la grosse annonce : Si tu veux tout savoir sur les dernières actualités clique ici ! ♥

Aller à la page : Précédent  1, 2
Cheong Josephine
Cheong Josephine
✨ Admin de l'espace ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2956-cheong-josephine-strai
More informations ?
Sujet: Re: first mistake (Joeygyu)     19.11.18 19:17

first mistake.

à NAM-GU
(aesthetic)

Que tu le veuilles ou non, j’obtiens toujours ce que je veux et j’ai décidé de m’intéresser à ta secrète vie. Ces quelques mots tournent en boucle dans ta tête. Tu sais que c’est toi qui les as prononcés et pourtant tu as comme l’impression qu’ils viennent de quelqu’un d’autre. Puis qu’est-ce que c’est censé vouloir dire d’abord ? Tu as toujours ce que tu veux. Certes c’est un fait que personne ne peut nier. Tu n’as même pas besoin de demander, un claquement de doigt de ta part et tes souhaits sont exaucés. Mais lui ? Lui tu n’en veux pas. Non. Il ne t’intéresse pas le moins du monde. Tu essaies en tout cas de t’en convaincre. Tu fermes les yeux et tu chasses les idées saugrenues qui traversent ton esprit. À quoi tu joues ? T’en sais rien. Mais tu t’enfonces encore un peu plus dans ce manège presque sorti de nulle part. Pourquoi as-tu la soudaine envie de le retenir alors que tu le sens sur le point de partir ? Tu ne te souviens pas d’hier soir. Ton esprit refuse même de se remémorer ce à quoi la soirée a bien pu ressembler. Mis ton corps lui semble ne pas vouloir se ranger de cet avis. Oui, ton corps se souvient sans doute de tout ce qui à pu se passer et sans doute est-ce la raison pour laquelle il est comme attiré par le jeune-homme. Tu te mords la lèvre pour refréner ce soudain désir qui te dépasse. Tout ça, c’est vraiment n’importe quoi et à la minute même où il aura quitté cette chambre, tout ça ne sera qu’un vilain souvenir a envoyer à jamais aux oubliettes. Tu t’apprêtes presque à lui demander ce qu’il attend pour partir quand il finit par t’annoncer par lui-même qu’il va mettre les voiles. T’es ravie de la nouvelle et dans le même temps ça t’énerve. Qui lui a donné le droit de s’en aller ? Personne et certainement pas toi. Voilà qu’une fois de plus il vient titiller le diable qui sommeille en toi. Tu arques le sourcil lorsqu’il te suggère de payer la chambre d’hôtel.  « De toute façon c’est pas vraiment dans tes moyens une chambre comme ça non ? » tu te mets à rire en ajoutant dans la foulée  «  Ca serait quand même bête de se nourrir uniquement à base de ramen sur les trois prochaines années ». T’imagines même pas à quoi ça doit bien pouvoir ressembler d’avoir à se serrer la ceinture. Ça ne doit pas être drôle et ça doit rendre les gens aigris, un peu comme lui qui ne doit sans doute pas supporter qu’une fille comme toi, qui n’a jamais vraiment eu besoin de travailler, puisse réussir et avoir plein de gros billets dans ses poches. Est-ce que tu peux lui en vouloir pour autant ? Sans doute pas. Il faut être honnête si tu étais dans sa situation tu rêverais sans doute de pouvoir avoir la même vie qu’un fils à papa. Seulement tu serais juste bien trop fière pour l’admettre et tu crierais à qui veut bien l’entendre que l’argent ne fait pas le bonheur. Le dicton dit sans doute vrai, mais toi tu sais bien qu’il y participe tout de même grandement. Tu oublies ton histoire de bonheur à l’instant même où il te propose te t’appeler un taxi. Un peu surprise tu restes silencieuse durant quelques secondes qui semblent presque être des minutes. Alors ça, tu ne t’y attendais pas. Tu serais presque tombée sur les fesses si tu n’étais pas déjà assise. De nouveau tu le regardes avec un regard inquisiteur.  «  M’appeler un taxi ?... » répètes-tu histoire de voir si tu as bien compris. Il hoche la tête et avant même qu’il ait le temps d’ajouter quoi que ce soit tu ajoutes  «  Pourquoi tu ferais ça ? » Oui pourquoi ? Pourquoi ferait-il ça pour toi la gamine pourrie gâtée qui l’insupporte au plus haut point.


Featuring : @myeong jaegyu

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Myeong Jaegyu
Myeong Jaegyu
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3176-myeong-jaegyu-shit-hap
More informations ?
Sujet: Re: first mistake (Joeygyu)     19.11.18 22:59

first mistake.

à NAM-GU
vêtements


Jaegyu, il a pas envie d’être là, ok, c’est une chose. Il la supporte pas, ok, c’en est une autre. Mais c’est jamais, ou très rarement, un connard, avec les filles avec qui il passe des nuits. Non, la seule fois où il a été un connard, c’était en se réveillant dans l’appart d’un mec, qui a voulu lui faire gober qu’il s’était passé un truc entre eux. Jaegyu l’a pas cru ce jour là, le croit toujours pas aujourd’hui. Après tout, sérieusement, genre, what ? Jaegyu est pas bisexuel. Et genre, bon, il est pas homophobe, mais. C’est presque limite. C’est à la très très limite. Genre, gay is okay, mais far away. Alors non, passer une nuit avec un garçon, même complètement torché, il sait qu’il aurait pas fait. Et ouais, ce jour là, il a été un peu un connard. Même si, pas trop, parce que pote de Ahreum oblige, il a du rester un minimum poli. Il était à deux doigt d’utiliser le P word, vraiment. Outre ce malheureux incident, Jaegyu est connu pour, sans les traiter comme des princesse, être relativement gentil avec les filles avec qui il a passé une nuit. Il leur appelle souvent des taxis, par exemple. Bon. Il le dira pas, que c’est la première fois qu’il le propose de lui-même. Après tout, personne a besoin de le savoir. Mais Josephine étant Josephine, contrairement aux autres filles qui ont partagé sa couche, elle aurait pas osé demander. Madame princesse, trop fière pour demander quelque chose de si minable qu’un taxi. Jaegyu se demande même si elle a déjà mis les pieds, dans un taxi. Ou dans autre chose qu’un limousine ou qu’un calèche tiré par des chevaux. Il l’imagine bien, le jour de son mariage avec son parfait fiancé, s’en aller sur une calèche en bois, avec un diadème, et en faisant un signe de la main comme la princesse Diana. Princesse qu’elle n’est pas. Qu’elle pense, juste, être. Et Jaegyu trouve ça triste. Le fait de la penser mariée lui plaît que moyennement, mais il s’attarde pas trop sur cette pensée. Et range juste ça comme un “pauvre mec qui va devoir la supporter”.
C’est sans surprise qu’elle lui balance des piques sur son manque de ressources, encore. Mais c’est pas grave. Jaegyu est habitué. Jaegyu est fier de sa vie. Et ok, il dirait pas non à un peu plus de revenues, mais. Mais vraiment, genre. Il est fier d’avoir ce qu’il a parce qu’il a bossé de lui-même pour. Il a plus bossé en ses 28 ans, qu’elle, ne bossera dans toute sa vie. A part si elle se fait déshériter. Et putain, il lui souhaite pas. Autant il la supporte pas, autant si elle venait à être mise dans la merde par ses parents comme ça, il sait pas si elle serait capable de se débrouiller toute seule. Il suppose que Sian se proposerait pour l’aider, peut-être. Après tout, Sian a beau être un mec pas forcément hyper expressif, il sait être là pour ses amis quand ils ont besoin. Même, parfois, pour de parfaits étrangers. Après tout, leur relation, à eux, elle a commencé comme ça. Et peut-être que lui aussi, finalement, lui viendrait en aide. Parce que peut-être que de se retrouver sans le sous, ça la ferait redescendre de son piédestal, et toucher le sol de façon assez violente pour qu’elle arrête d’être une petite conne imbue de son argent. Il arrête d’y penser. Parce qu’il y a probablement aucune chance que ça arrive un jour.
Elle semble étonnée, qu’il lui propose un taxi. Bien sûr. Mais quelle idée aussi, d’essayer d’être civiliser. Au moins, elle se moque pas (encore) de sa proposition. Et c’est déjà ça de pris. Probablement que si elle l’avait fait, il lui aurait juste dit d’aller se faire foutre, et serait parti, en utilisant l’insulte en guise d’au revoir. Mais elle a pas l’air de vouloir se moquer. Elle a juste l’air surprise, étonnée. Prise un peu de court, au dépourvu. Ouais. C’est normal, après tout. Il crie à qui veut bien l’entendre qu’il la supporte pas. Et il réalise, mais peut-être qu’elle ne l’a pas encore fait, qu’il a jamais utilisé le mot haïr, en parlant d’elle. Après tout, c’est pas de la haine, qu’il ressent pour elle. Juste du profond découragement. Et de la colère. De la tristesse. Du trop plein. Un truc qui se rapproche plus de l’agacement, que de la haine, réelle. Enfin. Un très très fort agacement. Un peu comme un tique qui se serait attaché dans le dos, et qu’on peut pas retirer seul. Ou une piqûre de guêpe, qu’on est censé ne pas gratter. Ce genre d’agacement, qu’est bien plus important que ce qu’on pourrait l’imaginer au premier abord. C’est juste qu’elle, c’est. Il aimerait bien pouvoir l’apprécier, parfois. Principalement lorsqu’il la voit nue, dans ce lit, et qu’il remarque de nouveau combien elle est jolie. Mais il peut pas. C’est pas physique, du coup. C’est juste. Comme ça. Et c’est chiant parce que si, ça l’est, physique. Et que son comportement a rendu ce physique qu’est proche, pour Jaegyu, à celui d’une déesse, impossible à regarder sans avoir envie de serrer la mâchoire à s’en péter les dents. “Parce que j’suis civilisé.” Qu’il répond, simplement. Il sait pas trop quoi répondre d’autre. Il va certainement pas lui expliquer tout son délire qu’il a, et qui lui vient des dramas qu’il lui arrive de regarder lorsqu’il s’égare malencontreusement sur KBS. “Et que laisser une fille se débrouiller pour rentrer chez elle après une nuit passé avec elle, c’est pas bien.” Il sait pas trop où il a apprit à avoir des principes comme ceux-là. Certainement pas de ses parents, et pas de Sian, non plus. Il sait pas. Il les a eu seul, au fil du temps. Mais il s’y cramponne, parce que c’est bien. Et que ça le rassure sur le fait que lui, c’est une bonne personne.


Featuring : @cheong josephine

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Cheong Josephine
Cheong Josephine
✨ Admin de l'espace ✨
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t2956-cheong-josephine-strai
More informations ?
Sujet: Re: first mistake (Joeygyu)     20.11.18 10:40

first mistake.

à NAM-GU
(aesthetic)

Pourquoi ? Plus tes yeux se posent sur lui et puis cette question t’envahit. Il y’a d’abord le pourquoi a-t-il fallu que tu te retrouves dans le même lit que lui ? Contrairement à ce que l’on peut bien croire, tu n’as pour ainsi dire jamais connu de garçon d’un soir. Non. Toi tu ne te donnes pas comme ça au premier venu. Ça ne te ressemble pas. Il faut savoir t’apprivoiser et créer chez toi l’envie d’aller plus loin. Alors habituellement tu te fais désirer. Tu tournes autour du pot. Tu sous-entends jusqu’à ce que tu considères que le bon moment est arrivé. Parfois, tu joues même avec tes prétendants, leur laissant croire qu’ils arriveront à leur fin tout en sachant pertinemment que rien n’arrivera. Seulement avec lui rien ne s’est passé comme d’habitude. Aucun jeu de séduction. Pas de fuis moi je te suis et suis moi je te fuis. Rien. Si ce n’est sans doute quelque verre de trop et un lit partagé. Une erreur. Rien de plus qu’une erreur. Mais alors pourquoi ? Pourquoi une erreur te semble soudainement si délicieuse ? Pourquoi as-tu presque envie de goûter de nouveau à sa peau et de te souvenir de ses lèvres sur les tiennes ? Que peut-il donc avoir de si particulier ? Quelle est donc la raison pour laquelle tu ne veux pas le voir partir si vite ? Tu te mets à penser qu’il n’est peut-être pas qu’un pauvre type, un plouc sans intérêt. Tu peux même sentir une certaine douceur en lui lorsqu’il te propose de t’appeler un taxi. C’est étonnant et ton cœur de glace est presque touché. Habituellement personne ne s’inquiète pour toi. Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit non ? C’est en tout cas ce que tu as envie de croire. Les hommes que tu as pu rencontrer et fréquenter se fichent pour la plupart pas mal de savoir qu’elle est la marche à suivre en matière de galanterie. Après tout même ton entourage proche ne comprend pas le sens de ce mot. Il suffit d’observer ton demi-frère pour le comprendre, lui consomme sans compter de la chaire féminine et n’a probablement jamais pensé à appeler un taxi à ces dernières. Alors oui ce soudain élan t’étonne. Et comme à chaque fois que dans ces moments là, tu te méfies. Pourquoi ? Parce que tu ne crois pas à l’idée que l’on puisse faire preuve de gentillesse gratuitement. Tout acte débouche forcément sur un dû. C’est ainsi dans ton monde. Même un acte caritatif cache la plupart du temps une histoire de gros sous. On sème pour récolter et tu te demandes ce qu’il peut bien attendre de toi. «  Juste ça ? » lui répliques-tu donc avant d’ajouter dans la foulée. «  Essaie pas de te donner bonne conscience Jaeggyu, ça ne marche pas avec moi. Tu peux faire ce que tu veux avec les autres, mais moi j’ai besoin de personne et encore moins pour m’appeler un taxi » en tout cas c’est que tu veux laisser croire. Après tout qui ne rêve pas d’une épaule sur laquelle poser sa tête ? Tu n’irais pas jusqu’à dire qu’il pourrait être ça pour toi, mais tu te demandes ce qui t’empêche de saisir la main qu’il te tend. Ce n’est pourtant pas compliqué avec toi il est bien souvent question de fierté.


Featuring : @myeong jaegyu

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Myeong Jaegyu
Myeong Jaegyu
membre débutant
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-unicorn.forumactif.com/t3176-myeong-jaegyu-shit-hap
More informations ?
Sujet: Re: first mistake (Joeygyu)     20.11.18 12:33

first mistake.

à NAM-GU
vêtements


Il veut pas passer, ou n’est pas censé vouloir passer, plus de temps que nécessaire, dans son chambre d’hôtel. Qui ressemble plus à un loft qu’à autre chose. Il reste pour lui proposer un taxi, parce que c’est des choses qui se font (mensonge), mais c’est tout. Après il partira. Y’a un truc, dans l’orgueil de cette fille, qui le force presque à rester, et à vérifier à quel point elle peut l’être, orgueilleuse. Il se demande si elle va refuser son aide, par exemple, en disant qu’elle a pas besoin de taxi, qu’elle est bien assez riche pour avoir un chauffeur privé. Ouais. C’est probablement le cas. Puis, elle a probablement même assez d’argent de poche pour acheter son silence, au chauffeur, ensuite. Ou au portier. Ou peut-être qu’elle s’inquiète juste pas de tout ça, de qui a pu voir quoi. Et qu’elle va juste rien payer du tout, et rentrer chez elle. Comme ça. Jaegyu, c’est quelqu’un qu’a des principes. Quand un ami demande de l’aide, il est là pour lui en donner. Quand on lui confie un secret, il est capable de bien mieux le garder que Gringotts. Et quand il couche avec une fille, il lui offre de quoi rentrer. Il raccompagne pas, jamais. Personne n’a parlé de galanterie, juste de politesse. Puis il veut pas non plus leur faire croire qu’il y a un futur, quelconque, possible avec lui. Pas qu’elles en veuillent forcément un, mais c’est déjà arrivé. Et c’est assez délicat, alors, d’expliquer qu’il est fiancé et que le mariage est prévu en pour bientôt. Alors il préfère jamais laisser de possibilités de s’imaginer plus. De penser qu’il pourrait y avoir plus. Il préfère éviter de donner de l’espoir à des filles qu’il désire, juste, physiquement, sans jamais rien ressentir pour elles. Le point positif, ici, dans cette situation, c’est qu’au moins, il a pas à se prendre la tête là-dessus. Jamais Josephine ne pourra même penser à s’imaginer un truc avec lui. Déjà, vu la tête qu’elle tire depuis qu’ils se sont réveillés, c’est clair qu’il est tranquille, de ce côté là.
Et c’est tant mieux.
Peut-être.
Ca la dérange pas du tout, vraiment. Y’a aucune raison que ça le dérange.
Lorsqu’elle réagit, Jaegyu finit par juste hausser les épaules. Ouais, à quoi il s’attendait, vraiment ? Madame Josephine peut pas possiblement se contenter d’une réponse aussi sincère. Il faut forcément qu’elle voit plus loin, qu’elle pense plus loin. C’est un truc qu’il a remarqué, aussi, chez les riches. Ils ont toujours l’impression que quelqu’un leur en veut. Ou que la gentillesse n’existe pas. Putain, heureusement que la gentillesse et l’entraide existe. Sans l’aide de quelques voisins, parfois, pour garder Ahreum, Jaegyu sait pas s’il serait encore vivant aujourd’hui. Ou, plus précisément, si sa soeur serait encore vivante. Vu le nombre de fois où un voisin a accepté de l’accueillir juste au moment où il commençait réellement à envisager de la zigouiller.
Et lorsqu’elle reprend, ça ne fait qu’empirer, ses paroles. Ce qu’elle dit est juste de plus en plus ridicule, et pitoyable, et énervant. Et Jaegyu finit par se redresser, en prenant la tasse avec lui. Il la pose sur une petite table qu’est pas loin, et met son écharpe, enfin. “Ok. Salut.” Et il se retourne pas, avant d’aller jusqu’à la porte. Il l’ouvre, et se retourne, juste une fois, pour voir Josephine, encore allongée dans le lit, nue.
Finalement, il l’aura fait. Il l’aura laissé seule, là, dans la chambre d’hôtel, comme une conne, nue, dans le lit.
Mais alors qu’il pensait que ça lui donnerait une certaine satisfaction, c’est pas le cas. Du tout. Au contraire. Il aurait préféré qu’elle accepte qu’il lui appelle un taxi. Il aurait préféré l’attendre, la regarder s’habiller, et descendre avec elle à la réception. Il aurait préféré s’assurer qu’elle rentre bien dans le taxi, pour être sûr qu’elle rentre saine et sauve, chez elle.
Jaegyu ferme les yeux quelques instants. Putain. Il aime pas ça.
Il se retourne, finalement, définitivement, et passe la porte, s’avance dans le couloir, et finit par sortir de l’hôtel. Il va oublier cette nuit. Et faire comme si elle n’avait jamais existé.


Featuring : @cheong josephine

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
More informations ?
Sujet: Re: first mistake (Joeygyu)    
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2