wazzup man?- Coup d'oeil sur : les résidences Hanhwa Industrie si tu cherche à vivre dans l'un des fameux complexes immobiliers de la ville, la Roulette du rp pour des partenaires rp au hasard avec ou sans contexte et les Commandes Graphiques & cadeaux, sans oublier nos petits topsites chéris ♥

les floods des groupes
rain - cosmo - whis - lagoon

clique sur les aliens pour voter!



─ Nouvautés du mois de Décembre 2018 : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥ ─ Le Busan Time : L'édition du mois de décembre est en cours d'impression ! Un peu de patience René !─ Annonce Globale : Venez voir nos scénarios, petit trafic d'êtres humains et autres recherches de liens en tout genre. ─ Envie de déménager ? Tente ta chance dans l'une des nouvelles résidences de la ville, c'est par-ici !

avatar
Jung Axel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur
More informations ?
Sujet: paper cranes x nino     12.11.18 11:37
Paper cranes+ tenue + “Qu’est ce que je fiches ici, sérieusement ?” demande t’il à personne en particulier dans la même rue qui l’avait vu, complètement saoul, envoyer des cailloux sur la fenêtre de son ami d’enfance pour finalement finir chez lui, complètement nu, et commencer cette histoire de fou qu’était leur amitié...relation...il ne savait plus franchement comment l’appeler.
Il n’était pas sur que s’éviter pendant des semaines et coucher ensemble à chaque fois qu’il se voyaient sans pouvoir parler était une relation de n’importe quelle sorte.

Ses dizaines de sms restés sans réponse et après une longue période de réflexion et une visualisation de tous les films du journal de Bridget Jones, Axel avait décidé qu’avant une bonne partie de jambes en l’air, Nino était son ami, et qu’il n’avait pas envie de jeter ça aux oubliettes malgré ses sentiments contradictoires qui ne pourraient jamais trouver de réponses.

Finalement, Axel avait sauté dans un jean et avait tapé quelques mots dans leur conversation, claire, nette et précise.
[Ce soir 23h. Chez toi. Si tu m’ignores encore je te jure que j’escaladerai moi même ta façade, Alvarez, je déconne pas.]
Et il savait parfaitement qu’il en était capable.
Voila comment il se retrouve actuellement dans la même rue que quelques mois auparavant, observant la fenêtre de l’appartement de Nino d’un air déterminé.

Il s’avance vers l’interphone, cherchant quelques secondes le numéro qu’il cherchait, appuyant fermement sur la sonnette et roulant des yeux d’avance en se demandant si Nino allait réellement l’obliger à escalader deux étages ou si il allait accepter de l’écouter.

“Allez Nino...réponds.”
grogne t’il, bien décidé à reprendre sa vie et leur amitié en main avant qu’elle ne s’écrase misérablement au sol comme le concorde. Parce que de toute évidence, Nino n’allait pas utiliser le frein à main avant qu’ils n’aient percuté la barrière de sécurité imaginaire.

©️2981 12289 0



Is there anything you aren't into ? "
"Mermaids. They always smell like seaweed."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Nino
(( mad dog ))
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1271-choi-nino-mephobia
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     17.11.18 19:55
paper cranes ★ ft axel
(aesthetic)

Il l'avait prévenu, il n'était plus Nino l'enfant. Il n'était pas plus un adulte au fond. Un simple mec brisé, bon qu'à faire de la merde par ses envies d'égoïste et c'est pas qu'il en a pas conscience, c'est bien plus fort que lui. Sinon il n'aurait pas couché avec lui deux fois, il aurait pas cédé encore et encore. Et probablement qu'il céderait si ça continuait. Il continuerait forcément, et il avait rien trouvé de mieux que de foutre cette distance de sécurité entre eux. Un long soupire face à l'écran de portable rejoignant son torse, le regard se levant vers le plafond du salon. Il les lisait tous, ses putains de textos bon qu'à le tourmenter, lui rappeler à quel point il avait bien foiré sans jamais donner signe de vie et se persuadant que c'était bien mieux ainsi. Il crèche depuis deux heures sur ce canapé qu'ils devraient p't'être songé à remplacer, si ils avaient à le fric. L'Alvarez comprend qu'il ne pourra pourtant pas le fuir éternellement et que la confrontation est inévitable.

Vingt-trois heures
, et il est à l'heure. Y avait rien de moins motivant qu'à se dire qu'ils allaient devoir...Parler. Ou p't'être pas. En fait, il en savait rien et si l'inconnu le dérangeait pas, plus imprévisible que prévisible, pour le coup, pas savoir le faisait chier. Chier d'en l'hypothèse de devoir se justifier. Chier de devoir réparer ce qu'il a saccagé. Face à l'interphone, il donne accès à l'entrée et il attend. Il attend qu'il monte les quatre étages par l'escalier, l'ascenseur mort depuis des années.  Et il attend en ouvrant enfin la porte, enfonçant ses mains dans les poches. Qu'il le veuille ou non, il était réellement là. Enfin, face à lui. Et comment pas avoir juste en image les dérapages, ses lèvres contre les siennes, son corps contre le sien ? 'Valait mieux pas qu'il se perde là dedans.  t'as vraiment envie de grimper jusqu'au balcon j'crois   non parce qu'entre les cailloux à sa fenêtre, l'illusion à Romeo et Juliette… P't'être qu'il aurait pas du lui ouvrir, juste pour voir ce qu'il était capable quand il déconnait pas.  ……. Comment tu vas ?   Nino, et l'art de la communication, le laissant entrer. La question de surface sortant de nulle part, la franchise ailleurs. Après avoir ignoré appels et messages. Après l'avoir complètement effacé pour pouvoir mieux se protéger. C'était ridicule.







We're children of the bad revolution.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jung Axel
membre en bronze
Voir le profil de l'utilisateur
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     20.11.18 9:11
Paper cranes+ tenue + Heureusement, Nino n’était pas si têtu que ca. Pas au point de le laisser grimper sans sécurité jusqu’au deuxième étage de cet immeuble. Et dieu sait qu’il n’aurait pas hésité à le faire… Parce qu’il en pouvait plus. Il n’en pouvait plus d’essayer de se persuader qu’il y avait plus rien à sauver entre eux. Axel aimait suffisamment Nino pour le laisser partir et passer à autre chose, plutot que d’essayer de le retenir quand il n’avait de toute évidence pas envie d’être là.
Quand il y repensait, ils étaient réellement heureux quand ils étaient amis. Et rien qu’amis. Le sexe ne valait pas le coup de jeter leur amitié par la fenêtre, bien au contraire.

Voila pourquoi il avait fait l’effort de venir ce soir là, tout en sachant parfaitement que leur conversation serait pénible, mais qu’elle était particulièrement salutaire. Ils en avaient besoin tous les deux. Son ami était simplement trop têtu pour l’avouer de lui même.
Il était particulièrement adorable ce soir, d’ailleurs. Avec cet air de chérubin grognon qui fit naître un sourire sur le visage d’Axel, malgré lui. t'as vraiment envie de grimper jusqu'au balcon j'crois Le jeune homme rit doucement “Tu me connais, j’ai toujours été un grand fan de Shakespeare.” Avec un penchant pour le dramatique, il devait bien l’avouer. Comment tu vas ?
Axel pousse près de lui et se faufile alors dans l’appartement qu’il n’avait vraiment vu qu’une fois. La première. L’endroit n’avait pas changé.
Il hausse les sourcils. “Je fais en sorte d’aller mieux.” Il fait un vague signe de la main. “C’est pour ca que je suis là.”

Il lui sourit et va s’asseoir. Il reste silencieux un long moment, regardant ses mains sur son jean, avant de prendre la parole.
“C’était une grosse erreur tout ca.” souffle t’il. “Je me rends compte...que tu n’es même pas celui en tord. Tu m’as prévenu, après tout. Mais comme d’habitude, j’ai rien écouté. Et j’ai sous estimé le mal que ca pouvait nous faire.”

Le jeune homme lève les yeux vers lui. “Je t’aime Nino.” Il rit doucement. “Comme mon ami, comme un frère, mais surtout, je me suis rendu compte que mes sentiments se sont transformés ces derniers mois. Et ca nous fait du mal à tous les deux.” Il soupire légèrement avant de dire. “C’est pour ca que je veux tout arrêter.”

©️2981 12289 0



Is there anything you aren't into ? "
"Mermaids. They always smell like seaweed."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Nino
(( mad dog ))
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t1271-choi-nino-mephobia
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino     13.12.18 19:45
paper cranes ★ ft axel
(aesthetic)


Il ne comptait plus et il était inutile de les compter, ses erreurs. Celles qu'on dira être un dérapage, celles encore volontaires, et toutes les autres qu'on ne citera pas. Nino, il était juste bon à se foutre dans la merde et détruire, écraser ses relations par caprice et envie. Par incident parce qu'il a juste voulu cédé. Axel, il l'avait perdu, il le savait. Il l'avait perdu au moment où ses mains ont découvert sa peau, où sa bouche a écrasé la sienne avec envie, pas comme on le ferait avec un ami. Il lui avait laissé le choix même, dans l'illusion que tout ça c'était pas sa faute uniquement. Ils en étaient là d'un commun accord. Ils avaient signé le même acte de leurs corps et ce, par deux fois avant qu'il ne s'en délie. Nino aura fuit le contact jusqu'à ce soir, esquivant la discussion qu'il sentait pourtant venir malgré ses avertissements et lorsqu'il ouvre la porte pour le voir à nouveau, il a pas l'impression qu'ils vont encore baisé. Parce que la deuxième fois était pas censé arriver, mais car cette fois, il avait toutes ses pensées. La porte se referme dans un grincement et un soupire de sa part, se contentant de dialogues de surfaces. Qu'est-ce qu'il fout ici ? Si il voulait faire en sorte d'aller mieux, c'était franchement pas le lieu.  Le suivant jusqu'au salon, il n'arrive pas à interpréter son sourire, sa confiance et ça le déstabilise presque. C'était une grosse erreur. Ses lèvres s'entrouvrent et il se tait. Il se tait jusqu'à lâcher d'un rictus. quoi ?  Pas parce qu'il avait mal compris, pas parce qu'il le pensait pas ...Mais parce qu'il le pensait justement, et qu'il le savait même.  Il l'avait prévenu, ouais  alors il comprend pas. Il capte pas tout ça et ça se lit suffisamment sur ses traits par son air contrarié. t'écoute toujours rien...t'es pire que moi. Tu crois que tu peux te pointer, juger que c'est une connerie et tout changer parce que tu l'as décidé ? Putain t'étais où la première fois que tu voulais des explications ? T'écoutes ou tu voulais juste te faire sauter ?  Et il regrettera forcément ses mots, craché par un Alvarez. Il le sait, il ne devrait pas. Il ne devrait pas sur Axel, lui qui avait voulu le protéger. Mais il l'avait prévenu.

Il ne pensait pas entendre à nouveau ses mots, d'un coup à le rendre muet. Un coup à le ramener si loin dans ses pensées. Son regard s'échappe du sien, sa main se perd contre sa nuque dans un frottement nerveux. Aimer à le goût amer à l'écouter. Comment pouvait-il dire l'aimer ? Comment pouvait-il l'aimer avec le sourire ? D'un ton si doux qu'il ne voulait plus l'entendre. Il voulait même plus l'écouter. C'est pas ça d'aimer.  Il soupire, les poings serrés. C'est pour cette raison qu'il l'avait plus approché. C'est pour cette raison qu'il laissait son corps dérapé en protégeant son coeur, de ce qu'il en restait. Bousillé et noirci par les relations du passé, les fragments d'une histoire sans une de ses jolies fins. Aimer n'avait rien de tendre, ou p't'être que c'était juste sa définition qui déconnait, que c'était lui qui n'avait jamais su aimer correctement. Parce que putain, il sait ce que c'est d'aimer à en crever, et il en sourirait pas aujourd'hui. t'as cru, ou tu crois j'en sais rien mais...C'est pas ça de m'aimer Axel.  C'est sombre, c'est cruel, c'est putain de poignant. Puis c'est malsain et ça arrache tellement les tripes que c'est crevant mais que pourtant, c'est encore plus douloureux de lâcher prise. Tu veux arrêter quoi ? de m'aimer ? T'aimes les gens sur commande toi ?  Et sa haine n'était pas dirigée contre lui mais cette...Cette putain de facilité. Comment il pouvait lui balancer des mots pareils si c'était pour les effacer ?!  Il rit encore, de ce rire mauvais. Il aurait dû le laisser en bas. Il aurait dû le voir galérer à monter jusqu'à son balcon comme il lui avait dit. C'était ça de l'aimer. C'était s'accrocher en sachant que ça va forcément se casser la gueule.







Spoiler:
 


We're children of the bad revolution.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: paper cranes x nino    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PUB & Informations] Games Paper Model Studio
» [Lien] paper model pour bfg
» Paper Banshee
» [Knowledge Pool] Rock-Paper-Therapy-Elder-Spock!
» vente de figs chaos et demons en trop