la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Jung Axel
Jung Axel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur
More informations ?
Sujet: paper cranes x nino     12.11.18 11:37
Paper cranes+ tenue + “Qu’est ce que je fiches ici, sérieusement ?” demande t’il à personne en particulier dans la même rue qui l’avait vu, complètement saoul, envoyer des cailloux sur la fenêtre de son ami d’enfance pour finalement finir chez lui, complètement nu, et commencer cette histoire de fou qu’était leur amitié...relation...il ne savait plus franchement comment l’appeler.
Il n’était pas sur que s’éviter pendant des semaines et coucher ensemble à chaque fois qu’il se voyaient sans pouvoir parler était une relation de n’importe quelle sorte.

Ses dizaines de sms restés sans réponse et après une longue période de réflexion et une visualisation de tous les films du journal de Bridget Jones, Axel avait décidé qu’avant une bonne partie de jambes en l’air, Nino était son ami, et qu’il n’avait pas envie de jeter ça aux oubliettes malgré ses sentiments contradictoires qui ne pourraient jamais trouver de réponses.

Finalement, Axel avait sauté dans un jean et avait tapé quelques mots dans leur conversation, claire, nette et précise.
[Ce soir 23h. Chez toi. Si tu m’ignores encore je te jure que j’escaladerai moi même ta façade, Alvarez, je déconne pas.]
Et il savait parfaitement qu’il en était capable.
Voila comment il se retrouve actuellement dans la même rue que quelques mois auparavant, observant la fenêtre de l’appartement de Nino d’un air déterminé.

Il s’avance vers l’interphone, cherchant quelques secondes le numéro qu’il cherchait, appuyant fermement sur la sonnette et roulant des yeux d’avance en se demandant si Nino allait réellement l’obliger à escalader deux étages ou si il allait accepter de l’écouter.

“Allez Nino...réponds.”
grogne t’il, bien décidé à reprendre sa vie et leur amitié en main avant qu’elle ne s’écrase misérablement au sol comme le concorde. Parce que de toute évidence, Nino n’allait pas utiliser le frein à main avant qu’ils n’aient percuté la barrière de sécurité imaginaire.

©️2981 12289 0



Is there anything you aren't into ? "
"Mermaids. They always smell like seaweed."
Revenir en haut Aller en bas
Choi Nino
Choi Nino
(( mad dog ))
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1271-choi-nino-mephobia
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     17.11.18 19:55
paper cranes ★ ft axel
(aesthetic)

Il l'avait prévenu, il n'était plus Nino l'enfant. Il n'était pas plus un adulte au fond. Un simple mec brisé, bon qu'à faire de la merde par ses envies d'égoïste et c'est pas qu'il en a pas conscience, c'est bien plus fort que lui. Sinon il n'aurait pas couché avec lui deux fois, il aurait pas cédé encore et encore. Et probablement qu'il céderait si ça continuait. Il continuerait forcément, et il avait rien trouvé de mieux que de foutre cette distance de sécurité entre eux. Un long soupire face à l'écran de portable rejoignant son torse, le regard se levant vers le plafond du salon. Il les lisait tous, ses putains de textos bon qu'à le tourmenter, lui rappeler à quel point il avait bien foiré sans jamais donner signe de vie et se persuadant que c'était bien mieux ainsi. Il crèche depuis deux heures sur ce canapé qu'ils devraient p't'être songé à remplacer, si ils avaient à le fric. L'Alvarez comprend qu'il ne pourra pourtant pas le fuir éternellement et que la confrontation est inévitable.

Vingt-trois heures
, et il est à l'heure. Y avait rien de moins motivant qu'à se dire qu'ils allaient devoir...Parler. Ou p't'être pas. En fait, il en savait rien et si l'inconnu le dérangeait pas, plus imprévisible que prévisible, pour le coup, pas savoir le faisait chier. Chier d'en l'hypothèse de devoir se justifier. Chier de devoir réparer ce qu'il a saccagé. Face à l'interphone, il donne accès à l'entrée et il attend. Il attend qu'il monte les quatre étages par l'escalier, l'ascenseur mort depuis des années.  Et il attend en ouvrant enfin la porte, enfonçant ses mains dans les poches. Qu'il le veuille ou non, il était réellement là. Enfin, face à lui. Et comment pas avoir juste en image les dérapages, ses lèvres contre les siennes, son corps contre le sien ? 'Valait mieux pas qu'il se perde là dedans.  t'as vraiment envie de grimper jusqu'au balcon j'crois   non parce qu'entre les cailloux à sa fenêtre, l'illusion à Romeo et Juliette… P't'être qu'il aurait pas du lui ouvrir, juste pour voir ce qu'il était capable quand il déconnait pas.  ……. Comment tu vas ?   Nino, et l'art de la communication, le laissant entrer. La question de surface sortant de nulle part, la franchise ailleurs. Après avoir ignoré appels et messages. Après l'avoir complètement effacé pour pouvoir mieux se protéger. C'était ridicule.







I'm bigger than these bones
Fate is like a small sandstorm that keeps changing directions. You change direction but the sandstorm chases you. over and over. Why ? Because this storm isn't something that blew in from far away, something that has nothing to do with you. This storm is you. Something inside of you.


Revenir en haut Aller en bas
Jung Axel
Jung Axel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     20.11.18 9:11
Paper cranes+ tenue + Heureusement, Nino n’était pas si têtu que ca. Pas au point de le laisser grimper sans sécurité jusqu’au deuxième étage de cet immeuble. Et dieu sait qu’il n’aurait pas hésité à le faire… Parce qu’il en pouvait plus. Il n’en pouvait plus d’essayer de se persuader qu’il y avait plus rien à sauver entre eux. Axel aimait suffisamment Nino pour le laisser partir et passer à autre chose, plutot que d’essayer de le retenir quand il n’avait de toute évidence pas envie d’être là.
Quand il y repensait, ils étaient réellement heureux quand ils étaient amis. Et rien qu’amis. Le sexe ne valait pas le coup de jeter leur amitié par la fenêtre, bien au contraire.

Voila pourquoi il avait fait l’effort de venir ce soir là, tout en sachant parfaitement que leur conversation serait pénible, mais qu’elle était particulièrement salutaire. Ils en avaient besoin tous les deux. Son ami était simplement trop têtu pour l’avouer de lui même.
Il était particulièrement adorable ce soir, d’ailleurs. Avec cet air de chérubin grognon qui fit naître un sourire sur le visage d’Axel, malgré lui. t'as vraiment envie de grimper jusqu'au balcon j'crois Le jeune homme rit doucement “Tu me connais, j’ai toujours été un grand fan de Shakespeare.” Avec un penchant pour le dramatique, il devait bien l’avouer. Comment tu vas ?
Axel pousse près de lui et se faufile alors dans l’appartement qu’il n’avait vraiment vu qu’une fois. La première. L’endroit n’avait pas changé.
Il hausse les sourcils. “Je fais en sorte d’aller mieux.” Il fait un vague signe de la main. “C’est pour ca que je suis là.”

Il lui sourit et va s’asseoir. Il reste silencieux un long moment, regardant ses mains sur son jean, avant de prendre la parole.
“C’était une grosse erreur tout ca.” souffle t’il. “Je me rends compte...que tu n’es même pas celui en tord. Tu m’as prévenu, après tout. Mais comme d’habitude, j’ai rien écouté. Et j’ai sous estimé le mal que ca pouvait nous faire.”

Le jeune homme lève les yeux vers lui. “Je t’aime Nino.” Il rit doucement. “Comme mon ami, comme un frère, mais surtout, je me suis rendu compte que mes sentiments se sont transformés ces derniers mois. Et ca nous fait du mal à tous les deux.” Il soupire légèrement avant de dire. “C’est pour ca que je veux tout arrêter.”

©️2981 12289 0



Is there anything you aren't into ? "
"Mermaids. They always smell like seaweed."
Revenir en haut Aller en bas
Choi Nino
Choi Nino
(( mad dog ))
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1271-choi-nino-mephobia
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     13.12.18 19:45
paper cranes ★ ft axel
(aesthetic)


Il ne comptait plus et il était inutile de les compter, ses erreurs. Celles qu'on dira être un dérapage, celles encore volontaires, et toutes les autres qu'on ne citera pas. Nino, il était juste bon à se foutre dans la merde et détruire, écraser ses relations par caprice et envie. Par incident parce qu'il a juste voulu cédé. Axel, il l'avait perdu, il le savait. Il l'avait perdu au moment où ses mains ont découvert sa peau, où sa bouche a écrasé la sienne avec envie, pas comme on le ferait avec un ami. Il lui avait laissé le choix même, dans l'illusion que tout ça c'était pas sa faute uniquement. Ils en étaient là d'un commun accord. Ils avaient signé le même acte de leurs corps et ce, par deux fois avant qu'il ne s'en délie. Nino aura fuit le contact jusqu'à ce soir, esquivant la discussion qu'il sentait pourtant venir malgré ses avertissements et lorsqu'il ouvre la porte pour le voir à nouveau, il a pas l'impression qu'ils vont encore baisé. Parce que la deuxième fois était pas censé arriver, mais car cette fois, il avait toutes ses pensées. La porte se referme dans un grincement et un soupire de sa part, se contentant de dialogues de surfaces. Qu'est-ce qu'il fout ici ? Si il voulait faire en sorte d'aller mieux, c'était franchement pas le lieu.  Le suivant jusqu'au salon, il n'arrive pas à interpréter son sourire, sa confiance et ça le déstabilise presque. C'était une grosse erreur. Ses lèvres s'entrouvrent et il se tait. Il se tait jusqu'à lâcher d'un rictus. quoi ?  Pas parce qu'il avait mal compris, pas parce qu'il le pensait pas ...Mais parce qu'il le pensait justement, et qu'il le savait même.  Il l'avait prévenu, ouais  alors il comprend pas. Il capte pas tout ça et ça se lit suffisamment sur ses traits par son air contrarié. t'écoute toujours rien...t'es pire que moi. Tu crois que tu peux te pointer, juger que c'est une connerie et tout changer parce que tu l'as décidé ? Putain t'étais où la première fois que tu voulais des explications ? T'écoutes ou tu voulais juste te faire sauter ?  Et il regrettera forcément ses mots, craché par un Alvarez. Il le sait, il ne devrait pas. Il ne devrait pas sur Axel, lui qui avait voulu le protéger. Mais il l'avait prévenu.

Il ne pensait pas entendre à nouveau ses mots, d'un coup à le rendre muet. Un coup à le ramener si loin dans ses pensées. Son regard s'échappe du sien, sa main se perd contre sa nuque dans un frottement nerveux. Aimer à le goût amer à l'écouter. Comment pouvait-il dire l'aimer ? Comment pouvait-il l'aimer avec le sourire ? D'un ton si doux qu'il ne voulait plus l'entendre. Il voulait même plus l'écouter. C'est pas ça d'aimer.  Il soupire, les poings serrés. C'est pour cette raison qu'il l'avait plus approché. C'est pour cette raison qu'il laissait son corps dérapé en protégeant son coeur, de ce qu'il en restait. Bousillé et noirci par les relations du passé, les fragments d'une histoire sans une de ses jolies fins. Aimer n'avait rien de tendre, ou p't'être que c'était juste sa définition qui déconnait, que c'était lui qui n'avait jamais su aimer correctement. Parce que putain, il sait ce que c'est d'aimer à en crever, et il en sourirait pas aujourd'hui. t'as cru, ou tu crois j'en sais rien mais...C'est pas ça de m'aimer Axel.  C'est sombre, c'est cruel, c'est putain de poignant. Puis c'est malsain et ça arrache tellement les tripes que c'est crevant mais que pourtant, c'est encore plus douloureux de lâcher prise. Tu veux arrêter quoi ? de m'aimer ? T'aimes les gens sur commande toi ?  Et sa haine n'était pas dirigée contre lui mais cette...Cette putain de facilité. Comment il pouvait lui balancer des mots pareils si c'était pour les effacer ?!  Il rit encore, de ce rire mauvais. Il aurait dû le laisser en bas. Il aurait dû le voir galérer à monter jusqu'à son balcon comme il lui avait dit. C'était ça de l'aimer. C'était s'accrocher en sachant que ça va forcément se casser la gueule.







Spoiler:
 


I'm bigger than these bones
Fate is like a small sandstorm that keeps changing directions. You change direction but the sandstorm chases you. over and over. Why ? Because this storm isn't something that blew in from far away, something that has nothing to do with you. This storm is you. Something inside of you.


Revenir en haut Aller en bas
Jung Axel
Jung Axel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     19.12.18 8:57
Paper cranes+ tenue + Axel avait conscience qu'il était plus que responsable de cette histoire. Nino était juste ce qui lui fallait pour continuer à se punir d'être tombé de son piédestal. Bien sûr,il pensait que ça se passerait bien, qu'il avait compris la leçon, et que ça ne lui ferait rien d'autre qu'un peu de bien. Sauf que voila, il se rendait compte que le jeune homme devant lui était bien plus important qu'une partie de jambes en l'air. Qu'il l'aimait avant tout comme un frère et qu'il s'était simplement accroché a lui comme a une bouée de sauvetage. Sauf qu'il avait appris à lâcher et a faire confiance au courant. Il voulait arrêter. Reprendre au début.

Sauf que bien sûr, c'était plus facile à dire qu'à faire. Nino n'était pas dupe ni sensible a son optimisme a toute épreuve. Il savait qu'il n'accepterait pas aussi facilement de tirer un trait sur tout ça. Mais qu'il soit aussi furieux ? Non, Axel ne s'y attendait pas. t'écoute toujours rien...t'es pire que moi. Tu crois que tu peux te pointer, juger que c'est une connerie et tout changer parce que tu l'as décidé ? Putain t'étais où la première fois que tu voulais des explications ? T'écoutes ou tu voulais juste te faire sauter ? Axel serre les dents, baissant les yeux, estimant l'avoir plus ou moins mérité. Il reprend, aussi calme que possible. “Detrompes toi, j'étais bien la. Alors tu veux faire quoi hein ? Continuer à te cacher et a faire semblant que je n'existe pas ? C'est ça le bail, Alvarez ? Au moins j'ai le courage d'essayer de changer les choses parce que notre amitié m'est chère.” Plus que chère, elle lui était tout simplement indispensable.

Alors il se lance et lui dit qu'il l'aime. Parce que c'est le cas. Il l'aime de l'affection incompréhensible que l'on a pour certaines personnes qui semblent détenir une partie de son ame. Ce n'est pas bon de laisser ces sentiments être tinté par de l'attirance sexuelle. Il le sait. Il sait que ces sentiments pourraient se transformer en quelque chose de bien plus égoïste qui les feraient tous les deux souffrir. C'est pas ça d'aimer.
Le jeune homme relève la tête, surpris et un peu choqué. Alors il se demande ce que Nino, le Nino qu'il avait connu a la Havane et qui avait encore foi en un millier de choses avait bien pu vivre pour en arriver là, pour être aussi destructeur et amer. Et une chose est certaine, il n'a pas envie de l'aider a tomber.

t'as cru … ou tu crois j'en sais rien mais...C'est pas ça de m'aimer Axel. Axel se lève soudainement et se rapproche de lui, franchement apeuré cette fois et comme sur commande. “Qu'est ce que tu racontes ? Tu penses pouvoir comprendre et interpréter mes sentiments ? Mais tu as tort, bon sang, Nino je t'ai aimé depuis que je t'ai vu pour la première fois, quand on était gamin, tu…. Je sais que toi aussi. Ce n'est pas … le genre d'amour torturé qu'on décrit dans les films. C'est juste un fait. Je ne veux simplement pas gâcher ça encore plus que ça n'a été fait.” Le cœur battant,il bat des cils pour chasser les débuts de larmes au coin des yeux. Il n'a jamais été bon pour les confrontations. Trop vulnérable.
Tu veux arrêter quoi ? de m'aimer ? T'aimes les gens sur commande toi ? Axel éclaté soudainement de rire, d'un rire étonné, sans joie. “Idiot.” Il devait se controler pour ne pas se lever et le secouer un bon coup, et se rappeler qu'il n'était pas quelqu'un de violent. “C'est ce que tu penses ? Que je veux arrêter de t'aimer ? Tu n'as rien compris. Je veux qu'on arrête ce qu'on fait la ! Je veux qu'on arrête de se détruire l'un l'autre et ce n'est pas en s'ignorant qu'on y arrivera.” Axel souffle et l'observe. “Tu avais raison,ce n'est pas pour nous tout ca. Je veux revenir en arrière. Est ce que je suis assez important pour toi pour ca ?”
©️2981 12289 0



Is there anything you aren't into ? "
"Mermaids. They always smell like seaweed."
Revenir en haut Aller en bas
Choi Nino
Choi Nino
(( mad dog ))
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1271-choi-nino-mephobia
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     24.12.18 11:33
paper cranes ★ ft axel
(aesthetic)


Axel. Axel est son opposé, la force totalement contraire et opposée de Nino. L'un veut s'en sortir et l'autre veut s'enfoncer. Et ça peut pas toujours fonctionner, ça peut pas trouver un équilibre entre l'ouverture trop large d'un esprit se confrontant à la vision étroite et sombre d'un mec bon qu'à s'écouter. Il veut pas, il rejette totalement cette idée de revenir en arrière, de reculer, persuader que ce sera sa perte à nouveau à sortir de ses principes, de cette règle en particulier. Oh, non il n'était pas prêt à s'y oser à nouveau… rendre floue cette définition de l'amitié où ils ont connu la chair de l'autre, le souffle en échos et les mêmes draps. t'es sûr que t'étais là ?  Parce qu'il a l'impression qu'il n'a juste pas compris, à ce moment-la, qu'il avait fait un choix. C'était l'amitié ou le sexe. Et pas les deux, et pas l'un pour revenir à l'autre. Il voulait le rendre dingue ? Et il comprenait pas pourquoi, lui, semblait si furieux ? Mais changer QUOI, Ax ? Et j'suis censé faire quoi moi ? Me soucier de toi, de ta vie en continuant à te baiser ? On est pas un couple et ça, ça a jamais été le bail. J'peux plus me soucier de toi, qu'est-ce que tu percutes pas ?     Et c'était même mieux pour lui, sans le savoir, il le protégeait tout autant des ses sentiments empoisonnés. Qu'aurait-il fait, si il s'était réellement attaché à cette relation naissante ? Qu'aurait-il fait, quand il l'aurait traité à trois heure du mat' de le tromper avec un connard dans un bar, à chaque sortie ? Qu'aurait-il fait, quand il lui aurait demandé de choisir entre son meilleur pote et lui ? Qu'aurait-il fait quand les je t'aime n'auraient plus suffi et que ses pensées rongées l'auraient tellement foutu en l'air qu'il trouverait un échappatoire ? Comment aurait-il pu lui pardonner, quand il en aurait baisé un, deux, trois, ou plus encore, persuadé que Ax' l'aurait fait en premier ? Qu'aurait-il fait, quand il se serait rendu compte à quel point il est un putain de taré ?  Alors ouais, non, c'est pas ça de l'aimer. c'est déjà gâché.  Et si ses gestes sont francs, fendent l'air au rythme de ses paroles enragées, là, il baisse seulement les bras dans un soupire irrité face à ses yeux humides, recule de quelques pas alors que lui avance. Il l'a blessé, il l'a touché, il se détestera pour s'être sauvé en premier. Et c'était pas de la faute de l'autre cubain, c'était même pas faute de pas avoir assez de courage à le faire. Y avait juste plus rien à sauver de son coeur ravagé par un autre au nom de l'amour. L'amour dont il ne connaît qu'une palette, l'amour qu'il ne connaîtra jamais autrement. L'organe tellement fissuré, écorché, jusqu'à ce qu'il comprenne que ce n'était juste pas pour lui. On lui avait fait perdre toute confiance, on avait rendu ses démons encore plus sombres. Il a compris, il a connu la tromperie, l'abandon. Il a essayé même la normalité dans les bras similaires aux siens pour se réfugier dans ceux d'un autre. Et l'attachement lui a encore fait payé une seconde fois. Suffisamment pour qu'à présent, face à Axel, il cracherait bien sur ses putains de mots. Ah ouais, il l'aime. Ah ouais ? Il en rigolerait bien, tiens. L'amour putain, cette pute pouvait bien aller se faire voir et lui avec. Et c'est comme un combat voué à rien. C'est un combat perdu d'avance. Il écoute ses mots, le regard se perdant ailleurs que sur sa silhouette. Il est un idiot, un idiot qui croit un peu trop vite, qui l'écoute à moitié, qui se braque en pensant qu'il attaque ses barrières. Un froncement de sourcils et il relève son visage vers le sien. Est-ce qu'il n'était pas assez important pour ne pas essayer de revenir en arrière ? Cette faille se crée, visible et perceptible par le silence.  Ce peut-être se glisse sans qu'il n'ait le temps de le voir venir. ... J'peux pas. J'peux pas être ton pote à nouveau, pas comme avant.  Il n'y arriverait pas. Il ne le comprend décidément pas. Il comprend pas que c'est ça, qui risque de le détruire encore. Et y en restait pas grand chose pourtant, de son coeur de poussières.







I'm bigger than these bones
Fate is like a small sandstorm that keeps changing directions. You change direction but the sandstorm chases you. over and over. Why ? Because this storm isn't something that blew in from far away, something that has nothing to do with you. This storm is you. Something inside of you.


Revenir en haut Aller en bas
Jung Axel
Jung Axel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     14.01.19 9:45
Paper cranes+ tenue + Axel voulait y croire. Croire que malgré tout ce qu’il pouvait voir sous ses yeux, leur amitié n’était pas totalement à foutre à la poubelle. Parce que si Nino se fichait réellement de lui, est ce qu’il l’aurait laisser entrer ? Tout ca pour le laisser parler et faire des réfléxions sarcastiques ? Aurait t’il finit par revenir, encore et encore malgré qu’il lui ait fait promettre que ce ne serait qu’une fois ? Peut être que Axel était trop naif, et sans doute allait t’il voir ses sentiments piétinés, mais il ne voulait pas laisser ce bateau couler sans avoir tout fait. t'es sûr que t'étais là ? Le jeune homme l’ignore complètement. Il sait qu’il a fait une erreur. Il sait qu’il veut le blesser. Axel n’était pas exempt de bêtises, il avait toujours tout fait pour se punir d’une chose immatérielle et abstraite, y compris saboter sa relation d’amitié. Mais il n’était pas le seul fautif dans cette histoire.

Mais changer QUOI, Ax ? Et j'suis censé faire quoi moi ? Me soucier de toi, de ta vie en continuant à te baiser ? On est pas un couple et ça, ça a jamais été le bail. J'peux plus me soucier de toi, qu'est-ce que tu percutes pas ? Axel a un rictus et ses yeux s’embuent, mais il ne se démonte pas. Parce que finalement, tout ce que Nino était, c’était un bulldozer. Il lui fallait simplement le repousser, ou tout du moins résister. “Ecoutes toi. Tu te mens jusqu’à toi même.” souffle t’il en riant doucement. “Tu ne peux pas ne pas te soucier de moi, et je le sais. On a été séparé pendant si longtemps...et pourtant...c’est comme si on s’était jamais quitté. C’est le fait de ressentir des trucs qui te fait agir comme un connard, c’est ca ? Tu veux continuer à sortir des choses qui me blessent pour me faire sortir de ta vie pour te punir, c’est ca ? Ca t’aura apporté quoi ? La tranquilité d’esprit ? Tu seras vraiment plus heureux sans moi ?” Il écarquille les yeux. “Ou….c’est exactement ce que tu cherches, pas vrai, tu cherches à te punir ?”

Peut être que finalement, il n’étaient pas si différents...Peut être qu’ils étaient tous les deux aussi détraqués et que c’est ce qui rend aussi difficilement de le laisser partir. c'est déjà gâché. Nino était un artiste pour différentes choses. Il savait avant tout faire en sorte de déclencher des émotions dans le coeur des gens. La joie dans ceux des personnes qui venaient les voir jouer, à la Havane, et la douleur dans celui d’Axel.
Dans un autre monde, Axel en était persuadé, ils auraient pu être heureux ensemble. C’était ce qui était écrit, sans doute : deux amis d’enfance qui se retrouvent après des dizaines d’années de séparation et qui se retrouvent attirés l’un par l’autre…. C’était le pitch d’un drama comme on en voyait des dizaines par an. Sauf que le leur ne se finissait pas bien.... Et de toute évidence, Axel était le seul à vouloir sauver leur amitié ... J'peux pas. J'peux pas être ton pote à nouveau, pas comme avant. Axel renifle doucement et frotte son nez sur sa manche, luttant contre les larmes. “C’est pas ce que je demande….Je sais que ce n’est pas possible…. Je veux juste… Je veux juste qu’on essaye. Qu’on se batte. On sera jamais des inconnus, on l’a jamais été, même loin l’un de l’autre, Nino.” souffle t’il doucement, toute trace de colère effacé de ses traits. “Je veux que pour une fois on regarde droit dans les yeux ce qu’on a laissé derrière nous et qu’on avance. Ensemble. Je ne te demande pas….de changer, d’accepter de me voir plus souvent. Je te dis simplement que je n’abandonnerai pas. Je reviendrais tous les vendredis, si il faut. Tu ne peux pas me jeter hors de ta vie, je ne te laisserais pas faire.” Axel cligne des yeux. “Je ne sais pas ce que tu ressens pour moi mais je sais que tu ne me détesterais jamais. “

©️2981 12289 0



Is there anything you aren't into ? "
"Mermaids. They always smell like seaweed."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PUB & Informations] Games Paper Model Studio
» [Lien] paper model pour bfg
» [Chantier Trolls] 27/02/10 - toi vouloir casser du cranes ?
» Les Crânes Hurlants
» 08/09 Brussels Magic Celebration Mini-Master