wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Novembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition toute neuve du mois de Novembre est arrivée ! Clique ici ! ─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Yi Soo Yeon
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2532-yi-sooyeon-bubble-gum-
More informations ?
Sujet: première brûlure     27.08.18 22:02



première brûlure
(( tenue ))

Entrée remarquée. A peine met-elle un pied dans le bar qu’un « docteur double face » est lancé à son encontre. Humour moyen de ses amis. Fréquentations du soir. Bruyantes mais à la compagnie grisante. Et elle a bien besoin de ça Soo Yeon. Qu’on l’assomme de blagues à l’humour discutable et d’alcool. Son rapide passage à l’hôpital et ses retrouvailles improvisées avec Emi lui ont foutu le moral en vrac. L’odeur de désinfectant et le gout des médicaments comme virulentes piqûres de rappel. Et maintenant Soo Yeon doit oublier de nouveau. L’accident. La perte qui lui écrase le cœur. Le trou dans sa poitrine qu’elle remplirait volontiers de poison. Elle demande à ce qu’on lui paie un cocktail. Le plus cher. Le plus fort aussi. Parce qu’elle est convalescente quand même. Avec son coquard de compète, maladroitement dissimulé sous du maquillage. Sa paupière encore enflée ne laissant malheureusement pas de place au doute. Un verre pour la femme battue, annonce-t-on. C’est drôle – à moitié.

Les vapeurs d’alcool font doucement leur effet. Soo Yeon oublie peu à peu sa triste expérience à l’hôpital et tous les souvenirs qui sont remontés avec. Elle n’est pas sûre que cela fasse bon ménage avec les anti-inflammatoires qu’elle a pris en dinant. Du moins c’est l’excuse qu’elle utilise lorsque qu’ils s’éclipsent tous pour aller fumer quelques pétards dans une ruelle adjacente. Ça l’arrange bien au final. Ce n’est pas toujours évident de se défiler. Et comment pourrait-elle leur dire que la drogue est bien l’une des rares choses qui l’effraie encore ? trop fière pour l’assumer. Pas assez confiante envers les gens qui l’entourent. Elle leur fait au revoir de la main alors qu’ils la quittent avant de se pencher sur son verre. Zut, vide. Comme toutes les bouteilles sur leur table. Jamais elle ne prendrait le risque de se déshydrater en leur absence. Non non. Dressée sur ses deux jambes Soo Yeon se rend compte que les cocktails et le soju ont déjà bien fait leur travail. Elle traverse le bar chancelante jusqu’à venir s’accouder au zinc pour demander un énième verre.

featuring. @nakamura kazuya


gabi le loup




cute but psycho
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nakamura Kazuya
(Frite) Le cocktail molotov
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2314-nakamura-kazuya-le-cot
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     28.08.18 2:28



première brûlure
(( tenue ))

Journée solitaire où les consultations se succèdent. Animaux aux multiples blessures qu’il faut soigner. Il joue le rôle du sauveur aux yeux des ces personnes trop attachées à leurs bêtes plus précieux que leur propre enfant. Il les comprend que trop bien. Il possède lui-même un husky et un Chiba qu’il chérit outre mesure. Mais lui, qui va le sauver ?  La nuit tombe sur ses éclats d’espoir qu’il offre à autrui sans contrepartie, fermant la porte à la lumière. Soirée d’errance d’une âme en perdition cherchant un refuge éphémère le temps de se rassurer que vivre est la solution. Pousser les portes d’un bar qui lui fournirait l’élixir de l’oubli qu’est l’alcool. Cette douce amie qu’il avait retrouvée après tant d’années d’abstinence. Il s’installe au comptoir. Un sourire familier échangé avec le barman. Une place d’habitué vite rentabilisée par le nombre de bières débitées. Les heures défilent et les échanges corporelles se multiplient. Sur la piste de danse, dans les toilettes, dans la rue entre deux cigarettes. Tu oublies. Tu essayes de revivre, sans grand succès. Tu es comme une poupée de chiffons qui bouge selon les envies de son maitre. Et puis, il y a eu ce doux son parvenu à tes oreilles. Son regard commençait à chercher celle qu’il pensait être revenu d’entre les morts au travers la foule. Il la trouva à cette table au milieu de ce groupe d’hommes à l’humour douteux. L’envie de l’arracher à ces imposteurs lui étripait les entrailles. Pourtant, une part de lucidité savait que ce n’était pas possible, qu’il s’agissait d’une supercherie de son esprit. Assis sur son tabouret retrouvé au bar, il l’observait de loin. Et plus il la regardait, et plus il était convaincu qu’il ne s’agissait pas d’une simple illusion, les effets de l’alcool aidant. Sa bouche devenait sèche malgré le liquide qui s’engouffrait avec profusion dans sa gorge. Malgré son envie de la rejoindre, il ne bougea pas d’un pouce, restant à détailler cette jeune femme qui éveillait en lui des souvenirs qu’ils pensaient oubliés à jamais. Elle avait le même regard où se côtoyait cette lueur d’espièglerie et d’inconscience.

Son cœur ratait un battement quand son groupe se détacha d’elle, et surtout quand l’idée de s’engager sur son chemin la posséda. Il se redressait, prenant un air de bonhomme. Les émotions le tiraillaient à l’approche de l’ange, mais rien n’était translucide. Les mots traversèrent la barrière de ses lèvres quand elle commanda son verre. « Il est pour moi. » lâchait-il à l’attention du barman qui acquiesçait d’un mouvement de tête. « Il n’est pas bon de boire seule. » continuait-il sur un ton cordial, un voile de retenue dans la voix, ne sachant comment dompter ses sentiments qui faisaient rage en lui. D’un mouvement sec qui claquait le haut de sa bouteille au verre de la jeune femme. « Santé. » Un premier sourire taquin. Une première approche bancale.


featuring. @Yi Soo Yeon


gabi le loup
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yi Soo Yeon
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2532-yi-sooyeon-bubble-gum-
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     28.08.18 11:53



première brûlure
(( tenue ))

Elle s’accroche au bar un peu maladroitement. Faufile son corps entre deux tabourets vides. Le besoin de se saouler encore un plus se fait trop pressant. C’est le problème quand on se retrouve seul. Face à ses pensées. Sans possibilité de les éviter ou de faire taire la petite voix qui te rappelle que tu ne pourras jamais oublier. Que la mémoire est éternelle et qu’on ne peut pas se jouer d’elle. Alors il faudra que Soo Yeon ne soit jamais seule ou toujours saoule. Très saoule même. il parait que la drogue est ce qu’il y a de mieux pour mettre sur pause pensées et souvenirs. Mais elle se refuse encore à y céder. La liqueur dans laquelle elle se noie n’est pourtant pas meilleure. Tout aussi nocive et addictive. La gamine au bord de l’alcoolisme. Mais pour l’instant c’est pas son problème. Sa bonne conscience est viciée, transformée en diable d’épaule – lui susurrant d’aller toujours plus loin.

Elle arque un sourcil quand le type d’à côté annonce lui offrir son verre. Ça fait toujours ça d’économisé pour la prochaine. Parce que Soo Yeon se dit qu’il pourra bien lui faire cadeau des anciens. Aussi. elle s’arme d’un sourire auquel elle ne croit plus pour remercier l’inconnu. « merci. » tout le monde y croit à ce sourire à la bienveillance irréelle. Vestige d’une époque où Soo Yeon était l’incarnation de la douceur. Les lèvres se souviennent du mouvement mais le cœur n’y est plus tout à fait. Et puis il faut dire que l’approche est un peu lourde. Mais ça amuse Soo Yeon qui est déjà délicieusement imbibée et bien plus encline à tomber dans le panneau. Ou à vouloir tomber dedans. « c’est généreux de ta part de me venir en aide. » elle n’avait pas vraiment d’être seule avec elle-même. elle finit par s’assoir à côté du type et trinque avec lui. son regard se perd sur le corps peint en noir de l’inconnu. « wow ça en fait des tatouages ! » ses yeux brillent alors qu’elle se rapproche pour regarder les milles et uns dessins parsemés sur la peau du jeune homme. véritablement fascinée.  


featuring. @nakamura kazuya


gabi le loup




cute but psycho
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nakamura Kazuya
(Frite) Le cocktail molotov
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2314-nakamura-kazuya-le-cot
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     31.08.18 14:30



première brûlure
(( tenue ))

Une approche quelque peu maladroite pour ne pas dire lourde. L’alcool inhibait déjà délicieusement mes sens, les mots échappant à mon contrôle. Un sourire, dernier vestige d’un passé dont j’ignorais tout trônait sur le visage de la belle qui me remerciait. Un instant de lucidité, et on me murmurait à l’oreille que ces traits qui servaient de masque déguisé, je le connaissais que trop bien, l’arborant moi-même depuis plusieurs années. Cette coquille que l’on se construit pour se planquer à l’intérieur tel un escargot avait été façonné dés mon enfance, m’offrant une solide forteresse à l’heure actuelle dont j’étais le seul à démolir de l’intérieure. Cela la rendit que plus charmante à mes yeux. « Je ne laisse jamais une demoiselle se déshydrater. » répondis-je sur le même ton léger avant d’amener le goulot de ma bouteille à mes lèvres. Cela pouvait être étrange, mais j’étais sincère par ces mots. Boire seul, il n’y avait rien de pire. On avait chacun notre raison de nous noyer volontaire dans ce liquide agréablement toxique. Il n’y avait pas véritablement de bonne ou mauvaise raison en soit. Je reposais ma bouteille sur le comptoir avant de jeter un coup d’œil à mes mains que j’observais plus attentivement, détaillant l’encre noire qui les recouvraient. Par moment, j’avais tellement l’habitude de vivre avec que j’en oubliais leur existence. Je souris bêtement avant de relever la manche de mon haut pour lui en révéler un peu plus. « N’est ce pas ? Certains sont de moi, d’autres d’une amie tatoueuse. » J’en détaillais particulièrement un du bout du doigt, un sourire nostalgique naissant sur le bord des lèvres. Ces quelques mots gravés maladroitement sur le revers du poignet. Ses premiers mots pour lesquels j’avais insisté qu’elle essaye, lui servant de cobaye. Je m’arrachais à contre cœur à sa contemplation, chassant les tristes souvenirs envahissant mon esprit, pour revenir à la brune assise à mes côtés. « Tu as l’air d’apprécier la vue ! » la taquinais-je alors que je m’apercevais de la fascination qu’elle faisait preuve face à eux. « Tu en possèdes aussi ? » réellement curieux, vouant une véritable passion pour la création de cet art indélébile. « Au fait, je m’appelle Nakamura Kazuya, mais appelles-moi Kazuya. On va éviter d’appliquer les règles de bien saillance entre nous. Soyons directement amis, mh ? » J’émis un ricanement à la fin de cette présentation aux connotations occidentales, gavés des politesses de respect que je qualifiais d’hypocrites depuis l’instant où j’avais été en âge de comprendre les magouilles de mon père.


featuring. @Yi Soo Yeon


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yi Soo Yeon
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2532-yi-sooyeon-bubble-gum-
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     02.09.18 20:58



première brûlure
(( tenue ))

Il a tout du mauvais garçon et c’est surement ce qui pousse Soo Yeon a se laisser avoir. A tomber dans le piège comme si elle ne remarquait la lourdeur à peine dissimulée de son approche. Il a cette allure des hommes qui vous brûlent jusqu’à la dernière cellule et c’est justement ce qu’elle attend. La destruction massive de son corps. Pour une Soo Yeon trop peureuse pour ouvertement fin à ses jours. Et ses paroles la font presque rire. C’est l’alcool qui veut ça et se petit fond de midinette qui reste bien accroché à la jeune femme. Celui qui fait que parfois elle ricane aux avances d’un jeune homme séduisant. L’innocence n’est jamais bien loin mais elle préfère fermer les yeux sur ce vestige de son passé, d’une enfance mise au placard. Elle boit une gorgée alors que son regard se perd sur les tatouages du bel inconnu. Véritablement impressionnée par l’encre qui semble recouvrir la totalité de son corps. « t’es tatoueur ? » Par réflexe elle rapproche ses doigts, comme si toucher allait lui permettre de mieux voir. Mais retire sa main à peine a-t-elle frôlé l’épiderme du jeune homme. Presque gênée par la familiarité dont elle fait preuve. Elle scrute du regard les bras peints. Impressionnée et charmée par les dessins. « j’adore les tatouages même si je n’en ait pas. C’est beau un corps tatoué. » ajoute-t-elle pensive. Cette dernière phrase ne lui étant pas vraiment destinée. Elle quitte l’avant-bras pour regarder son visage. « j’aimerais bien mais je n’ai pas vraiment d’idée. » enfin si mais elles sont déprimantes et toutes en relation avec son regretté grand-frère. Elle soupire. Incapable de garder ces pensées éloignées bien longtemps. A croire que tout la ramène à lui. Signe flagrant d’un deuil pas encore accepté. « t’es japonais ? » demande-t-elle dans cette langue. Voilà qui attire immédiatement son attention. Soo Yeon n’a la possibilité de parler japonais qu’en cours et elle n’y va plus beaucoup… « yi soo yeon, enchanté. mais tout le monde m’appelle sue. » dit-elle avec un sourire amusé. « je ne suis pas douée avec les formalités, kazuya kun. » sourire en coin. Elle boit une nouvelle gorgée sans le lâcher du regard. Japonais, tatoué et peu conventionnel. Il semblait avoir tout pour plaire. En tout cas c’est ce que l’euphorie de l’alcool lui disait.   


featuring. @nakamura kazuya


gabi le loup




cute but psycho
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nakamura Kazuya
(Frite) Le cocktail molotov
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2314-nakamura-kazuya-le-cot
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     27.09.18 17:14



première brûlure
(( tenue ))

Ce brin d’insouciance brillant de manière éphémère au creux de son regard m’attire de manière irrésistible, au point que j’en rajoute une dose pour le revoir quelques instants. Cet air enfantin qui était si éloignée de ma personne, oublié depuis longtemps dans les abimes de mes souvenirs d’adolescent. Je souris en entendant ses propos. Etais-je tatoueur ? J’entendais souvent cette question qui me faisait toujours autant rire. « Non, je suis vétérinaire. » Et j’aimais toujours l’effet qu’avait cette révélation sur mes interlocuteurs. « On ne dirait pas, mh ? Le tatouage n’est qu’un de mes hobbys. » J’apportais ma bière à mes lèvres alors que je me délectais de son étonnement. J’observais du coin de l’œil ses doigts dessiner le contour de mes tatouages de mon bras, l’incitant à continuer, même si elle retirait sa main comme si mon épiderme l’avait brulé. Je la regardais plus attentivement avant de déclarer. « Tu pourrais facilement en porter un. A un endroit discret si tu ne veux pas le partager avec les autres. Ceux que je garde pour moi sont ceux qui portent une vraie histoire. » Un zeste nostalgique, mon regard se perdit à nouveau dans mon verre d’alcool, me souvenant soudainement de ma présence dans ce bar : oublier son souvenir qui me hantait encore. Deux cœurs maltraités pas la vie qui tentait d’effacer leur douleur comme il le pouvait, de manière maladroite certes, mais ils faisaient de leur mieux pour vivre sans eux. Des mots dans ma langue natale retentirent telle une délicieuse mélodie à les oreilles, me tirant de mes songes. Je tournais à nouveau mon visage vers la demoiselle, l’écoutant avec d’autant plus d’attention qu’auparavant avant d’éclater de rire. « En effet. Ma mère était japonaise, c’est une partie de mes origines que j’affectionne particulièrement. Et toi ? Est-ce ta langue maternelle ou langue apprise ? » Demandais-je avec grand intérêt. Voilà que le grand Kaz d’habitude si peu bavard ouvrait grand sa bouche, parlant même un peu trop à mon gout. Etait-elle le miracle que j’attendais depuis si longtemps ? Le kun au bout de mon prénom m’arrachait un sourire en coin. Il y avait des siècles que je n’avais plus entendu quelqu’un m’appeler de la sorte. « Enchante Sue-Chan. » répliquais-je sur un ton étonnement enjoué. Je levais mon verre vers le sien pour porter un toast. « A notre rencontre. Kanpai » continuais-je en japonais émettant en un petit ricanement. Reposant mon verre sur le comptoir, je repris notre première conversation, tapotant sur son poignet du bout du doigt. « Si une idée ou une envie se présente à toi pour un tatouage, je serais honoré d’être le premier à te le graver sur la peau. » Mes doigts s’arrêtèrent sur son poignet et remontèrent le long de son bras avec une lenteur déconcertante alors que mon regard se figeait dans le sien, libérant des éclaires d’un désir soutenu.

featuring. @Yi Soo Yeon


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yi Soo Yeon
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2532-yi-sooyeon-bubble-gum-
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     28.09.18 23:17



première brûlure
(( tenue ))

le spectre de l’innocence se fraie un nouveau chemin sur le visage de soo yeon alors que l’étonnement étire ses traits. un passage aussi éphémère que les précédents. ravivé par la révélation du jeune homme. les apparences peuvent être trompeuses et celle du bel inconnu illustre parfaitement ces mots.  les tatouages agglutinés sur sa peau ainsi que les bières accumulées sur le bar font défaut à sa profession. un sourire – sincère pour cette fois, lui échappe.  suivit de près par un rapide éclat de rire cristallin. « en effet. » dit-elle amusée. « ça ne se voit pas au premier abord. » elle noie la fin de sa phrase et ce qui pourrait s’apparenter à une douce moquerie dans son verre alors qu’elle boit une gorgée. soudainement le cocktail qu’elle a commandé – un peu au hasard, lui parait bien trop sucré et féminin à son gout. telle la gamine qu’elle est, soo yeon écoute avec intérêt ce qu’il a à lui dire sur les tatouages. ceux que l’on dissimule aux yeux des autres. les secrets d’une sensibilité que personne d’autre que soit ne pourra jamais pleinement comprendre. l’expression ultime. indélébile. de son intimité. comme un journal intime exposé aux yeux et aux sus de tous. sans pour autant donner le code pour en décrypter la subtilité. et malgré cela soo yeon n’est pas certaine de vouloir afficher si ouvertement le souvenir d’un frère parti trop tôt qui lui lacère déjà la peau. nul besoin d’aiguille quand son corps est déjà transpercé par le chagrin. son visage se ferme. l’innocence se retrouve noyée sous l’amertume de l’enfant endeuillée. elle se braque jusqu’à ce qu’elle s’ouvre à nouveau quand il est question du japon. son pays d’adoption.
« je suis coréenne mais née à osaka. j’étais encore un bébé quand on est revenu s’installer à busan mais je suis restée très attachée au japon. j’espère que mon japonais fait honneur à ma ville de naissance. » fausse modestie d’une gamine qui sait qu’elle maitrise la langue. la première qu’elle aura voulu apprendre en plus de son coréen natale. la seule qu’elle sait parler presque à la perfection. sale gosse. elle se réjouie de voir que son japonais fait son petit effet sur kazuya. fierté enfantine de marquer des points auprès du garçon convoité. soo yeon soulève son verre pour venir trinquer avec lui. elle sourit encore. beaucoup pour la même soirée. sans l’alcool ou les blagues de mauvais gout pour tirer sur ses joues. elle boit de grosses gorgées pour finir plus vite son verre et se débarrasser du cocktail qui n’est plus vraiment à son gout. « je ne sais pas. » elle pose son coude sur le bar et met son menton contre sa main pour se rapprocher un peu plus du jeune homme. elle fait tourner son verre comme s’il contenait un bon vin avant de le finir en grimaçant. « ew. c’est pas bon en fait. » elle se redresse pour mieux regarder kazuya. avec une drôle d’étincelle dans les yeux. celle du jeu qu’on amorce. « toi qui a l’air d’être calé sur la question. qu’est-ce que je pourrais faire et où ? ça m’intéresse. et si tu as des conseils sur les boissons du bar je suis preneuse aussi ! »


featuring. @nakamura kazuya


gabi le loup




cute but psycho
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nakamura Kazuya
(Frite) Le cocktail molotov
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2314-nakamura-kazuya-le-cot
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     27.10.18 14:47



première brûlure
(( tenue ))
L’alcool dénouait ma langue, et les paroles coulaient à flot rompant le silence que j’avais adopté depuis ma plus tendre enfance. Les sujets de conversation aidant, il était difficile de m’arrêter quand le Japon, pays de mes origines maternelles, et les tatouages, mon hobby le plus prenant, étaient en première ligne de mire. « Tu es d’origine japonaise tout de même. » répliquais-je avec un petit rire, insinuant que le fait qu’elle soit coréenne ne change en rien son lieu de naissance. Je hochais vivement la tête. « On entend aucun accent, ce qui n’est pas mon cas. Il m’arrive d’attraper l’accent qu’utilise ma fiancée quand elle essaye de parler japonais. » Mes paroles raisonnèrent à mes oreilles, et au souvenir de ma défunte fiancée, mon sourire s’évanouit alors que par réflexe, mes doigts frôlèrent l’annuaire de ma main gauche où une marque encore voyante témoignait du passage ancien d’une bague. J’avais fini par l’enlever il y a un mois, quand l’appel de la chair était parvenu à nouveau jusqu’à mon lit. Un moment de nostalgie. Un instant de faiblesse. Je chassais vite mes idées noires, reportant mon attention vers la jeune femme à mes côtés, trinquant pour oublier. Je reportais immédiatement la conversation vers ce tatouage qu’elle aurait aimé se faire, mais dont elle ne parvenait pas à sauter le pas. Elle m’arracha un pincement de sourire alors qu’elle affirmait que son verre n’était pas bon. Je me redressais sur mon tabouret presque en même temps qu’elle, avec un léger temps de décalage. Mon corps avait compris avant mon esprit qu’un jeu s’amorçait, et qu’il était temps de jouer. J’arquais un sourcil intéressé, finissant à mon tour mon verre.« Tu veux autre chose ? Ou tu préfère qu’on en discute dans un endroit plus tranquille ? » Murmurais-je tout en me penchant vers son oreille, ponctuant mes dires par un regard entendu. « Je pourrais directement faire des tests avec des pochoirs et voir quel style, il te plairait. » Si je ne me cachais pas pour la draguer, j’étais sincère. Je n’avais aucune arrière pensé pour le coup, trop passionné par l’art de l’encre pénétrant dans la peau. Si il devait se passer quelque chose de plus, ca ne serait que purement du bonus.

featuring. @Yi Soo Yeon


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yi Soo Yeon
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2532-yi-sooyeon-bubble-gum-
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     03.11.18 13:09



première brûlure
(( tenue ))

sans le vouloir soo yeon détourne le regard quelques secondes alors qu’il évoque une fiancée. un peu déçue. et se sent idiote d’avoir cru qu’il essayait de la draguer. pourtant ses yeux ne peuvent que remarquer l’absence d’anneau à sa main gauche. cela attise sa curiosité mais elle ne dit rien. garde ses questions pour elle alors qu’elle capte l’attitude changeante de kazuya. elle croit voir un voile de tristesse glisser sur son visage. expression qu’elle ne connait que trop bien. abonnée depuis des mois à soudainement sentir ses épaules s’affaisser et sa poitrine se comprimer. sans raison apparente. parce qu’un fantôme est caché dans notre dos. bien loin de se douter du chagrin qui les lie. elle comprend sans comprendre. quelque chose dans leurs corps les relie sans même que leur conscience ne le remarque.
soo yeon noie toutes pensées récalcitrantes dans ce verre devenu trop sucré. mauvais. indigeste pour le cœur et l’esprit. elle voudrait quelque chose de plus fort. boisson amère et sans gout pour remplacer la douleur du cœur par celle la bouche. elle frissonne en sentant son souffle contre son oreille. se mord la lèvre inférieure dans un réflexe de gamine sans expérience. elle sent ses oreilles se réchauffer sous ses épais cheveux bruns. et met ça sur le compte de l’alcool. soo yeon déglutit doucement. elle regarde sans siller kazuya. sans le laisser se douter qu’elle n’a aucune de ce qu’elle est en train de faire. et encore moins de ce qu’elle devrait faire. prise en tenaille par la gamine aventureuse et celle encore trop innocente pour suivre un inconnu. à la fois exaltée et affolée. et alors que les mots lui manquent elle est sauvée par la bande de saoulard qui revient à leur table en grande pompe. son regard est attiré par le bruit et elle comprend trop vite que rester là, avec ces idiots dans les parages, est une mauvaise idée. « allons-y. » dit-elle sans réfléchir en se levant de sa chaise. « je vais récupérer mes affaires. » un simple sac qu’elle attrape vite en leur signifiant qu’elle s’en va. des exclamations s’élèvent. comme quoi elle n’est pas restée longtemps et qu’elle n’a rien payé. « c’est le privilège des femmes battues. » clame-t-elle haut et fort avec un sourire en coin avant de rejoindre kazuya.



featuring. @nakamura kazuya


gabi le loup




cute but psycho
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nakamura Kazuya
(Frite) Le cocktail molotov
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2314-nakamura-kazuya-le-cot
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure     11.11.18 2:16



première brûlure
(( tenue ))
J’attends patiemment sa réponse, m’apprêtant, certain, de recevoir un refus de sa part. Apres tout, même moi je ne m’aurais pas suivi dans un endroit inconnu si je ne me connaissais pas. Je finissais mon verre sans attendre une quelconque réponse. Elle semblait quelque peu tendue suite à ma demande, ce qui n’était pas vraiment mon attention. Je haussais les épaules, convaincu que j’avais perdu la partie. Je m’apprêtais à me commander une autre bière quand elle se leva d’un coup, affirmant que nous y allons. Je clignais des yeux sans trop y croire avant d’émettre un léger rire d’amusement. Décidément, cette fille était de plus en plus surprenante. Je me dressais à mon tour, l’observant se diriger vers une bande de soulard où elle récupérait son sac. Sans la quitter des yeux, mes jambes me portèrent l’attendre près de la sortie. J’avais déjà enfilé mon blouson en cuire, j’avais récupéré mon casque de moto aux vestiaires. Je jouais avec les clefs de ma bécane entre mes doigts alors que la jeune femme refaisait son apparition divine. « Prête ? » déclarais-je avant de l’emmener dehors à ma suite, lui faisant traverser la rue pour nous arrêter devant ma moto. J’introduis ma clef dans la serrure sur le siege où se cachait un compartiment de rangement et j’en sortis un second casque que je lui tendis. « Tiens, mets ca. » Je pris ensuite place sur ma bécane, jetant un coup d’œil vers elle, attendant qu’elle prenne place à son tour.
featuring. @Yi Soo Yeon


gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: première brûlure    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Figurines Première Guerre Mondiale
» Sealed deck : Avant-première Otomaï
» première installation
» [event]La Famakna souffle sa première bougie
» La Vallée des Rois - Première Légende