta langue sur ta lèvre, putain ça fait mal, tu t'es ouvert la lèvre.
gabi le loup


►►► Such a funny thing for me to try to explain How I'm feeling and my pride is the one to blame 'Cuz I know I don't understand Just how your love can do what no one else can crazy in love #Daellen
Revenir en haut Aller en bas
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     17.12.17 1:53




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Baebae Allen + Tenue


Le rire d’Allen résonne dans ta tête alors que tu enchaînes des shots d’alcool avec des noms de plus en plus exotiques. Ta gorge te brûle de plus en plus, tu es persuadé que tu pourrais foutre le feu à l’assemblée qui se déhanche devant toi si une étincelle avait le malheur d’être sur la trajectoire de ton souffle. Mais pour l’instant, pas d’incendie en vu alors que tu laisses ton regard se perdre sur les différentes courbes qui se dessinent devant toi. La musique est trop forte, l’air est saturé de fumé, les lumières te niquent les yeux mais tu t’en branles comme de ta première clope, parce que t’es trop défoncé pour te rendre compte que cette soirée pue autant la merde que les autres. Et puis, il y a Allen avec toi, ça rend déjà les choses plus intéressantes et marrantes. Vos conversations n’ont aucun sens ainsi déformées par la musique et par l’alcool, mais vous vous en foutez, vous n’avez pas besoin de ça pour vous comprendre. Tu te marres bien avec lui, alors que tu sais très bien que tu es putain de mauvais pour lui. Mais ce n’est pas toi qui vas essayer de l’éloigner, c’est devenu ton frère et plutôt crever que le laisser t’échapper. Sauf quand il doit aller pisser, bien sûr, comme c’est le cas à présent.
Pendant son absence, tu en profites pour t’affaler sur la première banquette venue et tu arrives vite à trouver un individu tout aussi attaqué pour flirter ou faire quelque chose qui y ressemble. Difficile à dire avec ce flou artistique qui assombrit ta vision. Investi dans cette nouvelle rencontre, tu ne remarques pas tout de suite qu’Allen met du temps à revenir des toilettes et c’est quand le regard de ton vis-à-vis se fige sur un point derrière toi que tu te retournes.

Et en un éclair, tu te dégages pour te diriger vers la scène où la si douce voix d’Allen invite un monsieur à garder sa chienne en laisse. Un fin poète pour un public si raffiné, ça t’aurait fait rire si le dit monsieur n’avait pas osé lever la main sur ton frère de cœur. Ce sombre enculé va déguster ta recette de tartes dans la gueule préféré. Tu ne laisses pas le temps à Allen de cogner quand tu l’envoies valser contre le bar pour l’étourdir. Un rapide coup d’œil vers ton meilleur ami pour t’assurer que les dégâts ne sont pas si grave que ça, et il va alors bloquer le gars pour te laisser le champ libre. Un vrai travail d’équipe dites-moi. Un léger rire et ta rage reprend le dessus alors que tu lui donnes un coup dans la mâchoire, tu entends sa meuf couiner et tu te retournes un instant vers elle : « Ferme ta gueule connasse ou c’est de toi dont je m’occupe après. » Hé, c’est que t’es pour la parité toi ! En reportant ton attention sur Allen, tu remarques que sa lèvre est ouverte et ton visage s’assombrit un peu plus : « j’y crois pas enculé, t’as osé le toucher. »
Tu chopes une bouteille sur le comptoir, sans te rendre compte du chaos qui vous entoure et, après avoir fini le fond pour ne pas gaspiller un si précieux liquide, tu l’exploses sur la tête du pauvre diable. Ça a l’effet de le calmer pour un bon moment. Tu as à peine le temps de pousser un cri de victoire que tu sens une main te saisir l’épaule et t’envoyer au sol. Ah, putain y a des bouts de verre partout et tu sens que tes vêtements et ta peau ne sont pas épargnés. Alors que tu te relèves en évitant un nouveau coup, sans voir qui exactement t’attaquer ainsi, tu saisis Allen par le col et l'entraîne hors de portée : « putain, faut qu’on se casse. »
gabi le loup




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
✦ N°2 #Friendzoned ✦
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     19.12.17 17:59




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Shin Sung + Tenue


Shin Sung , ce n'est pas un mec qui rigole , il ne faut pas se foutre de sa gueule à lui sinon tu le paies très cher , toi, tu le sais , tu le sais parce que t'es souvent témoin de ses petites impulsivités, et même parfois complices , comme maintenant. Toi clairement tu sais pas te battre, enfin, c'est pas que tu sais pas comment on fait, c'est juste que d'un point de vue technique t'es pas au point, tu fonces dans l'tas comme un débile et tu te prends autant de claques dans la gueule que tu n'en mets , et pour le peu que tu te retrouves contre plus costaud que toi, c'est souvent toi qui finit K.O en premier.
Il intime gentiment à la demoiselle de fermer sa gueule, tu lui lances un regard méprisant à la pouffiasse ... Non mais la bonne blague quoi, ça te gave d'ouf en vrai. C'est quoi son délire ? C'est sa meuf que le mec devrait frapper ! Pas toi.
Ton regard se repose sur ton meilleur ami, cette haine dans son regard, tu la connais trop bien, protecteur, il pète un plomb et dans tout ce raffuts, les gens qui s’écartent pour vous regarder, ton esprit bien trop embrouillé par ta propre colère, tu ne trouves pas le moment pour lui dire, tu vas bien, a la place, tu tiens ce mec du mieux que tu le peux alors qu'il se débat, t’évite même un putain de coup de tête qu'il lance vers l'arrière.
Durant le combat , alors que shinsung éclate une bouteille sur la gueule du gars et que tu fermes instinctivement les yeux pour éviter de te prendre un morceau de verre dans les yeux , vous ne vous rendez pas compte qu'au commencement des hostilités , quelqu'un a appelé la police.
Putain vous ètes trop bourré en plus ...
D'un coup , tu vois que quelqu'un attrape ton bro et le plaque sur le sol , dans un élan de colère, tu lui gueules dessus comme un fou , qui il est pour toucher comme ça à la deuxième boule de ta paire de couilles ? Tu jettes le type à la meuf libertine sur le côté, il à la gueule en sang et il est dans le gaz et tu te jettes sur le flics qui vient d’essayer de maîtriser ton meilleur pote et tu le pousse au point ou il se casse la gueule sur une table. tu le prend ensuite Shin au mots , tu remarque pas qu'il est blessé et dans un mouvement des plus habile , tu le tire d'un coup par la main pour le remettre sur ses pattes et tu te met a courir pour sortir , poussant les gens sur ton passage.
Tu jettes vite fait un regard vers l'arrière pour voir si Shin Shung te suit.
« GROUILLE, IL EST DERRIÈRE TOI PUTAIN .... »
L’adrénaline s'empare de ton corps , et tu cours dans la rue , deux policiers à votre cul , d'un coup, tu bifurques dans une ruelle , t'es sur que Shin à penser à la même chose , mais le truc, c'est que les deux agents vous ont quand même suivis. Tu rigoles tellement ça te rend nerveux. Le truc cool, c'est que vous êtes tout le deux sportif avec la danse, votre endurance est relativement bonne. Tu sautes au-dessus d'un muret, t'arrives dans une autre grande rue avec pleins de gens .... Merde ça vous ralentis et t'as peur de perdre Shin dans la foule.
« PAR LÀ .... »
Tu tournes encore dans une autre ruelle, et comme si tout d'un coup, le coup du karma voulait te punir de quelque chose, tu te retrouves face à un mur, dans un réflexe, tu te retournes pour t’enfuir en revenant sur tes pas, mais trop tard ... Ils sont juste la devant vous, vous barrant la route.
« Merde ... »
Tu lances un regard a shin alors qu'un des deux agents te colle littéralement la gueule contre le mur, coinçant l'un de tes bras dans ton dos. t'es essouflé , t'as chaud , t'es énervé... La soirée avait basculé en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire.
« ENFOIRÉ ... C'est pas parce que t'es habillé comme un gosse de 6 ans un jour de carnaval que t'as le droit de me toucher .... VAZY ME TOUCHE PAS.... »
Tu sens sa poigne qui se ressers et son corps qui bloque le tiens ... Il te fait mal putain. Tu te débats, t'es en colère.
« LÂCHE MOI CONNARD ....»
Tu te plains, tu tournes la tête sur le côté pour jeter un coup d’œil vers Shinsung et à ce moment la le mec te colle le visage contre le mur, ta joue s’écrasant contre celui-ci. Une lueur de lucidité éclaire ton esprit ... et tu stresse d'un coup , t'es en train de prier tout les dieux de la terre pour que ton petit dealeur de best friend se balade pas avec des sachets de coke et de pilule magique pleins les poches ... Sinon il est foutu.
gabi le loup


►►► Such a funny thing for me to try to explain How I'm feeling and my pride is the one to blame 'Cuz I know I don't understand Just how your love can do what no one else can crazy in love #Daellen
Revenir en haut Aller en bas
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     03.01.18 3:03




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Baebae Allen + Tenue

T’as le sang chaud, le genre qui bouillonne dans les veines et qui rend tes yeux fiévreux. Ou alors c’est simplement les vapeurs d’alcool combinées à ta connerie qui te donnent ce sentiment d’être invincible, tu ne sais pas et tu n’en as pas grand-chose à foutre. La voix d’Allen déraille dans ta tête, si bien que tu es déjà sur tes pattes à cavaler avant de comprendre ce qu’il a voulu dire, tu comprends que l’homme qui t’a mis au sol n’est rien d’autre qu’un charmant policier que tu aurais matraqué à lui en briser les os. Mais maintenant tu cours, suivant Allen qui écarte la foule comme Moise le ferait avec ta mère la mer rouge, ton épaule criant grâce à cause des bouts de verre qui la martyrisent. Putain de merde, Allen ne pouvait pas juste revenir sur la canap’ avec toi après avoir chié un coup ? Tu lui en veux un peu, mais t’es trop habitué, déchiré et pote avec pour le lui faire un coup de pute, toute façon si ce n'est pas lui qui fout la merde, c’est toi.
Allen tourne, et toi, tel Alice avec le lapin blanc sous ecstasy, tu le suis à la trace sans sentir la fatigue tirer tes jambes et oubliant Le rire nerveux d’Allen résonne encore une fois et si un part de toi veut lui faire avaler le bitume à cause de ça, tu sens un sourire remonter jusqu’aux coins tes lèvres, tes yeux brillant dans la nuit. Si tu ne faisais pas de danser, tu serais de ceux qui escaladent les immeubles la nuit ou passent leur temps à courir sans raison, et pas uniquement avec des flics au cul. Au moins de sauter au-dessus d’un muret, une pensée lucide te prend : t’as une dose sur toi et tu sens le coup foireux arriver. Le dilemme est lourd mais pour une fois la raison prend le dessus, ce que tu as dans ta poche ne vaut pas que tu retournes dans le bureau du juge, elle est de trop mauvaise qualité, comme la veste maintenant incrustée de ton sang et de verre alors tu les abandonnes dans la foule qui vous entoure. Peut-être cela fera-t-il le bonheur de quelques accros à la came coupée au détergent, cela sera ta bonne action de l’année. En revanche, les quelques billets accumulés restent bien au chaud dans ta poche de jean, faut pas non plus se foutre de ta gueule.
Tu n’as pas cessé de courir, mais ton regard a un instant perdu ta deuxième couille et la panique te prend avant d’entendre de nouveau la voix d’Allen. Au moment de rentrer dans la ruelle, tu vois le mur signant que la fête est finie et que ta bonne action n’a pas effacé tes années de filsdeputerie sur le tableau du karma. « Putain de merde Al, c’est un cul… » tu ne finis pas ta phrase car en te retournant tu remarques que les flics ont réussi à te tracer, putain depuis quand ça sait courir ces trucs ? Ton propre juron fait écho à celui d’Allen qui se fait violemment plaquer contre le mur, et pas dans la raison qu’il aimerait. Tu l’entends jurer et insulter quand tu recules violemment pour pas que le deuxième flic te touche. « Voyons messieurs, nous pouvons parler comme des êtres civilisés ? » tentes-tu malgré ton sourire mauvais. Sale gosse arrogant, bien que tu ne comptes pas t’enfuir en laissant Allen derrière, t’es un fils de pute pas un enculé, tu frappes un coup avant de te faire à ton tour plaquer contre le mur. L’histoire de toute ta vie. Tu es à la hauteur d’Allen et tu le vois qui a mal, soudainement plus furieux encore, tu donnes un coup de pied arrière dans le vide : « putain, mais vos mères les chiennes… »
Tu entends un bruit métallique et tes yeux roulent dans tes orbites, tu connais par cœur cette mélodie. « Vous savez, la dernière fois que j’ai joué avec des menottes, votre mère a marché en canard toute la semaine. » Toi et ta grande gueule.
gabi le loup



Spoiler:
 




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
✦ N°2 #Friendzoned ✦
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     15.01.18 11:14




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Shin Sung + Tenue


Lorsque ton regard se pose sur ton meilleur ami, tu comprends directement. Il a envoyé valser sa veste. En t-shirt dehors en pleins hiver, si ce n'est pas une putain de nuit en cellule et une amende qu'il gagne, ce sera une grippe. Enfin, vaux mieux ça que de se faire choper par les stup' pour trafic de drogue.
Toi Allen t'aime le danger, les ennuis ne te font pas peur , mais sur le cou, tu dois bien admettre que t'aurais bien préféré évite cette petite altercation.
Shin veut parler ? Ouais ouais bien sure, et toi, tu t'appelles Marie-Antoinette et t'as pas perdu ta tête. Tu souris plus trop , parce que la, tu la vois ta nuit au poste se dessiner clairement sous tes petits yeux. En plus, putain, t'as la tête qui tourne. Alcool et adrénaline, en plus du fait que tu viens de te secouer comme un shaker , ça te donne envie de gerber.
Shin lui retourne encore une patate dans la gueule puis il vient te rejoindre contre ton mur, regard de compassion, putain tes trop désolés ...
Lui aussi s'exprime avec des insultes, et furtivement, tu vois que son t-shirt est déchiré au niveau de l’épaule, et tu tiltes d'un coup ... Mais oui... Ton bro c'est pris un putain de coup de bouteille en verre sur la gueule et est tombé dedans. Tu n'en deviens que plus hargneux, il doit avoir mal ... T'as envie de le couver comme si t’étais sa mère d'un coup.
Tu ne rigoles même pas à sa réplique qui est pourtant hilarante.
« T'as mal ? »
regard inquiet, tu sembles tout à coup plus préoccupé par sa blessure que par l'emprise de ce type qui te met les menottes, t'es trop habitué...
« Abrutis ... Tu vois pas qu'il est blessé ? C'est pas possible d’être con a ce point là »
Tu soupires ... Ça te blase en vérité. D'un coup, tu sens la nausée remonter violemment. Oops
« Mon gars .... Je te jure que si tu me lâches pas je vais te gerber dessus et tu vas pas kiffer ... »
t'es vraiment sincère , la t'as envie de vomir tout ce que t'as ingurgité , tu te sens pas bien. Ta tête tourne et tu vois flou.
Pourtant, il ne veut pas te lâcher , au contraire , il te tient par les poignets et te pousse, avec sa radio magique, il a appelé un autre poulet pour ramener une bagnole .... Ouaaaa t'es presque ébahis par leur esprit d’équipe.
Tu te sens vraiment pas bien , d'un coup , encore sous l'emprise d'une montée d’adrénaline , tu t'enfuis de quelques mètres et tu finis par gerber ta dizaine de shots de vodka et tes quelque verre de bière derrière une poubelle ... Putain tu les avais prévenus.
Le policier il avait voulu te rattraper, il est à côté de toi le gars et il regarde ... Il veut te tenir la main ?
Faudra vous faire passer des alcootest qu'il sort q son collègue ...
« OUAAAAAAAAA putain , je suis trop EPATE par ta perspicacité , tu veux sentir mon haleine en guise de test troud'balle? .... »
t'es trop vénère , ton estomac fait des looping et t'es mal a l’intérieur.
Ni une ni deux, sans même que personne aie pris la peine de te laisser te rincer la bouche. Shin et toi êtes emmenés au poste dans un beau carrosse lumineux et musicale.
T'es trop en bad, tu parles même plus, la tété appuyer contre la fenêtre.
Et non Allen .... L'alcool ce n'est pas de l'eau ... .
gabi le loup


Spoiler:
 


►►► Such a funny thing for me to try to explain How I'm feeling and my pride is the one to blame 'Cuz I know I don't understand Just how your love can do what no one else can crazy in love #Daellen
Revenir en haut Aller en bas
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     21.01.18 15:40




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Baebae Allen + Tenue

On appuie un peu plus sur ta blessure, te forçant à te mordre la lèvre pour ne pas être trahi par un gémissement de douleur. Le goût du sang sur la langue, tu vois le regard inquiet d’Allen et soudainement, la culpabilité te prend aux tripes. C’est peut-être lui qui a foutu la merde au bar, mais ce n’est pas ton amitié qui l’aide à aller mieux. Tu es toxique, Shin. Ça te ronge de l’intérieur et contamine tes proches. Putain, t’es désolé. Mais jamais tu le diras à voix haute, surtout pas maintenant, tu n’as que ton regard pour montrer ce que la fierté t’empêche de dire. T’aurais pu mieux le protéger, Allen. Ce dernier te demande si tu as mal, et tu réponds, les dents serrées et un air qui se veut sûr de soi : « j’ai connu pire t’inquiète. » Mais ton acolyte de toujours engueule le flic qui semble prendre un malin plaisir à te compresser contre le mur, dans une autre situation, cela aurait pu être porteur de sous-entendus quelque peu graveleux. Tu fais un signe de la tête à Allen pour lui faire comprendre que ça va aller, même si le mélange d’alcool, de drogue et de douleur manque de te faire tourner de l’œil. Tu vois que ton frère de débauche n’est pas dans un meilleur état quand il s’enfuit, ou plutôt titube rapidement, derrière une poubelle pour rendre toute la conso du soir. Woh, tu pourrais faire la liste de tout ce qu’il a consommé rien qu’à l’odeur. Un petit rire s’échappe de tes lèvres quand il se fout délibérément de la gueule des deux poulets qui veulent vous faire passer un alcootest et quand vous êtes emmenés vers la bagnole de police, sans que tu ne fasses exprès de leur marcher sur les pieds, tu lui glisses « T’aurais pu viser les chaussures, on aurait pas perdu notre soirée. »
Une fois installés, ou plutôt jetés, dans la voiture, Allen ne parle plus et tu as le cerveau en surchauffe. Ta blessure saigne encore, tu dois être si pâle à présent. Mais au moins, tu as le plaisir de dégueulasser un peu cette voiture, un peu trop classe pour des flics. Petite vengeance muette alors que tu réfléchis à qui tu devrais appeler une fois au poste de police. Ton frère ? Non. Tu sais qu’il bosse ce soir et qu’il est plus que jamais à la dèche, et tu n’as clairement pas la force d’affronter un énième sermon. Un autre visage se dessine dans ton esprit et tu sers les dents. Non, tu n’as pas trop envie de le voir ce soir, lui. Te prendre un regard assassin n’est pas ce que tu veux de lui, mais pas sûr qu’il soit ravi de voir son petit frère embarqué dans la merde encore une fois à cause de toi. Et puis, tu n’es pas persuadé que le voir arrangerait et votre relation et ton état.
« Mec, tu tiens le coup ? » Murmures-tu à Allen quand vous vous arrêtez en face du commissariat. Tu forces pour marcher près d’Allen, malgré le policier qui essaye de vous éloigner, parce que tu n’es pas sûr que si ton meilleur pote tombe, ils soient vraiment empressés de le retenir. Tes yeux se perdent un instant sur le bâtiment en face de toi, étrangement peuplé à une heure si tardive. Ce n’est pas celui que tu connais le mieux de la ville, dans tous ceux que tu as visité, mais tu as toujours cette sensation de déjà-vu et d’histoire qui se répète, comme un disque rayé quand tu es embarqué. Tu as froid, mal, t’es défoncé dans tous les sens du terme et t’as du venin plein la bouche qui n’attend qu’à être craché.
gabi le loup




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
✦ N°2 #Friendzoned ✦
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     13.03.18 0:35




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Shin Sung + Tenue


Dans la galère de votre soirée agitée, un sourire ne manque pas de s'etirer sur tes lèvres au conseil diabolique de ton best friend. Ouais t'aurais dû lui gerber sur les pompes , mais t'as pas les idée claires , tu réfléchis à moitié bien , c'est flou dans ta vie et donc tout ce à quoi tu pensais à ce moment la c’était que la sonnette d'alarme du dégueulis avait été tirée.
Tu vomis souvent n'empêche , parce que toi t'es le genre de gars qui, quand t'as atteint ta limite , tu le sens , et tu continues pour voir jusqu’où tu peux aller.
Shin, il a une influence sur toi , c'est sur , mais ce qu'il ne sait pas, c'est que tu en es conscient et demandeur. Avec lui, tu te permets d’être un emmerdeur, tu extériorises tes démons à coup d'afont. Et tu kiffes ta vie, besoin de danger pour te sentir vivant.
La gueule contre la vitre, mal au point, c'est limite si tu gémis pas de douleur tellement t'as le mal de mer en voiture. Ha non, là, tu n'es pas bien du tout , tu te laisses un peu plus aller contre le dossier , les bras attaché dans le dos , position étrange. Tu essaies tant bien que mal d'avaler la salive qui s’agglomère dans ta bouche ... Tu veux un putain de verre d'eau la, un truc sain qui te nettoierait.

Arrivée à destination, la question fatidique t'est posé, tu lui souris, taquin ... Même dans les pires moments, il fallait rester serein n'est ce pas ?
« Au poil ma couille ... J'ai l'estomac presque vide, j'ai mal au cul et j'ai encore envie de gerber »
Tu te force toi aussi à rester près de lui , non mais ce serait la meilleure ça , vous n'etes pas des terroristes non plus , pas plus dangereux que des coq violent dans un beau poulailler
« Et toi ? Tu ne t'es pas loupé ... Tu dois avoir mal abusé. Je suis désolé »
Tu t'excuses parce qu'après tout , c'est grave de ta faute si vous en êtes la , t'as dragué la go d'un autre gars , c'est partit en couilles , Shin est intervenu. Vous êtes un peu comme Batman et Robin. Toi t'es Robin et lui Batman. Sauf que visiblement, vous êtes dans le clan des méchants.

Une fois à l’intérieur, tu ne prends même pas le temps d'admirer la magnifique déco, tu connais déjà les lieux un peu. Puis les administrations ça se ressemble toujours un peu.
Soudain, le policier, il parle d’appeler quelqu'un pour venir vous chercher.
Un regard paniqué à Shin, oh merde ...
« On appelle qui ? Mon frère c'est mort ... Il a déjà dû venir me chercher à l'hosto y a un peu plus d'une semaine parce que je m’étais malencontreusement perdu dans un canal »
Ouais, tu ne bois pas qu'avec ton frère de Coeur, te mettre la tête à l'envers est ta passion malsaine et des fois tu te prends des lubies et tu te casses la gueule, tronche la première dans la flotte gelée. Rien de grave.
Tu voyais cela dit le problème se dessiner lentement ... Si vous n’appeliez pas Aiden ... Alors qui ?
« Ou alors ... C'est toi qui parles ... »
Ouais, t'es un gros lâche, t'assume rien du tout. Un vrai gamin.
« Ou alors je sais ... On appelle Hyun Jun et on lui dit d’appeler Aiden ! »
Tu semblais avoir trouvé la solution du siècle, mais tu sais qu'il te méprise trop, Hyun Jun , quand t'es dans cet état.
Tu soupires un coup ...
« Sinon monsieur le poulet de Busan ... ce que vous faites là c'est de la non-assistance a personne en dangé ... Il est blessé »
Les idées pas clair, du passe d'un sujet a l'autre de manière incohérente.
gabi le loup


►►► Such a funny thing for me to try to explain How I'm feeling and my pride is the one to blame 'Cuz I know I don't understand Just how your love can do what no one else can crazy in love #Daellen
Revenir en haut Aller en bas
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     21.03.18 18:08




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Baebae Allen + Tenue

Allen te répond avec sa poésie habituelle, ça t’arrache un sourire de le voir si fidèle à lui-même. Quand il te demande à son tour si ça va, tu hausses les épaules, marmonnant un « je tiens le coup, tu n’as pas à t’inquiéter » en continuant de fusiller du regard les policiers qui vous traînent. La vérité, c’est que t’es sur le point de gerber ou de tourner de l’œil, voire les deux. Tu ne sais pas trop à vrai dire. Tu dois être plus pâle qu’une Geisha, déjà que t’en as les boules ça te ferait la paire. Il s’excuse aussi, ça te rend encore plus malade, merde, à quel point t’as aveuglé Allen pour qu’il pense que c’est sa faute son état ? Tu le connais par cœur, si tu avais mis des limites tu sais qu’il les aurait suivies, si tu l’avais simplement écarté de la bagarre il aurait trouvé une autre chienne à draguer et vous serez encore en train de vous éclater. C’est toi le poison dans votre relation, aussi consentant soit Allen. Tu le sais, mais tu ne veux pas laisser partir Allen. T’en as besoin, de ce type à tes côtés. Ton meilleur pote, ta couille droite, ton Robin. Tu te jetterais sous un camion pour lui sauver la peau à cette tête de con.
Vous rentrez dans le bâtiment, il a la même odeur que tous les autres. Un mélange savant de café et de tabac froid, un peu d’humidité avec une once de poussières venant de la paperasse accumulée sur le coin des tables. Ça grouille un peu, t’as déjà vu pire. Tu titubes un peu, mais tu tiens le choc, juste encore un peu. Putain, qu’on vous pose sur une chaise, celle que tu maudis habituellement, mais qui te semble comme un trône à cet instant. Tu mets une seconde à capter que le flic vous parle, tu rattrapes juste la fin et comprends qu’il vous demande qui devait être appeler pour vous. Allen semble paniqué et balbutie quelque chose en rapport avec un canal, putain en fait il n’a clairement pas besoin de toi pour enchaîner les conneries celui-ci. Apparemment il ne veut pas appeler son frère à cause de ça, ou alors ça devra être toi qui t’en charges, tu fais les gros yeux face à cette suggestion mais celle qui suit te laisse littéralement sur le cul. T’as déjà ravalé ta fierté quand t’as appelé Hyunjun pour qu’il te file un coup de main la dernière fois, plus jamais tu t’abaisseras à ça. Surtout que là, tu n’es pas seul dans la merde, tu sais très bien qu’il profitera de ton état pour te jeter à la rue dès que le commissariat sera loin derrière vous. « Plutôt crever en cellule que l’appeler, lui. » Ouais, c’est ce que tu dis. Tu cherches une solution de secours, ton frère, ce n’est même pas la peine d’y penser. Tu penses aussi à Sungjae avant de chasser cette idée de ton esprit, tu ne veux pas lui être (trop) redevable, appeler Jumin non plus n’est pas une bonne idée à tes yeux, tu ne lui fais pas encore assez confiance et tu sais même pas où il est à cette heure. Le regard noir, tu pèses le pour et le contre quand Allen parle de nouveau, pointant l’attention sur ta blessure. Tu jettes un regard au policier à qui il s’adresse, tu le vois peser le pour et le compte mais tu le devances : « Donnez-moi juste une chaise et un téléphone, pas la peine de jouer aux gentils flics. » Tu les méprises tous de toute façon, t’as perdu foi en les forces de l’ordre dès ta première interpellation et la première bavure que tu as subie.
On vous demande vos papiers et le numéro de la personne à prévenir. Après une hésitation, tu donnes un numéro et le policier passe le coup de fils. Quand l’interlocuteur semble décrocher, il se présente ainsi que le commissariat avant de te le passer. Tu prends une inspiration : « Ouais Aiden, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. » Un moment d’hésitation puis tu rajoutes : « la bonne c’est que ton frère est toujours entier, la mauvaise c’est que je le suis aussi. » T’as presque envie de rire, mais maintenant que tu as @Bae Aiden au téléphone, t’as plus qu’une envie. D’entendre sa voix et de le voir. Ouais, la douleur te fait vraiment tourner la tête.
gabi le loup




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
dramama ramama ramama hey
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     22.03.18 17:15




C'est deux connards dans un commissariat ...
ft. Allen & Shin Sung + Tenue

T'es seul chez toi ce soir, et tu le sais bien, c'est jamais bon signe. Même si parfois il empiète sur ton espace vital, tu préfères encore quand ton frère est là. Parce qu'au moins tu peux garder un oeil sur lui et pas passer ta soirée à t'inquiéter qu'il fasse encore une connerie.
D'ailleurs t'es même pas étonné quand t'entend soudain ton téléphone sonner à une heure tardive. T'as pas encore décroché que dans le fond, t'as déjà compris. La voix du commissaire ne te surprend pas et t'en soupires. T'es las d'être habitué à ce genre d'appels. T'aimerais ne pas t'y attendre, ne pas trouver ça normal.
Après s'être vaguement présenté ainsi que le commissariat, le flic te passe un des crevards qui a encore besoin de ton aide. Tu t'attends à entendre la voix d'Allen, mais c'est finalement celle de Shin Sung que tu reconnais à l'autre bout du fil.
Tu plonges ton visage dans ta main. T'es agacé, parce que t'en as marre qu'il te déçoive. T'aimerais ne pas avoir à le blâmer pour les erreurs de ton frère, tu voudrais qu'il ne soit plus une si mauvaise influence.
Parfois tu t'en veux d'être troublé par un gars qui représente une telle source de problèmes. Mais t'arrives pas à t'en détacher, c'est plus fort que toi.
T'écoutes sa presque blague d'une oreille septique. Tes yeux roulent vers le ciel. Tu laisses entendre un soupire avant de grommeler un simple "Vous faites vraiment chier". Tu ne dis rien de plus et tu raccroches. T'as pas envie de lui parler, parce que t'as la haine. Tu veux pas non plus lui laisser comprendre que, comme d'habitude, tu vas voler à leur secours.
Qu'ils mijotent un peu tous les deux, le temps que t'arrives. C'est tout ce qu'ils méritent.

Tu prends ton temps pour aller te rhabiller, tu te presses pas pour eux. T'as pas envie de rendre ça trop simple en débarquant en un claquement de doigts.
Tu te sens déjà bien trop généreux d'y aller. D'ailleurs t'hésites quelques fois à renoncer et faire demi tour. Parce que tu le sais, en cédant, tu fais preuve de faiblesse. Ils tireraient une plus grande leçon à passer le restant de la nuit en cellule mais t'arrives pas à te résigner à les y laisser. Idiot trop bon. C'est tout ce que t'es.

Les routes sont dégagées à cette heure de la soirée et tu arrives trop vite au commissariat. T'aurais aimé prendre plus de temps, te taper plus de feux rouges. Parce que t'as pas hâte d'être face à eux, de découvrir leur état minable. Vraiment, ça te fait chier de devoir encore gérer leur débauche.
T'entres dans l'établissement la tête baissée, parce que t'aimes pas être vu ici. T'as pas envie qu'on te reconnaisse, t'as honte. Faut dire que c'est pas très glorieux comme endroit, encore moins quand on est là pour venir chercher son idiot de frère. Celui qui a le même visage que toi et qui noie ta réputation avec la sienne.
Les deux fardeaux ont été mit en cellule en attendant ton arrivée. Arrivée dont personne n'était sûre. On les a laissé patienter là parce qu'ils faisaient trop de bruit, manquaient trop de respect aux flics. Tu t'excuses à leur place, mais ça te fait violence. Les mots restent presque coincés dans ta gorge. Putain, c'est pas à toi de faire ça normalement... A te courber pour réparer leurs erreurs.  
Tu signes la décharge, déposes l'argent sur le bureau pour pouvoir les faire sortir. Ça te fait mal, de débourser pour leur sauver la mise et tu comptes bien te faire rembourser jusqu'au dernier cent.
On te demande de patienter un peu et tu vas t'asseoir dans le hall. Nerveux, ton pied tapote contre le carrelage.
Finalement ils arrivent, escortés par deux flics, on te les remets. Tu les jauges de la tête aux pieds en soupirant. Ils sont effectivement dans un état minable et tu remarques leurs plaies. Ils ont probablement du se battre... Tes yeux sur eux se font noirs et sans un mot, t'agrippes leurs poignets pour les entrainer à ta suite hors du commissariat.
Ton pas est lourd et précipité. T'es agacé. Tu les emmènes en silence jusqu'à ta voiture garée devant, t'ouvres la porte et tu pousses ton frère à l'intérieur. "Attend là, bouge pas et ferme ta gueule, j'ai deux mots à te dire après." Tu refermes la portière en le laissant seul dans le véhicule. Tu dois lui parler, oui, mais t'as décidé de commencer par Shin Sung. Ta déception, celui qui te rend fou. Le responsable.
Tu le pousses contre le coffre, tu laisses ta colère éclater. "Stronzo. C'est toi qui l'a encore mis dans cet état j'imagine ?" Tu l'accuses, parce que tu sais à quel point il peut être une mauvaise influence pour Allen. "Qu'est ce que vous avez encore foutu hein ? Tu m'expliques ?" Tu demandes, le ton froid. Hors de toi. "Vous pensez que j'ai que ça à foutre de venir sauver vos culs tout le temps ? J'en ai marre de vos conneries putain !" T'en as marre d'assumer pour eux, oui.

gabi le loup




Si ta vie est tracée, dévie! Prends des routes incertaines, trouve des soleils nouveaux. Enfile des semelles de vent, deviens voleur de feu. Défie Dieu comme un fou, refais surface loin des foules. Affine forces et faiblesses, fais de ta vie un poème. Sois ouragan entre rebelles.

Revenir en haut Aller en bas
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...     24.03.18 18:01




C'est deux connards dans un commissariat ...
featuring. Allen&Aiden + Tenue

Aiden te dit quelques mots d’amour avant de raccrocher net, puis tu rends le téléphone au policier en ajoutant « il a dit qu’il arrivait. » Techniquement, ce n’est pas exact, mais tu le connais, si Allen est concerné, il sera le premier à venir à sa rescousse peu importe ce qu’il prétend. Tu jettes un regard à ton meilleur ami, pour le rassurer avant que l’on vous conduise en cellule en attendant votre sauveur. Il paraît que vous êtes trop bruyants et casse-couilles, ce que tu peux difficilement nier même avec toute la mauvaise foi du monde.
L’attente est longue, interminable. T’es affamé et assoiffé malgré le verre d’eau qu’un de vos geôliers t’a donné. Ton épaule te fait souffrir à chaque mouvement, mais t’essayes de rester discret et de ne pas piquer du nez à force de rester immobile, histoire de ne pas donner d’idée aux personnes autour de toi. Vous n’êtes pas seuls là-dedans, donc tu restes prêt d’Allen, au cas-où même s’il n’y a pas trop de meufs casées à draguer dans les parages. Au moins, pas de flics à la matraque facile ce soir. Aiden ne se presse pas pour arriver, tu te doutais bien que ça ne serait pas si simple. Plus les secondes passent, plus tu redoutes la tempête, t’en viens même à te demander si finalement, le sol de la cellule serait assez confortable. Les visages défilent comme les secondes autour de vous, tu sens les cernes se creuser sous tes yeux un peu plus à chaque instant. Tu invites d’un geste Allen à se reposer sur ton épaule valide, alors que ta tête finie appuyée contre le mur. La douleur finit par s’engourdir un peu, tu ne sens simplement plus ton bras. Tu dois faire pitié à voir. Un peu plus que d’habitude.

Enfin, on vient vous chercher. Tu mets plus de temps que d’habitude à te lever, essayant de réveiller ton corps malmené et fatigué, t’aurais bien l’insolence de t’étirer comme un chat mais tu n’as pas trop envie de réveiller ton épaule ou la brutalité de ceux qui t’escortent.
Tu finis par voir Aiden, planté au milieu du commissariat, clairement pas dans son élément. Son regard vous juge de haut en bas, et, tu l’avoues, tu n’oses pas trop le rencontrer. T’avais envie de le voir, mais maintenant que tu es là, tu te rends compte que ce n’est pas du tout réciproque. Ce n’est pas ce regard-là que tu veux qu’il pose sur toi. Ce n'est pas ce genre de tempête que tu veux affronter. Si Allen n’était pas avec toi, il aurait même pas levé le petit doigt. Qui le ferait de toute façon, pour toi, Shin ? Pourtant, tu ne montres rien. Tu te contentes d’un petit sourire en coin, provocateur, parce qu’apparemment être un connard, c’est tout ce que tu sais faire Shin, c’est ce que tout le monde pense. Alors il saisit vos poignets pour vous traîner dehors, comme une mère avec ses enfants terribles. Le froid te prend soudainement, putain, c’est vrai que t’as plus de veste. T’oses même pas imaginer ton état demain, si tu arrives jusqu’à demain.
Aiden pousse Allen dans la voiture et lui intimide le fait de rentrer dedans. Tu échanges un regard avec ton meilleur ami, oui, votre fête est arrivée et vous n’êtes pas partis pour faire les fiers. Il arrive en un éclair vers toi et te claque contre le coffre, réveillant la douleur. Tu râlerais bien, mais son accusation est tout ce que tu prends en compte sur l'instant. Il enchaîne, alors que tu restes silencieux, le regard soudainement plus sombre. « Ton frère est assez grand pour prendre ses consos seul ou choisir avec qui traîner. » Ta voix se veut tout aussi froide, mais elle tremble un peu, de rage. Tu le sais bien, tu le sais très bien qu’Allen se porterait mieux sans toi, mais tu ne supportes pas que quelqu’un d’autre vienne remuer le couteau dans la plaie. Tu le fais très bien tout seul. Il te demande t’expliquer, ce que tu fais en portant ta main à ton épaule. « Il a dragué la mauvaise meuf, un type est venu chercher la merde, j’ai cogné, tu connais la suite. C’est pas vraiment de sa faute. » Tu dédouanes Allen, c’est tout ce que tu peux faire. Peu importe ce qui franchira tes lèvres de toute façon, Aiden te croira coupable. Tu le détestes pour ça, tu détestes qu’il ne voie pas plus loin, qu’il te voit comme n'importe quel juge te verrait. Mais ce soir, tu n’as pas envie de te battre avec lui, t’as pas envie de t’enfoncer encore un peu plus. T’as pas envie de comprendre ce que tu veux de lui ou de culpabiliser encore plus. Aiden reparle et tu sers les dents, le regard toujours aussi noir mais soudainement plus moqueur. « Si t’en a vraiment marre, contente-toi de payer pour ton frère la prochaine fois. Je suis juste celui qui a appelé, j’ai jamais demandé à être aidé. » Surtout pas par toi T’as envie d’être plus blessant, de lui dire d’aller de faire foutre, qu’il était juste le « moins pire » des choix, t'y ajouter de la mauvaise foi, mais tu te contentes de lui lancer un regard féroce, avant de t’approcher de lui pour le dépasser. « T’auras l’argent de la caution demain dans ta boite aux lettres. » Glisses-tu à son oreille avant de retourner brièvement et lancer un salut rapide et un sourire d’encouragement à Allen, il en aura besoin, puis tu continues à t’éloigner de la voiture. T’es gelé et souffrant, mais tu préfères rentrer à pieds plutôt que devoir faire face à la déception d’Aiden un peu plus longtemps.
gabi le loup




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: C'est deux connards dans un commissariat ...    


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Nuit tombe. Deux âmes obscures attendent dans la taverne.
» Deux chatons à donner
» [Cartes] Deux cartes qui nous posent question... (Protecteur de la Lorien ; Pris dans la toile) [Résolu]
» Le moon est dans Wakfu :p
» L'ouverture de la salle d'armes