rps communs on the flux- Dân's Birthday Party !
- Adam's Birthday Party !
- Buddah on fire.

les infos flash- Coup d'oeil sur : la Chatroulette pour des date aléatoires, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

(clique pour voter !)
i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun


yolo

 

les petites annonces
─ 07.05.2018 : la màj n°8 est arrivée ! Viens donner ton avis sur l'annonce ici ! ♥ + ouverture d'un nouvel arrondissement : Gwangdok-gu ♥ ─ 07.05.2018 : L'édition du Busan Time pour le mois de Mai est disponnible ; rendez-vous sur ce lien. ♥ ─ Annonce Globale : venez donc voir nos scénarios, petit trafique d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t656-lee-jae-hyun-i-m-just-a
avatar
Sexy Policeman
More informations ?
- Sujet : i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     20.01.18 18:15

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Son portable de service en main, Jae Hyun avait longtemps hésité avant de l'envoyer, ce fichu message. Mais il n'avait pas pu s'empêcher d'être quelque peu inquiet pour lui, et il savait fichtrement bien que cela ne devrait pas être le cas. Pourtant, il ne pouvait pas contrôler ses émotions, si ? Il l'appréciait bien, après tout, avec le temps. S'il n'y avait pas eu tout le poids de son métier sur ses épaules, si l'autre ne faisait pas toutes ces choses illégales au quotidien, si le destin l'avait bien voulu, ils auraient pu s'entendre, peut-être, éventuellement, probablement. Mais on ne refaisait pas un monde avec des si et de toute manière, Jae Hyun détestait penser à ce genre de choses, parce qu'il savait que tôt ou tard, il saurait. Et alors, plus rien ne sera jamais comme avant. De ce fait, il essayait tant bien que mal de retarder les choses, d'éloigner encore un peu la bombe qui manque de lui exploser à la face. Pour son ami, mais aussi pour lui-même.

« Retrouve-moi derrière l'ancienne usine Samsung dans 15 minutes. »

Avait-il stipulé dans son tout premier message, déclenchement d'une toute nouvelle discussion qu'il avait entamé avec son supposé contact. Jumin était le nom par lequel il se faisait appelé, et que parfois, il haïssait l'entendre de sa bouche. Parce que ce n'était pas lui, parce que ce n'était qu'un masque, parce qu'il lui mentait. Un soupir las franchit ses lèvres, tandis qu'il rangea son cellulaire dans sa poche, enfilant par la même occasion un pull et une veste plus appropriés à la tâche qu'il s'apprêtait une nouvelle fois à faire. Il quitta son appartement, la capuche remontée, alors que ses pas le guidaient vers sa destination. Dans ces moments là, Jae Hyun faisait toujours profil bas. Il n'était plus le policier compréhensif qui prenait plaisir à aider les gens. Il devenait tout autre et portait l'identité de Jumin, un homme silencieux qui était tombé dans les noirceurs de la drogue et de l'alcool et aux fréquentations pas très recommandables. En apparence bien sûr. C'était sa mission après tout.

Arrivé sur les lieux, il scruta les alentours. Tout était macabre et sans vie, parfait pour une rencontre de ce type. S'immisçant derrière les bâtiments délabrés, Jae Hyun attendit son ami sur un vieux canapé destiné à la décharge qui avait été déplacé là et qui manquait à chaque fois de tomber en lambeaux. Puis il attendit. Il attendit qu'il arrive pour vérifier s'il allait bien.
(c) DΛNDELION


@seo shin sung

hey:
 


BECAUSE I CAN'T GO TO YOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
avatar
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     21.01.18 17:22

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Tu panses tant bien que mal les plaies qui constellent ton omoplate et ton épaule. Ces maudits bouts de verres se sont enfoncés un peu trop profondément pour n’être qu’anodins, faute de soins au moment de la blessure et à cause de ton entêtement à ne pas te rendre chez un médecin ou dans un hôpital. Mais tu t’en remettras, ce n’est pas le pire que tu es vécu ou ce qui t’empêchera de donner une droite à quiconque qui te cherche la merde. Tu t’en remets toujours, de toute façon. T’as appris à vivre en accumulant les blessures et les cicatrices, t’es plus marqué qu’un jeune de ton âge devrait l’être et un goût amer est déjà l’arôme principal de ta vie. On se demande parfois pourquoi tu prends la peine de te lever le matin, pourquoi tu prends la peine de vivre une vie comme la tienne, coincé dans un vieux T1 qui te sert de logement, un chat que tu détestes miaulant à la fenêtre. Tu te demandes aussi, mais tu n’es pas sûr de vouloir de réponse.
Tu chasses tes pensées en soufflant la fumée de ton tube à cancer, te levant pour laisser la bestiole passer et se lover dans ton lit défait. Ce chat, tu le gardes pour ton frère, le seul au monde qui peut prétendre avoir ta pleine confiance. Et encore, à lui aussi tu lui mens comme tu respires. Les gens à qui tu fais confiance, ils se comptent sur les doigts d’une main. Récemment, il y en a un nouveau dans le lot, un type qui a débarqué dans ta vie sans que tu ne le voies venir. Un type qui s’est posé à côté de toi un beau matin et qui a refusé de se barrer aussi infâme que tu aies été avec lui. Pas le genre à casser les couilles à parler tout le temps, même s’il pose parfois des questions que tu envoies valser d’un revers de main. Ouais, c’est un peu un type sorti de nulle part, ce Jumin. Bien sûr, tu ne lui as pas accordé une once de confiance tout de suite, ça sentait un peu l’anarque à la base. Et encore aujourd’hui, tu ne lui dis rien qui pourrait te foutre dans la merde si ça se savait. En revanche, tu sais pas pourquoi, tu n’es plus spécialement énervé quand il vient squatter avec toi, quand vous tapez la discute sur ton business, tu lui as même filé ton numéro sans le laisser poireauter trop longtemps. Peut-être que t’avais juste besoin de quelqu’un comme Jumin dans ta vie, pour t’apaiser un peu, pour t’éviter de trop de prendre la tête. Peut-être que tout ce qu’il a fait pour toi te donne l’illusion que vous pouvez être vraiment potes.
Mais vieux traumatisme oblige, une voix te rappelle que la trahison et l’abandon arrivent quand la confiance aveugle, alors tu te protèges tant bien que mal et continues d’ériger des murs entre lui et toi. Tu as par exemple évoqué que très rapidement ta soirée au commissariat avec Allen, sans donner plus de détails comme le nom de ton meilleur ami ou ta veste pleine de preuves compromettantes paumée dans les rues de Busan.

Ton téléphone vibre et tu ris presque en voyant le nom de celui qui t’a envoyé un message. Jumin.

« Retrouve-moi derrière l'ancienne usine Samsung dans 15 minutes. »

Tu hausses un sourcil, le type ne semble pas te donner d’autres alternatives ce qui titille ton esprit rebelle. Quelques années de plus et on croit pouvoir te donner des ordres. Tu fais un bruit désapprobateur et enfiles le premier tshirt qui te passe sous la main ainsi qu’une toute nouvelle veste récupérée tu ne sais où. Tu y vas parce que tu n’as rien d’autre à faire, c’est ce que tu dis, mais pour la peine, tu ne lui réponds pas et te contentes de te rendre au point de rendez-vous.
Tu observes le paysage grisâtre autour de toi, ralentissant le pas. Tu aimes bien cet endroit, malgré toi, ça te rappelle des souvenirs. Même si tu demandes ce que Jumin peut bien te vouloir ici, si bien qu’un mauvais pressentiment te prend doucement mais surement. Quand tu le vois, tu es quelque peu soulagé de le voir seul, tu ne voulais pas remettre le couvert.

« Jumin, alors, qu’est-ce que tu me voulais ? »

Apparence froide, comme à ton habitude, mais on peut voir un sourire se dessiner aux coins de tes lèvres quand tu lui donnes une légère tape sur l’épaule.
(c) DΛNDELION


Spoiler:
 




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t656-lee-jae-hyun-i-m-just-a
avatar
Sexy Policeman
More informations ?
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     04.02.18 21:21

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Ses pensées ailleurs, Jaehyun sursauta lorsqu'il entendit la voix grave de Shinsung s'élever dans l'air. Par réflexe, il se releva du canapé, prêt à encaisser cette légère tape sur son épaule qu'il avait vu venir de loin. Au premier coup d'œil, tout semblait aller bien pour le plus jeune, mais on n'était jamais trop prudent. Après tout, peut-être que ses blessures étaient dissimulées sous ces tas de tissus qu'il portait. L'air impassible, comme toujours, le jeune homme se rassit sur le meuble en piteux état, tout en prenant soin de laisser une place à son ami. Puis il réfléchit.

Qu'est-ce qu'il lui voulait ? Rien de bien particulier en soi, plus une sorte de vérification qu'autre chose, mais il n'allait tout de même pas lui avouer un truc pareil, surtout que cela pourrait le compromettre et que même, Shinsung se ficherait probablement de lui. Il commençait à le connaître maintenant, même juste à s'habituer à sa présence. Il n'était pas comme tout le monde, comme tous ces gens qu'ils côtoyaient au quotidien, il était même loin de l'être. Peut-être était-ce pour cela qu'il avait plus de facilités à l'apprécier, parce qu'il savait bien qu'au fond, il était plus qu'un gosse paumé, accro aux drogues et à ses dérivés, ou en tout cas assez pour en vendre, qu'il savait être gentil parfois, à sa façon, derrière ces façades de bad boy un peu froid et sarcastique. Sa compassion et sa gentillesse le perdront, à le faire s'attacher à n'importe qui de la sorte. C'était dans ce genre de moments que sa barrière entre lui et les autres lui manquait, mais tant pi, il fera avec. Il supportera le poids du mensonge pendant encore un moment. « Je... J'ai entendu parler de ton altercation avec la police, c'est tout. »  C'est tout, c'est tout. Quelle sublime hypocrisie. Heureusement qu'il avait l'habitude de jouer les impassibles, sinon son expression de papa poule inquiet l'aurait trahi dès le début. « Mais je vois que tu vas bien, c'est le principal. » finit-il par dire, à demi-voix, alors que sa main venait percuter l'épaule de Shinsung dans un geste amical. Quelques secondes plus tard, il se rendit compte que ce n'était pas la bonne épaule à frapper, que c'était celle qui avait été touchée lors de la bataille. Quel excellent ami il faisait dis donc.
(c) DΛNDELION


BECAUSE I CAN'T GO TO YOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
avatar
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     15.02.18 23:16

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Jumin te semble étrange aujourd’hui, mais tu ne saurais pas dire pourquoi. Qu’est-ce que qui, dans l’allure du jeune homme, dans sa voix, son expression, pouvait te faire penser ça ? Tu ne sais pas vraiment, mais c’est suffisant pour allumer la méfiance au fond de toi. Les années t’ont appris à faire confiance à ton instinct. Tu restes néanmoins impassible, laissant à ton ami le bénéfice du doute alors qu’il hésite légèrement sur tes mots, malgré son impassibilité habituelle. Un sourire se dessine alors sur ton visage, une étrange lueur dans le regard, alors que tu répliques avec un ton faussement enfantin :

« Ah, c’est chou, tu t’inquiétais pour moi ? »

Tu ne peux pas t’en empêcher, de taquiner, surtout avec Jumin qui se la joue aussi impassible que robotcop. Tu le sais, au fond, qu’il est un peu comme toi, qu’il a une facette qu’on ne soupçonne pas au premier abord. Tu vas pour lui dire que ce n’est même pas la peine d’en parler, que tu t’es déjà remis et que t’as l’habitude de ce genre de situation, mais seulement la dernière partie est vraie. Cette nuit-là t’a un peu secoué, même si ce n’est pas la première fois qu’on te ramène au poste par la peau du cul et clairement, tes bandages à l’épaule sont loin d’être une preuve de ta remise sur pied. T’as un peu la loose, Shin, ça te fait chier au plus haut point de sentir une faiblesse dans ton être. Alors, presque autant que par prudence, tu ne veux pas spécialement parler de cette altercation par orgueil. Pauvre enfant blessé dans sa fierté, il n’assume pas d’avoir eu un instant de panique, rejette la faute sur l’alcool et la drogue. Mais tu n’as pas le temps d’ouvrir la bouche que Jumin reprend, visiblement convaincu que tu vas bien, ce qui t’aurais fait plaisir s’il n’avait décidé qu’une tape amicale sur ton épaule était la meilleure idée de ce putain de monde.
Un juron franchit immédiatement tes lèvres quand tu crispes ta main sur la blessure encore fraîche et te détournes de Jumin. Ah, putain de sa mère la salope en claquettes, gobeur de queues de rhino olympiques… D’étranges insultes se bousculent dans ta tête alors que tu serres les dents et fais signe à ton interlocuteur d’attendre un instant. Ce n’est pas plus pour lui que pour la douleur que tu es aussi lyrique dans ta souffrance, c’est surtout une habitude pour la faire passer plus vite.
Après un instant, tu reportes ton regard sur Jumin avec une mimique se voulant neutre, bien que crispée. T’as un peu l’air d’un gosse pris en flagrant délit, qui sort tout juste d’une bagarre avec d’autres enfants déjà enfuis loin. Tu cherches un truc à dire, et il n’y a que ça qui arrive à franchir tes lèvres :

« Je t’aime bien Jumin, mais trouve un autre moyen d’exprimer ton amour pour l’instant. Je voudrais pas te rendre la pareille. »

Tu ne blagues qu’à moitié, même en amitié ta violence est omniprésente. En t’affalant dans le canapé, tu retires ta veste et jettes un coup d’œil à la blessure. Merde, les pansements sont un peu rougeâtres quand tu relèves tant bien que mal la manche de ton t-shirt, ignorant le froid ambiant. Ta menace déjà envolée, tu ajoutes sur le ton de la conversation :

« Je m’attendais pas à ce que tu veuilles me voir pour ça en vrai. »

Une curiosité sincère, une remarque presque anodine, une méfiance un peu dissimulée. Tu te sens con, une faiblesse ainsi exposée au grand jour, au moins tu fais assez confiance en Jumin pour ne pas directement tourner les talons. Tu as le malheur de toucher les plaies et tu te crispes un peu, une nouvelle salve de juron au bout des lèvres et un semi-geste d’abandon.
(c) DΛNDELION


Spoiler:
 




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t656-lee-jae-hyun-i-m-just-a
avatar
Sexy Policeman
More informations ?
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     04.03.18 12:04

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Jaehyun aura beau le cacher plus longtemps, il se rendit bien compte qu'au final, Shinsung l'aurait quand même cramé avec ses gestes maladroits et ses inquiétudes à demi-cachées. Faisait-il un si piètre acteur que cela ? Non, cela ne pouvait pas être le cas. Il avait réussi à le berner jusque-là, de toute manière, malheureusement. Et rien que cette pensée eut le don d'en ramener d'autres, un peu plus noires et déprimantes. Qu'il était stupide. Et bien plus stupide encore d'avoir donné cette fichue tape sur son épaule déjà endolorie. Jaehyun s'en voulut, parce que ce n'était décidément pas l'effet qu'il avait escompté en la donnant. Alors il se repentit en excuses, faisant bien attention à ne plus le retoucher. Qui sait ce qu'il pourrait aggraver de plus. Et il comprit, en voyant Shinsung lui faire dos, qu'il valait mieux qu'il ne fasse plus rien d'autre. Bah bravo l'amitié.

Un sourire désolé sur les lèvres, le policier sous couverture rit à moitié à la plaisanterie de son ami factice. Un rire plus peiné et d'embarras qu'autre chose. Mais il se promit de faire mieux. À pas lents, il se permit de venir s'asseoir à ses côtés, les mains dans les poches, pour le regarder enlever sa veste pour observer sa blessure. Pas joli à voir, Jaehyun s'autorisa une grimace. Même si son métier lui donnait l'opportunité de voir ce type de dégâts, il préférait en général les éviter. Histoire de ne pas les retrouver dans ses cauchemars le soir-même.

« Hm ? Ah euh oui... C'est normal... Entre amis... » Même lui n'avait pas semblé convaincu par ses propres propos, non pas parce qu'il ne considérait pas Shinsung comme un ami, mais toujours et encore parce que cette barrière qui les séparait semblait s'épaissir de plus en plus au fil des minutes. « C'est juste qu'on m'a raconté ce qui t'étais arrivé, à toi et Allen, alors je n'ai pu que m'inquiéter. » dit-il nonchalamment, avant de soudainement se rendre compte... qu'il avait plus que merdé. Des sueurs froides parcoururent son dos et il se retrouva figé alors que son regard resta bloqué dans le vide devant lui. Pourquoi avait-il fallu qu'il prononce le nom de son meilleur ami ? Il n'était pas censé le savoir. Il aurait dû fermer sa gueule pour une fois.
(c) DΛNDELION


Spoiler:
 


BECAUSE I CAN'T GO TO YOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
avatar
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     06.03.18 19:25

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Jumin se repend en excuse, mais tu t’en fous royalement, lui indiquant de laisser tomber par de vagues gestes de la main. C’est pas ça qui va calmer ta douleur, et puis, c'est pas comme s’il était le connard qui t’avait éclaté une bouteille sur l’épaule, c’est pas comme si s’il était un de ces flics qui t’avait secoué comme une pute malgré ta blessure. Il a juste été con dans ses gestes, ça ne serait pas le premier du genre que tu croises. Oh, mais dis-moi Shin, ça ressemble à des excuses ? Jumin aurait donc franchi la barre symbolique de la réflexion avant le poing dans la gueule, et surtout, de la tolérance après avoir merdé une fois ? Une fois, mais pas deux, tu le regardes quand même du coin de l’œil quand il s’assoit à tes côtés sur le canapé, histoire d’arrêter tout nouveau geste stupide.
Quand tu manifestes que sa demande de te voir juste pour ta dernière altercation avec les policiers t’a surprise, il te répond quelque chose qui te fait hausser un sourcil et germer un rictus amusé sur les lèvres. C’est normal entre amis. Ça te fait étrange d’entendre ça, formulé par Jumin, comme une confirmation de votre relation. Ça t’amuse parce que le mot « ami », il a été rayé de ton dictionnaire depuis des années, parce que « ami » ça n’existe plus dans ta vie, dans ton quotidien. Il n’y a qu'Allen pour prétendre à ce titre, et encore, il l’a largement dépassé, devenant comme ton propre sang. Mais étrangement, même si tu restes un bel enfoiré avec Jumin, si tu l'envoies souvent parfois chier, si tu restes méfiant, ça ne te dérange pas d’associer le mot « ami » à son visage. Même si ses mots ne sont pas certains, un peu hésitants. Oui, tu pourrais définitivement le voir comme un bon pote. Un ami. Tu vas pour faire une remarque, un truc mordant parce que tu n’es pas fait pour les déclarations à la con, parce que tu n’avoueras jamais que tu apprécies quelqu’un, mais Jumin parle de nouveau. Il dit qu’il n’a pu que s’inquiéter pour toi et…
Tu te figes. Allen.

Tu répètes ce prénom, ce prénom qui a tellement de sens pour toi. Ce nom qui est si précieux, si lourd de signification.
Une seconde, puis tu te lèves soudainement, faisant face à Jumin. Celui-ci est figé, il sait qu’il a fait une connerie. Le genre de connerie que tu ne laisseras pas passer. Ça monte doucement en toi, alors que le temps est suspendu entre vous, tu sens la rage se rependre dans tes veines. Putain, tu t’es fait niquer en beauté sur ce coup-là. Tu ne sais pas qui est supposé être Jumin, mais t’as déjà le goût amer de la trahison dans ta gorge.
Un rictus de rage prend le dessus sur tes lèvres alors que tu le saisis violemment par le col, collant presque vos fronts. Ton épaule te fait mal, mais c’est toujours plus supportable que toutes les questions et les épines qui te traversent à cet instant. Putain, tu le savais, tu le savais bien pourtant que personne n’était digne de confiance dans ce putain de monde.

« Dis-moi, tu comptais te foutre de ma gueule combien de temps encore ? »

Tu lui craches presque ces mots au visage, la prise se resserrant un peu plus sur son col. Pourquoi tu ne l’as pas encore frappé, pourquoi il n’est pas encore à terre ? Pourquoi tes yeux sont toujours rivés dans les siens ? Au fond, tu voudrais croire. Tu voudrais croire que c’est une coïncidence, une erreur, que vous avez juste une connaissance en commun, par pur hasard, sans rapport avec tes activités, sans rapport avec les flics ou avec la concurrence. Mais tu sais très bien. Tu sais très bien que tu n’es pas si chanceux. Et les pièces du puzzle s’assemblent doucement dans ta tête. Tu lèves le poing. Ta voix est étrangement stable, calme, froid, présage de la tempête au bout de ton poing.

« Donne-moi la meilleure excuse de toute ta putain de vie, et je retiendrais peut-être mes coups. »
(c) DΛNDELION


Spoiler:
 




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t656-lee-jae-hyun-i-m-just-a
avatar
Sexy Policeman
More informations ?
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     17.03.18 16:23

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Merde, merde, merde. On pouvait clairement dire que Jaehyun s'était fourré dans de sales draps. Il avait été con pour le coup. Sous un simple moment d'inattention, il avait lâché l'information de trop. Décidément, ils n'auraient jamais dû se voir, il n'aurait jamais dû demander à le voir, il n'aurait jamais dû taper ce fichu message, et tout serait allé pour le mieux. Mais la réalité l'avait rattrapé et Jaehyun en restait complètement figé. Il n'osait plus croiser le regard de Shinsung, parce qu'il se doutait bien que son manque de réponse signifiait qu'il avait compris. Et il s'en mordait les doigts d'avance.
Sans qu'on lui demanda son avis, il fut forcé à regarder son supposé ami dans les yeux. Leurs visages n'avaient jamais été aussi proches l'un de l'autre, et Jaehyun pouvait bien voir que sa colère allait s'abattre sur lui à tout instant. Ne flanchant pas, le policier continua de fixer Shinsung, en proie à un énorme dilemne. Lui cacher la vérité ou lui révéler le mensonge. Il hésita, longuement, mais bien trop honnête avec lui-même, il ne trouva aucune excuse potable à lui balancer. Alors, tout en sachant pertinemment qu'il risquait de perdre son emploi, il choisit de ne plus lui mentir.

« Je... n'ai jamais voulu un truc pareil. Je ne pensais pas qu'on en arriverait là, je t'assure. » dit-il dans un murmure, comme pour se justifier lui-même. « Écoute, Shinsung je... Je suis... » Il déglutit, les mots se bloquant dans sa gorge comme à chaque fois, alors qu'il se préparait mentalement aux coups qu'il allait sûrement se prendre. « Je suis de la police. » déclara-t-il, soudainement pris de vertiges, alors qu'il avait prononcé ses mots dans un bruissement qui ne pouvait et qui ne devait être audible que par son interlocuteur. Il avait eu l'impression de lâcher une énorme bombe, là, à cet instant précis. Avait-il signé la rupture complète de leur supposé amitié ? C'était tout comme. Shinsung n'était pas quelqu'un qui pardonnait facilement, encore moins un coup en traître tel que celui-ci, il le savait. Mais cela ne coûtait rien d'essayer n'est-ce pas ? Le cœur battant d'espoir et d'angoisse, Jaehyun referma l'emprise de sa main autour du poignet de son cadet, histoire qu'il desserre un peu son poing autour de son haut, ce serait déjà un bon début. Puis il planta ses orbes dans ceux noirs de Shinsung. « Je peux t'expliquer. Ce n'est pas ce que tu crois. S'il te plaît, je ne suis pas ton ennemi. »
(c) DΛNDELION


BECAUSE I CAN'T GO TO YOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
avatar
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     19.03.18 17:06

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Tu as le cœur au bord des lèvres, tu peux sentir ton sang brûler tes veines alors que Jumin fuit ton regard. Puis tu le forces à te regarder, tu veux voir dans ses yeux si tu te trompes. Son souffle sur ta peau, son front contre le tien, il ne flanche pas, fidèle au Jumin que tu connais. Et tu détestes ça, quitte à te trahir, il aurait pu aussi mentir sur toute la longueur, faire en sorte que ce ne soit qu’une mascarade du début à la fin. Que Jumin ait bien et bien jamais existé. Ça aurait fait moins mal. Une hésitation de sa part, ton point levé est sur le point de s’abattre quand il parle, murmure.
Les mots glissent sur toi, ton poing se baisse doucement, toujours serré. Il dit qu’il n’a jamais voulu ça, que vous en arriviez là, des mots que tu ne veux pas entendre, que tu ne veux pas écouter. Jamais, plus jamais. Plus jamais faire confiance. Tu veux juste des explications, tu veux juste savoir pourquoi tu t’apprêtes à le cogner et noyer le minuscule espoir que tu as eu l’espace d’un instant. Un spasme dans autour de ta prise l’indique de continuer à parler. Il dit ton nom, il te dit d’écouter. Shinsung et un ordre, de sa part, ils sonnent si faux, ton regard s’assombrit un peu plus. Il hésite, déglutit, crache le morceau, ordre silencieux alors que ton souffle est en suspens. Un bruissement franchit ses lèvres, frôle les tiennes, te pénètre. Et explose.

« Je suis policier. »

Tout se fige, de nouveau. L’espace d’un instant, alors que tu vois Jumin qui flanche, tu sens ton sang qui se fige, tes yeux qui s’écarquillent, l’incompréhension qui se peint sur ton visage. Pourtant, tu te doutais, dès qu’il s’est trahi, tu doutais. Mais l’entendre de sa bouche, ça te ravage. Comment tu as pu être aussi con, comment tu peux autant être affecté ? D’habitude, c’est toi qui te moques du monde, là, tu as l’impression que l’univers entier se fout de toi. Un flic. Un putain de flic. Ces mêmes types qui t’en ont fait baver quelques jours plus tôt, ceux qui ont toujours été dans ta vie et qui l’ont toujours pourri sans jamais chercher à comprendre. Toi, le sale gosse qu’on aime un peu trop contrôler, celui qu’on peut secouer un peu plus parce que c’est le fils de rien, de personne. Celui qu’on adore balancer en prison, récitant des leçons de morale sans grande conviction. Celui qu’on relâche toujours dans la rue, balafré, seul. Tu sers les dents, cette fois, c’est toi qui ne le regardes pas, tu ne veux pas le voir. Tu ne veux plus le voir. Lui qui vient de te renvoyer tous tes vieux démons à la gueule, cette peur qui t’a toujours lacérée, celle qui explique pourquoi la confiance est si rare chez toi. Une main se ferme sur ton poignet et tu lèves soudainement la tête, l’air mauvais. Son regard se plante dans le tien, tu vacilles. Il l’ouvre de nouveau, dit qu’il peut t’expliquer, que ce n’est pas ce que tu crois. Qu’il n’est pas ton ennemi. Un rire jaune franchit tes lèvres, tu resserres ta prise et cette fois, tu ne peux plus te contenir. Tu répètes sans dernière phrase comme un pantin sans âme, puis la tempête éclate.
Sous le coup de l’adrénaline, tu lui assènes un premier coup-de-poing puis le jettes au sol, non sans douleur de ta part. Tu le regardes un instant, le surplombant, puis tu te jettes sur lui, l’enjambant pour le bloquer sous son poids et plaçant tes mains autour de son cou pour le défier d’essayer de te dégager. Trop impulsif, tu malmènes un policier qui pourrait très bien se dégager s’il le voulait. Ton épaule te fait souffrir, mais tu te tais, te penchant sur Jumin pour lui cracher ton venin.

« M’expliquer quoi, Jumin ? Comment tu t’es bien foutu de ma gueule ? Pourquoi t’as choisi de venir voir le sale gosse de service pour le faire passer pour un con ? Que tu n’es pas mon ennemi ? C’est la meilleure celle-là, putain. »

Tu ris une nouvelle fois, avec un mélange de différentes émotions. Colère, dédain, rancœur, douleur. Tes mains tremblent, tu mets ça sur ton épaule souffrante alors que ton regard chancelle lui aussi. Ne pas écouter ses mensonges, tu essayes de te convaincre de ne plus te laisser avoir, de ne pas être tenté de l’écouter.

« Dis-moi, tu as aussi menti sur ton nom, pas vrai ? C'est un souffle presque qui franchit tes lèvres, un éclair sur tes traits montrent tes blessures avant que tu reprennes ta contenance. Tu as prévenu tes collègues, j’espère, ça serait con que tu te fasses griller pour rien. »
(c) DΛNDELION




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t656-lee-jae-hyun-i-m-just-a
avatar
Sexy Policeman
More informations ?
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     20.03.18 21:34

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
Le temps qui se fige, avec suspendu à lui cette tension qui ne manque pas de les étouffer à leur en arracher leurs souffles. Le cœur de Jaehyun devenait de plus en plus lâche au fil des secondes, lâche devant ce regard qui avait tant l'habitude de le regarder autrement, lâche sous le poids des douleurs qui le rongeaient, lâche devant lui. Si bien qu'il se rendait malade de lui-même, de ses propres choix, de ne pas avoir fui dès que l'occasion s'était présentée. Car maintenant, il était là, son visage plus proche que jamais du sien, sa respiration traduisant son explosion imminente, son front collé au sien. Jaehyun voulait vraiment qu'il comprenne, qu'il se rende compte, qu'il n'avait jamais été aussi sincère sur ses sentiments qu'à cet instant. Mais les mots se brouillèrent.

Et il asséna le premier coup de poing.

Le policier en vacilla, tenta de garder son équilibre mais fut balancé sans scrupule au sol. Celle-là, il l'avait mérité, il s'y était attendu, et il n'avait pas riposté. Mais la vache. Cela faisait un mal de chien. Le souffle haletant, Jaehyun posa une main sur sa joue, prévoyant déjà un bel hématome  bleu fleurir sur celle-ci d'habitude si blanche. Il ne sut d'ailleurs pas si c'était son imagination, mais il crut comme percevoir un goût métallique s'emparer avec légèreté de son palet. Du sang ? Il n'eut le temps d'y penser plus longtemps que Shinsung revint à la charge, se jetant sur lui pour passer ses mains autour de son cou. Instinctivement, le plus vieux tenta de l'arrêter, avant de finalement n'y mettre que peu d'efforts. Ça aussi il l'avait mérité ? Ses mots résonnèrent dans son esprit. Ses reproches, son ton, son rire. Tout tournait en écho dans sa tête. Mais la seule conclusion qu'il put en tirer, malgré tout le venin qu'il lui lançait, c'était qu'au fond, il ne voulait décidément pas le perdre.

Soudainement pris d'une envie de survivre, Jaehyun profita des mains tremblantes de Shinsung pour prendre l'avantage et le repousser, le bloquant par la suite contre le vieux canapé miteux. Puis, le regard grave, il planta celui-ci dans celui du plus jeune. « Jaehyun. Lee Jaehyun. » souffla-t-il sans aucune hésitation. « Je n'ai prévenu personne que j'étais en mission. Tu es le seul à savoir que je suis ici. Et tu veux savoir pourquoi ? » dit-il, resserrant sa prise sur les bras de Shinsung tandis que sa voix se faisait plus grave. « Parce que je m'inquiétais vraiment pour toi, merde. » Et Dieu seul savait à quel point c'était vrai, qu'il ne mentait pas et que ses mots débordaient d'amitié. « Et j'ai bien eu raison de m'en faire. T'as vu ton épaule ? Il faut que tu ailles à l'hôpital, tout de suite. Ça peut devenir super grave, tu ne t'en rends pas compte ? » Et tout d'un coup, tout sembla s'effondrer tout autour, seul le tourment prit le dessus et l'envie d'aider. L'envie de le sauver.
(c) DΛNDELION


BECAUSE I CAN'T GO TO YOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t556-seo-shinsung-some-like-
avatar
✧ the littl'shit ✧
More informations ?
En ligne
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun     21.03.18 22:31

 
i'm innocent
shin sung & jae hyun

« Fucked around and got attached to you. Friends can break your heart too. »
La situation se renverse, tu te retrouves plaqué contre le canapé alors qu’un léger sifflement de douleur se perd entre tes lèvres. Tu remarques alors la marque que tu lui as infligée, cet hématome qui est maintenant ta marque de fabrique, la preuve que tu ne sais toujours pas maîtriser ta violence, que peu importe ce que tu fais, tu redeviens toujours ce gamin aussi blessé que violent. Bien fait c’est ce que tu essayes de penser, comme un mantra, tu essayes de te convaincre, de ne plus entendre que tes propres paroles. Tes pensées sont aussi instables que ton souffle, une colère grondante qui, au fond, est plus dirégé vers toi que pour lui.
Puis son regard te capte, un regard grave, un regard étrangement calme. Ce regard qui t’a poussé à croire en lui, quand il t'a approché pour la première fois, parce qu’il est tout ce que tu n’es pas. Un duo semblable à un oxymore, toi, la colère tordant tes lèvres, lui le calme gouvernant ses traits. C’était ça Jumin, ce type que tu as laissé entrer dans ta vie, parce que tu avais besoin de quelqu’un comme lui à tes côtés. Mais cet homme n’est pas Jumin. Il se dévoile à toi, Lee Jaehyun. Aucune hésitation, ce prénom te désarme un moment et se répète comme un disque raillé dans ta tête. Un doute, cependant, s’accroche à ton esprit, qui te dit qu’il ne ment pas encore ? Mais celui-ci est tordu par d’autres quand il continue de parler, alors que ses mains sont comme des étaux sur tes bras, te retenant prisonnier de ses mots. Tu essayes de résister, mais tu entends quand même. Tu es le seul à savoir qu’il est ici. Comment être sûr ? Rien dans ses traits ne semble indiquer un mensonge, même aveuglé par la colère, tu ne vois aucune faille. Cette personne est différente de Jumin, quelque chose a changé, peut-être parce que le masque est enfin tombé. Il te demande si tu veux savoir pourquoi, et tu détournes la tête, ne voulant pas admettre ta curiosité. Tu veux juste que ça s’arrête, te libérer, mais tu es maintenu et ta blessure te fait toujours aussi mal. Elle te sonne peu à peu. Ah, tu es si pathétique, Shin. Je m'inquiétais vraiment pour toi. Un rire et un sourire narquois de ta part, mais ton regard est encore fuyant. Tu es tenté de croire, pourtant, tu marmonnes quelque chose qui ressemble à un « va te faire foutre », jolie répartie digne de ton immaturité et de ton entêtement à vouloir dresser un mur entre vous.
Pourtant, tu l’as entendu, ce sentiment dans ses mots. Mais tu ne veux pas y croire de toute façon, que quelqu'un puisse en avoir quelque chose à foutre de ce qu’il t’arrive. Tu as déjà du mal à comprendre l’attachement que ton propre frère a pour toi, alors un flic qui t’a trompé pendant tout ce temps ? Mais ce dernier continue dans sa lancée, profitant sûrement de ton silence, il continue à te surprendre autant qu'il t'énerce. Putain mais que cette mascarade s'arrête. Il te dit qu’il faut aller à l’hôpital, que ça peut devenir grave. Voilà pourquoi tu ne dis rien à personne habituellement, trop têtu pour accepter de l’aide, trop fier pour en demander, trop méfiant pour confier une part de toi à quelqu’un d’autre.
Tu rassembles tes dernières forces et repousses son emprise, essayant de créer une distance, trouvant assez de force pour cracher entre tes dents :

« Je m’en branle de ta compassion. Je n’ai pas besoin de l’aide d’un flic. »

Tu détournes une nouvelle fois la tête, mais tu ne quittes pas le canapé. Tu t’attends à ce qu’il lâche l’affaire et se tire, n’importe qui ferait ça face à ton rejet, alors que ta tête commence à tourner violemment. Ah, en effet, c’est peut-être plus grave que ce que tu ne veux admettre. Tu sens ton regard devenir fiévreux, si tes joues ne sont pas déjà rougies par la colère, elles le sont définitivement maintenant.
(c) DΛNDELION




내 피 땀 눈물 내 마지막 춤을
sois mien sans lendemain ☽This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
- Sujet : Re: i'm innocent | ft. shin sung & jae hyun    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant